Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. [Evan's] there's some stuff we need to discuss about

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. [Evan's] there's some stuff we need to discuss about   Dim 29 Jan - 20:31


there's some stuff we need to discuss about
« QUINN & AARON »


L'après-midi tirait sur sa fin et, le jeune homme commençait seulement à émerger des brumes épaisses du sommeil, lorsque la sonnerie de son radio-réveil entama un concert de bippements sonores, des plus irritants selon lui. La seconde suivante, sa main s'écrasait avec une délicatesse relative sur le bouton snooze et, un soupir s'échappait furtivement de ses lèvres. Il se redressa sur ses coudes, une mine groggy inhérente à son manque de sommeil, étalée sur le visage. Il alluma la lumière de chevet et, s'appliqua à chasser la torpeur qui inhalait l'énergie de ses muscles. Quelques hématomes attirèrent inévitablement son attention, sur son côté gauche. Évidemment, il se surprenait souvent à réaliser ce type de bilan, au lendemain de soirées mouvementées. La nuit précédente, il avait effectué un rapide aller-retour entre Lima et Columbus, afin de participer à un énième combat organisé par Jimmy. Celui-ci était encore sérieusement contrarié d'avoir perdu la somme astronomique qu'il avait misé sur Guevara, lors de la première défaite de ce dernier. Depuis, le régisseur semblait déterminé à récupérer le moindre dollar égaré et, en conséquence lui imposait un rythme démentiel. Malgré ses compétences martiales et son endurance, Aaron revenait régulièrement chez lui, en kit. Oxanna lui avait ouvertement demandé de cesser ce genre d'activité, qu'elle estimait inutilement dangereuse et source de problèmes. Malheureusement, s'il avait autrefois eu le choix quant à sa participation aux combats, aujourd'hui l'on lui avait clairement signifié qu'il aurait de sérieux problèmes s'il venait à quitter l'arène avait que la somme perdue ne soit restituée. Entre autre, il était bloqué dans une situation qui pour le moment lui semblait insoluble - en conséquence, il poursuivait ses activités, en attendant de trouver une autre solution. Le jeune homme s'essaya à étirer ses muscles, avec milles précautions et, le mouvement en lui-même lui arracha une grimace douloureuse - bien que tolérable, il aurait néanmoins besoin d'une aspirine, pour prétendre à une meilleure forme.

Une minuscule silhouette fit soudainement son apparition dans l'encadrement de la porte et, bondit littéralement sur son lit, agitée d'un rire copieux. Instantanément, un sourire amusé fit son apparition sur les lèvres du cubain et, ses doigts entamèrent un série de chatouillis vers le ventre de la fillette ; celle-ci rendit les armes après quelques instants de résistance farouche avant de se plaquer affectueusement contre sa poitrine. En espagnol, elle entama un rapide récit de sa journée et, l'informa d'un spectacle qui aurait lieu dans son école prochainement. Ils échangèrent encore quelques mots, puis les yeux de la gamine s'illuminèrent, comme si elle venait de se souvenir d'une chose extrêmement importante : « Ah ! Et Quinn a téléphoné pendant que tu dormais. Elle voulait que tu la rappelles quand tu pourrais. » transmit-elle, avec une pointe de fierté. Il lui ébouriffa affectueusement les cheveux avant de lui tirer la langue face à sa mine indignée : « Gracias cariña. Je m'en occupe tout de suite. » lui répondit-il. Elle fit claquer une dernière bise sur la joue de son oncle, puis quitta la chambre avec sa vivacité juvénile. Quinn. Finalement, son appel tombait plutôt bien. Le jeune homme avait plusieurs sujets relativement importants à aborder avec elle, notamment la curiosité de son cher mari. Il s'empara de son téléphone et, rédigea un bref message à l'intention de son amie, l'avertissant de son arrivée prochaine. Ils avaient toujours - ou souvent - eu ce genre de spontanéité et, il était presque certain que ce passage surprise ne la dérangerait pas. D'autant plus qu'elle semblait prompte à rester chez elle, ces derniers temps. Aaron s'accorda un quart d'heure afin de passer sous la douche, puis enfila un simple jean et, un t-shirt à V-neck sombre, sous sa veste.

Il délaissa sa voiture, décidant de profiter des températures plus que clémentes offertes par le mois d'octobre. De plus, la jeune femme n'habitait guère loin de chez lui, deux paires de rues tout au plus. Il s'accorda une cigarette en chemin et, passa une main dans ses cheveux encore humides et, nettement négligé pour le coup. Le jeune homme ne mit guère plus d'une poignée de minutes à parvenir à destination ; il écrasa contre sous son pied le bout de sa clope à demie entamée et, s'avança vers le numéro 282. Il donna quelques coups secs contre le panneau de la porte et, attendit une éventuelle réponse. « Hola » salua t'il avec enthousiasme, lorsque la porte s'ouvrit sur la jolie blonde. Il s'approcha prestement afin de déposer deux bises sur les joues claires de la jeune femme avant de reprendre la parole, avec un sourire léger : « Tu as bien fait d'appeler, j'avais justement besoin de te parler d'un truc. » exposa t'il. Il se pencha légèrement en avant, désireux de vérifier la présence d'un certain bonhomme (a), avant de reporter son attention sur son amie : « Sam n'est pas là ? » s'informa t'il, à juste titre.


Dernière édition par Aaron J. Guevara le Sam 28 Avr - 14:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
MessageSujet: Re: 02. [Evan's] there's some stuff we need to discuss about   Jeu 2 Fév - 18:37


Au bout d’un moment, la jeune femme baissa les yeux. L’eau ruisselait sur sa peau, gommant toute trace de savon, dévoilant le tatouage qu’elle avait fait inscrire sur les cotes. Le seul vestige visible de la vie qu’elle avait menée à New York. S’il y avait bien quelque chose dont elle n’était pas fière – en dehors d’avoir fait adopter sa fille – c’était de cette dernière année de lycée qu’elle avait effectué chez sa sœur. Quinn avait connu les affres de la drogue, s’était livrée à toute sorte d’actes dégradants pour pouvoir se procurer sa dose quotidienne, et avait même frôlé la mort, une nuit, après une consommation effrénée de cocaïne. La blonde avait décidé de passer sous silence cette période de son existence, si bien qu’aucune des personnes de son entourage ne pouvait se douter de son passé de junky. A l’exception de son ami Aaron. Le cubain avait assisté à sa descente aux enfers pendant des semaines, et avait réagi avant que Quinn ne glisse dans un puit sans fond. Sans lui, elle aurait très certainement fini par mal tourner. Sans lui, elle n’aurait jamais étudié la criminologie à l’université. Sans lui, elle ne serait jamais devenue une femme respectable, et entre autres, Sam ne lui aurait pas accordé le moindre regard, si ce n’était de dédain.

Quinn devait beaucoup de choses à Aaron. A commencer par l’avoir soutenue quand elle était au plus bas, loin de sa vie natale et de ses amis d’enfance ; d’avoir été présent, alors qu’elle nourrissait un sentiment d’abandon. Bien que tous deux aient quitté New York depuis, le cubain continuait d’apporter son aide à la blonde. En se montrant très discret sur des évènements dont elle avait honte, et en évitant de s’épancher à ce sujet lors de leurs entrevues régulières.
« mary had a little lamb » La jeune femme fit glisser ses doigts une dernière fois sur cette phrase, inscrite à tout jamais sur sa peau, puis sortit de la douche. Aaron n’allait pas tarder à venir lui rendre visite, et elle avait l’intention de lui annoncer quelque chose d’important.

Quelques minutes plus tard, c’était vêtue d’une petite robe blanche toute simple qu’elle alla ouvrir la porte d’entrée. Aaron se tenait là, de l’autre côté du paillasson. Il la salua dans sa langue maternelle, avant de déposer deux baisers sur ses joues. Quinn étreignît son ami durant quelques secondes, reniflant les effluves de tabac froid qui s’étaient imprégnées dans les vêtements du jeune homme. Depuis qu’elle était enceinte, la blonde avait l’impression d’être beaucoup plus sensible aux odeurs et d’être pourvu d’un odorat surdéveloppé. Elle réprima l’envie soudaine de lui demander une cigarette, puis esquissa un large sourire lorsque Aaron l’informa qu’il avait quelque chose à lui annoncer. Décidément, cette rencontre promettait d’être riche en confidence.

« Et bien figure toi que moi aussi j’ai quelque chose d’important à te dire mais… ne restes pas planté là comme un santon, il fait tellement froid dehors ! » Quinn attrapa son ami par le col de la veste, le tirant littéralement à l’intérieur de son foyer. Mais ce dernier ne semblait pas décidé à coopérer, et à franchir le pas de la porte des Evans. En effet, le visage d’Aaron se crispa d’une expression pour le moins contrariée, ce qui eut pour effet de provoquer un sentiment de malaise chez son hôte. Il demandait si Sam se trouvait à la maison. « Non il n’est pas là. Il m’a dit qu’il avait beaucoup de travail et qu’il allait rentrer tard, ce soir. » se contenta-t-elle de répondre, perplexe, sur un ton qui trahissait son anxiété. Qu’est ce que le cubain avait de si important à lui dire, sans que cela ne risque d’arriver jusqu’aux oreilles de Sam ? Avait-il l’intention de discuter de leur passé commun à New York ? En envisageant cette possibilité, Quinn lâcha un soupir contrit, comme si la visite d’Aaron ne lui faisait plus autant plaisir tout d’un coup. « Bon, tu comptes prendre racine sur le pas de ma porte encore longtemps ? » s’impatienta-t-elle, avec une lassitude à peine dissimulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [Evan's] there's some stuff we need to discuss about   Jeu 9 Fév - 17:48

Le jeune homme arqua un sourcil intrigué lorsqu'elle lui appris qu'elle aussi, avait une nouvelle à lui annoncer. Et d'après l'excitation sourde qu'il percevait nettement dans le ton de sa voix, celle-ci n'était clairement pas bénigne. Cependant, avant qu'il n'ait eu l'opportunité de lui tirer les vers du nez, la blondinette l'invita à entrer, armée de son sourire colgate usuel. Il se rembrunit légèrement lorsqu'elle saisit son col afin de l'entraîner joyeusement à l'intérieur de chez elle. D'ordinaire, il n'aurait probablement opposé aucune résistance ; toutefois, la situation était selon lui, suffisamment délicate pour qu'il se montre aussi peu réceptif à l'enthousiasme de son amie et, prenne le risque de s'attirer la contrariété de celle-ci. Il ne daigna pas remuer d'un millimètre et, appuya ses paumes contre l'encadrement de la porte afin de ne pas se laisser surprendre par la vigueur de l'ancienne cheerios - il était définitivement hors de question qu'il entre là-dedans, tant qu'il n'aurait pas la certitude d'être seul avec elle, sans la moindre oreille indiscrète pour surprendre leur conversation. Le cubain se détendit de manière perceptible, lorsqu'elle lui annonça que son époux ne serait de retour que tard dans la soirée, ce qui leur assurait plusieurs heures de tranquillité pour échanger leurs dernières confidences. Rapidement, il discerna l'emballement de la russo-américaine, céder place à une mine désappointée qui lui valut une remarque piquée : « D'accord, okay. Je me rends, Grumpy Face » abdiqua t'il, en levant les mains devant lui en signe de capitulation.

Il franchit le seuil d'une démarche assurée et, se délesta prestement de sa veste d'un roulement d'épaules mesuré. Dès que le battant fut refermé derrière lui, sa peau se réchauffa sensiblement, lui arrachant un soupir d'aise - il était inutile de préciser que la neige et, l'hiver en général ne constituaient guère sa période favorite de l'année et, étaient bien différents des climats accommodants de son île natale. Il se dirigea tranquillement vers la cuisine, tout en frottant machinalement ses paumes l'une contre l'autre, dans l'espoir de chasser l'engourdissement glacé qui paralysait désagréablement ses doigts. « Est-ce que ça te dérange si je te prends un peu de café ? Je me suis levé un peu tard et, j'ai encore la tête dans les vapes » lui demanda t'il, en repérant la cafetière trônant sur le comptoir tandis qu'elle entrait à sa suite. Il mit l'appareil en route et, perdit quelques instants à chercher deux tasses dans les meubles de rangements, avant de patienter, arborant une mine bien plus sereine que quelques minutes plus tôt. Toutefois, il savait d'ores et déjà que son attitude avait posé quelques points d'interrogations dans l'esprit de la jeune femme et, qu'elle n'attendrait pas le dégel pour le questionner à ce propos. La raison était bien plus évidente pour lui, qu'elle ne l'était pour elle, c'était certain. Au cours des diverses soirées qu'il avait partagés avec le couple, Aaron avait ressenti un malaise certain à l'encontre de Sam ; à l'évidence, celui-ci avait commencé à porter un intérêt particulier aux circonstances aillant réuni les deux anciens new-yorkais. Aaron n'avait su que demeurer très vague à ce propos, ce qui au lieu d'apaiser le Tennesseean, n'était parvenu qu'à attiser la méfiance de celui-ci, au plus grand dam du cubain qui avait commencé à s'en irriter.

« Je crois que tu devrais parler à Sam, à propos de New-York » déclara t'il alors, sans faire le moindre détour pour ménager son amie. Il marqua une pause, afin de remplir leurs tasses du liquide brûlant et, portant celles-ci à la table avec précaution. Puis, il pris place en face d'elle, dardant ses yeux sombres dans les siens. « C'est évident qu'il s'intéresse à cette histoire. Il vaudrait mieux que tu lèves le mystère de toi-même, plutôt qu'il ne commence à se faire un film sur nous deux. » ajouta t'il, accompagné d'un inutile haussement d'épaules. Parce que, c'était de ça qu'il était question, en réalité. Des soupçons et, des craintes que l'amour peut faire naître dans le cœur d'un mari.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. [Evan's] there's some stuff we need to discuss about   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. [Evan's] there's some stuff we need to discuss about

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-