Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. I think you need an extreme makeover.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. I think you need an extreme makeover.  Empty
MessageSujet: 01. I think you need an extreme makeover.    01. I think you need an extreme makeover.  EmptyMer 14 Déc - 21:04

01. I think you need an extreme makeover.  Tumblr_lsn100JsJn1r4s5e3o1_500

Une nouvelle journée commençait sur Lima, et cette journée allait ressembler à toutes les autres. Journée shopping. Qu’y avait-il de meilleur que faire les boutiques, dépenser de l’argent, sentir ces paillettes ? Khloé pouvait être qualifiée comme l’une des plus grandes accros au shopping existant sur terre. Elle connaissait un peu près tout, toutes les nuances, toutes les couleurs de, tous les styles qu’il pouvait y avoir. Elle était incollable sur le thème. C’était l’une des tâches les plus faciles pour elle. Elle aimait faire les magasins le matin, la journée et la soirée. Tout le temps. A la recherche des bonnes affaires, ou tout simplement des marques de luxes hors-prix. Son travail constituait également une aide considérable au développement de son gout. Elle côtoyait quotidiennement des stars, leurs stylistes et tout leur petit monde auquel elle voulait adhérer.

Riche héritière, Khloé peut se permettre de nombreuses fantaisies. Elle sait que papa et maman seront toujours derrière. Echec scolaire, elle n’a pas eu de diplôme, même si elle est allée à la faculté de droit. La vie de Khloé était tout sauf raisonnable. Dans l’excès sans cesse, elle ne voyait rien au dessus de l’apparence.

Après s’être levé, prit sa douche elle se dirigea vers son dressing. Ce fameux dressing d’une vingtaine de mètre carré. Et oui, on voyait les choses en grand chez Campbell. Le choix était immense et il était déjà 10 heures du matin. La journée allait passer vite, et en acheteuse internationale, elle savait que les heures de pointes étaient à éviter. Bien que temps ne fut pas vraiment de son côté, assez maussade, elle opta pour une tenue assez estivale et joyeuse. Clé, portable et sac en mains, Khloé Campbell se dirigea vers la sortie de son penthouse luxueux. Direction ; le centre commercial.

La tête haute, les cheveux qu’elle pouvait sentir tombant sur ses épaules, et avec un zeste parfum français ; Khloé était l’incarnation même de la perfection, stylistiquement parlant. Ses talons faisaient résonner les couloirs du centre commercial encore vide de monde. Elle se dirigea directement vers Neiman Marcus où elle savait qu’elle pouvait trouver les plus beaux modèles, et être à la mode sans arrêt. Elle se sentait princesse, dans un corps d’adulte. Mais bon, l’âge importait peu. Dans son magasin préféré, elle prit la peine de saluer quelques amies qui trainaient un peu partout, pour se diriger vers la nouvelle collection de Rodarte. Il y avait des choses qu’elle ne pouvait qualifier que par : magnifiques. Elle pourrait porter quotidiennement comme lors des grandes occasions. S’accaparant de quatre hauts et de trois jeans ; elle prit la peine de se diriger vers les robes de soirées, surtout celle de chez Escada. Là, elle prit une belle robe de soirée qu’elle pourrait marier à ses Louboutin beiges.

Cherchant maintenant une tunique dans le style « jogging » elle s’arrêta sur une jeune fille. Pas vraiment de style prononcé, habillée de façon assez simple, elle n’avait pas du tout sa place dans le magasin. Khloé fit le tour du rayon pour être en face de l'intrus, et jeter un œil sur elle. Elle était jeune, sûrement encore au lycée. Notre miss shopping posa un regard sur les habits choisit par l’étrangère. Cette dernière sortie de la cabine d’essayage avec … du tissu sur elle. Oui, n ne pouvait qualifier sa tenue que de cette façon. Attendez… elle avait prit un haut bleu clair et un bas magenta ? Blague ? Ces couleurs ne pouvaient aller ensemble. C’était tout simplement no possibeul quoi.

Khloé, en tant que icône de la mode à Lima s’approcha d’elle, il lui fallait des conseils, c’était clair. « Excusez moi sweetheart, sans vouloir être mauvaise langue, ces deux couleurs ne vont pas du tout ensemble. » elle posa ses mains sur ses épaules, tandis que les deux jeunes filles regardaient dans le miroir. « Nous allons trouver quelque chose de mieux pour toi chéri. Il faut que tu réussises à différencier Oscar de la Renta d'un animal mort. D’ailleurs, je m’appel Khloé, Khloé Campbell. » elle lui fit un grand sourire. Si cette fille était vraiment une fille, et qu’elle regardait E ! channel, elle devait sûrement connaître notre journaliste.


Dernière édition par Khloe Campbell le Mer 21 Déc - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I think you need an extreme makeover.  Empty
MessageSujet: Re: 01. I think you need an extreme makeover.    01. I think you need an extreme makeover.  EmptyJeu 15 Déc - 20:07

    Le week-end il y avait le choix entre plusieurs activités. Ou il y avait aussi le choix de rester chez soi, afin de dormir pleinement sans que personne, ou qu'aucune réveil ne vienne perturber le sommeil, qui était quelque chose de très vital. Au départ, Ariel avait voulut dormir, faire la grasse matinée comme on dit. Mais, c'était sans ses parents qui veillaient à ce que leur enfant ne soit pas un de ses adolescents qui ne font rien dans leur journée, a part dormir, boire, manger, travailler. C'était d'une envie passionnante. Alors les parents, de la jeune fille l'avaient lever, d'une heure qui n'était ni trop tôt, ni trop tard à leurs yeux. 10H00. C'était bien comme heure, au moins ils savaient que leur fille n'allait pas se lever l'après-midi, ce qui à leurs yeux était une chose presque primordiale. Ariel , qui n'était pas quelqu'un qui rechigner à se lever, ou encore le genre de personne à trouver des trucs désobligeants à dire à ses parents ; se leva comme-ci de rien n'était, comme-ci c'était presque une journée habituelle. Sauf, bien entendu le fait qu'elle n'allait pas en cours aujourd'hui. Alors, que l'adolescente se préparait, en se pressant un petit peu, elle n'avait aucune idée du programme qu'allait être sa journée. Elle savait qu'elle avait des devoirs en Espagnol, mais, sauf qu'elle n'était pas pressée de les faire. Pour cause, Ariel n'était pas très douée dans cette langue étrangère, elle avait toujours des mal avec les pronoms, et n'avait pas un vocabulaire très riche ; ce qui lui valait souvent des mauvaises notes. Mais, loin de se laisser abatte, et loin d’être pessimiste, elle était toujours prête à remonter la pente, et à demander si besoin à son professeur des cours personnalisés. Quoiqu'elle n'y avait jamais pensé plus que ça, étant donné que cette proposition pouvait se dissiper aussi vite qu'elle était venue. Une fois prête, Ariel décida d'aller aider ses parents ; sa mère avait d'ailleurs besoin d'elle, pour préparer le repas. Étant quelqu'un de généreuse, et de gentille, l'adolescente ne refusait jamais le fait d'aider sa mère pour telle ou telle tâche. De plus, avec son esprit enfant, quand il fallait débuter le repas, cela finissait souvent avec une cuisine en pagaille ; mais sa mère rigolait toujours de s'amuser avec sa fille. C'était presque à croire que Mme. Marin, voulait que Ariel, ne grandisse jamais, qu'elle reste sa fille unique, toujours à ses côtés, toujours aussi innocente. Si elle aurait pu, elle l'aurait emmener au pays imaginaire de Peter Pan; enfin, si ce monde existait. Pourtant, ce n'était pas le cas. Alors, elle profitait de l'instant présent ; et Ariel faisait de même. Elle restait toujours aussi proche de ses parents , car elle se douter qu'au fil du temps, ça allait peut-être changer, et qu'après le lycée, tout allait être différent.

    La matinée commençait à s'achever. Après, que la rouquine est finit d'aider ses parents, elle décida d'aller travailler. Mais c'était sans compter sur le fait, qu'elle vit, qu'il fallait qu'elle ai de nouveaux habits. Alors, il fallait qu'elle demande à ses parents, et il fallait donc qu'elle se rende au centre-commercial. Sans attendre, elle alla demander à ses parents ce qu'ils faisaient cette après-midi, et s'il était possible de se rendre au centre-commercial. « Nous n'avons pas l’intention de sortir cette après-midi. Mais, si tu veux aller au centre-commercial, pourquoi tu n'y vas pas toute seule ? » dit-le père de la jeune fille. Elle leur adressa un sourire, avant de répondre. « Je n'y avais pas pensé, mais euh.. c'est mieux si vous êtes là ? » A cette instant, ses parents savaient que leur fille n'était pas mature, sinon elle n'aurait jamais posé cette question, qu'un adolescent se serait interdit de demander. Sa mère se leva de sa chaise . « Ariel, tu as seize ans ; même si ça nous enchante, on ne vas pas t'accompagner à chaque fois que tu vas à quelque part. Vas y toute seule pour une fois. » La rouquine fut surprise de cette réponse, mais décida quand même d'aller au centre-commercial seule, pour une fois. Peut-être qu'elle allait rencontrer des connaissances là-bas, puis peut-être que de cette manière, elle allait pouvoir essayer les tenues qu'elle choisissait, sans que sa mère ne la presse. Après, s'être habillé assez chaudement pour braver le vent froid qui parcourait les rues de Lima, elle se rendit à pied au centre-commercial. Elle aurait très bien pu y aller en vélo, mais, elle ne savait pas où est-ce qu'elle le mettrait ensuite, rentrer avec un vélo dans un magasin était quelque chose d’impensable. Après, s'être dépêché de marcher, pour ne pas avoir encore plus froid, qu'elle n'avait déjà, la rouquine entra dans le centre-commercial, et ne fit pas gaffe au monde fou qu'il pouvait y avoir. Les gens ne savaient vraiment pas quoi de leur week-end pour venir tous au centre-commercial. Quoique, le centre-commercial était très beau, il y avait des magasins pour tous les goûts, tous les styles, tous les âges. En regardant les vitrines des magasins, l'adolescente prit soudain conscience qu'elle n'avait aucune idée de la tenue qu'elle voulait s'acheter. Même si ses parents lui avaient donnés de l'argent ; cela ne changeait pas le fait qu'elle ne savait pas si pour une fois, elle pouvait s'offrir quelque chose de vraiment beau, de riche pourquoi pas. Après, s'être attarder sur la vitrine d'un magasin, Ariel décida de rentrer dedans. A en voir par tout les noms de marques, ça devait être un magasin assez réputé, pour les personnes qui avaient de quoi se payer beaucoup d'habits. Sans réfléchir, la jeune fille se dirigea vers un rayon, où elle venait de voir un bas de couleur magenta. Elle trouvait qu'il avait une couleur plutôt ravissante, et décida donc de l'essayer. Elle prit un haut bleu clair, persuadé que ça irait très bien avec le bas. L'adolescente se dirigea vers la cabine d'essayage, où elle enfila le t-shirt et le pantalon. Elle regarda un instant autour d'elle, comme pour chercher s'il n'y avait pas un miroir directement dans la cabine ; apparemment non. Elle sortit alors de la cabine, pour aller se regarder dans le miroir central.  Au premier regard, elle trouvait que cela ne lui allait plutôt pas mal. Remontant ses cheveux, en queue de cheval, elle entendit une voix derrière elle. Une jeune femme semblait lui parler. Celle-ci lui disait que les deux couleurs qu'elle portait sur elle, n'allaient pas du tout ensemble. Ariel se retourna vers le miroir, pour se regarder une nouvelle fois. Pourquoi est-ce que ces deux couleurs n'allaient pas ensemble ? A ses yeux, elle trouvait que si. Avant qu'elle ne puisse répondre quoi que ce soit, la jeune femme enchaîna, en posant ses mains sur les épaules de la rouquine. « Nous allons trouver quelque chose de mieux pour toi chéri. Il faut que tu réussisses à différencier Oscar de la Renta d'un animal mort. D’ailleurs, je m’appelle Khloé, Khloé Campbell. » Ariel fit un sourire à la dénommée Kloé. C'était charmant de sa part, de vouloir l'aider à trouver une tenue. L'adolescente n'allait pas refuser son aide, bien sûr que non. « C'est gentil à vous de vouloir m'aider madame Campbell. Mais euh.. c'est quoi un Oscar de la Renta ? » Il était vrai, qu'elle n'était pas une lumière dans le milieu de la mode, c'était donc pour cela qu'elle hésita quelques instants avant de poser cette question ; car Kloé avait l'air de vraiment bien s'y connaître en mode, il n'avait qu'à voir la façon dont elle était habillée. Superbe. « Moi, c'est Ariel Marin. Vous savez, à mes yeux je trouve que ces deux couleurs vont bien ensemble.. » Elle regarda la jeune femme, avant de dire. « Mais, vous avez l'air de vous y connaître dans le milieu de la mode. » Un sourire se dessina sur son visage, suite à ces paroles. Elle était sûre de l'avoir déjà vue à la télé, peut-être que cette personne étai connue, ou alors c'était encore son imagination ; mais, elle était vraiment persuadé qu'elle l'avait vu un jour sur une chaîne télé, sincèrement. Passant la main dans ses cheveux, elle se retourna vers Kloé, dos au miroir. « Vous n'êtes pas déjà passé à la télé ? » Ça pouvait être vu comme une question stupide, sauf qu'aux yeux de l'adolescente ça n'était rien. Puis, elle n'était pas obligé de tout savoir non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I think you need an extreme makeover.  Empty
MessageSujet: Re: 01. I think you need an extreme makeover.    01. I think you need an extreme makeover.  EmptySam 17 Déc - 22:23

    Mettons nous d’accord sur un point, cet accord de tenue était tout simplement impensable. Je veux dire, on sait tous qu’on ne peut pas mettre du magenta et cyan ensemble. C’est comme mettre un jean blanc en hiver. On appelle ça des conventions, qu’il fallait suivre à la lettre et dont il ne fallait pas enfreindre les règles. En relookant cette fille, une chose stupéfiante lui sauta aux yeux ; la rouquine était vraiment très jolie, même très bien proportionnée. Elle fut sortie de ses pensées après l’aberration sortie par notre jeune lycéenne. Elle ne savait pas qui était Oscar de la Renta ? Chérie, il y avait des limites à tout. Oscar de la Renta, c’était une marque connue dans le monde entier. Enfin bon, là n’était pas la question. Et puis le « madame Campbell », ça avait tué Khloé. Elle se sentit vieillir de 195 ans, même si on ne vit plus à 214 ans, enfin passons. N’eut-elle-même pas le temps de répondre, que la jeune fille se présenta. Elle s’appelait donc Ariel ? Mais quel joli prénom, comme Ariel la petite sirène. D’ailleurs, elle lui ressemblait vraiment. Khloé fut élevée avec les classiques de Disney, alors ne vous étonnez pas qu’elle sache tout sur tout.
    Elle rajouta qu’elle s’y connaissait dans le milieu de la mode. Tu m’étonnes, si quelqu’un s’y connait, c’est elle. Elle s’empressa de sourire, et de la remercier, mais n’eut elle le temps de continuer avec ses conseils que la jeune, Ariel Marin, lui demanda si elle passait à la télé. Et pour vous dire, ça lui faisait plaisir. Elle aimait qu’on la reconnaisse tout de même. Un peu de notoriété ne faisait de mal à personne. « Merci Ariel ; merci. »un sourire se redessina sur son visage « Oui c’est moi, je passe sue E !, une chaîne de divertissement, avec beaucoup de télé réalité, genre la famille Kardashian. Je suis journaliste pour la chaîne. » Elle posa les affaires qu’elle tenait dans ses mains, celles qu’elle voulait acheter, pour être de meilleurs conseils. De ce fait elle s’approcha de sa jeune apprentie, qui était adorable au passage. « Chérie, Oscar de la Renta est une marque, disons assez connue. Mais ce n’est pas grave, tu sais, mieux vaut avoir du style, et s’habiller pour pas très cher, qu’avoir de l’argent et porter des costumes dans le genre Lady Gaga ». C’était la petite blague de Khloé, qui ne faisait rire personne en temps normal. Khloé posa son sac par terre cette fois ci, et se dirigea vers quelques hauts sur une étagère.
    Elle en prit deux, accompagné d’un jean et d’une robe. Il fallait faire les choses en grand. Peste dans son habitude, elle ne pouvait repenser à ses années lycées en la présence d'Ariel. Années qu’elle regrettait d’avoir laissé filer aussi vite. Elle revint au niveau de la rouquine. « Ces couleurs sont jolies, mais elles ne vont pas ensemble. Ce n’est pas grave Ariel, les choses comme ça, ça s’apprend. Puis c’est plus facile que… l’espagnol par exemple. » Elle lui fit un clin d’œil et lui donna les vêtements choisis « Essaye ça, je pense que ça devrait t’aller. Tu es très jolie, et tu devrais mettre tes formes en valeur. » Croisant les bras dans l’attente que la jeune fille aille se changer, Khloé rajouta « Au fait, appelle moi Khloé, pas madame.. Je ne suis si vielle que ça. ».

    Pendant que la jeune fille était dans la cabine d’essayage, Khloé s’ennuya un peu. Elle se dit qu’alors qu’il n’y avait pas de honte à dire ce qu’elle pensait, puis ce n’était qu’une lycéenne. « Ariel ? Tu sais, je trouve que tu ressembles beaucoup à l’héroïne de la petite sirène. C'est fou je sais, mais je t’avouerais que je suis très princesses et compte de fées. Je sais que ça peut paraître démodé et irréel, mais c’est cette passion qui m’a donné envie de toujours être bien habillé. Au fond, on attend tous notre prince charment non ? » Khloé était persuadée que Ariel l’a prendrait pour une folle, mais bon. C’était tout de même elle qui lui donnait des conseils, gratuits en plus.
    .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. I think you need an extreme makeover.  Empty
MessageSujet: Re: 01. I think you need an extreme makeover.    01. I think you need an extreme makeover.  EmptyMar 27 Déc - 18:04

    Ariel ne s'était pas attendue à recevoir de si bons conseils de la part d'une inconnue. Si elle s'était attendue à cela, alors peut-être qu'elle aurait fait attention à ce qu'elle prenait ou peut-être qu'elle aurait réfléchit deux fois avant d'entrer dans ce magasin au goût chic. C'était le destin, comme on pouvait le dire. C'était toujours avec le même sourire enjouée qu'elle regardait Khloé. Elle était vraiment très belle, et elle était très bien habillé. Cela devait exactement le genre de personne qui devait fréquenter ce magasin, au point d'être connue parmi les vendeuses. En tout cas, ça faisait vraiment plaisir à l'adolescente ; cela ne pouvait que la ravir au plus au haut point. Quand Ariel demanda à la jeune femme si elle n'était pas déjà passé à la télé, celle-ci semblait contente qu'elle lui pose cette question, du moins elle donnait cette impression. Celle-ci lui répondit qu'elle passait sur la chaîne E !, une chaîne de divertissement, qui était le plus principalement composé d'émissions de télé-réalité du style « la famille Kardashian » ; c'était elle la journaliste de la chaîne. Ça aurait pu paraître un peu invraisemblable si l'adolescente disait qu'elle ne regardait pas ce genre d'émissions. Sauf que c'était vrai. Il était rare qu'elle se mette à regarder la télé pour regarder des télés-réalités, ce n'était pas son genre d'émissions favorites. Peut-être néanmoins, quand elle était avec des amis ; alors oui elle se mettait à regarder ça, car ça la faisait toujours rigoler ; sûrement comme la plupart des adolescents. La jeune fille trouvait quand même que même si Khloé était une journaliste, alors elle avait un goût très prononcé pour la mode. La plupart des journalistes qu'elle avait vu à la télé, était le plus principalement habillé tous de la même façon ; pourtant elle se disait que Khloé, elle, devait peut-être, être unique dans son genre. « Ah. Je ne regarde pas ce genre d'émissions, mais je crois que je vous ai déjà vue, un jour. En tout cas, vous vous habillez très bien pour une journaliste. » C'était un compliment digne d'Ariel. Ca c'était sûre. Toujours dos au miroir, elle vit la jeune femme posé les affaires qu'elle tenait entre ses mains, pour venir vers elle. Celle-ci lui expliqua ce qu'était un Oscar de la Renta. Apparemment c'était une marque connue. Elle rajouta même qu'il valait mieux avoir du style en ne s'habillant pour pas très cher, qu'avoir beaucoup d'argent et porter ainsi des costumes telle Lady Gaga. Peut-être que cela était une blague, Ariel esquissa quand même un petit sourire en coin, comme-ci elle ne savait pas quoi dire face à cette remarque. Les yeux toujours rivés sur la jeune femme, dans un coin de sa tête elle se demandait quand même quelle tenue est-ce qu'elle allait lui proposer. Non pas qu'elle redoutait cela, mais c'était comme-ci elle avait hâte. Hâte de savoir quelle style allait lui être proposé. Si cela allait être plus beau que cette tenue non accordée. Quand Kloé lui donna les vêtements, la rouquine eu le droit à ce que celle-ci lui redise que les couleurs n'allaient pas ensemble, malgré le fait qu'elles étaient très belles. Que cela n'était pas grave, puis, ça s'apprenait et que cela était beaucoup plus facile que l'espagnol. Ariel ne pouvait qu’acquiescer cela. Elle n'avait jamais était très douée en espagnol, même si elle faisait des efforts, elle se retrouvait quand même avec de mauvaises notes. Bref. Elle prit les affaires que lui tenait Khloé. « Merci » Puis, elle partit se changer dans la cabine. Quand elle entendit la jeune femme lui dire qu'elle pouvait l'appeler Khloé et non madame, elle ne put s'empêcher d'avoir un petit rire. Non par moquerie, mais simplement parce qu'elle venait de remarquer, que oui c'était stupide.« C'est l'habitude ; mais, euh d'accord alors Khloé » dit-elle avant de refermer le rideau. Dans la cabine d'essayage, elle regarda les habits que lui avait choisis la jeune femme et elle ne put s'empêcher de sentir une sentiment de joie au fond d'elle. Elle trouvait que ces vêtements étaient très beaux, et que peut-être que oui, cela allait lui aller. Tandis qu'elle se changeait, elle entendit la voix de Khloé qui lui disait qu'elle trouvait qu'elle ressemblait beaucoup à l'héroine de la petite sirène ; que certes ça pouvait paraître fous, mais qu'elle était très princesse et conte de fée. C'était cette passion qui lui avait donné envie d'être toujours bien habillée. Et elle continua en lui demandant qu'au fond on attendait tous notre prince charmant. Sortant de la cabine, Ariel regarda la jeune femme, en souriant. « Oh merci. Justement Ariel la petite sirène, c'est mon héroïne préférée. Et non ce n'est pas fou ; en plus la façon dont vous habillez ça fait très princesse. Oui, on attend tous notre prince charmant, obligé il va venir un jour. » Peut-être pas avec son cheval blanc, et tout ce qui pouvait suivre ; mais rêver était une belle chose pour combler ce qu'il n'y avait pas forcément dans la vie réelle. Ne remarquant pas que sans y prêter attention, elle continuer de vouvoyer la jeune femme, la rouquine se dirigea vers le miroir, où elle s'observait, ravit de la tenue. « La tenue que vous m'avez choisit est superbe ; c'est vrai que les couleurs s'accordent mieux que l'autre tenue que j'avais choisit » Il fallait bien l'avouer. Elle n'allait pas se mentir à elle même ; d'ailleurs elle n'était pas du tout comme-ça. Se regardant toujours dans le miroir, elle se dit que oui elle avait eu de la chance d'avoir rencontrée Khloé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. I think you need an extreme makeover.  Empty
MessageSujet: Re: 01. I think you need an extreme makeover.    01. I think you need an extreme makeover.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. I think you need an extreme makeover.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-