Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. You, me, her and...chocolate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyMar 10 Jan - 1:46

"812….814…"Une main dans celle de sa douce et l’autre tenant la valise, la porte de leur chambre ne devrait plus être bien loin. "Ah! 826. C’est la notre"Ryder se retourna vers Savannah, un large sourire excité sur le visage. "Ferme les yeux avant d’entrer! Je veux vérifier si tout est correct." Le couple se trouvait au huitième étage du chic hôtel de Lima pour fêter leur anniversaire. Cela faisait maintenant un gros 6 mois que les deux tourtereaux avaient décidé de se donner une seconde chance. Depuis le mois d’avril dernier, ils filaient le parfait amour. Pas même l’éloignement du dernier été n’avait terni leur amour. Même que ce dernier avait grandit. Six mois était une grande étape dans la vie d’un couple et Ryder avait voulu faire les choses en grand pour remercier sa belle de l’avoir attendu tout l’été, de lui avoir été fidèle et de le supporter. Il voulait aussi qu’elle puisse se reposer un peu, puisqu’elle travaillait très fort et prenait très peu de temps pour elle. Il savait que bientôt, Savannah allait être encore plus occupée à promouvoir sa collection d’hiver et commencer à se pencher sur celle de printemps. Il n’y aurait donc plus beaucoup de temps ensemble. Ryd n’avait qu’une seule idée en tête, offrir à sa copine une journée romantique et une soirée reposante.

La journée avait commencé par un petit déjeuner au lit et un petit film romantique. Ensuite, Ryder avait amené Savannah faire les boutiques et lui avait dit de choisir ce qu’elle voulait et cela serait une partie de son cadeau. Puis, ils avaient pris un diner copieux au Breadsticks. Ryder avait mis son plus beau smoking pour l’occasion. Cette journée était entièrement consacrée à la blonde. Elle était la reine. Sa reine. Il l’avait laissé parler tout au long du repas, lui répondant seulement lorsqu’elle lui posait une question. Il acquiesça à toutes ses demandes. Il lui avait dit de se garder une petite place pour le dessert, puisqu’il avait une autre surprise pour elle. Après le repas, ils étaient montés dans la voiture du garçon et ce dernier les avait conduits au luxueux et nouvel hôtel de Lima dans lequel il avait réservé une chambre.

Chambre devant laquelle ils se trouvaient présentement. Après s’être assuré que Savannah avait bien les yeux fermés et qu’elle ne trichait pas en passant sa main devant ses yeux, il sortit la carte magnétique de sa poche et la passa dans le lecteur. Un petit voyant lumineux vert s’alluma et le musicien ouvrit la porte. La chambre était tout simplement magnifique. De style moderne, ses murs étaient blancs et son doux tapis de couleur noir. Le grand lit trônait en plein milieu de la pièce. Les draps dessus étaient blancs et prunes. Il avait l’air très confortable. S’il ne se retenait pas, Ryd aurait sauté immédiatement dessus. Un grand miroir était installé juste au-dessus. Des flammes dansaient dans foyer à quatre faces se trouvait dans un coin et une grande télévision à écran plat était accrochée sur le mur en face du lit. Des rideaux de couleurs prune séparaient la salle de bain de la chambre. Dans celle-ci, se trouvait une énorme douche vitrée qui faisait place à l’imagination et Ryder avait particulièrement envie d’essayer quelque chose…Finalement, une large fenêtre qui faisait pratiquement tout le mur donnait sur un balcon et offrait une magnifique vue sur Lima. De plus, Ryder avait demandé quelques petits éléments en surplus. Ainsi, un plat à fondue ou se réchauffait du chocolat fondant se trouvait près du lit. Il s’agissait du fameux dessert. Un grand plateau de framboises, qui était le fruit préféré de la fêtée, était posé à côté. Il y avait aussi des oranges, des bananes, des fraises et des raisins. Une bouteille de champagne ainsi que deux coupes étaient à côté du plat à fondue. L’odeur préférée de Savannah, celle du bambou, flottait dans les airs. Quelques pétales de roses avaient été éparpillés sur le lit. Savannah allait peut-être trouver cela un peu kitsch, mais le brun avait toujours voulu faire cela, au moins une fois pour une fille! Il trouva sa dernière demande, un radio avec lecteur CD, sur le bureau.

Assuré que tout y était, il prit la main de Savannah et l’entraina dans la pièce. Il l’arrêta au milieu. "D’accord! Tu peux ouvrir!" Pendant qu’elle découvrait l’endroit, Ryd se dirigea vers le radio et introduisit un CD à l’intérieur. Les premières notes de la chanson d’amour préférée de Blondie se mirent à jouer. Savannah allait certainement reconnaître la mélodie version acoustique de Your love is a song, mais allait-elle reconnaitre la voix qui la chantait? C’était celle de nul autre que Ryder lui-même. Avec l’aide de Dorian et de son studio, le garçon avait passé toute une journée à enregistrer la voix et la guitare et fignoler la chanson. Il était très rare qu’il chantait, car il n’aimait pas sa voix, mais il avait trouvé l’idée bonne d’offrir cela à sa copine. Il prit ensuite la bouteille de champagne et remplit les deux verres. Il en offrit une à Savannah, en souriant.
"Bon anniversaire, ma belle."


Dernière édition par Ryder Crawford le Lun 30 Jan - 16:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyDim 22 Jan - 23:17

Un magnifique sourire se dessina sur les lèvres de la belle blonde. Savannah était aux anges et elle ne se faisait pas prier pour le montrer. Que rêver de mieux après tout ? Etre en compagnie de son petit ami charmant et aimant, passé toute la journée main dans la main … Oui c’était tout bonnement magnifique. Toutes les filles aimaient passer autant de temps avec l’homme qu’elles aimaient.

La voix grave de Ryder s’éleva dans les airs, rompant jusque-là le silence apaisant qui venait de s’installer. Il cherchait leur chambre, celle où ils allaient passer la nuit pour finir en beauté cette journée qui avait si agréable pour les deux jeunes. En effet, cet après-midi-là ils avaient passé la journée à faire du shopping, le jeune gâtant alors son bien aimé. Elle s’était évidemment fait plaisir, sans pour autant abuser de sa gentillesse, elle ne voulait pas qu’il la voit comme une folle qui jetait l’argent par les fenêtres. La suite avait été un repas puis les voilà à l’hôtel. Ceci avait été un peu une surprise vu que la blondinette n’avait jamais pensé qu’il allait mettre tout ceci en place juste pour son bonheur. C’était très … touchant. C’était pour ça qu’elle aimait Ryder mise à part son physique de surfeur Californien musclé très sexy, elle l’aimait encore plus pour la façon qu’il se comportait avec elle. Plus les jours passaient et plus son amour grandissait.
Elle ne put s’empêcher de laisser un petit échapper un petit rire lorsqu’il demanda de fermer les yeux.
« Bien monsieur, à vos ordres ! » Elle mit les mains devant ses yeux, se laissant prendre au jeu. A peine la porte fut ouverte, qu’une odeur de bambou frais chatouilla ses narines. Apparemment Ryder n’avait pas fait les choses petites, ce qui la fit sourire une fois de plus. Lorsqu’elle put enfin ouvrir les yeux, son sourire s’élargissait encore plus. La chambre … elle s’imaginait tout sauf ça ! Tout avait été minutieusement préparé à l’avance, chaque chose avait été prise pour lui faire plaisir, son odeur préféré, son fruit préféré, et la petite touche finale : des roses éparpillés par terre. Elle se croyait dans un de ces films romantiques, où toutes les demoiselles rêvaient d’être à la place de l’héroïne. Comme un peu ces dessins animés de princesse, comme celui de Cendrillon, une fille pourtant si banale qui n’a pas une vie tout en rose, et qui un jour par hasard voit sa vie bousculer avec la rencontre d’un prince charmant et une chaussure de cristal. Sauf que Savannah n’était pas du tout Cendrillon mais c’était un peu tout comme après tout… Ryder avait fait irruption dans sa vie par hasard et maintenant il était le principal responsable de sa bonne humeur constante.

A peine se fit-elle embarquer dans la chambre, qu’elle ne put s’empêcher de laisser éclater sa joie. « Waouh Ryder … je … » Une nouvelle fois son doux rire cristallin s’éleva dans les airs. Elle se trompait niaise en ce moment même. Comme la toute première fois qu’elle l’avait rencontré. Elle se rappelait de ce moment dans les moindres souvenirs. Elle se souvenait être passée pour une maladroite, se sentir gêné. Chose qui ne lui arrivait pas souvent sauf que c’était la faute à Ryder Crawford, entièrement. C’était lui qui l’avait mis dans cet état, ce qui était bien drôle en y repensant.
La jeune fille repoussa une mèche blonde, écoutant les premières notes d’une musique. Une musique qu’elle aurait pu reconnaitre entre mille. Your love is a song. Sa chanson d’amour préférée. Et cette voix … elle reconnut la voix, le timbre grave de son homme. Elle se doutait qu’il avait écrit cette chanson rien que pour elle, c’était tellement rare qu’il ose faire entendre sa voix malgré son talent de chanteur. Mais le plus beau cadeau qu’il avait pu lui faire, ce n’était pas tous ces magnifiques cadeaux non. Le plus beau cadeau qu’un homme pouvait faire à une fille c’était de l’aimer, de lui prouver son amour par des petits trucs anodins de la vie. « Bon anniversaire à toi aussi mon cœur. » Elle déposa un baiser sur ses lèvres, faisant tinter les coupes de champagne au passage. Elle l’aimait, elle avait envie de lui dire, de lui faire comprendre comme lui il lui faisait comprendre. Elle voulait le serrer dans ses bras et ne jamais rompre cette étreinte. Oui, elle se sentait bien à ses côtés, et rien n’allait pouvoir gâcher leur magnifique fête d’anniversaire.

Après avoir bu d’un trait sa coupe de champagne, elle partit s’installer sur le lit. Sans se faire prier elle prit une framboise qu’elle trempa dans la fontaine de chocolat puis qu’elle mit dans sa bouche. Ce mélange frais et chaud dans sa bouche était un véritable régal. Cela ne se lisait rien que sur son visage. Elle posa sa tête sur l’oreiller, faisant signe à Ryder de venir la rejoindre et regarda le plafond. Elle se sentait apaisé … tellement bien. Lorsqu’elle sentit le jeune homme à ses côtés sur le lit elle entremêla ses doigts avec les siens et tourna sa tête sur le côté. D’un geste lent, elle se leva un petit peu, pour déposer un baiser sur sa joue. Etre affective c’était un peu sa manière à elle de lui faire comprendre qu’elle l’aimait. « Je t’aime. »Ce n’avait été qu’un chuchotement mais parfois inaudible pour que le principal intéressé l’entende. Puis elle se releva pour prendre encore fois une framboise mélangé au chocolat fondant. C’était son petit truc ça avec lui, le chocolat, c’était un peu en quelque sorte leur péché mignon. Elle lui sourit, montrant toute sa bonne humeur à l’homme qu’elle aimait. Même si elle attendait qu’il fasse le premier pas, que ce soit lui qui commence à faire de leur soirée magique une fin comme il se doit, elle ne pouvait s’empêcher de chercher à lui faire comprendre. Elle n’avait pas lâché sa main, elle s’agrippait encore et encore. Ce n’est que lorsqu’un silence qu’elle détestait tant qu’elle se décida à parler d’une chose qui la touchait.« Tu sais ce que ça me rappelle tout ça ? Notre première rencontre ! Du moins en quelque sorte … »





Dernière édition par Savannah Williams le Lun 9 Avr - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyDim 26 Fév - 23:14

Ryder appréhendait la réaction de sa copine. Il espérait ne pas en avoir trop fait. Après tout, cela ne faisait que six mois qu’ils étaient ensembles et non dix ans. Pour certains, six mois ce n’était pas grand-chose et cet événement ne méritait pas tous les petits détails et actes romantiques que le jeune homme avait préparé. Un repas au restaurant et des fleurs tout au plus, mais pour Ryder c’était tout autre chose. Jamais l’une de ses relations n’avaient duré aussi longtemps et surtout qu’il sentait qu’elle pouvait durer encore un bon moment. Les deux amoureux étaient sur la même longueur d’onde. Ils ne se disputaient presque pas et si c’était le cas, c’était pour des broutilles et ils n’étaient jamais en froid bien longtemps. Quoi qu’il en soit, à voir le visage et le doux sourire de Savannah, celle-ci semblait apprécier la surprise. Ses yeux brillaient. Elle ressemblait à une gamine qui découvre ses cadeaux le matin de noël. La voir heureuse, rendait le brun tout simplement heureux. Il ne pouvait s’empêcher de sourire. Chaque fois qu’il la regardait, il était un peu plus amoureux et il se félicitait d’avoir orchestré cette journée romantique. La voir heureuse et reposée ainsi que l’entendre rire n’avait tout simplement pas de prix!

Il bu à son tour une gorgée de son champagne tout en ne quittant pas des yeux son amoureuse. Il pouffa en la voyant boire tout le liquide d’un coup et lui rendit son baisé en la serrant dans ses bras pour prolonger le premier baiser, mais certainement pas le dernier de la soirée. Il la suivit du regard alors qu’elle alla s’assoir sur le lit et qu’elle s’empara d’une framboise juteuse qu’elle trempa dans le chocolat. Machinalement, il lécha ses lèvres non pas à cause des framboises, mais bien à cause des lèvres de Savannah qui semblaient délicieuses. Il ne se fit pas prier pour aller la rejoindre sur le lit. Il apporta la bouteille de champagne avec lui. Il remplit à nouveau sa flûte qu’il déposa sur la table de chevet, puis il s’allongea aux côtés de la blonde sur le lit. Ils se regardèrent pendant quelques instants sans dire quoi que ce soit. C’est Blondie qui rompu le silence avec deux petits mots bien simples, mais qui le remplit encore plus de bonheur, si c’était possible! Il adorait quand c’est elle qui le disait la première. Il savait ainsi qu’elle était sincère et qu’elle l’appréciait vraiment. Ce n’était pas une simple réponse toute faite et facile à dire. Ces mots venaient d’elle et elle les pensait. "Moi aussi." Répondit-il d’une voix toute aussi douce et dans le même murmure. Parfait. Tout était parfait. Ils étaient seuls au monde, dans leur bulle sans rien pour la faire éclater. Comme à chaque fois lorsque Ryder était en présence de sa Belle, il ne pouvait ôter son sourire de son visage. Elle était si radieuse. Il avança sa main vers le visage de la jeune fille et lui frotta la joue, amoureusement. Il dégagea une mèche de cheveux devant le visage souriant et paisible de la jeune fille. Sans être trop humble, il était heureux d’être en grande partie la raison de la bonne humeur persistante de sa douce. Combien de fois les mannequins et les employés de Savannah l’avaient remercié et lui avaient dit à quel point tout allait mieux quand Ryder était dans les parages Bien sûr, il y avait d’autres raisons à la joie quasi-continuelle de la blonde. Ses vêtements se vendaient bien sur Internet, elle avait une belle relation avec ses amies Ruby et Hallie et tout roulait au boulot. Il allait continuer de faire son possible pour que tout continue de bien fonctionner dans la vie de sa copine. C’est ce qu’il répondait à chaque fois qu’on le remerciait de sa présence dans la vie de leur patronne.

Il avait d’ailleurs très envie de l’embrasser en ce moment, à force d’avoir son beau visage à quelques centimètres de sien. L’embrasser jusqu’à s’en laissé emporter vers vous savez quoi, mais Savannah en décida autrement. Elle se releva et attrapa un fruit rouge. Ryd s’appuya sur ses coudes, tout en ne lâchant pas la main de sa copine. Celle-ci évoqua le fait que cela lui rappelait leur premier rendez-vous. Le jeune homme ne pu s’empêcher de rire. "Haha t’es trop mignonne!" À part la fondue au chocolat, il n’y avait rien de ressemblant. Alors que cette journée avait été pensée et préparée, leur première rencontre avait été improvisée, tout comme leur premier diner en tête-à-tête d’ailleurs! Mais comme dessert, ils avaient partagé des fruits et du chocolat fondu. Depuis ce temps, c’était leur dessert fétiche lors des événements importants. "Je suis content que tu aies aimé ta journée, ma belle. J’ai eu l’aide de plusieurs personnes. Hallie m’a aidé avec les petits détails et elle m’a fait des suggestions, comme le parfum de bambou. Tu sais que c’est difficile à trouver? Je ne sais pas combien de boutique on a dû faire…On l’a finalement commandé sur le net. Y’a Glenn qui m’a aidé avec tes cadeaux, Dorian pour la musique et c’est grâce à Leah si on a cette chambre " Il engloba la pièce avec son bras. "Et qu’on a eu la table aux Breadsticks. Tu me connais, pas super organisé! Quand j’ai appelé pour réserver, il n’y avait pu rien! Et Leah je ne sais pas comment elle s’y est prise, mais elle a réussi à faire changer les gérants d’avis!" Il avait parlé sans arrêter de sourire. Il était tellement heureux d’avoir pu compter sur quelques uns de ses proches afin d’offrir une journée parfaite à Savannah pour leur anniversaire et il était certain que la belle blonde allait apprécier les gestes de chacune de ces personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptySam 3 Mar - 2:04

La jalousie était un vilain défaut. Savannah n’était pas jalouse, du moins elle n’était pas ce genre de fille qui s’emportait pour le moindre grain de sable. Quand elle sortait les griffes il y avait toujours une bonne raison à ses yeux derrière ce robuste accès de colère et de violence. Mais en ce moment elle était heureuse, pleine de jovialité, souriante en compagnie de son petit ami. Elle ne pensait pas aux choses qui la tracassaient sans arrêt, elle avait mis tout ça de côté.
La jeune femme passa sa main libre dans ses cheveux courts. Elle s’était toujours demandé si réellement Ryder appréciait son nouveau look, s’il ne pensait pas que sa chevelure blonde magnifique lui allait nettement mieux. Elle faisait mine de s’en moquer mais c’était bel et bien faux, son avis comptait plus que tout. Elle sentit l’étreinte de sa main serré encore plus la sienne. C’était touchant de voir que sans s’en rendre compte, chacun de leur côté s’accrochait à l’autre comme si sa vie en dépendait. Ce qui dans un sens était bel et bien vrai. Savannah se sentait en sécurité dans les bras de son copain, elle aimait quand il faisait tout pour la rendre heureuse alors qu’elle la plupart du temps se comportait comme une véritable égoïste. Mais elle ne l’aimait pas juste pour ce qu’il était avec elle, ou encore la façon dont il pouvait la faire changer parfois mais bien pour ce qu’il était. Elle écoutait attentivement ce qu’il pouvait bien dire. Elle rigola quand il se plaignit de n’avoir pas trouvé tout de suite sa senteur préférée c’est-à-dire le bambou mais très vite sa gorge se noua lorsqu’il prononçait le prénom de Leah Woods. Elle ne se rappelait plus exactement si elle lui avait déjà parlé de la haine qu’elle pouvait avoir à propos de cette fille, pour différentes raisons mais celle qui était évidemment la plus importante était parce qu’elle n’attendait qu’une chose : Que Savannah laisse tomber Ryder pour qu’enfin elle puisse l’avoir rien que pour elle. Autant dire que la blondinette ne voyait pas leur rapprochement d’un bon œil, surtout quand il en parlait d’une amie serviable, qui pouvait être là quand il en avait besoin … comme le ferait une meilleure amie en fait. Elle afficha un petit sourire difficilement. Elle n’arrivait pas à dissimuler ses sentiments, elle qui disait toujours tout haut ce qu’elle pensait, qui ne mâchait jamais ses mots et qui ne réfléchissait jamais à ce qu’elle pouvait bien dire, au point de ne rien comprendre à la réaction de son interlocuteur. Oui, Savannah était en quelque sorte devant un cauchemar. Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi Ryder se mettait à faire des éloges de Leah devant sa présence.« Je ne doute pas des compétences de Leah tu sais. Mais ça serait bien que tu évites de dire que c’est grâce à elle qu’on profite de cette magnifique soirée … »Elle paraissait si frêle, si fragile d’un coup. « A t’entendre on dirait qu’elle est principalement responsable de notre bonheur. » Sa voix n’était plus dorénavant qu’un sombre murmure. Elle faisait comme si cela ne l’atteignait mais en vain. Aux yeux de certaines personnes, elle savait que sa réaction allait être vue comme étant puérile mais elle s’en fichait. Elle s’était déconnectée du monde extérieur depuis qu’elle avait mis un pas dans cette chambre d’hôtel.

Le système humain était assez complexe si on y réfléchissait bien. En effet, on ne savait jamais quand la personne pouvait être subitement submergée par de multiples émotions qui n’arrivaient sans prévenir, changer le comportement et passer de la bonne humeur à la tristesse ou encore à l’agressivité. Quand des pensées, des souvenirs nous revenaient en mémoire tout simple car on fixait un objet qui rappelait quelque chose qui faisait mal, qui faisait souffrir, on se mettait alors à penser qu’on était incompris. Mais l’espèce humaine, chaque personne unique était incomprise au fond. A quoi bon avoir une tonne de personnes qu’on suivait sur Twitter, dans le répertoire de son téléphone, au fond on était toujours seuls noyé dans sa peine. Sauf que la solitude était quelque chose de profondément égoïste que ce serait idiot de ne pas la partager. Souffrir en silence ? Oui après tout c’était la meilleure chose à faire.
Savannah se mordilla la lèvre inférieure sans s’en rendre compte. Elle n’avait pas envie de gâcher ce moment si … intense mais c’était plus fort qu’elle. Elle ne pouvait se résoudre à laisser les choses telles qu’elle, à faire comme-ci de rien n’était. De nature assez rancunière, elle n’oubliait jamais quand quelque chose lui faisait mal ou plutôt quand une personne osait la faire souffrir. Comme Leah Woods par exemple. Elle n’arrivait jamais à l’oublier avant de la faire souffrir à son tour. Mais comment ? C’était vrai que les paroles n’avaient finalement aucuns effets, c’était vrai les mots rentraient mais ressortaient aussitôt. Et puis la violence … il devait bien y avoir d’autres méthodes que celle-ci après tout. Elle se mordilla la lèvre avec encore plus de fureur. Elle s’en fichait de saigner, de toute façon à quoi bon cela pouvait lui faire dans l’état où elle était en ce moment même ? Sa main s’était échappée de celle de Ryder. Elle ne s’en était même pas rendue compte d’ailleurs. Elle leva la tête vers lui pour croiser son regard qu’elle cherchait à éviter depuis dix bonnes minutes. Son visage, il avait un magnifique visage. Comment lui résister après tout ? Elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait rien lui cacher en plus de ça, chaque centimètre des expressions de son visage laissant paraître ses faiblesses. C’était ça quand on fréquentait beaucoup la jeune femme, on finissait peu à peu à réellement savoir ce qu’elle avait dans la tête, pour son plus grand malheur d’ailleurs. Elle déposa un rapide baiser sur les lèvres du jeune homme avant une fois de plus fuir son regard. Elle n’avait pas envie de penser à cette fille qui l’énervait tant, mais sans cesse ses pensées revenaient à elle sans rien qu’elle puisse faire, impuissante face à la situation. Quelque chose qui vibra sur la table retenu son attention. D’un geste lent, elle se dirigea vers l’objet en question pour savoir qu’est-ce qui venait troubler son esprit. C’était le portable de Ryder. Et à la plus grande surprise de la blondinette … un message de Leah. Sans même demander l’autorisation elle ouvrit le message en question puis elle se tourna vers l’intéressé. « C’est un message de ton ex qui te demande comment se passe la soirée. Je lui réponds d’aller se faire voir ou tu préfères lui raconter nos moments d’intimité en détails ? » Sa voix était glaciale. A la vue du message, Savannah avait complètement oublié de prendre sur elle et de mettre de côté les choses qui la tracassaient tant.


Dernière édition par Savannah Williams le Lun 9 Avr - 14:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyDim 4 Mar - 11:05

Aucun autre mot que parfait ne venait à l’esprit de Ryder pour décrire la situation dans laquelle il se trouvait présentement. La chambre était splendide et luxueuse, le lit était confortable et moelleux, la senteur du bambou mélangée à celle du chocolat fondant donnait un doux et frais parfum à la pièce, le feu qui crépitait dans le foyer donnait une ambiance reposante, une grande douche vitrée pouvant accueillir deux occupants en même temps les attendait patiemment et finalement que dire de la belle blonde qui le regardait amoureusement de ses yeux marrons. Savannah était tout simplement belle, radieuse, reposée et…belle. Le jeune musicien n’aurait voulu se trouver ailleurs pour rien au monde, pas même sur une scène acclamé par des milliers de spectateurs. Il se trouvait avec la fille qu’il aimait plus que tout et ils partageaient un moment intime comme jamais ils en avaient partagé auparavant.

Une partie de leur bulle éclata lorsque Ryder fit mention de la précieuse aide de Leah qui avait réussi à obtenir la chambre et une table au restaurant. Alors qu’elle était toute détendue, dès qu’il avait prononcé le prénom de son amie, le corps de la blonde s’était crispé et sa main avait serré la sienne. Alors qu’il croyait que Savannah allait être reconnaissante envers Leah d’avoir bonifiée cette journée afin que la blonde puisse profiter de ce qu’il y avait de meilleur, c’était tout le contraire. Sa copine semblait tout, sauf heureuse de ce geste. Le jeune homme était quelque peu surpris et pour être franc, il ne comprenait pas la réaction de sa belle. Qu’est-ce qu’il y avait de mal à avoir demandé l’aide de sa meilleure amie pour cet événement spécial et surtout d’être fier et heureux de toujours pouvoir compter sur elle? Il fronça les sourcils lorsqu’elle affirma que Leah était responsable de leur bonheur d’une voix triste. Quelle idée absurde! Leur bonheur, ils le devaient qu’à eux et eux seuls. Bon sang! Probablement qu’ils auraient été tout aussi heureux sans la belle table aux Breadsticks et la chambre dans un hôtel cinq étoiles, mais Ryder avait voulu offrir un peu plus à sa copine pour leur anniversaire! Et s’il avait pu compter sur l’aide de son amie, c’était si mal? Puis, il comprit. Sur le tard, mais Ryder comprit ce qui se passait. Il avait déjà eu le malheur d’être aux prises avec cette terrible chose qu’était la jalousie, il y avait de cela plus de cinq, justement avec cette même Leah, mais peu importe. Savannah était jalouse de Leah. Le garçon ne comprenait pas tout à fait pourquoi, mais c’était évident. En fait, si ça avait été n’importe qui l’avait aidé, cela n’aurait pas mérité de crise. Savannah aurait probablement sourit et remercié la personne et n’en aurait pas fait tout un plat, mais parce qu’il s’agissait de Leah, c’était le drame. Ils restèrent donc là à se dévisager pendant une bonne dizaine de minutes. Ryder ne savait pas quoi dire. Seul un "T’exagères…" murmuré sortit de sa bouche en guise de réponse, mais le mal était déjà fait. Savannah semblait bien décidée à lui faire la gueule. Il sentit la main douce de la jeune fille lui glissée, il aurait voulu la retenir, mais il décida de la laisser aller. Pourtant, Savannah n’avait jamais fait mention de son aversion pour Leah et elle savait très bien que Ryd était proche d’elle. Elle n’avait jamais rien dit lorsqu’il la voyait ou lui parlait. Elle avait pourtant l’habitude de dire tout ce qu’elle pensait. Pourquoi exploser à ce moment? À leur anniversaire de six mois? Pourquoi gâcher un si beau moment pour une telle bêtise? Ryder ferma les yeux lorsque sa belle se pencha pour l’embrasser timidement et rapidement. Il ne savait pas comment interpréter ce geste. Était-ce pour s’excuser de ce petit emportement? Si c’était le cas, tant mieux! Ils avaient évité une tempête inutile, mais à voir le visage de la jeune femme, il n’y avait rien de réglé. Il commençait à la connaître. Il savait quand ça n’allait pas. Elle fuyait son regard, alors qu’habituellement, elle n’avait aucune peur à le confronter et le fixer dans les yeux. Elle allait probablement exploser d’une seconde à l’autre. Ryder s’assit sur le lit en attendant ce moment fatidique. Ce dernier fût précipité et du même coup le restant de leur bulle éclata en mille morceaux lorsqu’il entendit son téléphone vibrer. Par réflexes, Ryd tapota ses poches de pantalon, à la recherche de son cellulaire, mais ce dernier se trouvait sur la commode en face du lit. Il fit un mouvement pour se lever, mais c’était trop tard, Savannah avait bondi pour l’attraper.

Ryder pencha la tête vers l’arrière en priant pour que l’interlocuteur du message texte soit Robbie, Dorian, Gale ou même son père a qui il ne parlait pratiquement plus et qui ne savait probablement pas comment envoyer de message texte, bref que ce soit n’importe qui sauf…elle. Mais la vie était si bien faite, c’était bel et bien Leah qui lui demandait si tout se passait bien. Le musicien ferma les yeux, serra les lèvres et secoua la tête, découragé. Il se demandait bien comment ils avaient pu en arriver là. "Sérieusement là?" Il fixa sa copine dans les yeux, d’un air très sérieux. "Non, je veux dire…t’es vraiment sérieuse? " Il se leva du lit et se dirigea vers Savannah. Il lui prit le téléphone des mains d’un geste sec. Plus qu’il ne l’aurait voulu. Il se demanda si c’était la première fois qu’elle lisait ses messages ou si elle le faisait fréquemment dès qu’il avait le dos tourné. Cela pourrait expliquer le fait qu’elle avait autant de jalousie envers la photographe, puisque les deux amis s’envoyaient souvent des SMS dans une journée. "S’il te plait, ma belle. Ne gâchons pas une si belle journée pour ça." Sa voix était revenue douce. Il attrapa doucement la main de la blondinette pour tenter de la désamorcer, mais il savait bien qu’elle ne se laisserait pas amadouer si facilement. Ryder se prépara donc à la deuxième offensive.


Dernière édition par Ryder Crawford le Jeu 29 Mar - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyDim 18 Mar - 18:09

La vie était mal faite. L’amour était mal fait. C’était vrai après tout. Dans les contes avec des princesses et des princes charmants, dans les films à l’eau de rose, il n’y avait jamais de jalousie, jamais de petits règlements de compte, de moment où la vérité finissait par éclater. Non c’était toujours amour, bonheur au quotidien. Malheureusement ceci n’était qu’une chimère, un mensonge pour réconforter les âmes perdues et solitaires.

Pourquoi fallait-il que la situation lui échappe ? Pourquoi son comportement si … extravagant, si franc, ne pouvait s’empêcher de saccager autant de plaisir ? Pourquoi sa jalousie l’empêchait de faire comme-ci de rien n’était ? Pourquoi ne pouvait-elle pas mettre de côté ses doutes, ses peines et profiter de l’instant présent ? Savannah ferma les yeux en tentant de chercher les réponses à ces multiples questions mais en vain. Ces questions resteraient apparemment sans réponses pour un long moment. Tout se chamboulait dans sa tête, elle ne savait plus quoi penser. Leah … l’ex petite amie … la meilleure amie … la fautive dans l’histoire. Une petite voix dans sa tête lui disait que c’était entièrement sa faute, mais une autre voix lui disait que c’était la sienne …. Qu’il fallait qu’elle mette son orgueil de côté et assumer ses actes, sa jalousie qui rimait avec poison pour son couple.
Il fallait quelques minutes à la blondinette pour remarquer que Ryder se trouvait juste à quelques centimètres d’elle apparemment impuissant face à la situation où il n’était pas simplement spectateur mais aussi le rôle principal. Sans même qu’elle puisse dire le moindre mot, elle sentit un violent coup sec qui lui laissa échapper le portable des mains. Elle ne fit pas attention à la façon dont il lui avait enlevé brusquement l’appareil même si ce geste lui resta en travers de la gorge. Elle savait qu’à bout de nerfs, le musicien pouvait oublier la tendresse, c’était être humain après tout. Mais à sa connaissance, du moins dans ses souvenirs, depuis qu’ils étaient ensemble, ils n’avaient jamais connu une situation semblable à celle-ci. Bien sûr comme dans tous les couples, ils étaient souvent passé par la case jalousie ou encore le fameux dilemme du « je te quitte et ne compte pas sur moi pour revenir si … » sauf que là c’était différent. Jamais ils n’avaient vraiment abordé le sujet des ex copains/copines du moins pas en détails, et surtout pas de la jalousie féroce que chacun pouvait éprouver à l’égard de l’autre inconnue. Leah n’était pas une inconnue aux yeux de Savannah. A l’époque du lycée, elle l’avait déjà croisé et avait brièvement échangé quelques paroles avec elle. Donc elle ne pouvait pas faire comme-ci elle n’existait pas. Non, elle avait une chance de la croiser dans les rues de Lima quand elle sortait faire du shopping, elle avait une chance de revoir dans ses souvenirs cette fille au lycée qui était toujours avec Ryder … son petit ami. Comment oublier ceci, mettre sa jalousie même si elle était ridicule de côté ? Pour la jeune femme c’était tout bonnement impossible … pas pour elle.

La voix grave du jeune homme la fit sortit de ses pensées. Elle observa minutieusement son visage. Cela se voyait qu’il essayait d’effacer ce qui venait de se passer mais ce n’était pas assez suffisant. Elle jeta un coup d’œil au portable toujours affiché sur le message de l’ex copine. Ce n’était pas son genre de fouiller dans ses affaires, d’ailleurs elle ne l’avait jamais fait mise à part aujourd’hui. Elle respectait l’intimité de son petit ami, elle lui faisait confiance pour savoir qu’il ne lui cachait rien qui pourrait lui faire souffrir. Le changement soudain de sa voix interpella la jeune femme qui ne savait plus comment réagir à la situation. Elle était énervée et se sentait à la fois trahie, en étant clairement consciente que son comportement ne rimait à rien à part se tourner en ridicule. Gâcher une si belle journée … ce n’était pas ses attentions … mais à quoi bon fermer les yeux au lieu de les ouvrir en affrontant la vérité ? « Ne me demande pas de faire comme-ci de rien n’était Ryder … tu le sais très bien que j’en suis juste incapable. » Il avait pris la main dans la sienne, mais elle glissait tout doucement. Elle avait envie de se mettre des gifles mais elle ne le fit pas. Aux yeux de certaines personnes, son comportement serait vu comme puéril mais pas pour elle. Il y avait certaines fois certes où elle préférait fuir la situation mais pas en ce moment-même. Elle était prête à souffrir au lieu de continuer dans une relation remplis de mensonges. C’était bizarre de se dire qu’en ce moment même la solution de la rupture lui avait durant quelques secondes surgit dans l’esprit avant de disparaître comme un bon nombre de fois. Savannah n’était pas le genre de fille à être toujours coller à Ryder, à ne pas le laisser sortir le soir avec ses amis ou encore à l’appeler un bon nombre de fois dans la même journée. Non elle était plutôt de ce genre de fille à vivre sa vie sans se soucier de lui mais à profiter de chaque moment présent avec lui comme-ci c’était le dernier. S’attacher aux gens voulait dire souffrir au moins une fois, et jouer l’indifférence était la meilleure chose à faire. Pourtant, malgré ce choix, celui de ne pas faire la folle amoureuse perdue sans son cher et tendre, elle avait réussi à s’attacher à lui, à son sourire, au son de sa voix, au seul homme qui l’aimait pour ce qu’elle était intérieurement et non extérieurement. Aimer était un cercle vicieux, elle venait de s’en rendre compte. Tôt ou tard une des deux personnes finissaient par souffrir et même les tendresses ne pouvaient pas changer ceci. C’était exagérée de dire qu’elle souffrait en ce moment-même, mais c’était réellement le cas. Savannah avait peur de voir la seule personne qui la maintenait en vie grâce à sa présence, son amour, partir, la quitter du jour au lendemain pour une autre personne. Elle voulait que leur amour soit indestructible comme ceux que l’on voyait dans les dessins animés ou dans les films à l’eau de rose. « Tu ne me pas me demander de ne pas faire ma jalouse de … te laisser partir comme si de rien n’était ! Comme si ça ne m’affectait pas ! » Sa main avait encore une fois glissé de celle de son petit ami. Les paroles l’avaient touché de pleins fouet et elle avait du mal à ne pas dire tout ce qu’elle pensait réellement. « Tu ne comprends donc pas ? Tu ne vois pas que cette fameuse Leah fait tout pour nous séparer ? Que malgré ses minces efforts pour pourrir notre couple elle finit toujours par y arriver ? » Prendre une petite voix calme et douce n’était pas vraiment ce qu’arrivait à faire la jeune femme. Même si elle ne criait pas, la colère se faisait sentir dans sa voix. Savannah s’était écartée de Ryder mais ne put s’empêcher de se retourner vers lui. « Comment tu peux rester aussi indifférent ? »


Dernière édition par Savannah Williams le Lun 9 Avr - 14:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyLun 19 Mar - 22:41

'
La seconde offensive ne se fit pas attendre. Ryder attendait une bombe, il eu plutôt droit à une grenade à laquelle on aurait oublié d’enlever la goupille. Cela ne ressemblait pas à Savannah d’être aussi calme. Pour une histoire de jalousie. Surtout pour leur première mésentente sérieuse. Il l’avait vu s’énerver pour bien moins que cela. Comme par exemple, la fois ou il avait malencontreusement fermé la portière sur la belle robe de sa douce, sans faire de dommage heureusement! La blonde n’avait pas relevé le fait qu’il avait été galant et lui avait ouvert la porte, non, seulement le fait qu’il aurait pu déchirer sa robe coûteuse. Mais bon, un petit sourire d’excuse et le tout avait été bien vite réglé. Par contre, cette fois-ci, le garçon n’avait pas l’impression qu’un simple sourire charmant allait tout arranger. Savannah avait peut-être l’air calme et en contrôle, mais Ryder la connaissait assez bien pour savoir que tout se basculait en elle et qu’elle pourrait exploser d’une seconde à l’autre.

Ryder tenta de rester calme à son tour, même si il trouvait la situation un peu ridicule. Sa copine ne comprenait donc pas? Que Leah n’était qu’une amie. UNE AMIE! Bon sang! Oui, il avait aimé Leah, beaucoup même. Trop. Mais c’était du passé. Il avait changé –un peu-, elle avait changé, ils étaient plus matures et savaient faire la part des choses et surtout, ils avaient retrouvé leur complicité et c’était important pour lui. "Mais il y a rien Savannah! Absolument rien! Tu le sais très bien. Tu te fis seulement à nos années de lycée! À ce que je sache, c’est avec toi que j’ai passé une journée de rêve, mangé un succulent repas et me trouve présentement dans une chambre luxueuse avec une douche vitrée! …Pas avec elle! " Cette fameuse douche…il pouvait bien y faire une croix. Son ton était légèrement exaspéré. Il voulait tout simplement se débarrasser de ce conflit le plus rapidement possible, même si la soirée était probablement déjà gâchée. La jolie blonde n’en démordait pas. Chaque fois qu’il tentait d’attraper sa main, elle glissa. Ryd trouvait le comportement de Savannah injuste. Oui, une amitié gars/fille aussi forte était rare et pouvait être ambiguë, mais ne prouvait-il pas à sa copine qu’il l’aimait plus que tout? Et ce, tous les jours? C’était sa drogue et ce qu’elle lui demandait, il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas voir moins sa meilleure amie. Oh, Sav ne l’avait pas dit tel quel, mais c’était expressément ce qu’elle sous-entendait. Leah était son âme sœur. Ils avaient les mêmes goûts musicaux, le même humour, ils aimaient les mêmes choses et ils se complétaient bien. Ryd était calme, posé et un peu fou à ses heures, Leah était rigolote, parlait beaucoup, mais elle savait être sérieuse quand il le fallait. Il était musicien, elle était chanteuse. Ils étaient faits pour se connaître. Ryder avait d’abord cru au lycée qu’il voulait se marier avec elle, mais finalement, il préférait leur relation plus mature d’aujourd’hui. Ils avaient partagé tellement de choses ensembles. Savannah ne pouvait pas comprendre et Ryder ne pouvait pas lui en vouloir pour cela. C’était ridicule, mais une réaction tout à fait normale d’une jeune fille. "Je ne dis pas que ça ne t’affecte pas, ma belle. Je ne comprends tout simplement pas pourquoi cela t’affecte. C’est ma plus vieille amie et peu importe ce que j’ai pu éprouver au lycée…C’est tout à toi maintenant!" Et si la blonde savait à quel point Ryder avait été amoureux de son amie à l’époque, elle saurait combien il l’aimait.

Le musicien ne savait plus quoi faire ou dire. L’idée de la jeune fille semblait faite et aucun moyen de la faire changer d’avis ou lui faire comprendre qu’elle avait tout faux. Il tourna les talons et alla s’assoir sur une chaise devant le lit. Il se pencha vers l’avant en se prenant la tête, les coudes sur les genoux pour réfléchir. Rien ne pouvait être parfait plus de cinq minutes. Il y avait toujours un truc pour venir tout gâcher! Comme si une personne là-haut était jalouse du bonheur des autres et lançait une poudre de misère sur les malheureux qui avaient la malchance d’être heureux."Tu ne crois pas que ce devrait être moi qui soit jaloux? Tous les jours tu traines avec des mannequins aux corps parfaits, avec des abdominaux sur lesquels on pourrait jouer du xylophone, avec leurs beaux cheveux soyeux et leurs bras musclés. Ils sont toujours autour de toi et te font les yeux doux…mais je te fais confiance Sav, je sais que tu ne me ferais pas ça…et pas parce que la moitié sont dans leur camp…je sais que tu m’aimes et que tu n’iras pas voir ailleurs avant que ce soit terminé entre nous. " Il avait parlé d’une voix calme en relevant légèrement la tête pour la regarder et pour lui démontrer qu’il n’était aucunement jaloux de tous ces types avec qui elle passait ses journées. Puis, Savannah lui affirma que Leah faisait tout pour le séparer. La blague! La meilleure de la soirée! Non! De l’année! D’accord, Leah lui avait peut-être fait une pseudo déclaration d’amour au printemps dernier, mais dès que Ryder lui avait dit qu’il était en couple, amoureux et heureux, la photographe avait été sincèrement ravie pour lui et il n’y avait pas eu d’autres moments du genre. Ils avaient tout clarifié. Il secoua la tête et se releva d’un coup, pris d’une petite montée de colère. "Bordel Sav! Qu’est-ce qu’i…" En se levant et dans emportement, Ryder accrocha le plat de fondue qui se trouvait tout juste entre lui et le lit. Le plat tomba directement sur le lit, déversant tout son liquide chocolaté et chaud sur les beaux draps blancs du lit. Tous les petits fruits revolèrent sur le lit et le sol. Il laissa échapper un juron et secoua sa main pour faire disparaitre la douleur en ne se préoccupant pas du dégât.


Dernière édition par Ryder Crawford le Jeu 29 Mar - 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptySam 24 Mar - 22:39

Savannah n’avait jamais fait gaffe à la façon dont elle pouvait être aussi jalouse. Son caractère si impulsif, si extravagant donnait une première impression toujours mauvaise. Certes elle s’en moquait mais parfois elle se demandait pourquoi les gens n’essayaient pas de voir au-delà des apparences, même si elle-même n’y arrivait pas malgré ses minces efforts …

La jeune femme suivait des yeux son petit ami qui apparemment n’était pas non plus la manière dont se déroulait la magnifique soirée. Tout était à elle maintenant … c’était tellement drôle dit comme cela. Comme si elle se faisait des films, comme si elle était en train de se monter la tête … et bien évidemment c’était le cas. Il avait confiance en elle, cela se voyait dans le regard amoureux profond qui lui jetait même quand il énumérait toutes les choses qui le rendait jaloux. La confiance une chose primordiale dans un couple après tout n’est-ce pas ? Blondie avait confiance en lui et elle lui faisait comprendre. Mais c’était difficile à expliquer le sentiment qui l’habitait en ce moment même. Elle avait peur. Peur de voir l’homme qui l’aimait la plaquer du jour au lendemain, où même les cris et les larmes ne feraient rien. C’était absurde de dire ça, car peut-être qu’ils finiront par se marier après tout mais elle ne pouvait s’empêcher d’y penser. Quand elle se mit à parler de Leah, la soi-disant briseuse de couple à ses yeux, Ryder se releva furieusement ce qui étonna la jeune fille. Elle avait déjà réussi à le faire sortir de ses gonds, souvent en le faisant exprès mais pas là. Elle ne s’attendait pas à qu’il s’énerve aussi. C’était assez contradictoire dans un sens, vu qu’il y avait quelques minutes à peine elle s’agaçait qu’il reste aussi indifférent, aussi calme face à ses propos et là dès qu’il réagissait cela lui faisait violemment l’esprit d’une claque. En fait, elle venait juste de se rendre compte qu’elle aurait préféré qu’il ne dise rien, cela ne faisant qu’aggraver la situation. Dans son élan brusque, le plat de fondue au chocolat s’étala sur le lit. Adieu les draps d’un blanc immaculé, bonjour les draps au chocolat. La blondinette ne s’attarda pas sur la vision que lui offrait ce spectacle non prémédité mais plus sur Ryder. « Je sais que c’est de ma faute … que si je m’étais tut la soirée se serait bien déroulé. » Sa voix n’était qu’un tout petit chuchotement à peine inaudible. Elle n’arrivait jamais à s’avouer ses propres torts et pourtant avec Ryder elle n’arrêtait pas de s’en rendre compte, de se remette en question sur sa façon de se comporter avec lui, pensant que cela pouvait être un poison pour leur couple. Elle fit un pas … puis deux afin d’être assez près de lui. Son amour pour lui était bien plus fort que toutes ces idioties mais comment faire semblant alors qu’elle n’arrivait même pas à passer une agréable soirée sans tout gâcher. Son regard se posa sur la main du jeune homme qui apparemment avait l’air de souffrir. Mais elle n’alla pas voir ce qui n’allait pas, prendre un air compatissant en s’excusant non elle n’y arrivait pas. Elle jeta un rapide coup d’œil sur le chocolat qui s’était étalé sur tout le lit et elle n’arrivait pas à trouver cela drôle. « Ça t’amuse autant d’empirer les choses ? De … » Sa voix s’était montré agressive sans même qu’elle ne se rendre compte. S’arrêtant dans ses propres paroles, elle se mordilla la lèvre inférieure. Encore une fois elle rejetait la faute sur les autres, et c’était trop tard pour reculer sur ce qu’elle venait de dire. « Finalement, laisse tomber. Tu ne comprends rien. » Ryder ne comprenait pas. Il ne comprenait pas comment un simple nom pouvait déclencher un sentiment de meurtre dans le cœur d’une fille, comment ce qui pouvait être vu comme un simple rapprochement amical pouvait être vu comme de la trahison pour une fille, comment le moindre geste pouvait être interprété. Elle n’en était pas au point de se dire qu’il ne la connaissait, ceci étant un mensonge car il connaissait mieux que personne mais parfois elle se demandait bien s’il arrivait à la comprendre et non pas à faire l’hypocrite en l’affirmant. Encore des doutes, encore et encore.

« C’est quoi notre problème ? » Savannah se tenait la tête entre ses deux mains. « Pourquoi tu me fais ça ? Pourquoi tu me fais t’aimer à ce point ? Je te déteste autant que je t’aime … et il est là notre problème. Pourquoi ai-je un don pour m’accrocher si fort aux choses qui me souffrir ? » Plus le temps s’écoulait, plus elle se rendait compte qu’elle avait besoin d’être rassuré. Elle avait besoin qu’il le prenne dans ses bras en lui disant qu’elle se montait juste la tête, qu’elle débitait un nombre invraisemblable de conneries. Mais pourquoi maintenant ? Pourquoi une simple petite chose à fait autant de dégâts ? Tant de questions dont elle n’aurait jamais les réponses. Elle releva la tête, les yeux humides. Non elle ne pleurait pas, elle ne pleurerait jamais pour cela, cela n’en valait tellement pas la peine. Une petite larme roula sur sa joue avant de terminer son chemin sur son cou nu. Elle fit comme-ci de rien n’était et s’assit en tailleur par terre près du lit ne se préoccupant même de ses cheveux blonds qui baignaient dans le chocolat fondant. Son regard fixait un point quelque part, à vrai dire elle ne fixait rien du tout, elle attendait juste la réaction de son petit ami. Elle se demandait s’il allait faire comme-ci de rien n’était, ou alors la prendre dans ses bras ou encore claquer la porte de la chambre de l’hôtel violemment sans même faire attention aux dernière paroles. Elle s’imaginait tout un tas de scénarios. Puis un souvenir lui revient en mémoire, celui de leur dernière rencontre, ce dont elle avait parlé il y avait quelques minutes quand la tempête n’avait pas encore fait rage.« Quand je disais que cette soirée me rappelait notre première rencontre … ça n’est apparemment pas le cas finalement. » Elle rigola mais son rire se brisa immédiatement, n’ayant pas le moral de jouer la carte de l’humour.


Dernière édition par Savannah Williams le Lun 9 Avr - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyJeu 29 Mar - 18:07

Oui, il en voulait à la blondinette. C’était clair que cette histoire mijotait dans sa tête depuis un très long moment. Depuis quand exactement? Il ne savait pas, mais ce n’était pas récent cette rancune envers Leah. Alors, il lui en voulait d’avoir décidé de mettre les points sur les « i », cette journée-là, cette soirée bien précise. Elle aurait pu attendre encore un peu avant de tout balancer. Mais, il s’en voulait aussi. Il s’en voulait d’avoir parlé de Leah avec un grand sourire heureux. Les filles n’aimaient pas quand leur petit ami parlait à d’autres filles, même si ces dernières était leur meilleure amie depuis toujours. Il le savait et il n’avait pas fait attention. Peut-être avait-il voulu, inconsciemment, tester Savannah pour vérifier sa réaction et voir si elle était jalouse.

Mais, si on lui avait dit qu’à l’anniversaire de ses six mois de couple avec Savannah allait être la journée ou son couple serait le plus mal en point, Ryder aurait tout simplement rit au nez de cette personne. Surtout avec le début de journée qu’ils avaient eu, mais elle s’était dégradée si rapidement. S’en était presque irréel. Comment l’une des dates importantes dans la vie d’un couple pouvait être reliée et être synonyme au mot dispute. Lorsqu’ils allaient se remémorer cette journée, ils allaient l’associer à leur première querelle.

Par contre, il n’aimait pas que Savannah se mette tout sur le dos. Ce n’était pas de sa faute. Du moins, tout n’était pas à cause d’elle. Il avait lui aussi sa part de responsabilité. Sa douleur partie, ses épaules s’affaissèrent d’un coup. Cela ne servait à rien de s’énerver. Il tenait trop à sa copine pour la perdre pour une si petite et idiote bêtise. Il détestait la voir dans cet état, si frêle et impuissante, alors qu’elle avait l’habitude d’être fière, franche et volubile. Surtout, il n’aimait pas être en cause dans cette soudaine fragilité. La jeune fille semblait peu à peu abdiquer. Elle s’avança tranquillement vers lui. Machinalement, il fit un pas dans sa direction, l’ombre d’un sourire sur le visage. Puis, Savannah se ravisa et enchaina avec une pique plus agressive cette fois. Bien sûr qu’il avait fait exprès de faire tomber ce satané pot de fondu au chocolat sur les draps blancs! Pour détourner la conversation, peut-être bien! Il respira un bon coup. Il avait décidé d’opter pour le calme dans cette situation pour ne pas aggraver les choses et il garda cette posture posée, mais c’était maintenant Blondie qui s’énervait, finalement, et qui l’accusait et ne terminait pas ses phrases! D’accord, peut-être que le garçon ne comprenait rien…mais pourquoi ne lui expliquait-elle pas clairement ce qu’elle ressentait une fois pour toute! S’il s’était retrouvé dans une bande-dessinée, une bulle blanche en pensée afficherait un Ryder à genoux en train de s’arracher les cheveux…Ryder garda néanmoins son calme sans rien dire. De toute façon, il avait l’impression que peu importe ce qu’il dirait, Sav allait en rajouter. Il croisa les bras et s’accota à la commode en ne quittant pas sa douce des yeux. Elle semblait réfléchir et il ne voulait pas la déranger dans ses réflexions.

Le silence dura quelques secondes et finalement la jolie blonde lui reprocha de la faire l’aimer, de la faire douter, de la rendre jalouse. Il fût étonné par ses propos. Surtout que cela ressemblait à une phrase de rupture. Il décroisa lentement les bras et s’avança vers elle. "Je te fais autant souffrir?" D’accord, peut-être en ce moment, car lui aussi souffrait, mais elle semblait dire en général. Le fait qu’il voyait Leah l’a faisait tant souffrir? Une larme roula sur le visage triste, puis dans le cou de sa belle. Cela lui brisa le cœur. Jamais il ne l’avait vu verser une seule larme et en cette journée, ce n’était pas un événement à mettre sur le calendrier. Le musicien s’accroupit en face de la jeune fille et porta sa main à son visage. Avec son pouce, il empêcha d’autres larmes de s’échapper de leur puits. "Écoute, je sais que tu voudrais que je ne l’a vois plus, mais je ne peux pas. Elle es aussi importante pour moi que toi tu l’es. D’une autre manière. Mais je peux la voir moins fréquemment si te le souhaites et ne pas faire exprès de parler d’elle lorsque tu es là." Il était près à faire des compromis, mais Savannah devait en faire aussi. Elle devait comprendre qu’elle ne pouvait pas lui dicter avec qui il avait le droit de trainer. Avec tout ça, il en avait oublié sa gaffe. Le chocolat commençait à sécher sur les couvertures et le tapis. Les cheveux blonds de Savannah trempaient dans la sauce et la blonde ne semblait pas s’en soucier. Ryder pouffa légèrement de rire. Habituellement, sa copine avait horreur des saletés. Il secoua la tête désespérément. Elle était tellement pleine de surprises. Chaque jour, elle le surprenait ou l’impressionnait par ses dires ou ses actions. Il n’avait pas envie que tout s’arrête maintenant. Il dégagea avec sa main les cheveux du chocolat. "Je t’aime Sav. Plus que tout. Tu es ma drogue. Je ne peux plus me départir de toi, de tes cheveux, de ton excentricité, de ta susceptibilité, de ta créativité, de ta follerie, de tes exigences et caprices, de ton sourire et de ton sarcasme" Tout en parlant tranquillement et amoureusement, il n’avait pas lâché la crinière de la jeune fille, les replaçant derrière ses oreilles ou les peignant avec sa main. Il espérait que sa belle soit maintenant apaisée, mais surtout rassurée. Tranquillement, il se releva en emportant la jeune fille avec lui. "Concernant notre premier rendez-vous…" Il l’embrassa tendrement dans le cou. "...On a qu’à faire en sorte qu’il nous le rappelle…" Dit-il d'une voix douce et sensuelle. Il continua de l’embrasser, d’abord dans le cou, puis les épaules, les joues et finalement son trajet se termina sur les lèvres. Les baisés étaient au départ très doux et prudes, mais plus insistants par la suite. Ses mains se baladèrent dans le dos et sur les fesses de sa copine. Doucement, il la mis sur le dos sur le lit, sans se préoccuper du chocolat et des fruits. Il envoya avec un coup de bras le pot à fondu sur le sol, sans arrêter d’embrasser Blondie. Tout le corps, ou du moins, le dos et les cheveux de la jeune fille se trouvaient maintenant en plein dans la sauce chocolatée. Ryder avait les mains en plein de dedans, mais il s’en fichait. Ils faisaient une trêve, même si elle n’avait pas été dite et acceptée. Demain, ils en reparleraient à tête mieux reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate EmptyLun 9 Avr - 14:12

Savannah regarda Ryder d’un regard presque absent. C’était comme-ci elle était enfermée dans sa propre bulle et qu’aucun son, aucunes paroles ne pouvait l’atteindre. Mais malheureusement cette bulle n’était pas assez solide. A chaque mot prononcé par le jeune homme, ils résonnaient dans la tête de la blondinette. Oui, il la faisait souffrir. Et oui, il ne se rendait même pas compte. Mais ce n’était pas sa faute après tout, ce n’était pas sa faute si elle était aussi jalouse et accro à lui. Ou plutôt si. Oui, c’était sa faute ! De quel droit il était aussi charmant, aussi mignon même quand il s’énervait, pourquoi était-il aussi … lui ?
La jeune fille se rendait compte que parfois elle en faisait trop mais pourtant elle ne faisait aucuns efforts pour changer, c’était plus fort qu’elle. Les gens devaient l’accepter comme elle était avec tous ses défauts … ou ne pas l’accepter du tout, cela n’avait aucune importance à ses yeux. « Je sais que j’en fais trop … que je ne devrais pas réagir comme ça … » Sa voix était à peine audible mise à part pour celui qui se trouvait tout près de son visage. Elle restait désemparée devant la situation, elle se sentait tellement idiote et … puérile devant son comportement qu’elle ne savait même pas comment exprimer clairement ses pensées. Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle ne voulait pas perdre Ryder. Elle ne voulait pas perdre l’unique raison valable qui faisait qu’elle profitait de la vie à chaque seconde, chaque minute. Elle avait déjà perdue un père et elle n’avait rien fait pour le retenir, pour garder un souvenir plus ou moins agréable de lui … et elle ne voulait pas faire la même erreur. Pas une seconde fois. Un rire lui fit lever la tête. Elle ne chercha pas à comprendre pourquoi il rigolait, c’était son droit après tout même si la situation n’avait franchement rien de drôle. Perdue dans ses propres pensées, elle n’avait pas fait vraiment attention à ses cheveux qui baignaient délicatement dans le chocolat répandu sur le lit, contrairement à d’habitude où elle aurait fait une crise. Mais là ce n’était pas vraiment le moment, elle n’avait pas la tête à hurler pour ses courts cheveux blonds. Ce fut les mots de Ryder qui la toucha de plein fouet. Elle était sa drogue, il l’aimait comme elle était. Il l’aimait elle et tous ses nombreux défauts. Elle et ses caprices enfantins. Elle et son excentricité vestimentaire et sa folie permanente. Il l’avait pris entièrement au risque de se faire haïr à chaque fois qu’il disait quelque chose qui ne lui plaisait pas. Savannah avait arrêté de pleurer. Du moins arrêté de pleurer telle une fontaine. Car les larmes perlaient au coin de ses yeux, manquant de tomber à tout moment. Comment une situation qui avait semblé si magique pouvait avoir une fin si dramatique ? C’était comme ça dans les films à l’eau de rose, dans les contes de fées ? Non … bien sûr que non. Dans les contes de fées, tout se finit bien dans ces histoires-là, même avec un début digne d’un film d’horreur.

« Je t’aime aussi Ryder … je t’aime plus que tout … » Elle voulait l’embrasser, poser sa tête sur son torse en faisant comme-ci rien ne s’était passé mais elle ne pouvait bouger. Elle restait là, assise par terre, appuyée contre le lit à se morfondre. Peut-être que s’il ne l’avait pas emporté avec lui en se levant, elle serait restée là comme une âme solitaire et perdue. Elle pouvait se moquer tant qu’elle le voulait de sa meilleure amie Hallie Halloway quand elle dramatisait pour un rien, mais à vrai dire elle lui ressemblait un peu en ce moment même. C’était la même chose, pour quand elle se moquait des disputes de Timothy Ainsworth et d’Anna L. Preston, le fameux couple Ainston, sa dispute avec Ryder était encore plus ridicule. Le temps s’écoulait et la jeune fille commençait à s’apaiser un petit peu. Son violent excès de colère était passé, ne manquant plus de faire de sérieux dégâts dès à présent. La pluie de baiser qui s’abattit sur elle lui fit sourire. Elle n’aimait pas Ryder pour la façon dont il la faisait se sentir bien à ses côtés mais bel et bien pour la façon qu’il avait si tendrement de se comporter avec elle. Savannah savait que demain même si cette dispute resterait dans les mémoires, elle sera remplacée et ça ne sera qu’un affreux souvenir sans importance. Comme une marionnette, elle se laissa faire. Elle prenait du plaisir à être avec lui, à l’embrasser sans s’arrêter. Leah n’était plus présente dans son esprit. Durant ce moment si doux, Leah n’existait plus. Ce n’était qu’une simple fille qui ne lui avait jamais voulu de mal, ce n’était qu’une simple petite inconnue. Elle ferma les yeux comme-ci elle était en train de rêver et que finalement ce qu’elle pouvait appeler comme étant une trêve, n’était pas vraiment en train de se réaliser. Elle qui n’aimait pourtant pas fuir lorsqu’il y avait un conflit, était exactement en train de faire le contraire. Les baisers n’allaient pas pouvoir effacer la haine présente dans son cœur, n’importe l’effet qu’ils pouvaient lui faire ressentir, dans quelques minutes, voir quelques secondes, les douleurs allaient une fois de plus faire surface. Une petite voix dans sa tête lui disait de s’échapper de l’étreinte de son petit ami, de ses embrassades et de ses caresses mais une autre voix beaucoup plus vive et plus puissante lui disait de rester là, de se faire plaisir et de ne pas tout gâcher. Ignorant la petite voix lui disant de s’échapper, elle attrapa le visage de Ryder entre ses mains, plongeant ainsi son regard dans le sien. « Promet moi de rester à mes côtés pour toujours. De m’aider à surmonter main dans la main tous les obstacles présents sur notre chemin. Promet moi … Promet le moi Ryder. Promet moi de m’aimer quoi qu’il arrive. » Sa phrase se finit par un long baiser rempli de tendresse. Pourtant au fond d’elle, elle était quasiment sûr que demain elle allait se mordre les doigts d’avoir préféré profité de son amour que d’avoir une sérieuse conversation avec lui.

- RP CLOS -

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
01. You, me, her and...chocolate Empty
MessageSujet: Re: 01. You, me, her and...chocolate   01. You, me, her and...chocolate Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. You, me, her and...chocolate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-