Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. Carry me home!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. Carry me home! Empty
MessageSujet: 01. Carry me home!   01. Carry me home! EmptyVen 23 Déc - 17:21

01. Carry me home! Tumblr_lm0w8oKTcd1qbzaheo1_500

Beth arpentait les magasins depuis bientôt une heure avec sa mère, l'air de plus en plus désespéré. Elle tenait absolument à se trouver de nouveaux habits pour la rentrée, mais la petite fille, elle, n'était définitivement pas fan des magasins. Sauf peut-être ceux qui proposaient des jouets à la vente, mais les habits, elle en avait marre. En plus tout était moche. Mais voilà, elle n'avait pas le choix, et à dire vrai elle évitait de se plaindre; elle ne tenait vraiment pas à ce que sa mère lui en veuille, déjà qu'avec l'arrivée des petits elle semblait ne plus s'intéresser à Beth, cette dernière savait très bien que le moindre faux pas de sa part pouvait lui coûter cher. Shelby la grondait de plus en plus souvent, et ce sans avoir de raison valable. Aux yeux de Beth, l'explication était toute trouvée: elle ne l'aimait plus. Alors s'il fallait adosser un sourire presque sincère et affirmer que son nouveau pull était magnifique pour éviter de ne perdre davantage cet amour maternel, la blondinette le ferait. D'ailleurs, elle tenait fermement la manche de la veste de sa mère alors que celle-ci poussait le landau deux places dans lequel se trouvaient ses petits frères. « Maman, on rentre bientôt? » Elle avait posé la question à mi-voix, comme pour que sa mère ne choisisse de l'entendre ou non, comme si elle n'était pas obligée de l'entendre, comme si elle pouvait prétendre ne pas avoir compris la question, histoire qu'elle évite de ne se fâcher contre Beth. « Bientôt. » Chez les adultes, Beth l'avait appris à ses dépends, "bientôt", c'était un très long moment. La petite fit donc la moue en haussant une épaule, tentant de prendre son mal en patience, se persuadant que cette réponse la satisfaisait. La petite famille entra finalement dans une énième boutique de vêtements alors que la petite fille s'impatientait. Elle lâcha alors la manche de sa mère, comme si cela pouvait lui permettre de trouver une occupation en attendant qu'elle n'ait fait ses achats. Elle qui détestait les nounous, elle finissait par se dire qu'elle aurait préféré en avoir une aujourd'hui, rester jouer à la maison au lieu de devoir suivre sa mère dans au centre commercial. C'était l'un des nombreux désavantages quand on avait six ans. On ne pouvait rien décider tout seul, et on devait toujours obéir à ses parents...

Néanmoins, Beth afficha bientôt un sourire; elle venait de trouver parade à son ennui. Il y avait, dans un rayon voisin, un petit garçon qui lui aussi en avait visiblement marre d'être là. Il n'arrêtait pas de répéter qu'il s'ennuyait, et, intriguée, Beth le regarda du coin de l’œil avant de n'aller vers lui. En s'approchant, elle réalisa que c'était un petit garçon de son école, avec qui elle avait l'habitude de jouer à trappe-trappe. Ni une ni deux, un sourire aux lèvres, ils se mirent à courir entre les vêtements, tentant parfois de se cacher derrière des habits pour gagner du temps. « Beth arrête! » Shelby ne voulait pas qu'elle joue dans les boutiques, elle le lui avait souvent dit, parce que selon elle lorsqu'elle s'amusait, la petite fille faisait trop de bruit et manquait de ne rentrer dans les gens. C'est alors que Nathan -le petit garçon- eut une idée fabuleuse: aller jouer juste devant le magasin. La grande allée permettait largement qu'une partie de trappe-trappe s'effectue sans parents qui grondent. Les petits garnements se rendirent donc à l'extérieur du magasin, et la partie reprit. Ils s'amusèrent ainsi peut-être un quart d'heure, puis la maman de Nathan sortit, des sacs à la main. « Allez viens, on rentre! Beth, tu devrais retourner dans le magasin avec ta maman. » La blondinette acquiesça à cette remarque, faisant au revoir de la main. Mais une fois son ami éloigné, elle se demanda dans quelle boutique elle avait bien pu laisser sa mère. C'était certainement celle-là, elle reconnaissait la veste rose en vitrine... à moins qu'elles ne soient plutôt allées là où il y avait cette jeune vendeuse... ou peut-être celle qui annonçait des promotions... Beth était perdue. Elle savait qu'elle n'était pas loin du magasin recherché, mais elle ignorait où exactement elle devait se rendre. Son petit cœur se mit à battre de plus en plus vite, de plus en plus fort, alors qu'elle regardait anxieuse et à toute allure autour d'elle; elle cherchait tellement le visage de sa mère qu'elle n'arrivait même pas à analyser ce qu'elle voyait dans le centre commercial, elle ne savait plus du tout où elle était. Sentant sa gorge se serrer, la petite puce ne tarda pas à se mettre à pleurer. Personne ne s'arrêtait pour l'aider, et elle se sentait d'autant plus seule. Sa maman non plus n'avait pas été alertée par ses pleurs, et Beth en venait à se demander si elle la reverrait un jour. Elle l'avait déjà perdue dans les magasins, c'est sûr, mais d'habitude elles se retrouvaient rapidement. Là, Beth avait un mauvais pressentiment. Si ça se trouve, Shelby était partie sans elle... Finalement, toujours en larmes, elle décida de prendre les choses en main: elle regarda donc les boutiques avec attention, et en choisit une. Celle où il y avait le moins de monde. Avec un peu de chance c'était dans celle-ci qu'elle était tout à l'heure. Mais en y entrant, elle réalisa qu'il n'y avait presque personne; juste quelques personnes qui travaillaient ici. Les sanglots de la petite s'accentuèrent encore. Sans sa mère, elle était perdue, tant mentalement que physiquement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
01. Carry me home! Empty
MessageSujet: Re: 01. Carry me home!   01. Carry me home! EmptyMer 28 Déc - 19:45

Mercredi après-midi.. Normalement, un après-midi pour les lycéens de McKinley de repos ou de sortie, mais pas pour Hayley. Elle devait travailler toute l'après-midi, et les jours où elle n'avait pas cour aussi. Elle aurait sûrement préférée sortir avec des amis ou rester chez elle, mais non ! Elle devait travailler, pour avoir des sous. Bien évidemment, elle avait de l'argent de poche, mais elle se disait que travailler pourrait peut-être lui apporter certaines expériences dans le monde du travail, chose que la plupart des autres lycéens ne font pas. Ils préféraient se balader dans Lima ou aller faire les boutiques.. Mais l'avantage pour la nouvelle lycéenne de Lima, c'est qu'en travaillant dans cette très belle boutique, elle avait certains vêtements à moitié prix, ce qui était plutôt avantageux pour elle. Elle marchait dans le grand centre commercial en regardant de gauche à droite, jusqu'à trouver la boutique où elle travaillait. C'était son premier jour de travail, elle était déjà venue mais il lui fallait un peu de temps pour savoir où se trouvait le magasin. Après l'avoir trouvé, elle vit que c'était fermé. Il n'était que 13h45.. Hayley devait donc attendre que la patronne vienne ouvrir la boutique, puisque celle-ci n'avait pas encore beaucoup confiance en la lycéenne, puis elle devait aussi lui montrer ce qu'elle doit faire, conseiller les clientes et tout le reste. C'est donc pour cette raison que la lycéenne était venue en avance. Elle attendit environ 15 Minutes.. Elle regardait les gens qui passaient, ceux qui rentraient dans les boutiques et ceux qui sortaient. Elle la vit enfin arriver. La jeune blondinette se demandait donc pourquoi elle criait sur ses employés qui arrivaient en retard, alors qu'elle le faisait elle-même. La lycéenne se disait qu'elle devait la supporter pendant peut-être longtemps, déjà qu'elle n'aimait pas ce genre de personne.. Mais au fond, la jeune femme paraissait gentille, même si elle se devait d'être très sérieuse et cela se comprenait. Elle salua donc la patronne et les deux jeunes femmes rentrèrent dans la boutique, qui était très jolie. Hayley regarda autour d'elle en remarquant qu'il n'y avait que des vêtements très beaux. Après quelques secondes d'observation, elle fixa la jeune femme qui lui fit visiter la boutique et qui lui expliqua ce qu'elle devait faire, comment elle devait accueillir les clients et surtout rester patiente avec eux. Comme si la lycéenne ne le savait pas.

Quand elle vit la patronne partir, elle se mit directement au boulot, enfin pas tout de suite ! Elle fit un petit tour sur facebook sur son téléphone avant de le ranger, puis elle se mit à la caisse en attendant des clients. C'était sa première journée, elle n'avait surtout pas le droit à l'erreur, puis la directrice allait sûrement revenir dans la journée pour voir comment cette après-midi allait se passer pour la lycéenne. Elle vit qu'il n'y avait encore personne, elle décida donc de s'occuper en rangeant les vêtements qui était posés n'importe où. Elle remarqua qu'il y avait beaucoup de beaux vêtements, mais vraiment beaucoup ! Elle vit un magnifique ensemble, qui ne coûtait pas très cher, mais un peu trop cher pour ce qu'avait Hayley dans la poche. Elle reposa donc cet ensemble à sa place et pour se consoler, elle se disait que quand elle aura toucher sa paye, elle aura les moyens. Elle se mit à sourire et elle alla saluer des personnes qui venait d'arriver. Elle attendit sagement que les clients ait fait leur choix, puis elle vit d'autres personnes rentrer, ce qui la fit sourire. Elle se disait qu'il n'y aurait sûrement personne, mais il fallait juste attendre que le centre commercial se remplisse. Le temps passait très vite et Hayley ne s'en rendait même pas compte. Elle se disait que ce job était vraiment fait pour elle ! Elle aimait s'occuper de boutiques et elle pensait surtout que cela allait être assez difficile, étant donné que c'était la première fois pour elle, mais non. La lycéenne s'en sortait très bien, pour une première journée. C'était parfait pour elle, elle ne voulait pas travailler tout les jours et elle voulait faire un travail qu'elle aime, et bien pour elle, c'est mission accomplie. Il fallait juste garder ce job, et la tâche allait être assez compliquée. La patronne est une femme qui voulait que tout soit parfait et qu'une seule faute est presque impardonnable, et ça, Hayley l'avait très bien compris. En voyant qu'il n'y avait plus personne, elle alla vers l'entrée et elle attendit en regardant les gens qui passaient. Elle vit tout à coup, une petite fille qui jouait avec un garçon, pas très loin. Elle les regardait en souriant, qu'est ce qu'elle voulait être petite comme eux, maintenant. Loin de tout les soucis des grandes personnes, encore entrain de jouer à trappe-trappe et dessiner à l'école. Mais tout cela était maintenant loin. Hayley allait bientôt devenir une vrai femme et cela l'inquiétait un peu. Elle détourna le regard quand elle vit partir le jeune garçon. La petite fille allait sûrement rejoindre sa mère et elle rentra donc dans le magasin, en regardant un petit bloc-note qui était poser à côté de la caisse. Dedans, il y avait marquer ceux que la boutique gagnait chaque jour. Cette somme était quand même pas mal pour une seule journée. Tout à coup, elle entendit quelqu'un rentrer dans le magasin, elle leva la tête en souriant, jusqu'à ce qu'elle voie une petite fille qui pleurait. Elle alla vers elle en se mettant à genoux et en séchant les larmes de la petite fille. Elle remarqua que c'était celle qui était entrain de jouer tout à l'heure. « Ma puce, qu'est ce qu'il se passe ? » demanda-t-elle en étant assez inquiète pour la petite fille. Elle ne savait pas du tout ce que la petite avait, mais si elle était entrain de pleurer, c'était pour une bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas
 

01. Carry me home!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-