Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Brothers In Arms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Brothers In Arms   Mar 6 Mar - 15:55

Peter Matterface & Seth Catalano
Like two sprites loste in the adult world




Il était presque 17h lorsque Peter fut interrompu dans son rangement par la sonnerie de son portable. Surpris, il lâcha un de ses dossier, qui fini sa chute à ses pieds. Le jeune homme soupira, et reporta son attention sur l'engin électronique. Il ramasserai plus tard. Sur l'écran, un message de Seth Catalano apparu. Son ami lui rappelait qu'il était attendu dans la salle des professeurs pour le pot de départ de Mr. Davidson. En réalité, seul Seth l'attendait. Le reste de l'équipe enseignante se serait bien passée de sa présence, mais Peter n'était pas disposé à leur faire ce plaisir. Il était dans l'aile du bâtiment opposée à celle de la salle des professeurs: il était donc d'ores et déjà en retard même s'il se dépêchait. Tant pis, Mr. Davidson avait bien attendu 60 ans pour atteindre la retraite, il pouvait patienter quelques minutes devant les petits fours et le mousseux bon marché. Le jeune homme se pencha pour récupérer l'ensemble de ses feuilles éparpillées, et esquissa un sourire en imaginant Seth, seul au milieu des collègues hostiles. Seth Catalano était professeur d'espagnol à WHMS, et comme Peter, il faisait figure de mouton noir dans le paysage scolaire. Fêtard, imprévisible et parfois puéril, le grand brun de 23 ans lui avait tout de suite plu. Jusque là plutôt isolés, ils avaient trouvé dans leur solitude un point commun qui les avait soudés. Bien qu'ils se soient croisés régulièrement depuis le début de l'année, leur amitié était vraiment née le jour où Peter avait remis sèchement Schuester à sa place. Les trois hommes se disputaient alors une salle de classe, à cause d'une erreur d'emploi du temps, et William avait tenté de jouer de son ancienneté pour obtenir gain de cause. Sans s'être concertés, les deux plus jeunes avaient fait front ensemble, et cette petite victoire sur la coqueluche du lycée avait fait naître une franche camaraderie et une complicité qui depuis ne leur avait jamais fait défaut.

Une fois les pages triées et rangées dans leur pochette, Peter quitta la salle de classe, et claqua la porte. Les couloirs étaient presque vides; les étudiants étaient rentrés pour la plupart, et ceux qui restaient avaient migré dans les salles réservées aux activités périscolaires. Ses pas résonnaient dans le silence ambiant: il voyait cette accalmie comme le présage d'une soirée mouvementée. La promiscuité avec les autres professeurs n'avait rien d'agréable, et réunir Seth et Peter avec un tel prétexte relevait de l'inconscience. Il était impensable que la petite sauterie se passe normalement. Cela manquerait de piquant. En passant près d'une porte ouverte, Peter aperçut Ashandra Moon en pleine séance de tutorat avec deux élèves. Elle semblait très concentrée, et le professeur de mathématiques ne pu s'empêcher de s'arrêter un instant. Leur dernière rencontre avait été assez mouvementée, et même s'il n'en éprouvait aucun regret, il aurait préféré qu'ils se quittent en bons termes. Ashandra ne lui avait plus accordé un regard depuis, et passait toujours par l'intermédiaire de la scolarité si elle avait quoi que ce soit à lui demander. Elle sembla sentir sa présence dans l'encadrement de la porte, mais avant qu'elle n'ait fini de lever les yeux Peter reprit son chemin. Qu'elle n'aille pas croire qu'il l'espionnait. Elle rejoindrai sûrement le pot de départ après sa leçon, autant ne pas déclencher les hostilités trop tôt. Ashandra avait déjà réussi à le mettre mal à l'aise une première fois, Peter ne voulait pas en plus qu'elle fasse une esclandre devant tout le monde. En arrivant devant la salle des professeurs, il prit une grande inspiration. Que la fête commence.

Il poussa la porte, et fut tout de suite noyé dans le brouhaha ambiant. Tout le monde était déjà là, et les regards en coin dans sa direction en disaient long. Il repéra son allié dans un coin de la salle, piochant dans une provision de petits fours cachés dans sa poche. En traversant la pièce, Peter lâcha à la cantonade: "Alors, on l'arrose ce départ? " Pas très délicat certes, mais il savait que les absents ont toujours tord et que personne ne s'était privé de commentaires sur sa personne avant son arrivée. Il se servit lourdement au buffet, et se plaça à côté de son acolyte, en retrait des autres. Ils avaient l'air de deux intrus; ils auraient pu passer pour des étudiants tant part leur jeunesse que par leur attitude. Ils regardaient crânement autour d'eux, défiant quiconque d'approcher pour échanger des banalités ennuyeuses. Peter s'ennuyait déjà. Il jeta un oeil à la petite table où étaient disposés tous les cadeaux pour Davidson, et ne pu s'empêcher d'étouffer un rire. Seth et lui s'était cotisés pour offrir un présent très spécial à ce cher professeur retraité, et il ne pouvait s'empêcher d'essayer de deviner le contenu des autres paquets. Il y avait pléthore de rubans, de strass et autres emballages sophistiqués, tandis que le leur jurait par sa sobriété assumée. Un peu de papier kraft froissé et du scotch Schaterton, d'un graphisme exceptionnel. Le principal Figgins se saisit soudain d'une coupe - Peter avait déjà vidé la sienne, et fit tinter un couteau sur le verre, pour réclamer l'attention de l'auditoire. Son laïus interminable sur les bons et loyaux services de ce professeur irréprochable, fit bailler bruyamment le jeune homme, s'attirant les regards noirs de ses collègues. Il soupira. Faire semblant de s'intéresser à la carrière de Mr Davidson qu'il n'avait croisé en tout et pour tout que trois fois n'était pas dans ses cordes. Et les autres ne faisaient que preuve d'une hypocrisie monstre. Ils ne valaient pas mieux que lui.

La voix aigrelette de Figgins se tue. Chacun oublia toute éducation pour se ruer sur le buffet, et dans la bousculade, Peter manqua de recevoir un verre sur sa veste. Il grommela dans sa barbe, et se rapprocha de Seth. Il allait être temps de passer à la distribution des cadeaux. Il se tourna vers son ami, et lui lança dans un souffle:

"Prêt pour le spectacle?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Brothers In Arms   Ven 9 Mar - 19:24

Citation :
16h56 : Qu'est ce que tu fous ? Seul dans la cage aux lions ? Je refuse, j'ai gravement besoin d'un allié là ! Ramène toi tout le monde t'attend !

Le message une fois envoyé, Seth rangea son portable et contempla une fois de plus la salle des profs et ses occupants. Si tout le monde attendait Peter, ça se saurait, car ce serait le même événement qu'un Gale qui déménage - ce dernier ayant encore fait ses remarques acerbes à propos du local poubelle le matin même - c'est à dire une révolution. Peter n'était pas apprécié, même pas du tout, et ce dernier ne semblait pas s'en soucier un seule seconde. Ce cynisme qui tirait presque vers la misanthropie aiguë amusait vraiment Seth, qui se délectait de ses réflexions bien envoyées au premier gêneur du coin. Les choses aurait sûrement été différentes si le jeune prof d'espagnol tout fraîchement diplômé avait fait une intégration réussie au sein de l'équipe enseignante de McKinley, seulement l'opération séduction fut un échec et Seth se retrouvait sur le banc de touche, avec Peter Matterface, professeur de maths quand à lui, juste à ses côté, pour le meilleur et pour le pire. Seth restait néanmoins le plus sociable des deux, il n'avait pas pour habitude de se montrer taciturne, bien au contraire, mais il ne se refusait pas de se réjouir des sales coups que son camarade pouvait joué aux autres prof, les même qui s'était montré hostiles à la première secondes de son arrivée, et pouvait parfois prendre un malin plaisir à agir de concert avec lui. Oui, Seth pouvait se montrer puéril parfois, mais ce n'est toujours que pour blaguer

Il était donc là, dans la salle des profs, l'un des milieu les plus hostiles pour lui, pour l'occasion du pot de départ de Mr Davidson, professeur assez médiocre d'art culinaire… Seth se trouvait dans un coin au fond de la salle, les bras croisés, adossé contre le mur et forcément seul parmi tout les groupes d'adultes qui parlait plus fort les uns que les autres. Il y eut tout de même Emma Pillsbury qui lui fit un signe de la main, toute souriante, qui l'aurait sûrement rejoint si Will Schuester ne l'avait pas happé dans une autre conversation. Peu importait, Seth s'occuperait avec les petits fours, la seule chose que les solitaires dans ce genre de petites sauteries avaient trouvé pour ne pas avoir l'air idiot. Finalement, même cette tactique ne marchait pas apparemment dans l'Ohio car à peine il eut tendu la main vers les plateau que la collègue de maths de Peter, cette vieille Suzie Clusky, lui lança un regard assassin, et si elle avait pu lui donner une petite tape sur la main, elle l'aurait fait, assurément. Seth ne se laissa pas décontenancer et lui adressa un grands sourire, en piochant non pas un, mais une poignée de petits fours qu'il enfila dans sa poche tout en goutant l'un d'eux. Quitte à passer pour un idiot autant le faire une seule fois et ne pas multiplier les allers retours. Il se posta dans le même coin de la pièce à nouveau quand la porte s'ouvrit, l'arrivée de Peter dans la salle attirant les regards, surtout quand celui ci n'avait pas décidé de se faire discret.

Peter se dirigea instantanément vers le buffet pour s'emparer de deux coupes de mousseux avant de rejoindre son acolyte. Il tendit sa coupe à Seth et s'adossa à son tour juste à côté. Il tendit cette fois la main et set la remplit de deux petits fours tout droit sortis de sa poche. Ils faisaient un beau tableau de consternation à eux deux, et ce durant tout le discours de Figgins. Ce dernier termina son discours en annonçant que le buffet était à présent ouvert alors que Seth croquait allègrement un petit roulé, qu'il rangea immédiatement dans sa poche en prenant conscience qu'il avait fait un petit faux départ en faisant ses réserves. Peter, d'abord agacé par la ruée sauvage à laquelle ils assistaient, se tourna ensuite vers Seth, un sourire presque machiavélique au visage. "Et comment !"

Seth et Peter s'étaient approchés de la table où trônaient les cadeau enrubanné de mille et une façon, le leurs faisant définitivement office d'outsider, juste à leur image. L'idée d'un cadeau commun les avait emballé tout autant tout les deux pour ainsi dire : Peter pour les économies, Seth un peu plus pour le fun. Ils étaient très fiers de leur présent, et ils espéraient pour une fois que leurs collègues seraient bon public face à la blague ! David Davidson remerciât succinctement l'assemblée et se rua sur un premier présent qu'il déballa avec minutie pour enfin révéler la boîte d'un "FA-BU-LEUX" mixer/presse agrume… "Il y a vraiment des gens démunis de sens de l'humour…" Seth glissa sa remarque à l'oreille de Peter d'un air déconcerté et réprobateur. Un pot de départ, il fallait au moins que les cadeau soit drôle au lieux d'être destiné à remplir la maison d'un retraité… Davidson ouvrit un deuxième paquet pour monter à tous un "SU-PERBE" aspirateur accompagné de housses de rangement sous vide. Seth eut soudain une mine suspicieuse et demanda son avis à Peter, complètement consterné de son côté. "Qu'est ce que c'est que ça ? Il se passe quoi là ? Est ce que tu penses à ce que je pense ?" Seth pensait que si la liste des cadeau électroménagers s'éternisait, ils auraient l'air bien cons quand David passerait au leur. Peut être que Peter assumerait, mais être le paria de l'équipe enseignante n'était pas une ambition à long terme pour Seth, il avait encore l'espoir de s'intégrer un peu plus que pas du tout.

C'est alors avec anxiété, comme si sa vie en dépendait que Seth observait attentivement Davidson s'emparer du troisième paquet au airs de cup cake.
Revenir en haut Aller en bas
 

02. Brothers In Arms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-