Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. [Picture the World] Un entretien particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty
MessageSujet: 01. [Picture the World] Un entretien particulier   01. [Picture the World] Un entretien particulier EmptyMar 25 Oct - 13:04

Heather peinait à masquer son angoisse. Elle venait d'arriver dans le Vieux Quartier et ses doutes se faisaient de plus en plus importants à mesure qu'elle avançait. Elle avait besoin de ce stage, c'était tout simplement vital si elle voulait continuer dans sa voie. Et Picture the World, le studio flambant neuf tenu par Leah Woods était la seule opportunité qu'elle pourrait trouver à Lima. Dans un monde où les artistes suivent leur inspiration plutôt que la nécessité de trouver un emploi durable, il semblerait que l'école d'art de Columbus ait une toute autre définition de la chose. En effet, Heather devait impérativement suivre un stage de deux mois si elle voulait obtenir son diplôme et elle ne savait que penser de cette idée. Au départ elle avait été enthousiasmé à l'idée de pouvoir réellement entrer dans le milieu, mais en repensant à la tête de Derek quand elle le lui avait annoncé, elle n'était plus très sûre de son coup. Son fiancé avait commencé à préparer des lettres de recommandation à ses anciens contact de New-York, mais Heather l'avait arrêté. Le mariage se rapprochait bien plus vite qu'elle ne le prévoyait, elle avait l'impression de ne plus être maîtresse de son temps et elle trouvait inconcevable de s'éloigner autant de Lima. Bien au contraire, trouver en stage en ville était un excellent moyen pour rester ici et s'impliquer davantage dans tout ce qu'elle avait à faire.

La jeune femme passa alors devant la LPA, l'association tenue de main de maître par Emma et Cassandra. Elle se sentait vraiment fière de participer à ce projet, jamais elle n'aurait cru pouvoir s'intégrer autant dans la vie associative, mais elle y était arrivée à merveille semble-t-il. En tout cas, elle s'épanouissait dans son travail de bénévole et elle ne demandait rien de plus. Heather commença à s'approcher de la porte d'un pas décidé. Elle ne voulait pas rester bien longtemps, juste histoire de voir qui y était cet après-midi et de faire un rapide coucou. Mais elle se connaissait, si elle rentrait, elle ne ressortirait pas de la journée et elle avait des choses bien plus importantes à faire. Sa tête lui ordonnait de continuer sa route mais ses jambes semblaient bien décidées à la voir entrer dans le local. * Allez, te débine pas Heather Swan, c'est ridicule ! * Picture the World était son objectif de la journée, une fois qu'elle aurait son stage en poche elle trouverait tout le temps pour bavarder.

Elle continua donc son chemin jusqu'au studio photo dans lequel elle pénétra après avoir inspiré une grande bouffée d'air. Elle voulait avoir ce stage. Elle tomba alors sur une personne qui n'était autre que Leah Woods, la propriétaire du studio. Heather ne la connaissait que de vue et par l'intermédiaire de Derek qui avait aidé la jeune femme a monter son studio et qui l'aidait encore occasionnellement. Mais cela, la rousse avait prévu de le passer sous silence, elle voulait obtenir ce stage par elle-même, il était bien hors de question qu'elle bénéficie de passes-droits. C'était en partie pour cela qu'elle avait refusé de partir pour New-York, exister dans l'ombre de Derek n'était vraiment pas la carrière dont elle rêvait. Elle voulait réussir et exister dans ce milieu sans l'aide de personne et elle y arriverait.

« Bonjour. » fit-elle d'une voix légèrement tendue à l'attention de la demoiselle qui ne l'avait apparemment pas entendu arriver. « Excusez-moi de vous déranger, vous êtes Miss Woods ? »

Elle tritura machinalement la bague qu'elle portait à la main droite avant de tendre celle-ci à son interlocutrice.

« Heather Swan. Je vous ai contacté en début de semaine pour un entretien, j'espère ne pas être trop retard. »

Elle balaya alors furtivement la salle du regard. L'accueil était joliment aménagé et les photographies qui se trouvaient là avaient un certain charme. Heather comprenait beaucoup mieux pourquoi Derek souhaitait tant s'impliquer dans ce projet, cette fille avait beaucoup de talent. Mais la jeune étudiante ne put s'empêcher d'avoir un léger pincement au coeur en apercevant le visage de Porter Rhett sur certains portraits. Son bourreau du lycée n'avait pas changé. L'idée de le croiser ici intensifia encore davantage l'angoisse de la jeune femme. Mais l'époque du lycée était loin derrière elle, elle pouvait facilement faire face à ce genre de petits désagréments. Et elle avait besoin de ce stage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty
MessageSujet: Re: 01. [Picture the World] Un entretien particulier   01. [Picture the World] Un entretien particulier EmptyJeu 27 Oct - 8:55

Ce matin, Leah était overbookée. Elle avait beaucoup de choses prévues. Elle devait d’abord faire visiter le studio à un photographe qui se montrait intéressé par ses services, elle y avait passé deux heures, prenant du retard considérable dans son planning. C’est que le photographe en question s’était montré très tatillon, il avait voulu voir chaque recoin de Picture The World, faire l’inventaire de tout le matériel d’éclairage à disposition, il avait aussi longuement feuilleté les books des mannequins pendant que Leah essayait de cacher son impatience. Elle avait donné du sourire, du tailleur impeccablement repassé, du « Monsieur » par ci, du « Monsieur » par là… C’était difficile pour elle d’avoir l’air crédible du haut de ses 23 ans devant des photographes qui avaient parfois le double de son âge. Elle savait ce qui se disait dans le milieu, qu’elle était simplement une héritière qui s’ennuyait et s’était pris de passion pour la photo un beau matin. Mais c’était faux et Leah comptait bien faire ses preuves ! Effectivement, elle avait eu un bon coup de pouce avec cette somme d’argent pour monter son affaire. Mais elle faisait de la photo depuis très jeune et ceux qui s’attardaient vraiment sur ses photos avouaient qu’elle avait du talent. Alors, elle ne se laisserait pas traiter d’amatrice. Elle devait réussir son pari fou de faire de Lima une capitale de la photographie… Que des stars viennent ici se faire tirer le portrait, que les meilleurs photographes du monde veuillent ce studio et pas un autre ! Elle savait que c’était un rêve, une utopie, mais c’était ce qui la faisait avancer !

Après, elle avait du retoucher les dernières photos qu’elle avait faites avec Porter. Ce petit con était vraiment photogénique, il l’inspirait chaque fois de plus en plus pour ses nouveaux shootings. Elle avait aussi du rappeler un photographe qui avait laissé un message pour réserver un studio mais il était malheureusement déjà réservé pour la plage horaire proposée. Leah avait, bien heureusement, une secrétaire pour répondre au téléphone, noter les rendez-vous mais c’était sa matinée de congé aujourd’hui. Leah ne savait donc où donner de la tête. Il fallait l’avouer, elle avait totalement oublié cet entretien que sa secrétaire lui avait annoté sur un post-it sur son écran d’ordinateur. De toutes façons, Leah n’avait pas été dans son bureau de toute la matinée, elle était restée dans le hall après la visite complète. Elle était en train de fouiller dans les papiers derrière le comptoir d’accueil quand la porte d’entrée tinta. Elle ne l’entendit même pas, pas plus que les pas légers de la jeune fille aux cheveux rouges et au sourire timide.

Le petit bonjour fit sursauter Leah qui leva la tête brusquement. Après la seconde de surprise, elle lâcha un petit rire nerveux et répondit : « Ah bonjour ! Vous m’avez fait peur ! Oui, c’est moi-même. Je peux vous aider ? ». La surprise passée, elle avait retrouvé son large sourire de commerçante. Bien entendu, Leah n’avait jamais été désagréable et avide de sourires, mais elle en rajoutait encore quand il s’agissait d’accueillir des personnes dans son studio. Elle lui tendit la main par dessus le comptoir pour la saluer en bonne et due forme et remarqua que son interlocutrice devait avoir son âge ou pas loin. Que pouvait-elle vouloir ? Un book ? Elle était plutôt jolie et ses cheveux courts et flamboyants seraient du plus bel effet avec un rouge à lèvre éclatant… Sa peau pâle lui donnait des idées de pose de nue. Elle se pinça mentalement, c’était souvent comme ça quand les idées lui venaient, elle ne pouvait les canaliser. Cette jeune femme venait peut-être se plaindre du bruit des camions de livraison… Elle n’en savait rien ! Alors elle prêta attention à la jeune femme… Heather Swan… Entretien… Elle resta perplexe un moment puis se souvint et s’excusa :

    « Ah oui, excusez-moi, c’est ma secrétaire que vous avez eue ! Elle m’a laissée une note mais depuis la semaine dernière j’avais oublié ! Mais ne vous inquiétez pas, je vais vous recevoir ! »


Ca lui faisait bizarre de vouvoyer une si jeune fille qui pourrait être sa meilleure amie, mais c’était le jeu des protocoles. Elle ramassa à la va vite tous les papiers éparpillés sur le bureau de sa secrétaire en se disant qu’elle ferait du rangement plus tard puis sortit de derrière le comptoir par le portillon. Elle ouvrit son bras chargé de papiers pour indiquer à la peut-être future stagiaire qu’elle devait la suivre et sema quelques feuilles volantes en se dirigeant vers la porte de son bureau. En se contorsionnant légèrement, elle descendit la poignée avec son coude puis actionna l’interrupteur de la même façon. Ah qu’elle aimait son bureau ! Elle avait fait mettre du parquet lino de très bonne qualité, un bureau design sur lequel trônait un iMac, outil indispensable pour quiconque retouche des photos à haut niveau. Des dossiers plus ou moins bien empilés encombraient un coin de son bureau, un fauteuil confortable en cuir gris l’attendait et elle s’y laissa tomber avec assurance. Face à elle, trois fauteuils moins élaborés mais très confortables était alignés. Des plantes ornaient la pièce, et un coin salon avec un canapé confortable, deux fauteuils et une table basse semblait inviter à la discussion décontractée. Mais ce qui attirait l’œil, c’était la grande photographie accrochée près de la porte, au dessus de canapé. Il s’agissait d’une silhouette de femme nue, en noir et blanc, une des photos préférées de Leah signée d’un certain Derek :

    « Je vous en prie, asseyez-vous. J’ai eu déjà deux entretiens pour le poste de stagiaire et j’en ai une dizaine de prévus pour la semaine prochaine ! Il semblerait que la fac de photographie mette la pression sur les étudiants ! » plaisanta-t-elle. « Alors, dîtes-moi, Heather. Pour vous, qu’est-ce que la photographie ? »

E
n parlant, elle avait déposé consciencieusement les papiers subtilisés dans le tiroir de sa secrétaire et s’était mise en quête d’un papier vierge et d’un stylo. Elle avait un choix à faire, elle ne pouvait pas prendre tout le monde en stage. Ce n’était pas une question de moyens financiers mais plutôt de temps et d’espace. Elle n’aurait aucun temps pour les former et ne serait pas quoi leur faire faire si elle en prenait plus de trois. Elle préférait faire les choses bien avec trois photographes en herbe plutôt que de bâcler le stage de dix d’entre eux. Alors, elle posait des questions qui pouvaient paraître philosophiques ou très techniques, mais c’était pour sentir la passion de la photo chez son éventuel stagiaire. Ella patienta, prête à prendre des notes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty
MessageSujet: Re: 01. [Picture the World] Un entretien particulier   01. [Picture the World] Un entretien particulier EmptyDim 15 Jan - 23:32

L'idée que la directrice du studio ait oublié ce rendez-vous aurait pu soulager Heather pendant quelques secondes, elle aurait pu aborder cet entretien de façon plus détendue en se disant que finalement rien n'était préparé. Mais il n'en était rien, elle avait tellement besoin de cette place qu'elle n'avait besoin de personne pour lui mettre la pression, elle y arrivait très bien toute seule. Quand Leah Woods lui fit signe de la suivre, les épaules d'Heather se contractèrent légèrement avant qu'elle ne s'exécute. Les deux jeunes femmes se dirigèrent jusqu'à un bureau merveilleusement bien aménagé que la jeune étudiante admira pendant un court instant. Alors que la photographe s'installa devant son bureau en indiquant à Heather un fauteuil sur lequel elle pourrait s'installer, cette dernière ne put s'empêcher de lancer des regards en tous sens avec une certaine curiosité. Leah Woods n'était pas bien plus vieille qu'elle, Heather avait d'infimes souvenirs de l'ancienne cheerio parcourant les couloirs du lycée, et l'idée qu'elle puisse travailler dans un tel endroit aussi jeune forçait le respect. La photographe en herbe admirait cette réussite et l'enviait presque. Travailler dans un tel bureau devait être un véritable plaisir d'autant plus que la décoration avait été faite avec un certain goût.

Heather posa un regard furtif sur la photographie en noir et blanc qui dominait l'entrée. Elle représentait une jeune femme nue au teint diaphane, dos à l'objectif, dévoilant une cascade de boucles sombres qui courait presque jusqu'au creux de ses reins. Son visage était tourné très légèrement, mais il était très difficilement reconnaissable, ce qui n'empêcha pas la stagiaire potentielle de piquer un fard, habitude qui ne l'avait jamais vraiment quitté, et de se retourner prestement face à sa potentielle future patronne. Le photographe qui avait signé ce portrait était connu dans le milieu, la jeune femme qui lui avait servi de modèle beaucoup moins, et elle aurait espéré ne jamais être ainsi exposée dans le bureau d'une inconnue qui allait pourtant peut-être lui fournir le stage dont elle avait tant besoin. L'enfoiré, il avait juré s'être débarrassé de ce cliché sitôt qu'il avait été pris ! Heather n'avait jamais rien eu d'une mannequin, être devant l'objectif l'angoissait. Mais elle avait voulu faire plaisir à celui qu'elle semblait tant inspirer, rien qu'une fois. Elle avait alors 18 ans à l'époque et elle n'avait plus pensé à cette séance photo improvisée depuis bien longtemps. Oh, l'enfoiré !

La voix de Leah s'éleva alors dans le bureau et ramena Heather à la réalité qu'elle avait quitté pendant un très court instant. Elle chassa alors son peut-être futur ex-fiancé de ses pensées ainsi que tous les scénarios de meurtre qui lui traversaient l'esprit et se reconcentra sur l'entretien qu'elle était en train de passer. Un entretien qui prenait une très étrange tournure, beaucoup trop étrange à son goût. Ainsi donc, elle attendait une dizaine de candidat pour ce poste ? Jamais Heather n'aurait pensé faire face à une telle concurrence. L'Ohio ne se résumait ni à Lima ni à Picture the World à ce qu'elle sache ? Qu'est ce qu'ils venaient tous faire ici ? Cela voulait dire que malgré son ouverture encore toute récente, le studio avait déjà acquis une certaine renommée, ce qui était un bon point. Mais ce qui l'était beaucoup moins c'est que la place pourrait lui passer bien plus facilement sous le nez.

Leah Woods lui posa alors une question qui la surprit beaucoup. Elle n'avait rien de stupide, au contraire, mais jamais elle ne se serait attendue à une telle question. L'idée de devoir répondre à quelque chose d'aussi large et d'aussi personnelle la déstabilisa un peu, mais elle fit son possible pour se ressaisir. Après tout, on parlait de photographie, le seul sujet avec lequel elle se trouvait vraiment à l'aise. Elle passa machinalement sa main dans ses cheveux en les ébouriffant un peu, une manière comme une autre d'évacuer le stress et de forcer son cerveau à réfléchir plus vite qu'il ne le faisait.

« A première vue, je ne sais pas quoi vous répondre. C'est le genre de réflexions auxquelles on ne pense jamais vraiment, définir une chose par rapport à une autre, par rapport à notre ressenti. J'ai l'impression que c'est encore plus difficile avec l'art. »

Heather masqua un léger sourire amusé qui se dessinait sur ses lèvres. Elle sentait venir l'exposé philosophique maladroit et ennuyeux au possible.

« Je ne sais pas, je fais de la photographie comme d'autres prendraient un crayon et laisserait courir leur imagination sur la feuille blanche. J'essaye de capturer un instant infime du monde, d'en dégager toute la beauté et d'offrir cette scène aux autres avec mon propre regard. C'est ça, la photographie n'est que le prolongement de notre imagination et de notre regard que l'on soumet à celui des autres, pour permettre à un instant de se reproduire à l'infini. »

Elle s'arrêta évasive, comprenant à peine ce qu'elle venait de dire. Elle sentait son cœur battre à tout rompre jusque dans ses tempes. C'était la première fois qu'on lui demandait de définir quelque chose de façon aussi personnelle, et elle ne savait pas vraiment si son avis allait faire l'unanimité. Elle le trouvait tellement poétique qu'il en était presque surfait. Elle se demandait si la jeune femme qui lui faisait face et qui la scrutait avec intérêt allait réellement la prendre au sérieux, ou si Heather devait immédiatement lui demander de retirer l'horreur qu'elle avait mis en évidence au dessus de sa porte d'entrée pour ruiner définitivement cet entretien. Cette horreur, toujours bien présente dans l'esprit d'Heather telle une épée de Damoclès qui pourrait lui faire perdre définitivement tous ses moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty
MessageSujet: Re: 01. [Picture the World] Un entretien particulier   01. [Picture the World] Un entretien particulier EmptySam 21 Jan - 18:54

Leah écouta la réponse un peu confuse de sa potentielle stagiaire avec un intérêt un peu amoindri. Ce n’était pas qu’elle n’en avait rien à faire de la vision de la photographie de la jeune femme, ni même qu’elle trouvait son discours pseudo-philosophique ennuyeux. C’est qu’elle avait remarqué quelque chose qui lui avait échappé au premier abord. Elle avait surpris le regard de la jeune femme sur la photographie de Derek et surtout les joues s’empourprant sous l’effet de la surprise. Etait-ce même de la colère qu’elle vit passer dans le regard de la rousse ? S’intéressant plus au visage perturbé de la prétendant au poste d’assistante qu’à son discours, elle se rendit soudain compte que ses traits lui semblaient familiers. Elle regarda la photo sur le mur en face d’elle, puis Heather, à nouveau la photo de Derek et encore Heather. Avec ces quelques coups d’œil, Leah acquis la certitude qu’Heather était celle qui avait posé sur la photo. Profil, forme des pommettes, du nez, texture des cheveux, angle des épaules… En tant que photographe, Leah avait l’œil pour ce genre de détails. Elle rit intérieurement de ce concours de circonstances et se demanda si Heather connaissait vraiment Derek ou si elle n’avait fait que poser pour lui…Mais la colère qu’elle avait vu dans le regard de la jeune femme ne laissait pas beaucoup de doutes.

Faisant mine de ne pas avoir loupé une miette du petit exposé que venait de faire la prétendante, elle hocha de la tête avec un « Hum… » qui aurait tout autant pu vouloir dire « Vous êtes bonne à enfermer à l’asile » que « Je suis plutôt d’accord avec vous ». Si Leah avait l’air très sûre d’elle, c’était seulement une façade, elle ne s’était pas encore vraiment habituée à être la patronne, à mener des entretiens d’embauches… Aussi pour se donner bonne conscience et l’air de ne pas avoir décroché, elle griffonna quelques mots sur son calepin qu’elle maintenait hors de vue d’Heather. Puis, elle releva la tête, fit un sourire encourageant à la jeune femme et ne put s’empêcher de pointer le tableau avec son stylo en demander :

    « Dîtes-moi, Melle Swan, que pensez vous de cette photographie ? »


Elle laissa à sa potentielle future assistante le temps de répondre, puis avec un petit air amusé, elle revint à la charge :

    « C’est une de mes photographies préférées, je ne l’ai d’ailleurs pas accrochée ici par hasard ! Je trouve le jeu de lumière avec cette silhouette et ce fond blanc tout simplement magnifique… »


Devant le malaise de la jeune femme, Leah décida d’arrêter de la torturer et de lui avouer qu’elle l’avait reconnue. Ca n’avait rien de pertinent pour l’entretien d’embauche, mais Leah était curieuse et cela pouvait faire un point de plus à la jeune femme si elle était vraiment la personne sur cette photo. Leah était sûre que Derek ne lui en voudrait pas trop si elle lui empruntait un de ses modèles pour quelques unes de ses photos. Elle avait toujours été fasciné par ce visage captivant qui accrochait le regard alors même qu’on apercevait à peine ses yeux. Elle se rendait maintenant compte qu’Heather avec un visage assez graphique, que l’appareil photo pouvait sublimer assez aisément. Elle avoua finalement :

    « A moins que vous n’ayez une sœur jumelle, je crois que vous étiez déjà présente à Picture The World bien avant que vous ne déposiez votre candidature ! » Elle lui fit un clin d’œil. « C’est amusant tout de même, et dire que j’avais déjà demandé plusieurs fois à Derek qui était ce fameux modèle ! Il vous gardait jalousement ! »


Elle rit de bon cœur, ayant totalement oublié qu’elle devait questionner la jeune femme sur ses motivations, ses expériences et ses qualités. Elle était bien plus intriguée par le fait qu’elle connaisse Derek. Peut-être était-ce lui qui lui avait conseillé de postuler ici. Elle observait la jolie rousse avec probablement un peu trop d’insistance, sans penser qu’elle allait la mettre mal à l’aise à coup sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty
MessageSujet: Re: 01. [Picture the World] Un entretien particulier   01. [Picture the World] Un entretien particulier EmptySam 25 Fév - 13:43

Il n'y avait rien de pire qu'un entretien, il n'y avait rien de pire que ce regard instigateur et pourtant horriblement neutre qui vous fixe pendant que déblatérez des idioties plus futiles les unes que les autres. Heather ne s'y ferait décidément jamais, elle qui ne supportait pas l'idée d'être jugée et ne se sentait pas vraiment à l'aise dans ce genre d'exercice. D'autant plus que la photographe qui lui faisait face tenait son rôle à merveille, Heather était incapable de savoir ce qu'elle pouvait penser de son discours. Elle lui adressa un petit sourire que la jeune femme prit pour un signe d'encouragement, ce qui était un très bon point. Elle vit alors le stylo de Leah se diriger vers un coin de la pièce. Elle suivit ce mouvement et eut un nouveau temps d'arrêt en comprenant qu'elle pointait précisément ce foutu tableau. La question fatidique tomba alors, et malgré tous ses effort pour masquer son trouble, Heather ne put empêcher ses joues de s'empourprer. Avec un peu de chance il s'agissait d'un test comme un autre, et ce petit témoignage de gêne serait vu simplement comme la crainte de répondre à côté. La jeune femme prit alors sur elle pour offrir une réponse aussi neutre et professionnelle que possible.

« Elle est magnifique, elle dégage une certaine douceur je trouve, et le blanc qui domine apporte au cliché une sorte de pureté que je n'arriverais pas à définir. Esthétiquement parlant je ne trouve rien à redire. »

C'était horrible, elle avait le sentiment de se jeter des fleurs, c'était encore pire vis-à-vis de Derek. Cette sensation ne faisait qu'augmenter sa gêne, et plus son discours avançait plus sa voix tremblait. Elle s'arrêta donc et fixa son regard sur ses chaussures. Elle fut donc incapable de remarquer le petit sourire malicieux de Leah, mais ses paroles suffisait à augmenter son malaise de façon significative. Elle l'avait reconnue, elle en était persuadée. Sinon, pourquoi s'attarder sur ce cliché aussi longtemps ?

« A moins que vous n’ayez une sœur jumelle, je crois que vous étiez déjà présente à Picture The World bien avant que vous ne déposiez votre candidature ! »

Heather releva aussitôt la tête et croisa le regard amusé de Leah qui lui adressa un petit clin d'œil. Son supplice ne faisait donc que commencer. Ainsi, elle insinuait que Derek la gardait jalousement ? La jeune fille réprima une furieuse envie de lever les yeux au ciel. Il fallait avouer qu'elle était bien trop mal à l'aise pour s'amuser à faire une chose pareille. Quoiqu'il en soit, s'il avait voulu garder secrète l'identité de ce modèle, il est évident qu'il ne se serait pas amusé à vendre ce tableau à n'importe qui ! Elle adressa un petit sourire d'incompréhension à on interlocutrice, mais son regard fuyant et ses joues rosées ne trompaient personne.

« J'ignore ce qui peut vous faire croire une chose pareille. Il doit y avoir un horrible malentendu, je... Je n'ai vraiment pas l'allure d'un modèle...»

A quoi bon essayer de masquer les évidences, elle ne faisait que se ridiculiser davantage. Elle s'était mise dans la tête qu'à un moment ou un autre elle aurait fini par dire une énormité pendant l'entretien qui l'aurait mise mal à l'aise. Depuis déjà quelques jours elle s'était préparée à avoir honte, sa maladresse légendaire l'aurait rattrapé un moment ou un autre. Mais cette situation était bien au-delà de tout ce qu'elle avait pu craindre. Elle soupira légèrement, s'avouant vaincue. Inutile de se ridiculiser davantage. Elle s'empara de son sac et se leva brusquement, manquant de faire basculer son siège.

« Je vous remercie de m'avoir reçue Miss Woods mais...je dois partir. Je vous prie de m'excuser, une urgence... Encore merci pour votre disponibilité. »

Elle serra maladroitement la main de la jeune photographe et quitta son bureau, rouge de honte. Elle traversa le couloir et l'accueil du studio à vive allure, la tête baissée, ignorant les quelques personnes qu'elle pouvait croiser. Sans se retourner pour vérifier si la directrice de Picture the World était derrière elle, elle sortit dans la rue et traversa le Vieux Quartier de Lima bien plus rapidement qu'à l'aller. Son cœur allait finir par sortir de sa poitrine, elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Jamais elle n'avait eu aussi honte de sa vie. Elle avait tant espéré de ce stage, voilà qu'il venait de lui passer sous le nez. Elle pouvait trouver d'autres opportunités, le problème n'était pas là. Ce qui l'inquiétait davantage c'était la vitesse à laquelle les nouvelles allaient dans Lima. Et elle ne savait ce qu'allait pouvoir faire Leah d'une telle information. Peut-être qu'elle s'en fichait royalement dans le fond, et cela ne pouvait qu'arranger les petites affaires d'Heather.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty
MessageSujet: Re: 01. [Picture the World] Un entretien particulier   01. [Picture the World] Un entretien particulier Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. [Picture the World] Un entretien particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-