Choriste du mois


Partagez | 
 

 08. Dressed To Kill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyMar 27 Sep - 13:12


I'm always dressed to kill

.

Enfin le week-end. Pour cette occasion, Robbie s’autorisa une petite grasse matinée. Rien de bien méchant, si bien qu’à 10h il était propre, repus, et presque prêt à partir. Il ne lui restait plus qu’à s’habiller. Il s’assit sur le coin de son lit, en fixant son armoire ouverte, attendant d’être frappé par la foudre plutôt que de rester une minute de plus à rester là sans bouger. Trois minutes à choisir une tenue, c’était bien trop pour lui, surtout pour finalement opter pour un slim troué aux genoux, et un t-shirt au motif simple. Fin prêt, il se mit en route. Il marcha pendant une vingtaine de minutes avant de se rendre compte, que ses pieds l’avait mené malgré lui devant le centre commercial. C’était surement un signe. N’attendant pas une minute de plus, il passa les portes automatiques et se rendit dans le premier magasin qu’il trouva.

Bien qu’il ne soit pas une fille, ou un garçon d’ailleurs, complètement folle de shopping, il savait quand même comment ça se passait. Il savait qu’il fallait aller dans un magasin et choisir des vêtements. Rien de bien difficile en théorie, mais le côté pratique était bien plus difficile pour lui. Il n’avait aucun gout vestimentaire, vraiment aucun. N’aimant pas perdre du temps inutilement, il prit le premier pantalon qu’il trouva, pareil pour le t-shirt, ne prenant même pas la peine de regarder les tailles. Avançant vers les caisses, il se rendit compte que son pantalon pouvait au moins contenir deux personnes comme lui, et décida donc de s’arrêter aux cabines avant tout. Il attendit son tour, passa ses vêtements, et… Se rendit compte qu’il avait vu juste.

Il avança en chaussettes vers le premier vendeur qu’il trouva, tout en gardant son pantalon trop grand et abandonnant ses habits dans la cabine. Heureusement pour lui, celui-ci avait un style tout à fait respectable, il serait donc prêt à écouter et appliquer le moindre de ses conseils. Tenant la taille de son pantalon pour qu'il n'atterrisse pas sur ses chevilles, il se racla la gorge pour attirer l’attention du vendeur. Excusez-moi de vous déranger. J’ai besoin d’aide. Le vendeur le détailla du regard et prit un air amusé, comme si Robbie venait de lui raconter la meilleure blague du monde mais qu’il se retenait de rire. Je comprends rien aux tailles. S ça correspond à quoi en chiffre ? Du 38 ?

Il se rendait bien compte qu’il était ridicule, mais si toutefois, il partait de là après s’être fait ficher comme « gros boulet » il ne reviendrait plus. Ce n’était pas le seul magasin du centre commercial qui vendait des vêtements, bien au contraire. Et il se moquait bien aussi que le vendeur le prenne pour un débile : ils ne se reverraient surement jamais.


Dernière édition par Robbie Shane Morgan le Dim 2 Oct - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyMer 28 Sep - 3:35


Comme tous les samedis, Glenn était réveillé à 7h tapantes et se préparait pour aller au magasin où il travaillait. Il prit, évidemment, le temps de trouver une tenue convenable optant pour la simplicité avec un jean blanc, une chemise noire et des bottes cavalières. Pour ajouter une petite touche de fantaisie, il avait ajouté de fines bretelles. Une fois satisfait de son apparence, il se dépêcha d'entrer dans sa voiture et s'en alla vers le centre commercial. Vu l'heure matinale, les routes étaient dégagées, lui permettant d'arriver rapidement à destination. Étant chargé de s'occuper de la réserve, il n'aurait pas à être très présent en salle à moins qu'il y ai un afflux de clients. Il passa donc son temps à inventorier, trier et ranger, agissant avec calme et rapidité. Contrairement à la plupart de ses collègues, il aimait ce travail et l'isolement qui allait avec, non pas parce qu'il était asocial, loin de là, mais parce que ça lui permettait de s'épargner le spectacles affligeant qui semblait de plus en plus souvent hanté les couloirs du centre commercial. Glenn avait l'impression de voir toujours plus de personnes horriblement vêtu, de purs et simples crimes contre la mode. A croire que la venue imminente du printemps les faisait tous sortir d'hibernation !

Il profita donc de cet instant de paix, mais il fallut bien vite revenir à la vie réel et affronter les clients mal fringués et désagréables qui ne savaient pas la différence entre bleu outre-mer et bleu de Prusse. Malheureusement, une de ses collègues venaient de l'interpeller, ayant besoin d'aide pour ranger les vêtements refusés à la sortie des cabines. Il se dirigea donc vers l'endroit indiqué et recommença à plier et ranger, avec une dextérité qui trahissait l'habitude et l'expérience. Il n'avait même pas besoin d'y jeter plus qu'un coup d'œil pour savoir où allait quoi. Il était plongé dans sa tâche étrangement hypnotisante quand il fut interrompu par un client.

''Excusez-moi de vous déranger. J’ai besoin d’aide.''

Tournant la tête, il détailla le nouveau venu avec attention. Il s'agissait d'un mec d'à peu près son âge, vraiment très mignon et … un sens de la mode proche du niveau de zéro, et encore il était gentil. Le beau blond était en chaussette, un pantalon beaucoup trop grand pour lui autour de la taille (et maintenant celui-ci par la main) et un air penaud sur le visage, en clair : il était plus qu'évident qu'il avait besoin d'aide. A cet instant précis, Glenn se mordit violemment l'intérieur de la joue pour s'empêcher de lui éclater de rire au visage, ce qui n'était pas poli et pouvait avoir de désastreuses conséquences comme un point dans la figure ou autre.

''Je comprends rien aux tailles. S ça correspond à quoi en chiffre ? Du 38 ?''

Avant de répondre, Glenn regarda une nouvelle fois son client, laissant son regard argent acéré prendre note de tous les détails, allant de la couleur des yeux du garçon à sa physionomie en passant par son teint. Ces informations enregistrées dans sa tête, il se mit à farfouiller dans les portants, à la recherche de la perle rare. Tout en cherchant, il répondit enfin à la question qui lui était posée.

-Vous faites du S ? Vous devez donc prendre du 29, ou du 38 si ce sont des tailles européennes. Mais, je peux vous dire tout de suite que la taille n'est pas votre seul problème. La couleur, la coupe, le style, rien de tout ça ne vous mettra en valeur. Ce qu'il vous faut ...

Il fit une petite pause dans son discours, regardant un jean avec attention. Il s'agissait d'un style assez simple, taille basse et droit, de couleur sombre. Il réfléchit quelques instants avant de sortir le vêtement de son portant et de partir à la recherche d'un haut qui irait avec ce qu'il avait trouvé. Là aussi, il misa sur la simplicité, portant son dévolu sur un t-shirt blanc, moulant et au col en V. Il manquait encore quelques accessoires mais il devait d'abord voir ce que son choix donnerait sur sa nouvelle poupée grandeur nature et animée.

-Voilà ! Prenez ceci et allez l'essayez. Je pense que ça vous ira parfaitement, simple mais tendance.

Il tendit ses trouvailles au blond et attendit de voir ce que tout ça donnait.
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyMer 28 Sep - 20:43

Le vendeur avait été très professionnel. Robbie aurait surement rit à gorge déployée si la situation avait été inversée. Il posa sa question à son interlocuteur, et à l’entente de la réponse, il se demanda pourquoi il s’était engagé le dedans. Il voulait juste un pantalon à sa taille et voila qu’on lui parlait de quelque chose de totalement différent. Déjà, le vendeur lui demanda s’il faisait du S. Robbie n’en avait pas la moindre idée, mais d’après le pull qu’il avait actuellement sur le dos, lui allant plutôt bien, et arborant une série de S sur un autocollant, il l’avait déduit. Mais bien sur, ce n’était pas la même façon de tailler entre les t-shirts/pull, et les pantalons. Cela aurait été trop simple surement.

Et voila qu’on lui parlait maintenant de tailles européennes ! Vraiment, ceux qui créaient les vêtements cherchaient la complication, alors qu’il suffirait de faire quelque chose d’universel pour que Robbie, et tout autre débutant en matière de mode puisse s’en sortir. Oui, mais alors que cela arrangerait les clients, le personnel n’aurait surement plus rien à faire, si même les gens dépourvus de style vestimentaire, comme Robbie, arrivaient à se débrouiller seul. Avec une simple question de taille, il comprit qu’il n’avait pas que ça qu’il fallait qu’il change. Il écouta attentivement ce que le vendeur lui disait essayant de mémoriser ce qu’il devait changer. Coupe ? Que venaient faire ses cheveux dans l’histoire. Il était juste venu trouver des vêtements et non pas se faire un relooking entier. À moins que le beau vendeur parle de coupe de pantalon. Ce qui aurait beaucoup plus de sens. Il s’agita pour chercher quelque chose sur le portant, et le tendit à son client. Il partit ensuite chercher autre chose, et Robbie ne savait pas trop quoi faire. Il ne savait pas s’il devait aller essayer le pantalon, ou si le vendeur était parti chercher autre chose pour lui. Alors qu’il commençait à tourner les talons, il le vit revenir avec d’autres articles.

Robbie ne rechigna pas, les pris et fila dans la cabine. Il passa les vêtements rapidement, se regarda un instant dans le miroir avant de décider de sortir. Il était beau. Bon je dois avouer que ça change totalement du fashion faux pas de tout à l’heure. Robbie ouvrit les bras, non pas pour enlacer le vendeur ce qui aurait surement été déplacé, mais pour montrer le résultat final. Il accompagna même ce geste d’un tour sur lui-même. Le styliste en herbe, car grâce à ce miracle il était bien plus qu’un vendeur, devait surement être fier de lui. Cependant, lorsque Robbie revint à sa position initiale, un air perplexe s’empara de son visage. Mais euh... Vous ne trouvez pas que c’est un peu trop séré ? Enfin, j’ai pas vraiment l’habitude de porter ce genre de vêtements, alors je sais pas… Après tout, le professionnel ce n’était pas vraiment lui. Alors qu’à première vue, il avait trouvé le style du vendeur assez étrange avec ces bottes et ses bretelles, Robbie se rendit compte qu’il avait surement passé dix minutes, si ce n’était pas plus, pour s’habiller ce matin. Tout le contraire de lui en fait.


Dernière édition par Robbie Shane Morgan le Dim 2 Oct - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyJeu 29 Sep - 20:37

Le blond regarda son client s'éloigner vers les cabines et attendit son retour patiemment en reprenant son travail tout en chantonnant doucement. Tout en pliant et rangeant, il réfléchissait. Il savait qu'il avait déjà vu ce mec quelque part mais il ne se souvenait plus où. Au bout de quelques minutes, il entendit des pas derrière lui et se retourna. La vision qui l'accueillit le fit sourire. Enfin, l'autre blond portait une tenue qui le mettait en valeur et pas ces horreurs sorties tout droit des cauchemars de Karl Lagefield !

''Bon je dois avouer que ça change totalement du fashion faux pas de tout à l’heure.''

A ces mots, Glenn ne put empêcher un petit rire de lui échapper, non pas pour se moquer mais parce qu'il était amusé par les mimiques du jeune homme. Les bras écartés, il tournait sur lui même comme s'il se trouvait sur un podium.

-En même temps, c'était pas bien dur de ne pas faire pire ! Vous avez au moins eu le bon sens de venir régler le problème, ce qui n'est pas le cas de tous le monde ! La plupart préfèrent déambuler dans les rues et blesser les yeux des passants innocents.

Quand le jeune homme lui fit remarquer qu'il trouvait les vêtements trop serrés, ses sourcils se froncèrent. Il ne voyait pas trop de problème à ça mais ce n'était pas lui qui porterait peut-être ces vêtements et il fallait toujours obéir aux vœux du client. Il guida donc le garçon devant un miroir en pied et te regarda attentivement avant de se décider à parler.

-Je ne trouva pas ça si serré, ce n'est pas un slim. Mais si ça vous gêne vraiment, je pense avoir quelque chose pour y remédier.

Il alla chercher un autre jean, celui-là plus large que l'autre, presque baggy. Avant de retourner vers le blond qui l'attendait, Glenn réfléchit quelques instants. Devait-il ou non ajouter quelque chose d'autre ? Il laissa son regard vagabonder sur les différents articles devant lui. Finalement, il haussa les épaule et saisit une chemise à carreaux bleus et blancs faite d'un tissu léger et à manche longues. Arrivé à la hauteur du blond, il lui offrit une explication.

-Donc, vous pouvez essayer ceci si vous n'êtes vraiment pas à l'aise dans le jean. La chemise est pour couvrir un peu le t-shirt si vous n'aimez pas le moulant mais je vous déconseille de changer de haut, celui-ci vous vas vraiment bien. Avec la chemise laissée ouverte ça sera encore mieux.

Il allait le laisser regagner les cabines quand une question lui vint à l'esprit.

-Dites, vous allez bien au lycée McKinley non ? J'ai l'impression de vous avoir déjà vu.
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyJeu 29 Sep - 22:26

Il se prit une sorte de claque magistrale mais invisible lorsque le vendeur lui dit que son précédent style frôlait la catastrophe stylistique. Enfin ce n’était pas ses mots, mais l’idée était la même. En même temps, sachant que Robbie refusait de passer trop de temps à se regarder dans un miroir et à déplier toutes ses affaires pour devoir les replier le soir en rentrant, il savait à peu près à quoi s’en tenir. Oui il n’était pas fait pour les podiums, mais où était le problème au juste ? A l’entente de la réponse de l’autre blond, ce fut au tour de Robbie de renfrogner un rire. La manière dont il parlait des autres passants était tout simplement hilarante. C’était comme s’il parlait de personnes ayant fait un crime. En tout cas, son champ lexical passant de « blesser » à « innocent », le laisser bien transparaitre.

Ensuite Robbie expliqua sans plus de retenue son problème avec ces vêtements, un peu trop serrés à son gout. Le vendeur balaya tous les reproches d’un revers de main et contrecarra tout ce que Robbie disait, à base d’arguments qui tenaient parfaitement la route. Ce n’est pas tant le pantalon en lui-même qui me choque. Je vous avoue que j’ai déjà mis des pantalons bien plus serrés. Mais l’ensemble me parait bizarre. Peut-être parce que j’en ai pas l’habitude. Voyant le malaise certain de Robbie, le vendeur, plus gentil de minute en minute parti à la recherche d’autre chose. Cette fois, le client savait qu’il fallait attendre. Lorsque le styliste en herbe revint, il tendit une nouvelle panoplie à son client attitré. J'aime beaucoup le t-shirt. Simple comme ça, c’est tout à fait mon genre. Il fit volte-face et reparti dans les cabines. Juste avant d’avoir pu faire un pas, le vendeur l’interrogea au sujet de McKinley. Oui c’est ça. Je suppose donc que vous y êtes aussi. N’attendant pas de réponse il sourit à son interlocuteur, et parti pour de bon vers sa cabine. C’était bien simple, il n’avait rien prévu de la journée, et il pourrait totalement faire un défilé, sur un podium imaginaire allant de sa cabine, à la table derrière laquelle le vendeur se tenait. En plus, essayer des vêtements qui lui allaient était bien plus amusant que d’essayer de se prendre la tête à trouver deux choses assorties. La salle regroupant les cabines d’essayages seraient leur showroom privé en quelque sorte. Tournant sur lui-même avant de montrer le résultat final, il remarqua qu’il marchait sur le bas de son pantalon. Il fit un léger ourlet, sachant que le vendeur crierait surement au scandale en le voyant arrivé ainsi. Mais tant pis, il tenta tout de même, et une fois arrivé devant le vendeur, tournant une nouvelle fois sur lui, il reprit la parole, avant que son interlocuteur ne le fasse. Bon je sais ce que vous aller dire, mais le pantalon est un peu trop long. Pour illustrer ses mots, il baissa le regard vers ses ourlets fraichement, et approximativement, faits. D’ailleurs, son ourlet droit était un peu plus grand que l’autre, et laissait transparaitre le bas de son tatouage à la cheville.

Pour en revenir à sa tenue, il n’aimait pas trop le résultat. Après avoir frôlé la perfection avec la précédente, et même si en effet la chemise ouverte apportait beaucoup à l’actuelle tenue, Robbie préférait l’autre. Et puis… Ne le prenez pas personnellement, mais les baggys, c’est plus trop mon style. Enfin, si toutefois j’ai un style. C’était fini la période bad boy pour lui. Il finirait bientôt le lycée, avec peut être un diplôme en prime, et grâce à ce changement d’environnement, il comptait aussi changer de comportement. Repartir de zéro en quelque sorte. Et au fait, ça peut paraitre bizarre après si peu de temps, mais vous pouvez me tutoyer. Premièrement, on doit avoir le même âge, et en plus, je suis pas à l’aise avec les vouvoiements. Je m’appelle Robbie. Il voyait bien que le vendeur, prenait un certain plaisir à choisir des vêtements pour quelqu’un d’autre. Un peu comme si Robbie était devenu un Ken géant, mais voulant éviter toutes sortes de noms bizarres qu’on pourrait donner à une poupée, il préféra donner son prénom pour éviter que le vendeur ne sache pas comment l’appeler et opte pour quelque chose d’affreux.


Dernière édition par Robbie Shane Morgan le Dim 2 Oct - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyDim 2 Oct - 0:29

Comme un peu plus tôt, Glenn attendit patiemment l'arrivée du jeune homme alors qu'il se changeait dans les cabines tout en réfléchissant à la prochaine tenue qu'il pourrait lui faire essayer. Il savait qu'il ne devait normalement pas se focaliser sur un seul client mais le magasin comptait très peu de client, et le rayon homme était complètement désert. La plupart des vendeurs s'ennuyaient tranquillement dans leur coin, discutant, écoutant de la musique ou jouant sur le portable en attendant que la journée passe. Glenn, étant fasciné par la mode, s'amusait comme un petit fou avec son Ken grandeur nature. C'était plutôt rare de rencontrer des mecs près à le laisser faire. Il n'avait aucun problème avec les filles mais les garçons posaient problème. La plupart du temps, ils prenaient la première chose qui leur tombait sous la main, pressés d'en finir le plus vite possible et refusait la moindre aide de sa part sous prétexte que c'était ''gay''. Selon le blond, il n'y avait absolument rien de plus absurde que ça mais il préférait se taire plutôt que de finir à l'hôpital ou à la morgue.

Lorsque son client sortit enfin de la cabine, le fashionista fronça légèrement des sourcils en le voyant. Non à cause de la longueur du pantalon ou de l'horrible ourlet qu'il fit, mais parce qu'il sut instinctivement que quelque chose n'allait pas dans la tenue qu'il avait choisit. Le tour qu'il fit sur lui même ne fit que confirmer les impressions de Glenn sans lui fournir la moindre réponse. Finalement, c'est le grand blond lui même qui lui fournit la réponse.

''Et puis… Ne le prenez pas personnellement, mais les baggys, c’est plus trop mon style. Enfin, si toutefois j’ai un style.''

Voilà, c'était ça ! La tenue en elle même était superbe mais n'allait pas à Robbie. Bien sur, physiquement ça allait mais il y avait quelque chose de … faux en quelque sorte. Il s'apprêtait à aller chercher d'autres vêtements quand il lui demanda de le tutoyer et lui dit son nom. Glenn sourit à Robbie et lui répondit.

-Enchanté Robbie, je suis Glenn. Si je te tutoie, tu peux aussi le faire ! A présent, je vais aller te chercher autre chose. Je pense qu'un style à la fois élégant et décontracté t'irait parfaitement.

Il s'éclipsa ensuite, à la recherche de la tenue parfaite. Après avoir farfouiller un peu partout, il se décida pour un blazer de couleur sombre et un jean bleu foncé de coupe carotte. Il était donc plus large aux hanches et à l'entrejambe et irait parfaitement avec la silhouette haute et svelte de Robbie. Il revint vers celui-ci, les items dans les mains.

-Essaie ceci, ça devrait t'aller parfaitement. Le blazer ajoutera un côté classe alors que la coupe du jean apportera une touche cool et décalé, le tout en restant simple. L'avantage est que sa met ta silhouette en valeur et tu pourras porter cette tenue avec tous les genres de chaussures, comme tu pourras la décliner à loisir.

Avant que Robbie n'est eu le temps d'entrer dans sa cabine, le blond reprit la parole en souriant, un ton taquin clairement perceptible dans sa voix. Il avait en effet senti que l'atmosphère avait pris un tour plus joueur qui n'était pas pour lui déplaire.

-Oh et Robbie ? Si le jean est trop grand, ne touche à rien et laisse moi faire l'ourlet.


Dernière édition par Glenn McAllistair le Dim 2 Oct - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyDim 2 Oct - 17:59

Contrairement à ce qu’il avait pensé, Glenn ne pris pas mal les réflexions à propos de la tenue qu’il avait actuellement sur le dos. Non pas que le vendeur soit du genre à tout prendre mal, mais si quelqu’un venait critiquer une chanson qu’il avait écrite, Robbie ne le prendrait pas vraiment bien. Une nouvelle fois, Glenn s’absenta pour chercher de nouveaux vêtements à Robbie, qui comme à son habitude attendit patiemment son retour. Cette fois, il serait habillé élégamment. Il s’imaginait déjà en costume, ressemblant à un pingouin, mais vu les miracles que venait de faire le vendeur, Robbie ne protesta pas. Après tout, grâce à une tenue de l’autre blond, il avait vu que les vêtements serrés n’étaient pas réservés aux filles, ou aux autres, et que lui aussi y avait droit. En même temps, n’étant pas bien épais, il n’y avait rien qui l’empêchait d’en porter avant. À part sa peur de la nouveauté d’un point de vue vestimentaire.

Glenn revint avec un blazer et un jean, et le client se précipita vers sa cabine pour essayer le tout, avant que Glenn lui précise de s’abstenir de faire lui-même les ourlets. Il fit une grimace, tout ce qu’il y avait de plus puérile, et entra dans sa cabine. Il enfila le pantalon, et resta un moment devant la glace à se regarder. Jamais, ô grand jamais, il n’aurait été de lui-même choisir un tel pantalon. La coupe était étrange, mais rendait bien avec le t-shirt du début de sa séance d’essayage qu’il n’avait toujours pas enlevé. De toute façon, c’était ça, mettre son ancien haillon ou être torse nu. Il n’avait pas non plus besoin de plier le bout, car il était de la bonne longueur. Il mit le blazer tout en sortant de la cabine et se prenant au jeu, fit semblant de marcher comme sur un podium. Pas la peine de te dire que j’adore. J’ai à peine passé une demi-heure ici, que déjà je me prends pour un top modèle. En même temps qu’il avançait, il croisa le chemin d’une fille qui se rendait elle aussi dans une cabine. Elle lui sourit, et il lui répondit poliment. Arrivé à la hauteur de la table ou était Glenn, il posa ses mains sur la pile de vêtements qui avait été négligemment été posé par les clients. Je vais toutes les faire tomber avec ce look. Qu’est-ce que t’en dis ? Il adressa un regard complice à Glenn. Il attendait que ce dernier lui fasse des recommandations sur comment porter cette tenue. En quelles circonstances surtout, parce que ça avait beau lui aller à merveille, il ne se voyait pas arrivé au lycée affublé ainsi. Cependant il lui posa une question d’une tout autre nature. T’aimes bien la mode non ? Tu veux en faire ton métier ? Parce que d’après Robbie, ce que Glenn venait de faire relevait du miracle. Il l’avait transformé, et maintenant il se trouvait beau, et pas seulement grâce à ses cheveux. En même temps, il n’était pas ce genre de client à demander des conseils et ensuite à décliner tout ce qui leur était proposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyMer 5 Oct - 1:32

Encore une fois, Glenn attendit le retour de Robbie en reprenant son travail tout en chantonnant doucement pour lui même. Au bout de quelques minutes, il entendit le raclement du rideau sur la tringle et se tourna pour voir si cette tenue allait convenir pour le blond. Il eu juste le temps de lui jeter un bref coup d'œil avant d'éclater de rire. Robbie venait de se mettre à ''défiler'', si on pouvait appeler ça comme ça. Il marchait droit devant lui en balançant exagérément les bras dans une parodie de mannequin. Glenn se dit que si Janice Dickinson le voyait défiler comme ça, elle ferais une crise cardiaque. Il lui fallu quelques minutes pour se calmer, après quoi Robbie s'approcha de lui et il en profita pour le regarder sous toutes les coutures, un sourire fier prenant peu à peu place sur son visage. Et il pouvait être fier, la tenue qu'il avait choisit était parfaite sur son client, le mettant parfaitement en valeur tout en lui donnant un air plus classe et glamour. Pour un peu, Glenn se serait taper dans le dos pour se féliciter ! Il regarda le musicien s'approcher encore plus de lui, prenant appuis sur les vêtements sur la table en face de lui.

''Je vais toutes les faire tomber avec ce look. Qu’est-ce que t’en dis ?

A ces mots, Glenn ria de bon cœur en hochant la tête tout en se levant, allant se placer près de Robbie, le regardant avec attention.

-Ca c'est certain ! Et je pense qu'il n'y a pas que les filles qui succomberont à ton charme ! Hum … je me demande si je ne commettrai pas un crime en te lâchant dans la nature habiller comme ça !

Il se mit ensuite à lui tourner autour, à la recherche du moindre défaut, en vain. Il s'aperçut ensuite que la veste était légèrement mal mise et, sans aucune gêne, il redressa le col et tira sur le bas du vêtement jusqu'à ce qu'il tombe parfaitement, toujours en chantonnant et en écoutant le blond.

-J'adore la mode, je ne vis que pour elle ! Et oui, je veux en faire mon métier. Mon modèle est Coco Chanel et je rêve de pouvoir suivre ses traces ! Et toi, qu'est ce qui t'intéresse dans la vie, à part te tromper dans les tailles de vêtements ?

En attendant que le blond lui réponde, il réfléchissait aux différentes façons dans lesquelles cette tenue pouvait être portée et déclinée. Il se décida enfin à l'expliquer à Robbie.

-Bon, comme cette tenue est très simple, tu peux très bien la porter dans la vie de tous les jours et même au lycée, ce style est très à la mode en ce moment ! Si tu ne veux pas, tu peux toujours retirer le blazer et porter une veste en cuir ou en jean. Ou même une simple chemise si tu veux vraiment être décontracté. Ensuite, si tu veux ajouté un coté classe, tu peux ajouter des bretelles, fines ok, pas des larges, ça fait vieux et c'est tellement has-been que même Matusalem trouvait que c'était moche. Et si on essayait quelque chose de différent maintenant ? Quelque chose de plus … habillé ? Attends, je reviens.

Il s'éclipsa, s'en allant choisir d'autres vêtements. Cette fois, il se décida pour une chemise rouge, un veston noir et un chapeau Fedora noir et rouge. Normalement, ce look devait aller à Robbie, lui donnant un petit coté mafieux des 20's qui plaisait énormément en ce moment. Il espérait qu'il se sentirait à l'aise, surtout que c'était la tenue idéale pour draguer ou autre. Il revint vers son client, qui l'attendait toujours sagement, en souriant.

-Voila, essaie ça maintenant. Tu n'as peut-être pas l'habitude de ce genre de vêtements mais ça rend vraiment bien, je te le jure. Avec ça, tous le monde se retournera sur ton passage !
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptyMar 11 Oct - 13:04

Il s’apprêtait à répondre lorsque Glenn tourna autour de lui afin d’inspecter sa tenue. Robbie commençait à croire qu’elle était parfaite, et qu’il la portait bien, jusqu’au moment où il sentit les mains du vendeur remettre le col en place. Ne se laissant pas distraire, il pivota légèrement sur la droite pour se regarder dans le miroir. C’est vrai que je ne vois pas qui pourrait me résister à l’heure actuelle. Il remis passa une main dans ses cheveux pour les remettre en place. Tous ses essayages les avaient quelque peu chamboulés. Et voila que Glenn lui posait une colle. Il essayait de se mettre dans la peau du vendeur et de réfléchir à la question. Qu’est-ce qui était important pour lui. Franchement, je sais pas quoi répondre. Ce qui m’intéresse ? Ah si ! La musique, je n’y connais surement rien aux tailles, mais je suis incollable en musique. En toute modestie bien sur. Il ne savait pas trop si Glenn l’écoutait. Il avait l’air complètement absorbé par autre chose. Alors qu’il s’apprêtait à lui demander si tout allait bien, le vendeur repris la parole sans crier gare. Il écouta toutes les déclinaisons possibles retenant celles qui lui correspondraient le plus selon lui. La veste en cuir, il était pour, mais la veste en jean, pas vraiment. La chemise, il faudrait voir. Les bretelles ne le convainquaient pas vraiment. Ca donnait un style vraiment différent du sien. Pour l’instant, encore au lycée, il n’adopterait pas ce genre de style, mais pourquoi pas plus tard. Je note tout ça dans un coin de ma tête. Mais les bretelles, je doute que ça m’aille. Il acquiesça lorsque Glenn lui dit qu’il allait revenir. Pour ne pas changer ses habitudes il l’attendit ici, alors que la fille qu’il avait croisée pendant son défilé s’en allait, laissant son pantalon sur la table pour que Glenn le replie. Robbie lui sourit, et vit arriver le futur styliste en même temps. Il attrapa les vêtements écoutant les justifications du vendeur. Il partit dans sa cabine avec un air quand même assez perplexe. Il essaya le tout et en regardant son reflet dans le miroir, et le résultat était tout comme il l’avait en tête : pas du tout à son gout. Il enleva le tout sans aller voir Glenn cependant. Il remit le pantalon qu’il avait en partant de chez lui, juste pour ne pas sortir en caleçon, et redonna le tout à Glenn. Désolé, mais c’est pas du tout moi. Je me suis pas reconnu dans le reflet, heureusement que c’était mon visage parce que sinon j’aurais cru à un miroir sans tain. Le problème venait surtout du chapeau et une couleur un peu trop flashy pour lui. Enfin pas vraiment, mais une chemise rouge, sérieusement ? Un t-shirt, passe encore mais là, il n’aimait pas le résultat. Cependant, son but n’était pas de blesser Glenn donc il s’empressa de continuer à parler. C’était pas moche hein ! Juste pas à mon gout. Et puis je suis sur que si tu aurais vu le résultat, tu aurais trouvé les arguments qui m’auraient fait changer d’avis, j’aurais acheté la chemise, et je ne l’aurais jamais remise. Je me connais. Il repartit dans sa cabine pour finir de se rhabiller avec ses vieux habits. En se regardant dans le miroir, pour remettre ses cheveux bien en place, il se rendit compte qu’en fait, son look était bien classique, et bien triste. Mais heureusement, maintenant, il savait où venir s’il avait envie de changer d’apparence, même s’il savait que Glenn ne pouvait pas faire de miracles. Il sortit de sa cabine et s’avança vers le vendeur. Il regarda l’heure sur son portable et se rendit compte qu’il était bien en retard. Ouah j’ai pas vu le temps passer. Il regarda tous les vêtements qu’il avait essayés et se mit à les trier. Le chapeau, je laisse ainsi que la chemise. Le blaser, la chemise, les pantalons sauf le baggy, et le t-shirt, je prends. Il attendit que Glenn lui fasse ses dernières recommandations avant d’aller à la caisse. Il allait surement dépenser beaucoup, mais une fois de temps en temps, ça ne pourrait pas faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill EmptySam 15 Oct - 20:50

Glenn se sentit un peu déçu quand Robbie sortit de la cabine, torse nu, vêtu de son unique jean. Il lui expliqua qu'il ne se sentait pas à l'aise dans ces vêtements ce que le blond comprenait parfaitement même s'il était sur que les vêtements devaient lui aller à ravir. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand son client tenta de le rassurer sur la qualité de la tenue. Il savait bien que ce n'était pas moche, c'était lui l'expert dans ce domaine après tout mais il ne pouvait pas forcer Robbie à voir les chose à sa façon.

-ne t'en fais pas, je comprends parfaitement. Je ne vais pas t'en vouloir d'avoir une opinion.

Et puis, il se doutait bien qu'un jour, il aurait besoin de quelque chose de plus habillé, il serait toujours temps de remettre le veston sur le tapis, même si la chemise ne passerait peut-être jamais. Robbie retourna dans la cabine et ressortit, vêtu des vêtements qu'il avait en arrivant. En voyant l'état de la tenue, le fashionista ne put s'empêcher de grimacer. Comment osait-on porter de telles frusques ? Lui même préférait mourir plutôt que de laisser ces hardes toucher sa peau délicate. Quelle horreur ! Il ravala la remarque qu'il avait sur le bout de la langue et regarda Robbie choisir les vêtements qu'il allait acheté. A peine eut-il fini, que Glenn se saisit des vêtements restant pour les plier.

-Très bien, alors n'oublie pas ce que je t'ai dit ok ? Et je te conseille d'investir dans des chaussures. Des boots, des chaussures de villes, des tennis et des basket. cette tenue peut aller avec tout et ça ne fera pas de mal à ta garde-robe. La mode masculine a énormément évolué ces dernières années même si la plupart des mecs ne semblent pas s'en être aperçu. Il soupira un peu avant de sourire de nouveau. J'imagine que tu pars, alors j'espère te revoir bientôt, ici ou au lycée. Bye Robbie.

Le jeune homme retourna son salut avant de s'en aller, laissant Glenn seul. Celui-ci retourna à son travail, tout en souriant. Finalement, cette heure avait été plutôt distrayante !

[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
08. Dressed To Kill Empty
MessageSujet: Re: 08. Dressed To Kill   08. Dressed To Kill Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

08. Dressed To Kill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-