Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Alcohol, my best friend ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Alcohol, my best friend ...  Empty
MessageSujet: 01. Alcohol, my best friend ...    01. Alcohol, my best friend ...  EmptyMer 26 Oct - 22:35

    Ploc ploc ploc.

    La rue était déserte. Il n’y avait qu’Ellen et le claquement régulier des talons de ses bottes. Il pleuvait aussi. Comme les trois quarts des journées d’automne à Lima. Il y a des années, la jeune femme aurait pensé à prendre un parapluie avec elle. A n’importe quelle situation, elle aurait été préparée. Mais ce temps était révolu, la pluie battait ses joues, son mascara avait un peu coulé cerclant largement ses yeux de noirs. Ca, ajouté à son expression qui semblait traduire un désespoir et un ennui absolu… la jeune femme ressemblait fortement à une morte-vivante (ou à une gothique au choix). Elle n’avait pas pris la peine de rabattre sa capuche, ses cheveux mouillés étaient collés à ses joues. Mais elle en était sûre, même dans cet état, elle restait belle. Cependant, là où elle allait, son apparence physique n’avait aucune importance ou presque.
    El avait rendez-vous avec son amie de longue date, Candice Connell. Celle-ci avait été témoin de la dépression dans laquelle Ellen était entrée suite à sa rupture il y a trois ans. De même qu’El avait été la spectatrice impuissante de la descente aux enfers de son amie. La jeune femme n’avait jamais été spécialement optimiste, ou même joviale. Mais voir Candice se détruire ainsi avait été très douloureux pour Ellen. Secrètement, c’était une des quelques raisons qui l’avait poussée à choisir psychologie. Elle voudrait aider au mieux son amie à remonter la pente, à quitter cet univers dont elle était prisonnière. Mais elle n’était pas certaine que Candice elle-même veuille s’en sortir… la drogue, l’alcool, les clopes… tout ça devait lui faire tourner la tête.
    La jeune femme poussa la porte du piano-bar qu’elles avaient choisi pour leur rendez-vous. C’était loin de la première fois qu’elles se rencontraient dans cet endroit. Ella aimait beaucoup cette ambiance tamisée, discrète, et bien que l’on y rencontrait fréquemment des visages connus, ils avaient la politesse de ne pas venir vous déranger. Soit parce qu’ils étaient trop souls pour vous dire bonjour, ou tout simplement parce qu’ils avaient d’autres chats à fouetter … Quelques fois c’était même quelques anciens loosers du glee club qui faisaient l’animation musical. Les pauvres ! Eux qui rêvaient de gloire et de Broadway, ils étaient condamnés à rester à Lima, à animer les soirées de dépressifs à tendances alcooliques. Ellen sourit à cette pensée. Peut-être que Lima était une de ces villes maudites. Une fois qu’on y avait mis un pied, on était éternellement coincé dans ce trou paumé … El n’était pas superstitieuse, elle ne croyait pas aux esprits. Les films d’horreur la faisaient rire, non frissonner. Et pourtant elle commençait vraiment à croire à la malédiction de l’Ohio.
    Elle-même se lamentait tous les jours de la destinée si banale et ordinaire dont elle était victime. Pour sa famille, quand on était une Brook, on était forcément dans une fac de l’Ivy-League, major de sa promo dans la section droit. Ellen avait été une grande déception pour eux. La psychologie ne présentant aucun intérêt économique ou politique, c’était son opportuniste de cousine qui s’était placée en tête sur la liste de l’héritage de papy-mamie Brook.
    La jeune femme quitta un instant ses pensées pour se rendre au bar commander. Le patron la reconnut, elle lui accorda un de ses rares sourires.

    « Une vodka citron s’il vous plait »


    Le barman la lui apporta en un temps record. Elle régla les quelques dollars qu’elle lui devait et avala la boisson cul sec. A part une vague sensation de chaleur, l’alcool ne lui fit aucun effet. C’était peu poli de boire avant que Candice n’arrive, mais la ponctualité n’avait jamais été son fort, surtout en ces périodes troubles. El décida de l’attendre, au moins pour commencer à essayer de se souler.
    Pestant contre l’interdiction de fumer dans les espaces publiques, elle ramassa son sac et avec regret quitta la salle chauffée et douillette pour aller se griller une cigarette devant la porte de l’établissement. Comme légère consolation, le ciel c’était éclaircit, pas assez pour voir les étoiles, mais il ne pleuvait plus, c’était déjà ça. El alluma sa cigarette avec son fidèle briquet doré, prit une bouffée, la cala entre ses dents, et de sa main libre envoya un texto pour presser un peu son amie.

    Bouge Connell, tu n’entends pas l’appel de l’alcool ; ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Alcohol, my best friend ...  Empty
MessageSujet: Re: 01. Alcohol, my best friend ...    01. Alcohol, my best friend ...  EmptySam 5 Nov - 10:25

    Candice resserra son manteau beige autour d’elle. Pour un mois de septembre, les nuits étaient déjà trop fraiches à son goût – elle ne sortait qu’à la tombée du jour à présent, tel un papillon de nuit. Sauf qu’un papillon de nuit ne fume pas de joints bien sûr. Et que ces bestioles sont immondes. Quoi que la jeune femme changeait à vue d’œil : son teint était devenu pâle, de grandes cernes creusaient des poches en dessous de ses yeux et elle ne souriait presque jamais. Du moins, lorsqu’elle était sobre. Car après quelques verres, oubliée sa frilosité, elle redevenait souriante et joyeuse, avec un teint frais et des cernes presque effacées. Elle devenait une autre, ou plutôt se retransformait en celle qu’elle avait été il y avait à peine quelques années, un brin plus extravagante. McKinley, la belle époque quand on y repensait ! Candice était cheerleader et donc bien réputée, elle avait qui elle voulait à ses pieds, tous prêts à subir ses violences et ses caprices pour la satisfaire. Elle était comme une reine, comme toutes les Cheerios d’ailleurs, dont le groupe n’était composé que de filles sublimes et toutes plus athlétiques les unes que les autres. C’était un peu comme un concours pour celle qui sera au dessus de l’autre. Elle regrettait juste un peu de s’être autant défoulée sur des filles innocentes, néanmoins cela la soulageait énormément. Chacun son truc … Désormais, elle chantait, buvait, fumait, ou faisait la fête afin d’oublier sa tristesse ou sa colère, même si elle n’était jamais contre une bonne baston de temps en temps. Les ivrognes étaient si facile à battre !

    C’est justement au lycée que Candice a rencontré Ellen. Elles sont ainsi devenues de plus en plus proches, chacune relevant l’autre à un moment ou à un autre. C’était ça le plus incroyable : leur amitié s’était renforcée lorsqu’elles étaient au plus mal, et c’est sûrement ce qui avait fait remonter Ellen après sa rupture douloureuse avec son petit-ami. Parallèlement, les tentatives de la jolie brune pour ramener Candice dans le droit chemin avaient échoué : la demoiselle n’était pas prête à devenir miss parfaite, et quand bien même elle conserverait quelques défauts, elle était bien trop accro à ses addictions pour s’en passer. Rien d’autre n’était capable de lui faire oublier la profonde tristesse qu’elle éprouvait à chaque seconde. C’était comme si une main enserrait sa poitrine à chaque respiration, et ses rares moments sobres étaient remplis de larmes, puis après un ou deux verres de vodka et de chansons déprimantes, et une fois la bouteille terminée, tout allait à nouveau pour le mieux.

    Candice sentit son portable vibrer dans sa poche. Evidemment, elle était en retard. Être à l’heure était extrêmement rare chez elle, surtout qu’elle partait à l’heure de rendez-vous, voir après, et pas un peu en avance comme tout le monde. Ellen se chargeait donc de le lui rappeler, elle avait déjà dû boire un ou deux verres en l’attendant. Son amie l’attendait. La jeune femme sourit et tapa rapidement une réponse sur son iPhone.

    Si alors laisses-en-moi un peu, j’ai soif ! :)

    L’air de rien, elle accéléra le pas. Oui, elle pouvait entendre l’appel de l’alcool qui disait « viens ! Viens ! Je ne te ferais que du bien ! » Elle avait besoin de boire. Elle alluma une cigarette et arriva bientôt au bar. Ellen était dehors et fumait, elle aussi. Un sourire amical, bien qu’élargi par l’excitation due à la proximité du bar – devenu depuis quelques temps son endroit favori –, se dessina sur le visage de Candice. Elle était contente de voir Ellen. Après tout, c’était une de ses plus fidèles amies, et une amie qui de plus ne l’avait jamais abandonnée lorsqu’elle avait commencé à déprimer. Elle lui en était secrètement extrêmement reconnaissante, car de nombreuses anciennes « amies » l’avaient délaissée après l’échec de son diplôme.
    Elle écrasa sa cigarette, déjà terminée, et expira sa dernière bouffée de nicotine.

    « Bon, on y va ? Mon whisky-coca m’attend à l’intérieur ! »
Revenir en haut Aller en bas
 

01. Alcohol, my best friend ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-