Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. [St James'] Heart's truth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. [St James'] Heart's truth    Jeu 9 Fév - 18:29

Les mains à quelques centimètres au-dessus de son clavier d’ordinateur, Rachel fixait l’écran en fronçant les sourcils. Comme tous les jours, elle s’était connectée sur son compte twitter, qui lui servait notamment à tenir ses fans au courant de ce qu’elle faisait, une clause obligatoire de son contrat, et elle avait ensuite ouvert une nouvelle fenêtre de navigation pour se connecter à son compte Facebook, qui cette fois lui servait de façon plus personnelle. Elle avait retrouvé beaucoup d’anciens contacts grâce à ce réseau social, et si, sur Twitter elle était Rachel Berry la star, sur Facebook elle n’était que Rachel, ni plus ni moins. Alors que son doigt faisait rouler la molette de sa souris, son regard parcourant les dernières actualités de ses contacts, elle était tombée sur un message –un de plus !- laissé par Santana sur le mur de Jesse. Rachel savait que Santana tournait autour de Jesse, les seins en avant et la bouche en cul de poule, prête à tout pour que le jeune homme lui ouvre les portes de sa chambre. Jesse ne lui avait pas caché, et de toutes façons, il avait suffi de voir la façon dont Santana s’était littéralement frotté à Jesse le jour de la réunion des anciens élèves : une véritable chienne en chaleur, n’attendant qu’une chose, se faire monter par le premier individu venu. Or, dans le cas présent, l’individu en question n’était autre que Jesse, qui était, pour Rachel… et bien, elle n’en savait fichtre rien, mais ce n’était pas une raison ! Jesse et elle avaient certes rompus depuis bientôt deux ans, pourtant elle ne supportait pas que Santana s’approche de lui. Les lèvres pincées, elle se recula, s’appuyant contre le dossier de sa chaise, ruminant sa frustration. Ce n’était pas nouveau, Santana avait toujours été le genre de fille à tourner autour des mecs des autres. A cette pensée, Rachel se reprit aussitôt : Jesse n’était pas son mec. Il avait le droit de fréquenter qui il voulait, même une trainée dans le genre de Santana Lopez. Elle ne comprenait pas pourquoi Santana s’obstinait de la sorte à vouloir rajouter Jesse à son tableau de chasse. Il n’était pourtant pas le seul célibataire de Lima !
Mais alors que son regard tombait sur une photo d’elle et Jesse, elle se sentit fondre. Il n’était peut-être pas le seul célibataire, mais en tout cas il faisait partie des plus mignons, à n’en pas douter. Rien d’étonnant, en fin de compte, à ce que Santana ait envie de lui. Mais alors que son regard remontait vers le commentaire que la latino avait laissé sur le mur de Jesse, Rachel sentit à nouveau la colère enfler en elle. Des tas de souvenirs remontaient à la surface, embrouillant ses idées déjà bien confuses. Elle se souvenait de l’intense jalousie qu’elle éprouvait lorsqu’une fille s’approchait de Finn, à l’époque où ils étaient sortis ensemble –l’affaire avec Ecaterina, par exemple, avait mis du temps à se tasser, preuve s’il en est que Rachel était du genre jalouse et possessive. Cependant, même si ce qu’elle ressentait en ce moment était semblable à ce qu’elle avait éprouvé à l’époque, ce n’était pas non plus comparable. Tout semblait amplifié, et cette histoire prenait des proportions qui avaient tendance à légèrement effrayer Rachel. Elle n’avait plus aucun droit concernant Jesse, il pouvait très bien sortir avec d’autres filles, ou même fréquenter des garçons, ou tiens, entrer au monastère si l’envie lui prenait, cela ne la concernait plus. Il allait bien falloir qu’elle s’y fasse. Elle inspira à fond, cherchant à se calmer, mais une image horrible venait flotter devant ses yeux, celle de Jesse et Santana, ensemble.

Fermant les yeux, elle secoua la tête, faisant voler ses cheveux bruns qui étaient encore humides du bain qu’elle avait pris avant d’allumer son ordinateur. D’un bond, elle fut sur ses deux pieds, et rabattit l’écran de son ordinateur vers le bas, cherchant à se soustraire à toutes ces pensées qui faisaient enfler sa colère et sa jalousie. Sa voix s’éleva doucement, et elle chercha du réconfort dans quelques exercices de vocalise. Mais au bout de quelques notes, elle laissa tomber. A quoi bon ? Elle ne pouvait s’empêcher de repenser à ce jour terrible où ses craintes étaient devenues plus tangibles. Ce jour où, revenant du centre commercial, elle avait décidé de rendre visite à Jesse, pour le simple plaisir de passer du temps avec lui. Et alors qu’elle passait en voiture devant la maison du jeune homme, son regard avait accroché la silhouette facilement reconnaissable de Santana Lopez, qui sortait de chez lui –encore une fois ! Car ces derniers temps, elle n’avait pu que constater que Santana passait beaucoup –beaucoup- de temps chez Jesse. Avec Jesse. Et à toute heure du jour et de la nuit. Cela l’angoissait, bien plus qu’elle ne voulait l’admettre. Un mélange de fureur, de jalousie et de crainte la paralysait par moment, quand elle se laissait aller à imaginer le couple que formeraient Jesse et Santana. Et le chanteur avait beau eu lui assurer qu’il n’y avait rien, et n’y aurait jamais rien entre eux… Rachel avait peur. Peur de perdre Jesse. Elle se refusait obstinément à essayer de comprendre pourquoi elle en était arrivée à ressentir ce déferlement d’émotion, se contentant de les ressentir pleinement.
Depuis ce jour où elle avait vu Santana chez Jesse, la fois de trop, elle s’était enfermé dans une légère déprime que rien ne pouvait chasser, à part des excès de colère, comme aujourd’hui. Car furieuse, elle l’était. Ses pieds foulaient la moquette de sa chambre, alors qu’elle tournait en rond, les bras croisés et serrés contre sa poitrine.

Et puis soudainement, elle cessa de se morfondre, et de ruminer sa colère. Après tout, il y avait un moyen très simple de mettre tout ça au clair : il lui suffisait d’aller voir Jesse. Elle lui demanderait une nouvelle fois ce qui se passait avec Santana, et elle ne partirait pas tant qu’il ne lui aurait pas répondu avec honnêteté. Il allait falloir qu’il lui explique pourquoi Santana semblait passer plus de temps chez lui, que dans sa propre maison. Et il allait peut-être également falloir qu’il repousse une bonne fois pour toutes la latino, s’il n’avait effectivement pas envie de quoi que ce soit avec celle-ci. Sa décision prise, Rachel ôta d’un mouvement brusque son peignoir et l’envoya valser à travers la chambre. En un clin d’œil, elle était de retour dans la salle de bain, où elle se sécha les cheveux avant de les remonter en un vague chignon, n’ayant pas de temps à perdre à se coiffer. De retour dans sa chambre, elle ouvrit en grand les portes de son dressing et s’y engouffra, ressortant deux minutes plus tard en sautillant, une jambe passée dans son jean et tentant d’enfiler la seconde. Elle ne prit même pas la peine de vérifier si ses vêtements s’accordaient, se contentant d’enfiler un t-shirt loose « Rock my life » et une paire de bottes fourrées. Un blouson enfilé, une écharpe jetée en travers d’une épaule et son sac à la main, elle finit par claquer la porte de son appartement… avant de l’ouvrir à nouveau, pour attraper les clés de sa voiture. Et elle put enfin partir.

Si d’ordinaire, Rachel conduisait prudemment, ce ne fut pas le cas. Elle fonça littéralement vers la banlieue, profitant de son état de colère pour ne pas se dégonfler, et surtout, ne pas penser aux conséquences. Car comment réagirait Jesse lorsqu’elle débarquerait comme une furie chez lui, en exigeant des explications qu’elle n’était pas en position de réclamer ? Mais elle refusa d’y penser, et fit crisser les pneus de sa voiture dans l’allée de jardin de chez Jesse. En quelques enjambées elle se retrouva en train de toquer comme une folle sur la porte d’entrée, le blouson ouvert sur son t-shirt, son écharpe qui pendait à son épaule et des mèches de cheveux s’échappant de son chignon. Ses doigts lui faisaient mal à force de toquer mais elle ne s’arrêta que lorsque Jesse finit par ouvrir.

« Je m’attendais presque à ce que ce soit Santana qui ouvre. » maugréa-t-elle en entrant, sans attendre d’invitation, et sans regarder Jesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Dim 26 Fév - 16:59

Très mauvaise journée, Jesse ne pouvait pas dire que sa bonne humeur avait été au rendez vous ce jour là. Il avait commencé par une interview désastreuse, le questionnant bien entendu sur sa relation avec Rachel et pour finir en voulant prendre un bain il s’était rendu compte que sa baignoire à bulles ne fonctionnait plus correctement. Évidemment, il avait du interrompre sa séance détente et appeler le plombier qui avait qui plus est, oublié leur rendez vous. Après une journée d’attente à ruminer dans le salon, il avait également eu le plaisir d’apprendre qu’une de ses choristes s’était foulée la cheville, maintenant incapable d’exécuter la chorégraphie, il allait manifestement devoir la remplacer, pauvre fille. Il soupira allumant son macbook pro pour visionner les auditions qu’il avait enregistré en début d’année. Il commença par hausser parfois le sourcil avant de finir désespéré par le niveau. Maintenant qu’il était le frère de Will Schuester ce n’était pas non plus comme s’il pouvait lui voler un élève ou deux en payant l’admission à Carmel. La jouer fair-play pour Jesse St James, était une activité d’une extrême complexité. Les temps avaient manifestement changé et on ne pouvait plus tricher comme avant, après tout, lui même n’allait au lycée que pour danser et chanter, un intellectuel vietnamien se chargeant bien entendu de tout ce qui était mathématique, et qui nécessitait plus d’une heure de travail extrascolaire. Les stars comme Jesse n’avaient pas le temps de faire comme tout le monde et encore moins de s’intéresser à ce qui ne les intéressaient pas justement. Sa moyenne de maths étaient impressionnante cependant.

Pour continuer la journée sous les meilleurs auspices, une personne sûrement très mal intentionnée se mit à marteler comme une hystérique contre la porte d’entrée. Journaliste, démarcheur, ou groupie, le résultat serait diamétralement le même, la personne derrière cette porte allait prendre cher cette intrusion alors qu’il était présentement en train d’effectuer un morceau très difficile au piano. Jesse se leva d’un bond, et se dirigea vers l’entrée calant presque sa marche sur le rythme effréné d’another one bites the dust. La musique sonnait dans sa tête et il aurait très bien pu partir dans un trip tout à fait farfelu si il ne s’était pas retrouvé face à Rachel devant la porte. Il haussa un sourcil surpris, alors que la jeune femme qui semblait d’ailleurs partager son humeur, lançait déjà un pique bien senti. En premier lieu Jesse ne comprit pas vraiment le rapport entre cette remarque et sa présente réalité. Santana et lui n’étaient pas vraiment proches et on pourrait même aller jusqu’à dire qu’elle l’étriperait si elle pouvait depuis qu’il avait commenté sa poitrine avec un œil critique et quelques commentaires certes objectifs, mais de son point de vue très vexants. Il reconnaissait avoir abusé sur les mots, mais sa drague honteuse alors qu’il tentait de se conduire honorablement avec elle, l’avait passablement agacé.

Rachel pénétra à l’intérieur de la villa sans même lui accorder d’attention et tout ça en pestant bien entendu. Jesse referma la porte sentant l’énervement perler au creux de ses muscles. Une crise de jalousie sérieusement alors qu’elle même mettait des photos de charme d’elle en image perso sur facebook, se faisant mousser par la moitié de Lima ? Il fronça les sourcil et croisa les bras. « Il n’y a rien entre Santana et moi si c’est ce que tu sous entends. » Asséna t-il ferme. « Mais ça tu t’en doute Rachel, car il me semble que tu connais mes sentiments pour une certaine autre personne ? » Il ne la nomma pas, l’idée de se montrer aussi faible et décrypté avait le don de l’agacer. Il lâcha un nouveau soupire, avant de reprendre, non il ne pouvait pas laisser passer ça. « Et en admettant que ce soit le cas, je ne vois pas en quoi ça te concerne, on est plus ensemble ça fait un moment d’ailleurs. » Jesse tenta de se calmer, il était décidément trop impulsif, et son but premier n’était pas de blesser Rachel. Tous deux ressentaient la même frustration, les mêmes choses, il fallait seulement qu’ils cessent de jouer à ce jeu profondément stupide. « Et sinon je te sers un thé ou un café ? » Ironie toujours. Un silence s’installa et Jesse se douta qu’il n’allait pas durer très longtemps, lui et Rachel étaient tout ce qu’il y avait de plus réactifs, et on ne les coupait pas facilement dans un monologue ou lorsqu’ils étaient énervés. Maintenant qu’ils s’étaient embrassés la situation atteignait un degré de complexité non égalé, et encore, ils ne s’étaient pas mis à se hurler dessus en chansons, ce qui était encore une bonne chose pour le voisinage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Mer 29 Fév - 2:17

De toute évidence, Jesse n’était pas d’excellente humeur, car lorsqu’il referma la porte après que Rachel soit entrée sans même y avoir été invitée, il semblait tendu et contrarié, comme s’il avait passé une mauvaise journée, ce qui était peut-être le cas. Mais Rachel, étourdie par sa propre colère et surtout, aveuglée par sa jalousie, ne vit tout dabord rien, prête à cracher son venin et à faire tous les reproches du monde à Jesse. D’ailleurs, elle ne put s’empêcher de faire courir son regard un peu partout dans la pièce, comme si, quelque part, se cachait Santana, à moitié nue et échevelée après une partie de jambes en l’air, avec sur les lèvres un sourire narquois et provocateur qui lui aurait dit « Berry, tu es en retard. ». Mais la pièce était vide, aussi Rachel fit-elle volteface. Les sourcils froncés de Jesse et surtout, sa remarque à peine dissimulée sur les sentiments qu’il éprouvait à son égard la firent reculer d’un pas. Mais elle refusa de céder davantage du terrain, surtout lorsque Jesse se sentit obligé de lui rappeler qu’ils ne sortaient plus ensembles, et que par conséquent, elle n’avait rien, absolument rien à lui reprocher, aucune raison de lui faire une crise de jalousie… mais ce fut surtout le sous-entendus attenant à cette phrase qui acheva de rendre Rachel furieuse.

« Ah parce que, sous prétexte qu’on est séparés depuis des lustres, tu peux t’enfiler la plus grande trainée de tout Lima ? » s’insurgea-t-elle en levant les bras au ciel, avant de les laisser retomber et de tourner le dos à Jesse. « Fais quand même attention de ne pas attraper une saleté, avec elle on ne sait jamais. » ajouta-t-elle perfidement, sans se retourner. Elle se savait très peu charitable envers Santana, qui n’était même pas là pour se défendre, mais après tout, Rachel ne comptait plus les fois où Santana avait été moqueuse, voire carrément cruelle envers elle, l’humiliant à la première occasion et allant même jusqu’à tourner autour de Finn à l’époque du lycée, et autour de Jesse aujourd’hui. Le fait d’avoir laissé passer plusieurs années depuis leur dernière entrevue n’avait en rien changé la latino, qui ne manquait pas une occasion d’attaquer Rachel. Alors pour une fois, Rachel allait se lâcher et dire franchement ce qu’elle pensait de Santana, et tant pis si cela blessait les oreilles de Jesse. Ou de quiconque passerait devant la maison et l’entendrait hurler.
Se forçant à inspirer, puis à expirer afin de retrouver un semblant de calme, elle poursuivit : « Je sais qu’elle passe beaucoup de temps ici, et tu as beau me dire qu’il n’y a rien entre elle et toi, il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte qu’elle veut t’ajouter à son tableau de chasse. » Les bras croisés contre sa poitrine, elle se retourna. « Et s’il n’y avait vraiment rien, tu ne la laisserais pas se frotter à toi comme elle le fait. Parce que c’est bien joli de m’assurer que tu ne couches pas avec elle, tu lui permets quand même de passer son temps ici, avec toi, à agiter sous ton nez ses charmes ! » l’accusa-t-elle avec un regard lourd de reproche.

Consciente qu’elle ne parvenait pas à se calmer, elle se laissa envahir à nouveau par ce puissant sentiment de frustration qui ne la quittait plus depuis que Jesse et elle avaient échangés un baiser, quelques semaines auparavant. Une simple chanson les avait à nouveau réunie, et la proximité et le lien si fort qu’elle avait ressentie l’avait poussé à littéralement se jeter sur Jesse pour l’embrasser. Depuis, la situation était plus tendue que jamais. Rachel se souvenait parfaitement de ce jour où, d’un commun accord, ils avaient rompus, deux ans auparavant, lorsque l’opportunité de devenir une star s’était présentée. Ce contrat était une véritable chance, et Jesse l’avait accepté, ayant lui-même l’occasion de débuter une carrière. Ils savaient tout deux que c’était mieux. Rachel ne pouvait laisser passer cette chance de réaliser son rêve, et Jesse ne pouvait passer le reste de sa vie à bêtement la suivre, restant dans son ombre, alors qu’il méritait lui aussi de briller. Mais pendant les deux années qui suivaient et pendant lesquelles Rachel s’était peu à peu élevée au rang de star de la chanson, ils s’étaient si souvent croisés, et affichés ensemble, que les journaux et magazines avaient fait d’eux leur sujet d’article favori. Etaient-ils ensembles, oui ou non ? Leur prestation dans Spring Awakening avait davantage semé le trouble, cette comédie musicale ayant des scènes plus que suggestives, et ils avaient été salués par les critiques qui avaient alors affirmés qu’il ne pouvait y avoir que de l’amour entre eux, et non pas une simple amitié. Rachel se souvenait de toutes les fois où on leur avait posé la question, et elle se souvenait avoir très souvent regretté cette décision de rompre. Parce qu’elle était bien, avec Jesse, tout simplement. Mais aujourd’hui, ce regret se transformait en sentiment de trahison.

« Alors c’est simple, à partir d’aujourd’hui tu vas lui fermer la porte au nez à chaque fois qu’elle viendra te voir, la bouche en cœur, se tortiller devant toi. » exigea-t-elle subitement, le menton levé et l’air têtu. « Je ne veux plus que tu la voies, ou même simplement que tu lui adresses la parole. Il va bien falloir qu’elle comprenne qu’elle n’a aucune chance, et c’est à toi de le lui faire comprendre. » Elle ponctua ses paroles d’un bref hochement de tête, convaincue qu’une fois de plus, Jesse se plierait à ses volontés… et sachant pourtant, au fond d’elle-même, que ce ne serait pas le cas. Une petite voix qu’elle se refusa d’écouter lui disait que Jesse n’était pas un jouet, qu’il allait l’envoyer balader et qu’elle se retrouverait seule, malheureuse comme les pierres. Elle savait qu’elle ne pouvait pas lui demander de rester simplement auprès d’elle. Il était humain, il ne se contenterait pas de cette simple relation. Il l’aimait, elle le savait également, tout comme elle se doutait qu’il ne l’attendrait pas éternellement. Viendrait le jour où il se lasserait. Il allait falloir qu’elle se décide, qu’elle trouve la réponse à cette question : l’aimait-elle, oui ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Jeu 1 Mar - 1:25

S’enfiler la plus grosse traînée de Lima ? Seriously ? Jesse n’avait encore jamais eu l’occasion de découvrir une Rachel aussi furieuse et aussi directe. Il fallait croire que le star system lui avait appris de nouveaux mots de vocabulaire, il n’imaginait cependant pas qu’elle se risque à les utiliser de la sorte. Pourtant ? Elle venait juste de le faire. Jesse grimaça, il savait d’avance qu’il ne pourrait pas en placer une, qu’au mieux ils crieraient tout les deux en même temps sans s’écouter et que ça ne changerait rien à la situation, en prime, on ne pouvait pas dire qu’il fassent partie de ceux qui aient le moins de voix. Crier fort ? Ils savaient bien faire. Le choix résidait donc dans le fait de pencher pour une écoute attentive et stratège pour enfin déboucher sur une quasi dissertation dégommant points par points l’argumentation de Miss Berry, ou encore pour l’ironie bien placée, en oubliant pas d’envisager la méthode invective, choix difficile, mais il fallait surtout prendre en compte les nerfs de Jesse qui n’étaient pas les plus solides qui soit surtout en ce qui la concernait. Vicieusement elle évoqua alors le fait qu’il puisse attraper une MST, rien qu’en recevant des commentaires facebook de Santana Lopez, cette dispute volait franchement haut.

Le chanteur sentait son sang bouillonner, alors qu’il ne se permettait encore aucun commentaires, qu’y avait il à dire de toute façon, les attaques étaient tellement basses que les relever aurait été complètement stupide. Le fait qu’elle se fourvoie sur la régularité des visites de Santana en revanche l’obligea à réagir ce qui lui donna bien entendu l’air encore plus coupable, si c’était possible. « Elle n’est venue qu’une ou deux fois, et dis toi bien, que les deux fois en question se sont mal terminées. Je lui résiste ca lui plait pas c’est aussi simple que ça, et c’est à se demander si ce n’est pas justement ce qui lui donne envie de continuer. » Mais il pouvait toujours parler, vraisemblablement, elle ne l’écoutait pas, continuant de débiter à une vitesse qui avait le don de l’impressionner en toute circonstance. Les reproches étaient bien entendu d’actualité, et son ton insinuait clairement qu’il l’avait trompée sans aucun état d’âme. Oui cela faisait une éternité que Jesse n’avait pas eu le droit à une crise de couple et pour cause, ils avaient d’un commun accord décidé de mettre un terme à leur relation amoureuse, détail que Rachel semblait en cet instant avoir complètement oublié.

S’enfermant dans une spirale infernale, Rachel se mit alors à dicter quelques ordres, le genre d’ordre qu’on donne à son petit ami, ou son mari. Jesse n’était ni l’un ni l’autre pour une raison qu’ils connaissaient tous les deux, et il n’allait très certainement pas se plier à ce genre d’obligations pour satisfaire la princesse Berry venue conquérir la villa et son habitant. Jesse s’y voyait déjà, une liste de courses, la tablette à la main à jouer les régisseurs dans la vie d’une grande star. Jesse St James n’avait rien d’un boy ou d’un mari soumis et elle allait très vite le découvrir. Dans la vie on a pas toujours ce qu’on veut, et elle serait très vite mise au parfum. Le destin avait fait en sorte qu’il soit seul et il était temps qu’il agisse de la sorte. « Je le redis, je ne suis pas ton petit ami Rachel, je l’ai été et j’estime avoir toujours été correct avec toi, maintenant en tant que ton ami effectivement je ne m’enverrais pas en l’air avec la fille qui a dépucelé ton petit ami. C’est une question de loyauté, et je pense que tu ne devrais pas la remettre en cause. » Le problème était intimement lié à leur jalousie mutuelle et ils pourraient éluder tant qu’ils voulaient, au fond d’eux ils le savaient. « En revanche, tu n’as pas de vielles rancune personnelle envers tout Lima, alors sois gentille, laisse moi une chance de refaire ma vie, à moins que tu aies envie qu’on passe la St Valentin en vidéoconférence sur skype l’an prochain, si tu n’es pas retenue avec Ashton, dans ce cas tu peux toujours essayer de me vendre du rêve, mais je préfère t’éviter toute désillusion, ça m’intéresse pas vraiment.» Il voulait plus bien évidemment, mais elle ne lui donnerait pas, et il avait assez donné avec les relation à durée déterminée. « J’ajouterais que Finn Hudson ne porte peut être pas de tenue de cherrios ultra courte, mais t’as sans doute plus de sentiments ambigus à son égard que je peux en avoir pour Santana. » Il fronça les sourcil, et lâcha un long soupir, il était fatigué de tout ça. « Finn, Jesse, Finn, Jesse, comprends que j’en ai assez, et ne reporte pas ton hésitation sur moi, il n’a jamais été question de me demander avec laquelle d’entre vous deux j’aurais aimé passer ma vie. » Il s’approcha de Rachel, étonnamment calme, peut être était-ce juste l’envie de lutter qui le quittait. « Avec tout ce que j’ai fait pour toi, les années qu’on a passé ensemble, tes moments de doute ou j’ai su t’écouter et te pousser à aller au bout de tes rêves, ça devrait être une évidence. Si ça ne l’est pas, alors tu dois juste prendre ton courage à deux mains et aller voir ce crétin de Finn Hudson parce qu’aussi illogique que ça puisse être, ca serait lui que tu aimes. » Sa dernière phrase le heurta mais Jesse se devait de faire face à la réalité, ne pas fuir comme un lâche. « Tu ne peux pas nous avoir tous les deux Rachel et la possession n’a rien à voir avec l’amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Jeu 1 Mar - 3:24

L’un des plus gros défauts de Rachel –enfin, l’un parmi tant d’autres, comme son autorité naturelle qui pouvait parfois la faire passer pour une mini dictatrice de la chanson, ou son égocentrisme, ou encore son complexe de supériorité qui l’avait éloigné de ses camarades du temps du Glee Club- l’un de ses plus gros défauts donc, était cette capacité à parler sans s’arrêter, à débiter des flots de paroles ininterrompus, en devenant complètement sourde à ce qui l’entourait et à ceux qui s’adressaient à elle. Les conversations se déroulaient souvent à sens unique, même maintenant. Adolescente, elle parvenait avec une extrême difficulté à se concentrer sur autre chose que sur sa propre personne, et cela ne fonctionnait pas toujours. A présent adulte, et après avoir travaillé avec des professionnels de la musique et la chanson qui travaillaient autant qu’elle, et qui avaient tout autant de talent, elle avait fini par comprendre qu’elle n’était pas le centre de l’univers, aussi prenait-elle parfois le temps de regarder autour d’elle, de laisser parler ceux qui l’entouraient. On pouvait dire qu’elle s’était grandement amélioré, non pas sans efforts, mais elle avait mûrie. Elle avait changée. Malheureusement pour elle, et dans le cas présent, pour Jesse, sous le coup d’émotions trop fortes, elle peinait à se contrôler, et reprenait aussitôt ses mauvaises habitudes. Parce qu’un autre des défauts de Rachel, c’est qu’elle ressentait tout de façon très intense, telle la drama queen qu’elle était. Quand Finn avait commencé à tourner autour d’Ecaterina, elle avait ressentie sa jalousie avec férocité, elle avait été prête à se battre pour le garder auprès d’elle. Quand il avait finalement rompu avec elle, son chagrin avait été si fort qu’elle avait cru que jamais elle ne s’en relèverait. Et quand elle avait été admise à la Tish School of Arts, elle aurait pu jurer que son cœur avait explosé de bonheur. Oui, Rachel vivait ses émotions aussi fort qu’elle vivait ses chansons. C’est pourquoi sa colère prenait une telle proportion qu’en plus de l’aveugler et de lui faire sortir des absurdités vulgaires et indignes de Rachel Berry, cela l’empêchait d’écouter Jesse. Enfin, elle l’entendait, et même si son cerveau analysait les paroles de Jesse, elle n’en avait cure. Il aurait tout aussi bien pu lui parler du temps qu’il faisait ou de ce qu’il avait mangé au petit déjeuner, cela aurait eu le même effet. Trop occupée à ruminer sa jalousie et sa colère, elle était devenue sourde.
Certes, Jesse résistait autant que possible à Santana, qui s’acharnait à lui tourner autour. On pouvait effectivement se demander si ce n’était pas par pur masochisme, parce que connaissant Jesse, il ne devait pas toujours prendre de gants pour la repousser. Il pouvait se montrer humiliant et même cruel, Rachel en savait quelque chose, puisqu’il lui avait déjà brisé le cœur une fois. Mais si on avait demandé son avis à la jeune chanteuse, elle aurait mis sa main à couper que si Santana s’échinait de la sorte, ce n’était pas seulement parce que Jesse l’attirait, mais également pour atteindre Rachel, et celle-ci en était bien consciente. Elle avait bien compris que quelque chose chez elle rendait Santana folle, et que pour se venger ou se soulager, voir les deux, la latino voulait se servir de Jesse. Il fallait bien reconnaitre que c’était parfaitement pensé, parce que pour l’heure, ce qui comptait le plus pour Rachel c’était sa carrière… et Jesse.

Mais Jesse n’avait visiblement plus du tout envie de se plier aux caprices de celle qu’il aimait, malgré les sentiments qu’il éprouvait pour elle. C’était tout à fait honorable de sa part de refuser de céder aux avances de Santana, vu ce qui la liait à Rachel, mais il ne manqua pas de lui rappeler qu’après tout, en tant que non petit-ami, il était tout à fait libre de sortir avec qui il veut, sous-entendant qu’elle ne pourrait pas toujours exiger de lui qu’il dise non aux femmes qui se présenterait à sa porte avec une intention toute claire. Et voilà, il énonçait à voix haute ce que Rachel savait déjà, mais qu’elle refusait d’admettre. Il avait parfaitement raison, en plus. Le simple fait de lui demander de ne pas flirter avec Santana était aberrant, même avec le passé qu’elles avaient en commun, et pourtant, il s’était toujours refusé à le faire, par respect pour elle et pour ses sentiments, et ce alors qu’ils étaient séparés depuis deux ans. Il ne fallait pas non plus s’attendre à ce qu’il reste chaste alors que toute la gent féminine de Lima se serait damnée pour obtenir ses faveurs. Il avait le droit de vouloir d’une femme dans sa vie, et une femme saine, pas une folle furieuse qui venait lui hurler dessus sans raison et qui ne pouvait de toutes façons pas être avec lui, puisque liée par contrat avec de grands producteurs et promise à faire de grandes choses sur scène. Rachel n’avait pas le droit de lui demander de rester à tout jamais près d’elle, en tant que meilleur ami, confident, potentiel petit ami et partenaire de duo. Pourtant, c’est ce qu’elle faisait, encore et encore. Elle s’obstinait à vouloir de lui quelque chose qui le faisait souffrir, et c’était tellement injuste, et cruel. Comment avaient-ils pu en arriver là ?
L’évocation de Finn acheva de mettre Rachel à bout de nerfs, qui ferma les yeux très fort, comme pour que cette dispute n’ait pas lieu, en souhaitant qu’au moment où elle ouvrirait les yeux, elle serait de retour chez elle. Finn, Jesse, Finn, Jesse… Pourquoi rien ne se passait comme elle le voulait ? Mais au fond, que voulait-elle ? Elle n’avait pas revu Finn depuis la fin du lycée, et il est vrai qu’à son retour à Lima, elle avait craint de se retrouver face à lui, peu certaine de l’avoir véritablement oublié, d’avoir vraiment tiré un trait sur lui. Elle l’avait tant aimé… Et puis l’occasion ne s’était jamais présentée. Mise au pied du mur, Rachel ne sut quoi répondre. Alors elle fit ce qui lui parut être le plus simple : elle se réfugia dans sa jalousie, s’y vautrant avec plaisir. Tout plutôt que d’affronter ce qui naissait progressivement dans sa poitrine, et menaçait d’exploser.

« Je ne… » La voix lui manqua et elle déglutit. « Je ne veux pas… » En ouvrant les yeux, elle se sentit très bête, puisqu’elle était incapable de dire clairement ce qu’elle voulait. « Je ne veux pas que tu ailles avec une autre, je… » Fronçant les sourcils et sentant sa gorge se serrer, elle se força à poursuive : « Je ne veux pas que tu sortes avec qui que ce soit. » affirma-t-elle d’une voix forte. « C’est simple, je ne veux pas. Traites moi d’égoïste autant que tu le veux, sois furieux contre moi, mais je ne veux pas, tu entends, je ne veux pas qu’il y ait une femme dans ta vie, je ne le supporterais pas. » En prenant une inspiration, elle se força à continuer, adoptant un rythme rapide et qui la réconfortait, puisque rendant impossible toute tentative de discussion : « Ce n’est pas seulement Santana, c’est n’importe quelle autre fille, et c’est comme ça. Le simple fait de t’imaginer avec qui que ce soit m’est insupportable, et si cela devait arriver, je ne sais pas si je pourrais ne serait-ce que te regarder donner la main à une autre, mais je sais que ça fait déjà deux ans qu’on est séparés et que je ne devrais pas te demander quoi que ce soit de ce genre parce que c’est injuste, terriblement injuste de ma part, et c’est même horrible et je sais que je suis trop possessive, j’ai déjà eu ce problème quand je sortais avec Finn… et parlons-en de Finn ! » clama-t-elle en pointant du doigt Jesse. « Parce que tu ne peux pas sans arrêt me reprocher de l’avoir aimé et de lui avoir laissé une place dans mon cœur, il a été mon premier amour, et ça n’a rien à voir avec ce qui se passe en ce moment, il n’a rien à voir entre toi et moi, je ne l’ai pas revu depuis des années, et pour le peu que je sache, il a refait sa vie, il a quelqu’un d’autre ! Et je ne veux pas que toi, tu fasses pareil, je ne veux pas que tu me laisses, je veux que tu restes à moi, je te veux pour moi toute seule ! C’est toi que je veux ! »

Ah, et bien voilà, ça commençait à sortir petit à petit. Les joues écarlates, non pas par honte mais par colère, Rachel se couvrit le visage de ses mains glacées, cherchant à rafraichir son visage qui lui parut brûlant. Elle ne pouvait de toute évidence plus lutter. Alors elle serra les lèvres, ferma les yeux et baissa la tête, soufflant tout doucement : « Je t’aime, Jesse. » de façon si inaudible qu’elle ne fut pas certaine qu’il l’ait entendue. Mais elle ne pouvait rien faire de plus, c’était dit. Et c’était vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Sam 3 Mar - 3:39

Après un tel discours, Jesse s’attendait vraiment à ce que Rachel prenne le temps d’analyser la situation, pour enfin réaliser qu’il n’avait pas complètement tord, cependant ce fut loin d’être le cas, et la chanteuse, ne sembla pas capable d’atténuer sa fureur. Jesse comprenait, bien qu’il ne s’autorisait pas à céder. Se laisser aller à ses sentiments était la seule chose dont il avait envie pourtant ce serait se contredire et lui donner raison. Rachel lui faisait toujours face mais refusait clairement la situation. Le cœur du chanteur se mit à battre un peu plus irrégulièrement lorsqu’elle lui lança qu’elle refusait catégoriquement qu’il voit une autre fille. L’effet qu’elle avait sur lui était désastreusement le même, et il ne pouvait que se maudire pour autant de faiblesse. Il aurait voulu pouvoir simplifier les choses, s’ouvrir à elle, lui énoncer clairement ses sentiments, mais à chaque fois, il se rappelait pourquoi il ne le faisait pas. A quoi bon si aucune solution n’était à envisager. L’égoïsme de Rachel le consternait cependant. Alors c’était aussi simple que ça ? Elle allait l’empêcher de refaire sa vie simplement, et ensuite ? Ensuite, il la passerait seul à courir après l’espoir qu’un jour peut être ils pourraient fréquenter la même maison de retraite ? C’était tellement stupide. Jesse l’était d’autant plus, puisqu’il se laissait atteindre par ses propos. L’amour qu’il lui portait était en lui même irrationnel. Rachel était son premier amour, du lycée aux études supérieures, personne n’aurait pu douter du fait qu’ils étaient fait l’un pour l’autre en les voyant ensemble, pourtant tout les séparait à présent. En réalité, la seule chose qu’on pouvait voir désormais et Santana avait vicieusement pointé le doigt sur la question, c’était qu’il s’accrochait à quelque chose qui n’avait plus de sens ou lieu d’être. Jesse & Rachel n’étaient plus des enfants et ils avaient fait des choix, des choix qui les avaient conduit dans cette impasse. Aussi parfaits qu’ils pouvaient être l’un pour l’autre, Finn pouvait la suivre au bout du monde, lui aurait du renoncer à ce qu’il était pour cela, alors ils n’auraient plus été le couple qu’ils avaient eu l’habitude d’être dans le passé.

Rachel prit une nouvelle inspiration, mais ne lui laissa pas le temps de répondre, le sujet de Finn fut de nouveau pointé du doigt au sens propre comme au figuré. La suite blessa Jesse évidemment, mais il ne pouvait que reconnaître qu’elle avait raison sur ce point. Il lui reprochait d’avoir fait de Finn son premier amour, lui accordant un privilège que sa stupidité n’aurait pas du lui offrir. Etre le premier et seul amour de Rachel aurait sans doute plut à Jesse, c’était après tout ironiquement le cas lorsqu’on inversait les rôles, elle était son premier amour, et il aurait voulu qu’il en soit ainsi pour elle également. Jesse secoua la tête lorsqu’elle asséna qu’elle ne s’intéressait plus à Finn en justifiant la chose par le fait qu’il se soit désintéressé d’elle et tourné vers une autre. Que lui demandait-elle ? D’accepter d’être son second choix ? Il avait cédé à cette folie au lycée, croyant que leur compatibilité évidente pourrait effacer les traces d’un quelconque amour pour cet imbécile de Finn Hudson pourtant ça n’avait pas été le cas. Il l’avait vu dans ses yeux, tellement de fois. Il ne supporterait pas que la chose se produise encore, et maintenant qu’elle était à Lima, cela lui paraissait presque être une suite logique. Jesse soupira, sa colère s’évapora en même temps que la tristesse s’insinuait dans ses veines. La déclaration de Rachel aurait du lui paraître sincère, mais ce ne fut pas le cas. Lorsqu’il la regarda, il ne vit qu’une jeune fille consumée par la jalousie, mais loin de l’aimer pour les bonnes raisons. « Tu m’aimes ou tu aimes l’idée que je sois incapable de te mettre derrière moi ? » Jesse s’approcha un peu plus d’elle et planta son regard dans le sien. « Je suis amoureux de toi Rachel, mais ca ne veut pas dire que j’accepte d’être celui que tu veux parce que Finn ne veut plus de toi. » Il voulait tellement qu’elle comprenne. « Tu dois comprendre que ça me blesse, ça fait des années que ça me blesse. Finn n’a rien fait pour toi, à l’inverse je t’ai donné 7 ans de ma vie, et regardes nous... » Pitoyables était sans doute le mot, hormis la réussite professionnelle éclatante. « Si je dois me battre pour toi, j’ai besoin de certitudes, et entre autre de savoir si tu ne vas pas te jeter dans les bras de Finn si il t’offre une jolie bague en plaqué or et un bouquet de fleurs au rabais accompagné d’une petite note bourrée de fautes d’orthographe, ou il serait indiqué qu’il aimerait bien coucher avec toi, sans oublier de te demander d’apporter les capotes. » Finn était l’opposé même du romantisme et pourtant Rachel avait accepté aveuglement cette relation et ce, pendant des années. Jesse s’attendait sûrement à ce qu’un jour elle puisse en rire, mais visiblement le manque d’intelligence de Finn ne l’avait pas marquée plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Sam 3 Mar - 4:31

A la seconde où les mots avaient franchis ses lèvres, Rachel s’était sentie à la fois choquée et bouleversée. De toute sa vie, elle n’avait prononcés ces mots à un garçon qu’à une seule reprise, et c’était avec Finn. Il lui avait bien sûr répondu la même chose, et elle était alors persuadée que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Et puis il avait rompu, lui brisant le cœur par la même occasion, piétinant allègrement ses sentiments et réduisant à néant ses espérances concernant leur futur à deux. Depuis, elle n’avait jamais redit ces mots à un autre. Pourtant, elle était sortie avec Jesse pendant deux ans, mais même si elle savait qu’il éprouvait à son égard de l’amour, elle-même ne lui avait jamais dit que c’était réciproque. Elle aimait être avec lui, c’était une évidence, et elle aimait ce qui faisait de lui un garçon aussi extraordinaire, aussi talentueux et aussi parfait, à ses yeux. Néanmoins, pendant toute la durée de leur relation, cela ne lui était jamais venue à l’esprit qu’elle puisse vraiment l’aimer. Mais il fallait l’avouer, Jesse avait pris une place plus qu’importante dans son cœur. Elle pensait à lui en permanence, se demandant sans cesse ce qu’il faisait, s’il accepterait de sortir voir un film ou boire un verre avec elle. Elle avait envie de le voir bien plus qu’il n’aurait fallu, elle en était consciente. La jalousie qui la dévorait depuis des semaines, et la frustration qui lui brûlait tout le corps dès qu’elle pensait à Jesse, tout cela l’avait mise dans une telle colère qu’à force, ce sentiment sur lequel elle n’avait pas été capable de mettre un nom, sans le vouloir ou par peur de ce que cela impliquerait, avait fini par exploser, balayant tout le reste sur son passage. Un raz de marée n’aurait pas fait mieux. Et maintenant qu’elle se répétait en bloc ces mots dans sa tête, comme s’il lui était impossible de songer à autre chose, elle en était émue. L’émotion la submergea. Elle avait toujours considérée Jesse comme un ami très proche, son meilleur ami, quelqu’un d’exceptionnel qu’elle avait la chance de compter dans sa vie. Un formidable compagnon de route. Un confident. Bien sûr, ces derniers temps son corps lui avait littéralement hurlé qu’il ferait également un excellent amant, mais elle s’était refusé à penser à cela, mortifiée d’avoir de telles pensées, elle qui était toujours pure, et chaste. Mais l’aimer, vraiment ? Elle pouvait se rendre compte cependant à quel point ce sentiment avait été présent dans son cœur, et ce dès que Jesse et elle s’étaient réconciliés, des années auparavant, dans l’auditorium de McKinley High. L’amour avait refleuri en elle, s’épanouissant sans même qu’elle s’en aperçoive, subtilement dissimulé sous l’amitié et l’affection qu’elle ressentait pour Jesse, et caché dans l’ombre de ses rêves de gloire.
Malheureusement, alors que la vérité venait de lui éclater à la figure, quelque chose de plus triste la frappa. Elle se souvenait parfaitement du jour où Jesse et elle avaient rompus, deux ans auparavant, lorsque Rachel s’était vu offrir l’opportunité de signer un contrat avec de gros producteurs, qui avaient par la suite lancé sa carrière et fait d’elle une véritable star. Ils savaient tous deux qu’elle serait accaparée par sa nouvelle vie, par les répétitions, les concerts, les séances d’autographes et les interviews. Et surtout, ils savaient que Jesse ne resterait pas sagement dans son coin à l’attendre, tout seul dans la loge de Rachel pendant qu’elle se produirait sur la scène de Broadway. Parce qu’il était une étoile, lui aussi, et qu’on ne peut demander à une étoile de cesser de briller, ils avaient pris la décision de se séparer et de faire carrière séparément. Alors, peu importait que Rachel puisse aimer Jesse, et que Jesse aime Rachel, la situation était la même qu’il y a deux ans. Jesse n’était revenu à Lima que pour être avec elle, mais une fois qu’elle repartirait, il poursuivrait sa carrière de son côté. S’ils se mettaient ensembles, Rachel ne pourrait lui demander de la suivre. Et Jesse ne lui demanderait pas d’abandonner sa réussite pour partir avec lui. Tout recommençait.
Mais cette fois, Rachel avait une certitude, qu’elle n’avait pas lors de leur première rupture. Elle l’aimait. Et elle ne voulait plus le quitter. Sa carrière était très importante, mais des dizaines de couples de star parvenaient à vivre leur amour, alors, pourquoi pas eux ? Il devait y avoir une solution, et même s’il n’y en avait pas, elle en trouverait une ! Jesse l’aimait, il le lui prouvait sans cesse depuis des années. Il avait mis sa vie entre parenthèses pour travailler en tant que bibliothécaire pour pouvoir être près d’elle et se faire pardonner. Il avait attendu que son cœur soit guéri après sa rupture avec Finn. Il l’avait suivi à New-York, pour ensuite être abandonné quand Rachel avait décroché un contrat. Il avait mis son propre désir de côté tout le temps de leur relation, Rachel se refusant à coucher, et Dieu sait que cela n’avait pas dû être facile lorsqu’ils s’étaient retrouvés pour Spring Awakening. il était une nouvelle fois revenu s’enterrer à Lima, mettant à nouveau sa vie de côté, juste pour pouvoir être avec elle. Et elle, égoïste, elle n’avait fait que piétiner ses sentiments. Cette pensée l’horrifia, elle qui était si fière d’avoir mûrie et changée. En vérité, elle n’avait pas changé du tout. Elle était toujours cette même gamine qui ne pensait qu’à elle. Et Jesse, qui pourtant était si semblable à elle, l’avait pourtant toujours mise en avant, oubliant tout le reste. Parce qu’il l’aimait. En comprenant tout cela, Rachel eut le cœur brisé, et sentit qu’elle allait se mettre à pleurer si elle ne disait rien. Le silence s’était progressivement installé suite à la tirade de Jesse, qu’elle n’avait cessé de dévisager. Elle cligna des yeux, comme reprenant pied avec la réalité.

« Jesse, je suis désolée. » souffla-t-elle simplement, avec une sincérité désarmante. « Je comprends. Je comprends, enfin. » Son cœur battait si fort qu’elle plaqua les mains contre sa poitrine, comme pour le retenir de jaillir pour bondir dans la pièce. « Ecoute-moi. Ce n’est pas parce que Finn n’a plus voulu de moi, ça n’a rien à voir avec lui. C’est toi. Ce n’est pas une histoire de lot de consolation, ou de second choix. C’est seulement toi. » Elle aurait presque pu rire tellement cela lui semblait limpide à présent. Elle avait l’impression de se réveiller après un long sommeil, et d’ailleurs, Rachel se sentait un peu stupide d’avoir mis tant de temps à comprendre. Elle était peut-être intelligente, mais pas très maligne. « J’aime ta présence, j’aime être avec toi. J’ai envie d’être avec toi en permanence. J’aime quand tu me regardes en souriant, parce que j’aime ton sourire, et j’aime quand tes yeux se plissent parce que tu ris. J’adore tes cheveux, surtout quand ils sont trop longs et que cette mèche te retombe devant les yeux. J’aime la façon dont tu bouges, et j’aime quand on va se promener, rien que tous les deux. J’aime ta voix, et pas seulement quand tu chantes, juste quand tu parles. J’aime t’écouter. J’aime quand je peux sentir ton odeur sur mes vêtements, quand je rentre chez moi le soir après avoir passé la journée avec toi. » Elle s’interrompit le temps de reprendre son souffle et d’esquisser un sourire incrédule alors que son cœur enflait. « J’ai envie d’être avec toi, et j’ai besoin d’être avec toi. Jesse, je ne veux pas que tu te battes pour moi. Tu n’en as pas besoin. » dit-elle en lui prenant la main. « Je t’aime. J’ai mis du temps à m’en rendre compte, et je te prie de bien vouloir me pardonner. J’ai été très bête, et particulièrement égoïste. Excuse-moi, Jesse, mais maintenant, je sais. C’était là, tout au fond de moi. » Les larmes perlant aux coins de ses yeux, elle se retint néanmoins de pleurer en désignant son cœur qui battait très fort. « Je ne veux plus que tu te battes, et qu’on se dispute. Je veux juste pouvoir t’embrasser quand j’en ai envie, et être dans tes bras. Parce que c’est toi, et que je t’aime. »

En plongeant les yeux dans ceux de Jesse, Rachel attendit de voir s’il mettrait encore en doute ses sentiments, alors qu’elle-même en était si sûre qu’elle avait envie de le hurler dans la rue pour que tout le monde le sache. Voulait-il toujours d’elle, ou avait-il encore des objections … ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Lun 5 Mar - 3:18

Jesse se calma sur sa dernière remarque. Un léger silence s’installa en revanche, avant que la chanteuse qui avait jusque là cédé à un accès de colère impressionnant, ne décide se calmer elle aussi. Alors que Jesse tentait cette fois de freiner le rythme de son muscle cardiaque, la chanteuse semblait réaliser toute l’ampleur de la situation. Jesse n’avait en aucun cas voulu la blesser, mais il avait besoin d’assurance, il avait beau être un compétiteur de talent, Rachel lui avait fait réaliser par l’expérience que l’amour était un combat bien à part et qu’on pouvait tout y perdre sans que ça n’ait de logique. Il l’aimait, et il n’était pas possible de douter de ce fait avéré sans être aveuglé par la jalousie ou une autre sorte de démence avancée. Il l’aimait depuis le lycée, la première de toute sa vie. Jesse avait toujours été un garçon passionné par la musique, et il était presque impossible de l’en décoller, il vivait dans un monde à part, ou l’incompréhension des autres régnait en maître et Rachel avait été la seule à le comprendre réellement. Il ne pourrait pas dire qu’elle avait partagé son sentiment dès leur première rencontre, mais il avait tout de suite eu la sensation d’avoir rencontré une âme jumelle, la fille qui ne le trouverait jamais trop extrême dans son amour de l’art. Il n’avait pas tout de suite su mettre des mots sur ses ressentis, mais il le savait à présent, il était tombé amoureux d’elle et assez rapidement.

La seule chose qu’on pouvait lui reprocher était évidemment l’épisode de l’humiliation publique, Jesse lui même ne saurait dire de quoi il essayait de se convaincre lorsqu’il avait agit ainsi. Bien évidemment il avait senti qu’il perdait la face, face à Finn. Les deux faisaient partie de la même chorale, et les hormones du joueur de foot s’étaient miraculeusement réveillées lorsqu’il avait senti que Rachel s’apprêtait à se sortir définitivement de cette relation d’admiration irréaliste, Jesse n’avait aucune chance face au premier amour de Rachel. Longtemps il s’était demandé ce qui lui plaisait chez Finn et il avait fini par se dire qu’en réalité derrière son assurance Rachel n’avait pas confiance en elle. Elle avait confiance en son talent, en ce qu’elle pouvait réaliser dans un domaine précis, mais pas en ce qu’elle était en tant que femme comme les autres, alors elle était tombée amoureuse du garçon populaire qui ne se serait jamais intéresse à elle, si ils ne s’étaient pas retrouvé à partager la chorale. Seul soliste masculin volontaire, elle avait simplement jeté son dévolu sur lui par facilité. Si Jesse avait dès le début fait partie des New Direction, peut être qu’elle se serait alors tourné simplement vers le meilleur chanteur, mais remuer tout ça n’avait aucun sens. Elle s’excusait, et Jesse ne pouvait pas rester de marbre.

A mesure que son discours se déroulait, Jesse commençait à entrevoir des réponses à ses questions, il n’avait besoin que d’une chose, et c’était de savoir Si Rachel serait un jour réellement derrière Finn, si il avait au moins une chance d’être réellement à elle. La jalousie, les larmes, tout cela devait cesser, leur situation était déjà assez compliquée ainsi. Jesse prit une inspiration et abandonna toute tentative de résistance. Il s’approcha doucement d’elle et essuya les larmes qui perlaient au coin de ses yeux, il n’avait jamais supporté de la voir pleurer. « Je voulais juste le savoir. » Elle ne lui avait jamais dit, seulement dit qu’un chagrin d’amour pourrait durer toute une vie. « Je voulais que tu comprennes que j’ai toujours été un meilleur choix pour toi que lui, que je t’aime réellement et que j’ai de l’estime pour la femme que tu es. On veut les mêmes choses, on aime les mêmes choses, on s’intéresse aux arts à la littérature, deux mots que Finn Hudson ne connaît pas. Ces gens n’ont rien à voir avec toi et moi et tu n’as pas à te sentir menacée par Santana, parce qu’elle n’a rien de ce que je recherche chez une femme. Je n’ai pas envie de perdre mon temps Rachel, je sais pertinemment ce que je veux, et je suis prêt à attendre que ce soit le bon moment. » Jesse marqua une pause, encore une fois il n’était pas certain de s’exprimer comme il l’aurait voulu, mais sa confusion était à l’image des divers sentiments qui se frayaient un chemin jusqu’à son cœur. De solution, ils n’en trouveraient pas ce soir, mais ils savaient à présent tous deux ce dont ils avaient envie. Jesse fit un pas de plus et posa ses lèvres sur celles de Rachel. « Ne doute plus de moi, je tenterai d’en faire autant avec Ashton Kutcher. » Pointe d’humour noir, Jesse était conscient de sa propre Jalousie, Rachel n’était pas la seule à blâmer et il trouvait important de souligner qu’elle n’était pas la seule à en être victime. « Tu crois qu’on a une chance ? » C’était maintenant la question à se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    Dim 11 Mar - 16:54

La première rencontre de Jesse et Rachel s’était faite en chanson, lorsqu’il avait égrené les premières notes de Hello de Lionel Richie au piano, et qu’elle avait accompagné sa chanson en joignant sa voix à la sienne. Ce jour-là, outre le fait qu’elle l’avait trouvé diaboliquement mignon, elle n’avait pu que se rendre à l’évidence sur autre chose, à savoir que leurs voix se mêlaient à la perfection. Le doux soprano de Rachel et le ténor de Jesse semblaient être faits pour s’accorder, et pendant ces quelques minutes où ils avaient chanté ensemble, elle avait tout oublié : la compétition, la rivalité entre les Vocal Adrenaline et les New Direction, tout était passé au second plan pendant deux petites minutes. Ils avaient par la suite débuté une relation qui malheureusement avait été honteusement planifiée par la propre mère de Rachel, Jesse n’en étant que l’instrument et Rachel, la victime. C’est pendant les quelques semaines durant lesquelles elle avait fréquenté Jesse qu’elle avait commencé à éprouver des sentiments pour lui, ce qui expliquait qu’en plus de se sentir trahie, elle avait beaucoup souffert. Lorsque, un an plus tard, Finn avait rompu, Jesse avait été là, mais il lui avait fallu un moment avant de songer à sortir avec un autre garçon, son petit cœur étant encore trop sensible. Maintenant qu’elle y songeait, Jesse avait patienté pendant tout le temps où elle sortait avec Finn, avant d’attendre qu’elle soit à nouveau prête à avoir une relation. Jamais il ne l’avait pressé. Les deux années qu’ils avaient passées ensemble avaient été merveilleuses, et Rachel en avait gardé un doux souvenir, même si cela s’était à nouveau terminé sur une rupture –au moins cette fois, elle ne s’était pas reçu des œufs sur la tête. Il l’avait laissé partir, et à présent, Rachel savait qu’elle voulait retrouver sa place dans ses bras. Deux ans s’étaient écoulés, et Rachel ne regrettait pas d’être partie. Il s’agissait de son rêve qui se réalisait après tout, et elle savait que Jesse avait bien compris, tout comme elle savait que si les rôles avaient été inversés, elle ne lui en aurait jamais tenu rigueur. Dans la situation inverse, Rachel serait très certainement revenue à Lima elle aussi, pour être avec Jesse. Ils s’aimaient, mais ne voulaient pas que l’autre se sacrifie. Et pourtant, Jesse s’était volontairement sacrifié, s’enterrant à Lima, juste pour être avec Rachel. Il était temps que Rachel cesse de penser à elle, pour penser un peu plus à lui, et à eux. Six ans s’était écoulées depuis leur première rencontre à la bibliothèque, il n’était plus temps de se dire « hello », mais plutôt « i love you ». Il était temps qu’elle soit là pour lui, comme il avait été là pour elle.

A mesure que Jesse tentait de lui faire comprendre que Finn n’était pas, n’avait jamais été et ne serait jamais un bon choix pour elle, Rachel sut qu’il était plus que temps de laisser Finn derrière elle, et d’avancer. Jesse la faisait se sentir non seulement talentueuse, mais également belle, et c’était important pour Rachel, qui avait passé toute son adolescence à se trouver au mieux, insignifiante, au pire, assez vilaine, face à des filles comme Quinn, Ecaterina ou Santana. Jesse l’aimait entièrement, avec ses qualités mais surtout avec ses défauts, autant de caractère que de physique. Et pour cela, Rachel lui en serait toujours reconnaissante. Pour cela, elle était prête, à son tour, à faire des sacrifices. Elle n’abandonnerait pas sa carrière, mais à présent, il était hors de question qu’elle laisse Jesse à l’écart. Elle ne lui demanderait pas de simplement se tenir dans son ombre, mais d’être à ses côtés. Si des couples comme Pitt-Jolie, ou Beyoncé et Jay-Z, parvenaient à être ensembles en menant en même temps leur carrière, il n’y avait aucune raison que cela leur soit impossible.

Blottie dans les bras de Jesse, Rachel se sentit enfin chez elle. A sa place. Aimée et désirée. Elle profita du court baiser qu’il lui donna pour se détendre, réalisant enfin à quel point elle avait été furieuse et jalouse, et même si la frustration qui l’habitait depuis des semaines la tenaillait toujours, elle avait enfin ce qu’elle voulait. Haussant doucement les épaules à la question de Jesse, elle se serra un peu plus contre lui, inspirant à fond et savourant l’odeur familière du garçon qu’elle aimait, avant de lui répondre : « Je ferais tout ce qu’il faut pour qu’on ait cette chance. Je ne veux plus qu’on se sépare. » En s’écartant légèrement, elle leva la tête vers lui : « Je ne dis pas que ce sera facile, parce que nous avons tous les deux un chemin tout tracé et une carrière, mais je ne veux pas que nous vivions tout ça séparément. Des dizaines de célébrités y parviennent, pourquoi pas nous ? Si ce doit être mon premier caprice de star, et bien qu’il en soit ainsi, du moment que je suis avec toi. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas briller ensembles, pourquoi nous ne pourrions pas nous tenir la main dans cet univers musical qui nous tend les bras. » ajouta-t-elle théâtralement en levant le menton. « Je suis tout à toi, Jesse. Je t’appartiens toute entière, et rien ne pourra nous séparer. » chuchota-t-elle en enfouissant son visage contre la poitrine de Jesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. [St James'] Heart's truth    

Revenir en haut Aller en bas
 

02. [St James'] Heart's truth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-