Choriste du mois


Partagez | 
 

 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty
MessageSujet: 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.   01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. EmptySam 21 Jan - 18:21




OXANNA PRESCOTT & SANTANA LOPEZ
« Revenge is a dish best served hot. »


« Bien. Nous en avons terminé pour aujourd’hui. Maintenant, rentrez chez vous et reposez-vous. Je ne veux absolument pas vous voir ici avant le début de la semaine prochaine. » Le chef du FBI de Columbus se leva de son fauteuil en cuir et ouvrit la porte de son bureau. Mais il connaissait toutes ses recrues par cœur et se doutait qu’ils ne lâcheraient pas le morceau aussi aisément. Ainsi, avant même que Blackwell et Prescott n’aient pu ouvrir la bouche pour protester, il prit une voix plus autoritaire, une voix qui n’admettrait aucune réplique, pour annoncer. « C’est un ordre. Et je vous préviens, si vous songez ne serait-ce qu’une microseconde à le contester, une mise à pied vous attendra au tournant. Est-ce clair ? »

Oxanna hocha la tête et fut la première à se lever du siège où elle était installée depuis ce matin. Elle devait bien avouer que ces quelques journées de congé lui feraient le plus grand bien. La jeune femme se sentait vidée après les événements de la veille, sans compter qu’elle n’avait presque pas dormi. Elle était restée aux urgences avec Sheldon jusqu’à ce qu’il soit pris en charge, puis l’avait ramené chez lui étant donné qu’il ne pouvait plus conduire – du moins, pas pour l’instant. Son bras était désormais entouré d’une écharpe médicale, alors que son épaule se remettait d’une balle de revolver. Il en aurait pour un bout de temps d’ailleurs et à cette pensée, Oxanna grimaça. Elle n’avait pas encore fini de l’entendre pester…

Vingt minutes plus tard, elle déposait son coéquipier chez lui. Désormais seule dans sa voiture, elle ne savait plus quoi faire, ni quelle décision prendre. Devait-elle écouter son boss et retourner à son appartement pour un bon petit somme ? Son corps et sa tête ne demandaient pas mieux, mais son cœur brisé, lui, refusait de la laisser en paix. Alors, sans crier gare, une image de Sheldon et Santana en train de prendre du bon temps ensemble s’imposa à son esprit, et elle sut exactement où elle passerait les prochaines heures. Ses doigts se crispèrent sur le volant, si fort que ses jointures blanchirent, et elle aurait presque pu sentir ses dents grincer. Aussitôt, Oxy démarra à nouveau le moteur et se lança en direction de Lima, sa ville natale.

Elle arriva chez Santana en début d’après-midi. Remontée à bloc, elle concentra son regard sur la porte d’entrée et donna quelques coups vifs contre cette dernière afin d’annoncer sa présence. Ses nerfs étaient en pelote comme jamais. Celle qu’elle avait appris à considérer comme une amie au cours de ces cinq dernières années venait de la trahir de la plus vile manière qui puisse exister. Et pour cela, elle allait devoir payer. Oxanna détestait qu’on se paie sa tête. Certes elle se montrait toujours souriante, sociable et gentille, seulement il ne fallait pas trop la pousser. L’hypocrisie et le mensonge étaient deux notions qu’elle ne supportait pas. Dire qu’elle avait cru Santana changée après la naissance de son fils. Dire que, tout simplement, elle croyait en cette amitié qui avait pu naitre malgré leur relation houleuse au lycée. Tout ceci n’était qu’un leurre. Et cela lui faisait plus mal qu’elle ne l’avouerait jamais. Dommage pour Santana, car contrairement à certaines personnes, Oxanna avant tendance à se venger plutôt qu’à pleurer dans un coin quand on la faisait souffrir.

La traitresse fut celle qui ouvrit la porte, un sourire ravi sur le visage en reconnaissant Oxy. Avec une exclamation joyeuse, elle se poussa pour la laisser entrer. Après quelques pas dans le salon, la blondinette réalisa bien vite que Porter et Liam n’étaient pas présents. Bien. De but en blanc, sans même laisser le temps à Santana de refermer la porte, Oxy se tourna vers elle, le regard assassin, et lança d’un ton glacial. « Je sais ce que t’as fait avec Sheldon. » Bien qu’elle doive se faire violence, elle n’en rajouta pas plus pour le moment. Elle voulait tout d’abord voir de quelle façon sa soi-disant « amie » s’en tirerait. Nierait-elle les faits ? Peu probable. Tenterait-elle de faire passer ça pour quelque chose de léger ? Comme si elle ne venait pas de détruire ce qui existait entre Oxanna et elle ? Ca ressemblait déjà plus à sa personnalité. Quoi qu’il en soit, désormais silencieuse, l'Agent du FBI croisa les bras sur sa poitrine et sans quitter Santana du regard, attendit qu’elle prononce ses premiers mots. De toute façon, peu importe ce qu’elle dirait. Coucher avec Sheldon revenait à signer son arrêt de mort. La Fouine ne s’arrêterait qu’après avoir obtenu vengeance, peu importe le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty
MessageSujet: Re: 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.   01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. EmptyJeu 9 Fév - 18:38

Un jour de repos. Santana n'en n'avait pas eu un depuis des semaines, puisque chaque fois qu'elle ne travaillait pas, Liam était là pour remplir sa journée sans lui laisser le temps de souffler ne serait ce que pour boire un café. Santana était persuadée que son fils faisait tout son possible pour l'embêter lorsqu'elle était de repos, vu combien ses siestes étaient longues lorsqu'il se trouvait chez Brittany, alors qu'il ne fermait pas l'oeil de la journée quand il était avec sa elle. Un petit démon, voilà ce que Santana avait mis au monde. Telle mère, tel fils, disait-on après tout, n'est-ce pas ? Mais aujourd'hui, Liam n'était pas là. Il passait, encore une fois, la journée chez Brittany, qui avait insisté pour garder le petit, soutenant que l'enfant ne pouvait en aucun cas manquer la « journée peinture » que la jolie blonde avait prévu depuis des jours. Ce qui n'était pas plus mal, au final. Santana aimait son fils plus que de raison, mais elle avait vraiment besoin d'une bonne nuit de sommeil et d'une journée rien que pour elle afin de pouvoir de nouveau affronter le monde extérieur le lendemain. Elle n'avait donc pas hésité longtemps à déposer son fils chez Brittany le jour précédant. Et bien qu'elle ait passé sa soirée à téléphoner à sa meilleure amie afin de s'enquérir du bien être de Liam, elle avait ensuite eu droit à l'une des plus longue nuit de sa vie. Il était près de midi lorsqu'elle avait ouvert les yeux, se sentant reposée et en pleine forme, sentiments qu'elle n'avait pas éprouvé depuis des mois. La jeune femme avait ensuite passé la journée à s'occuper d'elle. Elle avait prit un long bain relaxant, qu'elle avait savouré avec un verre de vin et un magasine dans lequel elle avait eu la surprise de se voir. Elle s'était ensuite occupée de ses cheveux, chose qu'elle n'avait pas eu l'occasion de faire depuis bien longtemps. À présent confortablement installée sur le canapé du salon, son ordinateur portable sur les genoux, elle se sentait parfaitement bien. La fatigue qui s'était installée ces dernières semaines s'était enfin envolée. Même ses ongles tout juste vernis la faisaient sourire.

Santana attrapa sa tasse de café fumant et en but une gorgée. Il ne lui restait plus qu'à lancer son épisode de série et elle serait enfin au paradis. Soupirant de contentement, la jeune femme cliqua sur le fichier et s'installa un peu plus confortablement sur le canapé. Le héros principal était en plein combat à mains nues lorsque qu'on frappa à la porte. Santana referma son ordinateur tout en fronçant les sourcils. Elle n'attendait personne et tous les habitants de la colocation ne rentreraient pas avant deux bonnes heures. La jeune femmes se redressa et se dirigea vers la porte avant de jeter un coup d'oeil à travers le judas. Elle espérait vraiment que ce n'était pas l'un de ces démarcheurs insupportables qui allait lui tenir la jambe pour tenter de lui vendre un produit dont elle avait tout sauf besoin. Mais c'était Oxanna qui se tenait sur le perron, et Santana ne réfléchit même pas une seconde avant d'ouvrir la porte, un grand sourire aux lèvres.

Au lycée, Santana et Oxanna étaient loin d'être les meilleures amies du monde. Mais elles avaient muris, et depuis quelques mois elles s'entendaient vraiment bien, au point même de passer du temps sans Quinn, juste toutes les deux, à boire un café entre deux magasins. Alors Santana était ravie de voir Oxanna sur le pas de sa porte, même s'il était bizarre qu'elle se trouve ici sans l'avoir préalablement prévenue par téléphone de sa venue. « Je t'en prie, entre. » lui dit-elle en se décalant légèrement. « Que me vaut le plaisir de cette visite, Blondie ? » D'ordinaire, le petit surnom qu'elle employait au lycée faisait sourire la blonde qui profitait de l'occasion pour l'appeler 'Satan', mais aucune expression amusée ne vint illuminer le visage d'Oxanna et Santana sut alors avant même que son amie n'ouvre la bouche que quelque chose n'allait pas.

Tout sourire disparut du visage de Santana lorsque son amie prit enfin la parole. Elle fixa Oxanna, incapable bien malgré elle de savoir de quoi pouvait bien parler son amie. « Sheldon ?! De qui tu... Oh. » Sheldon. L'agent du FBI plus que sexy avec lequel elle couchait depuis quelques semaines maintenant de façon plutôt régulière. Le même agent du FBI sur lequel Oxanna avait un crush. Et m*rde... Comment allait-t-elle bien pouvoir se sortir de cette situation sans trop d'encombres ? Parce qu'elle n'avait qu'à regarder son amie pour voir combien cette dernière lui en voulait. Cependant, Santana avait conscience de n'avoir rien fait de mal. Elle allait juste devoir le faire comprendre à Oxanna sans que celle-ci ne se transforme en véritable furie. Santana n'avait vraiment pas besoin de cela en ce moment. Surtout pas pour une histoire de sexe. « Ecoute, Oxy, il n'y a rien à savoir. Je ne sais pas ce qu'on t'a raconté, mais ce n'est rien de plus qu'une partie de jambe en l'air, alors pas besoin de me regarder comme si j'avais volé ton fiancé pendant ta cérémonie de mariage. » Santana appréciait beaucoup Oxanna, mais la jolie blonde la connaissait mal si elle pensait qu'elle allait s'excuser, la queue entre les jambes, pour quelque chose qui ne méritait justement aucune excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty
MessageSujet: Re: 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.   01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. EmptyLun 20 Fév - 18:14

L’attente lui semblait interminable, comme si les secondes s’étaient soudainement changées en minutes. Stressée mais surtout carrément à bout de nerfs, Oxanna tapait le sol de son pied, les bras croisés et l’expression dure comme la pierre. Elle avait terriblement hâte d’en découdre avec Santana. Oui, vous savez, Miss Je-couche-avec-tout-le-monde ? Miss Y’a-que-le-train-qui-me-soit-pas-passé-dessus ? Celle qui se disait être son amie et qui, par derrière, allait se taper l’homme dont la blondinette était amoureuse depuis des semaines. Tout en étant parfaitement consciente de ce qu’elle ressentait pour Sheldon, en plus de cela ! Le pire était que si Oxanna avait choisi de garder le secret sur ce qui la liait à son coéquipier, elle n’en aurait pas autant voulu à Santy. La latino se serait alors simplement accordé une partie de jambes en l’air avec le bel agent, sans se douter que son « amie » en souffrirait. Tout ceci n’aurait pas été de sa faute. Sauf qu’elle le savait, parce que depuis que toutes deux entretenaient une relation beaucoup plus saine et surtout, beaucoup plus amicale qu’au lycée, Oxy racontait énormément de choses à Santana. Y compris ses déboires avec les hommes, que ce soit ses quelques aventures sans lendemain ou, dans cette situation précise, le fait qu’enfin, quelqu’un arrivait à faire chavirer son cœur.

Quelques secondes seulement après son arrivée – en temps réel bien sûr, pas selon l’impression qu’Oxanna avait – le visage de la brunette apparut dans l’encadrement. Ses sourcils froncés indiquaient qu’elle n’attendait personne de spécifique à cette heure-ci et qu’elle se demandait qui avait bien pu frapper à sa porte… et surtout pourquoi. Ce n’était vraiment pas dans les habitudes de l’agent fédéral de débarquer chez les gens sans prévenir, surtout qu’elle-même n’appréciait pas vraiment ce genre de choses. En l’occurrence pour aujourd’hui, il allait bien falloir que Santana fasse avec, parce qu’Oxy ne quitterait pas cette fichue maison sans l’avoir confrontée.
En reconnaissant sa camarade de chorale, la jeune femme détendit ses traits et afficha un sourire ravi avant de s’effacer pour la laisser entrer. Visiblement, elle était contente de cette visite surprise, comme en témoignait son accueil des plus chaleureux. Quand elle salua son amie de sa voix enjouée, mentionnant le surnom qu’elle aimait lui donner pour rire un peu – et auquel Oxy répondait toujours par « Satan » - le cœur de la blondinette se serra. Se fâcher avec Santana, malgré tout ce qu’elle avait bien pu lui faire, ne la laissait pas indifférente et elle lui manquerait, au moins un peu. Cependant, elle ne pouvait décemment pas passer l’éponge sur une si haute trahison.

C’est pourquoi, Miss Prescott garda son expression impassible et prit un ton extrêmement glacial pour s’adresser à Santy, une fois certaine que personne d’autre ne se trouvait dans les alentours. Finalement, ce n’était pas plus mal qu’elles soient complètement seules dans cette maison. Oxy était énervée, mais n’aurait jamais pu s’en prendre à Santy devant son fils et aurait alors été obligée de remettre ça à un autre moment. Là, au moins, l’histoire allait être réglée. Encaissant l’accusation, Santana prit d’abord un air étonné, juste avant que le prénom de « Sheldon » ne lui revienne en mémoire, l’éclairant alors sur la raison pour laquelle Oxanna la fusillait du regard. Elle décida de répliquer gentiment tout d’abord – heureusement pour elle – mais les mots qu’elle prononça ne furent pas au goût de la jeune blonde. Cette dernière sentait son sang bouillir et elle dut se faire violence pour ne pas se jeter sur Santana afin de lui en coller une qu’elle n’aurait certainement pas volée. Heureusement pour elle, Oxy n’avait aucune idée que sa première rencontre avec Sheldon n’avait pas été la seule… ce qui lui sauvait plus ou moins la vie.

« Ce qu’on m’a raconté ? » répéta-t-elle, hébétée de la façon dont Santana tournait les choses. Puis, plus fort et plus sèchement. « Ce qu’on m’a raconté !? J’ai du l’entendre de sa propre bouche ! J’ai du soutenir son regard alors qu’il laissait sous-entendre ce qui s’était passé entre vous ! J’ai du faire tout mon possible à cet instant pour cacher qu’à l’intérieur, je souffrais bien plus que lui alors qu’il venait de se prendre une putain de balle ! Est-ce que tu sais ce que c’est, Santana, de se retenir de pleurer si fort que tu en as un mal de chien à la gorge ? Est-ce que tu sais ce que c’est, que de devoir lutter au même moment contre deux révélations qui te bouffent de l’intérieur ? De savoir que tu n’auras jamais l’homme que tu aimes, et que l’une de tes amies les plus proches vient de te planter un poignard dans le dos ? » Elle était maintenant extrêmement près de Santana, et sa colère augmentait de seconde en seconde, au fur et à mesure qu’elle déballait son sac. « Bien sûr que non, que tu ne sais pas. Tu n’as pas de cœur ! Il y avait un mec, un seul que tu ne pouvais pas avoir parmi les milliards qui se trouvent sur cette fichue planète, et tu n’as même pas été capable de résister à la tentation pour moi. Pour moi, Santana, parce que c’est ce que font des amies ! Tu n’es qu’une garce, et tu sais quoi ? Tu me le paieras très, très cher. »

Elle se tut enfin, son visage à quelques centimètres seulement de celui de l’infirmière. Plus bas, ses poings étaient serrés de rage. Santana avait plutôt intérêt à faire attention à ses prochaines paroles, parce que maintenant que tout était sorti de la manière la plus douce – à savoir les mots – il ne restait plus à Oxanna que ces fameux poings pour se faire entendre, et se défendre. Elle aimait Santana, oui, elle l’aimait vraiment beaucoup quelques heures plus tôt encore. Seulement maintenant, elle ne ressentait rien d’autre qu’une haine profonde envers elle. Et quand Oxy avait une personne dans son collimateur, peu importe ce que celle-ci avait représenté à ses yeux auparavant, elle ne reculait devant rien pour obtenir vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty
MessageSujet: Re: 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.   01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. EmptyVen 30 Mar - 13:54

Santana était beaucoup de choses. Elle était très souvent égoïste, parfois prétentieuse. Elle ne cachait pas son penchant pour le sexe et aimait tester ses charmes sur les autres. Elle était méchante et cinglante et jouait un peu trop souvent de ce don pour la répartie qu'elle se savait avoir. Cependant, Santana n'était pas qu'une garce sans cœur qui ne prenait plaisir qu'à faire souffrir autrui. Déjà au lycée, ses remarques acerbes étaient surtout un moyen de se défendre. Et maintenant qu'elle était entrée dans le monde adulte, elle avait appris à se contrôler et à utiliser sa répartie légendaire pour des situations qui s'y prêtaient. Mais surtout, elle détestait par dessus-tout faire souffrir les personnes auxquels elle tenait. Elle avait conscience que la plupart des gens la voyaient comme une fille froide et sans sentiment, qui se nourrissait de la souffrance des autres et qui prenait un malin plaisir à mettre les gens plus bas que terre. Mais elle restait persuadée que les personnes qui la connaissaient vraiment savaient qu'elle était un peu plus que ça. C'était pour cela que la remarque de Oxanna lui fit l'impression d'un coup de poing, la laissant un instant sonnée, incapable de répliquer. Certes, Oxanna et elle n'étaient pas les meilleures amies du monde, mais elles s'entendaient bien, et étaient sur la voie d'une réelle amitié. Et c'était tout ce que la jolie blonde pensait d'elle ? Qu'elle n'était qu'une garce sans cœur, sous prétexte qu'elle avait couché avec un homme qui n'appartenait à personne, sauf dans les rêves les plus fous de Miss Prescott ? Sheldon n'était pas à elle, ils ne sortaient pas ensemble et lui comme Santana étaient libres de faire ce que bon lui semblaient. La jeune infirmière savait qu'elle couchait avec beaucoup de garçons, mais depuis que Liam était apparu dans sa vie, elle s'était calmée. Et de toute façon, elle n'avait de compte à rendre à personne. Le sexe était sa seule échappatoire dans cette vie dure et fatigante qu'était devenue la sienne, son unique moyen d'oublier les tracas quotidiens pendant un court laps de temps. Devait-on encore et toujours la blâmer pour cela ? Apparemment oui. Elle ne couchait qu'avec des personnes célibataires, mais elle ne savait même plus pourquoi elle s'obstinait à garder cette règle de conduite comme une obligation première, puisque même de cette façon, tout finissait par se retourner contre elle. À cause de son penchant pour le sexe, elle était cette proie facile qu'on accusait dès qu'on se sentait mal dans sa peau ou dans son couple. Très bien. Mais elle n'allait pas se laisser faire, et accepter les insultes sans broncher.

Laissant un petit sourire ironique étendre ses lèvres, Santana s'approcha lentement d'Oxanna jusqu'à ce qu'elles ne soient plus qu'à quelques centimètres l'une de l'autre. Penchant la tête, elle posa sa main sur l'épaule de la jeune femme. « T'es tellement adorable, Oxy chérie, quand tu t'énerves pour des conneries. Tu sais, ce n'est pas de ma faute si ton Sheldon me préfère moi. Ce n'est pas de ma faute si mon physique me permet de me taper qui je veux. Ce n'est pas de ma faute si tu es juste mignonne alors que je suis tout simplement irrésistible. Oui, j'ai couché avec Sheldon. Quand j'ai réalisé que c'était lui, il avait déjà baissé son pantalon et j'avais perdu ma blouse, si tu vois ce que je veux dire. Et je sais dire non à beaucoup choses, mais certainement pas à une partie de jambes en l'air avec quelqu'un comme lui. » Riant doucement, elle glissa ses doigts sur la joue de la blonde avant d'agripper sa nuque. Ce qu'elle s'apprêtait à dire allait probablement briser leur amitié à jamais, mais en ce moment même, Santana s'en fichait. Elle n'était qu'une fille facile pour Oxanna, alors autant l'assumer et l'être jusqu'au bout. « Et on l'a refait. Encore et encore. On s'est vu hier, d'ailleurs, il est venu à l'hôpital juste pour pouvoir coucher avec moi. Et tu sais quoi, Oxy ? Il est vraiment super doué. Dommage que tu sois trop lâche et trop peureuse pour faire le premier pas et l'avoir pour toi toute seule. » Le visage de Santana se ferma tendit qu'elle attrapait les cheveux d'Oxanna avant de tirer dessus brusquement. « Qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant, Blondie ? Tu veux me casser la gueule parce que j'ai couché avec quelqu'un qui n'est rien d'autre pour toi qu'un collègue de travail ? Tu peux penser ce que tu veux de moi, je n'en ai strictement rien à faire. Tu peux tenter de me gifler, je gagnerai forcément, FBI ou non. Alors si tu n'as rien d'autre à dire, tu peux dégager de chez moi et ne plus jamais m'adresser la parole. Je ne suis pas Quinn, je ne suis pas gentille et douce, et je me ferais un plaisir d'arranger ton visage. Je suis une sal*pe qui s'assume et qui sait se battre. »

Relâchant sa prise sur Oxanna, Santana se recula légèrement avant de plonger son regard dans les yeux de la jeune femme, avant d'hausser les sourcils. Sa main la démangeait tant elle avait envie de gifler Oxanna pour lui faire comprendre qu'elle n'avait aucune chance contre elle. Tout cela était tellement stupide. En quoi cela importait que Santana ait couché ou non avec lui ? Elle n'était probablement pas la seule, et tant qu'Oxanna serait assez bête pour se contenter de le regarder de loin, cette situation ne changerait pas. Ce n'était pas de la faute de Santana si la jeune femme ne trouvait pas le courage pour assumer ses sentiments et faire quelque chose à ce sujet. Elle n'allait certainement pas porter le blâme de son manque de confiance en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Oxanna Prescott
OXY ∞ Home sweet home.
Age : 24 ans
Occupation : Détective à la Police de Lima
Humeur : Enfin heureuse
Statut : En couple avec Keegan
Etoiles : 2957

Piece of Me
Chanson préférée du moment : death cab for cutie ; transatlanticism
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
OXY ∞ Home sweet home.
01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty
MessageSujet: Re: 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.   01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. EmptyLun 2 Avr - 19:50

A un certain âge et comme tous les enfants, Oxanna avait fini par perdre cette innocence qui lui faisait voir la vie en rose bonbon. En réalisant de quelle manière fonctionnait réellement ce monde, elle avait choisi de se former une carapace pour que personne ne puisse la percer à jour et la mettre en position de faiblesse. Son visage arborait un masque qui affichait un sourire à toute épreuve, même si son cœur saignait abondamment. Elle évitait de parler de ses sentiments sauf dans de rares cas et ne se laissait jamais emporter par la colère, ou la déception.
Seulement voilà, elle se trouvait en cet instant précis devant une jeune femme qu’elle avait appris à considérer comme une très bonne amie en quelques années. Oxy s’était confiée un nombre incalculable de fois à la latino, sur de nombreux sujets, et elles partageaient régulièrement des sorties entre filles, parfois avec Quinn et Brittany, parfois seulement à deux. L’agent du FBI n’accordait sa confiance qu’à une petite partie de son entourage, et encore fallait-il la gagner. Santana y était arrivée, le temps aidant, alors que leur complicité grandissait. Et dire que maintenant, tout tombait à l’eau à cause d’un homme ! Un homme que Santana n’aurait jamais du approcher si elle avait un tant soit peu de respect pour la complicité qui la liait à la blondinette.

Oxanna avait mal, pour ce qui se passait avec Sheldon certes, mais aussi car elle commençait à réaliser doucement l’ampleur de la situation : Santy ne semblait pas prête à s’excuser de son comportement, ce qui signerait sans aucun doute la fin de leur amitié. L’Agent était-elle prête à s’éloigner d’une personne qui comptait à ce point pour elle ? Même si l’infirmière avait mérité chaque mot, chaque regard noir, il ne fallait pas croire qu’Oxanna était indifférente à la tournure de leur relation. Bien au contraire. Dans ce cas-là, elle ne se montrerait pas aussi pleine de rancœur à l’égard de Santana. Elle se serait contentée de lui en mettre une quand elle avait ouvert la porte, et de repartir sans prononcer un seul mot. Elle qui, d’ordinaire, avait un sang-froid assez impressionnant, se trouvait bien incapable de se contrôler, comme le prouvait son précédent discours durant lequel elle avait tout lâché. Cela serait-ce suffisant pour que Santy comprenne sa douleur ? Son « amie » lirait-elle entre les lignes plutôt que de ne retenir que les insultes ? Finirait-elle par lui demander pardon, afin que toutes deux essaient finalement de renouer ?

Il semblerait que non. L’expression aussi dure que la pierre, le regard assassin, Santana s’approcha davantage d’Oxanna et posa une main sur son épaule. Elle eut un rictus amusé qui laissait entrevoir son côté le plus cruel. Les mots qu’elle prononça ensuite achevèrent Oxy. Sans ciller, elle expliqua que ce n’était pas sa faute si elle était irrésistible, et qu’elle n’allait certainement pas s’empêcher de coucher avec Sheldon sous prétexte que son amie ressentait quelque chose pour lui, mais était trop lâche pour le lui avouer et le rendre ainsi inaccessible. Le fait qu’Oxanna détecte du vrai dans les paroles de l’infirmière la rendit folle de rage. Pour autant, elle resta immobile, se contentant de serrer les poings – encore et toujours – laissant la brunette vider son sac. Quelque chose là-dedans, cependant, la choqua au plus haut point. Elle n’avait aucune idée qu’il s’agissait d’une « activité » régulière entre son coéquipier et Santana, elle pensait qu’ils l’avaient fait une fois seulement, point barre. Ce qui était déjà bien assez douloureux. Mais non, en plus ils remettaient ça. Et avant qu’Oxy n’ait pu réagir, Santana tira ses cheveux, et elle retint un cri de douleur. Elle la menaça ensuite, essayant de la dissuader d’engager un combat car FBI ou non, elle gagnerait. Qu’elle assumait entièrement ce qu’elle était et qu’elle pourrait aller loin pour le prouver.

C’en fut trop pour Oxanna. Largement trop. La tête en arrière à cause de la main qui retenait ses cheveux, la blondinette lança son pied dans le tibia de cette garce, se dégageant du même coup. Puis, sans attendre de réaction de sa part, elle exécuta sa plus belle droite. Elle accueillit le craquement sous ses doigts avec satisfaction, et ce fut son tour d’esquisser un sourire victorieux, après avoir fait quelques pas en arrière. « Je t’accorde au moins ça : tu es la pire salope que j’ai jamais eu l'occasion de rencontrer. Et tu sais peut-être te battre, ouais, mais tu oublies une chose. J’ai passé la dernière année de ma vie avec de vrais pros, à apprendre comment rendre chaque coup donné. Alors si tu en as le cran… Je suis toute à toi ! » lâcha-t-elle en ouvrant grand les bras, laissant ses yeux se délecter encore un peu du sang qui coulait du nez de Santana, prête à en découdre si besoin. Au final, il était fort probable qu’elles s’envoient mutuellement à l’hôpital, mais en cet instant précis, Oxanna n’en avait rien à foutre du dénouement. Tout ce qu’elle voulait, c’était prouver à Santana qu’elle n’était pas la seule véritable pétasse de cette pièce. Parce que, quand on la cherchait un peu trop, la gentille petite Prescott pouvait, elle aussi, soudainement se transformer en la pire des bitches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty
MessageSujet: Re: 01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.   01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

01. [Lopez'] Revenge is a dish best served hot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 1
-