Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. We came to win, to survive, to prosper, to rise ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. We came to win, to survive, to prosper, to rise ..   Ven 24 Fév - 17:39

    Entre le drama Savannah vs Leah et sa relation avec Robbie qui avait pris un nouveau tournant, Hallie s'était pas mal préoccupée d'elle, et seulement elle, au point d'en avoir laisser une amie se débrouiller seule. Cette affreuse conclusion s'était affichée clairement maintenant, non pas en y réfléchissant, l'arme fétiche de la jeune femme pour réparer certaines de ses erreurs, mais sur Facebook. En effet, ce matin-là, la blondinette s'était levée du lit de son petit ami pour commencer une nouvelle journée, et la plupart commençait auprès de lui et dans sa chambre depuis ce fameux dîner où Hallie avait enfin consenti à se donner à fond pour sa relation. Elle n'avait qu'aperçu sa mère et sa soeur, puisqu'elle ne s'attardait plus vraiment chez elle, filant directement chez celui qui la faisait vibrer à tous sens du terme. Et après s'être régalée avec quelques toasts et de la confiture, l'étudiante en biologie s'était directement rendue sur l'ordinateur de son copain, laissé à l'abandon dans le salon. Prenant place sur le canapé, elle le mit sur ses genoux et lorsqu'elle se connecta, la première chose qui lui vint à l'esprit fut son cruel manque d'amitié envers Abby Summer. Occupée par sa nouvelle vie de fille comblée et heureuse, elle en avait presque zappé que dans son entourage le plus proche, il y en avait une autre qui souffrait de la perte de son copain. Gregory n'avait jamais été dans le coeur de la jeune Halloway, mais voir ainsi le mal que cela faisait à son amie la plus ancienne était une terrible sensation. Dès le matin, la choriste s'était pris une véritable claque dans la figure. Elle avait fait le choix d'éviter les dramas et le sujet, mais au final, elle voyait pourtant bien que pour aider une amie en détresse, il fallait qu'elle mette de côté son "Je" personnel et qu'elle s'évertue à placer ce "Elle" au centre de son agenda. Mal à l'aise, comme à chaque fois qu'elle parlait à Abby, Hallie eut néanmoins la force de commenter son statut: « Toi, moi, et cabaret ce soir ». La réponse de son amie ne se fit pas attendre, il ne faudra pas éviter de la voir cette fois, cela blesserait bien plus Abby. Non, Hallie allait éviter le sujet Gregory, mais elle allait remplir sa mission: changer les idées de la jeune Summer.

    Evidemment, en se déconnectant, l'ancienne brune évacua tout son stress en un souffle distinct, et horriblement fort. Elle espérait que cela n'allait réveiller personne. D'ailleurs, cette journée s'annonçait bien courte, alors Hallie se dépêcha de paqueter ses affaires dans son sac à main, s'habiller en abandonnant le T-shirt de Robbie, qu'elle plia et déposa sur une chaise, et sans le prévenir, elle quitta l'appartement en direction du sien. Privilégiant toujours la marche à pied, Hallie pu enfin voir tous les bénéfices de ce genre d'activité: elle pouvait prendre l'air, tout évacuer, sans souffler telle une ogresse, et se préparer à faire face. Arrivée chez elle, elle prévint la plupart de son répertoire, qui se résumait à huit personnes, qu'elle n'allait pouvoir voir personne ce soir-ci. Autant prévenir, cela évitait d'accepter la moindre offre de sortie comme porte de secours afin de reporter sa soirée avec Abby. Celle avec qui elle avait galéré au lycée méritait bien plus que ça, si Quinn Fabray arrivait à être une si bonne amie sur Facebook et en général, Hallie se voulait de l'être sur le poiny de la généralité au moins. Elle ignorait encore tout du cabaret, jusqu'à l'endroit même où il résidait. Google Map fut son meilleur ami le temps de quelques minutes. Ce n'était pas si loin, elle allait aussi pouvoir s'y rendre à pieds. Et de toute façon, il était convenu qu'elles s'y retrouveraient à l'intérieur. Il fallait que cette soirée soit la meilleure possible, car la jeune étudiante ne pourrait supporter de voir une larme gâcher le visage si doux de son amie, seul un sourire devra fendre cette tristesse qu'elle semblait porter depuis pas mal de temps.

    L'heure de se rendre au cabaret arriva, et c'est une Hallie stressée mais agréablement bien habillée qui déambula dans les rues. Elle avait rarement fait d'effort pour se faire remarquer, ayant toujours préférer la discrétion, c'était en général du noir qu'elle arborait, et non une robe rouge made by Savannah qui venait s'arrêter à ses cuisses. Heureusement, un manteau venait la réchauffer, il faisait encore bon à cette heure-ci, mais nul doute qu'il allait faire frisquette ce soir. Et puis, elle n'avait pas vraiment envie de se faire accoster si on la voyait dans une tenue, qu'on pouvait vraiment qualifier de "sexy". A l'intérieur du cabaret, c'était carrément un autre univers. La bonne idée de jeter un coup d'oeil au moindre recoin fut une bien mauvaise idée lorsqu'elle remarqua que le danseur habillé il y a une minute était maintenant en string léopard sur scène, jouant de son derrière pour amasser des dollars. Choquée au premier coup d'oeil, elle se demanda néanmoins quel sport il pratiquait pour garder des fesses aussi fermes. Le numéro s'acheva, et dès lors une petite blonde monta sur scène, arrachant quasiment le micro des mains d'un des gérants. « Bonsoir » souhaita-t-elle commencer lorsqu'elle se rendit compte que tous les regards étaient braqués sur elle. Un micro formidable qu'elle tenait là ! « Je me permets de vous interrompre quelques secondes, mais je voulais vous dire quelques mots. Il y a de ça quelques temps, une de mes amies a perdu un être relativement cher, et j'ai décidé de l'amener ici car je sais qu'on s'y amuse », elle essaya de s'en convaincre du moins pour ne pas paraître cruche aux yeux de tous, « son nom est Abby, et dès lors qu'elle arrivera j'aimerai que vous m'aidiez à lui faire passer une super soirée » conclut-elle, en balayant la salle des yeux. Le silence régnait, et la Halloway aurait presque cru avoir plombé l'ambiance jusqu'à ce que toutes les voix braillèrent à l'unisson, lui confirmant alors qu'ils seraient là pour elle. Un sourire fendit la passivité de la jeune fille, elle redonna alors le micro au gérant et prit place à un siège, en face de la scène alors qu'un autre stripteaseur monta sur scène. Allez, Abby n'allait plus tarder maintenant ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. We came to win, to survive, to prosper, to rise ..   Lun 27 Fév - 23:10


We came to win, to survive, to prosper, to rise...

    Abby avait passé une nuit horrible encore une fois. Elle n’avait à nouveau pas réussi à passer une nuit paisible. Il faut dire que depuis la disparition de Gregory la jolie brune avait peu dormi car dès qu’elle s’endormait elle faisait des cauchemars. De plus, elle s’était quelque peu désocialisée depuis ce drame. D’accord elle voyait Madison de temps en temps mais quand elles se voyait elles passaient leur temps à pleurer et à se remémorer le passé avec Gregory donc non elle n’arrivait pas à avancer et surtout à penser à autre chose il faut dire. Elle restait tellement dans l’espoir de le revoir réapparaitre un jour car il manquait son corps. Il était introuvable comme si Gregory n’avait jamais existé en fait et ça c’était le plus dur à accepter. Le seul lien vers l’extérieur qui lui restait été Facebook. Elle y voyait la vie des autres, leurs sorties, leur joie, leur insouciance. Il y a encore quelques semaines de cela elle était encore dans le même cas qu’eux. Ainsi elle était assise dans le canapé avec l’ordinateur portable sur les genoux ouvert sur ce petit bout de monde et elle regardait 2 broke girls à la télé. C’est là qu’elle eut une notification sur le célèbre réseau social. Un commentaire d’Hallie. Les deux filles ne s’étaient pas revues depuis un petit moment, elle était présente pour elle via internet mais pas dans la vie réelle. Cette dernière n’était même pas venue à la veille en la mémoire de Gregory pourtant Abby en aurait vraiment eu besoin. Malgré elle mit cela sur le fait qu’elle et son petit ami ne s’entendait pas du tout. Abby n’avait jamais compris pourquoi même après la fin du lycée et ces cinq années passées Hallie ne voyait en Gregory que le coureur de jupons qu’il avait été avant de se rendre compte qu’il aimait Abby.

    Elle se décida finalement enfin à lire le commentaire de son amie « Toi, moi. Au cabaret ce soir ». Abby ne put se résoudre à le lui refuser. Elle avait besoin de voir son amie mais elle savait aussi qu’elle n’allait pas parler de Gregory et il faut dire que ce genre de soirée elle en avait vraiment besoin même si elle ne se l’avouait pas. Elle envoya alors un message sur le portable de son amie et elles se mirent d’accord sur l’heure et l’endroit de rendez-vous. Mon Dieu le cabaret… Abby n’y avait jamais les pieds, elle s’attendait déjà à un bordel où quelque chose du genre. Seraient-elles à leur place ? Qu’allait-elle bien pouvoir mettre ? Elle se leva posa l’ordinateur sur la table basse en prenant soin de la fermer et elle monta dans le dressing pour choisir une tenue. Aller elle allait se mettre sur son trente et un. Une belle robe de soirée avec un beau chignon et un maquillage de pin-up. Si déjà elle se rendait dans un cabaret elle allait jouer le jeu à fond. Ça lui permettait de penser un peu à autre chose et surtout de ne pas montrer trop son côté dépressif à son amie Hallie. Elle trouva une belle robe noire, couleur de rigueur dans les deux circonstances de ce présent qu’elle vivait – la disparition de Gregory et une soirée glam-chic – malheureusement la robe était un peu grande et elle n’aurait pas le temps de la faire reprendre un peu pour ce soir. Il faut dire qu’elle avait perdu pas mal de poids et peu de temps. Elle ne mangeait plus suffisamment et le petit être qui grandissait en elle depuis peu lui pompait déjà les réserve qu’il lui restait. Elle tenta tant bien que mal à cacher son teint si terreux et elle enfila finalement ses escarpins Christian Louboutin, cadeau que lui avait fait à Noël dernier son petit ami qui s’était sacrifié pour les lui acheter. Elle sortit de la maison en prenant soit de bien mettre l’alarme et elle prit sa voiture pour se rendre en une petite vingtaine de minutes au cabaret. Là-bas un voiturier prit ses clés et s’occupa de garer la voiture dans le parking. Elle marqua une pause à l’entrée, et elle soupira profondément. Il était tant de se faire une façade et de paraître la plus normale possible. Le vigile à l’entrée la fit entrer tout en lui souhaitant de passer une bonne soirée. Elle regarda autour d’elle, il y avait déjà beaucoup de monde et elle avait du mal à retrouver Hallie parmi tous ses gens. Finalement, cette dernière lui faisait déjà des grands signes pour lui montrer où elle se trouvait. Elle se fraya un chemin et elle arriva à la table de son amie. Elle lui fit la bise et s’installa sur la fauteuil juste à côté d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. We came to win, to survive, to prosper, to rise ..   Dim 18 Mar - 13:01

    S'il y avait bien un lieu auquel on ne se serait jamais attendu à y apercevoir la jeune femme, c'était bien le cabaret. La réputation qu'avait le lieu, donc un véritable endroit à débauche et à l'incitation aux rapports sexuels, et les personnes qui avaient pour habitude de le fréquenter, c'est-à-dire les ivrognes et les fêtards de première zone, ceux qui aiment se mettre à l'envers par tous les moyens possibles et imaginables, n'avaient donc pas vraiment rassuré la jeune Halloway quant à sa présence ici. Il n'y avait qu'à lui jeter un coup d'oeil: l'étudiante en biologie se retournait pratiquement toutes les cinq secondes, terrifiée à l'idée d'être embarquée dans un groupe qui ferait d'elle leur nouvelle amie, qu'ils feraient boire par la force et qu'ils obligeraient à se dandiner au son de la musique et à la vue des corps peu excitants des chippendales sur la scène. Ce fut après avoir esquissé un sourire très peu aimable à un vieillard qui voulait s'asseoir à côté d'elle, mais qui finalement est allé rejoindre une autre blonde, une vraie cette fois-ci, qu'elle se leva de son siège pour tenter d'apercevoir son amie. On pouvait difficilement voir l'entrée d'ici, elle plaqua donc sa main droite contre son front afin d'aiguiser son sens visuel et celle pour qui elle en était venue à se rendre dans un tel endroit arrivait enfin. Elle fit alors de grands gestes à l'intention de son amie pour lui faire part de sa position, tout en espérant qu'elle ne rameuterait pas tous les sans-amis qui auraient pu voir en ce geste une invitation à passer du bon temps avec une jolie fille.

    Un bref instant plus tard, Abby était déjà là. Leur embrassade fut des plus amicales, et toutes deux prirent places, l'une à côté de l'autre. Le sourire qu'arborait Hallie depuis que son amie s'était assise perdurait. Il allait falloir jouer des mots à présents plutôt que de montrer à la brunette son malaise, puisque le but de cette soirée était réellement d'oublier les problèmes de la belle, et non de persévérer dans les vieilles rancœurs. Avec les difficultés qu'avait Abby de faire face à la disparition de Gregory, la choriste allait lui éviter l'éternel couplet du « Je ne l'apprécie vraiment pas, mais c'est ta vie ». Elle savait aussi bien que toute personne raisonnable que ce n'était pas la bonne chose à faire, et puis, avec un certain recul, elle était capable de se dire que porter un tel jugement n'était pas de son droit, puisque c'était ce qu'elle ne cessait de proférer lorsque l'on en venait à l'attaquer sur son couple avec le blondinet aux tatouages qui devenaient de plus en plus encombrants. « T'es jamais venue ici, je me trompe ? » fit Hallie en se penchant légèrement vers Abby, comme pour dynamiser ce début de soirée. « Tu verras, ça va être une bonne soirée » lui assura-t-elle par la suite en posant une de ses mains sur l'épaule de la petite brune. Faire semblant d'être connaisseuse des lieux jouait en sa faveur, elle pouvait ainsi feindre qu'elle avait l'avantage du terrain pour aider son amie. Et comme le diraient certains podcasteurs: ceci était FAUX !

    Un serveur valsait à travers les tables et les sièges, quand il vint suffisamment près des deux jeunes femmes, Hallie l'arrêta d'une main pour prendre commande. « Une Marguarita et pour mon amie ça sera .. » Elle jeta un coup d'oeil à la jeune Summer, remarquant qu'elle n'avait pas encore la tête à la soirée. « Tu prendras bien quelque chose ? C'est pour moi ! » l'incita Hallie, ravie de pouvoir partager les fruits de son lourd travail à la blanchisserie de Lima. Et ce fut une pensée intelligente et pleine de souvenirs qui traversa l'esprit de la jeune étudiante: elle avait l'impression de se retrouver 5 ans en arrière, lors de ses premières soirées avec Savannah, où cette dernière lui faisait découvrir tout un nouveau monde. Cette fois-ci, elle avait l'impression d'être à la place de l'investigatrice de soirée, et de se voir en Abby. Son amie en avait morflé, ça lui sautait aux yeux, et c'était peut-être pour ça qu'elle sentait un peu de malaise encore. Mais la future biologiste se fit une promesse: Abby ne quittera pas le cabaret avant d'avoir exactement dit: « Je passe une bonne soirée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. We came to win, to survive, to prosper, to rise ..   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. We came to win, to survive, to prosper, to rise ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-