Choriste du mois


Partagez | 
 

 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyMer 14 Déc - 0:04

Cinq ans. Cinq ans que j'étais avec Emma, que je partageais ma vie avec elle. Cinq ans que je l'aimais ouvertement, sans me cacher ou encore derrière le dos d'un autre homme qu'elle aimerait. Cinq ans et pourtant j'ai l'impression de la connaître et de l'aimer depuis une éternité. Elle me connaît par cœur, je la connais par cœur. Elle sait quels mots utiliser pour me motiver, me calmer, me consoler … J'étais, après ces cinq années passaient à ses côtés, plus sûr que jamais de mes sentiments pour elle. Pourtant, Dieu sait à quel point cela a été compliqué entre nous avant que nous ne formions la famille que nous étions aujourd'hui. Il y avait eu Terri, la supposée grossesse, Ken, Carl : que de bâtons dans les roues de notre relation qui avait grandement évoluée. Puis nous avions décidé de nous laisser une seconde chance lors de ce fameux bal de la St Valentin, suite à une dispute entre elle et son dentiste. Et voilà où nous en étions cinq ans plus tard, nous vivions sous le même toit avec notre fille, Emily. Et aujourd'hui était le grand jour, celui qui m'effrayait depuis que j'avais décidé de me lancer. Un sourire nerveux étirait mes lèvres alors que je marchais dans le long couloir du lycée. Je n'avais plus d'heures de cours. Je regardais ma montre, légèrement stressé : c'était l'heure du déjeuner, Emma devait se trouver à la cafétéria, comme je l'avais prévu. Je m'arrêtai au milieu du couloir. Peut-être que je n'y arriverais pas tout compte fait, peut-être qu'elle n'était prête comme je l'étais. Je soupirais avant de reprendre ma marche en direction de la salle réservée au Glee Club, lieu où nous nous étions tous donné rendez-vous. Tout le monde devait s'y trouver à cette heure-ci. Je ne pouvais pas faire marche arrière, pas maintenant. Mes pas résonnaient dans tous le couloir, alors que je n'arrivais pas à stopper la course folle que faisait mon cœur à ce moment même. Une fois arrivé devant la salle dont la porte était ouverte, je levais enfin la tête pour apercevoir toutes les personnes présentes pour moi. Pour nous.

Il y avait tant de personnes qui avaient accepté de m'aider. J'avais demandé aux New Directions de cette année, mais également à ceux des années précédentes, de m'accompagner pour ce moment si important à mes yeux. Il y avait Quinn, Mercedes, Kurt, Sam, tous ces jeunes qui m'avaient tant manqués : les revoir me faisait chaud au cœur et leur présence à mes côtés aujourd'hui d'autant plus. J'avais eu des nouvelles de certains, mais les revoir adultes maintenant, mariés et parents pour certains, star pour d'autres ne faisait que me rendre encore plus fier d'eux. Les adolescents que j'avais comme élèves des années auparavant étaient devenus des hommes et des femmes. J'apercevais également les New Directions actuels, Rainbow et Ariel, ainsi qu'Holly, une amie très proche à qui j'avais demandé d'être là. J'avais voulu les New Directions pour m'épauler en ce jour, et Holly qui m'avait aussi bien remplacer en tant que professeur d'espagnol qu'en tant directeur du Glee Club, faisait à mon sens, partie de notre famille. Je joignais mes mains et soufflais doucement pour chasser tout ce stress qui me perturbait. « Bonjour, et merci à tous d'être venus aujourd'hui. Vraiment, cela me touche énormément .. Je, je ne sais pas comment vous remercier pour ce que vous faites pour Emma et moi. » J'adressais un sourire léger à chacun d'eux. Je regardais une nouvelle fois ma montre avant de taper dans mes mains furtivement. « C'est parti. »

Je ne prononçais aucun mot dans le couloir menant à la cafétéria où tout allait se dérouler. Avec l'aide de Sam, je poussais le piano de Brad qui nous suivait silencieux. Lui aussi avait accepter de m'aider comme il le faisait déjà souvent lors des répétitions des New Directions depuis quelques années. Arrivés devant la cafétéria, Sam et moi poussions le piano à l'intérieur alors que d'autres écartaient les tables pour faire de la place. J'apercevais Shannon à la cafetière, d'autres professeurs assis à une table un peu plus loin, près des fenêtres et enfin, Emma, assise à la même table que d'habitude. Sam attrapait sa guitare et Brad s'assit sur son tabouret avant de me jeter un coup d’œil, attendant mon feu vert pour commencer à jouer alors que je faisais de même avec toutes les personnes présentes pour m'aider. Tout le monde avait l'air prêt. J'avais toujours la gorge noué, mal au ventre et mon cœur battant à une vitesse anormale. Je soufflais longuement avant de faire un léger signe de main à Brad. Les notes au piano commencèrent à s'élever dans la cafétéria, tous les regards étaient braqués sur moi, mais seul le sien m'importait. Ma voix brisa alors le silence qui s'était installé. « I was her she was me, we were one, we were free. And if there's somebody calling me on, she's the one » Je voyais quelques sourires apparaître sur les visages. Je fis quelques pas en direction de la table où était assise la rouquine qui ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait. A vrai dire, tout avait été organisé dans le dos d'Emma, et je m'attendais à voir ses yeux bruns s'arrondirent sous le coup de l'étonnement, comme elle le fait souvent lorsqu'elle est paniquée ou étonnée. « We were young, we were wrong, we were fine all along. And if there's somebody calling me on, she's the one » Je gardais mon regard posé sur Emma ; savoir toutes ces personnes derrière moi me donnait du courage. Après tout, il m'avait fallut cinq ans pour enfin arriver à ce moment. J'aimais Emma, ceci était une chose plus que certaine, mais la peur avait été la plus forte pendant ces dernières années ce qui m'avait empêcher d'agir jusqu'à aujourd'hui. J'avais décidé de le faire, plus aucune possibilités de faire marche arrière à présent. « When you get to where you wanna go and you know the things you wanna know you're smiling. When you said what you wanna say and you know the way you wanna play, Yeah, you'll be so high you'll be flying » Ma voix n'était à présent plus la seule à remplir la cafétéria, celle des chœurs derrière moi m'accompagnait. Je me retournais, adressant un sourire à toutes les personnes ayant acceptées de m'aider dans ce moment important. Je pouvais apercevoir quelques sourires sur certains visages des professeurs et autres personnes présentes dans la salle pour déjeuner. Je refaisais face à Emma et m'avançais un peu plus vers elle, reprenant de ma voix grave. « Though the sea will be strong. I know we'll carry on. 'Cos if there's somebody calling me on, she's the one If there's somebody calling me on, she's the one » Un léger sourire fit son apparition au coin de mes lèvres, alors que je baissais le regard sur mes chaussures le temps de quelques secondes, avant de retrouver le regard brun de ma petite-amie. « When you get to where you wanna go and you know the things you wanna know you're smiling. When you said what you wanna say and you know the way you wanna say it you'll be so high you'll be flying » Avec toutes ces voix qui me suivaient, j'avais l'impression d'assister à une répétition du Glee Club, seulement cette fois c'était différent ; c'était moi. Je tirais la chaise face à Emma vers moi, puis je m'asseyais ne quittant pas son regard. Je posais ma main sur la sienne dans un geste lent que je voulais doux. « If there's somebody calling me on. She's the one, yeah, she's the one. If there's somebody calling me on. She's the one, she's the one. If there's somebody calling me on. She's the one » Les dernières voix se taisaient alors que la dernière note de piano résonnait dans la salle. Mon regard se posait sur nos mains pendant un instant, avant que je n'attrape la boite dans la poche intérieure de ma veste. Elle y était depuis un moment déjà, et aujourd'hui était le jour où enfin, je la sortais, devant Emma qui me semblait perdue à ce moment précis. « Emma … » Je me rasseyais correctement sur ma chaise, déglutissant avec difficulté puis reprenait. « Cela fait 5 ans que l'on est ensemble, que l'on vit ensemble et donc, cela fait 5 longues années que, que tu me supportes » Un petit rire nerveux traversait mes lèvres alors que d'autres personnes dans la salle eurent la même réaction que moi. « Je .. J'y pense depuis si longtemps et je … » Je secouai la tête ne sachant comment m'y prendre, quels mots prononcés. Cela pouvait passer pour quelque chose de simple à demander, mais c'était loin de l'être en réalité. Je pris une longue inspiration. Je me levai et m’agenouillai devant elle en ouvrant lentement la boite abritant la bague que j'avais acheté, il y a des mois de cela déjà. « Emma, veux-tu me supporter pour encore quelques temps en acceptant de m'épouser ? »

La balle était dans son camp. J'avais toujours eu peur qu'elle me réponde par un « non », imaginant le pire des scénarios. J'avais tout de même réussi à lui demander, à le lui chanter … Mon regard croisait le sien alors que mon cœur battait la chamade. Le souffle coupé, j'attendais sa réponse. Les secondes devinrent alors des heures ...


Dernière édition par William Schuester le Sam 17 Déc - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyJeu 15 Déc - 22:43


S'il y avait bien une personne que Sam appréciait particulièrement à McKinley, c'était William Schuester. Il se souvenait parfaitement du jour où, après être passé devant les garçons de la chorale, Finn l'avait présenté au professeur d'espagnol et lui avait fait tout un petit discours sur le pourquoi du comment il fallait le prendre dans la chorale. Etant nouveau, le blond était assez réticent à l'idée d'entrer d'emblée dans un club et il avait surtout eu peur de ne pas réussir à s'intégrer correctement mais c'était tout le contraire qui s'était passé. Mr Schuester l'avait de suite mit à l'aise avant de le présenter à tout le monde à la répétition du lendemain. Il y a des personnes qui sont importantes dans votre vie, dans son évolution, et il en faisait partie. En faisant confiance à Sam et en lui confiant quelques petits solos, il ne devait même pas imaginer à quel point cela avait été important pour lui.

Le blond n'aurait jamais pensé que faire ses aurevoirs aux New Directions allait être si dur, et il n'avait pas hésité a donner sa future adresse à William en attendant de lui procurer son numéro, parce qu'il ne voulait pas perdre contact et ainsi, il allait avoir des nouvelles d'un peu tout le monde.

La deuxième personne qu'il aimait le plus au lycée était Mrs Pillsbury, et ça n'était pas un hasard. La jeune femme l'avait de suite prit sous son aile à la demande de sa mère, il n'avait pas vraiment apprécié cette initiative d'ailleurs, mais au final, elle avait bien fait. Emma Pillsbury était la seule personne en qui il avait eu totalement confiance à la première seconde où il l'avait vue, cela faisait partie des choses inexplicables de la vie ! Alors lorsque William lui avait parlé de son intention de demander Emma en mariage, et lui avait demandé son aide, il n'avait pas hésité une seule seconde pour accepter. Le plus dur dans l'histoire avait été de garder le secret, alors heureusement qu'il pouvait en parler avec Quinn à la maison, cela lui avait permit de garder sa bouche fermée en dehors.



Le grand jour était finalement arrivé, et le blond savait ce qu'il avait à faire. Attendre l'heure H pour brandir sa guitare et emmener le piano dans la cafétéria pendant que les autres faisaient de la place pour ce dernier. Tout était parfaitement orchestré pour ce moment qu'ils avaient du coup tous attendu avec impatience, et ils avaient tous hâte de voir la réaction d'Emma. Tous les regards étaient braqués sur eux, et Brad fit résonner la mélodie de la chanson que William avait choisi, une magnifique chanson de Robbie Williams. Toute l'attention était maintenant sur le couple phare de McKinley et c'est avec le sourire jusque derrière les oreilles que Sam gratta les cordes de sa guitare.

Lorsque les dernières notes de la chanson se firent entendre dans la cafétéria, la tension était palpable. Tout le monde attendait la réaction, la réponse d'Emma, même si personne ne doutait de celle-ci, on pouvait entendre une mouche voler et Sam, le sourire aux lèvres, tourna la tête vers Quinn. A peine trois mois auparavant, il lui avait lui aussi fait sa demande, et à la façon dont son coeur s'emballait lorsqu'il posait les yeux sur elle et sur la bague qu'elle portait, il savait que c'était pour la vie et souhaitait la même chose pour le couple Wemma.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyJeu 22 Déc - 14:53

    William, il y avait bien longtemps qu'Holly le connaissait. Cela remontait à quelques année auparavant, lorsque ce dernier était tombé malade et que Figgins avait appelé la remplaçante afin d'assurer les cours d'espagnol à sa place. Elle l'avait également remplacé le professeur à la tête du Glee Club, et même si au départ tout cela avait créé quelques tensions, après explications, tout deux avaient fini par devenir amis. Même très bons amis si on pouvait dire. Holly appréciait beaucoup Will, et apriori ça marchait dans les deux sens. Il n'était pas rare que les deux professeurs aillent boire un verre après les cours, ou les week end. Avec le temps, leur amitié ne s'était que renforcée, et ils avaient toujours été là, l'un pour l'autre en cas de besoins. Quant à Emma, à vrai dire ce n'était pas la personne qu'Holly connaissait le mieux dans cette ville, bien évidemment elle la croisait dans les couloirs, lui avait même parlé de temps à autres, mais cette dernière ne semblait pas porter la blonde dans son cœur. Lorsque Will lui avait demandé de lui donner un coup de main pour sa demande en mariage, elle n'avait bien évidemment pas refusé d'aider son ami, et s'en faisait même une joie. Ces deux-là étaient fait pour être ensemble, ça apparaissait comme une évidence aux yeux de tout le monde. Enfin il se jetait à l'eau, alors en tant qu'amie, Holly se devait de le soutenir.

    Tout le monde était présent, enfin tout ceux à qui Will avait demandé un coup de main. D'anciens élèves de McKinley, que la remplaçante avait elle aussi connu, mais également d'actuels élèves qu'elle apprenait à connaître lorsqu'elle venait remplacer au lycée. Lorsque le professeur d'espagnol arriva dans la salle de répétition des New Directions, il semblait à la fois stressé – ce qui se comprenait – et plus heureux que jamais. Tout le monde se dirigea vers la cafétéria calmement, William et Sam poussant le piano à travers le couloir, et la jeune femme tapotait dans le dos de certains qu'elle croisait. Une fois à l'intérieur de la pièce, elle aidait à déplacer les tables afin de faire de la place. Tout le monde prit place, attendant le signal pour commencer. Une fois que tout fût calme et que tout le monde était fin prêt, Will fît un signe de main, et Brad commença à jouer. C'était le grand moment attendu depuis déjà longtemps. Les notes s'élevèrent une à une dans la pièce, et la voix si reconnaissable du professeur se mit à résonner. Tout le monde le regardait, ainsi que la réaction de Mademoiselle Pillsbury. Au bout de quelques instants, les chœurs, dont Holly, le suivirent. Il continua à chanter, et finissant par s'asseoir face à sa bien-aimée, nos voix se turent, tandis que la sienne continuer de résonner. Le piano joua ses dernières notes, Will reprit la parole et fît finalement sa demande sous tout les regard attendrit qui se trouvait dans la salle.

    Bientôt, la jeune femme rousse allait donner sa réponse, et personne, absolument personne ne doutait de se qu'elle allait répondre, s'était une évidence. Leur bonheur allait être complet, déjà parent d'une petite fille, et d'ici peu fiancé. Holly était plus qu'heureuse pour son ami, qui avait enfin prit son courage à deux mains afin de faire sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyDim 25 Déc - 16:40

Mr Shue a toujours été quelqu’un d’important aux yeux de Mercedes. D’abord, parce que sans lui les New Directions n’auraient jamais revu le jour il y’a de ça sept ans maintenant. Et parce qu’à l’époque où elle faisait partie de ces mêmes New Directions, Mr Shue faisait figure d’un second père aux yeux de la jeune femme. Il a toujours était présent pour eux, quel que soit le problème et quel que soit l’heure à laquelle ils avaient besoin de lui.

Alors, être présente quand c’était au tour de Mr Shue d’avoir besoin d’eux aller de soit. Mercedes ainsi que d’anciens New Directions comme Sam, Quinn et Kurt, mais aussi de nouveaux choristes faisant partie de la nouvelle génération des New Directions et même Holly Holiday. Tous avaient répondu présent pour celui qui était bien plus qu’un simple professeur. C’était d’ailleurs ce dernier qu’ils attendaient tous patiemment dans la salle de répétition. Lorsque le professeur d’espagnol passa finalement la porte et les remercia d’être présents. Mercedes ne put s’empêcher de remarquer l’état de nervosité du professeur, cela la fit sourire. Lui qui était toujours souriant et plein d’énergie était bien calme. Il adressa un sourire a tout le monde avant de taper dans ses mains et d’annoncer le départ de tout ce beau monde. Le voyage jusqu’au réfectoire ce fit plutôt calmement. Sam et Mr Shue poussait le piano de Brad qui après toutes ces années était toujours fidèle au poste. Une fois qu’ils furent arrivés dans la cafétéria, Mercedes ainsi que les autres écartèrent les tables pour faire de la place au piano. Puis, la jeune fille se plaça derrière le piano en attendant que l’acteur principal de toute cette mise en scène donne le feu vert. Brad joua les premières notes et rapidement Mr Shue commença à chanter. L’ex New Direction ne put s’empêche de sourire, le moment était vraiment magnifique. Le professeur d’espagnol n’avait rien laissé au hasard, la chanson était parfaite. Finalement, la voix de Mercedes ainsi que celle de tous les autres choristes présents se mélangèrent pour soutenir celle du directeur des New Directions.

Lorsque la chanson prit fin, un silence parfait avait envahi la cafeteria ce qui rendait la scène encore plus parfaite. Toutes les personnes présentes avaient les yeux rivés sur le couple. Certains souriaient, Mercedes quant à elle n’avait pas arrêté de sourire depuis le début : c’était plus fort qu’elle. Puis, Mr Shue reprit la parole, toujours dans un silence presque religieux, afin de faire sa demande à Mrs Pillsbury. Et maintenant, il ne restait plus qu’à attendre la réponse de la principale intéressée. Cependant, Mercedes se doutait que la réponse serait positive. Bien qu’elle ne connaisse pas vraiment la conseillère d’orientation, on pouvait très bien lire sur son visage l’amour qu’elle portait à l’homme qui se trouvait face à elle et qui était le père de leur petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyJeu 29 Déc - 1:35

C’était un petit peu penaud que Kurt répondit positivement à la demande de William Schuester. Nous étions le 14 février 2016, déjà, le temps passait si vite. Cela faisait à peu près cinq ans, selon des sources tierces que son ancien professeur de chorale s’accoupla avec son ancienne conseillère d’orientation. Étrangement, Kurt pensa toujours que ces deux-là étaient faits l’un pour l’autre. À l’époque, leur petite comédie « amis et puis c’est tout » le faisait bien rire et même si en ce moment, le garçon n’avait aucun cœur à rire, il accepta surtout pour se changer les idées. Désormais, le garçon se plongeait dans une routine ennuyante, morose et mélancolique, et se sentant toujours faible, il pensait que revoir des anciens camarades et d’anciens professeurs lui remonterait le moral. L’invitation indiquait clairement que toute la mise en scène pour la surprise d’Emma Pillsbury devait être fait dans le plus grand secret. De toute manière, Kurt était quelqu’un de très discret, voire effacé parfois dans les soirées. Notamment à cause d’un vide constant dans sa vie. Cependant, il redoutait un peu la confrontation avec une partie d’entre eux, ayant, sans considération, coupé toute relation avec la plupart de l’ancien glee club dès la mort de son père. Il n’avait gardé le contact qu’avec Quinn, Finn, Mercedes (et encore)… Pour le reste, plus de nouvelles. De toute manière, un peu honteux de sa situation actuelle, c’était mieux comme ça. Le jour « J », le garçon se prépara rapidement, mais avec un certain sens esthétique. Désormais, il ne s’habillait bien que pour les grandes occasions – le garage étant salissant et l’argent manquant, il dut vendre une bonne partie de ses vêtements de haute couture – et donc il y prenait du temps. Le patron, après une heure de préparation, parti sous un soleil assez frais malgré tout vers son ancien Lycée. Il n’y avait pas mis les pieds depuis bien longtemps, mais de toute façon, sa visite devait être concise, car il doutait que le mariage se passe là-bas. Altruiste de nature, de toute manière, Kurt était très heureux pour le couple surnommé Wemma.

En traversant l’enceinte de McKinley, il se sentit nostalgique et mélancolique du bon temps passé là-bas. Désormais, chacun avait sa vie, et leur chemin ne se croiserait sûrement plus jamais dans la même enseigne. Il repensa brièvement à sa vie, cette vie gâchée. Pour l’instant, il n’y pensait pas encore, mais bientôt, Kurt ferait en sorte de se sortir du trou, mais, inconsciemment, il ne se laissait pas encore ce droit. Mais depuis son travail au cabaret, il allait mieux, c’était juste une question de temps. Une fois arrivé dans la salle des professeurs, le jeune homme considéra un temps les autres présents. Finalement, l’assemblée n’était pas si nombreuse, et il fut rassuré de ne pas être confronté à des gens trop en retrait par rapport à leur dernière rencontre. Le jeune homme salua poliment la plupart, et s’arrêta longuement sur Will en murmurant « félicitations » avec un sourire. Un sourire hypocrite, certes, puisqu’il avait du mal avec les sourires depuis cinq ans. Mais son sentiment était sincère, et il faisait son maximum pour que personne ne sache son mal ou ne doute de sa sincérité. Il se contenta de se mettre en retrait et aida à la préparation dans le plus grand silence, sans aborder personne, se contentant d’arborer un faux sourire. Au fur-et-à-mesure du temps qui passait, Kurt assistait à la scène magnifique qui lui donnait des larmes aux yeux. Le garçon était très émotif et il ne put être que touché au moment où Will demanda Emma en mariage. À ce moment, il arrivait même à ressentir la joie pour le professeur de chorale et ladite fiancée. Il épiait la scène avec une intensité et était subjugué par cet amour qu’il enviait et que lui n’avait pas. Il se rapprocha de ses anciens amis pour célébrer le moment. Entre-temps, l’action se téléportait dans la cafétéria justement, réquisitionnée pour l’événement. Tout le monde attendait impatiemment la réponse de la part de madame Pillsbury, et même si tout le monde connaissait la réponse, tout le monde était tendu, on pouvait entendre le moindre bruit. À l’occasion, Kurt décida de filmer la scène pour qu’elle reste à jamais inoubliable avec son portable, il avait toujours aimé faire le cadreur. Les notes de musique se terminait, le moment était féérique.

HJ : Désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Brentwood
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyJeu 26 Jan - 16:50

Aux yeux de Quinn, William Schuester n’était pas un simple directeur de chorale. Il était beaucoup plus que cela. Il faisait partie des rares adultes que la blonde respectait ; et si on la questionnait sur ce que son ancien professeur d’espagnol représentait pour elle, elle répondrait sans hésiter qu’elle le considérait comme son second père. Contrairement à son géniteur, William n’avait pas laissé tomber Quinn quand elle était au plus bas. C’était en partie grâce à lui qu’elle avait réussi à remonter la pente et à devenir la femme qu’elle était, même s’il lui avait fallu plusieurs années avant de le réaliser. La lycéenne d’hier avait mesuré l’importance que Will avait eu dans sa vie seulement après avoir quitté le lycée McKinley.

Le lycée. Cela faisait bien cinq ans qu’elle n’y avait plus remis les pieds. Aussi, c’était avec une certaine appréhension qu’elle sortit de sa voiture et qu’elle se dirigea vers le hall d’entrée. Rien n’avait changé ici ; la benne à ordure se trouvait exactement au même endroit que dans ses souvenirs et pour en avoir déjà discuté avec Sam, les membres du glee club continuaient à se faire humilier par les footballeurs.
Sans se douter que McKinley deviendrait son lieu de travail d’ici quelques mois, la jeune femme prit le chemin de la salle de répétitions. Il s’agissait de l’endroit où Will leur avait donné rendez-vous, à elle et à quelques uns de ses vieux amis. En s’apercevant qu’elle était la dernière personne qu’ils attendaient pour rejoindre le réfectoire, il sentit son teint s’empourprer.

Quinn avait du sécher la seconde partie de son cours de criminologie pour pouvoir être présente, et malgré tous ses efforts pour se rendre au lycée au plus vite, le trajet Columbus-Lima pouvait s’avérer très long – surtout quand on était pressé. Elle serra Will dans ses bras, avant de lui présenter ses excuses à voix basse. Son professeur d’espagnol avait l’air tendu, et il y avait de quoi. La blonde était néanmoins persuadée qu’Emma allait accepter sa demande en mariage. Aussi loin qu’elle pouvait s’en souvenir, la conseillère d’orientation avait toujours adopté un comportement qui trahissait le béguin qu’elle nourrissait à l’égard de Will Schuester.

Ce dernier leur intima de le suivre jusqu’à la cafétéria et tous s’exécutèrent. Le trajet se fit en silence, mais ce cortège pour le moins singulier suscitait quelques regards interrogateurs de la part des élèves présents dans les couloirs. Des professeurs, des gleeks, des anciens de McKinley, tous affichant des sourires – plus ou moins crispés – oui, ils étaient loin de passer inaperçus. Ils arrivèrent finalement dans le réfectoire, et Quinn chercha des yeux la table d’Emma, pendant que Sam et Will s’affairaient à transporter un piano.

Quinn n’avait jamais été très proche de la conseillère d’orientation au lycée. A vrai dire, elle était quelqu’un d’introvertie, alors elle n’avait jamais ressenti le besoin de confier ses problèmes à la rouquine, comme pouvaient le faire les autres adolescents. Mais depuis quelques années, les choses étaient différentes. La blonde s’était rapprochée d’Emma, surtout depuis qu’elle avait donné naissance à Emily, qui lui rappelait un peu sa propre fille. Son visage se fendit d’un petit sourire, en observant les réactions de la conseillère d’orientation face aux agissements du professeur d’espagnol. La chanson qu’il avait choisie pour faire sa demande était magnifique, et Quinn avait toujours été une grande admiratrice du talent de Will.

La situation était d’autant plus émouvante qu’elle l’avait elle-même vécue, quelques mois plus tôt. En effet, Sam l’avait demandée en mariage l’été dernier, le jour de son vingt-et-unième anniversaire. En se remémorant ce moment, la blonde détacha son regard d’Emma, et le reporta sur son fiancé. Son sourire s’élargit lorsqu’elle se rendit compte que ce dernier la regardait aussi. Même s’il lui arrivait de stresser lorsqu’elle pensait à leur union prochaine, elle était vraiment heureuse de s’imaginer passer le reste de sa vie auprès de lui. En attendant de porter son nom, elle portait fièrement cette bague de fiançailles, qui enserrait son annulaire. Et tout ce qu’elle pouvait souhaiter pour Will et Emma, c’était de connaître ce sentiment de bonheur à leur tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) EmptyDim 5 Fév - 17:44

Lorsque le réveil sonna à six heures ce matin-là, Emma Pillsbury esquissa tranquillement un sourire en entendant Will le couper au bout de quelques secondes, non sans un grognement qui intervint au moment où la musique s'interrompit. Telle était la routine matinale : un soupir, un grognement, un coup de poing sur le réveil, et un nouveau soupir en se frottant les yeux encore pleins de sommeil. Pourtant, la rouquine ne mit pas longtemps à se dégager des bras de Morphée. Se tournant sur le côté pour apercevoir le visage de l’homme avec lequel elle partageait sa vie depuis un moment, elle lui adressa un grand sourire tout en s’approchant tranquillement de lui. Elle ne tarda pas à enfouir son visage dans son cou, fermant les yeux pour profiter de ces quelques secondes de répit avant de devoir se lever et recommencer une nouvelle journée. Elle sentit la main de Will se poser distraitement sur ses cheveux, et de nouveau elle laissa un soupir s’échapper. Elle resta un petit moment dans cette position, lovée contre le père de sa fille, avant de quitter à contre cœur les bras de Will. Elle s’apprêta à s’asseoir sur le matelas pour ensuite se lever, quand une main se posa sur sa taille. Amusée, elle se retourna vers Will. « Attends » Dit-il d’une voix posée tout en s’approchant d’elle. Il l'observa un instant puis déposa un baiser sur ses lèvres. Un sourire flottant sur celles-ci, Emma lui rendit son baiser puis quitta le lit conjugal. Elle ne se lasserait décidément jamais de ce petit rituel.

Ce n’est qu’une poignée d’heures plus tard, dans son bureau à McKinley High, qu’Emma prit conscience de la signification de la date du jour. En bas à droite de l’écran de son ordinateur, était affiché un petit « 02/14/2016 » précédé de l’heure. Haussant un sourcil, la conseillère d’orientation se perdit dans la contemplation de ces petits numéros. Cela faisait donc déjà cinq ans. Cinq ans qui s’étaient écoulés depuis cette fameuse soirée au cours de laquelle elle avait retrouvé son Will, après de si nombreuses péripéties. Un coach sportif répondant au nom de Ken Tanaka, une relation ratée, une directrice de chorale et une petite blonde piquante, des insultes, de la colère, un dentiste, un baiser volé. Et puis, une rupture, et surtout une réconciliation placée sous le signe de la Saint Valentin. Symbolique. Il leur en avait fallu du temps : le chemin avait été semé d’embûches et la phobie d’Emma n’avait pas non plus joué en leur faveur. Et pourtant, cela faisait cinq ans aujourd’hui. Les années s’étaient envolées sans même qu’ils ne s’en aperçoivent.

Plongée dans ses pensées, la rouquine se laissa bercée au rythme des souvenirs que son esprit rejouait. Il y avait d’abord eu un baiser au bal de l’école, baiser qui marqua le début d’une nouvelle époque. Quelques semaines plus tard, Will avait commencé à l’aider à combattre sa phobie, lui promettant qu’il serait toujours là pour veiller sur elle, et plus important encore, pour lui apporter son soutien. Et puis, après quelques nouveaux mois, elle avait débarqué dans son appartement, sautillant presque sur ses deux jambes en portant un gâteau qui ce jour-là, aura eu raison de sa naïveté, mais surtout de sa vertu. Un moment aussi important que significatif puisqu’elle était ensuite tombée enceinte et, neuf mois plus tard, avait accouché d’une petite fille aux grands yeux verts qui ne tarderait pas à devenir son petit rayon de soleil. Et depuis… depuis, elle vivait comme dans un songe, ayant à sa disposition tout ce qu’elle avait toujours rêvé d’avoir. Un petit ami qu’elle aimait plus que de raison, une petite fille adorable qui faisait son bonheur, un métier qui lui plaisait et depuis peu, une nouvelle occupation qui la rendait fière. Elle était comblée, et ce sur tous les plans.

Cette pensée trottait encore dans son esprit quand, quelques heures plus tard, elle s’assit face à sa table habituelle, dans la salle des professeurs de McKinley High. Elle sortit soigneusement de son sac sa petite boite à l’effigie de Wonder Woman, et après avoir écarté quelques mèches rousses de son visage, attrapa son petit sandwich. Jetant un coup d’œil aux alentours, elle s’étonna de ne pas voir Will. D’ordinaire, il était toujours là avant elle, sauf quand il avait un empêchement de dernière minute. Depuis le matin, elle ne l’avait vu qu’une seule fois au lycée. Il était passé devant son bureau et s’était arrêté un instant pour lui adresser un sourire. Elle avait souri à son tour, puis en ancrant son regard au sien, avait décelé une petite lueur étrange au fond de son regard. Il avait ensuite pris la fuite, ne permettant pas à Emma de sortir de son bureau pour savoir si tout allait bien.

Elle soupira : ce n’était probablement rien. Lorsqu’elle eut terminé son sandwich, elle attrapa la grappe de raisin au fond de la boite et en détacha un. Elle le prit entre son pouce et son index avant de croquer dedans. Au même moment, la porte de la salle des professeurs s’ouvrit et Emma leva le menton. Quand elle vit Will et Sam avancer dans la pièce, en poussant un piano, elle haussa un sourcil, étonnée. Et pourtant, elle n’était pas au bout de ses surprises. Derrière les deux hommes, quelques têtes qui lui étaient bien familières apparurent à leur tour. Elle reconnut entre autres Quinn, Kurt, Mercedes ainsi que d’autres anciens élèves qui avaient fait partie de la chorale de Will par le passé. Enfin, la nouvelle génération des New Directions entra dans la pièce suivie d’Holly Holliday. Avant même qu’Emma n’ait le temps d’esquisser le moindre geste, Sam attrapa sa guitare et commença à jouer les notes d’une chanson qu’elle connaissait bien. Incrédule devant la situation, elle pensa tout d’abord à un exercice que Will aurait proposé aux New Directions : peut-être devaient-ils organiser une performance dans la salle des professeurs avec l’aide d’anciens choristes, afin de progresser ? Cependant, cette hypothèse fut rapidement écartée lorsque la voix de Will s’éleva dans la pièce et qu’elle comprit qu’il se dirigeait vers elle. Figée sur son siège, à la fois perplexe et embarrassée quand elle sentit qu’elle était au centre de l’attention, Emma ne pouvait détacher son regard du sien. Ses yeux s’arrondirent au fur et à mesure que la chanson se poursuivait et que son petit ami s’approchait d’elle. En dépit de l’aisance dont il faisait d’ordinaire preuve lorsqu’il chantait devant un public, il lui semblait que sa performance était plus en retenue que d’habitude. Comme si… oui comme s’il était nerveux.

Les chœurs s’élevèrent autour de Will, mais Emma ne les voyait pas, ou ne les voyait plus. Non, il lui était impossible de regarder les autres professeurs, les sourires sur les visages des élèves présents, ou encore l’enthousiasme des anciens New Directions. Quand le professeur d’espagnol esquissa un sourire entre deux vers, un autre sourire s’imposa de lui-même sur les lèvres de la jeune femme. Il tira finalement une chaise près d’elle puis s’assit dessus, sans jamais détourner son regard du sien. Il posa doucement sa main sur la sienne, et un frisson parcourut l'échine de la conseillère. Elle ne comprenait pas encore ce qui se passait sous ses yeux, mais une chose était certaine : s’il avait voulu la surprendre, alors c’était particulièrement réussi.

Les dernières notes de la chanson finirent par s’estomper. Will prononça son prénom et Emma arrondit légèrement les yeux. « Wi… » Elle eut à peine le temps d’énoncer la première syllabe de son prénom qu’il reprenait déjà la parole. L’intensité de son regard perturbait légèrement la conseillère d’orientation, mais elle s’efforça de garder le silence. Quand il poursuivit, elle sentit son cœur tambouriner dans sa poitrine, les pièces du puzzle se remettant petit à petit en place au fur et à mesure que les secondes s’échappaient. Elle l’écouta avec grande attention, et quand il plongea sa main dans sa veste, elle retint son souffle. Il finit par se lever et s’agenouilla face à elle, le visage levé vers le sien. Quand il prononça de nouveau son prénom, elle crut qu’elle allait défaillir. Elle tint pourtant bon et lorsqu’il lui demanda de l’épouser, elle resta un moment silencieuse, les yeux ronds comme deux billes brunes, l’ahurissement se lisant aisément sur ses traits. Elle s’éclaircit la voix, sentant malgré elle les larmes lui monter aux yeux. Son regard quitta une seconde celui de Will, se posant sur la bague qui était installée dans son écrin. Elle porta une main sur sa poitrine, et cligna des yeux un instant avant de les relever vers Will. Bien sûr, elle ne doutait aucunement de la réponse qu’elle allait lui donner, elle avait simplement beaucoup de difficultés à croire qu’elle n’était pas en train de rêver, et que tout ceci était bel et bien réel.

« Oui » Murmura-t-elle au bout de quelques secondes qui lui semblèrent être une éternité. Secouant doucement la tête, elle se mordit la lèvre puis répéta sa réponse. « Oui ! » S’écria-t-elle finalement, d’une voix des plus aigües. Elle laissa ensuite Will enfoncer la bague autour de l’annulaire de sa main gauche, puis quand il se releva pour la serrer dans ses bras, elle ne put s’empêcher de verser quelques larmes. Elle allait épouser Will Schuester.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty
MessageSujet: Re: 00. I think I wanna marry you (14/02/2016)   00. I think I wanna marry you (14/02/2016) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

00. I think I wanna marry you (14/02/2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-