Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Only shooting stars break the mold | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptyDim 13 Nov - 16:33

    « Tu sais, il n'est pas trop tard pour renoncer » déclara le jeune homme une fois la voiture garée sur la parking jouxtant le local des Awesome Voices. Un sourire se dessina sur le visage d'Hallie, une telle prévention venant de la part de Robbie était tellement rare mais lui faisait chaud au choeur. Assise sur le siège passager avant, elle se tourna vers lui et passa sa main dans les cheveux du garçon. Elle s'attendait toujours à ce qu'il recule la tête vivement, Dieu seul savait à quel point sa coiffure était important, néanmoins, il ne fit rien. Après avoir instauré un léger silence dans la vieille voiture d'occasion, la jeune femme décida de briser ce silence de sa détermination. « J'apprécie que tu t'inquiètes pour moi, mais tu devrais savoir que je suis conditionnée à encaisser tout ce qu'il pourra dire ». Bien qu'en le rassurant, elle voyait bien qu'il faisait la moue. Cette attitude de petit copain protecteur l'amusait particulièrement, elle imaginait bien Robbie débouler chez Bryan Ryan si ce dernier la blessait par ces répliques cinglantes. Sans un mot, il prit la main de la jeune femme qu'il porta à ses lèvres puis lui fit signe de sortir de la voiture. Hallie s'exécuta, et une fois dehors, elle s'accouda à la fenêtre pour lui adresser une dernière parole: « Et si ça se trouve, il a perdu de ses railleries ! ». Le garçon ne put s'empêcher de réprimer un sourire et démarra la voiture, il fit marche arrière et quitta sa belle.

    Sur le trottoir, Hallie s'en voulait un peu. En voulant rassurer son petit copain, elle n'avait pas dit toute la vérité, ce que tous appelait par habitude un "Little white lie". Elle savait parfaitement que son bourreau d'antan n'avait pas perdu son caractère d'ours mal léché, puisqu'elle l'avait revu il y a quelques mois. Finalement, elle tourna les talons et se mit en marche vers cet immeuble qui abritait à présent l'espace de répétition des Awesome Voices, chorale recréée il y a deux ans. A chaque nouveau pas vers la porte d'entrée, elle se remémorait l'année qu'elle avait passé dans cette chorale, alors qu'elle était en Junior au lycée McKinley. Elle était passée pour tous les stades de tolérance du directeur, et ce dernier l'avait finalement catalogué comme poid lourd de la chorale, la fille qui n'avait aucun instinct de victoire et qui se contentait de bouger ses fesses au fond. Au moins, la jeune Halloway s'était toujours rassurée en se disant qu'elle devait certainement être la meilleure choriste qu'une chorale ai pu connaître, enfin, elle ignorait tout ce qu'il en était advenu pour Tina Cohen-Chang, autre nominée pour cet award.

    Maintenant en face de la porte d'entrée, Hallie s'arrêta quelques secondes devant le plan de l'immeuble. Troisième étage. C'était là que se trouvait la salle des Awesome Voices. Elle était certaine qu'elle allait être surprise par l'allure qu'elle aurait, ça devait véritablement changer de celle du lycée. Son assurance n'avait pas diminué au fur et à mesure de son ascension dans le bâtiment. Elle n'était plus vraiment cette fille passive qui se contentait de ce qu'on lui donnait, elle avait vraiment changé. Déjà, elle était beaucoup plus stable, car au lycée elle était passée de muette à rebelle en un rien de temps. Et puis, son univers musical s'était métamorphosé, son bon vieux classique avait laissé place à quelque chose de plus Pop, toujours harmonisé de son fidèle piano. Les reproches sur son style avait fusé à l'époque: «trop vieillot», « trop répétitif » ou encore « soporifique », rien de bien consistant pour gagner donc. Et d'ailleurs, la victoire, elle ne l'avait connu qu'une fois et c'était avec les Awesome Directions car son groupe avait ensuite perdu lors de la confrontation New Directions vs Awesome Voices pour savoir qui allait représenter le lycée et qui allait mettre la clé sous la porte. Wake Me Up When September Ends n'avait pas suffit apparemment, et pourtant, elle s'était toujours imaginée qu'elle ne sétait jamais montrée aussi forte et émouvante que lors de son duo avec Timothy Ainsworth. Arrivée sur le palier du troisième étage, elle se demandait d'ailleurs si d'autres têtes connues des AV du lycée avait rejoint la chorale.

    En face d'une porte massive, la blondinette se donna quelques instants de réflexions. Robbie lui avait bien dit qu'il n'était pas trop tard pour renoncer, elle était à peu près sûre qu'il serait même prêt à revenir la chercher. Ne serait-ce pas contredire ce qu'elle avait dit dans la voiture, que de partir sans essayer ? Elle en convenait que la réponse était oui, elle posa alors sa main sur la poignée et la fit tourner, poussa la porte et pénétra dans la pièce. Selon elle, les courtoisies n'étaient pas bien nécessaire, autant gagner du temps. Enfin, la notion du temps elle venait de le perdre en entrant dans la pièce. C'était tout ce qu'il y avait .. d'immense. Elle n'avait jamais vu une salle pareille. Surprise ? Hallie l'était, et elle ne put s'empêcher de fouiner. L'endroit fut passé au crible fin, les instruments, les pupitres, les partitions, elle avait d'ailleurs saisit une, elle était comme émerveillée. Très vite, ce qui l'intéressait n'était plus vraiment ce qu'elle voyait de nouveau mais ce qu'elle connaissait. Bryan avait-t-il gardé des photos de l'année 2010-2011 ? La première vraie année des Awesome Voices ? C'était une question à poser, si tout se passait comme prévu. Puisqu'il fallait peut-être le clarifier dès à présent: Hallie venait à nouveau auditionner pour faire partie de la chorale. Elle n'avait pas prévenu son ancien directeur, les seules annonces d'auditions avaient suffit à la guider ici. Plus qu'une seule chose lui tournait alors en tête: sa présence allait-elle s'apparenter à une bonne surprise ou non ?


Dernière édition par Hallie Halloway le Dim 18 Mar - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptySam 19 Nov - 17:08


(gro)LOL(o) a écrit:
Salut coquin robbie
90F célibataire, seule dans mon appart, en désespoir de compagnie.
Je sais tout faire.


Nat.Portman a écrit:
Re: I could be your black swan

Salut Bryan,
Effectivement, ce n'est qu'un pseudonyme, je ne suis pas la vraie Natalie Portman, mais c'est bien essayé.


Love_in_Lima a écrit:
Bonjour Bryan,

Je t'envoie ce petit message sur ta boîte 2gether4ever, suite à notre petit rendez-vous de samedi soir qui a malheureusement été écourté dans de tristes circonstances.
Tout d'abord je tenais à m'excuser, il est vrai que les photos de mon profil sont un peu retouchées. Il est vrai aussi qu'elles ne sont pas très récentes. Je n'aurais pas du te mentir,j'avais peur de ta réaction car je ne suis pas vraiment ce qu'on peut appeler une croqueuse d'homme dans la vie de tous les jours.
Cependant, sache que j'ai été extrêmement vexée lorsque tu m'as jeté ton bouquet de roses à la figure et que tu t'es enfui en courant après m'avoir vue. Crois bien que ce n'est pas facile pour une femme comme moi de trouver l'âme soeur, et je croyais vraiment qu'avec tous ces messages que nous avions échangés pendant ces quelques semaines, tu étais différent des autres.
Est-ce le fait que j'ai 47 ans qui te gêne? Ou bien peut-être on monosourcil? Dans tous les cas je reste à ta disposition, car... je crois que je t'aime.

PS : j'ai gardé ton bouquet de fleurs


Face à l'écran de son ordinateur portable, Bryan laissa échapper un énorme soupir.
Ce n'étaient pas tant les deux premiers messages qui le dépitaient, après tout, ce n'était pas rare que des membres empruntent un prénom de célébrité en guise de pseudo, et depuis peu 2gether4ever semblait être devenu un repaire de nymphomanes et pervers sexuels. Il lui semblait plus difficile, à lui qui cherchait l'amour, de trouver une personne qui partageait ce même but, sans prendre le risque de tomber sur des mythos profesionnels n'hésitant pas à trafiquer leurs photos de profils et à user des albums poussiéreux pour cacher leur âge.

C'était donc ce troisième message, celui d'Abigael-Joy alias Love_in_Lima, qui le froissait tant. En même temps avec un tel nom ( et un tel pseudo?), il se sentait maintenant stupide de ne pas avoir deviné plus tôt qu'il n'aurait jamais eu affaire à une "jolie jeune femme de 34 ans". Cela faisait plus d'un an qu'il était inscrit sur le plus grand site de rencontre de l'Ohio, et c'était déjà la quatrième fois qu'il affrontait ce genre de cas là. Aussi, samedi dernier, lorsqu'il s'était rendu au Breadstix plein d'espoir et qu'il s'était retrouvé face à un laideron ridé , il n'avait pu s'empêcher de pousser un grognement de dégoût avant d'effectivement balancer le fameux bouquet de roses au visage de l'usurpatrice, quittant aussitôt les lieux.

B.Ryan77 a écrit:
Si tu es grosse et moche, ce n'est après tout pas de ma faute. Va te faire voir et ne t'avise plus de m'écrire sale thon.

Bryan retapa trois fois sa réponse, mais tantôt il se trouvait trop gentil, tantôt il se trouvait trop mesquin. Après quelques secondes d'hésitations, il se dit qu'après tout ce n'était pas un salaud, et qu'il n'allait quand même pas asséner la pauvre Love_in_Lima de méchancetés, certes méritées, mais dont il se devait d'être au dessus. Il opta donc pour cette version édulcorée, et le sourire sur ses lèvres signifia qu'il était satisfait de sa réponse.

Au mur, l'horloge indiquait qu'il était déjà trois heures de l'après midi. Naviguer sur un site de rencontre était résolument une activité chronophage! Lui qui était venu à midi pour travailler sur le prochain numéro des Awesome Voices, il n'avait encore rien commencé, mais il fallait avouer que cette histoire de mythomane au monosourcil lui occupait beaucoup l'esprit.

Il n'eut en tout cas pas le temps se s'apitoyer sur son sort. La porte d'entrée donnant sur la salle principale s'ouvrit, sans que le nouvel arrivant n'aie manifestement la courtoisie de toquer.
Bryan se leva aussitôt et pencha la tête pour voir qui venait se pénétrer dans l'antre des Awesome Voices avec tant d'effronterie. Et une fois que le coupable fut enfin dans son champ de vision, il n'eut aucun mal à l'identifier.
Une expression pleine de surprise s'afficha sur son visage, sans qu'il ne puisse dire mot dans un premier temps : il avait en face de lui Hallie Halloway, qu'il connaissait principalement pour deux raisons.

La première, c'est que la demoiselle fut un temps son élève il y a cinq ans, lorsqu'elle faisait partie de sa chorale. Elle était d'ailleurs là uniquement pour faire acte de présence, n'étant autorisée au mieux qu'à faire les choeurs vu le "talent" qui l'habitait à l'époque. En un an, ils avaient appris l'un et l'autre à se détester dans les règles de l'art.
Mais aussi, et surtout, Bryan la connaissait bien pour l'avoir déjà croisée sur 2gether4ever il y a six mois. Ensemble ils avaient discuté en ligne quelques semaines sans pouvoir voir leurs photo respectives, jusqu'au jour de la vraie rencontre où ils s'étaient tous deux rendus compte avec horreur de la bêtise qu'ils avaient faite. C'était d'ailleurs depuis ce jour là qu'il mettait systématiquement des photos dans son profil.

"Mais qu'est-ce que tu fais là?" interrogea t-il spontanément

Regardant autour de lui, Bryan se rendit compte que son ordinateur portable était encore allumé qu'il était directement visible par Hallie, vers qui il était tourné. Par malchance, il donnait sur la page d'accueil de 2gether4ever.

"Tu aurais pu toquer quand même, mince! On ne rentre pas chez les gens comme ça!" lâcha t-il agacé

Dans un geste précipité qui n'eut aucun autre effet que de le trahir, le jeune professeur referma l'écran avec violence, ne pouvant s'empêcher au passage de rougir. Cette petite impétueuse n'avait décidément pas changé : elle n'avait même pas encore ouvert la bouche qu'elle était déjà parvenue à l'irriter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptyDim 11 Déc - 22:42

    A croire que l'enjeu de cette visite avait complètement transformé Hallie en adolescente prépubère et suicidaire ! Son objectif en ligne de mire, elle en avait oublié les quelques règles de survie qu'elle s'était fixée au lycée pour éviter qu'on retrouve son cadavre dans un fossé: ne jamais, Ô grand jamais, interrompre Bryan Ryan sans raisons ! Ou avec la meilleure des raisons justement ! Cette violation de vie privée était toujours mal prise par l'ancien professeur, et cette fois-ci ce ne fut pas une exception. Ce fut la voix de l'aigri qui permit à la jeune femme de recouvrer ses esprits. Instinctivement, elle se tourna vers son interlocuteur et vit son ancien coach vocal sur ses jambes, passablement énervé. Et savoir pourquoi ne nécessitait pas l'intervention de Columbo.

    La lumière de l'ordinateur vint attirer le regard brun de l'étudiante, et bien que Bryan se soit précipitée pour cacher l'écran en refermant l'ordinateur portable, un sourire amusé s'afficha sur le visage d'Hallie. Ces couleurs qui composaient la page, ces formes qui structuraient le site web, rien de tout cela n'était inconnu à la belle. Loin de là, car elle-même s'était inscrite sur TogertherForEver, souvent stylisé 2gether4ever, et sa vie en avait été toute chamboulé, par des allées et venues de personnes plus ringardes et étranges les unes que les autres, là était les aléas du site, ou deux formules étaient proposées: Totale alchimie (ce mode était gratuit et permettait aux célibataires de Lima de se retrouver au Beadsticks, repas payé par le site, et de faire connaissance sans s'être vu auparavant) et Sérieuse recherche (ce mode-ci permettait aux membres de pouvoir tchatter et se voir comme dans un véritable site de rencontre, mais celui-ci était payant. Il avait en effet le bénéfice de ne pas tomber sur des tarés, du moins, pour ceux qui étaient intelligents car pour les gens comme Bryan et Hallie, qui avait choisi ce mode quelques jours avant d'y renoncer, l'absence de photo leur avait porté préjudice).

    S'empêchant de rire, l'étudiante en biologie salua l'homme par un simple mouvement de la main. « Je suis aussi ravie de vous revoir » le salua-t-elle, d'une façon correcte pour ne pas dire distante. Les deux individus ne s'étaient jamais appréciés, le professeur s'était amusé à refouler toute son amertume sur cette élève timide et calme. L'ironie n'était pas difficile à repérer, car avec l'expression que dégageait le visage du coach, cette attention était à sens unique. Avec l'objectif de dominer l'univers des chorales, la compétition avait été le mot d'ordre pour le groupe alors, une notion qui avait été abstraite pour la brune de l'époque puisqu'elle préférait la jouer fair-play. Et ce côté qu'on aurait pu trouver admirable en temps normal avait profondément agacé le directeur, voyant finalement en elle la looseuse qui tirerait la chorale vers le bas. Retirée des solos, il l'avait placé en back-up, faisant une choeur parfaite, et encore, s'il y aurait eu un back-up pour les back-ups elle aurait eu cette place-ci. Néanmoins, elle avait eu la chance de participer au Sectionals avec les Awesome Directions, le besoin de choriste s'était fait ressentir, mais elle avait quand même pu grappiller quelques lignes solos. Néanmoins, la seule fois que le professeur lui avait fait confiance, la fin des AV s'en était fait la conséquence immédiate.

    « C'est fou les souvenirs que fait remonter votre endroit » fit-elle plus aimablement, débutant ainsi son approche envers le directeur. Elle espérait avoir dissipée la mauvaise ambiance qui avait commencé à s'installer, elle n'était pas dupe: il n'était pas ravi de la revoir. Ceci était une réaction normale après avoir passé une année à la superviser et à avoir dîner ensuite avec elle. S'il fallait absolument que le trentenaire soit fâché, autant qu'il se fâche pour une bonne raison donc. Cette pensée mit en route la machine: Hallie changea d'expression, le sérieux avait pris place à l'amusement, elle s'avança d'un pas contrôlé vers Bryan et une fois devant lui, elle croisa les bras et, comme un cheveux sur la soupe, elle lâcha: « Je veux intégrer les Awesome Voices ». Même pour elle, cette annonce fit l'effet d'une bombe. La mission suicide commençait tout juste et déjà Hallie semblait s'engager dans un long chemin sinueux, pentu, parsemé d'obstacles car la réponse se faisait pratiquement évidente. Comment un directeur de chorale qui avait accusé cette jeune effrontée de faire couler sa chorale par son manque d'envie et de détermination pourrait-il accepter de repartir dans une chute ? Hallie n'était pas dupe, elle avait tout planifié: le "non" était inévitable, elle avait tout un tas d'arguments, et un numéro d'audition qui pourrait bien pousser le tyran dans ses retranchements !

Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptySam 17 Déc - 17:17

Hallie Halloway ne faisait pas vraiment partie des individus que Bryan avait envie de revoir à cet instant.

Déjà cinq ans plus tôt, il n'était pas connu pour être particulièrement sympathique avec la jeune fille qu'il avait toujours considéré comme le maillon faible des Awesome Voices, duquel il se serait volontiers débarrassé. Beaucoup de personnes lui avaient reproché cette injuste sévérité, affirmant notamment qu'il n'était pas toujours objectif. Ces personnes là avaient toujours eu raison, puisqu'en réalité, s'il détestait tant Hallie, ce n'était pas spécialement parce qu'elle chantait mal ou qu'elle faisait une mauvaise choriste. Après tout, il avait d'autres talents à sa disposition sur qui il pouvait compter. Non, ce qui le poussait à agir ainsi, c'est tout simplement une répulsion naturelle envers son élève.
Son visage triste, ses mimiques de petite fille meurtrie, son caractère effacé, ses airs de victimes, c'était juste tout ce qu'il répudiait au plus profond de lui même, et savoir que quelqu'un qui répondait à tous ces critères représentait sa chorale, lui était en quelque sorte insupportable.

Deux ans plus tôt, après être revenu de New York, il s'était inscrit sur le site de rencontre numéro un de l'Ohio, Together For Ever, en quête de l'âme soeur. Il se souvient encore tous les espoirs qu'il misait sur cette nouvelle façon de voir du monde, et avait été fortement enthousiasmé par une demoiselle avec qui il avait correspondu pendant près d'un mois et demi, avant que finalement un rendez-vous ne soit fixé.
Évidemment, il n'avait pas toujours dit la vérité dans ses mails, embellissant légèrement le portrait pour se montrer séduisant, il était donc difficile pour la personne de l'autre côté de l'écran de le reconnaître.
Le jour J, il avait passé plusieurs heures dans sa salle de bain, excité par la soirée qui s'annonçait, et surtout son enjeu. Un dîner pour deux avait été réservé au Breadstix.
La suite fut malheureusement moins plaisante. Installé à la table du rencard, ce ne fut pas la "grande femme blonde, pleine de joie de vivre" qui se présenta, mais bel et bien Hallie Halloway, avec son mètre 50 et ses reflets blonds.
Mort de honte, Bryan s'était contenté de lâcher quelques jurons, avant de partir au plus vite.

Aujourd'hui, il avait donc plusieurs raisons de détester la demoiselle qui se trouvait désormais devant lui. A moitié gêné, à moitié irrité, il arqua le sourcil lorsque cette dernière eu le culot de lui dire qu'elle était ravie de le revoir. Elle avait annoncé sa phrase d'accroche avec tant d'hypocrisie, qu'il était évident de comprendre qu'elle n'était pas venue ici par hasard.
Bryan ne répondit pas, et une pensée lui parcourut l'esprit un instant : et si elle venait pour lui faire du chantage? Maintenant qu'il était un coach vocal renommé, peut-être voulait elle le faire chanter pour avoir de l'argent?

"De bons souvenirs, n'est-ce pas?"

Le jeune directeur avait posé la question avec une ironie à peine dissimulée, et un sarcasme complètement manifeste. A moins d'être masochiste, Hallie n'avait certainement pas passé les meilleurs moments de sa vie dans la chorale. Et sa visite à l'improviste légèrement incommodante, poussait Bryan à vouloir le lui rappeler.
S'avança droit vers son interlocutrice, il se positionna de telle façon à lui faire barrage, afin qu'elle ne pénètre pas plus loin dans la salle.

"Tu veux... quoi?" interrogea t-il spontanément face à la demande qui venait de lui être adressée

Il n'avait désormais plus aucun doute : elle était véritablement masochiste. Comment pouvait-elle vouloir revenir chez les Awesome Voices après y avoir été maltraitée comme une moins que rien? De nombreuses hypothèses se bousculèrent dans sa tête, mais force était de constater qu'aucune raison valable n'émergeait. Dans tous les cas une chose était sûre : il ne voulait pas de la jeune femme chez lui. Il n'en voulait plus.

"Je peux savoir pourquoi tu souhaites revenir chez les Awesome Voices? Et pourquoi nous plutôt que les Second Chances par exemple? Je t'avoue que je ne comprends pas ta décision"

Dans l'immédiat, il chercha une excuse pour pouvoir de suite donner une réponse défavorable. Il ne voulait pas jouer les directeurs tyranniques qui lèvent ou baissent le pouce juste pour le plaisir. Un léger sourire apparut au coin de ses lèvres.

" Et tu sais aussi que je ne peux pas t'accepter comme ça, si tu veux revenir, il va falloir passer une audition."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptySam 24 Déc - 21:42

    Hallie avait très bien mesuré l'impact qu'aurait pu avoir sa visite, entre les rires jaunes du directeur de chorale et les mauvais souvenirs, tout avait été précisément analysé. Elle avait également très bien déterminé le rôle qu'elle aurait à joué: elle ne sera en aucune façon une victime, comme par le passé, elle comptait bien avoir le dessus pour une fois. Idée saugrenue ? Illusions de fillette crédule ? Hallie venait à penser que c'était peut-être le cas, mais elle ne se sous estimait en rien. Il en avait fallu du temps pour en arriver à cette conclusion ! Du moins, les bras croisées, face au trentenaire qui se tenait devant elle, on pouvait voir que la petite avait fait du chemin. Nul doute, elle était prête à prendre sa vie en main. Elle s'était attendue à ce que son annonce face l'effet d'une bombe, que Bryan ne fasse un malaise à l'idée de voir le ralentisseur Hallie dans sa chorale, détruisant tous ses projets par un trop bon sens de l'honneur et pas une hargne qui manquait indéniablement. Ne le voyant pas tomber à la renverse, la vendeuse s'attendait à le voir rire à gorge déployée, ricaner, se rouler sur le sol, à taper des mains et des pieds, voir même à pleurer tellement il en aurait ri. Il n'en fut rien, cela intrigua la jeune Halloway.

    Finalement, la réaction de ce brave bonhomme était surprenante d'une autre manière: le pauvre, il en était complètement abasourdi. Déjà, la blondinette s'imaginait un petit diable et un petit ange sur chacune des épaules de l'ancienne star de Broadway. Son silence laissait presque paraître qu'il ne savait quoi dire en premier, comme si il consultait les petits êtres autour de lui. Après tout, mauvais comme il était, il pourrait tout aussi bien lui rétorquer qu'il préférerait engager Schuester que de la laisser revenir que de la laisser auditionner pour ensuite se fichtre éperdument d'elle. Mais lorsqu'il reprit la parole, il n'y avait rien dans sa voix qui laissait paraître une véritable once d'aigreur ou de méchanceté, il semblait presque vouloir se montrer poli avec elle en la conseillant d'aller ailleurs, et même plus, il voulait en savoir plus.

    Il était vrai qu'Hallie n'avait jamais envisagé cette discussion de cette manière. Dans ses prédictions, il y avait eu du sang, des railleries, des larmes, elle en avait presque fait des cauchemars. Ne semblant pas témoigner de mauvais sentiment, l'ancienne choriste en fit de même, quoi qu'elle ignorait si elle aurait été capable de lui tenir tête en cas de confrontations. Bryan Ryan lui laissait alors tout le soin de s'expliquer, c'était une aubaine, car ses motivations allaient peut-être aiguiller la décision finale du professeur. Elle se racla donc la gorge et s'expliqua: « Je veux devenir une femme plus forte, me heurter à la difficulté, et choisir Second Chances ou Urban Hymns cela serait revenu à choisir la facilité », elle marqua une pause afin que son ancien professeur puisse réfléchir à ses quelques paroles. Les sentant insuffisantes, elle continua, en décider de ne plus prendre de gants cette fois-ci. « On sait très bien que nos rapports ont toujours été conflictuels, vous avez toujours eu des paroles dures à mon égard et puis je vous haïssais aussi de mon côté. Vous êtes la difficulté qu'il me faut, si j'arrive à sauter l'obstacle que vous représentez, je pense que je serai capable de tenir tête à n'importe qui ». Et cela lui serait bien utile, car à être « trop bonne trop conne», elle s'était vu envolé ses rêves d'université prestigieuse pour aider la Gouvernement à redresser la fac de Lima, ce qui au final était un fiasco dont on la tenait responsable, et les employés de Sheets'N'Things étaient tous des rapiats prêts à donner leurs heures au premier crédule du coin. Et puis il y avait toutes les menaces qui entouraient son couple, car elle savait très bien qu'elle devra en venir au point de sortir ses griffes pour s'assurer que personne ne touche à Robbie.

    Comme toute chorale, il y avait certaines règles à respecter. Et les Awesome Voices ne dérogeaient pas à la règle, c'était pratiquement le contraire. Venir sans avoir préparé quelque chose aurait été du pur suicide, déjà qu'elle donnait l'image d'une masochiste, cela aurait été sa dernière action dans cette pièce. Hallie s'était donc préparée à en venir jusque-là, jusqu'à ce moment-ci où il allait lui demander d'interpréter une chanson, suite à quoi il allait faire son choix. Le sourire en coin, il devait certainement se dire que cela allait être jouissif de voir son ancienne tête de turc se démener pour entrer dans un club où lui seul détenait les pleins droits. La jeune caissière préféra entrer dans son jeux plutôt que de jouerla carte de la provocation, il aurait adoré, c'était-elle dit à ce moment-ci. « Vous pouvez me croire, j'ai quelque chose pour vous » rétorqua-t-elle alors avec à son tour un sourire qui se dressa sur son visage. Il y avait des années, elle avait auditionné avec une jolie ballad, cela l'avait déjà catégorisé comme élément faible. Cette fois-ci, elle s'était bien décidée à se recréer une toute autre étiquette, ne serait-ce déjà par la chanson choisie et l'interprétation, le professeur aimait la provocation, c'était d'ailleurs le mot qui décrivait au mieux la chorale au temps de McKinley, le leader en avait d'ailleurs été le roi. « On y va ? »

Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptyDim 15 Jan - 15:45

Mine de rien, Hallie parvenait à trouver les mots justes pour se rendre convaincante. Et pour cause, elle brossait le directeur des Awesome Voices dans le sens du poil, en prenant bien soin de mentionner qu'il était un choix de mentor réfléchi, et surtout sans omettre de dénigrer les autres chorales, les désignant comme de vulgaires "facilités" auxquelles elle n'avait pas envie de se frotter.

Au fond, était-elle vraiment sincère ou disait-elle cela juste pour lui faire plaisir? Désigner les Second Chances et les Urban Hymns comme des repaires d'amateurs sans obstacles était quelque peu exagéré, surtout lorsqu'on savait de quelle manière Cassandra Hamilton et Finn Hudson maniaient leurs équipes. On avait toujours cru que Bryan, du fait de son caractère, était un maître de chorale plus exigeant que les autres, plus impertinent, plus audacieux. Mais à y regarder de plus près, ce n'était pas tout à fait vrai. C' était difficile à se l'avouer, mais maintenant qu'il y pensait, même Will Schuester faisait preuve d'autant d'attente de la part de ses choristes que les autres . Il ne suffit pas d'insulter, de malmener et d'être dur avec ses élèves pour se considérer comme un coach exigent.

Aussi, ce que Hallie voulait signifiier, ce n'était peut-être pas qu'elle voulait se frotter à quelqu'un qui en demande plus que les autres. Mais plutôt qu'elle voulait se frotter à quelqu'un qui la détestait plus que les autres. Et effectivement, ça c'était une vraie barrière.
Néanmoins, Bryan ne pouvait laisser la jeune femme dire qu'il n'était qu'un obstacle. Même si c'était dans un sens faire preuve de mauvaise foi , sa bonne conscience professionnelle l'empêchait d'accepter qu'il puisse être un directeur qui empêche ses élèves de réussir.

" Je ne veux pas que tu me considère comme un obstacle Hallie, et d'ailleurs je n'en ai jamais été un à ton égard. J'ai passé toute une année à essayer de voir ce que je pouvais récupérer en toi, à tenter de détecter cette germe de talent que j'aurais pu faire évoluer. Mais c'est toi qui ne m'a pas laissé faire. Tu t'es braquée, tu as refusé de te livrer aux Awesome Voices, et cela a conduit à la situation que nous avons connus. Donc ne me jette pas le blâme alors que mon seul objectif il y a cinq ans était de te faire progresser."

Il y avait toutefois quelque chose qui semblait avoir changé chez la demoiselle, et que Bryan venait tout juste de remarquer. Elle avait, justement changé. Beaucoup plus sûre d'elle, le regard appuyé, la posture déterminée, on voyait clairement qu'elle avait grandi, mûri, et qu'elle était différente de la petite adolescente meurtrie dans son silence. Cette impression jouait bien entendu en sa faveur : si aujourd'hui elle était capable de faire preuve davantage d'assurance, alors peut-être qu'elle avait sa place chez les Awesome Voices.
D'ailleurs, son aisance se lit à nouveau lorsqu'elle proposa elle-même de chanter un titre qu'elle avait préparé, chose qui ne serait jamais arrivé en 2011.

"J'accepte d'écouter ce que tu as à me chanter. En revanche, j'aimerais ajouter ma touche personnelle à ton audition, histoire de corser un peu les choses. J'imagine que tu as certainement bien répété chez toi déjà."

Bryan saisit une petite boîte qui était entreposée sur le bureau en bois massif de la salle de répétition. A l'intérieur, plusieurs morceaux de papiers, peut-être une dizaine, avaient été soigneusement pliés.

" Si tu veux redevenir une Awesome Voices, alors autant que tu te plies aux mêmes règles que mes élèves. Sur chacun de ces petits papiers, est inscrite une difficulté avec laquelle tu devras composer lors de ta prestation. Ainsi par exemple, je pourrais t'imposer de chanter les yeux bandés, d'incorporer ta chanson à un mash up avec un titre de Justin Bieber, improviser un couplet ou encore danser la macaréna pendant le refrain d'une chanson triste. La grâce à la chance, ou la faute à la malchance." dit-il avec un sourire un peu sadique

Du bout des doigts, il saisit le premier papier qui dépassait du tas et le déplia aussitôt sous les yeux d'Hallie. Ensemble, ils découvrirent alors le supplice : "chanter les poings liés".
Bryan laissa échapper un rictus, puis croisa le regard de la demoiselle.

" Tu as de la chance, ce n'est pas le plus compliqué des challenges. Mais crois-moi, chanter sans pouvoir user de son expression corporelle n'est pas chose aisée. Savais-tu qu'en moyenne lorsqu'on chante, nos mouvement sont à 90% captés par nos bras, et que c'est principalement par ce biais que l'on transmet des émotions?"

Autrement dit, Hallie allait devoir faire preuve d'imagination pour transmettre ce qu'elle avait envie de partager à travers son audition. Sans qu'elle ne s'en rende compte, Bryan était passé derrière elle, et lui avait menotté ses poings, désormais coincés derrière son dos. C'était maintenant à elle de faire ses preuves, mais en toute honnêteté le jeune directeur n'y croyait pas vraiment. D'ailleurs, il regrettait presque de ne pas être tombé sur un défi "chanter avec un baillon dans la bouche et un sac poubelle sur la tête".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptyDim 29 Jan - 18:33

    Ce serait certainement un peu précipité de dire qu'elle avait fait bonne impression, ce serait même faire fausse route s'il s'avérait qu'elle se trompait, mais Hallie avait le sentiment qu'elle avait suscité quelque chose en son ancien mentor. Peut-être était-ce parce qu'il ne lui a pas rit au nez ou qu'il ne s'est pas montrer impoli en lui demandant de partir, cette réaction n'aurait été guère surprenante vu le mauvais caractère de l'homme. Quoi qu'il en soit, à ce moment précis, elle s'efforçait de garder une posture qui ne la remettrait pas en position de victime, il fallait qu'elle garde la bonne image qu'elle avait semblé manifesté un peu plus tôt. Au fond d'elle, c'était néanmoins une grande appréhension qui l'habitait, car même si elle n'avait jamais été doué pour déduire certaines réactions, elle pouvait aisément affirmer que tenter de déchiffrer les pensées de Bryan Ryan était mission impossible. Finalement, se raccrocher aux mauvais souvenirs n'était peut-être pas une bonne solution, se dire que l'on allait être en face du Bryan d'il y a cinq ans semblait maintenant être une erreur, car justement: cinq ans était passé maintenant. Et même si elle l'avait recroisé au cours d'un dîner, il avait peut-être changé, sa passade Broadway lui avait peut-être remis les neurones en place et il était peut-être plus docile à présent. Enfin, elle continuait d'y croire. Et elle se surprit d'avoir peut-être raison lorsqu'il prit la parole, sa première phrase fit presque l'effet d'une bombe, et ce sentiment se retranscrivait à la perfection sur le visage d'Hallie: ses yeux et sa bouche étaient désormais plus grand que le célèbre masque du tueur de Scream.

    Choquée ? Evidemment que la jeune Halloway était choquée ! « Je ne veux pas que tu me considères comme un obstacle Hallie, et d'ailleurs je n'en ai jamais été un ». C'était bien ce qu'il avait dit, et au contraire de la chorale d'Haverbrook, Hallie n'était pas atteinte de surdité. Cela voulait dire quoi, au juste ? Que pendant un an il s'était montré comme un professeur plaçant pas mal d'estime dans son élève, à l'époque brune, en lui criant dessus et en se moquant ouvertement d'elle ? Mon dieu, on lui aurait prédit ce jour, elle ne l'aurait jamais cru, même une écriture mathématique, pourtant infaillible, n'aurait pu la persuader. Finalement, le visage de la belle se desserra et un sourire vint se glisser, apportant un peu plus de lumière à la peau terne de la jeune fille. Un rictus sortit presque de sa bouche, mais elle le réprima, elle ne voulait pas se montrer impolie en ricanant de ces paroles. Ainsi c'était elle qui n'avait pas laissé Bryan faire son boulot. A la bonne heure !

    « Le temps est passé, de l'eau a coulé sous les ponts. Ça fait 5 ans maintenant » déclara-t-elle alors, décidant de faire table rase de ce qu'il avait dit afin de ne pas sombrer dans la désinvolture. Elle n'était pas Timothy Ainsworth après tout. Et puis, elle ne voulait pas évoquer leur perte lors de ce concours si décisif, on lui avait confié un vrai rôle durant cette bataille. Elle s'était pourtant montrée plus efficace mais son duo avec le rebelle n'a pas su convaincre. On pouvait la blâmer, évidemment c'était elle qui chantait, mais elle restait persuadée qu'on ne donnait pas d'armes à un soldat qui ne sait pas se battre. Mais il semblerait que Bryan ne soit pas si rancunier que cela, il acceptait de l'écouter alors que ceci aurait semblé fou quelques instants avant. Ses mots avaient donc convaincu le directeur de chorale de lui laisser une chance, même si la perspective de se laisser prendre à son jeu malsain ne lui donnait pas vraiment envie de continuer. Elle espérait sincèrement que ceux qui étaient passer avant elle avait eu le droit à cette particularité, car se retrouver les mains attachées dans le dos pour auditionner, c'était comme empêcher un avion de se poser en lui retirant ses roues.

    Elle obtempéra néanmoins. Ce n'était pas elle qui commandait, elle n'était pas en position de décider ou refuser quoi que ce soit, son envie de retourner sur les planches étaient bien trop importants pour elle. « On va faire avec » fit-elle, en essayant de faire bouger ses doigts et ses poignets, pour voir si c'était trop serrer et la circulation du sang restait possible. Jamais Hallie n'avait été dans une pareille situation donc elle avait le droit de s'inquiéter comme bon lui semblait, c'était ce qu'elle se disait du moins. Son attention revint entièrement sur son tyran, qui déballait tout un flot d'informations à la seconde. Bizarrement, l'envie de prendre des notes ne s'installa pas en for intérieur d'Hallie, et puis elle avait les mains ligotés, elle qui était si bonne élève. Nan, tout ce qu'elle voulait, c'était interprété une chanson, du mieux qu'elle pouvait. « Comme je n'ai pas l'intention de faire Beyoncé, ça devrait le faire. Allez donc vous installer maintenant ». L'impatience la gagnait et la rendait presque effrontée, enfin, on ne pouvait que saluer cette détermination toujours aussi présente, malgré cette condition.

    En l'espace d'une seconde, elle hésita à se lancer. En effet, elle avait eu l'intention de faire quelque chose d'un peu plus libéré, et puis avec de la musique. Mais là, les mains ainsi attachées derrière son dos, elle prit conscience qu'il était un peu tard pour se préoccuper de la musique. Hallie prit donc sur elle, c'était donc acapella qu'elle allait s'exécuter. Elle ferma les yeux un court instant, s'imaginant sur une scène afin de ne pas trop avoir l'air ridicule et poussa les premières notes d'All Star.

    « Somebody once told me the world is gonna roll me, I ain't the sharpest tool in the shed », elle était immobile, comme pour jouer sur sa condition de fille victime, mais quand vint la suite, elle se mit à dandiner légèrement des épaules, à défaut d'utiliser ses mains et une expression de conquérante vint se poser sur son visage, jusqu'à si doux et innocent. « She was looking kind of dumb with her finger and her thumb, in the shape of an "L" on her forehead ». Puis vint le moment où elle décida de briser son image de gentille fille en mettant plus de rythme et d'intonation dans sa voix. « Well the years start coming and they don't stop coming, back to the rule and I hit the ground running, didn't make sense not to live for fun, your brain gets smart but your head gets dumb », c'est une Hallie libérée qui paradait maintenant, elle recula légèrement sur le côté, de profil à son ancien mentor et leva les jambes à mi-hauteur tout en balançant tranquillement ses épaules. Le moteur commençait donc à rugir, surtout avec les paroles qui suivirent. « So much to do so much to see, so what's wrong with taking the back streets, you'll never know if you don't go, you'll never shine if you don't glow ». Hallie était maintenant juste en face de Bryan et lui adressa les derniers mots de ses paroles pour finir sur un "glow" qui se prolongea alors qu'elle se mit à tourner sur elle-même pour ensuite exploser façon rock'n'roll sur le refrain. « Hey now you're an All Star get your game on, go play, hey now you're a Rock Star get the show on get paid, and all that glitters is gold, only shooting stars break the mold », elle sautait d'un pied sur l'autre, puis tournait sur elle-même, tapait du pied sur le sol, et en arriva même à s'asseoir sur un meuble pour reprendre un couplet tout en agitant la tête, le corps et les pieds afin de dynamiser le tout. « Somebody once asked could I spare some change for gas, I need to get myself away from this place, I said yep what a concept, I could use a little fuel myself, and we could all use a little change ». Elle redescendit de son perchoir tout en prolongeant le "change" afin d'attaquer sur le petit rythme qui la faisait danser sur le côté tout en reculant, en levant les jambes à mi-hauteur et les épaules se dandinant. Well the years start coming and they don't stop coming, back to the rule and I hit the ground running, didn't make sense not to live for fun, your brain gets smart but your head gets dumb, so much to do so much to see, so what's wrong with taking the back streets, you'll never know if you don't go, you'll never shine if you don't glow » elle termina sa phrase en adoptant une attitude de sainte avant de repartir de plus bel dans un beau méli-mélo d'énergie et de fougue avec le refrain. « Hey now you're an All Star get your game on, go play, hey now you're a Rock Star get the show on get paid, and all that glitters is gold, only shooting stars break the mold ». Elle reprit ensuite sa place d'origine, retrouvant son calme naturel et acheva sa performance sur les deux dernières lignes de la chanson, les imprégnant d'un sentiment divin de satisfaction.

    Voilà, c'était fait. Elle regagna peu à peu son souffle pour éviter de tomber dans les vapes, une danse aussi démente, c'était la première qu'elle en exécutait une. Un sourire s'afficha naturellement sur son visage, presque comme un signe de victoire, suivit de ses deux prunelles qui semblaient avoir repris de l'éclat depuis son arrivée. C'était là qu'elle se sentait bien, c'était ça qu'elle voulait ressentir chez les Awesome Voices.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 34 ans
Occupation : Directeur des Awesome Voices
Humeur : Conquérante
Statut : Célibataire
Etoiles : 6185

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Cee Lo - Forget You
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptyDim 12 Fév - 14:44

En fait, à la voir comme ça, Bryan n'avait pas tellement l'impression que les choses avaient changé. Les mains liées ou les bras en l'air, Hallie n'avait jamais brillé par son expressivité démente. Il se souvint qu'il y a cinq ans, il fallait la plupart du temps se battre pour qu'elle daigne bouger ne serait ce que les hanches, mêmes dans les choeurs, même pour les chansons rythmées.
Un tronc d'arbre, voilà ce qu'elle avait été pendant toute l'année 2010. Piqué droit dans le sol, immobile, et surtout fait de bois creux qui laissait penser qu'il n'y avait rien à l'intérieur de la demoiselle.
Aussi, l'ombre d'un instant, il se demanda si le défi qu'il avait imposé avait été le bon. En même temps, c'était pour lui un bon moyen de voir si Hallie avait véritablement changé. Si effectivement c'était le cas, il verrait tout de suite la différence.

S'installant les fesses posées sur le rebord du bureau, il croisa les bras, un petite sourire satisfait qui en disait long sur ses intentions. Il avait un peu l'impression d'être le juré d'une télé réalité musicale, un peu sadique sur les bords, qui n'attend que le faux pas du candidat pour sortir les crocs. Quelque part, cette vision exagérée n'était pas très éloignée de la réalité.

Au son des premières notes,il releva la tête, un peu surpris. A dire vrai, il s'attendait à ce qu'Hallie délivre une performance sur un titre mélo dramatique où elle se mettrait en scène comme une victime qui déciderait de se battre. Un beau cliché, en somme.
D'ailleurs, si elle n'avait pas précisé qu'elle ne chanterait pas Beyoncé, il aurait parié qu'elle se serait lancé sur "Listen", même si le titre était loin des compétences vocales de la demoiselle.
Bon eh bien au moins, elle n'avait pas choisi la difficulté en terme de prouesses vocales; mais bizarrement, ce n'était pas ce qui était le plus intéressant à voir.

C'était peut-être l'effet des menottes, la sensation de ne pas pouvoir bouger, qui avait poussé Hallie à se mettre en mouvement. Pro-active dans ses gestes, dans son attitude, dans son regard, elle se dandinait sur sa petite chanson avec une certaine assurance qui était assez inhabituelle.

Certes la voix ne payait pas de mine, même si on pouvait distinguer de très légers efforts. Néanmoins, l'attitude, un brin polissonne, et surtout totalement provocatrice étaient parfaitement bien placés, et suffisamment surprenants pour intéresser Bryan.
Son sourire machiavélique se mua en un sourire qui laissait transparaître le plaisir qu'il ressentait en écoutant son ancienne élève. Une sensation étrange l'envahit, il mit un peu de temps à la distinguer tant elle lui avait peu appartenu vis à vis de Hallie; mais il se rendit compte que oui, c'était bien là de la fierté qu'il ressentait. La fierté d'avoir fait évoluer un talent, aussi minime soit-il.

Une fois que la performance fut terminée, il s'efforça de refermer son visage vers une expression plus neutre, afin de ne rien laisser transparaître. Un moment se silence suivit, au cours duquel il fit semblant de réfléchir, l'air perplexe. Finalement, il se releva de son bureau, et se dirigea vers Hallie.

"Bon eh bien, je suppose que je peux te rendre ta place. Cependant, ne crois pas que tout est gagné. Tu viens enfin de me prouver que tu valais quelques choses, alors je te préviens, à partir de maintenant je ne vais pas te lâcher. Je vais t'en faire voir de toutes les couleurs, tu vas en baver, tu vas en chialer toutes les nuits, si toutefois je ne les occupe pas à te faire répéter. Tu vas chanter jusqu'au dégout, je vais te faire connaître ce que c'est que de souffrir pour changer, pour grandir, pour devenir une véritable artiste. Tu as gagné ma considération, mais honnêtement, je ne sais pas vraiment si cela joue en ta faveur."

Il plongea alors la main dans sa poche, et en ressortit la clé des menottes, qu'il tendit à la jeune femme. Mais au dernier moment il se rétracta. D'un geste vif, il jeta la petite clé par la fenêtre qui se trouvait juste à côté. L'objet de la délivrance se trouvait désormais quelque part, quatre étages plus bas.

"A demain pour ta première répétition. 6h30 du matin. Ne sois pas en retard".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé EmptyDim 18 Mar - 14:57

    Les poings sur les hanches, prenant de larges bouffées d'air, Hallie patientait. Elle ignorait tout de la décision de son ancien directeur de choral, elle le savait aussi bien fourbe et méprisant que mystérieux et pleins de surprise. D'ailleurs, elle avait été la première surprise de l'avoir rencontré via un site de rencontres, son expérience à Broadway aurait du lui apporter tout ce qu'il a toujours désiré, ce ne fut pas le cas. Néanmoins, la jeune étudiante pouvait très bien s'imaginer ce qu'il pensait: cela ne lui ferait peut-être pas plaisir de l'avoir dans les pattes à nouveau, mais cela lui donnait une grande opportunité de faire grandir ses troupes mais aussi de placer une voix de choeur en plus et mettre un peu plus de mouvements en background. De toute évidence, tout ce qu'il pourrait lui proposer suffirait largement à la jeune femme, elle s'était entraînée pour cette audition, une récompense, quelle qu'elle était, était le minimum qu'elle attendait. Les nouveaux Awesome Voices semblaient tous très talentueux, et se faire une place dans l'équipe ne serait pas une mince affaire. Peut-être que Bryan allait la tester un peu plus, chanter une chanson avec la hargne, c'était génial, mais garder cette envie d'être une femme forte au sein d'un groupe de lions assoiffés de solos et de victoires serait là le vrai intérêt de la voir dans la chorale.

    Il ne suffisait que d'une réponse, et tout pourrait prendre un nouvel aspect. Cette salle ne serait plus seulement l'antre de l'ennemi mais un repaire précieux, cet individu ne serait plus un diable mais celui qui allait la pousser dans ses retranchements, qui allait exploiter son nouveau potentiel, enfin, c'était ce qu'il avait clamé plus tôt concernant l'expérience passée. Et peut-être que c'était à force de penser à la réponse qu'Hallie ne comprit pas tout de suite que l'ancien professeur de McKinley venait d'accepter son entrée dans la chorale. Et que serait Bryan Ryan sans ses discours qui fichaient les jetons ? Celui avait néanmoins un goût particulier, peut-être parce que c'était la première fois qu'il l'employait pour la jeune Halloway. Evidemment, cette dernière fut beaucoup moins sereine et confiante en l'écoutant, elle ne savait pas s'il y avait plus de vérité dans ce qu'il disait ou plus d'humour noir. Soit, cela n'affectait en aucune manière le sourire triomphant de la blondinette.

    Vint ensuite le moment de libération, ces menottes donnaient un air soumis à Hallie qui ne lui plaisait guère. Remarquant que son nouveau coach sortait la clé, elle se tourna machinalement, prête à être séparée de ses liens qui commençaient à lui tirer sur les poignets. La tête de travers afin d'observer le moment de sa remise en liberté, elle tomba réellement des nues lorsqu'elle vit le petit objet traverser la pièce et termina sa course au-delà de la fenêtre. Bouche bée, sur le point de protestée et de proférer qu'il s'agissait ici de bizutage et que c'était puni par la loi, elle n'en fit rien pour, de un, ne pas se ridiculiser en déballant sa science, et , de deux, pour ne pas redevenir cette petite fille mièvre qui ne cessait de se plaindre. Elle encaissa donc le coup et salua le directeur de chorale lorsque ce dernier lui précisa les horaires. En empruntant à nouveau l'escalier, Hallie maudissait réellement l'ancienne star de Broadway, il allait falloir lui retrouver la clé si elle voulait avoir une chance de saisir son téléphone pour appeler un taxi ou quelqu'un qui pourrait la ramener. Dans la rue, constatant l'étendu de goudron qui se dressait devant elle, elle perdit tout espoir de trouver cette petite clé, et se fit à l'idée de rentrer à pieds, les mains derrière le dos. Nul doute qu'elle allait se faire siffler ou qu'on allait la considérer comme étant sado-masochiste, mais paraître telle une looseuse à Lima, cela ne lui était plus étranger. Cela ne l'était plus à personne d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty
MessageSujet: Re: 01. Only shooting stars break the mold | Terminé   01. Only shooting stars break the mold | Terminé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. Only shooting stars break the mold | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-