Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. You're a new student now ! Cheers !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyJeu 27 Oct - 1:38

« Hey, t’as vu cette meuf ? »

« Laquelle ? »

« Celle avec les talons. »

« Mec, les nanas d’aujourd’hui portent toutes des talons… »

« Ouais, mais elle, elle fait un peu maîtresse sado-maso. »

L’étudiant à qui son ami désignait un coin du café tourna légèrement la tête, puis s’esclaffa. Son ami hocha la tête avec insistance.

« Mais si ! Regarde la bien. »

« N’importe quoi mec. Tu sais, une fille qui porte du cuir n’est pas forcément une sadique. Allez, j’te laisse payer, j’ai à faire. »

Des protestations se firent entendre, mais Summer Davis ne tourna même pas la tête. Le regard fixé sur son iPad, elle organisait son emploi du temps de la semaine prochaine. Elle avait bien entendue les commentaires des deux étudiants, mais s’était sentie si peu concernée qu’elle n’avait même pas levé les yeux. Si le simple fait de porter des bottes en cuir faisait fantasmer les étudiants de Colombus, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Par mesure de précaution, elle jeta un bref regard à sa tenue. Comme aujourd’hui, elle ne travaillait pas, elle avait pu remiser ses tailleurs et robes élégantes au profit d’un simple jean serré, qu’elle portait avec une paire de bottes en cuir à talons, et un top noir sous un léger blouson en cuir également. Cela ressemblait davantage aux tenues qu’elle affectionnait quand elle était au lycée, et davantage à sa vraie personnalité. Son décolleté mettait sa poitrine en avant, et elle arborait avec fierté des signes évidents de richesse, comme ses boucles d’oreilles en diamant, sa montre en or et son sac de luxe. Mais Summer Davis, même avec les années, n’avait pas tant changé que ça.
Elle fit glisser son doigt sur l’écran tactile, pianota un peu et surfa sur Internet, avant de finalement tendra la main vers son gobelet de café. Si elle se trouvait là, dans un café situé non loin de Colombus, ce n’était pas pour l’université en elle-même, mais parce qu’elle attendait quelqu’un. Elle-même faisait des études en Pennsilvanie, dans une université que ses parents avaient choisie pour elle, mais aujourd’hui, elle avait accompagnée Madison, sa meilleure amie, qui devait déposer quelques papiers afin de finaliser son inscription, la blonde voulant reprendre les études, ce que Summer comprenait aujourd’hui, alors qu’il y a quelques années, elle aurait dédaigné ce choix. Mais maintenant qu’elle s’en sortait bien dans les études, et que cela lui avait permis d’obtenir le poste d’attaché de presse –même si ce n’était qu’un stage- elle trouvait que c’était une excellente idée, et était donc venue. En attendant que Madison ait terminé, Summer s’était installée dans un café qui voyait défiler depuis un bon nombre d’étudiants avides de leur dose quotidienne de caféine. En terminant son café, elle réalisa soudain qu’elle avait faim, et se leva gracieusement pour aller au comptoir. Elle se retrouva à côté des deux étudiants qui parlaient d’elle, et les ignora royalement. En consultant sa montre, elle déduisit que Madison ne devrait pas tarder à revenir, et après s’être choisie un muffin et un jus de fruit, elle commanda une part de tarte aux pommes pour Madison ainsi qu’un café au lait, sachant que cela plairait à son amie. Au moment où elle faisait demi-tour, les mains pleines, elle s’arrêta pour planter son regard dans celui de l’étudiant qui avait jugé qu’elle avait l’air d’une maîtresse sado-maso. Elle laissa une seconde s’écouler, puis affichant un sourire carnassier, elle se lécha les lèvres et imita le bruit d’un fouet. L’étudiant en lâcha son gobelet de café qui se renversa sur le comptoir, et, les joues rouges, il en fut trempé de café. Avec un sourire narquois, Summer reprit place au moment où la porte du café s’ouvrait, faisant tinter la clochette, et Madison fit son apparition. La brune lui fit un sourire et s’installa à sa table alors que Madison faisait de même.

« Je t’ai pris ça. » lui dit-elle en désignant la part de tarte et le café au lait chaud. « Alors, cette inscription ? Est-ce que tu fais partie des étudiants de cette université minable, toi aussi ? » lâcha-t-elle en émiettant son muffin, et elle fit un geste de la tête en direction de l’étudiant qui, recouvert de café, vidait les lieux, honteux. « Les garçons n’ont pas l’air très malins. On se croirait revenues à l’époque du lycée, et ce n’est pas peu dire. Ce que les hommes peuvent-être bêtes… » soupira-t-elle en prenant un morceau de muffin, qu’elle mâcha consciencieusement. « Tu as ton emploi du temps ? Que je puisse organiser le mien en fonction du tien, comme ça nous pourrons quand même nous voir de temps en temps. Si je n’ai pas de coupure dans la presque vie de couple que j’ai avec Sue, je vais devenir dingue. » plaisanta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyJeu 27 Oct - 22:08

Summer & Madison
01. You're a new student now ! Cheers !  819828MaddySum
01. You're a new student now ! Cheers !
Campus Gateway;



Madison était revenue depuis seulement 5 jours, et c’était déjà la course folle. Et oui, au début de l’été, là où tout le monde a envoyé son dossier scolaire et n’attends plus qu’une réponse positive ; Maddy ne pensait pas à cela, elle avait un job qu’elle adorait ! Mais voilà, les choses ne se passe pas toujours comme prévu, et elle a dut chambouler son petit train-train de vie qu’elle avait depuis 3 ans. Elle s’était habituée à vivre dans une grande ville comme celle de Chicago, loin de Lima et de tous ceux qu’elle côtoyait durant ses années lycées. Seulement un coup de fil peut changer toute une vie ; ce n’était pas un décès qu’on lui annonçait, même si l’idée que sa mère soit morte l’avait fait rêver, hélas non… c’était bien pire. Madison était partit de Lima en pensant qu’Erin n’avait rien à craindre, après tout elle était la chouchoute de la famille. Mais il est difficile pour une personne violente de contrôler ses pulsions, cela se produisit une fois, mais une fois de trop pour Madison. Elle lâcha tout ce qu’elle avait construit en 3ans pour revenir à Lima ; elle devait prendre soin de sa petite sœur et faire payer sa mère pour ses années de souffrance. C’était donc pour cela que Madison se retrouvait dans les bureaux de l’Ohio State University pour y déposer un dossier d’inscription. La jolie blonde n’en pouvait plus d’attendre, la secrétaire allait à deux à l’heure, « heureusement qu’elle n’est pas payer au rendement » se dit-elle. Elle n’arrêtait pas de répéter, « c’est un peu tard pour les inscriptions, mais je n’ai pas le droit de refuser de nouveau élève, ce sont les règles ! ». Si elle continuait ainsi Madison allait passer derrière le bureau et le faire à sa place ! Au bout de trois quart d’heure, la jolie blonde put enfin sortit de l’université. Elle pensait à Summer qui l’attendait depuis tout ce temps ; elle avait accepté de l’accompagner. Il faut dire que Madison ne connaissait pas encore ce système scolaire, tout était dix fois plus grandes ici qu’a McKinley ! L’université, soit disant l’univers le plus fun et décadent, une expérience à vivre… Maddy s’en serait bien passer.

La jolie blonde traversa le campus de l’université, elle croisa plusieurs garçons qui la sifflèrent à son passage. Elle se sentait vraiment vielle pour la mentalité d’ici ! La moyenne d’âge de sa classe sera surement 20-21 ans … elle allait sur ses 24 ans ! Rien qu’a cette pensée, elle commençait à déprimé ! Mais elle retrouva le sourire quand elle aperçut Summer l’intérieur du café. Elle entra et prit place à ses cotés. La jolie brune se mit tout se suite à parler, et Madison se mit à rire quand elle lui désigna d’un geste le jeune homme plein de café.

« Crois-moi si j’avais eu le choix je serais allé ailleurs ; mais quelle bonne université prend les élèves alors que les cours ont commencé ? » Elle suivit du regard l’étudiant qui sortait, et ajouta : « je suppose que tu y es pour quelques choses ? Oui, j’ai l’impression d’être de retour au lycée, y’a des mecs qui m’ont sifflé sur le chemin ! »


Elle saisit la tarte aux pommes et mordit dedans, elle la reposa, et tandis son emploi du temps à Summer.

« Merci pour la tarte, elle est très bonne. Tiens regarde, j’ai prit que les cours les plus importants pour pouvoir bosser à coté … et crois-moi, moins je serais ici, mieux se sera ! Et dire que je ne pensais jamais revenir ici. Me voilà étudiante à lima. Et toi comment tu t’en sors dans ton université ? »

C’état étrange de voir les deux jeunes aussi complice, elles ont pourtant traversé pas mal d’épreuve ensemble. Il y a même quelques mois, personne n’aurait pensé que ces deux là se seraient reparlé à nouveau. Leur amitié était revenu comme leur première année à McKinley, avec un petit changement comme même … Madison ne se laissait pas marcher dessus par Summer ; elle imposait ses idées !






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyDim 30 Oct - 1:47

Non pas que Summer dénigrait l'université de Colombus, car après tout, elle-même avait intégré une université d'État, choisie qui plus est par ses parents, un fait assez honteux en soi. Elle n'avait même pas choisi l'université où elle étudiait, pour une Reine de lycée, ce n'était pas glorieux. Mais elle s'y était accoutumé sans même s'en rendre compte, et à présent, elle le vivait très bien. De fait, elle n'avait rien à reprocher à l'université en elle-même, mais Madison était de la même trempe qu'elle : une princesse. Et si elles avaient eu le choix, il était évident qu'elles auraient choisies une université plus prestigieuse. Seulement voilà, Summer était dans une petite université, Madison venait d'en rejoindre une de moindre importance... et elle non plus ne l'avait pas choisi. Les dossiers d'inscription étaient envoyés des mois avant la rentrée scolaire -pour certaines écoles il fallait même faire une demande un an avant! - mais Madison avait du revenir en urgence. Summer songea vaguement, alors que son regard se promenait sur les murs du café où elles étaient installées toutes les deux, qu'elle pourrait peut-être faire un transfert de dossier pour terminer ses études ici, avec Madison. Pour l'instant, elle travaillait auprès de Sue, et vivait même avec Madison. Si cette cohabitation fonctionnait, peut-être qu'elle pourrait songer à terminer son cursus ici, et rester vivre avec la blonde.
Elle afficha un air faussement innocent et haussa les épaules lorsque Madison désigna d'un geste l'étudiant qui quittait le café. Madison la connaissait bien, depuis le temps, et même une séparation de plusieurs années ne lui avait pas fait oublier quel genre de filles était Summer, qui eut une moue compatissante. Pour son amie, cela n'allait pas être facile, parce qu'elle allait se retrouver avec des jeunes à peine sortis du lycée, et qui ne penseraient qu'à s'amuser et faire la fête. Bien que Madison et Summer, du temps où elles étaient lycéennes, n'aient jamais dit non à une occasion de s'amuser, elles avaient grandis, et bien que n'étant pas non plus devenues réfractaires aux soirées et aux fêtes, elles avaient passées l'age de picoler pour le seul plaisir d'être ivre. Elles travaillaient, toutes les deux, alors Madison risquait de se sentir un peu mal à l'aise au début.

" Dis toi que tu vas représenter pour eux un véritable fantasme. Tu vas être la fille qui est plus âgée, et donc plus expérimentée. Tu vas pouvoir les mener par le bout du nez! Tu seras peut-être même la seule en âge d'acheter de l'alcool. Pour eux, tu seras une déesse. " lui assura-t-elle. " Et pour les filles, tu seras ce qu'elles essaient à tout prix de devenir : des femmes accomplies. Ce ne sont, pour la plupart, que des gamines qui sortent à peine du lycée. Elles vont te détester, mais n'avoueront jamais qu'elles t'admirent en secret. " Ces paroles la firent réfléchir une seconde. " En fait, tu seras moi au lycée. " s'exclama-t-elle avec amusement, et elle but une gorgée de son jus de fruit, avant de se rendre compte que ce qu'elle venait de dire pouvait effrayer Madison. Après tout, au lycée, Summer avait été détesté par la majorité des gens, elle en avait eu conscience, et même si elle l'avait bien vécu et avait même entretenu ce sentiment, Madison n'était pas comme elle. Il lui avait fallu un long travail sur elle-même pour admettre qu'elle devait arrêter de traiter la blondinette comme n'importe quel autre individu, aussi afficha-t-elle une expression un peu contrite et ajouta : " Excuse-moi, je ne voulais pas te faire peur. Je suis sûre que tout ira bien. Tu as un don naturel pour attirer les gens et les rendre fous de toi. Il suffit de voir ce que tu es parvenu à faire de moi. " Et elle glissa un sourire complice à son ami par dessus sa bouteille de jus de fruit.

Elle récupéra ensuite son BlackBerry et entreprit de recopier l'emploi du temps de Madison.

" Tu vas avoir plein de temps libre! C'est bien que tu aies pu aménager ton emploi du temps comme tu le voulais. " commenta-t-elle distraitement, et son regard s'attarda sur les plages horaires restées libres de l'emploi du temps. " J'avais oublié à quel point la première année est calme, en comparaison du reste. " dit-elle, et son regard se perdit dans le vide, tout à ses souvenirs. " Pendant ma première année, j'avais des heures entières à ne rien faire, et je pouvais... visiter cette affreuse ville. " lâcha-t-elle finalement, et elle rendit l'emploi du temps à son amie. " Si tu savais à quel point j'ai été furieuse contre mes parents, quand ils m'ont envoyés dans cette université. Je l'étais déjà quand ils ont refusés que j'aille vivre à New-York -soit disant que vivre grâce au porte feuille de ses parents ce n'est pas responsable. " grinça-t-elle, mais elle ne put s'empêcher de soupirer : " Ils avaient raison là dessus, évidemment. Mais cette vie aurait été parfaite pour moi. Si au moins ils m'avaient laissé choisir mon université. Je n'aime pas Philadelphie. " ajouta-t-elle en fronçant son joli nez. " Mais mon père y a passé un été, dans sa jeunesse, et il a beaucoup aimé cet endroit, alors... voilà. " Elle poussa un second soupir, résigné celui-ci. " Je n'ai aucun problème avec les cours. Je ne suis pas une première de la classe, tu me connais, mais de ce coté là, ça va. Seulement je crois que les autres élèves ont peur de moi. " dit-elle d'un air soupçonneux. " Tu comprends, j'ai passé trois ans au lycée à faire en sorte que les autres aient peur de moi. Mais là, et bien c'est arrivé tout seul. C'est bizarre." Elle mâcha pensivement un morceau de son muffin. "C'est comme ça depuis que j'ai fait pleurer une fille de ma promo, le jour où elle s'est mise en tête de faire de moi sa tête de turc. Sauf que voilà, même dans une ville pourrie, j'ai une réputation à tenir, alors je lui ai fait comprendre à qui elle avait affaire, et j'ai fait ce que je fais de mieux, je lui ai fait regretter de m'avoir approché. Depuis, ils ont tous peur de moi, à cause d'une seule petite dépression. Je veux dire, si je l'avais vraiment voulu, cette pauvre idiote aurait changé d'université, là elle est revenue au bout d'un mois, pas de quoi en faire toute une histoire. "

Elle secoua la tête avec une pointe de mépris dans les yeux. Même si elle s'était considérablement adoucie avec Madison, elle n'avait pas beaucoup changé depuis le lycée, et était restée très cruelle. Elle haussa finalement les épaules et roula en boule le papier d'emballage de son muffin.

" Ceci mis à part, c'est assez ennuyeux là bas. Les garçons sont nuls. " murmura-t-elle comme pour elle-même, et son visage s'assombrit quelque peu, mais elle retrouva vite son aplomb et se pencha vers Madison. " Et toi? Chicago? Les hommes là bas doivent être... sauvages, non? "

Bien qu'étant restée aussi méchante qu'avant, elle s'intéressait davantage à sa meilleure amie, et c'est avec sincérité qu'elle voulait avoir des nouvelles. Elle haussa les sourcils, apparemment inconsciente de son changement d'attitude envers la blonde, et lui sourit d'un air coquin, à l'idée d'avoir des nouvelles croustillantes à se mettre sous la dent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyLun 14 Nov - 14:28

Summer & Madison
01. You're a new student now ! Cheers !  819828MaddySum
01. You're a new student now ! Cheers !
Campus Gateway;



Madison se retrouvait étudiante du jour au lendemain, elle n’avait pas prévu cela. Elle était très bien installée dans son petit confort qu’elle s’était construite depuis 3 ans à Chicago. Bien sur elle ne reniait pas que ses amis de Lima lui manquait mais elle avait réussi à se créer un autre petit cercle là-bas. Son job n’avait rien de gratifiant, mais elle l’aimait. Etre assistante de mode lui permettait de travailler dans n environnement qu’elle aimait par-dessus tout, et en plus son directeur envisageait de lui donner un poste plus important car elle travaillait dur et bien … mais hélas rien est acquis ; et surtout les cauchemars du passé finissent toujours par revenir. Cette fameuse nuit, Madison avait vraiment vu sa vie s’écrouler sous ses pieds… elle aurait pu laisser sa sœur à Lima dans cette situation, mais non, Maddy avait un cœur et elle avait accouru pour protéger sa sœur. Et puis au fil des jours, elle se disait qu’il fallait en finir avec sa mère et tout ce qu’elle a pu lui faire subir ! Si elle voulait enfin se sentir libre, elle devait le faire. Alors oui, elle allait reprendre sa vie d’étudiante qu’elle avait lâché il y a 5 ans de cela, ce retrouvé avec des gamins de 20 ans ! Mais peu importe, après cette épreuve, elle sera libre de recommencer la vie qu’elle désire.

Assise face à Summer, Madison sourit aux paroles de la brunette. S’il est vrai qu’elle était toujours célibataire, Madison ne se voyait pas sortir avec des gamins immatures. Peu importe ce qu’ils allaient penser d’elle, la jolie blonde était toujours aussi fragile de ce coté là. D’ailleurs ce n’est pas Chicago qu’il l’avait changé. Summer insista sur son pouvoir de séduction, et même qu’elle-même en avait été la victime. Cela fit sourire Madison ; la relation qu’elle avait eu avec Summer avait toujours été « spécial »…et la jolie blonde se sentait 100% hétéro… sauf quand Sum’ était là. Mais rien de plus n’avait été échangé entre à part de l’amitié.

« Crois-moi je n’ai pas vraiment envie de sortir avec l’un de ses gamins. »

Elle se mit à rire, puis d’un sourire qui voulait en dire long, elle ajouta :

« Par contre j’ai croisé mon futur prof d’histoire… je ne cracherais pas dessus ! Un beau brun aux yeux bleu, environ la trentaine. »


Elle donna son emploi du temps à Summer, que celle-ci le rentre dans son blackberry. Tout en tapotant sur les touches de son téléphone, Summer lui résuma un peu sa vie à Philadelphia. Madison comprenait tout à fait son point de vue, ne pas pouvoir faire ses choix étaient difficile… même si pour la jolie blonde, ses parents n’étaient plus de ce monde ! Puis elle parla aussi de sa réputation, du fait que les gens avaient aussi peur d’elle qu’a McKinley. Madison paraissait songeuse, mais en même temps pas si étonné que cela. Summer avait ça dans le sang, on lui devait le respect et même la convoitise !

« Summer, on ne te changera jamais ! Tu le porte sur toi, peu importe qui tu croise, les gens se méfie de toi. Et ne me fait pas croire, que quelqu’un d’autre que moi à réussi à faire baiser la garde de Mlle Davis ? »

Madison la connaissait par cœur, même a des centaines de kilomètres d’elle, la jolie blonde était convaincu que sa meilleure amie avait le même comportement qu’a McKinley… mais seulement elle n’avait pas de bras droit à ses cotés, pas de soutien comme le faisait la jolie blonde aujourd’hui.

Summer changea de sujet, et demanda à Madison si son « dossier sentimentale » avait évolué à Chicago. La jolie blonde semblait dépité à se sujet.

« Si tu savais… 3 ans là-bas et je n’ai eu que des histoires sans lendemain. Des hommes plus âgé, friqué et parfois même marié… pour éviter tout attachement quoi ! Je ne sais pas, mais depuis que j’ai quitté Lima, je n’arrive pas à me poser. Pour moi rien que l’idée de fonder une famille me fait peur ! Alors je t’explique pas le choc que ça m’as fait quand je suis revenue ici et que la moitié des élèves de notre classe sont casé et presque parent ! »

Elle se stoppa un moment, elle ne savait pas si Summer avait quelqu’un dans sa vie. En tout cas elle n’en parlait pas.

« Et toi ? J’ai entendu dire que tu avais laissé tomber les filles ? Vraiment ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyVen 2 Déc - 20:13

Pouvoir passer du temps avec Madison, rien que toutes les deux, avaient quelque chose de rassurant et de nostalgique, car même si elles avaient gardé contact pendant ces quelques années de séparation, il était évident qu’elles ne s’étaient pas souvent revues. Summer passait l’année scolaire à Philadelphie, et ce n’est que pendant les vacances qu’elle pouvait bouger et voyager. Comme elle avait refusé de voir ses parents ces cinq dernières années –elle ne fêtait d’ailleurs plus Noël en famille depuis la fin du lycée- il lui avait fallu trouver d’autres endroits ou passer les vacances. Elle était retournée en France quelques fois, et à New-York évidemment. Chez quelques amis également, mais elle n’avait eu qu’une seule et unique occasion d’aller à Chicago. Avec son boulot d’assistante, Madison était très occupée, alors que Summer, à l’époque, n’était qu’étudiante. Si la seconde avait beaucoup de temps libre, la première en revanche n’en avait que très peu, ayant commencé en bas de l’échelle, et c’est donc une visite éclair que Summer avait pu lui faire. Maintenant qu’elles vivaient ensemble, elles allaient se voir tous les jours, et cela réjouissait Summer, car Madison n’était pas simplement sa meilleure amie. Ce qui les unissait était bien plus profond, du moins du côté de Summer. Elle se souvenait bien du jour de leur rencontre, Summer n’avait que quatorze ans, elle débarquait à Lima après avoir été dans l’obligation de quitter New-York, mais Madison s’était aussitôt montrée accueillante et adorable avec elle. A l’époque, Summer s’était simplement contentée de sa présence, parce que Madison était jolie et populaire. Elle l’avait d’ailleurs longtemps considérée comme un simple objet décoratif, une fille mignonne et qui la mettait, elle, en valeur. Pour elle, il était devenu évident que Madison serait toujours à ses côtés, jusqu’à ce que Summer s’en lasse, et c’est d’ailleurs ce qui s’était produit. Ce que Summer n’avait alors pas prévu, c’est les sentiments que Madison avait fait naitre en elle. Son absence avait provoqué une remise en question, et elle s’était enfin rendue compte que l’humanité et la générosité de Madison non seulement lui convenait et lui plaisait, mais également que, d’une façon plus générale, c’est la blonde qui lui manquait. Elle s’était rendue à l’évidence : elle éprouvait pour Madison des sentiments plus forts que de la simple amitié. Alors qu’aucun garçon n’était jamais parvenu à ne serait-ce qu’effleurer son cœur de glace, Madison avait fait bien plus, et oui, Summer pouvait bien le dire, elle avait été amoureuse de Madison. Peut-être l’était-elle encore, mais elle n’était pas stupide, elle savait bien que sa meilleure amie ne ressentait pas les mêmes sentiments, et surtout n’avait pas les mêmes inclinations. Elle ne lui avait jamais donc demandé quoi que ce soit, mais son comportement, lorsqu’elle avait pris conscience de ce qu’elle ressentait, avait considérablement changé. Il y avait eu beaucoup de remous dans leur relation, mais tout avait fini par se calmer. Aujourd’hui, Madison comptait encore énormément pour Summer, et même si celle-ci n’avait plus eu aucun contact intime avec une fille depuis des années, elle aurait menti en disant que la blonde ne lui faisait pas d’effet. Néanmoins, elle n’était pas du genre à vouloir l’exclusivité sur Madison, et c’est pourquoi elle l’encourageait à présent en lui vantant les mérites qu’aurait son statut d’étudiante plus âgée. Cela ne la dérangerait pas que Madison sorte avec un garçon, et même se marie. Au contraire, elle en serait heureuse. C’était peut-être une preuve que son immense égoïsme ne concernait pas Madison. Pourtant, la blonde ne semblait pas trouver d’avantages à retourner à l’université alors qu’elle avait déjà 23 ans, et que tous ses camarades n’en aurait même pas vingt. Il est vrai que la différence d’âge était assez conséquente pour que les mentalités soient différentes.
L’université était un lieu complètement différent du lycée, Summer s’en était bien rendu compte. Elle ne s’était pas attendue, en quittant le lycée et en se retrouvant obligée de continuer les études, à poursuivre son règne. Aussi s’était-elle dit qu’une fois sur les bancs de l’université, elle se fondrait dans la masse. Une université, c’est bien trop grand pour espérer en être la Reine, même quand on s’appelle Summer Davis, et qu’on a ça dans le sang. Et pourtant, en l’espace de quelques mois, la majorité des étudiants avaient fini par la craindre. Elle ne s’était fait aucun ami, ce dont elle se passait fort bien d’ailleurs, mais Madison n’avait pas tort. Il suffisait de passer moins d’une heure en sa compagnie pour comprendre le danger qu’elle pouvait représenter, et ce même si elle avait moins d’armes entre les mains qu’au lycée. C’était rassurant, d’une certaine façon. Cela signifiait qu’elle n’avait pas perdu son talent, ce pour laquelle elle était la plus douée. Elle hocha légèrement la tête.

A l’évocation de relations avec des hommes mariés, Summer haussa un sourcil et un sourire en coin fleurit sur ses lèvres. Sa petite Madison avait changée. Elle semblait plus sûre d’elle que jamais. Plus confiante dans ses capacités, et dans sa féminité et sa sexualité. Où était passé l’adolescente qui passait son temps à avoir le cœur brisé à cause de garçons peu scrupuleux ? Summer avait toujours eu une sexualité des plus libérées, mais Madison avait été, d’une certaine façon, plus sage, et surtout, plus fleur bleue. Elle cherchait l’amour. Et pourtant, cela semblait l’effrayer au plus haut point. Il faut dire qu’elle avait pas mal souffert à cause des mâles, au lycée. Summer avait été personnellement témoin de ses peines de cœur, elle savait que Madison était passée par des épreuves difficiles dans sa vie sentimentale, et ses blessures ne semblaient pas s’être refermées. Summer n’ayant jamais traversé ce genre de choses, elle ne pouvait vraiment comprendre. Mais pour ressentir de l’amour envers Madison, elle était consciente que c’était si fort que cela pouvait vraiment faire mal. Elle réfléchit un instant.

« Tu n’as pas pensé que si tu avais autant de mal à te lancer dans une relation sérieuse, et à vouloir fonder une famille, c’était parce que tu n’as pas eu une qui soit exemplaire ? Ta mère est une vraie garce, et c’est moi qui te le dis. Quand à ton père, il est très fort pour regarder ailleurs. Comment vouloir d’une famille quand la seule image qu’on en a, nous fait souffrir. » Elle haussa les épaules. « A mon avis, le problème vient de là. Mais je ne suis pas experte. Je ne veux pas d’une famille. » révéla-t-elle avec indifférence. « Et pour te répondre, je n’ai pas laissé tomber les filles. Seulement, je n’en ai qu’une dans la tête. Alors les autres, bien que parfois très sexy –et crois-moi l’université regorge de lesbiennes- me semblent bien fades et sans intérêt quand je les compare à toi. » expliqua-t-elle simplement. « Je le vis bien. Mais je ne suis pas comme toi. Les hommes… ont trop peur de moi, pour s’approcher. Ils ne se vantent même pas de m’avoir eu dans leur lit, comme s’ils craignaient les conséquences. Ça ne me dérange pas. Je ne cherche pas à avoir quelqu’un dans ma vie. Je pense que je serais seule toute ma vie. » sourit-elle, sans chercher à apitoyer son amie, elle était juste honnête avec elle-même. Elle savait qu’elle avait du succès auprès des garçons, mais même si elle pouvait les faire fantasmer, et en avoir un rien qu’en claquant des doigts, ce n’était pas suffisant pour pousser ces messieurs à chercher davantage. Elle s’en accommodait sans aucun problème, par ailleurs. Elle n’était pas faite pour partager sa vie avec quelqu’un. « Quoi que, ton problème vient peut-être de là, en fait. Des filles, je veux dire. Peut-être que tu es lesbienne, et que tu l’ignores. » plaisanta-t-elle en donnant un coup de pied taquin dans la chaussure de Madison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyLun 19 Déc - 22:52

Summer & Madison
01. You're a new student now ! Cheers !  819828MaddySum
01. You're a new student now ! Cheers !
Campus Gateway;



Madison était heureuse de pouvoir enfin retrouver Summer, ces 5 ans ont été long sans elle. Même si leur relation n’avait pas été très brillante lors de leur dernière année de lycée, les deux jeunes femmes avaient réussie à s’expliquer lors d’une soirée organisée par Saphira. Ok, Maddy était complètement ivre, mais elles avaient comme même parler de chose importante… et la demoiselle s’en était rappelée le lendemain ! Pour vous dire que leur conversation l’avait marqué. D’ailleurs ce soir là, Madison avait avoué une chose plutôt sensible à Summer… elle lui avait dit que durant quelques mois, elle l’avait vu autrement que comme une amie. Mais son attitude si hautaine, et si désintéressée d’elle, que Maddy avait fini par passer à autre chose. Et puis, à voir les relations de Miss Davis, la jolie blonde n’avait pas envie de voir son cœur être brisé par une femme ! La jeune femme avait tant souffert avec les hommes, qu’elle pensait que ce serait la même chose avec les femmes, et surtout si celle-ci se prénommait : Summer ! Pour elle, les relations sérieuses c’étaient fini ! Elle en avait marre de souffrir, de s’attacher puis de se retrouver seule du jour au lendemain.

La jolie blonde observa la réaction de Summer à ses paroles ; celle-ci semblait plutôt surprise des relations évoqués par Maddy… mais en même temps pas tant que ça ! Et elle avait bien raison à propos de sa famille et de ses parents qui n’avaient rien de modèle ! Comment grandir et vouloir fonder une famille quand votre mère vous tape dessus, et que votre père se tape toutes les bonne-femme friqués de Lima ? Summer avait raison le problème vient de là !

« Alors tu pense que je vais finir ma vie comme ça ? Courir à droite et à gauche, sans jamais pouvoir me poser… et bien, quel avenir ! »

Le sujet de conversation retourna à propos des filles. Summer avait un goût certain pour les jolies filles, au lycée elle avait dragué avec la plupart des Cheerios ! Et Madison pensait réellement que l’université ne l’avait pas arrêté ! Après tout, comme elle le disait, elles étaient plus sexy, et surement plus affirmé que celle du lycée qui cherchait à cacher leur homosexualité ! Mais une petite phrase fit réfléchir la jolie blonde « l’université regorge de lesbiennes- me semblent bien fades et sans intérêt quand je les compare à toi. » Summer pensait-elle toujours que Madison et elle pourrait un jour sortir ensemble ? C’était si étrange quand on y pense. Alors que la jolie blonde était dans ses pensées à ce propos, Mlle Davis lui posa une question à laquelle Maddy n’avait pas vraiment de réponse.

« Tu sais Summer, aucune fille ne m’a jamais intéressé, excepter toi à l’époque du lycée ! Je n’ai aucune attirance en vers elle. Quand on était à McKinley, j’avais envisagé de te poser la question… si je te plaisais … mais après ton indifférence pour moi j’ai laissé tomber. »


Madison était sincère avec Summer, cela ne servait à rien de lui mentir de toute façon. Elles étaient amies depuis si longtemps, qu’elles n’avaient pas à avoir honte. La jeune étudiante approcha sa tache de chocolat chaud a ses lèvres, et en bu quelques gorgés. Cela l’a réchauffa doucement, elle observa Summer puis ajouta :

« Tu arrive à comprendre pourquoi les filles de McKinley sont déjà mère à leur âge ? Surtout Santana, cela m’étonne au plus haut point … moi qui pensais qu’elle était lesbienne ! »

La demoiselle n’arrivait pas à comprendre ce choix, être marié, avoir des enfants, un job … à 24 ans ! Même si Madison a souvent rêvé à cette vie, elle ne pensait pas vivre cela si jeune !





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyJeu 26 Jan - 2:35

Ses doigts courant sur sa bouteille de jus de fruits, Summer haussa les épaules. Est-ce que Madison allait rester célibataire toute sa vie, sans réussir à trouver l’homme qui lui conviendrait ? Allait-elle enchainer les mésaventures amoureuses jusqu’à devenir une vieille femme ? Summer n’en savait rien. Elle était loin d’être une experte quand il s’agissait de sentiments, et de relations entre deux personnes. Elle avait une liste assez impressionnante d’ex amants, et de maîtresses. Mais tous étaient passés dans sa vie, sans jamais s’y accrocher, Summer ne leur permettant pas de faire partis de son existence. Elle ne voulait pas d’une relation sérieuse. Elle n’avait pas de place pour qui que ce soit dans sa vie, et encore plus maintenant, alors qu’elle avait un boulot qui lui prenait tout son temps. Sue Sylvester lui demandait bien plus que ce qu’une personne seule pouvait faire, et Summer faisait des journées de 10h, tous les jours. C’était stressant, il lui fallait courir partout, et devoir gérer l’image d’une femme comme Sue n’avait rien d’une sinécure… mais elle adorait ça. Ce rythme de travail infernal lui convenait à merveille. Cependant, cette vie ne permettait pas d’y inclure une autre personne. Summer le vivait bien, puisque de toutes manières, elle ne voulait pas vivre quoi que ce soit de sérieux. Ce n’était pas pour elle, ce genre de choses. Quand elle voyait des couples passer devant elle, mains dans la main, le regard énamouré et le sourire aux lèvres, elle les observait attentivement, et savait qu’elle n’était pas faite pour ça. Elle ne pouvait supporter la simple idée d’avoir ce même air niais sur le visage, cela lui faisait horreur.
Mais Madison, la douce Madison, était faite pour vivre une belle histoire d’amour. Le genre d’histoire qui vous marque pour le reste de votre existence, qui vous transporte et fait de vous une autre femme –du moins, d’après ce que tout le monde en disait. Seulement, il lui faudrait du temps, et surtout, il lui faudrait éviter les gros nuls, beaux parleurs et avides de profiter de sa beauté et de sa naïveté. Elle ne l’avouerait pas, mais Summer s’inquiétait parfois pour sa meilleure amie. Il était évident que Madison voulait vraiment tomber amoureuse et vivre une histoire avec un garçon. Mais Summer craignait que ce désir, et même, ce besoin d’avoir quelqu’un dans sa vie, ne la pousse à se jeter dans les bras du premier venu qui serait un tant soit peu attentionné envers elle. Mais cela ne voulait pas dire qu’il s’agirait du bon. Maintenant qu’elles vivaient ensembles, Summer allait pouvoir veiller sur elle, et le premier qui s’approcherait un tant soit peu de la blonde allait avoir à faire à la brune, qui ne tolérerait aucun écart de conduite. Ces messieurs n’avaient qu’à bien se tenir !

Par contre, elle avait un peu de mal à imaginer Madison avec une fille. Certes, Summer éprouvait de forts sentiments amoureux à l’encontre de la blonde. Madison était, à ce jour, la seule et unique personne qui avait fait naitre l’amour chez Summer, et quand elles étaient au lycée, il lui était arrivé de souhaiter que Madison éprouve la même chose à son égard. Mais Summer était aussi très réaliste, et elle avait vite compris que Madison n’était pas comme elle. Elle n’aimait que les garçons, point barre. Cela ne changerait pas. Summer aurait pu en souffrir, puisqu’elle aimait Madison, qui elle ne l’aimerait jamais de la même façon, mais la simple présence de Madison à ses côtés lui suffisait amplement. Elle s’en satisfaisait. Et même si elle avait mal agi en repoussant Madison, en l’attaquant et la blessant, elle était heureuse de savoir que Madison était là, près d’elle, qu’elle pouvait lui parler, et passer du temps avec elle. Il ne lui en fallait pas davantage.
Et voilà que Madison lui parlait de ces fameux sentiments ! Pour la toute première fois depuis cette fameuse soirée, où Summer lui avait avoué son amour, la blonde abordait ce sujet. Summer resta muette et impassible, fixant sa meilleure amie, qui enchaina presque aussitôt sur un sujet complètement différent. Elle laissa quelques secondes s’écouler, pendant lesquelles elle médita en silence, puis répondit :

« Santana a été très stupide. » lâcha-t-elle sans détour. « Elle n’a pas voulu être mère, tu sais. Elle voulait juste un contrat. En échange, elle devait mettre au monde un enfant. Seulement voilà, les parents ont changés d’avis au dernier moment, et elle s’est retrouvée avec un marmot sur les bras. C’est une idiote, doublée d’une sacrée opportuniste, si tu veux mon avis. » Elle hocha la tête pour ponctuer ses propos. « Maintenant, elle est coincée, pour le restant de ses jours. C’est pitoyable. » commenta-t-elle avec indifférence. Depuis son retour à Lima, elle avait appris à apprécier Santana, et elles avaient mis leurs nombreux différents de côté pour arriver à une entente assez fragile, mais qui pour l’instant marchait plutôt bien. Néanmoins, cela ne changeait pas l’opinion que Summer avait concernant l’hispanique. « Et je suppose que tu fais aussi allusion à Quinn Fabray. Enfin, Quinn Evans, plutôt. » Summer renifla avec mépris. « C’est un choix de vie particulier, dirons-nous. Un choix que je désapprouve complètement. Mariée… mère de famille… à notre âge… c’est gâcher sa vie, à bien des égards. » conclut-elle. « C’est vrai que j’ai longtemps cru que Santana était une lesbienne refoulée, moi aussi, parce que même si elle s’envoyait en l’air avec Puckerman, elle avait un peu trop souvent la tête entre les cuisses de Brittany ou d’Ashley. » ajouta-t-elle avec son franc-parler coutumier. « Et au final, non. Elle est juste bisexuelle. » Elle haussa les épaules, trouvant ce sujet fort peu intéressant, et décida de revenir à celui qui l’intéressait davantage.

En se penchant vers Madison, elle posa son coude sur la table, puis son menton au creux de sa main. Son regard se vrilla dans celui de la blonde, et elle baissa la voix, créant une sorte de bulle d’intimité les coupant elle et Madison, du reste des clients du café.

« Je t’aime, Madison. » dit-elle d’un ton assuré. « Et si ce que je te dis, te touche d’une façon ou d’une autre, c’est que tu n’es pas si hétéro que ça. Je ne te demande rien, tu le sais. Et je n’attends rien de ta part non plus. Mais si tu te poses des questions, je peux peut-être t’aider à y répondre. » proposa-t-elle en levant les sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyLun 6 Fév - 18:19

Summer & Madison
01. You're a new student now ! Cheers !  819828MaddySum
01. You're a new student now ! Cheers !
Campus Gateway;



Les contes de fée ? Jusqu'à un certain âge on y croit encore… et pourtant Madison a du mal à ne plus rêver. Elle voudrait tellement que sa vie soit belle et sans larmes… parfois seule devant sa fenêtre elle pense qu’elle est cette « cendrillon » qui se fait maltraiter par sa « belle-mère » et qui un jour sera sauvé par son prince charmant. Sa vie ressemble tellement a cette histoire, qu’elle est impatiente d’arriver au chapitre « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant ». Mais pour le moment, elle est belle et bien prisonnière de cet enfer. Tant que sa mère ne sera pas jugé ; elle n’aura pas la conscience tranquille. Tant qu’elle n’aura pas eu ce diplôme, elle ne pourra pas ouvrir sa boutique de mode. Tant qu’elle n’au pas retrouver sa confiance aux hommes, elle n’aura pas de petit ami… c’est si simple et pourtant si compliqué. Lorsque Madison voit Summer, elle se dit qu’elle est complètement idiote de s’en faire pour ces choses-là, qu’elle devrait vivre comme elle, sans se soucier de rien ! Mais ce n’est pas son caractère, elle a essayé une fois de se cacher la face, de ne pas être celle qu’elle est réellement… et cela s’est mal terminé ! Comment continuer à avancer quand chaque chose vous rappelle vos échecs ?

Elle observa Summer, elle était toujours sûre d’elle. Sa posture, le timbre de sa voix, ses fais et gestes étaient totalement contrôler. Parfois Madison voulait échanger de place le temps d’une journée… être Summer Davis rien qu’une fois dans sa vie pour voir ce que cela faisait. Après tout, c’était la seule et unique personne qui avait réussi à se respecter à McKinley ! Madison avait beau imaginer l’avenir de sa meilleure amie, elle n’y voyait aucune vie de famille à l’horizon. C’était peut être ça qui manquait chez Summer… son envie de fonder une famille. Madison n’avait jamais parlé à qui que se soit de son attirance pour la jolie brune, c’était la seule et unique fille qui l’avait attiré « physiquement » parlant ! La jolie blonde avait un goût très prononcer pour la gente masculine, mais Summer arrivait à faire pencher la balance. Alors oui, elle était attiré par elle, mais se lancer dans une histoire d’amour avec Summer ? Elle ne l’envisageait pas vraiment …

Lorsque les deux amies parlèrent de Santana, et puis Quinn ; on voyait très bien l’opinion que Mlle Davis se faisait d’elle. Même si Madison rejoignait un peu son avis, elle enviait tout de même Quinn ; elle avait une famille, elle. Combien de fois, Maddy était rentré seule le soir et se disait qu’aucun garçon ne l’attendait pour diner à 24 ans c’est un peu décevant.

« J’avoue que pour Santana, c’est limite. Je trouve ça dégelasse de se faire de l’argent ainsi ! »

Puis observant Summer, Madison comprit que celle-ci avait une idée en tête. Elle se pencha légèrement vers elle, et les paroles qui sortirent de sa bouche déstabilisèrent la petite blonde. Que devait-elle répondre à ça ? Madison gêner se frottait ses mains devenue moites. Puis hésitante, elle fini par répondre :

« Je ne sais pas Summer… mais ce n’est pas naturel pour moi… je ne l’ai jamais envisagé ! »

Être bi ou même homosexuel, Madison ne se voyait pas tenir la main d’une autre fille ou encore l’embrasser. Ok, elle l’avait peut être fait une ou deux fois lors de soirée très arrosées, mais cela ne voulait rien dire pour elle.

« Et toi, si je te disais que je serais prête à changer… et à commencer une relation avec … toi par exemple… tu me répondrais quoi ? »

Madison ne savait pas vraiment si elle pensait ce qu’elle disait et surtout si elle voulait la réponse de Summer. Elle savait que sa meilleure amie n’avait pas sa langue dans sa poche, et qu’elle lui répondrait franchement.






PS ; désolé c'est nullissime !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyDim 12 Fév - 0:01

En vérité, Summer et Madison n’avaient eu, pour ainsi dire, que très peu de points communs. Si au départ, elles s’étaient rapprochées, c’est parce qu’elles envisageaient toutes deux d’entrer chez les Cheerios, et que Madison, à l’époque, aimait à se moquer des autres. Et puis il y avait eu leur penchant pour les garçons, qu’elles enchainaient l’une comme l’autre, et leur passion pour le shopping. Toutes deux riches, et belles, c’était pourtant les seules choses qui les avaient vraiment liées. Au fil des années, Madison avait tiré un trait sur beaucoup de choses qui avaient été les bases de son amitié avec Summer. La méchanceté gratuite. Une vie amoureuse débridée. Et même son statut social, lorsqu’elle avait quitté le domicile familial pour aller vivre dans un minuscule appartement. Cela les avait éloignées l’une de l’autre, pendant un temps. Mais finalement, elles s’étaient retrouvées, et à présent, il n’y avait plus grand-chose qui les rapprochaient. Elles n’avaient plus rien de commun. Si Summer avait renoncé aux femmes, elle continuait à enchainer les hommes sans les compter, ne leur permettant pas de faire partie de sa vie et faisant d’eux des objets dont elle se servait selon son bon vouloir. Mais Madison, elle, voulait vivre une belle et grande histoire d’amour. Se poser avec quelqu’un qui l’aimerait et qui la traiterait comme la princesse qu’elle était. Se marier, et fonder une famille. Et ce n’était qu’un exemple parmi tant d’autres. Alors, qu’est ce qui pouvait bien les pousser à être amies ? Outre les sentiments que Summer ressentait pour Madison, la blonde adoucissait le caractère de Summer. Et celle-ci aimait à penser que, peut-être, elle aidait Madison à se sortir de la mélancolie dont elle était coutumière, à prendre confiance en elle. Peu lui importait, en fait, ce qui pouvait bien les lier l’un à l’autre. Leurs différences étaient peut-être ce qui leur permettait d’être si proches l’une de l’autre. Elles se complétaient, tout simplement.
De caractère, elles étaient dans tous les cas vraiment très opposées. Summer se roulait dans la luxure et la provocation flottait autour d’elle, comme une aura, alors que Madison, à cet instant, frottait ses mains l’une contre l’autre, véritablement gênée. Elle l’observa attentivement, cherchant un signe qui prouverait que sa blonde de meilleure amie avait vraiment viré de bord. Pour l’heure, Madison n’avait pas l’air de savoir où elle en était.

« Tu sais que j’aurais adoré vivre ce genre de choses avec toi. Tu es la seule qui me donne envie de vivre ça. Je ne peux imaginer me marier, ou pire, avoir des enfants. » Elle laissa passer un court silence, songeuse, le regard dans le vide. « Je n’ai eu qu’une envie, c’était d’être avec toi. Mais j’ai toujours su que tu n’étais pas ce genre de filles. Tout comme j’ai la certitude que ce qui te fait douter, en ce moment, c’est surtout ton expérience avec les hommes. Tu n’as pas eu de chance. Les hommes sont… bêtes. Immatures. Ils veulent tout, mais ils se contentent le plus souvent de ce qui est éphémère. Comme une simple nuit avec une fille : toi. » poursuivit-elle en désignant du doigt son amie. « Et ils passent à côté du plus important. Tu as été bien trop souvent blessée, Madison, et c’est normal que tu veuilles renoncer aux hommes. Après tout, si aucun de ces messieurs n’a su voir la fille merveilleuse qu’ils avaient en face d’eux, peut-être qu’une femme le pourra. Je comprends. »

Oui, elle comprenait. Madison avait eu le cœur brisé, trop souvent. Les hommes l’avaient traitée comme une jolie chose, à exhiber, à utiliser, avant de la jeter. Summer avait assisté à cela pendant des années. Alors, que Madison ait envie de voir si de l’autre côté de la rivière, l’herbe est plus verte, ce n’est pas Summer qui le lui reprocherait. Elle ne pouvait de toute façon pas trouver pire. Et Madison méritait, plus que toute autre, de trouver le bonheur.

« Moi, j’ai su voir qui tu es. » ajouta-t-elle dans un souffle. « Mais je ne suis pas sûre que ce soit ce qu’il te faut. Pas pour le moment. Pas avec moi. Tu ne serais pas aussi hésitante, dans le cas contraire. Laisse-toi du temps. Le temps de te poser, de débuter l’année scolaire. De peser le pour et le contre. Parfois, on est mieux seuls qu’accompagnés. Et si tu continues de douter, je me ferais un plaisir de t’aider à y voir plus clair. » sourit-elle. « Un peu comme ça. »

Et profitant de l’effet de surprise, elle se pencha en avant, et posa ses lèvres sur celles de Madison. Le silence se fit dans le café, et lorsqu’elle se recula, Summer put constater du coin de l’œil que tous les clients les fixaient, bouche-bée. Le baiser n’avait duré que quelques secondes en tout, mais elle gratifia Madison d’une œillade coquine.

« Et si tu as envie de plus, c’est qu’effectivement, tu es en train de passer de l’autre côté. » plaisanta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  EmptyJeu 1 Mar - 17:50

Summer & Madison
01. You're a new student now ! Cheers !  819828MaddySum
01. You're a new student now ! Cheers !
Campus Gateway;



Personne ne pouvait dire si oui ou non, vous alliez devenir hétérosexuel ou alors homosexuel à la naissance. C’était l’apprentissage de la vie, parfois on essaye et ça ne fonctionne ou alors c’est le contraire. Pour le moment Maddy n’avait aucune idée de qui elle était réellement. Parfois elle allait même a se demander si une fille venait à lui déclarer sa flemme, elle préférerait partir avec elle… plutôt que d’attendre un garçon qui ne viendrait jamais. On a tous besoin d’amour, que parfois on aimerait avoir la chance de pouvoir y gouter. Dans la vie d’une adolescente, on se remet peu à peu d’une rupture, ou encore d’être utiliser juste pour le sexe. Mais à 24 ans, Maddy n’avait plus envie de voir la vie ainsi. Elle aimerait tant rentrer chez elle le soir et d’y retrouver une personne qu’elle aime ; peu importe si c’est une fille ou un garçon… le plus important pour la jolie blonde est d’être aimer. Madison avait plusieurs fois émit la possibilité d’en parler à Summer, de lui dire qu’elle avait été amoureuse d’elle… et qu’elle serait prête à vivre quelques choses avec elle… mais le caractère de la brunette étai bien trop « instable » pour elle. Sa meilleure amie n’aimait pas l’attachement, alors que Maddy ne rêvait que de ça. On dit parfois que les gens changent, mais le risque était trop élevé avec Summer.

Elle comprenait les paroles de la jolie brune, mais si Madison devait avoir une relation avec une fille… elle ne pouvait cependant pas être avec Summer. Elles avaient été les meilleures amies du monde à leur arrivée au lycée, mais leur amitié ne s’était pas construite sur des bases saines. Aujourd’hui les choses ont changés, mais pour Maddy, Summer restera à jamais celle qui aime « dominer ». D’ailleurs elle leva les yeux de sa boisson lorsque la jeune femme lui répondu « Pas pour le moment. Pas avec moi. ». Madison regarda Summer dans les yeux ; et s’apprêtait à parler quand la brunette se leva de sa chaise et vint l’embrasser. Bien sur que tout le monde avait le regard fixer sur eux. La jolie blonde ne supportait pas ce genre de préjuger ! Elle leva la tête fièrement et ajouta haut et fort :

« Quoi vous avez jamais vu de lesbiennes ? »

Puis elle regarda Summer, saisit sa main, puis se leva. Elle saisit son sac à main, puis ajouta plus discrètement :

« Sortons de là, je crois que nous devons parler plus sérieusement ! »

Les deux jeunes femmes sortir du café, Madison se posta devant Summer.

« Je ne sais pas où j’en suis Sum’ ; alors tu n’arranges pas les choses… Il me faut du temps…je crois… »

Elle regarda sa meilleure amie. Puis fini par ajouter :

« Je sais que nous sommes différentes toutes les deux, et qu’une relation entre nous est peu envisageable. Cela ne ferait que détruire notre amitié. »

Là planter au milieu de la rue, entre le café et l’université ; Madison et Summer venait de comprendre une chose… les relations amoureuses c’est bien plus complexe qu’on ne le croit.

« Et si on rentrait à l’appart ? »





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. You're a new student now ! Cheers !  Empty
MessageSujet: Re: 01. You're a new student now ! Cheers !    01. You're a new student now ! Cheers !  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. You're a new student now ! Cheers !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-