Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyMar 1 Nov - 18:40

I'm hot, you're hot... Let's be hot together!

Il y avait des aspects de son job que Sheldon détestait et d'autres qu'il adorait. Devoir faire des rapports après une enquête plus que corsée était quelque chose qu'il détestait par dessus tout, mais traîner dans les hôpitaux pour interroger des témoins? Cela lui allait tout à fait. Sheldon était plutôt bon à obtenir des informations et en général, les victimes étaient toujours rassurées par un sourire et ils étaient plus enclin à la discussion. Surtout que cette affaire était plutôt glauque… Sheldon poussa un soupir et sortit de sa voiture, se dirigeant vers l'hôpital. Oxanna n'était pas avec lui ce jour-ci et cela lui faisait plutôt bizarre. Elle était partit interroger la mère du principal suspect dans cette affaire de meurtres. Encore heureux que personne n'avait alerté les médias, sinon ce serait la panique générale. Et puis d'un autre côté, Sheldon était bien content que la blonde ne soit pas avec lui. Il avait passé une minute de trop à fixer ses lèvres, et non, il n'était pas du tout en train de se demander ce que cela ferait de l'embrasser et elle lui avait alors demandé si elle avait quelque chose sur le visage. Sheldon avait tout simplement tourné la tête et mordu dans son sandwich comme si tout était normal. Oui, comme si tout était normal… Le jeune homme eut un autre soupir en poussant les portes de l'hôpital, personne ne le remarqua dans la cohue générale et il se dirigea tranquillement vers l'accueil, ses bottes laissant de belles traces de boues sur le sol immaculé. Oups. Hmmm… Il faudrait qu'il pense à les nettoyer un jour. Plus tard. Mais c'était ça qui faisait parti de son charme dans le fond? Le fait qu'il ne fasse absolument rien comme les autres agents du FBI, qu'il ne portait pas le costume en entier, mais juste la chemise, veste et cravate par dessus son jean, qu'il n'écoutait jamais les ordres directs et préférait largement suivre son instinct… Non, zut, à la réflexion faite, ça c'était toutes les raisons pour lequel son supérieur voulait le renvoyer. Hmmm… Deux choses complètement différentes.

Sheldon eut un léger sourire et finit par trouver l'accueil, s'accoudant avec nonchalance sur le rebord. Évidemment, il était vide. C'était bien sa veine, mais le jeune homme avait toute l'après midi pour interroger la victime et dans ce genre d'affaire, il devait prendre son temps s'il voulait obtenir les bonnes informations. Ce qui était toujours difficile pour lui était donné qu'il n'avait absolument aucune patience. Mais le job c'était le job et pour Sheldon, le job c'était sacré. Le jeune homme sortit son badge d'agent du FBI et lorsqu'une infirmière vint récupérer des dossiers derrière le comptoir de l'accueil, il ouvrit la bouche pour lui signaler sa présence, mais l'instant d'après elle était déjà parti. "Merci pour… Pour rien du tout… Pourquoi est-ce que je dis merci moi?" Sheldon haussa les épaules tandis qu'un autre membre de l'hôpital venait lui aussi récupérer quelque chose ou répondre au téléphone. La troisième personne le réduit au silence par un simple geste de la main et cela le prit tellement par surprise qu'il la fixa pendant un bon moment avec la bouche grande ouverte. Et la suivit des yeux lorsque cette dernière s'éclipsa pour s'occuper d'un patient. Sheldon finit par fermer la bouche. "Est-ce qu'il y a quelqu'un dans cet hôpital qui a… trente secondes à perdre? C'est tout ce que je demande… Trente secondes!" Il poussa un soupir et rangea son badge dans sa poche, bien décider à se passer d'aide et aller trouver la chambre de la personne à interroger lui-même. Le service de cet hôpital allait entendre parler de Sheldon Blackwell, ça c'était certain.

Et plus, se dit-il alors qu'une autre employée passait devant lui sans le voir (non, il n'était pas encore devenu invisible à ce point là), on ne pouvait pas venir se faire soigner dans un hôpital où les infirmières n'étaient pas sexy. Mignonnes oui, mais Sheldon n'en avait pas encore croisé qui en vaille la peine. Vraiment la peine. Et oui, c'était complètement macho et sexiste, il avait vingt huit ans et il croyait encore dur comme fer au mythe de l'infirmière qui ne portait rien sous sa blouse…. Quoi? L'espoir faisait vivre et avec le métier qu'il avait, Sheldon croisait la mort un peu plus souvent que les gens normaux alors il avait le droit de rêver. Un peu beaucoup même. Mais lorsqu'il tourna la tête, Sheldon regretta aussitôt sa dernière pensée… Il y avait des infirmières sexy dans cet hôpital. Une infirmière sexy même qui discutait avec quelqu'un d'autre à quelques mètres de lui et… Sheldon eut un léger sourire avant de s'avancer vers elle. Bien évidemment, c'était une très mauvaise idée, il pouvait entendre la voix de Shane dans sa tête, essayant de le raisonner, de lui dire trouver une solution à cette chose, cette tension bizarre entre Oxanna et lui… Mais bizarrement, Sheldon avait beaucoup de mal à penser en fixant les jambes de la jeune employée. Elle avait la peau hâlée et les cheveux bruns, pas de doute, elle devait être d'origine hispanique. Son uniforme était beaucoup plus court que celui des autres et les quelques boutons ouverts donnait à Sheldon l'envie d'envie d'en voir plus… Oh beaucoup plus, se dit-il en se mordant la lèvre inférieure, un véritable air de gamin sur le visage. Comme si on lui avait promis un voyage à Disneyland. "Excusez moi… Est-ce que vous pourriez m'aider?" Son sourire s'agrandit voyant qu'il avait réussi à attirer son attention. "Je suis un peu perdu."
Non en fait… C'était beaucoup mieux qu'un voyage à Disneyland.


Dernière édition par Sheldon Blackwell le Dim 22 Jan - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyLun 7 Nov - 18:03

Santana en avait assez. Elle voulait rentrer chez elle, se faire couler un bain et y rester jusqu'à ce que l'eau soit si froide qu'elle en attraperait une pneumonie qui l'empêcherait d'aller travailler pendant au moins deux semaines. Seulement Cameron, sa très chère collègue à la voix insupportable et à l'haleine aussi douteuse que ses goûts en matière de coloration capillaire ne voulait plus se taire, l'obligeant à supporter le compte rendu des vacances en Californie de sa petite famille inintéressante pour la millième fois. Santana avait entendu parler de cette histoire tellement souvent qu'elle connaissait chaque anecdote par cœur, au mot près, et elle se retenait de murmurer les phrases toutes faites du discours de Cameron comme elle le faisait avec son épisode favori de Raising Hope.

« … et mon petit Tommy qui plonge dans l'eau, la tête la première, avant de se mettre à hurler 'maman, maman, c'est frooooid', je riais tellement que... » Santana hocha la tête, un sourire crispé étendant ses lèvres. Sa vie était pathétique, peut-être même plus que celle de Cameron et de ses vacances familiale sur la côte ouest du pays. Elle était là, à écouter une histoire qu'on lui avait raconté encore et encore au cours des dernières semaines, incapable d'envoyer sur les roses comme elle savait si bien le faire cette fille, infirmière préférée de tout l'hôpital et probablement de toute la région. Elle était bien loin sa vie de mannequin à l'argent et aux sorties faciles. Cette vie faite de fêtes et d'alcool à foison, où ses seules interrogations étaient les tenues qu'elle allait porter et le garçon avec qui elle allait repartir à la fin de la soirée. A présent, son quotidien était rempli de couches et de biberons, de patients mal aimables et hypocondriaques et de collègues qu'elle aurait bien achevé à coup d'ongles plantés dans les yeux – mais elle n'avait plus d'ongles, de toutes façons, à cause ce travail ingrat qui l'obligeait à se laver les mains plus souvent qu'elle ne clignait des paupières.

Jetant un coup d’œil furtif à sa montre, Santana se rendit compte qu'elle avait terminé son service depuis presque vingt minutes. Certes, elle n'était pas pressée : Liam passait la nuit chez Brittany, et aucun de ses colocataires ne serait là avant trois bonnes heures. Cependant, cela ne l'empêchait pas de vouloir se mettre à hurler 'Mais ferme là, conn*sse ! J'en ai rien à faire de ta petite vie ridicule et de tes gamins laids et probablement stupides comme leur mère. Tais-toi et va te jeter d'un pont histoire de faire un geste pour l'humanité et d'égayer ma journée de m*rde.' Elle serra ses lèvres, les insultes sur le bout de la langue. Elle avait encore tout un tas de chose à faire avait de pouvoir quitter l'hôpital. Elle devait effectuer sa dernière ronde, pendant laquelle elle croiserait Monsieur Chase qui tenterait encore de la convaincre d'augmenter sa dose de morphine. Madame Livington allait probablement lui montrer une nouvelle photo de sa petite fille avant de se plaindre des bruits que faisait l'adolescente qui partageait sa chambre et qui passait sa journée greffée à son téléphone portable. Bien entendu, Santana allait devoir passer par la case « Mademoiselle, l'utilisation des téléphones portables au sein de l'hôpital est interdite, ne me faites pas appeler la sécurité » avant de passer dix minutes avec Madame Lambert pour tenter de trouver une position confortable, sans succès. Les dieux, l'univers, le cosmos devaient la haïr avec force pour lui faire subir tout ça. Santana se mit alors à prier. Un tremblement de terre, une météorite, la fin du monde, une urgence, n'importe quoi pour faire taire Cameron et achever ses propres souffrances. Quelque chose de radical, si possible indolore et rapide, histoire qu'elle ne souffre pas le martyr et que sa vie ne défile pas devant ses yeux avant de voir, enfin, la lumière de la délivrance ultime.

"Excusez moi… Est-ce que vous pourriez m'aider ?"
Santana hésita un instant avant de tourner la tête vers la personne qui, vraisemblablement, venait de leur adresser la parole. L'idée d'échapper aux dix prochaines minutes du récit palpitant de Cameron était tentante, mais si pour cela elle devait subir une nouvelle conversation ennuyeuse avec quelqu'un incapable de lire les panneaux affichant des différentes directions de l'hôpital trônant un peu partout dans les couloirs, elle n'était pas sûre de gagner au change. Après tout, elle savait que sa collègue arrivait à la fin de son autobiographie estivale, et donc que l'heure de la liberté était proche. Pourtant, son regard quitta le visage bouffie de Cameron pour ensuite se poser sur un cadeau du ciel. Santana cligna des paupières tandis qu'elle parcourait des yeux le corps de l'homme qui sortait tout droit de ses fantasmes. Et pour la première fois depuis près de vingt ans, Santana eut envie de croire en Dieu. Parce qu'elle en était presque sûre, Monsieur Perfection était un signe envoyé par le grand barbu lui-même.

Retrouvant rapidement une certaine maîtrise de son corps et de son esprit quelque peu sous contrôle de ses hormones en folie, Santana offrit son sourire le plus aguicheur à l'inconnu avant de se diriger vers lui lentement, prenant soin d'étendre ses longues jambes nues. Une fois en face de lui, elle posa ses mains sur ses hanches avant de se pencher légèrement en avant, offrant au jeune homme une vue plongeante sur son décolletée à la limite du provocant qui lui avait déjà valu quelques remarques désapprobatrices de la part de ses collègues féminines mais également plusieurs regards insistants lancés par ses homologues masculins. Son sourire s'agrandit tandis qu'elle vit les yeux de l'homme se perdre un instant sur sa poitrine, ravie de constater que même après une grossesse et coincée dans une vie de ratée elle était toujours capable de faire ce qu'elle voulait avec son corps. Elle n'avait pas laissé son sex appeal à Paris, et elle comptait bien s'en servir pour amener cet inconnu au physique particulièrement attrayant où elle voulait aller – c'est à dire dans son lit.

« Bien sûr. Que puis-je faire pour vous, Monsieur... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyDim 13 Nov - 13:53

S'il y avait bien une chose pour laquelle Sheldon était doué, c'était la drague. La timidité il ne savait tout simplement pas ce que c'était et il avait appris qu'une blague, de mauvais goût ou pas, aidait toujours à briser la glace. Toujours, peut être que cela avait un rapport avec son sourire mais le jeune homme n'était pas prétentieux et narcissique au point de soigner son apparence plus qu'outre mesure. À dire la vérité, Sheldon ne se trouvait pas du tout attirant, ni même séduisant, un comble pour la plupart de ses amis qui en général pensaient qu'il disait cela uniquement pour se faire bien voir. Mais c'était la vérité. Comme quoi, il ne fallait absolument pas croire tout ce que l'on disait sur les hommes du genre de Sheldon, oui, il aimait les femmes, un petit beaucoup trop même, mais il n'était pas pour autant un idiot imbu de sa personne. Il savait tout simplement apprécier les bonnes choses et, plus d'une fois, Sheldon s'était retrouvé dans des situations aberrantes ou grotesques à cause d'une femme. Mais c'était ça seule faiblesse, ça et un penchant pour la mauvaise bière et la malbouffe. Personne n'était parfait, sauf peut être la demoiselle qui se trouvait devant lui, cependant, même Sheldon savait que c'était une phrase complètement débile et hors de question de l'utiliser pour avoir ce qu'il voulait. Et à juger par le sourire que lui adressait l'infirmière, ils devaient être sur la même longueur d'onde. Sheldon eut un léger sourire, ses yeux se promenant toujours sur les jambes de la jeune femme. Ce n'était peut être pas très subtile et il aurait sans doute être plus discret mais tant pis, le tact et la patience n'avaient jamais été son fort alors… Pourquoi commencer aujourd'hui? "Eh bien…" ]finit par répondre Sheldon, s'arrêtant un instant pour se passer la langue sur sa lèvre inférieure. "Je sais que ça va paraître un peu idiot mais je crois que je suis un peu perdu… Je suis censé interroger un de vos patients."

Ceci étant dit, Sheldon sortit son badge du FBI, le présentant à la demoiselle. Oui, officiellement, il était encore en plein service mais personne ne lui en voudrait s'il passait un plus de temps à l'hôpital, n'est-ce pas? Ce n'était pas comme si Oxanna allait débarquer d'un moment à l'autre pour lui demander ce qui lui prenait autant de temps. Sheldon chassa la blonde de ses pensées pour se concentrer sur l'infirmière. Inutile de penser à Oxanna maintenant, c'était une perte de temps et en plus il ne devait pas penser à elle de cette manière là. Jamais avec une femme que l'on fréquente et que l'on voit tous les jours, c'était sa première règle. "Alors… hmmm… Est-ce que vous pourriez m'aider à trouver mon chemin?" Sheldon espérait que le sous entendu n'était pas trop perceptible dans sa voix, il n'était pas complètement incapable et pouvait lire les panneaux qui se trouvaient dans tous les recoins de l'hôpital. Mais il n'allait pas s'en donner la peine, c'était tout de même beaucoup mieux d'arpenter les couloirs avec une infirmière aussi sexy à ses côtés et de toute façon, cela serait sûrement la chose la plus excitante qu'il ferait de la journée. Bah quoi… Ils pouvaient tous les deux se retrouver malencontreusement coincés dans un ascenseur ou dans une chambre sans patient et… Sheldon s'éclaircit la gorge, entendant déjà la voix de Shane dans sa tête qui lui dirait très certainement d'arrêter de confondre les films pour adulte avec la réalité, tout en roulant des yeux.

Mais Sheldon ne contrôlait pas son imagination et ce n'était pas de sa faute si l'infirmière avait des jambes absolument sublime. "Au fait je m'appelle Sheldon." Il dit cela en lui tendant la main en espérant vraiment que la jeune femme allait la serrer et pas lui dire qu'il lui faisait perdre son temps. Sheldon n'était pas du à abandonner si facilement et il savait bien que la plupart du temps, les femmes aimaient qu'on leur cours après. Heureusement d'ailleurs, sinon il s'ennuierait bien vite et puis Sheldon était le genre d'homme qui aimait les défis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyJeu 24 Nov - 20:50

Santana sentait le regard de l'inconnu sur elle avec une telle insistance qu'elle dut rassembler toutes ses forces et son amour propre pour ne pas lui sauter dessus de façon totalement éhontée là, en plein milieu des patients et de ses collègues. Comme se plaisait à le dire plusieurs personnes de son entourage, Santana était une personne que l'on pouvait qualifier de sexuelle. Cela ne signifiait pas, comme elle pouvait parfois l'entendre, qu'elle couchait avec tout ce qui bougeait, mais plutôt qu'elle se rapprochait beaucoup plus facilement des personnes qui créaient en elle un tumulte d'hormones en folie. Pas que les gens moches la répugnait, elle n'était pas si sectaire, mais elle était davantage attirée par ceux dont le physique faisait naître en elle des pensées peu catholiques. Et cet homme, qui la dévorait du regard comme si elle était la personnification même de la perfection, la troublait bien plus que tous les hommes qu'elle avait pu rencontrer ces derniers mois, et ce alors même qu'elle ne connaissait pas son nom. Ne pouvant empêcher un sourire de prédateur, elle s'approcha un peu plus de lui tandis qu'il s'adressait à elle d'une voix grave tout droit sortie de ses fantasmes préférés. Elle le vit passer sa langue sur ses lèvres et se retint de ne pas l'entraîner dans la première chambre vide qui croiserait leur chemin. Elle avait passé l'âge de n'agir que par instinct ou pure concupiscence. Elle n'était plus cette lycéenne aux mœurs légères ni cette jeune femme avide de plaisirs éphémères. Elle était maman à présent, et même si elle ne mettrait jamais sa sexualité de côté juste parce qu'elle passait une bonne partie de son temps à changer des couches et réchauffer des biberons, elle se devait de se montrer un peu plus raisonnable, du moins lorsqu'elle se trouvait en société. Même si sa réputation la précédait, elle ne voulait pas donner l'image d'une femme facile, laissant derrière elle son enfant pour s'envoyer en l'air avec le premier inconnu. Et il était hors de question, aussi attirant et tentant que cet homme puisse être, qu'elle se laisse aller comme cette lycéenne qui appartenait à son passé. Elle était avec Porter, enfin plus ou moins, et elle n'allait pas se jeter sur le premier venu comme une pauvre fille en manque de sensations fortes.

L'inconnu en question lui montra alors son badge rutilant. FBI. Flic. Fantasme. D'un coup d'un seul, toute bonne volonté quitta son esprit. Au diable sa réputation, Porter, et le peu d'amour propre qui lui restait. Cette homme, en plus d'être l'incarnation de tout ce que Santana voulait chez un coup d'un soir, était en plus un policier, et pas n'importe lequel. Il faisait partie du Bureau Fédéral, portait probablement une arme et, encore mieux, des menottes, ce qui suffisait à Santana pour lui faire perdre la tête. Et puis, après tout, elle avait terminé sa journée. Ce n'était pas comme si ce qu'elle s’apprêtait à faire – flirter sans équivoque avec un inconnu et probablement terminer tout cela dans une position un peu plus intime quelque part – allait empiéter sur son travail. Surtout qu'il était plutôt évident que l'homme la trouvait à son goût. Santana savait qu'elle était aux goûts de tout le monde, ou presque – elle était même sûre qu'elle pourrait faire tomber Rachel Berry sous son charme si elle le voulait vraiment, mais plutôt mourir dans d'atroces souffrances que de voir si elle avait raison – mais là n'était pas la question. Comme pour lui donner raison, l'agent du FBI s'éclaircit la gorge, tandis que ses yeux aux pupilles dilatées parcouraient avidement ses jambes nues. Il releva la tête, l'air un peu perdu, avant de tendre la main en se présentant enfin. Se penchant un peu plus, Santana enroula ses longs doigts parfaitement manucurés autour de la paume offerte, caressant la peau au passage. Tirant légèrement sur la main de Sheldon, elle le rapprocha d'elle, suffisamment pour que la main du jeune homme effleure sa poitrine. « Santana, enchantée. » Elle battit des paupières, incapable de résister à l'envie de lui prouver que, oui, elle était intéressée, et grandement en plus. « Je serais plus que ravie de vous aider, Agent. Quel est le nom du patient ? »
Santana lâcha la main de l'homme avant de se serrer contre lui. « Agent du FBI ? Ça doit être terriblement excitant, non ? Les méchants à arrêter, les blessures... les menottes. Je vous admire tellement, Agent. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyVen 25 Nov - 22:51

Si Santana n'avait pas été aussi près de Sheldon à cet instant, il aurait pu se mettre une gifle pour s'assurer qu'il n'était pas en plein rêve. Car il y avait beaucoup de ses rêves qui commençaient exactement de cette façon: lui un peu perdu dans l'hôpital et la très charmante infirmière qui se proposait gentiment de l'aider, et oh, une chambre libre, oh l'infirmière tombait accidentellement sur le lit et Sheldon, en bon agent qu'il était avait évidemment toujours une paire de menottes sur lui… Oups. Retour à la réalité. Mais justement, pour une fois le jeune homme ne réveillait pas éveillé et c'était ça la réalité. Et vu le sourire que lui affichait Santana, elle pensait à la même chose. Ou peut être que c'était lui qui s'emballait et lisait très mal les signaux qu'elle lui envoyait? Ou alors elle voulait juste l'allumer pour passer le temps et ensuite s'en aller s'en demander son reste? Sheldon espérait vraiment que ce n'était pas cette dernière option, lui, il ne draguait pas pour chasser l'ennui mais bien pour le plaisir et pour la compagnie des femmes qu'il appréciait bien entendu plus que tout. Et, contrairement à ce qu'il pouvait prétendre devant ses amis et ses collègues de bureau, Sheldon ne concluait pas toujours et il connaissait bien entendu toujours le nom de la jeune femme qui partageait sa soirée. Pas histoire d'entretenir son tableau de chasse bien sûr mais juste pour passer un bon moment. Pas que cela importe en ce moment même… Enfin si, si Santana acceptait de se perdre avec lui dans l'hôpital, Sheldon était certain qu'ils pourraient passer un très très bon moment.

Et, Sheldon s'apprêtait à répondre sa question concernant le nom du patient (oui tu as un job Blackwell, merci de ne pas l'oublier) lorsque la brune se rapprocha encore plus de lui. Sheldon sut qu'ils étaient tous les deux sur la même longueur d'onde quand le mot menottes fut évoqué. Oh mon Dieu… Il n'était pas en train de rêver, ce genre de choses pouvait vraiment arriver. Bon respire idiot, ne reste pas là à la fixer comme si tu t'apprêtais à lui sauter dessus pour lui arracher ses vêtements avec les dents… Quoi que, c'était très tentant, d'autant plus que Santana sentait incroyablement bon, c'était très stupide à dire mais c'était le chose qui le rendait complètement fou, ça et la lingerie… Et si Santana portait uniquement des sous vêtements sous sa blouse d'infirmière, et s'ils étaient rouges… Rien que d'imaginer faire courir ses doigts sur la peau hâlée de l'infirmière faisait déjà tourner la tête à Sheldon alors il perdrait vraiment son sang s'ils… Sheldon s'éclaircit la gorge, essayant de donner le change, mais c'était difficile, même lui qui avait beaucoup d'expérience dans l'art de la séduction, savait bien que Santana lui donnerait du fil à retordre.

"Je vous en prie, appelez moi Sheldon…" Le fait qu'elle l'appelle Agent ne l'aidait vraiment pas. (Même si une certaine partie de son anatomie était plus que contente, mais là n'était pas là question). "Mon travail est plus dangereux qu'excitant… Je suis plutôt bon à attraper les méchants et au final, je crois que je dois voir autant de sang que vous dans une journée." C'était un aspect peu glorieux de son job mais Sheldon devait y passer, combien de cicatrices avait-il sur le torse, ou sur le dos ou même encore sur son genou droit? La plupart d'entre elles n'était pas très visible mais tout de même… Elles étaient là pour lui rappeler qu'il ne menait pas une existence de tout repos et que son espérance de vie était plus courte que la moyenne. "Et en ce qui concerne les menottes… Je ne devrais pas faire ça mais puisque c'est vous…" Sheldon ouvrit sa veste et dans le revers il y dénicha sa fameuse paire de menottes qu'il sortit et qu'il agita devant Santana.

"Pas si impressionnant que ça… Mais elles fonctionnent… Je vous montre?" Et soudainement, Sheldon avait oublié le nom du patient qu'il devait interroger, pourquoi c'était si mal de faire ça pendant ses heures de services… Non là tout ce qui comptait, c'était Santana et son très joli sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyLun 5 Déc - 20:59

Si on avait demandé à Santana ce à quoi elle pensait à cet instant même, la réponse aurait été des plus simples : sexe, lit, tout de suite. Sheldon se trouvait bien trop près d'elle, si près qu'elle pouvait sentir la chaleur irradier de son corps, qu'elle percevait la force qui émanait de lui. Il semblait posséder des bras musclés et un torse comme elle les aimait, et elle était sûre qu'il devait être parsemé de cicatrices et l'idée même l'excitait encore plus. Se retenant de se coller encore davantage à lui – ils n'étaient pas seuls après tout, et Santana pouvait déjà sentir les regards désapprobateurs de certaines de ses collègues probablement jalouses – la jeune femme recula d'un pas tandis qu'il ouvrait sa veste. Elle resta un instant interdite face à ce qu'elle pouvait voir à travers le t-shirt que portait Sheldon et se lécha inconsciemment les lèvres. Une petite voix dans sa tête lui disait de faire attention, de ne pas se précipiter trop vite. Que l'homme qui se trouvait en face d'elle – ce sexy, parfait, réellement excitant agent du FBI – faisait peut-être partie de ses hommes beaux parleurs, qui flirtaient à outrance mais qui n'allaient jamais au bout de ce qu'ils avaient commencé. Santana en avait rencontré plus d'un, surtout lorsqu'elle était mannequin en Europe. Des hommes entreprenants, qui la couvraient de compliments et de regards sans équivoque, allant jusqu'aux mains baladeuses et au sourire entendu, avant de la laisser, frustrée et en colère, dès que les choses commençaient à aller un peu trop loin pour eux. Elle s'était toujours dit que cela devait venir d'elle. Peut-être était-elle trop audacieuse ? Ou alors elle faisait peur, de part son attitude provocante et parfois cette absence de retenue qui la caractérisait. Santana n'était pas du genre à minauder et utiliser des stratagèmes alambiqués et fantaisistes pour faire comprendre ce qu'elle désirait. Lorsqu'elle voulait vraiment quelqu'un, il n'y avait aucune ambiguïté possible : elle agissait de la sorte, prenait les devants et montrait ce qu'elle souhaitait clairement, sans qu'aucun doute sur ses intentions ne soit possible. Sa voix, son corps, ses gestes, tout en elle montrait ce qu'elle désirait. Et c'était très certainement le cœur du problème. Ce Sheldon, après tout, ne lui avait pas montrer clairement qu'il la voulait autre que dans sa tenue d'infirmière, remplissant son rôle de guide au sein de l'établissement médical. Certes, il la dévorait du regard comme s'il n'avait jamais vu de fille de sa vie, mais cela ne signifiait pas qu'il avait envie de plus que de pouvoir contempler ses jambes nues et sa poitrine partiellement découverte.

La voix grave de l'homme en question la fit redescendre sur terre, et ce fut avec surprise qu'elle posa les yeux sur une paire de menottes qu'il agitait devant ses yeux ébahis. Des vraies menottes, pas celles, entourées de fausse fourrure et qui ne fermaient pas qu'elle utilisait avec Porter de temps en temps. Non, celle qu'il tenait entre ses doigts étaient réelles. Santana cligna des yeux, passant sa langue sur ses lèvres soudainement sèches, tandis que les paroles de Sheldon tournaient en boucle dans sa tête. Il voulait lui montrer comme fonctionnaient les menottes. Si ça ce n'était pas un signe qu'il voulait plus qu'un peu de flirt et un tour rapide de l'hôpital à une distance respectable l'un de l'autre, elle voulait bien se faire interner sur le champ. Relevant la tête, elle plongea son regard qu'elle espérait suffisamment explicite dans celui du policier avant de se saisir de l'objet de tant de convoitises, frôlant délibérément les doigts de l'homme au passage. Gardant les yeux rivés aux siens, elle se mordilla la lèvre, tentant de glisser sa mains dans l'anneau de fer, sans succès. Elle fit la moue, battant des cils tandis qu'elle murmurait « Si ça ne vous dérange pas, je veux bien que vous me montriez. Je n'en ai jamais vu des vraies. »

Ce qui était faux, bien-sûr, mais elle savait que Sheldon apprécierait le fait d'être le premier à lui montrer comment marchaient de vraies menottes. Elle avait appris, au fil du temps, que les hommes aimaient tout particulièrement être les premiers pour quelque chose : cela leur donnait un certain pouvoir et Santana avait appris à se servir de cette information à ses propres fins – les hommes étant davantage excités à l'idée de faire découvrir de nouvelles choses à une fille comme elle. Elle rapprocha son visage du sien jusqu'à ce que ses lèvres ne soient plus qu'à quelques millimètres de son oreille. « Si nous allions dans un endroit plus tranquille, pour que vous puissiez me donner un cours sur l'utilisation des menottes sans être dérangés ? » Sans attendre de réponse, elle se détacha de lui et se mit à marcher en direction d'un des nombreux couloirs, n'oubliant pas de rouler des hanches. Elle était si persuadée qu'il allait la suivre qu'elle ne se retourna même pas pour voir s'il la suivait.


Dernière édition par Santana A. Lopez le Dim 18 Déc - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptyMar 13 Déc - 19:01

Sheldon allait regretter tout ceci plus tard, il se savait pertinemment mais là tout de suite, il lui était impossible de penser correctement. Dire que Santana lui faisait de l'effet était un euphémisme et très honnêtement, le jeune homme ignorait ce qui le retenait de ne pas soulever l'hispanique et de la plaquer contre un mur pour l'embrasser et… hmmm parce qu'on était dans un lieu public? Ah oui c'est vrai, et puis Santana était sur son lieu de travail et risquait donc plus gros que lui. Mais techniquement, si Sheldon éteignait son téléphone et son bipeur, il n'était plus en service et était libre de faire tout ce qu'il voulait. Avec qui il voulait, c'est donc sur cette pensée qu'il offrit un autre grand sourire à l'infirmière avant de la suivre. Cela rattrapait largement toutes les soirées qu'il avait passées à se morfondre sur lui-même ou même les soirées pizza avec Shane. Sheldon adorait son meilleur ami mais tout de même, à bientôt trente ans, parfois il lui fallait autre chose dans sa vie. Quelque chose de plus excitant. Bien entendu, Sheldon n'était stupide au point de croire que la belle brune était la solution à tous ses problèmes, mais c'était déjà un bon début. À quand remontait la dernière fois qu'il avait eu une femme dans ses bras et pas juste parce qu'il venait de sauver cette dernière d'une fusillade mais juste parce qu'elle en avait envie? À beaucoup trop longtemps selon lui… En fait, depuis qu'il s'était rendu compte de ses sentiments pour Oxanna. C'est pourquoi, Sheldon eut un moment d'hésitation au moment où Santana ouvrit une des nombreuses portes du couloir.

"Euh… je…" Qu'est-ce qu'il était en train de faire au juste? Il avait été incapable de conclure pendant des mois juste parce qu'il n'arrivait pas à se sortir la blonde de la tête. Oxanna était probablement au poste en train de remplir de la paperasse ou peut être même qu'elle était déjà rentrée chez elle et… Elle ne se souciait pas de ce que Sheldon était en train de faire en ce moment même. C'était aussi simple que ça. Santana était là et pas Oxanna. Oui, dit de cette façon là, les choses étaient très simples. Alors pourquoi est-ce que Sheldon ne bougeait toujours pas? Très certainement parce que pour la première fois depuis trop longtemps, il pensait à ce qu'il allait faire. Sheldon n'avait jamais vraiment eu de petite amie et pour lui, il avait toujours été clair que s'il en avait une, ou même s'il se mariait, il serait fidèle. Oui, il aimait la compagnie des femmes mais pas au point de briser le coeur de quelqu'un juste parce qu'il était incapable de garder sa braguette fermée. Sauf qu'Oxanna et lui ne sortaient pas ensemble. Et Sheldon n'en prenait véritablement conscience que maintenant. Il fallait qu'il arrête de culpabiliser et accepte le fait qu'ils ne seraient jamais rien d'autre que des coéquipiers et c'était tout.

"Désolé juste…" Sheldon fit ce qu'il aurait dû faire dès le début et éteignit son portable et son bipeur avant de tous les deux les ranger dans le revers de sa veste. Hors de question de faire marche arrière maintenant. "Et voilà, je suis tout à vous." Quelque chose disait à Sheldon que Santana aimerait bien cette dernière idée, parce qu'elle avait beau joué les innocentes, Sheldon était certain qu'elle avait déjà joué avec une paire de menottes et cela ne n'intimidait pas. Pas du tout, au contraire, et il avait la très nette impression que c'était lui qui allait se retrouver attaché au lit et pas l'inverse. Ça ne le dérangeait absolument pas du tout. Il poussa un soupir en enlevant sa cravate avant de défaire les deux premiers boutons de sa chemise. Sheldon n'était pas macho au point de ne pas savoir apprécier les bonnes choses, loin de là. Santana ne ferait probablement qu'une bouchée de lui dans quelques secondes et ce avec un grand sourire aux lèvres. Tant mieux, il avait besoin de ça, il avait besoin de penser à autre chose, il y penserait plus tard avec un verre de scotch à la main. Sheldon sortit de nouveau ses menottes, mais cette fois ci, il n'avait pas l'intention de les ranger. "Alors, je vous donne la clé ou..." Il laissait la jeune femme prendre la décision et quoi qu'elle choisisse, ils allaient bien s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) EmptySam 21 Jan - 20:51

Santana ouvrit la première chambre qu'elle savait vide de tout occupant et fit quelques pas à l'intérieur. Son esprit analysa rapidement les possibilités qu'ils avaient pour mettre à exécution ce qu'ils voulaient vraisemblablement tous les deux. Le lit ne comportait qu'un matelas d'hôpital sans housse. Elle savait combien la matière était désagréable au toucher, mais après tout elle n'en avait que faire. Du moment qu'ils en venaient à la partir intéressante de cette rencontre, elle pouvait s'allonger à même le sol qu'elle s'en ficherait autant que de sa première paire de lunettes Prada. Il y avait toujours le fauteuil situé près du lit, mais elle savait d'expérience qu'il n'était pas très confortable lorsque que plus d'une personne se trouvaient dessus. Après, le mur était également une option, et si elle devait être honnête, cette dernière solution était celle qui la tentait le plus. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas pris un peu de bon temps en dehors des sentiers battus.

Satisfaite de son analyse, la jeune femme déboutonna discrètement l'un des boutons de sa blouse avant de se retourner, un sourire aguicheur aux lèvres. Cependant, elle perdit vite sa bonne humeur lorsque son regard se posa sur le visage de Sheldon. Visiblement, l'entrain qu'elle ressentait envers ce qui s'apprêtait à se passer entre eux n'était pas aussi partagé qu'elle l'avait pensé. Sheldon Blackwell était très certainement un très bon agent, Santana n'en doutait pas et après tout elle s'en fichait royalement, mais il n'excellait vraiment pas lorsqu'il s'agissait de cacher ses sentiments. Le doute qu'elle pouvait lire sur son visage était bien trop visible pour passer inaperçu, et la jeune femme ne put retenir un petit soupir de déception. Levant les yeux au ciel, elle lissa son uniforme de la paume de ses mains avant de replacer une mèche de cheveux derrière son oreille. Tant pis pour lui, après tout. Elle était certaine qu'il avait envie d'elle autant qu'elle avait envie de lui, mais si pour une quelconque raison l'idée ne lui paraissait plus aussi attrayante que quelques minutes auparavant, c'était son problème. Santana n'avait pas le temps de s'inquiéter des états d'âmes d'hommes qu'elle ne connaissait pas, et elle savait qu'elle n'avait qu'à battre des cils pour trouver une nouvelle proie.

Posant une main sur sa hanche, elle ouvrit la bouche pour le renvoyer gentiment d'où il venait mais aucun mot n'en sortit. A la place, elle le regarda éteindre son téléphone portable et ce qui ressemblait très fortement à un bipeur. Il les glissa à l'intérieur de sa veste avant de plonger ses yeux dans ceux de la jeune femme. Lorsqu'il reprit la parole, sa voix créa de nombreux frissons dans tout le corps de Santana et elle fit inconsciemment un pas vers lui. Les mots qu'il venait de prononcer firent naître un sourire satisfait sur ses lèvres : peut importait le doute qu'elle avait perçut quelques secondes plus tôt. A présent, rien ni personne ne pourrait s'interposer entre Sheldon et elle. Elle n'allait faire qu'une bouchée de ce sexy agent du FBI, avec cette voix grave qui la faisait frissonner et ce corps, qu'elle apercevait bien mieux maintenant tandis qu'il déboutonnait sa chemise, qui rendrait folle n'importe quelle fille normalement constituée.

Du bout des doigts, il lui présenta les menottes, mais Santana ne les saisit pas. Elle s'approcha de lui, se colla contre son torse avant de faire tourner le verrou de la porte. A présent complètement tranquille, elle se détacha légèrement de Sheldon et détacha un à un les boutons de sa blouse, le regard plongé dans celui du jeune homme. « Je pense... » murmura-t-elle tandis qu'elle laissait glisser le vêtement au sol, révélant son ensemble carmin Victoria's Secret. « Je pense qu'on devrait directement passer aux choses sérieuses. Qu'en pensez-vous, Agent ? » Sans attendre sa réponse, Santana le poussa sans ménagement contre le mur avant de poser ses lèvres sur les siennes, tentant de faire passer son impatience et son excitation dans le baiser tandis que ses mains se glissait sous la chemise du jeune homme. Et tandis qu'un léger gémissement s'échappait de ses lèvres, elle eut comme une révélation. Sheldon Blackwell, agent du FBI, et accessoirement crush de Oxanna Prescott. Et m*rde. Mais alors que les doigts visiblement experts de Sheldon glissaient sur sa peau nue, Santana se dit que, foutue pour foutue, autant tirer de la situation le plus de plaisir qu'elle le pouvait. Mettant l'image d'Oxanna dans un coin très reculé de son esprit, elle se laissa aller aux sensations que Sheldon faisait naître en elle.

RP TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: 01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)   01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. I'm hot, you're hot... Let's be hot together! (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-