Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. What's up big bro'?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptyVen 30 Déc - 18:53

Le Gramophone Records. S’il y avait un endroit en ville qui était important pour Ryder, c’était bien celui-là. Le magasin de musique avait été le témoin de nombreux événements dans la vie du garçon. D’abord, c’est à cet endroit qu’était née sa passion pour la musique. Il allait toujours se rappeler le jour où il était entré dans la boutique avec Connor, son frère ainé. Ce dernier souhaitait se procurer un CD. À l’intérieur, il y avait ce mec, Eric, qui grattait les cordes d’une guitare. Il jouait d’une façon extraordinaire. La musique qui sortait de l’instrument était très jolie et fluide. Le musicien bougeait ses doigts très rapidement. Il avait été immédiatement impressionné. Eric lui avait l’instrument entre les mains et Ryder s’était tout de suite sentit à l’aise. Il ne savait pas trop ce qu’il faisait, mais il avait aimé cela et la sensation de pouvoir produire de la musique seulement en touchant des cordes était tout simplement fantastique. Le jeune garçon avait ensuite pris des cours avec Eric à chaque soir après les cours. Rapidement, la musique avait pris une place importante dans la vie de Ryder. Ensuite, c’est naturellement qu’il avait postulé pour devenir commis, une fois adolescent. Le job de rêve pour lui. Être payé à écouter de la musique toute la journée, pouvoir conseiller, découvrir de nouveaux groupes…quoi demander de mieux! C’est aussi à cet endroit qu’il avait rencontré son meilleur ami et présent colocataire, Robbie. Ce dernier passait plusieurs fois par semaine et Ryd’ s’était rapidement aperçue que les deux garçons avaient les mêmes goûts et ils s’étaient mis à discuter. Au fil du temps, une belle complicité s’était installée entre eux. Une complicité qui était toujours bien présente aujourd’hui. Il avait aussi eu le malheur d’être la victime d’un pseudo hold-up alors qu’il s’apprêtait à fermer le magasin avec une autre employée, Ashley Sinclair. Heureusement, il y avait eu plus de peur que de mal, cette soirée-là!

Finalement, c’est là qu’il avait eu la chance de faire la rencontre de son « grand » frère, Dorian Robertson. Ce dernier l’avait rapidement pris sous son aile. Ryd’ avait vu en Do’ le grand frère qu’il avait toujours voulu avoir. Oh, il s’attendait très bien avec Connor, mais celui-ci était un sportif pur et dur et il ne parlait que de cela. Ryder ne pouvait pas parler de musique, de groupes, d’artistes avec lui. Ce qui était tout le contraire avec Dorian qui ne se gênait pas non plus pour lui prodiguer des conseils. Le jeune homme avait toujours trouvé Dorian plus accessible que Connor. Lorsqu’il discutait avec son vrai frère, il avait toujours l’impression d’être juger ou d’être incompris. C’était tout le contraire avec son partenaire de travaille. Il leur arrivait souvent de faire des trucs à l’extérieur ensemble. Comme deux frères.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Ryder se trouvait devant son magasin fétiche. Depuis son retour de tournée, il y avait de cela quelques semaines, il avait été très occupé. Beaucoup de monde à voir, de choses à gérer et ses pratiques avec Rachel continuaient, même s’ils étaient en congé. Il avait entendu dire que son ancien collègue et ami avait acheté le Gram’s et qu’il avait même fait construire un petit studio à l’arrière. Le musicien avait été très enchanté par cette nouvelle. Selon lui, aucune autre personne ne pouvait être le propriétaire de cette boutique. Il savait aussi qu’avec Do’ à sa tête, le Gram’s allait garder son ambiance rock et un peu « vieillot » et qu’il n’allait pas devenir l’un de ces magasins à grande surface. Ryd’ avait donc profité d’un petit moment de libre pour aller féliciter Dorian, mais aussi prendre de ses nouvelles. Le garçon s’en voulait un peu de ne pas l’avoir contacté durant ces trois années où il avait été en tournée à travers le pays. En espérant que lui ne l’ai pas pris aussi mal.

Ryder entra donc dans la boutique avec un sourire, faisant du même coup tinter la petite clochette installée au-dessus de la porte qui annonçait l’entrée d’un nouveau client. Ce son lui avait beaucoup manqué. Il s’arrêta un petit moment à l’entrée pour contempler le magasin dans lequel il avait passé plusieurs journées. Rien n’avait changé ou à peine. Certaines sections avaient été déplacées, mais c’était normal. Cela arrivait fréquemment. Un peu de changement stimulait toujours les ventes. Il toucha du bout des doigts les CDs sur les tablettes en s’avançant vers la caisse. Derrière le comptoir se trouvait une jeune fille blonde qui lisait le Rolling Stone. "Salut. Est-ce que Dorian est là aujourd’hui? " Lui demanda-t-il. L’employée leva la tête de son magazine et lui sourit avant de disparaitre dans l’arrière-boutique. Elle revint quelques instants plus tard et lui signala que le propriétaire serait là dans quelques minutes. Ryder la remercia et attendit patiemment son grand frère qu’il avait bien hâte de voir!


Dernière édition par Ryder Crawford le Lun 9 Jan - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptyVen 30 Déc - 22:09

La journée venait à peine de commencer que Dorian menait déjà de front ces deux travail. Il tenait la boutique avec l'aide de Declan et d'une jeune étudiante qu'il avait engagé. Pendant que celle-ci était à la caisse, Dorian restait dans l'arrière-boutique du magasin pour recevoir les CD's qu'il devait recevoir depuis un moment. Et surtout, il avait rendez-vous avec ce groupe local qu'il devait écouter pour voir s'ils avaient vraiment le niveau pour que Dorian soit leur tremplin. Certes, il en doutait mais peut-être un déclic allait arriver entre le jeune homme et les musiciens. S'il avait installé ce petit studio d’enregistrement, c'était à la fois pour son plaisir personnel mais aussi pour aider ces petits troubadours du coin à tenter leur chance dans le monde impitoyable de la musique. Comme Dorian l'avait voulu des années auparavant. Mais il avait grandi et ses rêves avaient laissé place à des espoirs beaucoup plus terre-à-terre et qu'il souhaitait nourrir. D'une part, en secret, il continuait à chanter et à s'enregistrer, juste "au cas où" comme il aimait le penser. Mais d'autre part, il voulait aider ces jeunes de Lima à arriver dans le monde de la musique avec en quelque sorte un tuteur, quelqu'un à qui ils pourraient se référer. Certes, Dorian n'avait que de minimes contacts avec ce monde mais lorsqu'il donnait sa confiance à ces jeunes, il leur offrait aussi sa volonté et son temps pour leur trouver un contrat.

C'est alors que le groupe arriva, il les fit s’installer dans le studio alors qu'il appelait son ami Declan pour qu'il l'aide à déplacer les CD's qui venaient d'arriver. Quelques minutes plus tard, Dorian retourna dans son propre studio, sa fierté. Il écouta les musiciens pendant un laps de temps mais rien ne le stimulait, il s'ennuyait même. Il n'y avait définitivement rien qui se passait. Il les laissa tout de même continuer leurs prestations jusqu'à la fin puisqu'il savait à quel point cela pouvait être frustrant d'être si proche de son rêve mais tellement loin à la fois. Il les remercia d'être venu puis leur expliqua clairement qu'ils étaient certes talentueux mais qu'il ne voyait aucun avenir à leur collaboration. Il leur souhaita bonne chance pour la suite. Il comprit dans leur regard la déception qu'ils éprouvaient mais il n'y pouvait donc rien. En même temps arriva sa nouvelle employée qui lui annonçait que quelqu'un voulait le voir.

Surpris, Dorian demanda d'abord qui était-ce mais la jeune employée lui répliqua qu'elle n'en avait aucun idée. Tant pis alors, le fils Robertson demanda de le faire patienter le temps qu'il range le studio. Il espérait que ce ne serait pas un de ces sbires de Sue Sylvester qui viendrait le dissuader de continuer à tenir la boutique à coup de billets verts. L'ex-coach des Cheerios de McKinley High School avait dans le but de supprimer les arts et quoi de mieux que d'en détruire la source, le Gramophone Record. Elle en avait proposé de l'argent, de quoi procurer à Dorian de beaux jours mais le propriétaire a toujours été intransigeant sur ce sujet. Jamais il ne vendrait le magasin, ou en tout cas pas dans cette situation là. Ce magasin avait trop d'importance à ces yeux pour le laisser devenir une zone désaffectée. Dorian est un fan de musique et faire partager sa passion n'avait aucune limite pour lui, surtout pas l'argent.

S'il avait racheté le magasin, ce n'était pas par but d'avoir de l'argent, non. Mais plutôt de faire pérenniser ce qu'il aimait, de faire partager aux jeunes de Lima sa passion. Ainsi, le Gramophone était à présent sien et il en était fier de sa petite boutique. C'était devenu une référence de la région. Le magasin possédait une folle collection de disques, même des vinyles. Et surtout les vendeurs étaient appréciés pour leur humanité et leurs conseils. Dorian avait commencé par travailler ici, il gagnait de quoi le faire vivre avec sa sœur, puis s'était ajoutée sa cousine sans que cela ne gêna l'homme. Il s'était intégré à Lima grâce à ce magasin, il s'était fait ses premiers amis ici comme Declan ou bien Ryder. C'est aussi ce magasin qui l'avait aidé à faire passer la pilule lorsque sa sœur l'avait laissé. Il y'avait tellement de souvenirs et de beaux moments dans ce disquaire qu'il ne pouvait l'abandonner aux mains d'une personne qui le raserait.

Tous les boutons étaient à présent éteint, il pouvait alors renvoyer les employées du maire à des occupations un peu plus intelligentes pour le bien de la ville. Mais telle ne fut pas la surprise de Dorian quand il remarqua son ancien ami, Ryder Crawford, accoudé au comptoir, comme au bon vieux temps lorsque tous les deux débattaient du meilleur album de Queen ou du meilleur guitariste du moment. Une multitude de souvenirs refirent surface lorsque le visage encore juvénile du guitariste croisa celui de Dorian. Tous les deux avaient été très proches, Ryder avait tout de suite apprécié Dorian et cela était réciproque. Le propriétaire du magasin avait promptement pris le jeune homme sous son aile, d'un point de vue musicale dans un premier temps puis d'un point de vue fraternel au fil des discussions. A cette époque, le fils Robertson souffrait de sa solitude depuis le départ de sa sœur et quelqu'un sur qui se reposer n'était pas de trop pour Dorian. Et c'est alors que Ryder était présent pour lui, tout comme il était à l'écoute du jeune Crawford. Il avait du mal avec sa famille alors Dorian était apparu comme une très bonne alternative à son frère biologique. Cela faisait trois ans que les amis ne s'étaient pas parlés, encore moins vus. De toute manière, Dorian avait compris que la vie qui était menée par Ryder ne laissait aucunement de place à un quelconque retour aux sources. Encore moins avec une diva comme Rachel Berry. Alors, quelle surprise envahit l'adulte lorsqu'il découvrit son ami.

Le fils Robertson se remémora de sa première impression lorsqu'il avait entendu le gamin jouer de la guitare. Il se souvint de son talent et savait à l'époque que son habilité n'allait pas rester coincée dans l'Ohio comme avait été la sienne. Il regarda son ami droit dans les yeux et le serra fortement dans ses bras. Quelle vertueuse sensation de tenir un ami absent trop longtemps. Il lâcha les épaules du jeune guitariste et lui lança un sourire qui en disait long sur ses sentiments. « Et bien, après avoir goutté à tous les décolletés du pays, Monsieur revient voir si l'herbe est plus verte du côté de l'Ohio. Mon grand, tu en as manqué pendant que tu es parti avec ta chanteuse. Et autant te dire que j'ai pas attendu ton retour pour en profiter.» dit-il en riant. .
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptyLun 9 Jan - 0:32

Accoudé au comptoir, Ryder attendait patiemment l’arrivée de Dorian. Il était un peu nerveux à l’idée de le revoir. Cela faisait tout de même trois ans que les deux garçons ne s’étaient pas vus. Ryder s’en voulait beaucoup de ne pas avoir donné plus de nouvelles à son mentor lors de sa tournée. Il lui avait envoyé quelques mails, mais ces derniers avaient été loin d’être très explicites. Le gros de leur contenu comportait l’endroit où Ryd’ se trouvait et qu’il allait bien. Pourtant, le jeune garçon avait toujours aimé discuter avec son collègue et une bonne vraie conversation lui aurait sans doute fait du bien lors de son périple à travers le pays. Il n’avait pas de raisons particulières à son silence, mais un ensemble de plusieurs petites choses : son peu de temps libre, la fatigue, la paresse, d’autres personnes à qui donner des nouvelles, la connexion Internet pas toujours évidente etc. Il savait que Dorian n’était pas très rancunier, mais Ryd’ avait tout de même la crainte que son « grand » frère soit indifférent à sa présence.

Pendant que Ryder attendait, ses doigts tapotaient sur le comptoir la musique qui jouait à travers les haut-parleurs de la boutique. Le classique Born this way de Lady Gaga. Ryd’ avait toujours cru que le succès de cette chanteuse allait être éphémère. Il s’était trompé…toujours présente dans les radios après 8 ans, encore et toujours plus excentrique. Il s’arrêta net lorsqu’il aperçut le regard de tueuse que lui lançait l’employée par-dessus son magasine. Il s’excusa d’un sourire coupable et se dirigea vers un bac à disques compacts qu’il rangea machinalement en remettant les albums au bon endroit par ordre alphabétique comme il l’avait fait des millions de fois auparavant. Cet endroit lui manquait plus qu’il ne l’imaginait. Rencontrant à nouveau le regard de la fille, Ryd’ retourna s’accouder au comptoir. Dorian n’aillait pas tarder.

Ce dernier sortit finalement de l’arrière-boutique, souriant. Son sourire fût contagieux, car dès que Ryder aperçu son mentor, un sourire s’afficha immédiatement sur ses lèvres. Lorsque son ainé le pris dans ses bras, sa crainte disparue. Dorian était sincèrement heureux de revoir son cadet et c’était tout à faire réciproque. Le plus jeune rendit son étreinte au plus vieux. Comme le ferait un frère. Il ne pu s’empêcher de rire au commentaire du propriétaire. Oui, il ne se le cachait pas, il s’était amusé avec quelques filles pendant la tournée. Il avait été célibataire pendant une longue période et c’était connu, les filles adoraient les musiciens, même si ceux-ci ne jouaient pas dans un groupe populaire. Tant qu’ils savaient manipuler un instrument, c’est ce qui était importait pour elles. Alors, il n’allait certainement pas passer à côté de cela, non? Une fille avait par contre tout changé. Il avait revu Savannah lors d’un bref séjour à Lima en avril dernier et les deux anciens amoureux avaient décidé de se donner une nouvelle chance. Ryder était fou d’elle, alors inutile de spécifier que les autres groupies avaient pris le bord et qu’elles ne l’intéressaient plus. Do’ devait être au courant de la nouvelle. Après tout, il connaissait tout de leur histoire et de leur première tentative, bien malgré lui. Puisqu’ils avaient partagé plusieurs quarts de travail lors de cet été de 2012, il avait assisté aux questionnements, aux rêves et à la béatitude de Ryder au début de leur histoire. Il avait aussi supporté sa colère et sa tristesse à la fin. Bien sûr, Ryd’ ne le croyait pas une seconde qu’il avait profité de son absence pour faire quoi que ce soit avec sa belle. "Je sais déjà que l’herbe est plus verte ici! " Il lui donna une petite tape amicale sur l’épaule. Il était très heureux de le revoir. " Et toi! T’as pas changé! Malgré la trentaine dépassée…attends…c’est quoi ça?" Il approcha sa main vers la tignasse de son ainé et attrapa un cheveu. Mais c’est un cheveu blanc!"[/b][/color]Il tira dessus. " Ah non, il est châtain."Il éclata de rire. Un petit jeu entre les deux qui s’était instauré dès le début de leur amitié. Chacun n’en loupait pas une pour rappeler à l’autre qu’il était plus vieux ou plus jeune.

Ryder n’était pas là par hasard. Oui, il voulait des nouvelles de son ami, mais il était principalement au Gram’s pour une raison. Depuis son retour, et même avant, il se posait beaucoup de questions sur lui et son avenir et il avait immédiatement pensé à Dorian pour le conseiller. L’expertise de l’ainé n’était plus à prouver pour Ryder, il l’avait aidé tellement de fois que ce soit avec sa famille, Leah, Gale, l’école ou la musique. Mais avant les conseils, les réjouissances! "J’en reviens pas que t’ailles acheter le Gram’s! Félicitations mec! Il n’aura jamais aussi bon proprio que toi! Il empoigna les épaules de Dorian pour le féliciter. "Alors? Tout roule? Le studio, ça marche bien? "
Ryd ne souhaitait que le meilleur pour son ancien collègue. Il espérait fortement que tout aille bien et que Do’ n’ait pas mis toutes ses économies dans un projet qui risquait de tomber à l’eau.


Dernière édition par Ryder Crawford le Lun 30 Jan - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptySam 14 Jan - 11:59

Quel plaisir de voir cette tête encore jeune pour Dorian. Alors que la crise de la quarantaine s'approchait pour le Robertson, Ryder n'avait même pas encore dépassé les 25 ans. Presque dix ans les séparait et pourtant il s'entendait comme les deux doigts de la main. Très certainement le fait pour Ryder qu'il n'ait jamais eu quelqu'un qui partageait sa passion. De son côté, Dorian avait immédiatement senti quelque chose chez le garçon. Le nouveau propriétaire avait toujours eu ce petit instinct, presque féminin, qui lui permettait de rapidement cerner une personnalité. Avec Ryder, il ne lui avait pas fallu longtemps avant de comprendre que les deux se ressemblaient fortement. Et automatiquement, le courant passait bien entre les deux, dans un premier temps à propos de la musique puis s'est propagé dans tous les sujets possibles de discussions.

Et c'est donc malgré cette différence d'âge devinrent rapidement de très bons amis. Ils sortaient souvent ensemble tous les deux dans les petits bars de la ville. Ils y allaient pour chanter dans un premier temps. Les deux prenaient leur guitare et montaient sur scène. Cela se résumait principalement à des chansons douces, posés. Pour une seule et unique raison, c'est ce qu'aimaient les jeunes demoiselles de Lima. Avec le genre un peu sensible qu'ils se donnaient, c'était encore plus simple de trouver quelqu'un avec qui finir la soirée. Et c'était une rengaine qui se répétait au fil du temps. Les deux hommes avaient du charme, c'est indéniable et ils n'avaient aucune contrainte. Et pourtant, au fur et à mesure que ce petit programme avançait, les deux guitaristes ressentaient l'envie d'une relation stable.

Dorian en voyait passer de nombreuses filles au Gramophone Record, certaines n'étaient même pas intéressés par les disques. Elles venaient seulement pour la devanture, pour le propriétaire du magasin avec sa gueule d'ange. Petit à petit, le fils Robertson en avait pris l'habitude même s'il avait un sentiment mitigé à ce propos. Il était bien évidemment flatté qu'on s'intéresse à lui, que les femmes de 7 à 77 ans faisaient tout le chemin jusqu'ici pour voir à quoi ressemblait ce mystérieux célibataire. Mais d'un autre côté, il n'appréciait pas forcément le fait que la principale raison de la cohorte qui circulait dans son magasin était lui-même plutôt que le dernier CD de Coldplay ou les conseils prodigués par Declan. Et c'était bien évidemment pas dans cette foule de groupies qu'il allait trouvé quelqu'un qui l'apprécierait vraiment pour lui. Très sentimentale et peut-être trop romantique, c'était ce qui caractérisait principalement Dorian en amour.

Pour les femmes, il était principalement le prince charmant. Celui que toutes rêvent de connaitre un jour, de s'accrocher à lui et de ne plus jamais le laisser partir. Il possédait un travail solide et rémunérateur, il était sociable, sportif et surtout beau-garçon. Et pourtant, ce stéréotype qui lui collait à la peau devenait de plus en plus un fardeau. Le fils Robertson souhaitait trouver quelqu'un qui l'aimait, c'était indéniable pour une relation, mais aussi quelqu'un qui accepterait son penchant pour la bière, sa passion parfois envahissante pour la musique et surtout son amour. Dorian espérait du fond du coeur trouver cette personne. Il souhaitait trouver cette princesse charmante lui aussi.

Une petite tape sur l'épaule le ramena à la réalité, laissant ses songes amoureux pour le moment. Le visage joyeux de Ryder lui rappela les nombreuses fois où les deux se posaient tranquillement chez Dorian pour jouer, un moment presque idyllique. La petite remarque sur la trentaine le fit sourire, le cheveu blanc aussi. Il se rapprochait de plus en plus de la quarantaine maintenant et le poids des années allait bientôt se faire ressentir. Alors que Ryder venait à peine de dépasser le monde de la jeunesse, Dorian se retrouvait déjà loin devant lui. Et ce jeu que les deux hommes avaient instauré était là pour leur rappeler que cette différence d'âge n'était pas importante. Le propriétaire du Gramophone serra les dents lorsque le fils Crawford lui tira un cheveu. Un petit sourire en coin apparu lorsque son compère affirma qu'il était simplement châtain. Dorian se gratta la tête et mit ses mains dans son jean, un automatisme chez lui, comme son habitude de toujours mâchouiller quelque chose, un cure-dent ou un chewing-gum. Ensuite, son protégé le félicita pour sa nouvelle acquisition, le Gramohpone Record.

Un endroit avec de nombreux souvenirs pour lui, comme une autre maison. Il s'était fait de nombreux amis ici, dont Ryder. Et voir toutes ces personnes déambuler dans son propre magasin l'emplissait de fierté. Oui il avait du mettre la main au porte-feuille pour pouvoir acheter ce petit bout de lui-même mais le jeu en valait la chandelle et jamais il ne regretterait d'en avoir fait l'acquisition. Ryder continuait ses compliments alors que Dorian, flatté, bougea à tout ce qu'il disait. Il sortit une main de sa poche, remit le col de sa chemise en place et passa la main dans les cheveux. « Le magasin marche du tonnerre, nos ventes d'albums sont stables et augmentent doucement et surement. Même mieux que quand tu étais vendeur ! » affirma t'il avec humour, simplement pour taquiner son ami. « Après le studio, c'est un peu plus mitigé, je fais passer des auditons aux quelques musiciens du coin mais aucun n'ont la carrure pour faire quelque chose. Et je n'en ai vu aucun qui arrivait à ta cheville d'un point de vue artistique. Et toi, la Rachel Berry ne t'as pas trop mené la vie dure ? ». Le compliment était sincère, Ryder était l'un des meilleurs guitaristes avec lequel Dorian ait joué et il méritait d'être connu.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptyLun 30 Jan - 16:01

Ryder s’était souvent demandé s’il n’avait pas été échangé à la naissance ou si ses parents l’avait volé à un autre couple. Si c’était le cas, ils devaient maintenant le regretter. Quoi qu’il en soit, le musicien ne s’était jamais bien senti dans sa famille. Il n’avait aucun point commun avec ses membres qui ne parlaient que de sport et s’intéressait plus à la vie des autres qu’à la leur. Il aimait ses frères, mais il n’avait jamais réussi à voir de conversation sérieuse avec eux. C’est pourquoi il s’était rapidement attaché à Dorian. Avec lui, il pouvait parler de n’importe quoi. Il n’avait jamais senti d’ennui de la part de son ainé. Au contraire, celui-ci avait toujours été enthousiaste lorsqu’il répondait à son cadet. Combien de fois il avait rêvé qu’une personne du gouvernement frappe à sa porte pour lui signaler qu’une erreur était survenue et que sa vraie famille était les Robertson seulement pour avoir Dorian comme frère. Ça aurait plus logique ainsi. Mais bon, les choses étant comme elles sont, ce n’était pas le cas et à bien y penser, peut-être qu’il n’aurait pas eu cette belle complicité avec son mentor s’ils avaient été du même sang. Ryder espérait ressembler à Dorian lorsqu’il aurait atteint son âge.

Le jeune homme était soulagé. Rien ne semblait avoir changé chez Dorian. Il avait toujours les mêmes habitudes et les mêmes manies. Il était toujours aussi calme et souriant. Devenir propriétaire et faire des sous ne semblaient pas lui être monté à la tête. Le garçon en aurait été d’ailleurs très surpris. Dorian avait toujours été très terre-à-terre. Il n’y avait non plus aucun malaise entre eux, même si près de trois ans les séparait de leur dernière rencontre. On aurait dit que cela ne faisait que quelques semaines. Il fût particulièrement heureux d’apprendre que tout fonctionnait sur des roulettes pour le Gram’s. Un changement d’administration était parfois difficile pour un commerce, mais puisque que rien ou presque n’avait changé dans le magasin et qu’il avait été repris par un employé fidèle. Les habitués de la place n’avaient donc pas été trop déconcertés. L’achat par un groupe de gens d’affaires commercial aurait tout simplement été fatal. Il rigola à la petite pique de Dorian! Il posa sa main sur son torse et ouvrit la bouche de surprise en affichant un air faussement vexé. "Tu mens! J’étais le meilleur vendeur! Si tu me reprenais, je suis sur que tes ventes exploseraient! " Il était à moitié sérieux, non pas qu’il se croyait meilleur vendeur, mais il avait toujours réussi des bonnes ventes et avait toujours eu de bons compliments de la part de ses patrons, mais aussi des clients. Même qu’il avait entendu entre les branches que les ventes avaient légèrement chuté après son départ…De l’insulte, Dorian était ensuite passé au compliment, ce qui fit rougir le jeune homme. Aucun musicien qui ne lui arrivait à la cheville? Do’ y allait un peu fort. Ryder se débrouillait très bien, mais il y avait des gens bien meilleurs que lui. La remarque fit tout de même plaisir. "C’est parce que j’ai appris du meilleur!" En effet, la majeure partie de ce que connaissait Ryd à la guitare lui venait de Dorian. Ce derniers lui avait donné une multitude de conseils et de technique et lui avait montré comment se comporter sur la scène. Son talent il le devait à lui-même, mais toutes les autres petites choses autour de la musique et de la guitare était l’œuvre de son mentor."Ne te décourage pas! Le studio est encore tout nouveau. Tu découvriras certainement un talent unique très bientôt!"

En tout cas, ça faisait plaisir à voir un Dorian souriant et heureux. Ryder se rappelait l’état dans lequel se trouvait son ainé la dernière fois qu’il l’avait vu. Dorian n’en menait pas large depuis le départ précipité de sa petite sœur. Il ne connaissait pas particulièrement Ecaterina, mais elle avait fait des ravages dans son entourage proche. Non seulement pour Dorian, mais aussi pour Gale, l’un de ses meilleurs amis. Malgré lui, Ryder avait assisté à leur désarroi et leur tristesse. Il s’était alors senti complètement nul. Le brun était probablement la pire personne pour prodiguer des conseils. Il était d’une bonne écoute, mais il ne fallait pas lui demander quoi faire. Surtout pas dans des circonstances personnelles. Mais tout cela semblait de l’histoire ancienne, car il avait aperçu Ecat dans les rues de Lima. . "Oh mais pourquoi tout le monde croit qu’elle m’a fait la vie dure! Elle est tout simplement exceptionnelle! C’est vrai que c’est une diva, mais elle a le talent pour se comporter de la sorte. Haha. Sérieusement, elle a été très correcte. C’est sur que parfois, elle se montrait plus dure, mais elle voulait que tout soit parfait et puis bon, je n’étais pas là pour passer le temps non plus. Elle sait ce qu’elle veut et c’est tant mieux!" Il n’avait rien à dire de méchant sur Rachel. Il s’était très bien amusé avec elle, ces dernières années. Il ne la connaissait pas au Lycée, même si lui était amoureux de sa voix. Les deux jeunes s’étaient rapidement bien entendus côté privé, mais aussi musical. Ils avaient eu des bonnes discussions. La seule chose qu’il pouvait reprocher à la diva, c’était qu’elle le réveillait beaucoup trop tôt pour les répétitions. Mais il lui en voulait rarement longtemps, puisque la chanteuse arrivait toujours avec des beignets et du café. Une bonne patronne quoi!

Les réjouissances des retrouvailles et des nouveautés dans la vie de chacun, maintenant passées, Ryder reprit un air un peu plus sérieux. Il s’accota au comptoir en croisant les bras et en regardant son "grand" frère. Il voulait discuter de choses plus sérieuses, mais ne savait tout simplement pas comment les aborder. En espérant que Dorian s’aperçoive du malaise de son cadet…!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptyVen 17 Fév - 12:18

Toujours ce visage joyeux, cette envie de vivre, c'est ce qui était resté prégnant dans le souvenir qu'avait Dorian pendant l'absence du guitariste. Pour autant, plus le temps passait, plus le souvenir du jeune homme s’effritait dans la mémoire du blondinet. Pas parce qu'il avait Alzheimer, ce serait dommage pour quelqu'un de son âge. Mais des mois de séparation avait altéré cette vision de Ryder. Petit à petit, Dorian avait appris à vivre sans la présence du jeune homme à ses côtés. Et l'ouverture de son cercle d'amis n'avait pas forcément totalement aidé cette possible lamentation sur le départ de l'un de ses seuls amis à l'époque. En conséquence, au fur et à mesure que les jours passaient, que la quantité de travail ne diminuait pas, que les sorties arrosées continuaient, Ryder n'était plus qu'un vague souvenir dans son esprit. Cependant, il gardait toujours cette affection protectrice, de grand frère. Fatalement, cette disparition soudaine, il s'y était en quelque sorte préparé mais ça faisait toujours plus mal en réalité. Ainsi, Dorian se retrouvait sans aucune nouvelle de son protégé pendant des mois. ll avait apprit par hasard qu'il était parti en tournée avec Rachel Berry.

Bien évidemment, il était content pour lui, c'était une expérience incroyable qu'il était en train d''effectuer au côté de Rachel. Il n'y avait aucune jalousie non plus dans les intentions du fils Robertson, il s'était fait à l'idée que la rudesse d'une tournée ne serait pas pour lui, encore moins la jouissance d'être connu. Il avait passé le stade des rêves enfantins qui l'accompagnaient depuis un moment. A présent, il vivait corps et âme pour son magasin, pour ses amis. Plus de place pour une quelconque envie de ce type qu'il savait très bien futile. Terre à terre, nouveau trait de caractère du propriétaire du Gramophone. Pour certain, cela aurait pu être une bonne blague mais il devenait de plus en plus adulte, responsable. Le fonctionnement du magasin l'avait fait grandir. Enfin, à trente ans passés, il pouvait enfin se proclamer adulte.

Dorian écoutait attentivement ce que son ami pouvait lui dire. Le blondinet ne connaissait pas personnellement la diva, il n'avait pas son âge et n'avait pas non plus été un élève de McKinley. Et c'était relativement rare que ce nom sorte de la bouche d'Ecaterina lorsqu'ils vivaient ensemble. Il n'avait alors que des préjugés sur le comportement de la jeune femme. Néanmoins, il était au courant de l'ampleur de son talent et la place que les habitants de Lima lui accordaient. Une star dans ce bled pommé, pour le moment, il y'en avait pas des masses. Alors autant chérir celle qui remplirait ce rôle trop longtemps vaqué par Sue. Elle était talentueuse en plus et avec un guitariste de la trempe de Ryder, elle serait bien entouré musicalement.

Le regard transperçant du blondinet se posa naturellement sur son protégé. Il semblait relativement mal à l'aise. Un petit sourire après son explication sur Rachel le fit réagir dans le bon sens. Dorian lui avait pardonné son départ et bien évidemment, ce n'était plus à l'ordre du jour. « De retour à Lima alors. Tu comptes faire quoi ? Venir me piquer ma place au Gramophone ? » lança t'il avec un petit clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  EmptyMar 13 Mar - 19:53

Cela ne prit pas beaucoup de temps à Dorian pour s’apercevoir du changement d’attitude de Ryder et ce dernier lui en fût reconnaissant d’avoir initié la conversation vers le côté plus sérieux. Ryder se posait beaucoup de questions depuis quelques jours. Chaque fois qu’il revoyait ou croisait des amis ou d’anciennes connaissances, on lui demandait principalement quatre choses : Comment était la vie de tournée, si Rachel jouait les divas, s’il avait déjà vu Rachel en tenue légère et ce qu’il avait prévu de faire. À cette dernière question, il n’avait qu’une seule réponse : "Je ne sais pas…" C’est ce qu’il répondit à Dorian. Il s’était posé la question et y avait réfléchit sérieusement, mais le musicien n’avait aucune réponse claire et évidente à répondre. Une chose était sûre, il ne voulait pas piquer la place du propriétaire du Grams, comme le prétendait son ami! Il y avait trop d’éléments en jeu. La tournée internationale qui débuterait à l’automne prochain s’annonçait incroyable. Il aurait la chance de voyager à nouveau dans des endroits exotiques, historiques et magnifiques. Toute la petite bande s’entendait super bien et il avait hâte de rire et s’amuser à nouveau avec eux. Bien sûr, rien n’équivalait le fait d’être sur une scène et de faire ce qu’on faisait de mieux dans la vie, jouer de la guitare. Une tournée c’était à la fois une aventure amusante et excitante, mais aussi éreintante et frustrante. On ressentait une multitude d’émotions, c’était beaucoup de boulot, mais au bout du compte ça en valait la peine et on ressentait une énorme satisfaction de voir que tout le travail était apprécié et acclamé. Il n’était peut-être pas la vedette de ces tournées, mais il était tout de même en plein dedans et avait toutes les mêmes émotions et sentiments que ceux en avant scène.

Ryder était conscient de la chance qu’il avait. Combien de personnes tueraient pour être à sa place? Mais, désormais il n’était plus seul. "Je veux dire, j’ai adoré la vie de tournée, voyager et tout ça, mais j’avais que moi à penser dans cette histoire. Il y a Savannah maintenant. Je lui ai déjà demandé de m’attendre pendant tout un été et je sais que ça n’a pas été facile de son côté, mais aussi du sien. Je ne sais pas si je peux faire mon égoïste et lui demander d’attendre encore un an et peut-être plus…" Il en avait déjà discuté rapidement avec elle et sa copine avait dit qu’elle le soutiendrait peu importe son choix, mais Ryd ne savait pas s’il pouvait lui imposer cela. Après tout, bien que tous les deux s’aimaient à la folie, ils n’avaient jamais été réellement ensemble. Ils avaient officialisé leur couple lors du petit congé d’un mois du guitariste en avril, ils ne s’étaient pas vu de tout l’été et vivait leur amour depuis seulement deux semaines, on ne pouvait pas dire que tout était solide entre eux. Un amour à distance n’allait probablement pas résister. Pas aussi longtemps.

"Tu ferais quoi? Et je veux que tu me répondes de façon neutre et pas en tant qu’ami. Je ne veux pas entendre un « Écoute ton cœur »….Tu ferais toi qui est musicien et qui a longtemps voulu faire des tournées…tu aurais renoncé à un rêve pour une fille?" Le jeune homme était perdu et le fait d’en discuter de vive voix, le mélangeait encore plus. Il avait peur que l’une des personne qu’il respectait le plus le juge. Il aimait, non, il adorait Savannah. Pour le moment, elle était de toutes ses réflexions et aurait été prêt à tout sacrifier pour elle, reprendre ses études en éducation, devenir professeur de musique, marier sa Blondie, déménager avec elle, la soutenir et avoir un chien. Bref, d’entrer dans une routine de couple. Le hic, il était encore jeune, son couple pas des plus résistants. Tout pouvait encore arriver. Il y avait aussi ses proches qui lui avaient beaucoup manqué. Puisque Ryder ne s’entendait pas avec ses parents et plus ou moins bien avec ses frères, ses amis étaient les personnes les plus chères à son cœur. De grands changements allaient se produire dans leurs vies d’adultes et le brun voulait y assister et les vivre avec eux. Il ne voulait pas se contenter d’avoir de leurs nouvelles seulement par facebook ou courriel. Ce n’était vraiment pas une décision facile et il espérait que la sagesse de Dorian l’aiderait à voir y plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
01. What's up big bro'?  Empty
MessageSujet: Re: 01. What's up big bro'?    01. What's up big bro'?  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. What's up big bro'?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-