Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty
MessageSujet: 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett   01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett EmptyJeu 27 Oct - 13:23

    En cette belle journée de septembre je descendais les escaliers d'un pas décidé. Cette journée allait être une bonne journée, je le savais. Dès que je m'étais levée ce matin-là, je l'avais sentis. Jessica avait des rendez-vous toute la journée et Hayley était encore partie chez une amie ce qui me laissait la maison pour moi toute seule. Alors évidemment je n'allais pas laisser cette opportunité me filer entre les doigts. Mon après-midi était programmé déjà depuis quelques jours, et je l'attendais avec impatience. J'allais passer un peu de temps en compagnie d'un ancien élève de Mckinley : Porter Rhett. Je l'avais eu quelques années auparavant en cours d'espagnol, à l'époque où je remplaçais William Schuester. Il avait eut quelques difficultés avec cette langue et je l'avais donc aidé de façon à ce que ses notes remontent un peu. Et il y avait quelques temps, je l'avais également initié au plaisir de l'alcool – c'est pas pareil que l'espagnol, j'en conviens. Nous avions donc décidé de remettre ça ce jour-là. J'allais lui faire goûter tout un tas de cocktail plus fou les uns que les autres, mais nous resterions au rez-de-chaussée cette fois, les escaliers n'étaient pas nos amis.

    J'étais donc dans la cuisine, à ranger un peu, car une fois de plus j'avais oublié de ranger derrière moi. Je rangeais également les objets dangereux, au cas où … Je fouillais les différents placards pour voir l'alcool qu'on pouvait y trouver. Heureusement pour moi, il y en avait une multitude. Nous n'étions pas alcoolos dans cette maison, mais de temps à autres, les adultes aimaient bien boire. Je chantonnais gaiement quelques paroles qui me revenaient en tête « There's a stranger in my bed, there's a pounding in my head, glitter all over the room, pink flamingos in the pool... » Prémonitoire ? Je n'espérais pas au point de me retrouver comme la chanteuse dans tout les cas ! Je continuais de chanter, en faisant des va et vient entre les placards et le bar, tournant sur moi-même de temps à autres. J'avais fini par récolter tout l'alcool qu'on pouvait trouver dans cette maison et à tout mettre sur le bar – avec un peu de mal, certes. Malibu, Vodka, Wisky, Gin, il y avait tout des alcools les moins fort, aux degrés les plus élevés. J'avais également sortis les sirops, et de quoi faire des cocktails en tout genre. Je regardais le bar d'un air satisfait, tout était fin prêt ! En attendant mon invité, j'allai m'asseoir dans le canapé et zapper sur toutes les chaînes afin de trouver un programme pour tuer le temps.

    Une demi-heure plus tard, on sonna à la porte. Je regardai l'heure : quinze heures. Je me dirigeai donc rapidement vers la porte afin d'ouvrir à mon camarade de beuverie du jour. J'affichais un large sourire pour l'accueillir. Depuis l'époque où il n'était que mon élève à l'occasion, il avait bien changé !

    Moi – Hola ! Je t'en prie, entre !

    Je lui fis signe de rentrer pour accompagner mes paroles. Je refermai la porte derrière lui et me retournai dans sa direction.

    Moi – Alors, comment tu vas depuis la dernière fois ? Je te sers quelques choses ?

    Évidemment que j'allais lui servir quelques choses puisque c'était le but de cet après-midi. Jessica aurait été là, elle m'aurait évidemment dit que ce n'était pas une chose à faire, surtout à cette heure-ci, que c'était risqué et que comparé à moi, c'était un gamin. Mais il fallait bien lui apprendre la vie à ce jeune ! Ce que c'est que le vrais alcool ! Nous étions dans une maison, j'avais planqué les couteaux, en bref il n'y avait pas beaucoup de risques que ça tourne mal, enfin je l'espérais de moins. Dans mes souvenirs de la dernière fois... en fait je ne me souvenais pas de grand chose à vrai dire, c'était plus un trou noir qu'autre chose. Je me souvenais du premier verre, du deuxième... en fait il valait mieux que je ne m'en souvienne pas ! Tout ce que je savais, c'est que rien de mal ne c'était passé, nous étions encore en vie, nous étions encore habillé, nous nous sommes endormis sur le canapé et j'avais encore ma petite culotte, donc tout allait bien ! Après je n'ai jamais sus d'où venait les traces de boue sur le sol. Cette fois-ci, j'avais fermé la baie vitrée à double tours pour éviter ce genre d'incident. Je me postai derrière le bar, sourire aux lèvres.

    Moi – Alors ? Tu veux quoi ?

    Je le laissais choisir le premier, de toute façon, on les ferait tous !


Dernière édition par Holly Holliday le Sam 29 Oct - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty
MessageSujet: Re: 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett   01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett EmptyJeu 27 Oct - 15:32

Porter enfourna ses mains plus profondément dans les poches de son jean, cherchant un peu de chaleur. Réprimant un frisson, il continua d'avancer dans la rue tant bien que mal, observant avec attention les différentes façades à la recherche de la maison de Holly, à son souvenir celle-ci était faîte de briques rouges, il devrait aisément la repérer parmi toutes les autres. Ce n'était pas la première fois qu'il lui rendait visite, et ce ne serait certainement pas la dernière fois. Porter se souvenait de la répulsion profonde qu'il ressentait envers l'alcool, avant. Mais depuis, la remplaçante l'avait plus où moins « initié » au plaisir de la boisson. Disons que depuis, il enchaînait les soirées alcoolisés, et autres genre de fêtes. Puis, il avait beaucoup moins de mal à se fondre dans la masse, ainsi. Même s'il lui arrivait de regretter profondément ce que l'alcool le faisait faire, parfois. Cette fois il s'était promis de pouvoir encore marcher droit, où au moins pouvoir tenir debout. Mais il y avait cependant un inconvénient majeur, il ne pouvait pas emprunter la voiture, ni pour venir ni pour revenir. Et bien que le brun affectionne tout particulièrement son nouveau chez-soi, il devait avouer que vivre en banlieue de Lima n'était pas toujours très simple pour cette bonne raison, il lui fallait énormément marcher. Même pour atteindre une station de bus, il lui fallait plusieurs minutes qu'il ne prévoyait pas toujours.

Mais les environs restaient quand même bien calmes, et il s'agissait d'un avantage majeur. Même s'il s'agissait d'un coin plutôt paumé de Lima, tout prétexte était bon à prendre pour entretenir sa santé en marchant. Mais bon, il s'en passerait bien parfois. Il vivait entouré de filles, il n'allait pas faire son délicat et s'en plaindre, après tout. Continuant son trajet de sa démarche chaloupée, tentant de discerner la bâtisse en fronçant les sourcils, persuadé que ce stupide geste améliorerait son champ de vision. Même si évidemment c'était plus qu'inefficace, bien que le brun y croit dur comme fer. Porter sortit son téléphone de sa poche, pianotant de manière furibonde sur l'écran de celui-ci, avant de brancher ses écouteurs dans la prise prévue à cet effet et d'enfoncer ses écouteurs dans ses oreilles. Attendant que les premières notes du morceau s'entament, Porter cala son rythme de pas sur la musique. Alors que le refrain s'entamait, Porter se mit à fredonner un semblant de paroles. « I see you driving 'round town with the girl i love and i'm like, forget you ! I guess the change in my pocket wasn't enough i'm like, forget you ! And forget her too ! I said, if i was richer, i'd still be with ya. Ha, now ain't that some shit ? And although there's pain in my chest i still wish you the best with a... Forget you ! » Balançant la tête d'avant en arrière, il continua à marcher avant de lever le regard et de poser les yeux sur ladite battisse en briques rouges. Le brun se mit à sourire d'un air stupide, le genre de sourire bête dont il avait le secret.

Porter s'approcha de la maison et frappa puissamment à la porte, avant de s'apperçevoir que l'habitation était dotée d'une sonnerie. Il enclencha donc cette dernière, attendant alors patiemment que la blonde vienne lui ouvrir la porte. Lorsqu'elle vînt enfin lui ouvrir la porte, le brun la gratifia d'un sourire avant de pénétrer à l'intérieur de la maison en inspectant discrètement les lieux. Tiré de ses pensées par le bonjour de Holly, Porter tourna la tête et se mit à l'observer, cherchant la formule exacte pour lui répondre, avant de sourire d'un air triomphant. « Buenos nachos Miss Holliday. » A nouveau repartit dans ses pensées, il stoppa son regard sur les escaliers menant au second étage, un sourcil haussé. Il n'avait pas le souvenir d'un quelconque escalier, pourtant. Sans trop attendre qu'elle lui réponde, Porter s'installa dans le canapé le plus proche qu'il trouva, avant de tourner à nouveau la tête vers la remplaçante.

« Oui, tout va bien, et vous ? Je dois avouer avoir envie de vodka, cela vous convient ? » Porter enleva sa veste en surplus, la maison étant bien assez chauffée à son goût. Il s'affala un peu plus dans le canapé, accablé par le long trajet qu'il venait de faire. Puis, il finit par éteindre la musique qui menaçait de masquer les paroles de Holly, ce qui était bien impoli. Même s'il venait consciemment de s'installer sans demander son reste. « Alors, qu'avons nous aujourd'hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty
MessageSujet: Re: 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett   01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett EmptySam 29 Oct - 17:35

    Si quelqu'un était venu à l'improviste chez moi, je crois qu'il m'aurait prise pour une alcoolique et encore le mot était faible ! J'aurais pu me défendre en disant que j'attendais quelqu'un, mais même pour deux personnes, ça faisait beaucoup de bouteilles. J'étais assise sur le canapé en cuir, à zapper de chaîne en chaîne, pour trouver un programme potable en attendant – chose qu'il n'y avait pas. Je m'arrêtai finalement sur l'une de ces séries à l'eau de roses pour adolescente. C'était loin d'être un plaisir, mais c'était ça ou un documentaire sur la reproduction des moustiques, alors à choisir ... Finalement une petite demi-heure plus tard, un bruit sourd me sortit de mon feuilleton. En fait c'était quelqu'un qui frappait à ma porte, un peu fort. Je me levai, au même instant la sonnette prit le relai. Il avait sûrement découvert la technologie entre temps. Je me dirigeai vivement vers la porte d'entrée et ouvrit à ce dernier. C'était bel et bien Porter. Un sourire s'afficha sur ses lèvres, lequel je lui retournais. Je le saluai et le priai de rentrer, ce qu'il fit instantanément. Je vis son regard se poser sur le lieu l'environnant, puis il me répondit avec un grand sourire.

    Porter - Buenos nachos Miss Holliday.

    Je rigolais doucement suite à cette salutation. C'était dans ces moments là que je voyais que les élèves oubliaient tout une fois qu'il quittaient le lycée. On faisait tout pour leur enseigner tout ce qui était nécessaire – et même d'autres trucs qui l'étaient beaucoup moins -, et au bout du compte, ils ne servaient même pas des trois quarts des connaissances qu'ils avaient acquis durant cette période. Je vis le regard du jeune homme se posait sur l'escalier qui menait au premier étage. Son sourcil haussé me fit vite comprendre qu'il n'en avait aucun souvenir. Il me semblait pourtant qu'il avait moins bût que moi, allez savoir.

    Moi – Tu n'as pas du ouvrir tes bouquins d'espagnol depuis des lustres ! On ne le dira pas à Monsieur Schuester, il pourrait se vexer.

    Il ne semblait pas forcément attendre une quelconque réponse, et était parti s'installer dans le canapé où je me trouvais quelques minutes auparavant. Puis il tourna de nouveau la tête vers moi. Je lui demandai comment il allait depuis la dernière fois que nous nous étions vus, puis si il voulait quelque chose à boire.

    Porter - Oui, tout va bien, et vous ? Je dois avouer avoir envie de vodka, cela vous convient ?

    Moi – Tout va parfaitement bien ! Une vodka ? Pas de soucis, je te sers ça tout de suite.

    Je me dirigeai vers la bar, tandis qu'il enlevait sa veste pour ensuite s'affaler sur le canapé. J'attrapai deux verres dans l'un des nombreux placards, puis je les posai là où il y avait suffisamment de place. Je cherchais la bouteille parmi toutes les autres. Elles se ressemblaient un peu toute, mais au bout de quelques instants je finis par la retrouver. Je versai le liquide transparent dans nos verres avant de refermer et reposer la bouteille. J'ouvris la porte du congélateur afin de récupérer des glaçons que je déposai dans nos boissons respectives. Je pris un verres dans chaque mains et me dirigeai de nouveau vers Porter qui rangeait son portable.

    Porter - Alors, qu'avons nous aujourd'hui ?

    Je m'arrêtai en chemin, et lui pointais avec l'un des verres le bar plein de bouteilles. Je lui souris avant de répondre.

    Moi – Pour commencer un petite vodka avec des glaçons comme convenu, puis après il y aura toutes ces bouteilles qui n'attende que nous. Ça te vas ?

    Je reprenais mon chemin pour rejoindre le jeune homme, puis je m'assis dans le fauteuil qui faisait face au canapé. Je lui tendis son verres, avant de boire une gorger du mien. L'alcool ne me faisait plus le même effet qu'à l'époque où je commençais juste à boire. De ce temps, un verre comme celui-ci me mettait K-O, maintenant il en faudra plus d'un pour me voir tomber. Je bus une seconde gorgé puis m'essuyai le bord des lèvres avec mon pouce.

    Moi – Alors, tu racontes quoi de beau ? Comment ça se passe le mannequinat ?

    J'espérais au fond de moi ne pas me tromper sur ses occupations, et que ce n'était pas mon imagination qui me jouait des tours. Il me semblait qu'il m'en avait parlé la dernière fois, mais comme je ne sais plus à combien de verres nous en étions à ce moment-là, je n'étais sûr de rien à 100%. Après plusieurs minutes je me rendis compte que j'avais laissé la télé allumée. Je posai mon verres sur la table, avant d'aller éteindre rapidement cet abominable programme. Là je pouvais pleinement profiter de mon après-midi, et me créer de nouveaux souvenirs, que je ne me souviendrais peut-être pas au final.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty
MessageSujet: Re: 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett   01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett EmptyDim 30 Oct - 19:05

La journée s'annonçait plutôt bien, en perspective. En face à face avec une boisson fortement dosé, la journée ne pouvait que s'annoncer palpitante. Surtout en compagnie de Holly Holliday, qui avait l'air de disposer d'une réserve assez bien garnie en matière d'alcool. Même s'il était légèrement soucieux de ce qu'il pourrait faire inconsciemment sous l'effet de la boisson. Après tout, c'était assez nouveau chez lui et il ne tenait pas encore énormément, même s'il comptait sur la remplaçante pour éviter n'importe quel dérapage de conduite de Porter. Dans tous les cas, il restait toujours très prudent et il avait déjà tracé son itinéraire à pieds pour lui éviter d'emprunter le bus où la voiture, qu'il ne serrait pas en état de reprendre après leur petite soirée. Plongé dans ses pensées, il rattérit lorsque Holly lui fit une remarque sur son niveau d'Espagnol, qu'il pensait plus où moins passable jusqu'à présent. Soucieux de la signification des paroles qu'il avait prononcé avant il entrouvrit la bouche, fronçant un sourcil. « Je n'ai jamais ouvert mon bouquin d'Espagnol, il me semble. » Pourtant persuadé que la réponse qu'il avait prononcée plus tôt était correcte, il haussa les épaules par désintérêt, ne souhaitant pas se replonger dans le monde merveilleux de l'étude. Puis, prenant en compte les derniers mots d'Holly, le brun se rattrapa rapidement, bafouillant légèrement en hâte. « Sans vouloir vexer Monsieur Schuester, évidemment. » De toute manières, Porter savait pertinemment que l'enseignant d'Espagnol se doutait de tout ceci. L'Espagnol n'avait jamais vraiment été la matière fétiche de Porter, celui-ci se contentait du strict minimum, c'est à dire d'obtenir une note égale où supérieure à la moyenne. Dans l'unique but de pouvoir garder son poste dans l'équipe de football, évidement. Même s'il s'était souvent dit que pratiquer une autre langue lui serait utile, mais depuis qu'il avait réalisé qu'il n'avait pas vraiment le budget pour aller visiter ce pays, il avait abandonné ses vaines tentatives de rattrapage.

Porter tourna vivement la tête lorsqu'elle se leva, allant certainement chercher de quoi boire, en outre il s'agirait certainement de vodka. Après tout, même si cet alcool était plutôt fort, Porter le jugeait parfaitement dosé pour commencer une petite beuverie. Fermant alors doucement les yeux, il se laissa aller dans le moelleux canapé, bien conscient que ses heures de sommeil étaient trop peu nombreuses. Bien qu'une petit minute de repos ne porterait certainement pas ses fruits. Bien au contraire, même. Lorsque le bruit des pas se refit plus puissant, le brun se redressa, tournant la tête en direction des bruits. Observant les deux verres qu'elle tenait à la main, il détourna le regard en suivant la direction indiquée par l'index de Holly. Son regard se posa alors sur le bar, rempli de nombreuses bouteilles. Un sourire étala alors ses lèvres, tandis que la blonde parvenait à sa hauteur, déposant un verre devant lui. « Merci, c'est parfait pour moi. » Puis, laissant son regard glisser sur les différentes bouteilles, il ajouta finalement avec un petit sourire. « J'ai bien fait de ne pas venir en voiture, effectivement. » Lâchant un petit rire, il se saisit lentement de son verre sans tremper les lèvres dedans, observant simplement son contenu, plus précisément son reflet dans la vodka.

Porter tourna alors doucement la tête à la question de Holly, concernant le mannequinat. Il sentit la once de doute qu'elle avait placé dans sa question, sachant bien que tout le monde n'était jamais persuadé qu'il était bien mannequin. Porter avait effectivement glissé son travail entre quelques gorgées la dernière fois, mais elle devait se douter que ses souvenirs étaient peut-être troublés par la dose d'alcool qu'elle avait ingurgité. A vrai dire, lui-même n'était plus parfaitement sûr de lui en avoir parlé, même si sa question confirmait ses doutes, elle était bien au courant. Le mannequin porta finalement le verre à ses lèvres avant d'ingurgiter une gorgée de boisson, ignorant la sensation de brûlure que ce geste lui avait procuré. Gardant le verre à la main, remuant lentement le récipient, il finit par prononcer. « Plutôt bien, je préfère poser devant un objectif que d'être coincé dans un bureau toute la journée, personnellement. » Il savait que son métier était plus qu'intéressant, et par dessus tout glorifiant même s'il n'évitait jamais quelques accrochages avec les photographes au tempérament invivable. Il lui arrivait souvent de se demander pourquoi il n'avait pas pensé à entamer sa carrière bien plus tôt, au lieu de courir de droite à gauche sans réel but. Mais à présent c'était fait, il ne souhaitait pas le moins du monde revenir en arrière. Il avait déjà fait le bilan de sa vie et il savait qu'il n'avait fait que ce qu'il avait souhaité, personne n'avait choisi à sa place, donc il estimait avoir fait les bons choix.

« Et vous, tout se passe bien de votre côté ? J'ai crut comprendre que vous viviez avec deux autres personnes ici. » Porter rebut plusieurs longues gorgées de vodka, appréciant sans trop être attentif la sensation que l'alcool lui procurait. Il savait que les personnes buvant autant étaient souvent démoralisées, comptant sur l'alcool pour effacer partiellement le moindre de leurs soucis. Mais il comprenait l'addiction de certaines personne, même s'il modérait l'alcool aux soirées à lesquelles il avait le loisir de participer, bien qu'elles étaient plutôt nombreuses à la colocation. Le brun ne se considérait pas comme étant alcoolique, de toutes manières il avait très vite chassé ce mot de son vocabulaire, et par la même occasion toute la souffrance qu'il lui avait procuré. Il ne marchait pas sur les pas de son père, il en était persuadé et il ne tenait pas à y songer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty
MessageSujet: Re: 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett   01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett EmptySam 12 Nov - 14:54

    Les après-midi comme celle-ci, je les aimais. Ça ne signifiait pas que faire ce genre de choses tout les jours me plairait, c'était risqué de boire autant tout les jours, mais une fois de temps en temps, c'était plaisant. Le jeune homme me salua avec une tentative d'espagnol qui, au final, n'était pas des meilleures. Lorsque je lui dis qu'il n'avait pas du ouvrir ses bouquins d'espagnol depuis fort longtemps, celui-ci se défendit en disant qu'il ne les avait sûrement jamais ouvert, ce qui ne m'étonnais pas du tout. Il avait toujours était comme ça à l'époque, et l'âge ni avait rien fait. Mais ce jour-là, je ne comptais pas parler espagnol, donc tout irait pour le mieux. J'allai donc ensuite chercher deux vodka avec des glaçons, pour commencer cette après-midi de beuverie. Certainement le meilleur choix pour débuter, fort mais juste comme il le fallait. Si l'on commençait trop fort, nous serions direct couchés, et il n'y a rien d'amusant à domir. Je me rappelai de certaines journées, ou bien de soirées comme celle-ci avec des amis, nous avions commencé un peu – beaucoup – trop fort, et résultat après le quatrième verres nous étions tous allongés dans le salon et nous avions dormis toute la journée jusqu'au milieu de la nuit. Je ne tenais pas à réitérer cette expérience peu plaisante. C'était donc, pour nous, une petite vodka tout ce qu'il y avait de plus simple. Je me remis en route pour les canapés, et Porter quant à lui se redressa alors qu'il ne semblait pas très bien réveiller. Il me demanda quels étaient nos plans pour la journée. Je m'arrêtai alors en chemin et lui indiquait le bar de façon à ce qu'il voit toutes les bouteilles qui s'y trouvaient à ce moment précis. Un large sourire apparut sur les lèvres du jeune homme, ce projet devait donc lui plaire. J'arrivais à sa hauteur et déposais doucement son verre sur la table basse, tandis que je gardais le mien à la main. Il me remercia, puis son regard se détourna à nouveau vers le bar. Enfin, Il déclara qu'il avait bien fait de ne pas prendre la voiture pour venir, puis rigola doucement, je le rejoignais et laissais échapper un petit rire. Effectivement, il ne valait mieux pas qu'il l'ai prise, et de toute façon je ne l'aurais pas laissé partir avec tout ce qu'on allait certainement boire. Je regardai à mon tour le bar avant de lui répondre.

    Moi – Oui, en effet, ça aurait été risqué si tu l'avais prise !

    Tandis qu'il prenait son verre qui se trouvait sur le bord de la table, je buvais une gorgé du miens. Sentant l'alcool accompagné cette sensation de chaleur, descendre le long de ma gorge, je m'installai confortablement dans mon fauteuil. Je reposai ma main sur ma cuisse et tournai la tête vers Porter. Je lui demandai alors ce qu'il racontait en cette journée, et si le mannequinat se passait comme il le souhaitait, bien que je n'étais plus sûr qu'il exerçait cette profession, à cause du nombre de verre que nous avions bu cette fois-là. Celui-ci tourna la tête vers moi, et finit par boire une gorgé de son verre qu'il n'avait toujours pas entamé, avant de me répondre.

    Porter - Plutôt bien, je préfère poser devant un objectif que d'être coincé dans un bureau toute la journée, personnellement.

    Moi – Oui, je comprend tout à fait ce que tu veux dire par là. Si tout ce passe bien, c'est le principal !

    Je lui souris avant de reprendre une gorgé de vodka. Une fois de plus elle me brûlait légèrement la gorge, mais je n'y prêtais que très peu d'attention. A chaque fois que je croisais des anciens élèves de McKinley, et qu'ils me disaient que leurs études, ou leur job, leur plaisaient et se passait pour le mieux, ça me faisait plaisir. En tant que professeur, voir qu'ils avaient réussis dans la vie, c'était quelque chose de très satisfaisant. On les voyait grandir ces gosses, on s'attachait vraiment à certains que l'on considérait presque comme les notre. On leur apprenait la vie et les dirigeait tant bien que mal, vers la voie qui leur convenait le mieux. Moi-même, à l'époque où j'étais élève, j'avais cherché ce qui me plaisait le plus. Je n'avais pas trouvé tout de suite, mais avec un peu de temps, et des professeurs compréhensif et à l'écoute, j'avais décidé de devenir à mon tour professeur. Et il n'y avait aucune sensation meilleures que de les retrouver quelques années plus tard, pour voir qu'ils s'en sorte aussi bien. Il y avait quelques exceptions, bien sûr, mais malheureusement c'était la vie.

    Porter - Et vous, tout se passe bien de votre côté ? J'ai crut comprendre que vous viviez avec deux autres personnes ici.

    Moi – Oh oui, tout ce passe pour le mieux ! Toujours remplaçante, et je viens régulièrement remplacer à McKinley. Effectivement, je vis ici avec Jessica, la psy de Lima, et ma nièce, Hayley.

    Je me levai en voyant que la télé était encore allumée sur cette horrible programme. J'allai ensuite me rasseoir et je bus une gorgé de mon verre. Je vivais avec Jess' depuis déjà un petit moment. Après cette chaude journée d'été, où nous nous étions rencontrées, nous avions commencé à tisser des liens. Et quelques temps après, elle m'avait proposé de m'installer dans cette maison. Je levai les yeux de mon verre et regardai autour de moi. Ça m'avait beaucoup changé de mon petit appartement. Cette maison était grande, et spacieuse. Bien suffisante pour nous trois. Ma nièce nous avait rejoint un mois auparavant. Après la mort de mon frère, Abby sa femme, m'avait demandé de prendre Hayley avec moi. C'était à cause de son travail qu'elle m'avait demandé cela, en tant que journaliste, elle voyageait tout le temps, et elle ne voulait pas laisser sa fille seule aussi souvent. Voilà pourquoi elle vivait ici. Heureusement toutes les trois, nous nous entendions à merveille. Mon verre vide me tira de ma réflexion. Je relevai les yeux vers Porter.

    Moi – Je vais me resservir, je te sers autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty
MessageSujet: Re: 01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett   01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. Last friday night ! [Holliday's House] ft Porter Rhett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-