Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Didn't expect to meet you there...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Didn't expect to meet you there...   Sam 11 Fév - 1:00

Il faisait un temps épouvantable lorsque Tina envisagea enfin de se rendre au travail. Il était 17h passées, et elle commençait son service dans une poignée d’heures. Se levant avec peine de son lit si confortable, la jeune femme se traîna jusque dans sa cuisine, les pieds décidément collés au sol. Aujourd’hui, la motivation n’était pas au rendez-vous. Après deux jours de congé et un bébé perdu lors de sa dernière nuit de travail, la jeune Asiatique craignait un peu la prochaine. Bien sûr, ces décès faisaient également partie de sa mission auprès de ces femmes en couche, mais c’était tellement dur de devoir l’annoncer aux parents, potentiellement ravis de l’arrivée de leur nouveau-né…

Soupirant, elle se versa une large rasade d’eau chaude, y mélangea du miel et un sachet de thé fraise et framboise, et elle se dirigea vers le canapé, tâchant de se raisonner cette fois. Après avoir regardé des émissions ô combien débilitantes, elle s’activa pour aller travailler et tâcher de reprendre des forces. Deux pommes ne seraient pas de trop pour alterner petites pauses et longues séances de travail ; Tina savait mieux que quiconque que ces fruits étaient bien plus efficaces qu’une demi-douzaine de tasses de café pour se maintenir éveillée et bien en forme. De plus, elle ne buvait pas de café, problème réglé ! Tournant et virant dans sa cuisine, elle attacha sa montre à son poignet, et vérifia pour la énième fois l’aspect menaçant du ciel depuis sa baie vitrée : de gros nuages noirs s’amoncelaient dans la ciel, chargeant l’atmosphère d’humidité et annonçant probablement un gros orage, encore pour cette nuit.

La jeune femme haussa les épaules, s’empara de son sac, de ses clés, et fila dehors avant d’être en retard. Bien à l’abri dans sa voiture, elle s’empressa d’allumer sa radio favorite pour se permettre à chanter à en faire exploser les vitres. Mon Dieu, chanter lui manquait affreusement. Danser aussi, évidemment ; mais elle se rendait toujours autant qu’elle le pouvait au gymnase, histoire de ne pas trop se rouiller les muscles. Mais chanter lui donnait des ailes, juste avant d’aller rejoindre l’hôpital, et lui donnait foi en la vie, et en les vies qu’elle aidait contribuer à délivrer cette nuit encore.

Non, parfois Tina ne se rendait pas vraiment compte de la chance qu’elle avait. Son métier était magnifique, envié par beaucoup, et elle allait encore au travail à reculons. Se morigénant mentalement, elle se gara dans le parking souterrain du bâtiment principal, préférant éviter de stationner sa voiture à l’extérieur par ce temps menaçant, et elle pénétra d’un pas pressé dans le vaste hall. Elle appuya sur le bouton afin d’appeler l’ascenseur, et sourit poliment à la jolie jeune femme aux cheveux châtains, visiblement chargée, qui attendait en même temps qu’elle.
L’habitacle s’arrêta devant elle à peine quelques secondes plus tard, et se vida de ses occupants tandis que Tina et l’inconnue brune prenaient place.

« Quel étage, pour vous ? » demanda poliment la Vietnamienne à sa voisine. Acquiesçant légèrement de la tête à sa réponse, Tina appuya sur le bouton du 5ème étage, et l’ascenseur se mit en branle.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 26 ans
Occupation : Co-directrice de la LPA et coach des Second Chances
Humeur : Déterminée
Statut : Célibataire
Etoiles : 1304

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Brave - Sara Bareilles
Glee club favori : Second Chances
Vos relations:
MessageSujet: Re: 02. Didn't expect to meet you there...   Jeu 16 Fév - 16:52

Aveuglée par la multitude de sacs qu'elle portait à bout de bras, Cassandra tâtait du pied les escaliers, une main agrippée avec conviction à la rambarde. D'un pas incertain elle se dirigeait vers le rez-de-chaussée, priant pour qu'aucun obstacle ne vienne compromettre son dangereux périple. Douzième marche, il n'en restait plus que trois avant qu'elle ne puisse être soulagée d'avoir finalement rejoint la terre ferme. Elle manqua de glisser sur la dernière mais se cramponna fortement et parvint à se stabiliser enfin avant de déposer avec délicatesse les sacs sur le sol. Saine et sauve, elle poussa un soupir de soulagement. Elle se retenait bien de jurer que sa mère voulait sa mort mais elle aurait au moins pu débarrasser l'étage des quelques sacs qui commençaient dangereusement à s'amonceler dans ce qui s'apparentait à une chambre d'ami. Peu téméraire Cassandra avait d'abord décidé de faire plusieurs allers-retours jusqu'au coffre de sa voiture mais, prise par le temps, elle avait finalement opté pour cette option qui avait failli lui valoir une perte de temps bien plus considérable. Certes le résultat aurait été le même, elle aurait terminé à l'hôpital, mais d'ordinaire elle était de ceux qui chérissaient les patients et non l'inverse. Elle prit une profonde inspiration et se dirigea vers la penderie où jonchaient encore quelques sacs de jouets. Malgré son exaspération momentanée cette vision lui arracha un sourire presque béat. Contrairement à ce qu'on pouvait penser, un profond sentiment de solidarité demeurait ancré dans les mœurs des habitants de Lima. Les dons que procurait la LPA aux plus démunis ou ces cadeaux qu'elle était chargée de remettre aux enfants de St Rita étaient le fruit même de cette générosité à laquelle sa participation semblait dérisoire. Elle n'était qu'un messager et ce rôle la contentait bien. Parfois son père lui conseillait d'en faire moins, parce qu'elle parvenait à biaiser la réalité du monde à laquelle ces enfants qu'elle affectionnait finiraient par retourner un jour. Et ce jour là elle les frapperait bien plus que si elle les avait un peu moins habitués au confort. Dieu savait comme son père était sage, mais c'était bien plus fort qu'elle. Ces jouets inutilisés valaient bien mieux dans des bras animés par la gratitude plutôt que dans le fond d'un sombre placard.

Déterminée elle tira alors un dernier sac de la penderie jusqu'au tas qu'elle avait regroupé au pied des escaliers avant de s'asseoir un instant sur les marches, à bout de souffle. Elle était loin d'en avoir terminé, il lui restait encore à tout disposer dans le coffre de sa voiture et alors seulement elle viendrait à bout de la première étape. Fort heureusement Grace l'avait suppliée de lui laisser un peu de travail alors elle s'appliqua à coller un post-it sur quelques paquets avant d'empoigner les deux plus gros.

Une fois vissée sur son siège de voiture, ceinture bouclée, elle s'autorisa une pause. Une averse n'avait pas tardé à rendre sa tâche encore plus pénible, ses cheveux dégoulinant pouvaient en témoigner. D'un geste raffiné elle chassa une mèche collée sur son visage avant d'enclencher le moteur. Elle était tellement préoccupée par la masse nuageuse perdue dans l'horizon qu'elle en oublia même d'allumer la radio. En vérité il n'y avait pas que la météo qui la préoccupait. Son couple battait de l'aile en ce moment, le pire étant qu'elle était consciente d'en être la principale responsable. Jeremy ne disait rien mais elle savait bien qu'au fond il se posait des questions. Des questions qu'elle se posait elle aussi. Pourquoi n'arrivait-elle pas à se décider sur une date de mariage ? Si elle repoussait sans arrêt l'échéance, c'était pour la simple et bonne raison qu'elle savait mieux que quiconque que cette union lui octroierait des droits qu'elle n'avait pas eus jusqu'à ce jour. Pour dire vrai, cela l'effrayait. Alors forcément cela l'arrangeait bien de se noyer dans le travail. Entre ses cours, sa place à la LPA, la chorale et le bénévolat, elle n'avait plus vraiment le temps de s'angoisser pour quoique ce soit. Et curieusement le mariage semblait être à des années lumière de ses préoccupations. Si jamais la patience de Jeremy venait à bout, ce serait vraisemblablement parce qu'il méritait bien mieux qu'elle.

Le regard vitreux, elle se gara à son emplacement habituel, dans un coin du parking souterrain. Après s'être extirpée de sa voiture elle ouvrit le coffre - les quelques peluches qui dépassaient des sacs suffisaient à lui remettre du baume au cœur - s'empara des deux plus gros sacs et se dirigea avec incertitude vers le hall. Par chance l'ascenseur se vida rapidement et seuls elle, ses sacs, et une voix inconnue pénétrèrent à l'intérieur. Elle articula un bref "cinquième s'il-vous-plait", tandis qu'elle déposait les sacs sur le sol sans rien contrôler. Les bras libérés elle put enfin admirer la jeune femme qui partageait l'ascenseur avec elle : une asiatique, pour sûr, dont le visage lui était étrangement familier. "On se serait pas déjà rencontrées par hasard ?" questionna-t-elle, alors qu'elle essayait tant bien que mal de fouiner dans sa mémoire pour remettre un nom sur ces yeux bridés qu'elle était certaine d'avoir déjà croisés quelque part. Son interlocutrice n'eut pas le temps de répondre que l'ascenseur s'arrêta brusquement, les menaçant d'une brève secousse qui faillit faire perdre l'équilibre à Cassandra. Le noir complet s'était installé, seuls quelques boutons continuaient de briller malgré l'évidente coupure de courant. Pas étonnant étant donné les conditions climatiques, pensait Cassie. Instinctivement elle appuya sur celui qui était censé signaler leur présence avant de sortir son portable en guise de source lumineuse complémentaire. "Ils ne devraient pas tarder à nous envoyer quelqu'un." informa-t-elle avec une fausse assurance. C'était du moins ce qu'elle espérait, parce qu'elle n'avait jamais véritablement apprécié les espaces confinés. Au moins elle n'était pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Didn't expect to meet you there...   Sam 17 Mar - 23:36

Habituellement, Tina évitait de prendre les ascenseurs, elle ne les appréciait pas beaucoup et depuis que sa petite sœur avait développé une espèce de phobie, elle s’était à moitié transmise à la jeune femme ; sans toutefois qu’elle fasse des crises de panique si ça arrivait : elle savait se maîtriser après tout, elle n’était pas employée du corps médical pour rien !

Ce matin, elle était un peu en retard et appuyer sur ce bouton lui avait paru la solution la plus rapide pour parvenir à son étage. Légèrement stressée, Tina pénétra dans la cabine et attendit qu’elle se vide. Au rez-de-chaussée, l’agitation régnait dans l’hôpital. La journée avait à peine commencé, et pourtant plusieurs rangées de personnes patientaient au milieu des plantes vertes installées afin d’égayer un peu l’atmosphère, qui sentait le médicament et qui empestait les mauvaises nouvelles comme les bonnes. La jeune femme pensait à quel point sa vie était différente de tout ce qu’elle aurait pu imaginer à l’époque du lycée, lorsqu’une autre jeune femme pénétra dans l’ascenseur, les bras chargés de présents divers. Les cheveux châtains, le regard avenant et sa personne transpirant la gentillesse et la bonté, Tina n’eut d’autre réflexe que de lui sourire. Alors qu’elle lui demandait à quel étage elle s’arrêtait, sa voisine eut l’air de l’observer des pieds à la tête, avant de se faire la réflexion qu’elles s’étaient peut-être déjà croisées auparavant. La jeune Vietnamienne fouilla sa mémoire, peu sûre d’avoir rencontré ce visage avant aujourd’hui, mais incertaine de ce qu’elle allait lui répondre. Et alors qu’elle allait ouvrir la bouche pour articuler sa réponse, la cabine s’immobilisa et les lumières s’éteignirent, plongeant l’habitacle dans un noir quasi-total.

Tâchant de ne surtout pas paniquer – histoire de ne pas gâcher sa crédibilité en tant que sage-femme travaillant dans l’établissement, même si sa voisine l’ignorait encore – Tina se força à respirer tout doucement, tout en tentant de maîtriser la légère panique qui l’envahissait. Elle dirigea ses pensées vers des évènements plus joyeux, plus relaxants, et l’inconnue fit remarquer que les secours ne devraient pas tarder. Elle sourit légèrement, et se tourna machinalement vers elle :

« Je l’espère…Je dois avouer que même si je suis sensée garder mon sang-froid dans les situations inconfortables ou critiques, je ne me suis jamais sentie très à l’aise dans les ascenseurs. Mais vous avez raison, ils vont sûrement nous envoyer quelqu’un bientôt ! Ca ne dure jamais très longtemps, ce genre de pannes… »

Elle se tut en se rendant compte qu’elle se transformait en moulin de paroles pour masquer sa nervosité. Un petit sourire contrit que l’autre jeune infortunée ne pouvait pas voir apparut sur ses lèvres, et elle murmura presque :

« Je suis désolée…Je ne parle normalement pas autant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. Didn't expect to meet you there...   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. Didn't expect to meet you there...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-