Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Alone with my pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Alone with my pain Empty
MessageSujet: 01. Alone with my pain   01. Alone with my pain EmptyLun 24 Oct - 23:21

L’orage de la veille avait laissé des traces visibles sur Lima. Le ciel était encore gris, et l’air sentait bon la terre mouillé. Comme on était encore au mois de Septembre, l’humidité n’était pas vraiment un problème, et la température était suffisamment elevée pour dédaigner les vestes. Seuls quelques frileux avaient remisés leur tenue d’été pour enfiler quelque chose de plus épais, mais dans l’ensemble, tout le monde savait que le soleil allait revenir. Néanmoins, la pluie semblait vouloir rester encore un peu dans les environs, et tous se promenaient avec un parapluie à la main, pour le cas où. Christabella n’avait malheureusement pas de parapluie, et avait oublié d’en demander un à Ezrael. Il faut dire que le temps n’était pas sa préoccupation principale pour le moment. Elle avait bien d’autres soucis en tête. Revenue la veille à Lima, après une année sans avoir mis les pieds dans sa ville natale, les retrouvailles avec sa famille ne s’étaient pas du tout déroulées comme elle l’avait escompté. Ses parents l’avaient tout simplement mise à la porte, lui reprochant tout un tas de choses horribles qui avaient bouleversées Christabella. Choquée, en larmes, elle avait sonné chez Ezrael, chez qui elle avait passé la nuit à pleurer toutes les larmes de son corps. Elle ne savait pas quoi faire. Elle n’avait plus d’endroits où vivre, sa famille ne voulait plus d’elle –sa propre famille !, elle était complètement perdue, et la nuit avait été tout sauf reposante. Mais au petit matin, elle s’était forcé à sortir de sa torpeur, et séchant ses larmes, elle s’était fait violence pour se chercher un nouveau chez soi. Elle savait que ce ne serait pas facile, parce qu’elle n’avait pas de travail, et qu’elle n’aurait de plus aucun garants. Mais elle devait quand même tenter le coup, ne serait-ce que pour faire du repérage.

Et c’est ainsi qu’elle s’était retrouvé en plein centre-ville, arpentant les rues à la recherche d’une affiche, d’un panneau « à louer », ou mieux encore « recherche employé ». Avec un emploi, même à temps partiel, elle pourrait plus facilement trouver un logement. Elle avait fait les rues commerçantes en long, en large et en travers, mais la plupart des jobs étaient déjà occupés par des lycéens. Elle avait donc orienté ses recherches vers des rues moins fréquentées, mais là aussi, elle avait fait chou blanc. Désespérée et épuisée, elle avait passé le reste de la journée à déambuler au hasard, repoussant au maximum le moment où elle devrait rentrer chez Ezrael. Le jeune homme l'avait accueillie avec gentillesse, et elle savait qu’il la laisserait rester chez lui aussi longtemps que nécessaire… mais Christabella ne pouvait imaginer vivre avec lui. Non pas qu’elle ait quoi que ce soit à lui reprocher, mais autant dire les choses clairement, elle l’aimait encore. Elle ne s’en était pas vraiment rendue compte, ne l’ayant pas revu en 5 ans, mais hier soir, elle avait du se rendre à l’évidence. Ezrael avait été son premier amour, et il l’était toujours. Mais elle savait qu’il avait une petite amie anglaise, et de fait, elle ne voulait pas gâcher quoi que ce soit. Mal à l’aise à l’idée de devoir rester en compagnie d’un garçon qu’elle aimait toujours, elle ne voulait pas non plus que cela cause des problèmes dans sa relation avec sa petite amie. Elle était donc pressée de vider les lieux, même si la présence d’Ezrael avait eu quelque chose de terriblement apaisant et réconfortant. Elle avait pu réaliser à quel point elle l’aimait, et à quel point il lui avait manqué. Cela avait ajouté une nouvelle source de sentiments contradictoires à ceux qu’elle ressentait déjà.
Avec un soupir, elle s’aperçut qu’à force de marcher, elle était parvenue jusqu’au Parc Lincoln, et elle s’y engagea, ne sachant trop où aller, de toutes façons. En chemin, elle voulut s’acheter un sandwich, mais l’idée qu’elle allait peut-être devoir aller à l’hôtel cette nuit l’en empêcha. Le ventre creux, morte de faim et de fatigue, elle se laissa tomber sur un banc isolé. Elle avait certes pu aller à l’université, ses frais scolaires et son loyer ayant été payés par la bourse qu’elle avait décrochée, mais l’argent qu’elle avait économisé en deux ans de travail au cinéma avait servis pour ses autres dépenses –les livres, le matériel, les billets de train pour rentrer à Lima, son ordinateur et son téléphone portable.. au final, il ne lui restait que peu d’argent, ses parents n’ayant jamais jugés utile de remplir convenablement son compte bancaire. Et le peu qu’il lui restait allait peut-être devoir servir à se payer une chambre d’hôtel.
La fatigue accumulée depuis la veille, le choc de son retour chez ses parents, la tristesse et l’angoisse de ce qu’elle allait faire lui serrèrent le cœur. Elle sentit ses yeux la piquer, et sa gorge la serrer. Sans plus pouvoir se retenir, elle se recroquevilla sur elle-même et se mit à pleurer, dabord tout doucement puis plus fort.

Qu’allait-elle devenir ?
Revenir en haut Aller en bas
 

01. Alone with my pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-