Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyJeu 12 Jan - 22:29

Leah rabattit le couvercle des toilettes, se releva et tira la chasse avec une expression de dégoût… Au départ, elle avait pris ça pour un coup de froid ou une intoxication alimentaire. Mais maintenant, suite à une discussion avec Santana, elle sentait que tout ça pouvait avoir une autre origine. Une origine bien plus effrayante. D’autant qu’elle avait deux jours de retard… Ces pensées commençaient à la rendre folle, ce n’était pas possible, elle se protégeait toujours… Leah avait beau avoir Robbie comme partenaire sexuel régulier, elle ne s’empêchait pas de voir un peu ailleurs. Depuis qu’elle tournait le problème dans sa tête, elle avait comptabilisé 4 potentiels géniteurs. Sauf qu’il n’y en avait qu’un qui pouvait réellement l’avoir mise enceinte et c’était Robbie. Ils couchaient régulièrement ensemble et un mois auparavant, un préservatif avait craqué. Ils ne s’étaient pas inquiétés plus que cela, ils avaient tout arrêté pour un passage sous la douche et Leah n’avait même pas imaginé que cela pourrait lui arriver…

Après tout ce n’était pas la première fois qu’elle faisait face à une rupture du préservatif et elle n’était jamais tombée enceinte. Leah se rinça la bouche et alla se servir un verre de soda dans sa grande cuisine rutilante. Elle observa son appartement luxueux, son canapé blanc immaculé et le bazar qu’avaient laissé ses colocs… Enfin, surtout Tim, Christabella était l’archétype de la parfaite maîtresse de maison. Elle pensa à son boulot qui lui prenait beaucoup de temps, à ses déplacements et voyages, à ses sorties délurées et alcoolisées… Il n’y avait pas de place pour un bébé dans cet environnement… Sans s’en rendre compte, elle avait placé ses mains sur son ventre comme en signe de protection. Elle le remarqua finalement et les retira aussitôt comme si elle s’était brûlée, elle s’empressa de rejoindre son bureau et prit place dans son fauteuil après avoir vidé d’un trait son verre de soda.

Elle devait se concentrer sur autre chose, ne pas y penser. Santana lui avait dit d’aller faire un test chez le gynécologue, ou une prise de sang… Mais Leah n’avait même pas voulu acheter un test de grossesse. Comme si elle espérait qu’ignorer le problème allait le faire disparaître. Elle alluma son iMac et consulta ses emails. Rien qui ne sortait de l’ordinaire, des demandes de devis, des CV en pagaille, des réponses de partenaires commerciaux et quelques spams publicitaires. Elle supprima ceux qui n’appelaient pas de réponse, mis les CV dans un dossier spécial et commença à parcourir la première demande de devis. Au bout de quelques secondes, elle se rendit compte qu’elle ne cessait de relire la première ligne sans arriver à la comprendre. Elle n’arrivait pas à se concentrer, elle lâcha un long soupir d’agacement alors qu’elle se sentait à nouveau nauséeuse. Elle se leva brusquement de son siège qu’elle poussa violemment comme pour extérioriser sa colère. Barbouillée, elle se rendit dans la salle de bain et s’arrêta devant le gigantesque miroir. Elle avait plutôt bonne mine étant donné le peu de sommeil qu’elle avait grappillé ces derniers jours. Mais sa colère était visible sur ses traits tendus. Elle se plaça de profil et étira son gilet ample sur son ventre, elle eut l’impression nette qu’il était devenu énorme, qu’il était gonflé. C’était stupide, même si elle était vraiment enceinte, ça ne se verrait pas encore ! Elle devenait tout simplement paranoïaque…

Soudain, la sonnette retentit. Elle sursauta et poussa un petit cri de surprise. Elle se sentit gênée comme si elle avait été prise sur le fait. Traversant le salon, elle se dit qu’elle n’avait envie de voir personne, elle était d’ailleurs bien contente que ses colocataires ne soient pas là de la journée. Cependant, elle ne voulait pas se résoudre à ignorer l’invité inattendu. Elle décrocha l’interphone et reconnut la voix de Robbie. Elle ne pensait pas pouvoir être plus contrariée… Normalement, le voir était un plaisir, elle oubliait ses soucis et ils profitaient simplement de quelques galipettes et de traîner ensemble. Mais depuis qu’il était en couple, ça avait un peu changé. Et maintenant qu’elle était pratiquement certaine d’être enceinte de lui, elle ne savait pas comment se comporter avec lui… Les secondes s’écoulaient sans qu’elle ne dise rien dans l’interphone, quand Robbie s’en inquiéta, elle finit par dire :

    « Je t’ouvre. »


Elle pressa l’ouverture automatique de l’entrée et déverrouilla la porte de l’appartement. Elle se laissa tomber sur le canapé et soupira d’abattement. Elle ne devait pas lui dire, ça ne servirait à rien. Il flipperait à mort, peut-être encore plus qu’elle… Et puis, techniquement elle n’était pas sûre. Elle ne voulait pas être sûre… Alors quand allait-elle lui dire si elle ne faisait aucun test ? Leah fut interrompue dans ses réflexions par des coups sur la porte. Elle alluma la télévision d’un coup de télécommande et lui cria :

    « C’est ouvert. Je suis dans le salon. »


Quand il entra dans la pièce, elle se força à sourire et lui fit signe de la rejoindre sur l’immense canapé où l’on pouvait s’allonger à trois sans se toucher. Elle était dans un état étrange, on pouvait le voir. Elle avait l’air d’avoir le cul entre deux chaises, de ne pas savoir sur quel pied danser. Même si elle essayait d’agir normalement, un œil attentif remarquerait facilement son trouble. Mais Robbie était-il attentif à elle aujourd’hui ? Telle était la question. Elle engagea la conversation avec un air faussement désinvolte et taquin :

    « Alors, quoi de neuf, Rob’ ? Toujours aussi overbooké par les jeux vidéos ? »

Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyJeu 12 Jan - 23:33

Aujourd’hui était un grand jour. Durant près de six mois, il avait eu une double vie digne des plus grands agents secrets d’Amérique. Et aujourd’hui, tout se finirait avant que les choses ne deviennent incontrôlables.

Il était en route, les mains dans les poches répétant son discours dans sa tête. Il y avait réfléchi depuis une dizaine de jours, et se sentait prêt à aller affronter Leah. Au début, il pensait lui envoyer un message ou l’appeler, mais il se rétracta au dernier moment. Il avait un minimum d’amour propre pour ne pas devenir ce total faux-cul qui n’assume pas ses actes face à face. Bien qu’il fut plus que préparer, il n’était vraiment pas pressé d’arriver chez Leah, il aurait bien voulu prendre des tas de détours, fait quelques arrêts inutiles, mais il savait également que plus il attendrait plus ce serait dur. Il tourna et vit au bout de la rue le grand immeuble où son amie avançait. Moins il y avait de distance entre lui et ce bâtiment et plus il sentait son cœur se serrer. Il n’était même pas sur d’arriver vivant ou bout de la rue. Trois minutes montre en main, et voila qu’il pressait presque machinalement le bouton qui correspondait à l’appartement du dixième étage. La connexion fut vite établie. C’est moi. Il ne dit rien de plus. Leah reconnaissait sa voix à chaque fois sans qu’il n’ait besoin d’en dire plus. D’un autre coté, chacune de ses visites étaient prévues. Cela expliquerait surement pourquoi le bip annonçant que la porte s’était ouverte n’avait pas encore retentit. Euh, Leah ? C’est Robbie. Une réponse, et il put enfin entrer. Voulant retarder son arrivée au possible, il décida de prendre les escaliers. Pourtant ce n’était pas comme chez lui, ici il avait la possibilité de prendre l’ascenseur sans craindre de rester bloqué dedans.

Arrivant finalement au dixième étage, et donc à destination, il s’arrêta un instant pour reprendre son souffle. Foutues cigarettes, un jour elles auront sa mort. Il répéta son speech une dernière fois et frappa à la porte. Puis en voyant les noms apposés à coté, il se souvint que n’ayant pas prévenu Leah de sa visite, il y aurait des « chances » pour que ses colocataires soient là. Il poussa un long soupir d’agacement, comme si toute cette situation n’était pas assez difficile comme ça. Il croisa les doigts pour que ce soit Leah soit seule chez elle. Elle lui dit d’entrer et de la rejoindre dans le salon. Faisant normalement comme chez lui, aujourd’hui il n’osa pas enlever sa veste en jean et la poser sur le porte-manteau. Il s’avança dans le salon timidement et regarda dans la pièce pour desceller un éventuel signe de vie, mais ne vit rien. Au moins ça ne compliquerai pas la situation. Il essaya d’afficher un sourire sincère, mais ne fut pas vraiment satisfait du résultat qu’il vit dans le miroir posé en face de lui. Pris de cours, il répondit à Leah de la manière la moins naturelle possible. Bah j’ai pas trop eu le temps, entre la fac, le boulot, et le reste, les jeux vidéos passent après. Sa voix sonnait tellement faux qu’il ne la reconnut pas lui-même. Il se racla la gorge et finit enfin par s’assoir tout en gardant une distance non négligeable entre elle et lui. N’étant pas à l’abri que ses colocataires soient tous occupés dans leur chambre, il préféra s’en assurer. T’es toute seule ?Il fit semblant de prendre un ton décontracté, comme si le reste de la conversation ne dépendrait pas de sa réponse. Un colocataire ici, et la mission serait abandonnée. Il regarda l’horloge sans y paraitre et se donna une demi-heure pour faire comprendre à Leah que désormais, entre eux, ce ne serait plus possible. Plus vite il en aurait fini et mieux ce serait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyVen 13 Jan - 1:45

Si Leah n’était pas dans son assiette, elle remarqua immédiatement que c’était aussi le cas de Robbie. Il n’avait pas enlevé sa veste ni ses baskets comme à son habitude et il ne saisit même pas la tentative de plaisanterie de Leah. Après tout, peut-être était ce de sa faute et qu’elle le contaminait avec sa mauvaise humeur… Mais Leah n’en était pas certaine. Quelque chose dans son attitude lui disait qu’il y avait un problème. Et s’il avait appris ? Comment serait-ce possible ! Personne n’était au courant, si tant est qu’il y ait quelque chose à savoir. Si ce n’était Santana… Mais Leah ne savait même pas si ces deux s’étaient adressé la parole une seule fois dans leur vie… Elle décida de ne pas relever la réponse à côté de la plaque de Robbie concernant son emploi du temps chargé et remarqua qu’il avait l’air nerveux en observant la pièce. Il ne tarda pas à lui demander si elle était seule. Il ne voulait peut-être pas croiser Tim, elle savait que leur relation était un peu ambiguë en ce moment… Ou alors il voulait l’appartement pour eux deux afin qu’ils se fassent une petite partie de jambes en l’air… Ca ne risquait pas d’arriver, pensa-t-elle, si tu savais dans quel pétrin on est à cause de ton engin à présent, Robbie ! Elle se contenta de répondre :

    « Oui, mes colocs sont absents. Ce que tu aurais su si tu avais appelé pour prévenir. Tu aurais aussi appris que je ne suis pas d’humeur à passer l’après-midi sous la couette aujourd’hui… »


Elle avait fait de son mieux pour ne pas paraître agressive et faire de ses paroles un simple constat. Cependant, on sentait un certain agacement dans sa voix. Elle éteignit la télévision allumée quelques secondes plus tôt pour donner l’illusion qu’elle la regardait. Elle sentit une certaine gêne s’installer et décida donc de rompre rapidement la glace, elle se leva et demanda à Robbie ce qu’il voulait boire : « Excuse-moi je manque à tous mes devoirs, qu’est-ce que tu veux boire ? ». Elle posait la question par simple automatisme, elle savait ce qu’il voulait boire. Elle se dirigea vers la cuisine et sortit donc d’une frigo une bouteille de la bière préférée de Robbie. Elle la décapsula et attrapa deux verres. La cuisine américaine donnait sur le salon, ainsi, même si un comptoir les séparait, ils pouvaient se voir et parler sans que Robbie n’ait besoin de s’extraire du canapé. Leah se versa à nouveau du soda pour accompagner son invité surprise. Elle avait lorgné quelques secondes sur ses propres bières préférées mais les avait laissées au frais. Elle avait beau ne pas vouloir de ce potentiel enfant qui grandissait potentiellement dans ses entrailles, elle se sentait coupable d’avoir failli céder. Cette constatation la fit légèrement grogner, elle détestait ce qui était en train de lui arriver.

Elle débarqua avec un plateau sur lequel reposaient les boissons et un bol d’olives aromatisées. Elle déposa le tout sur la table basse et se planta devant Robbie qui semblait un peu fuyant. S’il savait quelque chose, et ça semblait être le cas, mieux valait lancer la discussion. Il s’imaginerait des choses bien pires s’ils n’en parlaient pas. Et Leah n’avait pas envie de le torturer, même si leur histoire n’était pas toute rose, Leah aimait bien Robbie. Toujours debout devant lui, elle agita ses mains devant ses yeux pour qu’il effectue enfin un contact visuel avec elle et demanda :

    « Bon, il semblerait que toi non plus tu n’es pas d’humeur à t’amuser aujourd’hui… Alors crache le morceau, qu’est-ce qui t’amène ici ? Tu as oublié ton caleçon porte-bonheur sous mon lit ? »


S
a nouvelle tentative de faire de l’humour aurait pu s’avérer plus concluante si son sourire n’était pas si crispé. Elle redoutait qu’il lui dise qu’il savait pour la grossesse. Elle redoutait ce qu’il pourrait lui dire… Parce que de toutes façons, toutes les solutions à ce problème ne feraient que créer de nouveaux problèmes. Qu’il lui propose de le garder et de se mettre en couple pour l’élever et elle s’insurgerait à grand renfort de regards indignés et de voix suraiguë. Qu’il lui dise d’avorter et elle se retrouverait à devoir prendre cette décision difficile de se séparer d’un être qui grandit en elle. Qu’il lui dise de le faire adopter et elle lui reprocherait de ne pas penser aux neuf mois affreux de grossesse. Dans tous les cas de figures, elle lui en voudrait. Elle aurait simplement voulu qu’il se comporte comme d’habitude, qu’il la fasse rire, qu’ils se vannent et regardent des bêtises à la télé en coupant le son et s’improvisant doubleurs de voix. Dans ce cas-là, elle se sentirait mieux. Elle ne voulait pas qu’on parle de grossesse, elle voulait retrouver son Robbie d’avant, qui l’avait consolée de sa déception de retrouver un Ryder amoureux et en couple avec Savannah. Qu’elle se blottisse dans ses bras pour regarder un film et qu’elle ne pense surtout pas aux nausées qui ne cessaient de la tirailler.

Elle s’étonna elle-même d’avoir des envies aussi « romantiques » alors qu’elle n’avait aucun sentiment amoureux pour lui… Peut-être était-ce ses hormones ? Leah soupira, attendant que le couperet tombe. Si il était venu pour quelque chose d’autre, alors ils en parleraient rapidement et elle lui proposerait de regarder Good morning England. Ca lui ferait du bien, elle en était sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyVen 13 Jan - 23:27

Son inconfort était très surement palpable, et il n’arrangeait en rien les choses. Leah devait probablement trouver son attitude étrange, et c’est pour cela qu’il détourna le regard pour désormais contempler… Ses pieds. Il n’avait pas enlevé ses chaussures. Etrange, dès qu’il entrait chez quelqu’un il les enlevait en temps normal. Il essaya de paraitre plus détendu lorsqu’elle lui avoua être seule chez elle. Sa voix était un poil agressif, mais peut-être que cela était dû au fait de ne pas avoir prévenu de sa venue. Peut être qu’il l’avait coupé dans une activité ou quelque chose comme ça. Enfin, n’importe quoi qui puisse expliquer son irritabilité. Au moins, ils étaient seuls, c’était toujours ça de pris. Elle ajouta aussi qu’elle n’était pas d’humeur à passer du temps avec lui, a leur façon, comme ils en avaient l’habitude. Il leva la tête vers elle vivement comme si elle venait de dire quelque chose d’extrêmement choquant. Il répondit en essayant de prendre un ton neutre, et cette fois il fut un peu plus satisfait du résultat. J’suis venu sur un coup de tête. Je te dérange pas au moins ? Et t’inquiète, j’suis pas là pour qu’on fasse des galipettes non plus. Les secondes s’égrainaient de façon curieusement lente, et Robbie ne faisait plus vraiment attention à se que faisait Leah. Il se rendit à peine compte qu’elle avait éteint la télé. Elle lui posa une question en se dirigeant vers la cuisine, à laquelle il ne répondit tout simplement pas. A la place il la suivit du regard, avec cet air faussement indigné, avec ce regard qui voulait dire : Quelle question ! De la bière évidemment ! Il se félicita d’avoir réussi à réagir si naturellement, comme par réflexe. Elle revint avec deux verres et Robbie remarqua qu’elle avait pris du soda. C’était à son tour de faire de l’humour cette fois. Tu suis un régime sans alcool ? Maintenant qu’ils se retrouvaient une fois de plus dans la même pièce, la gêne qui l’avait momentanément quitté revint, se faisant d’autant plus présente. Ses chaussures étaient vraiment jolies. Il aurait pu les regarder pendant tout le temps de sa visite, mais Leah attira son regard en faisant de grands gestes devant lui, impatiente de savoir la raison de sa venue. Il releva la tête en l’écoutant. Elle essayait encore d’être drôle, et en tant normal, Robbie aurait pu rebondir plein d’ironie sur sa phrase, mais il ne préféra pas. Buvant une grande gorgée de son verre, comme pour se donner du courage grâce au peu d’alcool contenu dans sa bière, il prit une grande inspiration et cracha le morceau. Assied toi s’il te plait. C’est assez… Important. Il la laissa s’exécuter. Elle lui faisait désormais face bien qu’ils soient assis sur le même canapé. Bon. Tu sais que je sors avec Hallie depuis… Un moment. Je te l’avais dit. Bah voila, les choses deviennent sérieuses entre nous. Enfin elle veut toujours rester vierge, mais maintenant j’ai envie de respecter son choix. Elle veut attendre le bon moment, et moi j’ai envie de l’attendre avec elle. Son discours dégoulinait tellement de niaiseries. Si la situation avait été toute autre il aurait pu en rire avec Leah. Si par exemple ils étaient assis là en train de regarder un DVD et que deux personnages avaient cette conversation, Robbie aurait été le premier à se foutre d’eux. Mais voila, il était acteur dans cette scène, et non pas spectateur. Il reposa son verre sur la table basse et s’essuya les mains sur son jean. Il avait toujours les mains moites pendant ce genre de situation. Et si je suis aussi nerveux, c’est que je me rends compte que je tiens à toi, et que j’ai pas envie de te faire souffrir avec ce genre de discours pourris. Tu sais, ceux qui disent : c’est pas toi c’est moi qui blablabla. Je préfère être franc avec toi, et te dire maintenant qu’il faut qu’on arrête de se voir. Et je comprendrais que t’ai envie de prendre tout ce qui te tombe sous la main pour me le jeter au visage, donc avant que ça arrive, je crois que je vais partir. Il avait rompu le contact visuel maintenant. Il regardait ses mains, son verre, l’accoudoir du canapé qui lui était opposé, la porte de la chambre qu’il avait passé de nombreuse fois. Tout. Sauf Leah. Il prit son verre, le fini en une gorgée, et commença à se diriger vers la porte de l’entré. Finalement tout cela avait pris moins de trente minutes, mais avait été bien plus dur que prévu. Il savait que maintenant, Leah et lui ne pourrait plus vraiment avoir de relation comme celle qu’ils avaient déjà, sans le sexe. Il avait à peine quitté la pièce qu’elle lui manquait déjà, mais c’était un mal nécessaire. Puis il se dit qu’il n’aurait plus qu’à rentrer chez eux, qu’il retrouverait Ryder. Ryder. Leah lui aurait peut être tout raconté avant son retour. Il lui en voudrait de lui avoir foutu le moral aussi bas, après tout ce qu’elle avait traversé. Leah n’avait encore rien dit. Il n’osait pas se retourner pour voir dans quel état elle était sachant qu’il en était responsable. Il mis sa main sur la poignée pour sortir, et c’est ce moment que Leah choisi pour réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptySam 14 Jan - 0:08

Leah décida d’ignorer la remarque sur son régime sans alcool mais cela la rendit encore plus nerveuse qu’elle ne l’était déjà. Elle avait envie d’une bonne bière, elle avait même envie de se saouler avec Tim pendant toute la nuit… Ainsi elle aurait une bonne raison de vomir… Et après tout pourquoi se retenait-elle pour ce bébé qu’elle ne voulait pas ? Elle allait avorter, quoiqu’en dise Robbie. Elle ne voulait pas mettre au monde un enfant non désiré, elle finirait par le haïr de lui avoir gâché sa vie. Enfin, si elle était vraiment enceinte… Ce discours elle se le tenait dans sa tête, comme si elle essayait de se convaincre qu’elle n’aurait aucun remord à avorter. Mais une sorte de malaise l’emplissait. Elle n’était pas à la rue, elle était même riche, alors ce serait réellement un crime de tuer cet enfant en devenir alors qu’elle pourrait subvenir cent fois à ses besoins… Mais ses besoins en amour ? Aurait-elle la fibre maternelle ? Toutes ces pensées se bousculaient dans son esprit, elle but la moitié de son verre de soda d’une traite et reporta son attention sur Robbie.

Il avait l’air très embêté qu’elle veuille savoir la raison de sa venue… Il lui demanda de s’asseoir. Oh mon Dieu, il savait ! Et il allait lui donner son avis sur le sujet. Elle se mordit les lèvres, réellement anxieuse. S’il le savait alors rien ne serait plus jamais pareil entre eux, elle le sentait… Les premiers mots de Robbie furent pour Hallie. Surprise, Leah haussa un sourcil. Elle ne s’attendait pas à cela. Elle écouta ce qu’il avait à dire en restant silencieuse. Chaque phrase venait la frapper de plein fouet. Il se débarrassait d’elle. Il rompait leur relation particulière avec des phrases mielleuses à vomir. Leah ressentit à nouveau la nausée la prendre. Il disait tenir à elle, ne pas vouloir la faire souffrir… Elle resta bouche bée. Elle ne savait pas vraiment quelle aurait été sa réaction si elle ne soupçonnait pas être enceinte. Ils n’étaient pas amoureux mais Leah appréciait vraiment Robbie et il était celui qui l’aidait à faire face à sa déception sentimentale avec Ryder. Elle l’avait un peu pris comme substitut. Après tout, il était le meilleur ami de Ryder, ils se ressemblaient sur certains points.

Elle déglutit avec difficulté. Robbie partait déjà vers la porte et elle ressentit une colère intense. Tout d’abord dirigée vers Hallie qui était venue chambouler leur petit arrangement avec son attitude de sainte nitouche. Puis elle enragea envers Robbie. Il s’était bien servie d’elle pour assouvir ses désirs sexuels depuis qu’il était avec Hallie et sans scrupules ! Leah savait qu’il finirait potentiellement par vouloir mettre fin à cette relation pour se consacrer à celle dont il était visiblement amoureux… Mais, elle ne le digérait pas, surtout qu’il l’avait mise enceinte. Subitement, elle n’avait plus aucune envie de lui épargner la révélation de cette grossesse. Ne pas froisser ses sentiments était à présent la dernière chose dont elle se souciait.

Serrant la mâchoire, elle se leva brutalement et se mit à courir pour rattraper Robbie. Il attrapait la poignée de porte quand elle posa sa main sur son épaule et lui fit faire volte-face. La gifle partit sans qu’elle ne la prémédite, Robbie ne s’y attendait sûrement pas non plus. Elle accrocha son regard laissant sa colère s’exprimer dans ses pupilles et lui apprit d’un ton abrupte sans aucun préliminaire :

    « Je suis enceinte. »


Elle ne trouva pas bon de préciser qu’elle n’en avait aucune preuve formelle. Aussitôt cette nouvelle choquante dévoilée, elle laissa Robbie en état de choc dans l’entrée et retraversa son salon pour se laisser tomber sur le canapé, des larmes de rage menaçant de déborder de ses yeux. Elle croisa les bras, fixa le mur et dit assez fort pour que Robbie puisse l’entendre depuis l’entrée :

    « Mais c’est bon, je t’en prie. Va donc rejoindre ta chère et tendre. Je ne te retiens pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptySam 14 Jan - 19:25

La gifle ne lui avait même pas fait mal. Ce n’était pas la première qu’il recevait et cette réaction était tout à fait légitime. Ce qui suivit eut beaucoup plus d’impact sur lui. Leah lui annonça sons le moindre ménagement qu’elle était enceinte. Le temps s’arrêta un instant, ses muscles ne répondaient plus, et il aurait même pu se demander comment ses jambes arrivaient encore à supporter son poids si son cerveau était capable d’un raisonnement cohérent à l’heure actuelle. Les mots qu’elle venait de lui dire résonnaient dans sa tête, comme si l’entendre une seule fois n’avait pas suffit. Il fit un pas en arrière et se retrouva dos à la porte. Il tâtonna pour trouver la poignée et lorsqu’il la trouva enfin, Leah s’exprima une nouvelle fois depuis son salon. Elle ne le retenait pas. Tant mieux. Il tourna donc la poignée et sorti de l’appartement, en prenant bien soin de claquer la porte pour prouver à Leah qu’il était bel et bien parti.

Il descendit en quatrième vitesse les marches qui le menaient à l’étage du dessous, puis s’assit sur la première reliant le neuvième et le huitième étage. Il posa ses coudes sur chacun de ses genoux et pris son visage entre ses mains. Il se répéta ce que Leah venait de lui dire. Elle était enceinte. Comment cela avait il pu arriver ? Ils se protégeaient toujours. Ce gosse qui grandirait dans son ventre n’était pas le sien, c’était simplement impossible. Et puis il n’était pas fait pour être père. Pas maintenant. Il arrivait déjà péniblement à subvenir à ses besoins, il n’avait pas envie d’avoir une bouche de plus à nourrir. Cette pensée l’effraya. Si cet enfant n’était pas de lui, pourquoi avait il de telles préoccupations ? Il prit une grande inspiration pour se clarifier les idées, se releva, et se remit en route en descendant l’escalier. Arrivé au huitième étage, il se dit qu’il ne pouvait pas partir sans avoir la preuve que cet enfant n’avait vraiment rien à voir avec lui. Il n’en voulait pas, c’était certain, mais il n’allait pas vivre en pensant qu’il avait un fils qui se promènerait un jour à Lima sans qu’il ne le reconnaisse.

Il remonta les marches deux à deux, et ne reprit pas son souffle cette fois ci. Il entra en trombe dans l’appartement de Leah et la rejoint dans le salon. Comment je peux être sur que tu dis pas ça juste pour me donner mauvaise conscience ? Comment je peux savoir que c’est pas une excuse pour que je reste avec toi ? Il était là, planté dans le salon, pointant un doigt accusateur sur Leah. Peut être que tout ceci n’était qu’une ruse. Elle ne pouvait pas être avec Ryder, alors pourquoi aurait-il la chance de pouvoir être avec Hallie ? Il baissa son doigt et attendait. Puis il se mit à penser à haute voix, sans pour autant être sur que Leah puisse l’entendre. De toute façon, je serais un mauvais père. Je veux pas d’un enfant si c’est pour qu’il ait un père odieux. Et puis Leah a les moyens de l’élever financièrement. Moi non. Tout en se parlant à lui-même, il s’était assis sur le canapé à la place où il était avant sa grande nouvelle. Ses jambes l’y avaient emmené sans qu’il ne s’en rende compte. Il sortit de ses pensées et osa enfin un contact visuel avec Leah. Et tu compte faire quoi ? Le garder et l’élever ? Le garder et le faire adopter ? L’abandonner ? Dans son for intérieur, il espérait qu’elle décide d’avorter. Ce serait bien mieux pour eux deux. Iils resteraient tout deux loin des ennuis. Mais si son choix était de le garder, Robbie vivrait avec ce secret, car il était hors de question que quelqu’un soit mis au courant de la situation, bien que voir Leah avec un ventre plus gros qu’elle-même pourrait amener les gens à se poser des questions sur l’identité du père. Les personnes ayant des doutes sur leur relation ne mettraient pas long feu avant de découvrir qu’il était le gagnant de cette loterie. Tu veux d’un enfant toi ? Enfin… Tu te sens prête, parce que tu devras t’en occuper seule. Moi j’suis loin d’avoir l’âme d’un père. Il se rendait bien compte qu’il était égoïste sur ce coup là. Il méritait toutes les gifles sur Terre et il le savait. Il savait surtout que si quelqu’un apprenait la nouvelle, sa vie serait ruinée. Il avait réussi à se détacher de la jolie réputation de lâcheur que Timothy lui avait fait à l’époque du lycée, maintenant, voila qu’il s’en était fait une tout seul. Ne sachant quoi faire d’autre, il se reprit une fois de plus le visage entre les mains le temps que Leah lui dise ce qu’elle avait prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyDim 15 Jan - 18:46

Le claquement de la porte fit sursauter Leah. Il était vraiment parti ? Elle retint son souffle quelques secondes, il n’y avait plus aucun bruit dans son grand loft. Elle serra les poings, au bord de la crise de nerfs. Il allait sérieusement quitter l’immeuble et ignorer ce qu’elle lui avait dit ? Faire comme si de rien n’était ? Oublier leurs bons moments, leur amitié et la laisser seule face à ce « problème » colossal ? Elle n’arrivait pas à y croire. Totalement bouleversée et énervée, elle laissa les larmes de rage et de déception couler sur ses joues. Instinctivement, ses mains vinrent se replacer sur son ventre et elle ramena ses pieds sous elle. Recroquevillée ainsi sur le gigantesque canapé, elle avait l’air perdue au milieu de tout ce luxe. Qu’est-ce qu’elle allait pouvoir faire maintenant ? Continuer à éviter un test de grossesse était stupide, surtout depuis que Robbie était au courant, elle ne pouvait plus éviter de rendre la nouvelle réelle puisqu’elle venait de la verbaliser. Elle était déjà réelle…

Le regard de Leah se posa sur la bouteille de bière laissée à moitié vide par Robbie. Elle en avait terriblement envie, après tout ce n’était que de la bière. Une demi-bière ne pouvait pas faire de mal à cet emmerdeur de fœtus, pensa-t-elle. Et puis que le plus gêné s’en aille, se dit-elle de façon assez morbide. Cependant, elle ne se décida pas à attraper la bouteille, elle se contenta de la fixer pendant plusieurs secondes à travers ses larmes qui coulaient toutes seules. Soudain la porte de l’appartement s’ouvrit, elle sursauta de surprise et s’empressa de s’essuyer les yeux et les joues pour cacher au nouveau venu son état. Ce ne fut toutefois pas très concluant, ses joues étaient encore humides et ses yeux rougis quand Robbie pénétra le salon avec détermination. Elle ressentit un certain soulagement de le voir de retour mais aussi une grande appréhension, vu son visage il n’était pas venu pour la prendre dans ses bras et la consoler. Il l’agressa littéralement en l’accusant de lui avoir annoncé cette nouvelle pour qu’il ne la quitte pas et de mentir effrontément. Elle resta bouche bée, la tristesse fut très rapidement submergée par la colère et elle en bégaya de rage :

    « Je n’en ai rien à faire que tu restes avec moi ou pas ! Je te rappelle que nous ne sommes même pas ensemble, je m’en fous que tu décides de stocker ta libido le temps que Miss Intouchable décide d’ouvrir les cuisses ! Tu ne comprends vraiment rien, hein ? »


Elle s’était levée du canapé d’un bond, faisant de grands gestes pour illustrer la colère qui la gagnait. Cela ne sembla pas impressionner Rob le moins du monde. Il l’assaillit de questions pour savoir ce qu’elle allait en faire. Adopter, avorter, garder… Tous ces mots qui la hantaient depuis des jours dans la bouche de Robbie lui firent grincer des dents. Elle s’insurgea à nouveau haussant encore un peu plus le ton :

    « Est-ce que j’ai l’air de savoir quoi faire ? Robbie, je ne soupçonne ma grossesse que depuis quelques jours. Alors non, je n’ai pas encore rempli les papiers d’adoption ! »


Les larmes reprirent leur flot régulier sur ses joues rougies par la colère. Robbie avait l’air déboussolé et franchement inquiet lui aussi. Mais il ne faisait qu’agresser Leah avec ses questions, son ton était accusateur comme si tout était de la faute de Leah. Alors qu’il annonçait déjà la couleur en précisant que si elle le gardait il ne fallait pas compter sur lui, elle s’écria encore plus fort sans même se soucier que ses voisins puissent l’entendre :

    « Ah ben oui, bien sur ! Tout repose sur mes épaules ! Si je dois tuer ce fœtus, c’est ma décision ! Et si je dois le garder, surtout je ne te demande rien, même pas un peu de soutien ! Je te rappelle que ces choses-là se font à deux ! Arrête de faire ta victime ! Dans cette affaire, c’est moi qui suis le plus dans la merde et pourtant c’est TA capote qui a craqué, c’est TOI qui m’a baisée alors que tu avais une copine ! C’est autant ta responsabilité que la mienne ! »


Voilà tout était sorti, tout ce qu’elle avait sur le cœur. Elle reprit son souffle après cette tirade sans respiration et tourna le dos à Robbie. Elle s’approcha lentement de la fenêtre, comme amoindrie par les cris qui venait de sortir de sa bouche. Elle se sentait épuisée, triste, honteuse, révoltée, abandonnée. Elle se plaça devant la vitre et vit le quartier sans vraiment le regarder. Son regard plein de larmes dans le vague, elle ajouta d’une voix faible et tremblante :

    « Avant tout je croyais que nous étions amis… Mais apparemment tu n’en as rien à foutre de moi… »

Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyJeu 19 Jan - 23:29

Il eut un pincement au cœur en retournant dans le salon de Leah. Il ne savait pas vraiment si c’était son départ, ou le fait d’être enceinte qui la mettait dans cet état, mais Robbie avait du mal à la regarder dans un tel état, sans pouvoir rien y faire. Au moins, à en juger par sa réaction, l’alerte à la grossesse n’était pas un exercice. Réfléchissant un instant il poussa un long soupir. Il ne lui manquait vraiment plus que ça. Au moins plus tard il pourra raconter à cet enfant, son enfant, que tous les malheurs possibles lui étaient tombés sur le coin du nez mais qu’il avait toujours su s’en sortir. Oui mais là, il ne voyait vraiment pas comment il arriverait à arranger la situation. Il lui demanda ce qu’elle comptait faire avant de se rendre compte que sa question était des plus idiotes et qu’elle n’avait fait qu’augmenter sa colère envers lui.

Une fois de plus, ne réfléchissant pas le moins du monde, il lui avoua ses plans. Si elle voulait garder cet enfant ce serait sans lui, mais jamais il n’aurait pu lui demander d’avorter juste pour que monsieur se sente mieux. Et si ses plans étaient différents de ceux de Leah ? La encore, elle piqua une colère rouge. Robbie ne l’ayant jamais connu comme ça, préféra tout mettre sur le compte des hormones. En ayant marre de tout se prendre dans la figure depuis tout à l’heure sans rien pouvoir dire, il décida de changer de ton. Fini le temps des questions, lui aussi allait gueuler sur Leah, juste pour avoir le plaisir d’hurler. Mais tu veux quoi au juste ? J’ai pas d’argent ! J’ai pas eu d’exemple paternel ! Comment je suis censé savoir comment l’élever? Tu veux peut être que je sois là avec toi pour que cet enfant ait une famille normale avec deux parents c’est ça ? Bah moi je préfère qu’il n’ait qu’une mère, quitte à ne pas avoir de père. Au moins, je ferais pas n’importe quoi avec lui aussi ! Désolée mais on accrochera jamais de tableau de nous trois avec de jolis sourire au dessus de notre cheminée. Elle ne le regardait plus maintenant. Elle était carrément dos à lui, face à la fenêtre. Il réfléchit un instant aux paroles qui venaient de franchir ses lèvres. C’est vrai qu’il n’avait rien à offrir à cet enfant, mais le priver d’un père serait surement la pire chose à faire. Robbie aurait donné n’importe quoi pour avoir un père.

Un frisson lui parcourut la colonne vertébrale. Il se ressaisit. Non il ne pouvait pas penser ainsi. Il ne se voyait pas avec un enfant dans les bras. Il ne se voyait pas père si tôt surtout. Leah ajouta quelque chose que Robbie ne failli pas entendre, et qui le fit réfléchir d'autant plus. C’est vrai qu’ils étaient amis. Qu’ils avaient tout deux décidé de vivre cette situation des plus étranges. Qu’ils avaient tout deux été d’accord pour ne mettre personne au courant. Ils avaient pensés à tout, à deux. Il ne pouvait tout simplement pas se retirer de cette équation sous prétexte qu’une inconnue venait d’y prendre place. Il avança prudemment vers Leah et se plaça à ses cotés face à la fenêtre. Il n’y avait aucun contact physique entre eux, mais Robbie repris d’une voix posée pour apaiser les tensions. T’as raison Leah, je suis qu’un connard d'égoïste. Mais contrairement à ce que tu pense, je tiens à toi. C’est juste que tout ça c’est beaucoup à digérer d’un coup, même si je sais que le plus dur à vivre sera pour toi. Viens t’assoir sur le canapé je crois qu’il faut qu’on réfléchisse à de nombreuses chose encore. Il passa son bras autour d’une de ses épaules et fit demi tour afin qu’ils s’asseyent de nouveau côte à côte abandonnant leur animosité. Il avait tellement de question à lui poser qu’il ne savait pas par où commencer.

Il se leva et se redirigea dans l’entrée. Non ce n’était pas une nouvelle tentative pour s’enfuir. Il retira sa veste et la déposa sur le porte manteau avant de retourner dans le salon. Au dernier moment, au lieu de tourner pour rejoindre Leah, il se dirigea vers la cuisine. Il se prit une nouvelle bière, et amena un autre verre de soda à Leah. Cette fois, c’était lui qui faisait le service. Il se rassit à ses cotés. Tiens. On reprend tout du début. Maintenant dis moi, qui est au courant, et depuis quand toi tu le sais ? Il lui avait tendu son verre, ne sachant pas vraiment si elle avait soif. Si elle était comme lui, son estomac était tout simplement tellement noué que rien ne pouvait y entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptyVen 20 Jan - 18:41

Les cris, la colère, la tristesse… EN réalité, ils étaient tout simplement perdus tous les deux. Tellement perdus que Robbie en venait à demander si Leah voulait de son argent pour élever leur potentiel enfant. Comme s’il ignorait qu’elle était largement en mesure d’élever une ribambelle de garnements et de les ensevelir sous une montagne de cadeaux. Il continuait à croire que Leah voulait qu’ils forment une parfaite famille avec leur portrait au dessus de la cheminée. Comme s’il ne l’écoutait pas. Mais Leah semblait vidée de sa colère, elle ne protesta même pas, elle était simplement blessée à présent. Le regard dans le vague, elle sentit Robbie qui s’était approché d’elle et regardait dans la même direction qu’elle, sans voir quoique ce soit non plus. Il semblait calmé par ses dernières paroles… Comme s’il venait de réaliser qu’il n’y avait pas de fautif dans cette histoire et qu’il fallait qu’ils se serrent les coudes au lieu de se combattre. Quand il avoua se comporter comme un connard égoïste, Leah ne le contredit pas. Elle laissa seulement un léger soupir franchir ses lèvres, elle se sentait déjà mieux qu’il reconnaisse ses erreurs et soit apparemment prêt à discuter calmement de ce qu’ils allaient devoir faire.

Il passa son bras autour de son épaule en signe de tendresse et de soutien et Leah le laissa faire. Elle appréciait ce geste et un mince sourire s’afficha même pendant quelques secondes sur son visage. Cependant, il laissa vite place à l’inquiétude qui la tenaillait depuis quelques jours. Il l’accompagna sur le canapé. Oui tout ça était dur à avaler pour tous les deux, il n’y avait pas de doute. Rassurée, Leah le laissa aller déposer sa veste dans l’entrée et revenir avec bière et soda. Elle regarda encore la bière qu’elle n’était pas censée boire et sentit la rancœur lui serrer la gorge. Elle n’avait pas soif de toutes façons, elle sentait encore les nausées lui retourner l’estomac mais elle arrivait à les endurer en silence pour le moment. Elle prit tout de même le verre entre ses mains mais reporta son attention sur Robbie qui voulait reprendre les choses depuis le début. Il était vrai que l’annonce de cette grossesse avait été plutôt ratée avec cette pseudo rupture, cette gifle et le manque d’explications. Elle prit donc une profonde inspiration en fixant les deux glaçons qui dansaient dans son verre :

    « Cela fait plus d’une semaine que j’ai des nausées matinales, je ne supporte pas mon propre parfum… Il n’y a que les fruits que je réussis vraiment à avaler. Ces symptômes sont assez évidents. J’ai les seins gonflés aussi… Puis j’ai du retard… Je n’ai jamais de retard habituellement, même quand je suis très stressée… C’est Santana qui me l’a fait réaliser quand elle a assisté à mes nausées. Elle a promis de n’en parler à personne… »


Elle ne savait pas si Robbie était au courant des symptômes de la grossesse mais comme toute jeune femme bien renseignée, elle était sûre de son coup. Cela ne pouvait pas être une énorme coïncidence. Le préservatif, les nausées, la sensibilité olfactive, la poitrine enflée et le retard… Bien sur, elle n’avait pas de preuve formelle et Robbie allait bien vite s’en rendre compte, c’est pourquoi elle préféra l’avouer sur le champ pour ne pas déclencher encore un déchainement de colère :

    « Je voulais faire un test de grossesse pour en être sûre, mais j’avais trop peur de faire face à ça toute seule… Je voulais ignorer le problème… Jusqu’à ce que tu viennes me faire tes adieux… »


Elle baissa les yeux, un peu honteuse. Elle avait annoncé la nouvelle comme une certitude, sans aucun examen médical. Et peut-être sous le coup d’une certaine jalousie, mais surtout de la détresse. Même si Robbie et elle n’avaient fait aucun projet d’avenir de ce genre, elle s’était sentie s’enfoncer dans un cauchemar en solo quand il lui avait dit qu’ils ne devaient plus se voir. C’était peut-être égoïste de sa part de vouloir impliquer Robbie alors qu’il avait une « vraie » copine, mais elle ne s’était pas sentie capable d’affronter cela seule.

Le verre entre ses mains refroidissait ses doigts. Il avait beau faire plutôt chaud dans l’appartement, elle avait soudain froid. Elle déposa la boisson sur sa table basse et frotta ses mains avec un frisson. Toute cette situation la mettait mal à l’aise, elle ne savait pas vraiment ce qu’elle était supposée dire. Elle finit donc par ajouter :

    « Avant de décider quoique ce soit sur l’avenir de ce bébé… Il faudrait qu’on ait la preuve de son existence… Je crois que je vais aller voir mon médecin, tout à l’heure, et faire une prise de sang… Pour être sûre… »


Il n’aurait le résultat que dans quelques jours, et elle espérait qu’à ce moment-là Robbie voudrait toujours la soutenir et qu’il ne déciderait finalement pas de faire comme si de rien n’était, de l’ignorer… Car dans ce cas-là, Leah ne savait pas du tout comment elle réagirait et Robbie ne voulait sûrement pas le savoir lui non plus.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Robbie Shane Morgan
and always remember
how lucky you are to have yourself
Age : 26 ans
Occupation : Papa à plein temps, employé au Gramophone, bassiste d'Against The Odds, membre des Awesome Voices
Humeur : occupé
Statut : Célibataire
Etoiles : 1571

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Little Bit of Truth - YM@6
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités EmptySam 21 Jan - 22:43

Son emportement face à cette nouvelle avait beau être légitime, il se devait d’être un bon ami envers Leah avant tout. Comme elle l’avait si justement dit, il faut être deux pour tomber dans ce genre de galère, et depuis le début, il n’avait pensé qu’à lui, les dépenses qu’un bébé lui engendrerait, les problèmes qui arriveraient par la suite, etc. Il avait essayé de rectifier le tir en s’apaisant afin d’avoir les épaules assez large pour tout porter. Entrainant Leah vers le canapé, il espérait qu’ils puissent avoir une discussion posée, comme deux adultes normaux pourraient avoir. Après un court aller retour dans la cuisine, il regarda sa bouteille. C’était déjà la deuxième qu’il entamait alors qu’il n’était pas là depuis longtemps. Il regarda ensuite Leah et son soda, et se dit qu’elle en voulait surement une, mais qu’elle savait également qu’elle n’en avait pas le droit, si un potentiel bébé avait élu domicile dans son ventre. Oui potentiel car d’après ce qu’elle venait de dire rien n’était sur. Ils s’étaient énervé l’un envers l’autre alors que tout reposait sur des suppositions. Il s’avoua quand même intérieurement que dans la peau d’une fille ayant les mêmes « symptômes » il aurait vite sauté à la même conclusion. Et puis c’était Santana, qui lui avait fait germer cette idée. Elle était déjà passé par là, il ne fallait pas l’oublier, et avait surement contracté un radar à femme enceinte depuis. Il essaya de relativiser tout de même. Donc en fait rien n’est sur. Tant que c’est comme soit, mieux vaut rester discret, et ne pas crier au loup trop vite tu crois pas ? Il n’avait aucun lien avec Santana, mais ne savait pas vraiment si c’était le genre de personne à qui on pouvait confier quelque chose en toute tranquillité. Peut être qu’à l’heure actuelle, tout Lima était déjà au courant de la grande nouvelle. Leah lui annonça ensuite qu’elle n’avait pas fait de test de grossesse de peur de découvrir le résultat. Que c’était la raison première de cette visite qui l’avait poussée à cracher le morceau. Un pic de colère voulut faire son apparition, mais Robbie le réprima. A quoi bon… Il se sentit un peu honteux. S’il n’était pas venu, il n’aurait rien su, et aurait vécu le plus naturellement possible, ignorant tout de la situation de son amie.

Etant plongé dans un silence qui commençait à se faire lourd, Leah ajouta autre chose. Elle irait faire une prise de sang chez le médecin. Robbie se demanda pourquoi elle ne pouvait pas se contenter d’un test qu’on pourrait trouver dans une pharmacie, avant de se rendre compte qu’une prise de sang serait surement plus efficace. Il ne savait cependant pas trop s’il devait l’accompagner ou non. Il ne savait pas combien de temps cela prendrait pour avoir les résultats. La seule chose qu’il voulait désormais, et qui était faisable sans avoir recours à une machine à remonter le temps, était d’avoir une vraie réponse. Un vrai [/b][/color] ou un vrai « non ». Au moins à ce moment, ils seraient tout deux débarrassé de ce brouillard de doute qui les enveloppait depuis un instant. Tu veux que… Je t’accompagne ? Il espérait qu’il dise non. Non pas parce qu’il voulait la laisser une nouvelle fois seule, mais parce qu’il avait une fâcheuse phobie des aiguilles, et que moins il en voyait, mieux il se portait. Soudain il se sentit prêt. Peu lui importait le verdict, il était prêt à soutenir Leah dans cette épreuve. Il ne savait pas trop comment les choses se passeraient s’il était bien le père du potentiel enfant de Leah mais une chose était sur, ce petit, ou cette petite, aurait un père, et ce serait lui. Bien sur, cela impliquerait un bon nombre de complications, mais il était temps qu’il assume au moins une chose dans sa vie. En tout cas tu sais… Il but une gorgée pour se dénouer la gorge, puis posa une main sur un des genoux de Leah. S’il s’avère que t’es vraiment enceinte, tu pourras compter sur moi pour t’épauler. Même si je préfèrerais que tu ne le sois pas. Mais ça, il était hors de question de le dire à haute voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty
MessageSujet: Re: 01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités   01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. [Appart de Leah] Sexe, bébé et plus si affinités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-