Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Mar 28 Fév - 20:46

Tout ça n’allait pas du tout. Non, il ne pouvait pas continuer ainsi, la vie était décidément trop salope. Le whisky lui faisait de l’oeil et Jesse ne sut résister à l’attrait de la boisson. Un verre, puis deux verres, puis trois, puis … non, il avait arrêté de compter, se mettant à revisiter des classiques de Broadway en se lamentant sur sa pauvre vie misérable. Lui et Rachel vivaient un amour impossible, et il ne trouverait jamais de solution, Santana serait toujours aussi chiante et ne voudrait jamais de son amitié. Pauvre Jesse, il menait une vie tellement difficile ! Bien entendu, à cet instant il le croyait dur comme fer, après tout, n’était il pas seul dans une grande villa avec pour seule compagnie un chien franchement indépendant et une bouteille d’alcool. Si. Il songea alors à ses satanées voisines qui devaient faire la fête, alors que lui déprimait seul avec Barbra dans le salon. Oui, l’alcool devait couler à flot dans la pension Preston, Lexie avait même du faire des muffins, et comme Anna pouvait pas l’encadrer, elle s’était arrangée pour qu’il n’en ait pas un seul. Voilà à quoi se résumait la vie de Jesse St James, l’exclu de la société.

Il avala un nouveau verre, et décida d’interrompre sa séance nostalgie. A quoi bon se plaindre si personne ne daignait l’écouter ? Il enfila un manteau, et se rua à l’extérieur, laissant le froid mordre l’intégralité de ses membres, et tout cela sans même qu’il n’en sente l’effet, son sang demeurant intégralement constitué de whisky irlandais. La pension Preston était éclairée, très bien, Jesse était bien décidé à leur imposer sa présence. Il marcha rapidement en direction de la seule villa des environs et se mit à imiter Rachel en martelant contre la porte. Peut lui importait que Santana soit là, de toute évidence, ce n’était pas la plus sympa, elle et Anna, le haïssaient, Madeleine, lui en voulait d’avoir foutu en l’air une partie de scrabble, et il ne restait donc plus que Lexie, la seule voisine, la seule personne ici qui se montrait agréable avec lui. La porte déboucha alors miraculeusement sur elle et Jesse trop alcoolisé pour exhiber ses bonnes manières entra pour échouer sur la première chaise qu’il trouva. « La vie c’est de la merde Lexie. De. La. Merde. » Commença t-il. « Rachel ne sait pas ce qu’elle veut, faut pas croire les journaux tu sais, elle en sait rien. Si il n’y avait que ça... » Il prit une inspiration et fronça les sourcils. « Santana est infecte avec moi, je ne voulais pas critiquer sa poitrine, juste émettre un avis objectif qu’elle semblait réquisitionner. » Mais évidemment, ça, personne ne le comprenait. « Je suis un artiste incompris Lexie. J’ai travaillé dur, je me suis usé la santé, tout ça pour quoi ? Pas grand chose. Cette fille à X-FACTOR, m’a poignardé, mais je ne regrette pas mon commentaire, sa reprise d’All by myself était absolument, merdique, mais j’ai du talent Lexie, beaucoup de talent, je ne mérite pas toute cette haine... C’est injuste. Je mérite ce que j’ai, pas d’être seul, ni même de subir les crises de jalousie de Rachel alors qu’elle même n’a de cesse que d’exhiber ses projets avec Kutcher. Tu sais ce que je pense de Kutcher Lexie ? » Jesse lui même ne savait pas vraiment quoi penser de Kutcher, disons qu’il avait commencé à s’y intéresser lorsqu’on avait mentionné le nom de Rachel accolé à celui du comédien. Non rien n’allait dans la vie de Jesse St James et c’était une chose qui devait changer, et puis il avait très envie d’un muffin aux trois chocolats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Mar 28 Fév - 23:57

Voilà bien une heure que la jeune Preston bataillait avec la télévision du salon. Le bel écran plasma s'obstinait pourtant à diffuser une espèce de neige blanchâtre sur un écran noir de jais. C'était désespérant. Passant une main dans sa longue crinière rousse, elle secoua la tête d'un air dépité. A quoi bon avoir deux hommes chez soi si c'était pour avoir à s'occuper soi-même des tâches dans ce genre? L'électricité n'était-elle pas supposée être le fort de ces messieurs? Porter était malheureusement en déplacement et JJ... Et bien, pour un garçon aussi débrouillard, il était parfois d'une inutilité criante. Il avait fait une apparition éclair, regardé la bête d'un oeil torve, dégainé le manuel d'instructions comme le saint graal et avait abandonné la lutte au bout d'à peine dix minutes. Voilà qui ne nous mènerait nulle part. Il ne s'était pas avoué vaincu, mais avait prétexté une migraine pour aller s'enfermer dans sa chambre et lire en paix, ce qui était tout ce qu'il demandait après tout. Anna aurait peut-être pu lui porter une main secourable et son fameux regard perçant qui voyait tout, et aurait donc pu percer à jour la faille dans le système audiovisuel de la maisonnée. Santana avait bien sûr mieux à faire et Lexie n'avait pas le coeur à aller chercher Madeleine. Parce qu'elles finiraient par sortir les Miel Pops du placard et se caler dans la chambre de l'une ou de l'autre, de toute façon équipées de petites télés ou de grands ordinateurs. A quoi bon avoir un lecteur dvd et un écran plat quand tout le monde a son équipement personnel? Il n'y avait bien que l'écran du sous-sol qui leur servait pour leurs soirées karaoké ou des parties de Wii endiablées. Mais la londonienne s'était mis en tête de tout brancher correctement et de tout faire marcher et nom d'une pipe, elle allait y arriver !

Un bon quart d'heure passa et Lex s'était remise à l'attaque de la machine, touchant au but. Tous les fils avaient trouvés un endroit dans lequel se brancher, l'ensemble paraissait cohérent et correspondait vaguement au schéma sur le manuel d'installation - ce cher Joachim aura eu le mérite de le trouver - et, priant intérieurement pour que tout fonctionne, la rouquine appuya sur quelques boutons de la télécommande. Retenant sous souffle, elle lança l'appareil. Ecran noir quelques instants, une lumière sur le lecteur DVD et ô joie l'image. La télé. Une chaîne qui rediffusait un énième épisode de The OC. Et le reste des appareils scintillaient ou donnaient l'heure, bref tout marchait. Absolument tout. Esquissant quelques pas d'une danse de la joie, elle entendit alors quelqu'un tambouriner sauvagement contre la pauvre porte en bois. Un jour ce battant allait céder sous l'assaut. Mais trop heureuse pour s'en préoccuper, la maîtresse de maison se dandina jusqu'à la porte d'entrée en chantonnant « Californiaaaa here we coome ! Right back where we started frooom ! Californiaaaaa ! » Elle s'interrompit pour ouvrir, un sourire éclatant aux lèvres. Ce fut seulement pour laisser entrer un Jesse St James visiblement éméché, qui alla s'effondrer directement sur une chaise de la cuisine en gémissant. Lexie leva les yeux au ciel sans même essayer de l'arrêter, refermant simplement la porte derrière lui. Elle se demandait s'il ne fallait pas ouvrir une ligne téléphonique pour les coeurs tristes et alcoolisés de Lima. Non parce qu'en ce moment, elle se les coltinait tous. Après un inconnu dans un cabaret, voici son voisin la super star qui venait lui raconter combien la vie était triste. Une bonne paire de baffe, voilà ce qu'il méritait.

La londonienne eu un vague flashback des déprimes faussement pleine de désarroi d'artiste maudit de sa mère, serra les dents et se retint de balancer son poing dans la figure de cet arrogant. S'il y avait une chose que Lexie ne supportait pas, c'était bien le spleen des âmes d'artistes trop riches qui s'ennuyaient. Quand on a une chance aussi insolente, se lamenter sur son sort de la sorte est presque criminel. Elle se contenta de faire un café bien serré néanmoins, ne connaissant pas assez bien Jesse pour le secouer comme elle le faisait si bien quand Anna tendait à suivre les traces d'Emlia Preston. Elle le laissa débiter ses propos incohérents, s'amusant de l'habitude qu'elle prenait à écouter les discours d'ivrogne. C'était une activité qui pouvait s'avérer lucrative, elle en était certaine. Elle se jucha sur la table, posa ses grands jambes sur une chaise et la tasse de café devant Jesse. « Kutcher est canon, mais il paraît que c'est un volage, pas le genre de Rachel je suis sûre. » Elle sourit puis ajouta « Allez bois ça. » Elle attrapa une boîte en fer qui traînait au bout de la table en bois, l'ouvrit puis la tendit au jeune homme « Cookies? Chocolat-pépites de caramel, faits maison. Sinon j'ai du Jack Daniels, mais je crois que t'as déjà un peu trop forcé la dose de ce côté là. » Elle sourit une nouvelle fois et prit le parti de s'installer en tailleur sur la table, envoyant valser sa paire de Richelieu sous le buffet. Anna détestait quand les meubles n'étaient pas utilisés à bon escient et Lexie adorait s'asseoir sur les tables et les plans de travail. Fort heureusement, personne n'irait colporter à son aîné. « Bon St James, tu vas pas pleurer dans mes biscuits quand même? Du nerf mon grand, tu vas pas te laisser abattre pour si peu ! » Lexie usait et abusait de son infini optimisme et de sa relative gentillesse, espérant que son voisin ne la forcerait pas à s'énerver. Car elle le ferait, mais à contre coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Mer 29 Fév - 1:03

Sans qu’il n’ait eu le temps de réaliser, Jesse trouva une tasse de café sous nez, Lexie était décidément très réactive. Alors qu’il pleurnichait sur son sort comme le font les pauvres abrutis en little low, après avoir déglingué une bonne bouteille de douze ans d’âge, il semblait incapable de penser à autre chose qu’à Kutcher et à toutes les photos de profil sulfureuses que pouvait mettre Rachel sur facebook. Bien sur tout cela n’avait pas grande importance, et le Jesse sobre en était parfaitement conscient, cependant aller en parler au Jesse bourré, aurait été une entreprise risquée, puisque ce dernier était persuadé que le monde lui en voulait et que la femme qu’il aimait ne pensait qu’à jouer les chanteuses sexy, comme à l’époque de run joey run, oui Jesse St James était rancunier, et il n’était pas prêt d’oublier cette vidéo, du moins le Jesse bourré saurait l’aborder en cas de besoin. Lexie en revanche, l’écouta sans l’interrompre, haussant à peine un sourcil en l’entendant déballer de pareilles incohérences. Sous le joug du liquide ambré, le chanteur passait du coq à l’âne sans mettre en évidence un quelconque fil conducteur, il râlait, râlait et râlait encore. Lorsqu’il s’arrêta, Lexie ne releva que l’essentiel à savoir ce fichu Kutcher, mettant en évidence le problème de fond. Jesse avait beau avoir été une véritable calamité en sciences, il ne fallait pas avoir fait Oxford comme Foster pour remarquer que ce type avait un effet bizarre sur les femmes. Pas le genre de Rachel ? Fallait il vraiment qu’il aborde l’épisode Run Joey Run ?

Jesse se mit à rire franchement, mais surtout jaune. Évidement. « Rachel n’est pas celle que tu crois. A l’époque, elle a tourné une vidéo plus que libertine, et en m’imaginant être le seul avec qui elle tentait ce pari artistique, je me suis laissé convaincre. En plus d’un résultat catastrophique et d’une humiliation qui valait la nullité de la pellicule, j’ai eu l’immense plaisir d’apprendre que Finn et Puck jouaient mon rôle, de façon absolument grotesque. » Jesse s’interrompit reprenant son souffle pour enfin reprendre la parole après une gorgée de café. « Rachel pourrait craquer pour Kutcher, Finn, Puck, moi ? Tu vois un point commun sérieusement. » Mieux valait encore qu’elle ne réponde surtout pas à cette question par l’affirmative, l’interrogation n’offrait d’ailleurs qu’une issue rhétorique, Jesse ne tolérerai pas une comparaison avec Finn Hudson ce soir. Lexie s’installa sur la table et lui présenta un cookie. Le chanteur s’en saisit, mais le posa près du café, il n’avait pas terminé, et on ne l’aurait pas fait taire aussi facilement. Sortir avec Rachel pendant toutes ces années, lui avait appris une chose, il fallait parler quand on en avait l’occasion et ne pas se laisser distraire.

Lexie tenta de le booster, mais Jesse n’était plus déprimé, la colère teintait à présent considérablement sa tristesse. Tout ça lui paraissait incroyable. « Avoir en ma possession un jaccuzzi immense, ne changera pas le fait que mon père n’est pas mon père et que ma réussite me condamne à m’enfermer dans la spirale du type qui n’aura de vraies relation qu’en abandonnant ceux pour quoi il a travaillé toute sa vie. Je ne vais pas lâcher Lexie, je vais juste perdre Rachel, parce qu’il est hors de question que je mette ma carrière de côté pour elle ou qu’elle en fasse de même. C’est tellement pas nous. » Jesse haussa les épaules, et ajouta intrigué. « Toi qui incontestablement fait parie de la gente féminine, tu pourrais alors m’expliquer pourquoi elle me saute dessus après Rolling in the deep ? Je ne pense pas faire de contresens en analysant cette chanson comme tragique et sans espoir.  » Bien entendu, qui se soucierait des dérivation d’un taré qui ne vivait que pour la musique. « Elle ne sait pas ou elle en est avec Finn, je refuse de servir une énième fois de cobaye. Parfois tu ne peux juste pas accepter qu’on puisse te préférer une personne sans ambition quand tu as toi même tout donné pour être bien meilleur. J’ai perdu un an de ma vie dans une librairie pour elle, Finn n’a fait que la jeter pour Quinn, Ecaterina ? Il ne devrait pas y avoir de compétition, je devrais gagner celle là sur des bases logiques. Si ce n’est pas évident pour elle, alors c’est qu’elle l’aime contre toute raison plus que moi, et je refuse d’être un second choix. Je vaux mieux que ça, et j’ai donné. » l’alcool se dilua, donnant un peu plus de clairté à ses idées, mais surtout la sensation d’être face à une situation insolvable. « Sers moi un verre Lexie, je préfère encore chanter Queen. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Dim 4 Mar - 10:50

A la mention de la chasteté renommée de Ste Rachel Berry - dont Lexie avait plus d'une fois douté au fil des années et de l'érotisation progressive de ses photos de profil - son voisin éclata d'un rire aussi cynique que désagréable à l'oreille. Soit, elle voulait bien croire qu'Ashton Kutcher puisse faire son petit effet sur l'esprit somme toute normalement constitué de Berry, mais cela ne voulait pas dire qu'elle se donnerait à lui corps et âme. Ou corps tout court. Ou âme tout court. Bref, inutile d'en faire tout un foin en somme. Mais le taux d'alcoolémie de Jesse pensait tout à fait différemment et partit dans une longue digression sur ce qu'il appelait un pari artistique, impliquant apparemment une vidéo, Rachel, Finn et Puckerman. Lexie haussa un sourcil curieux, elle aurait donné cher pour voir le résultat de ce petit arrangement du meilleur goût. Si elle pouvait désormais être comptée parmi les grands fans de miss Berry et qu'elle l'avait toujours apprécié, même quand elle était au plus bas de sa côté de popularité, on ne pouvait pas dire que la jolie brune avait toujours fait les meilleurs choix. Quelques-unes de leurs discussions à propos des meilleures mises en scène possibles pour Cats ou Cabaret lui revinrent en mémoire et Rachel avait une imagination parfois... déroutante. Et passablement old school. Notant dans un coin de sa tête qu'il faudrait rappeler cette discussion à Jesse, un jour où il aurait une écharpe particulièrement affreuse et une mauvaise humeur affichée, Lex prit le parti de ne pas poser de questions. Mais elle comptait bien les garder pour plus tard, elle sentait que le dossier qu'il y avait là dessous valait la peine d'être déterré. Mais chaque chose en son temps. D'abord, Kutcher et un énième type bourré assis sur une chaise en face d'elle. Cette nouvelle petite habitude qu'elle prenait était aussi surprenante que drôle. Une fois passé l'agacement premier de devoir écouter un mec complètement torché raconter sa vie, on y trouve un certain humour et un bon moyen de passer le temps.

Jesse se lamenta donc des incertitudes sentimentales, posant une question à laquelle il ne cherchait sûrement pas de réponse. Mais la jeune Preston estimait avoir bien assez tenu sa langue et se permit un petit commentaire à mi-voix, qu'il pouvait très bien choisir de ne "pas entendre" « Vous êtes tous de beaux garçons ! » Nul doute qu'il apprécierait d'être mis dans la même catégorie d'hommes charmants que Finn Hudson. Et Lexie n'était pas la plus grande supportrice de l'immense garçon, mais elle ne lui refusait pas un certain charme. Néanmoins, là n'était pas la question. Comme le lui prouva la suite de la conversation, ce soir c'était entièrement, uniquement et seulement à propos de Monsieur Jesse St James. Pour la énième fois, la maîtresse de maison leva les yeux au ciel, mi-amusée, mi-effondrée de l'attitude d'enfant gâté de son voisin. Puisant le courage dans la nourriture - quel meilleur endroit? - elle dévora un de ses délicieux cookies, trouvant presque dommage de les offrir à cette pathétique excuse d'homme. Elle n'écoutait même plus vraiment, fixant les frisettes du jeune homme, laissant ses grands yeux marrons vagabonder à la recherche d'une solution pour le secouer un peu. Mais quand il l'apostropha directement, la londonienne releva la tête et reprit le fil de sa conversation décousue. Rolling in the Deep? Avec une moue pensive qui collait à la situation, elle rétorqua « Hum, il y a des filles qui adorent se lancer dans une cause perdue. Et puis bon, ça dit we could have it all, peut-être qu'elle y croit encore et que la chanson lui parle tellement qu'elle s'est laissée emporter? J'en sais rien moi, c'est pas moi l'artiste torturée et/ou sentimentale. » Sa dernière phrase était chargée d'une ironie transparente, destinée à provoquer son interlocuteur plutôt qu'à exprimer un avis.

Il blablata encore un moment à propos de sa bien aimée, se lamentant qu'elle soit incapable de choisir, mettant en avant tout ce qu'il avait sacrifié pour elle - à savoir environ douze mois à travailler dans une librairie, allez demander à Juliette et Iphigénie ce qu'elle en pense question sacrifice - et encore une fois, la britannique eu un petit peu de mal à se concentrer et à l'écouter entièrement. Elle plongea encore une fois dans la boîte de cookies, avant de la mettre de côté. Mieux valait éviter de tenter le diable et sa ligne avait déjà assez à souffrir de sa grande passion pour la pâtisserie et le manque de capacités culinaires du reste de la maisonnée. Sans elle, toute la Pension crèverait de faim et son voisin l'apprécierait sans doute beaucoup moins si elle n'était pas une pâtissière de renom. Il exigea un nouveau verre. Lex jaugea son état général, pas certaine de pouvoir discerner l'alcool de l'ego blessé. Il aurait tout à fait pu partir dans un speech bien senti sur Finchel en étant parfaitement sobre. Et puis merde, elle n'était pas sa mère. Elle descendit donc de son perchoir et piocha la dite bouteille de Jack Daniel's dans un placard. Avec un sourire en coin, la rouquine s'empara de la main de Jesse et le tira fermement de son état végétatif « Je te prends au mot St James, tu sais qu'on est équipés question Singstar et autres karaokés nous. »

Elle l'entraîna donc vers le sous-sol/salle de spectacles/salle des fêtes/discothèque/bar karaoké, non sans éteindre la télé du salon nouvellement réparée en passant. Economie d'énergie, ours polaire sauvé, etc. Une fois en bas, elle fit quelques nouveaux branchages, laissant son voisin en charge de la bouteille. Elle lui tendit alors un micro et lança joyeusement « Allez me mettre la pâtée au karaoké devrait te faire du bien au moral ! J'te laisse même choisir la chanson. Mais pas de Queen, ce serait vraiment trop facile pour toi. » Son habileté extraordinaire à chanter du Freddie Mercury lui avait déjà coûté plus d'une partie et, même si elle ne se faisait pas d'illusion sur l'issue de la bataille, Lexie ne voulait pas lui donner trop d'avance et espérait pouvoir faire valoir son expérience de Cheerio. Cela dit, ce garçon était un sacré numéro et avait plus d'un tour dans son sac et il serait capable de vouloir lui improviser une petite chorégraphe Broadway style. Ce qui pourrait être drôle, si elle avait la présence d'esprit et le temps de la filmer. Jesse St James, star de la chanson, jury d'X Factor, en train de se déhancher joyeusement dans une maison de banlieue de l'Ohio, complètement déchiré. Ca valait de l'or, au moins pour son plaisir personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Sam 31 Mar - 0:26

Se lancer dans l’analyse littéraire d’une chanson d’Adèle avec la voisine, Jesse ne pouvait certainement pas faire pire ce soir. Lexie s’en fichait évidemment, et au fond de lui il le savait très bien mais il avait besoin d’en parler, se plaindre encore et toujours. Parler d’Ashton ou de Finn revenait au même de toute façon, ça n’allait pas dans sa petite vie de merde. Pas qu’il ait manqué de quoi que ce soit, malgré quelques pannes successives, son Jacuzzi fonctionnait convenablement. Non non le problème était ailleurs, la drama queen qu’il était dramatisait la situation, comme l’appellation l’indiquait et cette fois un peu trop. Jesse releva la tête et ricana. Oui l’artiste torturé et sentimental c’était lui. « Tu marques un point Preston, mais je suppose que tu t’y connais en art un minimum, tu tiens une galerie, d’ailleurs je me suis toujours demandé : Qu’est ce que le beau ? » Oui Jesse s’en tenait à la musique, la peinture, c’était pas vraiment son truc, il avait de vagues notions, mais ça s’arrêtait là, et les tableaux ils les préférait accrochés à son mur, les amateurs du genre savaient de toute évidence disserter là dessus mieux que lui. Le verre fut accepté avec plaisir et Jesse s’enfila le contenu, prêt à se déhancher et à chanter toute la nuit si il le fallait. A l’époque de Vocal Adrenaline, il fonctionnait aux boissons énergétiques, mais après tout, le Whisky n’était pas mal non plus dans le genre. De toute façon qu’on se le dise, il s’en fichait.

Il se leva titubant un peu, cela allait s’arranger dans quelques minutes, il avait juste besoin de choper le moove like jagger. Il ne connaissait pas vraiment singstar et ne pratiquait pas spécialement les karaoké. En effet être relégué au statut de chanteur de karaoké était une insulte dans le milieu, mais il ferait un effort pour Lexie. Il se laissa cependant entraîner dans le sous sol, admirant la déco, et bien que la pièce ne soit pas asonorisée comme sa salle de musique, il trouvait l’ensemble sympathique. Il posa son verre, qu’il avait bien entendu emporté sur le bar. Il se retrouva bien vite avec un micro dans l’autre main, tandis qu’une tornade rousse, faisait des allées et venues dans l’immense pièce. Sa tête tournait mais il avait plus ou moins réussi à retrouver une stabilité motrice. Ne plus penser à Rachel et leurs problème de couple était maintenant l’idée de la soirée. Lorsque Lexie cita Queen, Jesse laissa échapper un rire sonore, d’autant plus qu’il venait de rire dans le micro. « Si tu veux mon avis, tu devrais régler la reverb, ca ne met pas vraiment en valeur ma voix, je peux jeter un œil à l’ampli ? » Pas sur qu’il soit plus doué avec un tel taux d’alcoolémie, mais Jesse était de bonne volonté. « Faisons donc dans Jackson, je sais que tu veux tester ma capacité à danser en liquidant ton bar et je ne veux pas te décevoir. Thriller ? » Il haussa un sourcil provocateur, il avait présenté cette chorégraphie a un concert de charité à Carmel et il maîtrisait pas mal le chant là dessus. Cela remontait et puisqu’elle était de toute façon bien inférieure à lui au niveau vocal, il pouvait bien prendre une avance de plus. Il n’attendait donc plus que Lexie se décide, Thriller n’avait aucun foutu rapport avec sa chanteuse de Broadway et il n’avait donc aucune raison de se planter. Il s’approcha de l’ampli et commença à se trifouiller les boutons en grand professionnel, et contre toute attente, il termina par trouver un réglage idéal. Heureusement qu’il était là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Ven 27 Avr - 3:50

Lexie ne s'était pas attendu à ça en ouvrant la porte. Pas que les débarquements surprises et les gens éplorés et alcolisés soient rares à la pension, non, bien au contraire, mais en général ils ne provenaient pas de l'extérieur. Ou alors, c'était des proches de la maisonnées, des gens qui savaient qu'ils trouveraient une bouteille d'alcool fort et une épaule pour se lamenter, ce à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Mais que Jesse St James, voisin antipathique et prétentieux, plus ou moins en proie à une relation pleine de tension sexuelle avec Santana et partenaire de Scrabble attitré de miss Wild se présente à une heure pareille, pour chercher le réconfort auprès de la maîtresse de maison, voilà qui était plutôt surréaliste. Il faut dire qu'on ne pouvait guère soupçonner le jeune homme d'être animé par un désespoir aussi pathétique. Enfin, au vu de ses penchants de drama queen, son déplorable goût en matière d'accessoires et sa relation orchestrée comme un soap opera avec Rachel Berry, ce n'était pas complètement illogique qu'il sombre dans la dépression en chansons, avec whisky, visites surprises au voisinage et dissertations philosophiques nocturnes. Sa question sur le beau arracha un rire cristallin à la jolie galeriste, qui s'était échiné sur la question trois longues années durant à NYU, entre cours d'esthétiques des arts du XX° siècles, philosophie de l'art et histoire des courants artistiques. Et l'étude, plus ou moins approfondie, de Kant, Cassirer, Benjamin, Baudelaire, Barthes ne lui avait apporté qu'une foule de réponses encore plus confuses que la question. Et ce n'était pas ce soir qu'elle allait éclairer la lanterne de ce pauvre monsieur St James, laissé seul face aux grandes questions et misères de ce monde. « Vaste problème l'ami, des siècles de philosophie et d'art en tout genre n'y ont pas répondu. Mais je serais d'avis de dire que c'est le regardeur qui fait le tableau. » Alors qu'elle resservait un verre à son voisin dubitatif elle ajouta « Marcel Duchamp. » Pas dit que les mots sages de l'inventeur du concept de ready made et grand révolutionnaire de l'art moderne marque beaucoup l'esprit embrumé du jeune homme, mais qui sait, ça pouvait toujours lui donner du grain à moudre, le temps qu'elle débarrasse la table de la cuisine.

Finalement, ils parvinrent non sans hésitation et presque chutes à rejoindre le sous-sol de la grande bâtisse pour un karaoké endiablé. Jesus, Marie, Joseph, faites que ses colocataires soient effectivement absents ou suffisamment enfermés dans leur bulle pour ne pas entendre le tapage plutôt mal insonorisé qu'ils risquaient de faire. Une Santana furieuse parce que son bébé ne dort pas qui débarque en plein milieu d'une session glee club entre sa rouquine de coloc et son sexy voisin, ça ne pouvait pas bien se terminer. Pas certain qu'Anna ou JJ prennent très bien la chose aussi. Bref, mieux valait fermer la porte et prier toutes les divinités connues. Enfin, en vérité, Lexie se foutait un peu de l'avis de ses colocs sur la question, elle espérait juste s'éviter des prises de becs inutiles, dont elle ressortirait de toute façon gagnante. Le son affreux que produisit le ricanement de St James dans le micro la tira de ses pensées et lui arracha une grimace. Le graaaand chanteur ne se priva pas de critiquer l'équipement de la pension et entreprit de bidouiller l'ampli pour faire allez savoir quels réglages de professionnels. La jeune femme ne dit rien, se demandant simplement en quel sens son taux d'alcoolémie allait affecter son oreille musicale. Elle savait par exemple qu'avec quelques verres dans le nez, sa voix pas affreuse et son bon sens du rythme n'en était que meilleurs, mais ce n'était pas forcément le cas de tout le monde.

D'humeur au défi, Jesse proposa de faire leur première session sur le mythique Thriller de MJ. Ambitieux. Tout à fait dans le style du jeune homme en vérité. Lex ne pouvait nullement prétendre maîtriser parfaitement le chant, mais c'était une musique qu'elle n'avait pas manquer d'entendre lors de ses entraînements avec les Cheerios et elle pourrait bien ressortir quelques pas qui en mettraient plein la vue à l'impitoyable coach des Vocal Adrenaline. Enfin, rien n'était moins sûr, vu le talent des élèves qu'il s'évertuait à martyriser. La londonienne lui asséna néanmoins un sourire resplendissant et rétorqua « Excellente idée, j'espère que tu seras à la hauteur de ta réputation St James ! » Elle s'empara de la télécommande pour sélectionner le tube, qui figurait bien entendu dans la large playlist de leur appareillage spécial karaoké. La Pension Preston se spécialisait dans le genre. « Y a pas la voix flippante de l'intro, ça commence direct. A toi l'honneur. » La musique démarra et elle lui adressa un clin d'oeil, avant de se lancer dans une restitution, approximative mais relativement réussie, d'une chorégraphie sophistiquée du coach Sylvester, tandis que le frisé entamait le plus gros hit du King. On peut dire qu'ils formaient une relativement bonne équipe dans cette position, mais ce fut bientôt au tour de la rouquine de pousser la chansonnette. Elle n'était pas mauvaise, mais on ne pouvait pas non plus dire qu'elle avait le savoir faire du chanteur de profession qui se tenait près d'elle. Ils parvinrent à terminer la chanson, avec force de petits cris, de moonwalk et de déhanchés superbes. « Dis donc St James, c'est que tu danserais presque aussi bien que tu chantes. » La boutade était évidente, mais l'ego surdimensionné du personnage risquait fort de prendre la mouche et de la provoquer en duel Broadway style. Et malheureusement, Lexie avait abandonné les claquettes il y a bien longtemps. Elle prit donc le parti de leur servir à tout deux un peu de champagne qui avait été stocké là par un heureux hasard. Avec un peu de chance le breuvage pétillant donnerait un peu de répit à la demoiselle avant la revanche, car deuxième battle il y aurait. « Bon, je m'incline, tu as tout déchiré St James. Mais après j'te mets du Rihanna ou du Beyonce et on verra qui fera le meilleur show ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Jeu 17 Mai - 23:47

A la hauteur de sa réputation ? Jesse haussa un sourcil, était-il seulement arrivé une seule fois qu’il ne soit pas à la hauteur de sa réputation ? En y réfléchissant oui sans doute. Comme tout être humain qui se respecte, il avait bien entendu déjà encaissé des murges phénoménales qui avait déteint sur son niveau vocal, ou encore sur ses pas de danse, mais fallait pas déconner non plus. Jesse St James savait régler un ampli comme personne, et Thriller il maîtrisait aussi comme personne, sauf peut être Michael, et encore le défunt chanteur n’avait malheureusement pas eu l’occasion de défier Jesse dans un duel de danse, il aurait pu le surprendre. Comme vous l’auriez facilement compris, Jesse St James partageait beaucoup de points communs avec Chuck Norris. Habité par l’esprit du roi de la pop, il se saisit du micro bon marché de Lexie, sans avoir besoin de l’avertir sur le fait qu’il lui en mettrait plein la vue et qu’elle devrait se tenir prête à en faire de même. Bon évidemment Jesse était moins exigeant bourré, ce qui le rendait nettement plus agréable à fréquenter. Ses élèves de Vocal Adrenaline ayant essuyé bon nombre de critiques assaisonnées tout au long de l’année, il en aurait presque perdu le sens du civisme. La chanson démarra alors sous les recommandation de Lexie qui réglait son matériel de Karaoké. Jesse entama donc la chanson esquissant quelques pas énergiques en rythme. Lexie le rejoignit ensuite, montrant ses talents de danseuse. En voyant la chorégraphie, Jesse reconnu sans trop de mal la touche du coach Sylvester à qui il finissait par ressembler dans ses mauvais jours.

La chanson finit par s’achever et le chanteur fut assez fier du résultat. Lexie ne se gêna pas pour faire un petit commentaire ironique, et Jesse passa sa main dans ses boucles pour dégager son front. Il ne s’offusqua pas de sa répartie et sa bonne humeur le poussa même à ricaner à cette remarque. « Je voudrais pouvoir te retourner le compliment, mais ton niveau de danse m’impressionne. » Satisfait de leur prestations, ils échangèrent un sourire puis Lexie se décida à sortir une bouteille de champagne pour aggraver son taux d’alcoolémie. Jesse résisterait, d’autres avant elle avaient tenté de le faire boire en masse pour éprouver son déhanché, mais il avait acquis avec les années une" certaine résistance. Lorsqu’elle évoqua Rihanna ou Beyoncé, il se mit à rire. Bien sur qu’il pouvait le faire, mais effectivement, ce n’était pas ses chanteuses préférées, il était même persuadé qu’il ferait cent fois mieux sur aqua, c’était pour dire. « J’en doute pas une seule seconde... » Jesse fronça un peu le nez, et pensa tragiquement à Rachel. « Rachel aurait tué là dessus, hélas, la musique devient secondaire quand on tourne avec Kutcher. » Il secoua la tête, il devait cesser ces dramaqueenages de haute instance tout de suite. Il se saisit de la coupe que Lexie avait rempli et en avala une gorgée. « Faisons Beyonce si tu veux, mais je t’interdis de filmer, je t’apprécie beaucoup, mais je n’hésiterai pas à sortir les avocats s’il le faut. » Son état était déjà plus que merdique, fallait surtout pas en remettre une couche, ses élèves pourraient tomber sur la video et là ce serait la fin de la fin. Les fans encore, c’était pas ce qu’il redoutait le plus, ses groupies pourraient trouver ça cool dans le pire des cas, mais l’idée que la scène soit gifée et reblogguée sur tumblr le gênait un peu, d’autant plus qu’on lui prêterait forcément une relation avec Lexie, que Rachel viendrait lui faire une crise et que les journalistes eux, s’amuseraient plutôt à parler de cette maisonnée comme d’une maison close qui serait financée par ses soins, il suffisait de s’attarder sur les fringues de Santana pour en être convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Mer 4 Juil - 12:52

Son niveau de danse l'impressionnait? Par tous les saints, Jesse St James venait-il de lui adresser un compliment? La rouquine esquissa un sourire, sachant apprécier l'honnêteté alcoolisée de son voisin. Il était d'ailleurs dommage que seul l'état d'ivresse le rende affable et de bonne compagnie. Parce que sobre, son côté diva imbue d'elle-même ressortait plus qu'autre chose et sans faire un minimum d'efforts, il était difficile de l'apprécier. Lexie savait s'y prendre pour vivre en relative harmonie avec de gros egos - après tout, elle avait grandit avec Anna et Emilia Preston, c'était une école des plus formatrices dans ce domaine - mais tout le monde ne pouvait pas être aussi conciliant. On pouvait faire une foule de reproches à Lexie, mais elle n'était pas de celles qui ont la rancune tenace ou qui prennent facilement la mouche. Il y avait quelques exceptions à cela, majoritairement causé par sa soeur aînée, mais tout le monde sait que les relations entre soeurs obéissent à des codes à part. Le jeune femme fit donc un clin d'oeil amusé à son partenaire de duo improvisé et répliqua « Ca me touche St James, j'aurais dû t'enregistrer tiens, personne me croira si je dis que tu as été aimable. » Elle eut un léger rire et passa en revue les divers chansons qu'elle pouvait lui proposer pour la suite, admettant néanmoins sa défaite sur Michael Jackson. En même temps, c'était trop facile pour lui. Avec une bonne chanteuse de pop/rnb mainstream, aucun doute que l'élitiste de Broadway ne tiendrait pas aussi bien le haut du pavé. Il conservait l'avantage d'une voix plus puissante, d'une meilleure technique et de son expérience professionnelle, mais Shakira était un terrain où l'ancienne Cheerio pouvait se défendre un peu mieux. Après tout, elle avait passé deux ans sous le joug du coach Sylvester et avant cela avait pratiqué les arts du cirque pendant près de longues années.

Jesse admit lui-même qu'elle pouvait potentiellement le vaincre sur ce type de chansons, sans doute plus par galanterie que conviction, mais l'intention y était. Puis il dériva encore une fois sur ses affres avec Berry et son hôte ne put retenir un soupir et un roulement d'yeux exaspérés. Il n'avait pas bientôt fini son char? « Hey ho, si tu recommence à geindre, je te mets dehors hein. » Elle l'aurait fait sans une once d'hésitation, après tout il n'habitait qu'à quelques centaines de mètres. Evidemment parcourir une route de campagne en pleine nuit et complètement ivre, ce n'est pas forcément une très bonne idée. Mais Lex pouvait être sans pitié quand elle le voulait. Surtout qu'il ne risquait pas grand chose dans le cas où elle en serait effectivement réduite à le jeter dehors. Mais il accepta sa coupe de champagne et consentit à pousser la chansonnette sur du Beyoncé. Un sourire lumineux éclaira le visage de l'intrépide londonienne. Elle savait parfaitement quoi lui proposer. Mais d'abord, il s'agissait de le rassurer « Ne t'en fais pas, ceci est uniquement pour mon amusement personnel. Le souvenir de toi te déhanchant sur Queen Bee me suffit amplement. » Elle fit défiler quelques titres, brandit la télécommande et dit avec un sourire de petite fille au matin de Noël « J’ai la chanson parfaite en plus. » Sans plus d'explications, elle appuya sur play et laissa les premières notes défiler avant d'entonner le début du hit « All the single ladies, all the single ladies » Evidemment, la chorégraphie s'imposait d'elle-même et Lexie l'avait exécuté un nombre incalculable de fois, que ce soit dans cette pièce ou sur le dancefloor d'une boîte de nuit. Elle et Santana formait d'ailleurs un duo magique sur cette chanson, mais Jesse devrait bien faire l'affaire pour cette fois. Et cela promettait d'ailleurs de grandes choses, l'entendre chanter If you like then you should've put a ring on it était un souvenir que la jolie rousse garderait soigneusement en tête, histoire de le ressortir pour toute baisse de régime. C'était presque dommage qu'il ai interdit toute trace vidéo, cela n'en aurait été que plus drôle. Mais mieux valait composer avec le caprice de la star et se contenter de savoir que cette scène avait bel et bien eu lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Dim 29 Juil - 13:23

Beyoncé dans quoi il se lançait encore. Lexie voulait être pote avec Kurt Hummel et ce malheureux n’étant pas à sa portée, il fallait qu’elle se contente de ce pauvre Jesse St James alcoolisé qui disait et chantait n’importe quoi. La soirée filait droit vers le palmarès des plus mémorable, notamment au niveau du taux d’alcoolémie, et Jesse finirait sans doute par tout dégobiller sur son parquet. Il n’avait jamais gerbé après une cuite, il y avait un début à tout. Tout le monde le détestait dans cette pension et en particulier Santana, si il devait choisir ou vomir autant ne pas faire de dégats supplémentaires et vomir dans sa chambre. Y penser seulement le révulsa quelque peu, tandis qu’il oublia l’idée en se resservant un nouveau verre entre deux chansons. Lexie elle, inconsciente du fait que le chanteur ai projeté mentalement de rendre son dîner sur son sol, semblait apprécier un vague compliment qui n’était en réalité qu’une simple constatation objective. Lorsque Lexie le coupa dans sa petite remarque acide sur Kutcher, il manqua de protester avant d’abandonner. Le monde lui en voulait et en prime même Lexie ne le laissait pas se plaindre, préférant profiter de services gratuits qu’il faisait payer une fortune d’ordinaire, car non il ne chantait pas pour n’importe qui sans recevoir un cachet, les seuls avec qui Jesse faisait un effort, c’était les petits enfants handicapés. Rassuré sur le fait que la video, ne finirait jamais sur youtube, Jesse accepta avec bonne volonté, de toute évidence, il était trop sonné pour refuser quoi ce soit, heureusement d’ailleurs que Santana n’était pas dans les parages, elle savait mieux que quiconque profiter de la faiblesse momentanée de ses éventuelles proies.

Lexie qui était d’une humeur de folie balança la musique avec enthousiasme et Jesse leva un instant les yeux au ciel avant de la suivre dans ces pas ridicules. Vraisemblablement il n’était pas mauvais sur Beyoncé non plus, comme quoi. Progressivement il commença même à y prendre du plaisir et à danser comme un fou avec sa rouquine de voisine, oubliant l’idée qu’une de ses colocataires puisse les surprendre dans une telle position. Pas qu’elle soit compromettante au point de faire la une de la gazette de Lima mais presque. Les verres s’enchaînaient en même temps que les chansons, le temps lui filait et le jour devait sans doute se lever au dehors, pourtant à l’intérieur du sous sol Preston, la nuit semblait continuer. « Trop simple pour une cheerio. » Claqua Jesse en levant le nez. Il laissa un sourire s’esquisser sur ses lèvres avant de faire mine de réfléchir. « Que dirais-tu d’un tango Preston ? » Il lui adressa un clin d’oeil, mais n’attendit pas sa réponse pour trouver l’accompagnement parfait sur youtube. Il attrapa sa main et l’attira à lui en riant. « Rien à voir avec Beyoncé n’est-ce pas ? » Beaucoup plus technique, beaucoup plus gracieux. C’était parfait pour clore la soirée, Jesse en était certain. Il amorça un mouvement puis un autre avec prétention, il adorait cette danse qui mettait d’ailleurs parfaitement en valeur ses capacités. « Il manque les talons aiguille Lexie...Encore une fois, c’est trop facile sinon. » Facile n’était pas le mot pour décrire la danse, mais elle le comprendrait. Il appuya son regard amusé, le lendemain serait une très très longue journée de coma.

« Je ne pousserai pas le vice jusqu’à te demander de porter un costume en plus Lexie, mais les talons sont indispensables. » Il lâcha un petit rire tout en continuant à danser avec sérieux, la taquinant sur le code vestimentaire peu respecté. Cette fois, il valait franchement mieux que personne ne les trouve dans cette position pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   Ven 31 Aoû - 18:21

Et bien voilà. En une soirée, Lexie avait fait bon nombre de choses qu'elle n'aurait jamais pensé faire, mais là, on atteignait des sommets. L'arrivée alcoolisée de St James n'était pas en soi un évènement, après tout la Pension était connu pour être un repère de jeunes excentriques et la maîtresse de maison était aussi aimable que gentiment perchée. Mais chantonner du MJ et à plus forte raison, shaker son boule en parfait synchronisation sur Single Ladies, ça commençait à devenir passablement extraordinaire. La bouteille de champagne allait en se vidant et la jolie rousse passait une soirée plus agréable qu'elle ne l'aurait cru en la compagnie de son égo sur pattes de voisin. Il était imbuvable au quotidien mais pour une soirée, il était visiblement capable d'être un bon camarade. C'était toujours bon à savoir.

Mais on en avait pas encore fini avec l'improbable sans le sous sol des Preston. Jugeant que Beyoncé était une tâche beaucoup trop facile pour une Cheerio, Jesse décida de l'entraîner dans un tango. Il la tira vers lui dans un éclat de rire, qui n'arracha qu'un haussement de sourcils dubitatif à sa future partenaire de danse. Avait-elle bien entendu? Visiblement oui, puisqu'il se mit à critiquer le dress code. Les talons aiguilles ne manquaient pas par ici, on pouvait même dire qu'à elles toutes, les pensionnaires en avaient une collection assez impressionnante. Mais bon, même si Lexie avait un amour inconsidéré pour tout ce qui a un talon, elle ne se baladait pas chez elle en tailleur Chanel et Louboutin en pleine nuit. Elle le laissa mener la danse un moment, essayant de se souvenir des quelques bases qu'elle avait apprises lors d'un cours de danse latine à NYU et rit mentalement de l'étrangeté de la scène. Puis avec un sourire taquin, elle prit finalement au mot ce cher St James quand il releva une nouvelle fois l'absence des chaussures adaptées et dit « Attends une seconde ! » La rouquine fit un bref tour du propriétaire, à peu près certaine qu'une paire de talons devaient traîner dans le coin, comme elle finissait toujours par bazarder ses chaussures en soirée et qu'elle passait sa vie à les chercher. Elle mit la main sur un escarpin rouge vif sur le bar, puis trouva le second sous le canapé et les enfila avec un large sourire. Elle retourna près du bel ivrogne et ne pu s'empêcher de pouffer de rire « Finalement j'aurais peut-être dû rester pieds nus, t'es pas bien grand St James. Et ça ne va pas exactement avec ma tenue. Mais bon tant pis. » Ca donnait un genre le short de pyjama et le t-shirt XXL à l'effigie des Sex Pistols assortie à une paire d'escarpins vintage.

Une mine plus sérieuse sur le visage, elle s'empara des mains de son partenaire et essaya de se souvenir des pas de cette danse très technique. Ses pieds semblaient retrouver leur chemin malgré son cerveau légèrement imbibé et Jesse, malgré sa prétention légendaire, savait effectivement bien ce qu'il faisait et le résultat s'avérait plus probant qu'elle ne l'aurait cru quand il avait émis l'idée. Toutefois quand le rythme se mit à accélérer et que les choses devinrent plus compliquées, Lex dû avouer qu'elle commençait à s'emmêler les pinceaux. Ou plus exactement les pieds. Et ce qui devait arriver arriva, elle tenta Dieu sait quel mouvement trop ardu pour elle et se retrouva à basculer sur le dossier du canapé, s'écraser dessus, puis se retrouver les fesses par terre de l'autre côté. Sonnée par sa chute rocambolesque, elle leva les yeux vers la superstar moqueuse et éclata de son rire tonitruant, imaginant mentalement ce que la scène avait pu donner. « Tu vois ces talons, c'était une mauvaise idée. » lâcha-t-elle entre deux éclats de rire. Et joignant le geste à la parole, elle envoya valdinguer les objets du délit et parvint finalement et se redresser, pour mieux s'étaler dans le canapé. « Je t'offres un rematch quand tu veux, mais pour ce soir j'abandonne la lutte. » Jetant un coup d'oeil à sa montre elle eu un nouveau rire et s'écria « Je me lève dans trois heures en plus. Donc à la limite on peut faire un Scrabble ou un Pictionnary et comme ça je dors pas du tout, sinon je vais tenter la sieste. » Aucune des deux solutions ne lui offrirait une capacité de travail optimale à la galerie, mais ce n'était pas comme si elle en était à sa première nuit (presque) blanche. Et au diable Anna Lee.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. pictures of last night ended up online, i'm screwed   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. pictures of last night ended up online, i'm screwed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-