Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Turn down these voices, inside my head

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Turn down these voices, inside my head Empty
MessageSujet: 01. Turn down these voices, inside my head   01. Turn down these voices, inside my head EmptyDim 30 Oct - 17:48

Quinn Fabray & Finn Hudson
Turn down these voices, inside my head


Les bras croisés, coudes posés sur la table, qui lui servait de bureau, Finn Hudson observait les membres de sa chorale quitter, tour à tour, la pièce. Il y avait quelques semaines de cela, ils avaient signé pour s’inscrire dans son groupe afin de redonner vie aux anciens New Directions, mais aussi afin de lui redonner vie à Finn, mais personne ne connaissait ce détail. S’occuper ainsi lui avait donné la possibilité de retrouver le sourire, chose qu’il avait eu beaucoup de mal à offrir ces dernières années. Mais les choses changeaient. Et même si son passé refaisait surface à cause de cette initiative, il en faisait abstraction car il comptait sur cette opportunité pour se retrouver et ainsi se sentir suffisamment confiant pour séduire. Grâce à une femme, une inconnue, il avait réussi à oublier ses anciens amours auxquels il s’accrochait sans un espoir. Quinn Fabray arborait à présent une alliance, témoignage de sa relation avec son ancien ami, Sam Evans. Oui, il en voulait au jeune homme blond. Il avait pourtant eu l’air d’accepter leur relation lorsqu’il fut au lycée, mais suite à sa séparation avec Rachel Berry, le quarterback avait nourri l’espoir de retrouver les bras de sa blonde. Il avait imaginé que cette dernière allait saisir sa chance en le voyant enfin de nouveau sur le marché. Il n’en avait rien été. Finn s’était fait un joli film. Alors, pour panser la plaie à son cœur, il leur en avait voulu au point de ne pas se présenter à leur mariage. Mais Quinn n’était pas la seule à l’avoir anéanti. Cela dit, l’entier fautif était lui-même pour ce second amour. Rachel et lui avait rompu à cause de ses lèvres trop gourmandes. Il l’avait blessé et n’avait su réparer l’effet de ses dures et injustes paroles. Il avait imaginé qu’elle ne serait vivre sans lui, et qu’un beau jour, il aurait eu l’occasion de lui dire tout ce qu’il regrettait…mais elle s’était éloignée et avait réussi ce qu’elle avait toujours souhaité.

Aujourd’hui, dans cette pièce, seule Quinn était présente parmi ses deux échecs amoureux. Pendant les semaines qui avaient suivi l’ouverture de cette nouvelle chorale, il avait pris soin de ne pas avoir à la consulter, seule. Il avait tenté d’éviter chacun de ses regards, même lorsqu’il expliquait ce qu’il avait prévu pour les prochaines répétitions. Il n’avait pas eu la force, le courage, de mettre de côté toutes ces choses qui l’avaient dérangé. Mais il savait que cela devait changer, qu’il devait apprendre à pardonner. Ou plutôt qu’il devait apprendre à tout remettre en question et faire table rase du passé. Parce qu’au plus profond de lui, il doutait que la jeune blonde soit fautive de sa torture intérieure. C’était lui et ses sentiments qui saturaient son esprit au point d’avoir perdu pied, pendant plusieurs années. Il était hors de question de continuer ainsi.

Observant sa feuille, remplie de notes - dont la plupart des mots étaient mal orthographiés pour ceux qui étaient lisible - il rassembla son courage avant de demander, sans oser lever les yeux : « Quinn, je peux te parler ? Tu as un peu de temps devant toi ? » La gorge nouée, il s’étonna d’avoir pu lancer l’intégralité des paroles qu’il souhaitait prononcer sans s’étrangler. Il se leva alors que les derniers occupants quittaient la pièce. Ses jambes semblaient vouloir lui faire une farce, en lui donnant l’impression de vouloir se dérober sous son poids. Le visage sérieux, il ne montra, cependant, aucun signe de faiblesse. Depuis qu’il était directeur des Urban Hymns, Finn avait acquis quelque chose. Il l’avait toujours eu en lui et s’en servait avec assez d’irrégularité, mais aujourd’hui, il était responsable. Il se devait de bien faire fonctionner cette chorale, cet espoir. Il ne devait décevoir personne, surtout pas lui même. Il avait réussi à berner Sue Sylverster en personne. L’ancien coach des Cherrios du lycée McKinley avait la prétention de se croire, et se dire, la meilleure. Pourtant, le grand benêt qu’était Finn Hudson avait su mentir et jouer avec le rêve de la mairesse pour pouvoir ouvrir sa chorale et avoir même des fonds facile pour le faire. Il avait de quoi se sentir fort. Mais malgré cette victoire, la grosse tête, il l’avait choppé adolescent, avec la même personne qui partageait cette pièce actuellement. Cela avait était une bonne leçon et tout deux avaient bien changé pour remettre ça. Il osa alors la regarder, le visage dépourvu d’expression si ce n’est un soupçon de désolation : « Je ne pense pas qu’agir comme nous le faisons peut être bon pour le groupe. Cette indifférence ne pourra pas durer. Je propose de tout poser à plat et d’arranger la situation. » Bien sur, il n’admit pas qu’il était en très grande partie fautif dans cette histoire. Cela ressemblait bien au jeune Hudson que de partager ses faits pour ne pas être le seul à être reprochable. Devait-il le croire ? Après tout, même si Quinn n’avait rien fait durant ces cinq dernières années, elle avait suffisamment agi lors de l’époque du lycée pour troubler le grand brun, encore un bon moment. La voir ainsi, changée, plus mature, ne l’aidait en rien à se détacher complètement de ses sentiments d’ailleurs. Cela malgré l’inconnue.


gif - ©HerSunshine
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Brentwood
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
01. Turn down these voices, inside my head Empty
MessageSujet: Re: 01. Turn down these voices, inside my head   01. Turn down these voices, inside my head EmptyMer 2 Nov - 17:02

« [...] I miss when you say good morning, but it's midnight, going out of my head alone in this bed. I wake up to your sunset and it's drivin' me mad, I miss you so bad. And my heart, heart, heart is so jetlagged. Heart, heart, heart is so jetlagged. Heart, heart, heart is so jetlagged. Is so jetlagged, so jetlagged »

Un sourire satisfait sur les lèvres, Quinn alla déposer un baiser sur la joue de son partenaire, sous les applaudissements enthousiastes de l’assemblée. Ce duo, elle le préparait depuis plus d’une semaine. Afin que tout soit parfait, Artie avait même passé un dimanche après-midi entier chez la jeune femme. C’était la première fois qu’elle chantait devant tout le monde depuis qu’elle avait rejoint les Urban Hymns. L’angoisse qui l’avait habitée avant de monter sur scène s’était envolée dès les premières notes. Le fait que la chorale soit majoritairement composée d’anciens New Directions laissait planer un parfum de nostalgie, et lui remémorait les bons moments passés au lycée. Pendant longtemps, Quinn avait douté de ses capacités vocales. Aujourd’hui, elle puisait dans le regard de ses vieux amis la confiance qui lui avait fait cruellement défaut quand elle était adolescente. Tous semblaient être conquis par cette prestation. Tous sauf un. Finn Hudson - leur directeur - n’avait pas daigné lever les yeux des partitions qui traînaient sur son bureau.

Quinn avait longuement hésité avant de rejoindre la chorale, en apprenant que son ex petit ami avait fondé les Urban Hymns. Depuis plusieurs années, elle avait l’impression que Finn la détestait sans qu’elle n’en connaisse vraiment la raison. En outre, elle se sentait coupable de l’hostilité qui s’étaient installée entre son mari et l’ancien quarterback. Le fait que ce dernier ait refusé d’assister à leur mariage n’avait fait que confirmer ses doutes.
Aussi, Quinn avait espéré que soutenir Finn dans ses projets apaiserait les tensions. Et pour lui prouver sa bonne volonté, elle avait proposé un duo à Artie, qui avait d’ailleurs accepté avec grand plaisir. Pour quelqu’un qui ne supportait pas sa voix, Quinn avait du prendre sur elle et passer outre sa réserve naturelle. Malgré les éloges de ses coéquipiers, ne déceler aucune considération dans le regard de Finn était très dur. Le sourire qui s’était dessiné sur ses lèvres s’effaça instantanément, et ce fut avec une déception non dissimulée qu’elle s’affairait à quitter la salle de répétitions, le cours de chant étant terminé.

Alors qu’elle était sur le point de franchir la porte, elle entendit une voix familière l’interpeller. Finn souhaitait s’entretenir avec elle, et cette perspective la pris au dépourvu. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Allait-il lui annoncer que sa présence n’était plus souhaitée ? Qu’elle n’avait pas le niveau pour faire partie de cette chorale ?
« Je…oui, bien entendu Finn » peina-t-elle à articuler, en essayant de retrouver contenance. Quoi que le jeune homme puisse lui annoncer, Quinn était prête à l’entendre, elle n’avait pas l’intention pas se défiler. Elle fit volte face et quelques pas en direction de Finn, qui lui aussi avançait à sa rencontre. Le visage du jeune homme ne trahissait aucune émotion, mais Quinn le connaissait assez pour deviner qu’il était en proie à une nervosité intense.

De plus en plus intriguée, elle leva les yeux et croisa le regard de Finn qui, au bout d’un silence assez gênant, reprit enfin la parole. Il lui parlait d’indifférence, et ne pensait pas que cette situation était bénéfique pour le groupe. Il poursuivit en proposant de trouver un moyen pour arranger les choses, ce qui sous entendait qu’il tenait Quinn pour responsable de la mauvaise ambiance.
En entendant de tels propos, la jeune femme ressentit un profond sentiment d’injustice, et elle dut fournir de gros efforts pour intérioriser ses émotions. Elle ne comprenait pas ce que Finn avait à lui reprocher.

Certes, elle l’avait trahi à une époque où tous deux étaient encore au lycée, et elle s’en était d’ailleurs énormément voulu avec du recul. Elle savait que Finn était un garçon rancunier ; mais elle aurait pensé qu’il était suffisamment adulte pour comprendre que cette erreur était à mettre sur le compte de sa jeunesse, et qu’elle n’était plus la même personne qu’elle avait pu être à McKinley.
« Sérieusement Finn ? Je croyais qu’après toutes ces années tu m’aurais accordé ton pardon. J’étais jeune et je m’en veux de t’avoir fait souffrir. Tu ne le méritais pas.» elle marqua une pause, sentant sa voix se briser au fur et à mesure qu’elle argumentait. « Mais je ne mérite pas non plus ton indifférence, et franchement je ne pense pas pouvoir la supporter encore longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. Turn down these voices, inside my head Empty
MessageSujet: Re: 01. Turn down these voices, inside my head   01. Turn down these voices, inside my head EmptyLun 28 Nov - 21:26

Quinn Fabray & Finn Hudson
Turn down these voices, inside my head


Il avait osé franchir le pas. Il lui en avait fallut du temps. Bien plus qu’il n’osait s’en rappeler. Depuis que Quinn était réapparut dans sa vie en s’inscrivant dans cette chorale, à chaque fin de répétition, ses lèvres s’étaient scellés alors qu’il l’avait observé passer la porte. Jamais il n’avait su trouver autant de courage que jusqu’à présent. Mais entendre la jeune blonde s’adresser à lui, lui avait fait prendre conscience que la discussion risquait d’être fragile. Il l’observa s’approcher alors que lui-même osa quelque pas. Il le regretta presque, tâtant discrètement l’air avec sa main, à la recherche d’un support sur lequel s’appuyer. Son bureau était, à présent, à un petit mètre de lui, mais suffisamment loin pour lui donner cette sensation d’insécurité. Il avait osé quelques paroles pour indiquer à la jolie blonde le pourquoi de cette convocation. Des tas de mots ne demandaient qu’à sortir pour continuer dans un monologue avant qu’elle ne puisse se faire des idées sur les impressions du jeune brun, mais tous restèrent bloqués dans sa gorge. Le mot fierté faisait barrage comme il le pouvait. Il suffisait de si peu pour qu’il les laisse venir. Mais Quinn profita de ce moment de silence pour partager sa peine et son mécontentement. Ebaubi, la bouche entrouverte, le regard à la fois innocent et attristé, il subit les paroles sans oser la couper, pourtant, il ne s’agissait pas de cela. Non, il s’agissait de bien plus que cette sotte histoire d’adolescence.

« Il n’est pas question de cela, Quinn. Des années se sont écoulées depuis cet…écart de conduite. Je suis passé à autre chose. Il ne s’agit même pas de nous. Il s’agit de moi. Peux-tu imaginer le mal que ça à pu me faire d’apprendre ton mariage avec…Sam ? » Dit-il en luttant pour nommer ce prénom. « Je me sentais abandonné, perdu et il vient me voir tout… » Finn sortit un morceau de papier de sa poche avec empressement, il le déplia rapidement, et parcouru une liste de mot. Puis il continua : « Guilleret, en me demandant d’être le témoin de son mariage. Mariage avec mon premier amour, soit dit-en passant. Comment voulais-tu que je réagisse ? » Lui demanda-t-il. Mais il n’attendit pas de réponse et relança : « Je me suis senti…trahis. La suite est une,… » Il relut sa fiche : « Succession d’incompréhension, parce que je n’ai jamais su si tu m’en avais voulu de ne pas être venu à ce mariage. J’ai eu si peu de nouvelle. » finit-il en baissant les yeux cette fois. Même s’il avait su qu’elle lui en voudrait, le jeune brun n’aurait pu assister à cette cérémonie. Il avait le cœur bien trop lourd pour s’enthousiasmer d’une union pareille. Bien entendu il avait été très ami avec Sam. Il n’avait jamais cessé d’aimer Quinn et l’aurait très bien imaginé dans sa vie, même en simple amitié. Mais là n’était pas la question.

Finn plaça son morceau de papier à la poche arrière de son jean. Depuis quelques temps, il choisissait des mots un peu compliqué pour lui et les notait, avec leurs définitions, afin de les utiliser dans des discussions. Depuis des années, le jeune homme avait du mal avec la langue anglaise, langue maternelle pourtant. Son vocabulaire laissait à désirer et les conversations devenaient parfois incongrues à cause de ses choix de mots ratés. A présent, il corrigeait ce défaut grâce à ce système, et il n’avait pas honte de sortir son antisèche même lors de discutions très sérieuses. Aujourd’hui il avait réussi à placer le mot, « Juxtaposé », « Eclectique » et « Misagyne », même s’il avait un doute sur le déchiffrage de son écriture pour ce dernier mot. C’était décidé, la prochaine liste, il l’imprimera. Encore fallait-il savoir se servir convenablement d’un ordinateur.

« Mon indifférence n’est du qu’à mon mal à l’aise. J’ai dépassé tout ça, mais je ne sais pas où tu en n’es. C’est pour ça que je veux savoir. Où en sommes-nous ? » Observant la jeune femme, il avait mesuré chacun de ses mots pour éviter les chemins ardant, périlleux, sensibles qui ne pouvaient aborder de peur de si perdre. Il avait un cœur partagé en deux pendant de longues années. Rachel avait toujours était la première. Mais la blonde gardait une place importante. Aujourd’hui les choses changeaient, mais le trouble était bien là. Là, debout de sa hauteur, avec une position maladroite, il n’attendit que la réponse aux questions qu’il se posait depuis qu’il était question d’ouvrir une chorale.


gif - ©HerSunshine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. Turn down these voices, inside my head Empty
MessageSujet: Re: 01. Turn down these voices, inside my head   01. Turn down these voices, inside my head Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. Turn down these voices, inside my head

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-