Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Nothing better that a song with a friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptyDim 30 Oct - 16:50

L'après-midi avait été ennuyeux. Comme chaque jour de cours, Ariel avait eu son moment de rêverie. Mais, ça n'avait rien enlever de la journée qui avait était d'une ennuie profond. Heureusement, c'était Vendredi, plus que quelques heures et la jeune fille allait pouvoir rentrer chez elle. C'était avec un enthousiasme très remarqué par certains, qu'elle attendait la fin de la journée. Comme une enfant, elle guettait les heures, les minutes, les secondes ; et n'hésitait pas à le répéter à certains de ses camarades. Alors, quand la dernière sonnerie de l'après-midi se fit entendre, Ariel était plus qu'heureuse. Non seulement parce que c'était le week-end mais aussi car elle avait prévu quelque chose le soir avec un ami. Une personne qu'elle caractérisait comme étant un très bon ami qu'elle adorait pleinement. C'était Cameron. Un élève dont elle avait fait la connaissance grâce au professeur de la chorale New Directions. Très vite, l'adolescente s'était liée d'amitié avec lui, et trouvait qu'il n'y avait jamais d'instants d'ennuis avec lui. Peut-être que ça pouvait être stupide, mais ce n'était que réel. Puis, la lycéenne était vraiment une petite fille dans le cœur d'une adolescente, il n'était donc pas étonnant qu'elle se prenne d'amitié pour quelqu'un aussi vite. Peut-être que c'était inscrit dans ses gènes, peut-être que c'est complètement dans sa nature d'être comme ça. Oui, peut-être bien. Parlant avec quelques camarades, la jeune fille mit fin à la conversation en s'en allant. Dans quelques minutes, elle serrait rentrer chez elle et pourrait ainsi patienter ou se préparer – elle ne savait pas encore si elle aurait besoin d'un large temps pour se préparer à sortir. Quand elle arriva enfin chez elle, Ariel se hâta d'entrer dans la cuisine pour pouvoir parler avec ses parents. A chaque fois, qu'elle rentrait du lycée, l'adolescente ne pouvait s'empêcher de raconter quelques moments de sa journée à ses parents. C'était stupidement enfantin, mais au fond elle ne pouvait s'en empêcher. Puis, eux parent d'une seul enfant, appréciait réellement cet échange de complicité, même si quelquefois ils trouvaient cela dommage que leur chère fille ne soit pas mature, qu'elle n'arrive pas à se prendre un main toute seule. Alors, ils ne cessaient de lui répéter, qu'à seize ans c'était peu temps, certes ; mais aussi invraisemblable que ça pouvait l'être, Ariel n'arrivait pas à changer. Au fond, personne n'arrive à changer entièrement, la vraie nature reprend toujours le dessus, car on est ce que l'on est. Dans sa tête, la lycéenne se disait cela, même si elle n'était pas totalement persuadé de ce qu'elle pensait ; puis au fond ce n'avait pas grande importance. Les minutes s'écoulèrent tranquillement, paisiblement, calmement, tandis que l'adolescente parlé de diverses choses qui n'avaient sûrement pas de rapport entre eux. Ce ne fut que quand elle jeta un coup d’œil à la pendule de la cuisine et après avoir vider son verre de lait, qu'elle monta dans sa chambre. Dans deux heures, elle allait retrouver son ami, elle était quasiment sûre que la soirée allait être merveilleuse. N'étant pas le genre de fille à s'allonger sur son lit ou à commencer à paniquer car il ne restait que deux heures, Ariel ouvrit la porte de son placard tout en fredonnant une chanson qu'elle avait entendu le matin même. Son placard regorgeait d'habits en tout genre, c'était presque comme-ci il y en avait pour tout les goûts alors que ce n'était pas totalement vrai. Il n'y avait que les affaires dont Ariel appréciait la couleur, la forme ; bref, que des habits qui lui plaisait à elle. Pourtant, elle était loin d'être une adolescente fan de shopping, prête à dévaliser tous les magasins de la ville pour trouver la paire de chaussure idéale. Elle, c'était plus le genre de fille qui dès qu'un vêtement lui plaisait, elle se l'achetait ou demander seulement à un de ses parents de lui payer telle une petite-fille. C'était bien mieux de s'acheter des habits qu'on allait porter un jour dans sa vie. Regardant ses habits, Ariel sortit – après plusieurs moment à fixer certains habits – un pull à rayures blanches et vertes qu'elle reposa juste après ; estimant qu'elle allait avoir chaud avec ce type de vêtement. Au bout d'une trentaines de minutes, la jeune fille avait opté pour une robe violette qui lui allait sublimement bien. Se regardant dans le miroir, elle trouvait que cela ne faisait pas trop habillé et que c'était parfait pour elle. Il ne manquait plus que son gilet noir, et ses bottes. Même si ce n'était que le mois de septembre, ça ne faisait pas absurde de voir quelqu'un qui portait déjà des bottes ; le temps qui était un peu humide et assez frais convenait parfaitement. Après, la tenue, la jeune fille se dit qu'il fallait peut-être passé à la coiffure. Sauf, qu'elle n'allait pas à un rendez-vous à proprement parlé et ne voulait donc pas que l'on croit cela ; ça serait entièrement faux. Ariel laissa donc, ses cheveux détachés, ne mettant qu'une pince dedans. Ses bras étaient recouverts de quelques bracelets, qu'elle n'arrivait jamais à se passer. Elle remit un peu de khôl noir, sans se mettre autant de maquillage que peuvent le faire certaines jeune filles. C'était presque à se dire qu'elle, la fille fanatique de la petite sirène, était un peu différente de ces adolescentes.

Les quelques minutes qui restaient, l'adolescente les passa en jouant avec son chien. Cela lui faisait passer le temps et son animal de compagnie était ainsi heureux. Aux alentours de vingt-heures, la jeune fille se décida enfin à partir. Ses parents lui recommandèrent quelques conseils comme pouvait le faire les parents qui prenait soin de leur enfant. Un petit sourire, un « non, je ne rentrerais pas tard » et l'adolescente se retrouvait dans la ville . Une chanson toujours présente dans la tête, qui à force s’estompait peu à peu, les mains dans les poches, ses pas se dirigeant vers le karaoké du centre-ville. Une fois qu'elle fut arrivée, Ariel rentra à l'intérieur, ne voyant pas Cameron à l'extérieur. Se demandant où est-ce que son ami pouvait être, elle décida de lui envoyer un message, au lieu de demander à des personnes sûrement déjà occupés. Prenant son téléphone portable, elle envoya un message à Cameron où elle demanda où il était, qu'elle était déjà au karaoké, l'attendant à l'intérieur. Puis, la jeune fille décida de s’asseoir à une table libre en attendant son ami, son regard se perdant sur les autres personnes et la personne qui chantait sur la scène devant tout le monde. Ce n'est qu'au bout de quelques minutes, de son arrivée, que la jeune fille aperçut l'adolescent avec son air toujours autant attendrissant. D'une voix enjouée, elle lui fit un signe de la main. « Par ici, Cameron ! » Un sourire joyeux s'était dessiné sur ses lèvres, ayant hâte que la soirée karaoké entre amis commence.


Dernière édition par Ariel Marin le Jeu 1 Mar - 13:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptyDim 30 Oct - 22:49

6h00. Il était temps pour Cameron de se lever et de démarrer cette journée de cours, comme d'habitude. Avec des mouvements mécaniques qui montraient son habitude, il se leva et alla se doucher rapidement pour entamer la journée. Une fois n'est pas coutume, il était heureux ce matin là et il alla même jusqu'à chanter doucement sous le jet d'eau. Aujourd'hui, on était vendredi et il avait rendez-vous avec Ariel au bar karaoké. Il avait rencontré la jeune fille grâce au glee club et il avait tout de suite été charmé par sa personnalité fantasque et enfantine. Bien sur, il ne l'aurait jamais abordé de lui même si elle n'avait pas fait le premier pas et était venu lui parler. Au fur et à mesure des séances avec les New Directions, Ariel avait pris l'habitude de s'assoir près de lui et s'évertuait à essayer de le faire sourire, ce à quoi elle réussissait de plus en plus souvent. RIen que de penser à ses mimiques le faisait sourire.

Il souriait toujours lorsqu'il rejoignit sa famille dans la cuisine pour le petit-déjeuner. Si ses parents et sa sœur ainée étaient étonnés de le voir de si bonne humeur, sa cadette lui rendit simplement son sourire avant de lui parler avec animation, heureux de voir son grand frère souriant pour une fois. Il alla ensuite au lycée où le reste de la journée se passa lentement, beaucoup trop au goût de Cameron. Plus la fin de la journée approchait et plus il avait trépignait presque sur son siège, et pas seulement parce qu'il voulait rentrer chez lui et débarrasser ses cheveux des résidus de slushie à la cerise. Son comportement provoqua la surprise de ses professeurs qui n'avaient certainement pas l'habitude de le voir si agité. Après avoir éviter de justesse de se faire coller pour la première fois de sa courte vie, la sonnerie retentit enfin. Il se retint de foncer vers la porte en courant, faisant attention à garder un visage impassible.

D'un pas néanmoins rapide, il se dirigea vers son casier où il déposa les livres dont il n'avait pas besoin avant de prendre le bus pour rentrer chez lui. Il avait quelques heures devant lui avant de rejoindre Ariel et n'étant pas du genre à s'inquiéter pour son apparence, il passa le plus clair de son temps à faire ses devoirs avant d'aller jouer avec sa sœur, heureuse que son ainé soit d'humeur à jouer. Contrairement aux apparences, Cameron était un compagnon de jeu génial et ne se laissait aller qu'en présence d'enfants, ceux-ci ne le faisant jamais se sentir comme une espèce de monstre ou de croquemitaine. Enfin, trois quart d'heure avant son rendez-vous, il reprit une douche et se changea. N'étant pas féru de mode, et n'y connaissant d'ailleurs presque rien, il opta finalement pour son meilleur jean, avec une chemise blanche avec de petits carreaux bleue, le tout complété par une paire de Converse noires. Il coiffa rapidement ses cheveux trop longs, y passant un peigne mais sans y ajouter de gel (il n'en mettait jamais et n'allait certainement pas commencer maintenant même pour Ariel), avant de se déclarer prêt à sortir. Il revint au rez-de-chaussée, enfila sa veste en jean et s'en alla non sans avoir prévenu ses parents et emprunter les clés de la voiture de sa mère.

Dix minutes plus tard, il se frayait péniblement un chemin dans le bar karaoké bondé. Il savait que son amie y était déjà parce qu'il avait reçu un sms de sa part à peine une minute auparavant. Il la cherchait du regard mais ne la voyait pas et toute cette foule commençait à lui donner le tournis. Étant un solitaire, il faisait tout pour éviter les endroits où il y avait foule, préférant le calme d'une bibliothèque ou même d'un musée. Il tournait la tête dans tous les sens, jusqu'à ce qu'il entende la voix familière d'Ariel le héler à travers le bar. Cameron dirigea son regard vers le son de la voix et aperçut la jeune fille, magnifique dans une robe violette et un gilet noire, qui agitait la main avec enthousiasme dans sa direction. Il fendit donc la foule, jusqu'à parvenir à la table qu'elle avait choisit. Une fois assis en face d'elle, un sourire remplaça l'air confus qui avait pris place sur son visage et il salua son amie de sa voix douce.

-Bonsoir Ariel, j'espère que je ne t'ai pas fait trop attendre. Tu veux quelque chose à boire ? C'est ma tournée.

Après tout, il avait été élevé dans les valeurs du Sud et un jeune homme bien élevé ne laissait pas une demoiselle payer lors d'une sortie. Et le moins que l'on pouvait dire c'était que Cameron était bien élevé. En attendant sa réponse, il porta son regard sur la personne qui chantait sur scène et se surpris à prier pour qu'Ariel ne le force pas à venir chanter. Rien que d'y penser et déjà ses mains se mettaient à trembler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptyDim 4 Déc - 19:48

C'était avec un enthousiasme sans précédent, que Ariel attendait que la soirée débute enfin. Elle attendait cette soirée, depuis pas mal de temps. En effet, la jeune fille aimait bien les soirées entre amies de ce genre, elle trouvait que c'était toujours intéressant et qu'il y avait toujours de quoi s'amuser. En effet, elle aimait beaucoup s'amuser ; c'était une chose essentielle, puis ayant l'âme d'une petite fille il n'était pas étonnant qu'elle adorait cela, bien évidemment. Alors, quand elle avait prévu cette soirée avec son ami Cameron, une joie presque immense, s'était emparé d'elle, tel un enfant de six ans. Mais, pour elle, Ariel, elle pense qu'il n'y a pas d'âge pour ressentir cela, alors qu'importe, elle s'en moquait. La jeune fille vit enfin Cameron, qui avait toujours ce côté attendrissant, qu'elle trouvait drôle. D'ailleurs, le côté timide du garçon était quelque chose dont elle adorait chez lui, et elle le considérait véritablement comme un ami. Jamais elle n'avait pensé remercier le professeur Will Schuester, pour les avoir mis ensemble lors d'un duo ; bah oui c'était en partie grâce à lui, si à présent elle et Cameron étaient amis. C'était sympathique, elle ne pouvait que le déclarer. L'adolescente avait fait un signe de la main à son ami, de peur que celui-ci ne la remarque pas. Il y avait beaucoup de monde dans le karaoké, ce qui pouvait peut-être s'expliquer par le fait que c'était un vendredi soir. Le temps n'était pas non plus, au beau fixe, ce qui devait sûrement pousser les gens à sortir. Et il n'y avait rien que de mieux que de chanter ou de regarder les personnes qui chantent, en allant à un karaoké. C'était un peu ce que pensait Ariel, qui appréciait beaucoup ce genre d'endroit, quand elle voyait les gens qui perdaient toute leur timide, pour se lancer enfin sur la scène ; et même encore, elle adore regarder les personnes qui chantent. Quelquefois, elle aimait bien se lancer elle aussi sur scène ; mais ce soir elle ne savait pas si elle allait participer au karaoké, du moins elle ne savait pas si son partenaire allait accepter, si jamais elle lui demanderait.

Le sourire joyeux ne la quittant toujours pas, Ariel ne fut pas surprise quand Cameron lui demanda si elle voulait boire quelque chose, étant donné que c'était sa tournée. Certes, une infime part d'étonnement aurait pu se propager en elle, suite à cette invitation, mais non ce n'était pas le cas ; elle savait combien le jeune homme était quelqu'un qui avait été élevé dans les bonnes matières et qui pouvait se montrer gentleman. Du moins, même si auparavant elle ne le savait pas, à présent elle le savait totalement. La jeune fille ne mit pas longtemps à répondre, toujours autant ravi et persuadé que cela allait être une bonne et merveilleuse soirée. « Je veux bien un.. un.. Exotistic, merci. » Elle eut quelques hésitations à répondre, hésitant entre plusieurs boissons . Tout en parcourant la petite carte, qui était posé sur la table, elle se décida enfin après quelques minutes de réflexion. C'était finalement un cocktail qu'elle avait choisi. Ce n'était pas la première fois, qu'elle buvait ce genre de cocktail et c'était donc pour cette raison qu'elle l'avait pris. Et n'ayant jamais bu une goutte d'alcool de toute sa vie, elle n'avait pas voulu tenter l'expérience ; ce n'était pas son genre, loin de là. Regardant ensuite Cameron, Ariel remarqua qu'il s'était lui aussi bien habillé, elle trouvait que la chemise à carreau qu'il portait, lui allait bien et elle ne comprit pas pourquoi il ne s'habillait pas plus souvent comme ça. Peut-être était-ce parce que lui aussi un adepte de la mode, du moins c'était ce qu'elle pensait. Quoique cela n'avait pas grande importance. Puis, son regard se porta ensuite sur la personne qui chantait. Elle avait une très belle voix ; c'était rare les personnes qui se mettaient à chanter dans un bar karaoké et qui avaient une très belle voix. Celui-ci avait sûrement de la chance. Une idée vint soudain illuminer la tête rousse de la jeune fille, elle se demandait si son amie Cameron était motivé pour aller chanter lui aussi sur la scène, avec elle. Passant la main dans ses cheveux, elle regarda silencieusement le jeune homme, avant de dire enfin d'une voix enthousiasme. « Dis Cameron, ça te dirait tout à l'heure d'aller chanter au karaoké avec moi ? » Elle ne se doutait pas un seul instant, que cette proposition n'était peut-être pas au goût de l'adolescent ; non, car elle dans sa petite tête, elle pensait qu'il allait être aussi content qu'elle. Ce qui eu pour conséquence, de la faire poursuivre sur sa demande d'aller chanter. « Je suis sûre que ça serait super sympa. Aller dis oui, steuuplééé ! » En aucun cas, elle ne forçait le jeune homme, elle en était encore qu'à l'étape de la demande, et bien que ce n'était pas dans ses habitudes de forcer quelqu'un à faire quelque chose, il était fort probable, que Cameron étant son ami, elle décide d'adopter quelques méthodes. Une petite crise par exemple, serait très bien, mais même si Ariel était complètement quelqu'un de puérile, il ne lui arriverait jamais de commettre cela, bien évidemment, voyons. Ne le quittant pas du regard, elle lui fit un sourire joyeux, avant de regarder les autres personnes, comme-ci cela avait une quelconque importance.


Dernière édition par Ariel Marin le Jeu 1 Mar - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptySam 17 Déc - 23:48

La jolie jeune fille, fidèle à elle-même, ne mis pas longtemps à lui répondre avec enthousiasme. Avec discrétion, Cameron s'éclipsa rapidement et commanda l'Exotitic d'Ariel tandis que lui se contentait d'un simple Shirley Temple. N'ayant pas encore 21 ans, il n'avait pas le droit de l'alcool et même s'il savait que beaucoup de ses camarades de classe ne se gênait pas pour le faire, ce n'était pas du tout son genre, surtout qu'il aurait été impoli de le faire avec son ami. La barmaid s'acquit de sa tâche avec promptitude et lui tendit les boissons en souriant. Le jeune homme lui sourit en retour et paya les consommations avant de revenir à sa table où Ariel attendait, les yeux rivés sur la scène. Elle n'avait pas l'air d'avoir remarqué son absence.

Il venait juste de s'assoir à sa place et de faire glisser le cocktail coloré vers la rouquine quand celle-ci se retourna vivement, faisant sursauter Cameron. Ses yeux bruns brillaient d'un éclat qui rendit immédiatement le jeune homme méfiant. C'était exactement la même étincelle qui l'avait amener à accepter de faire un duo avec elle devant tous le Glee Club. Il avait faillit mourir d'anxiété ce jour là parce qu'il avait été le centre d'attention d'une dizaine de personnes à la fois et son pauvre petit cœur avait faillit s'arrêter. Et il eu raison.

Quand Ariel lui proposa, voire supplia, de monter sur scène avec lui, Cameron eu plusieurs réaction. Il pâlit, rougit, pâlit encore avant de se mettre à bafouiller une suite de mots sans aucun sens. Il sentait déjà son rythme cardiaque s'accélérer. Chanter ici voulait dire être vu par toutes les personnes de l'assistance qui le regarderait et le jugerait sans pitié, à la recherche de la moindre erreur pour se moquer. Lorsque le glee club participait à des pep rallies, il s'arrangeait toujours pour rester au fond, tout au fond, de la scène alors il ne se sentait pas prêt à affronter tant de gens à la fois.

-Je ... je ne suis pas sûr Ariel. E ... Ecoutes ... je ne crois pas que ces gens veulent m'entendre mais si tu veux y aller vas-y, amuse toi. Mais moi ... je sais pas ...

Malheureusement, il savait très bien qu'Ariel était à la fois têtue et irrésistible. Mais rien ne l'empêchait de rêver de la faire changer d'avis et d'oublier toute cette histoire de karaoké pour passer une délicieuse soirée entre amis. Peine perdue, Ariel était déterminée à chanter avec lui et elle sortit l'artillerie lourde en lui faisant ses yeux de cocker triste et en adoptant un ton suppliant. Puis elle se détourna et regarda autour d'elle. Cameron connaissait cette stratégie et était absolument incapable d'y résister. Aussi, après quelques minutes de silence, Cameron soupira et abdiqua.

-Très bien, je suis d'accord pour le karaoké. Mais on le fait maintenant comme ça, je n'aurais pas le temps de stresser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptyVen 23 Déc - 12:29

Elle avait de la chance d'avoir un ami comme-ça. Aussi étrange que cela pouvait paraître, Ariel mesurait la chance qu'elle avait d'avoir Cameron comme ami ; le fait qu'il soit toujours attentionné envers elle. D'ailleurs, quelquefois elle se demandait même pourquoi est-ce qu'il avait des gestes aussi aimables à son égard. Peut-être était-ce pas qu'il l'appréciait énormément ; enfin ça c'est ce qu'elle croyait. Dans son esprit d'adolescente, elle croyait inconcevable le fait qu'il se passe quelque chose avec lui. Non, pas qu'elle apprécierait pas ou autre. Mais, la jeune fille trouvait qu'il s'harmonisait complètement avec Lisbeth et qu'ils étaient tous les deux fait l'un pour l'autre. Pour elle, c'était inscrit à quelque part, qu'il devait se retrouver tous les deux un jour ou l'autre. Si elle y aurait pensé, elle aurait même pu faire un rendez-vous arrangé. Ça aurait été une bonne chance. Certes, sauf que pour le moment ce qu'elle souhaitait, c'était passé une bonne soirée avec son ami. Rien d'autre. Et tant qu'il n'y avait pas de disputes c'était parfait. Tant que Ariel ne se vexait pour quelque chose que Cameron aurait pu dire. Non, c'était juste parfait. Quand, elle le vit se lever pour aller chercher les cocktails, son regard le suivit, toujours accompagné d'un sourire. Les quelques minutes qui passèrent, elle ne les vit pas passer, du moins, elle ne se préoccupa pas trop de l'absence du jeune homme, tellement ses yeux étaient rivés sur la scène. La personne qui chantait, avait une très belle voix ; il n'était donc pas étonnant que cette personne reçoive autant d'applaudissement à la fin de sa chanson. La rouquine applaudit aussi, ravit de cette performance. Il y avait de merveilleux chanteurs à Lima. Si ça se trouvait, cette personne faisait parti d'une des chorales de l'école de McKinley ; c'était peut-être probable. Quand, elle vit un cocktail posé juste devant elle, Ariel se retourna vers Cameron. Vivement ce qui fit limite sursauter le jeune homme. A vrai dire, quand elle se retourner de cette manière, c'est qu'elle avait une idée en tête ; obligatoirement.

Et cette idée qu'elle avait, c'était de vouloir chanter à son tour sur scène. Sauf, que l'adolescente ne voulait pas y aller toute seule, elle voulait que son ami l'y accompagne et qu'il chante avec elle. Persuadée qu'il accepterait, elle n'hésita pas un seul instant à lui demander et à lui faire ses yeux de chiens battus, comme elle savait si souvent le faire. Au début, elle ne savait pas totalement qu'elle serait la réaction du jeune homme. Bien qu'elle savait qu'il était timide, et qu'il n'était pas du genre à se mettre devant la scène. Quand, elle le vit pâlir puis rougir, puis pâlir une nouvelle fois, avant de se mettre à dire une suite de mots incompréhensibles. Une telle réaction était peut-être à prévoir, enfin Ariel se doutait un peu que son ami allait réagir de la sorte. Mais, elle espérait quand même, qu'il allait finir par abdiquer. Puis, c'était obligé ; il ne pourrait pas lui priver de cette joie de chanter sur scène. Après quelques minutes, elle l'entendit dire qu'il n'était pas complètement sûr, et qu'il ne pensait pas que les gens présents dans la salle voulaient l'entendre chanter ; par contre, elle, elle pouvait y aller, lui il ne savait pas. Un instant. Un silence. La rouquine le fixa et ne put s'empêcher de s'exclamer. « Mais si, je suis sûr que eux aussi ils veulent t'entendre chanter. Je veux chanter avec toi, allez steuplééé Cameron ! » Elle essayait encore de l'amadouer, en le suppliant. C'est qu'elle voulait vraiment chanter avec son ami ; c'était d'ailleurs presque pour cela qu'elle avait décidé qu'ils se donneraient rendez-vous au karaoké. C'était pour chanter, bien évidemment.

Tournant la tête, son regard se perdit parmi la foule de personnes présentes. Il y avait beaucoup de gens présent ce soir ; et c'est vrai, qu'il y avait de quoi avoir un peu le tract. Sauf, que c'était seulement pour s'amuser, rien d'autre. Et il n'y avait rien de mieux qu'une bonne soirée accompagné d'un ami et de chant ; pour que cela soit réussi. Quand, Ariel entendit la voix de son ami, se doutant qu'il avait peut-être finit par accepter, elle se retourna, l'air joviale, un sourire joyeux dessiné sur ses minces lèvres. Cameron finit par lui dire qu'il était d'accord, mais qu'ils le faisaient maintenant, comme ça il n'aurait pas le temps de stresser. La jeune fille ne put s'empêcher de rire, avant de prendre la main de son ami pour se diriger sur la scène. Elle lança un regard au garçon qui s'occupait du karoké, avant de tourner vers l'adolescent. « Tu veux chanter quoi ? Il y a la chanson de Journey – Don't stop believing, qui a l'air bien. » dit-elle en regardant l'écran où il y avait écrit le choix des musiques. Elle attendait son choix, comme-ci c'était quelque chose de capital. Étant sur scènes, les personnes qui regardaient les deux adolescents, semblaient eux aussi impatient de savoir quel musique ils allaient leur chanter.

Toujours avec un sourire, Ariel se dirigea vers l'homme qui était responsable de cela, et lui demanda deux micros. Il lui donna et elle s'empressa d'aller en donner un à Cameron. Bien entendu, elle se doutait qu'il fallait d'abord que l'homme fasse les présentations, elle s'en doutait bien. Avant qu'elle ne dise quoi que ce soit, tellement elle était enthousiasme ; l'homme s'approcha d'eux. « Tiens, nous avons deux nouveaux chanteurs, on dirait. Comment vous appelez vous ? » Tenant le micro, la jeune fille s'empressa de répondre. « Moi, c'est Ariel et voici mon ami Cameron. » « D'accord et qu'avez vous prévus de nous chanter ? » La rouquine fixa l'adolescent de ses yeux pétillant, attendant sa réponse et comme-ci elle voulait que ce soit lui qui réponde.


Dernière édition par Ariel Marin le Jeu 1 Mar - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptyJeu 1 Mar - 1:40

Et voilà comment Cameron se retrouva positivement remorqué par sa rousse d'amie et se retrouva devant un cahier de chanson en un battement de cil. Avant qu'il n'ait pu s'interroger sur cet étrange phénomène, et se mettre à paniquer à propos de faille dans l'univers et de docteur dans une boite bleue, Ariel lui demanda ce qu'il voulait chanter tout en lui faisant remarquer qu'il y avait Don't stop believing de Journey. Et franchement, Cameron aimait bien Journey, comme n'importe quel garçon élevé aux Etats-Unis, et il comprenait le symbolisme qui se cachait derrière ce titre en particulier mais il y avait une limite à tout. Et Cameron était vraiment fatigué d'entendre parler de Journey à longueur de temps, sans blague, Mr Schue était obsédé par ce groupe. Alors non, il n'avait pas vraiment envie de chanter cela. Mais il ne voulait pas que son amie soit triste ou déçue, si elle avait envie de le faire.

Alors, comme un gentleman, et surtout comme un mec beaucoup trop timide, il offrit un petit à l'homme qui venait de parler et se tourna pour plonger dans les grands yeux emplis d'étoiles d'Ariel. Et franchement, qui pouvait résister à un tel regard ? A moins d'être un robot sans cœur, ou Sue Sylvester. Aussi, il lui sourit à son tour et haussa les épaules d'un air un peu penaud tout en se retenant de mettre ses mains dans ses poches parce que c'était impoli et un jeune homme qui se respecte ne devait pas avoir l'air d'un hooligan en goguette.

-Je n'ai pas d'envie particulière, choisis ce que tu veux et je chanterai avec plaisir.

De toute façon, il savait qu'au final, il accèderait aux moindres désirs de son amie et ça ne le dérangeait absolument pas. Tant qu'il chantait et qu'ils finissent bien vite, sans trop s'humilier, histoire de mettre tout ça derrière soi, d'enfermer l'évènement dans un coin de son cerveau et de profiter du reste de la soirée avant que ne sonne le couvre feu.

Il laissa donc son amie choisir et quand se fut fait, il se dirigea avec elle sur la scène où attendait deux micros. Une fois sur la scène, il régla son micro et leva les yeux, rencontrant une multitude de regards fixés sur lui. Son cerveau court-circuita et une seule pensée raisonna dans son esprit : Omondieu, omondieu, omondieu. Il prit une grande inspiration, ignora ses mains moites (et le larsen qui retentit faisant grincer des dents l'entièreté du bar) et se tourna vers Ariel, puisant du courage dans le regard qu'elle lui envoya. Après ce qui lui paru une éternité, la musique démarra enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend EmptyVen 2 Mar - 20:43

D'un regard enthousiasme Ariel regardait la scène comme-ci c'était la première fois qu'elle pouvait monter sur ce lieu dédié aux artistes. Certes, elle avait déjà chanté sur la scène de l’Amphithéâtre à McKinley, mais là, à ses yeux c'était entièrement différent. C'était beaucoup plus unique, beaucoup plus palpitant. Là, elle avait un public, prêt à l’accueillir, prêt à la regarder quand elle allait se mettre à chanter. Bien que la jeune fille n'était pas une personne qui aimait être au centre de toutes les attentions, elle appréciait cela quand ça pouvait lui arriver. Elle n'était pas du genre à rechigner à cela. Toutefois, lorsque ses pieds se posèrent sur la scène, qu'elle se retrouvait face au public avec à ses côtés son ami, la pensée qu'elle n'aurait pas pu rêver mieux lui vint à l'esprit. Même dans ses songes les plus profonds, Ariel n'aurait pas pensé à cela. C'était sûrement un signe du destin. Un signe qui ne se trompait pas. Au départ, lorsqu'elle avait décidé de se donner rendez-vous avec Cameron au karaoké, l'idée qu'elle puisse faire partie de ceux qui allait chanter ne lui était pas du tout venue à l'esprit. Mais, cela s'était vite dissipée, lorsqu'elle avait vue des personnes chantées. A priori c'était des personnes qui avaient l'air de n'avoir aucun talent et pourtant pour chacun elles avaient un timbre de voix magnifique. Pour d'autres la chanson n'était pas un domaine dans lequel ils excellaient. Toutefois, Ariel n'y faisait pas grandement attention, car pour elle chaque personne savait chanter. Certes, elle avouait que certaines personnes chantaient abominablement faux, et que rien n'allait y changer ; mais, elle, elle n'entendait que les bonnes notes qui sortaient de la bouche du chanteur – et ça même s'ils pouvaient y avoir que très peu de bonnes notes. Alors, la tentation d'aller à son tour chanter sur scène avait été bien trop forte et elle avait cédé en y emmenant – contre son grès – son ami Cameron. Bien qu'elle lui avait demandé son avis avant, la jeune fille aurait quand même décidé d'aller chanter avec lui, même si lui aurait dit non. Puis, elle était sûre qu'il n'allait pas le regretter. On ne pouvait pas regretter de chanter une chanson devant un public, surtout quand on faisait partie d'une chorale depuis quelques temps. Même si cela ne faisait pas longtemps. Sauf, que grâce à ça, ils allaient pouvoir montrer leur talent aux autres personnes et peut-être qu'ils allaient faire sensation aussi, pourquoi pas.

Les yeux d'une dizaines de personnes étaient braqués sur les deux amis, ce qui fit encore plus sourire Ariel. Qu'importe ce que les gens pouvaient dire sur elle, elle n'y prêtait pas grande attention. Encore fallait-il qu'elle les entendes. Ce qui n'était pas prêt d'arriver. Sa naïveté était beaucoup trop importante pour cela. D'ailleurs, bien des gens lui avaient dit que sa gentillesse était trop présente, qu'elle pouvait se faire manipuler par n'importe qui, la lycéenne n'y faisait pas attention. Elle se disait que personne n'oserait se servir d'elle pour arriver à des fins personnelles ; puis si telle était le cas, alors elle le verrait un jour. C'était en partie pour ses raisons, qu'elle n'était pas stressée, ni intimidée à l'idée de se produire devant une foule de gens inconnus. Au contraire, elle ça lui faisait plaisir. Cela donnait même un sens nouveau à la soirée, un sens auquel elle n'aurait pas pensé avant. Ses parents allaient être ravis de savoir qu'elle avait chanté ce soir. Elle même aurait été ravie de sa soirée. L'idée qu'elle allait se souvenir longtemps de cette soirée été quelque chose auquel une infime partie d'elle pensé, car ce n'était pas faux et car cela était sûrement probable. Grâce au chant, grâce au moment fabuleux avec son ami, elle allait tout faire pour que son ami profite de chaque instant de la soirée, tout comme elle pouvait le faire. En aucun cas, elle ne voulait qu'il soit stressé, que lorsque la musique allait démarrer, il se mette à paniquer et qu'il n'arrive plus à chanter. Enfin, quelque chose de ce genre là. Ariel avait apprit à connaître Cameron, elle savait quel était son caractère, et si il y avait bien une chose qu'elle savait aussi, c'était que son ami était beaucoup trop mou du genou. Elle ne le trouvait pas autant motivé qu'elle le pensait, et c'était ce qu'elle lui reprochait. Pourtant, la jeune fille avait beau bousculé son ami, à essayer qu'il soit moins timide, elle se rendait compte que cela ne fonctionnait pas toujours. Pourtant, cette fois-ci elle espérait que grâce à cette partie de karaoké, le jeune homme soit moins craintif et qu'il s'amuse autant qu'elle.

La rouquine était en train de fixer son ami, bien décidée à ce que ce soit lui qui dise quelle chanson est-ce qu'ils avaient prévu de chanter. Néanmoins, son idée échoua étant donné que Cameron lui répondit qu'il n'avait pas de préférence, qu'elle n'avait qu'à choisir. Ariel le regarda pendant deux secondes, avec toujours le même regard pétillant que lorsqu'elle était arrivée sur scène. Il y avait quelques minutes, elle lui avait dit que la chanson Don't stop Believing de Journey, pouvait être sympa à chanter ; mais pour une fois, elle se mit à réfléchir sérieusement. Même si Cameron ne lui avait pas dit, simplement par la tête qu'il avait pu faire, elle avait comprit que cette chanson ne lui plaisait pas beaucoup. Peut-être, le mieux était alors de chanter une autre chanson, une chanson – qui elle l'espérait – allait faire enthousiasmé son ami. Elle posa les yeux sur le cahier de chanson et tourna les feuilles, avant de s'arrêter sur une page, ayant trouvé ce qu'elle cherchait. « On a prévus de chanter Love the way you lie, de Rihanna et Eminem. » s'exclama t-elle en se mordant la partie inférieur de sa lèvre. Cela ne trahissait pas un signe d'anxiété de sa part, elle venait seulement de faire cela inconsciemment. « Très bien, allez vous installez alors. La musique démarrera dans quelques instants. » Suivit du jeune homme, la rouquine alla se placer en face de la scène, devant son micro. Elle esquissa un sourire en voyant le public qui était prêt à ne pas manquer une miette de leur chanson. « Mesdames et Messieurs, veuillez applaudir Cameron et Ariel qui vont nous interpréter Love the way you lie » Avant que le son de la musique ne retentisse, juste après les paroles de l'homme, la jeune fille posa ses yeux sur le jeune homme, avec un éternel sourire sur ses lèvres.

Lorsque les premières notes de la musique se firent entendre, la lycéenne posa son regard sur l'écran où était inscrit les paroles. Sa voix s'éleva dans un silence presque surprenant. « Just gonna stand there and watch me burn. Well that's alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry. Well that's alright because I love the way you lie. I love the way you lie. » Lorsqu'elle chantait, la jeune fille devenait plus mature, plus femme ; elle avait moins l'air d'une adolescente. C'était en partie ça qui lui plaisait dans le chant. Après, avoir finit de chanter, elle posa son regard sur son ami, avec un sourire, prête à l'entendre chanter. Les minutes passèrent, et elle ne se lassa pas d'entendre chanter son ami ; mais, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour recommencer à chanter. « Just gonna stand there and watch me burn. Well that's alright because I like the way it hurts. Just gonna stand there and hear me cry. Well that's alright because I love the way you lie. I love the way you lie, I love the way you lie. » Non, il n'y avait pas à dire, cela lui plaisait beaucoup de chanter. Le chant faisait partie de ces passions favorites, et rien que pour cela, elle en remerciait la chorale des New Directions. Ses yeux se posèrent sur Cameron lorsque celui-ci termina la chanson. Elle le voyait superbement bien avec Lisbeth, toutefois Ariel n'arrivait toujours pas à les faire sortir ensemble. Avant de prévoir cette sortie, elle avait téléphoné à la jeune fille pour savoir ce qu'elle faisait, mais celle-ci avait décliné l'invitation, ce qui avait un peu frustré la rouquine. Toutefois, elle se disait alors que ça serait une prochaine fois et que pour le moment elle était véritablement au fait d'avoir une soirée rien qu'avec Cameron, rien qu'entre amis. Elle détourna le regard pour pouvoir fixer l'homme qui parlait. En s'approchant d'eux, il leur fit un clin d’œil, en les remerciant de leur chanson, qui fallait l'avouer avait été remarquablement bien interpréter. Un grand sourire se dessina sur le visage de Ariel, puis elle attrapa Cameron par le bras, afin de le traîner hors de la scène. « Alors ça t'as plus ? Tu as vu comment c'était grandiose de chanter devant ce public. Ah, si ça ne tenais qu'à moi j'y retournerais. » S'asseyant sur la chaise, auquel elle avait été quelques minutes auparavant, elle émit un petit rire, trouvant qu'avoir participer au karaoké avait rendu la soirée encore plus amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. Nothing better that a song with a friend Empty
MessageSujet: Re: 01. Nothing better that a song with a friend   01. Nothing better that a song with a friend Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. Nothing better that a song with a friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-