Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Sing? No… Not really

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Sing? No… Not really   Dim 11 Mar - 9:54

Sing? No… Not really


Dans le métier de Tara, les répétitions étaient quelque chose de primordial, voir même crucial. Les gens avaient tendance à penser que, comme le Cabaret n'ouvrait que le week end, le reste du temps l'établissement fermait et que les danseuses et autres femmes qui nourrissaient tous ces fantasmes si particuliers retournaient à leur petite vie tranquille et se fondaient de nouveau dans la société. Et, même si cela était vraie pour certaines de ses collègues, ce n'était pas le cas pour Tara. Elle n'avait pas d'autre job ou même une autre vocation, la scène était sa seule et unique passion et tout ce qu'elle savait faire depuis l'âge de six ans. C'était parfois déprimant d'y penser mais au moins, elle pouvait concentrer tout son temps libre à s'améliorer. Car oui, même si Tara n'en avait pas l'air avec ses grands sourires et son attitude je m'en foutisme, en matière de danse, la jeune femme était une grande perfectionniste. Elle tenait ça de sa mère, une professeur de danse déchue qui avait tout laissé tomber à la naissance de sa fille, Tara en l'occurrence. La seule bonne chose de bien qu'elle avait pris de sa mère d'ailleurs. Tara eut un léger rire, avant d'ôter son t-shirt. Et heureusement que la blonde n'avait jamais eu de véritables complexes avec son corps sinon elle aurait été complètement incapable de faire ce métier là. Surtout qu'en dehors des costumes à plumes et à froufrous qu'on lui faisait porter pour les représentations, Tara était plutôt du genre à porter du noir, comme en ce moment même: un juste au corps noir avec des bas de la même couleur.

Elle prit une profonde inspiration, se repoussant ses cheveux derrière ses oreilles. La coutume voulait qu'elle se fasse une queue de cheval en se tenant ainsi sur scène, mais bon, personne ne se trouvait dans le Cabaret à part elle et quelques techniciens du son, en somme, elle était toute seule. Toute seule sur la scène, Tara poussa un soupir avant d'aller lancer sa musique et de se mettre à… Danser. Chose qu'elle savait faire à la perfection, pas après pas, le bruit de ses talons aiguilles à peine recouvert par la musique. Oui, se déplaçant naturellement sur la scène, ses cheveux retombant sur les épaules et sa tenue suivant le moindre de ses mouvements, Tara était en train de charmer un public invisible sans vraiment de difficultés, répétant une chorégraphie qu'elle venait d'apprendre la veille. Elle s'empara de la chaise qu'elle avait laissé là et la fit glisser jusqu'au centre de la scène, s'asseyant dessus, grand écart puis plié, pas de doute que Tara était douée… Plutôt même. Elle bougeait sans vraiment trop y penser et un simple projecteur suffisait pour qu'elle bouge avec autant d'énergie, se disant qu'elle était une véritable star. La musique s'arrêta enfin, et Tara éclata de rire, en grand écart au devant de la scène. Elle n'était pas une star, loin de là, la danse ça allait mais le chant… Le chant ce n'était pas vraiment ça. La preuve, Tara savait parfaitement bien qu'elle était ce genre de personne qui était interdite à vie de karaoké, elle avait beau faire des efforts, ses cordes vocales semblaient se rebeller contre cette idée.

Mais Tara n'était pas du genre à abandonner et elle se disait que si elle consacrait autant de chant qu'elle le faisait pour la danse… Tout serait pour le mieux. Elle tourna la porte en attendant un bruit venant des sièges du public. Visiblement elle n'était pas seule. "Artie… Est-ce que c'est toi?" Artie était censé être son nouveau professeur de chant… Enfin, la jeune femme lui avait un peu beaucoup sauté dessus, ou plutôt dans son fauteuil roulant, après l'avoir entendu chanter. S'il y avait bien quelqu'un dans Lima qui pouvait l'aider avec son petit problème sans se moquer d'elle… C'était bien lui. Et non, Tara n'apprendrait jamais ce que le mot tact voulait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Sing? No… Not really   Lun 12 Mar - 2:33


Sing ? No... Not really

Après un long –même très long moment–, Artie avait finalement décidé d'accepter l'offre d'une jeune blondinette qu'il ne connaissait que de vue depuis son retour à Lima. Ça s'était produit quelques semaines plus tôt, alors qu'il était en répétition au quartier général des Urbans Hymns. Cette jeune femme l'avait quasiment poursuivit jusqu'à ce que le pauvre homme ose l'écouter. Bien qu'il n'avait pas la tête à être le bon samaritain, il prit quand même de son temps pour entendre les demandes de la blonde. Après lui avoir demandé son numéro de téléphone, il lui promit qu'il allait repenser à cette proposition et la tenir au courant. Le brun fut quand même flatté de se rendre compte qu'au moins quelqu'un sur cette terre le trouvait excellent dans quelques choses. Chanter, il l'avait fait depuis très jeune et il a toujours su, lorsqu'il chantait, que c'était ce qu'il serait le meilleur à faire. Bien évidement, lorsqu'il était au Glee Club de McKinley, il n'avait pas la possibilité d'avoir tous les solos et d'être apprécié à sa juste valeur, mais les conseils de Monsieur Schue ont su l'éclairer. Maintenant, on peut facilement dire qu'Artie a du talent dans cette branche. Il aurait facilement pu devenir un chanteur, comme Rachel... Seulement, c'est un peu plus difficile de l'imaginer faire une tournée en chaise roulante. Cet handicap physique est rapidement devenu son boulet qu'il traîne partout avec lui...

Malheureusement, les temps changent, les gens changent et la vie en générale ne suit pas nécessairement la voie que nous aurions souhaitez prendre. Artie en était plus que conscient maintenant. S'il avait pu en être autrement, soyez certains qu'il aurait été le premier à s'en réjouir. À commencer par Tina, pour ensuite lui redonner ses jambes et peut-être même, si ce n'est pas trop demandé, un métier qui l'aurait vraiment fait vibrer. C'est difficile, à 23 ans, d'essayer de se trouver un petit métier dans une ville comme Lima. Les gens sont trop axés sur l'esthétique, sur l'image que les gens projettent alors ils ne sont de toute évidence pas intéressé à l'idée d'avoir un homme en chaise roulante dans leur entreprise. Le brun en souffre terriblement. Il se demande si un jour il finira par trouver sa place. Puis, en toute honnêteté, au stade où il est rendu, tout ce qui lui importe c'est de ne pas terminer sa vie en étant chômeur et en vivant encore chez ses parents. Bref... Pour l'instant, Abrams préfère ne pas penser à demain et juste vivre au jour le jour. Ça fait bien moins mal ainsi.

Après un long moment de réflexion, la réponse jaillit devant lui : que perdait-il à aider une jeune demoiselle avec sa voix ? Il ne perdrait absolument rien, c'est évident. Il passait déjà toutes ses journées enfermé chez lui à écouter des reprises télévisées et à attendre que le téléphone sonne, lui annonçant que l'agence avait finalement trouver un emploi parfait pour lui. Cette Tara, elle allait sans doute pouvoir l'aider à se sortir de chez lui et, pour le moment, c'était une très belle opportunité. Artie avait donc composé le numéro que la charmante blonde lui avait offert. –ou plutôt donné de force, disons-le ainsi.– Au bout de quelques sonneries et une conversation de quelques minutes, ils se fixèrent un rendez-vous au cabaret où Tara travaillait. Dans quelques jours, ça allait être le début de quelque chose de nouveau, autant pour elle que pour lui.

Le jour J était enfin venu. Artie était un peu réticent face à cette idée d'enseigner le chant à quelqu'un. Après tout, il se dit que c'est toi on l'a, soit on ne l'a pas... Mais bon, que perdait-il à essayer ? Il enfila donc son manteau, prenant son porte-feuille et le rangeant dans son sac. Il était prêt. Réticent, mais prêt. Après un trajet silencieux avec son père, il arriva enfin au cabaret. Il s'était roulé à l'intérieur d'une façon tellement subtile que, pour une fois, personne ne remarqua sa présence. Il pu aller s'asseoir près de la scène, regardant Tara qui commençait à pratiquer son numéro. Elle dansait très, très bien s'avoua-t-il. Bien évidemment, les cabarets ne sont pas les lieux qu'il préfère, mais... Quelques fois ça fait du bien de sortir de notre zone de confort. Au même moment où le numéro de Tara se termina, le sac d'Artie tomba au sol, créant ainsi un bruit sourd. Tout de suite, la belle blonde demanda s'il s'agissait de lui. Il se racla la gorge, ne sachant pas trop comment commencer... « Oui, oui. C'est bien moi. J'ai... J'ai échappé mon sac, pardon ! » Nervosité commençait à s'installer, mais il finirait par se reprendre et se mettre à son aise...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Sing? No… Not really   Dim 18 Mar - 13:44

C'était bien Artie qui lui répondit, et Tara ne put s'empêcher de sourire avant de se diriger vers lui, d'une démarche empressée. Elle ne l'avait même pas vu se glisser dans la zone réservée au public, beaucoup trop perdue dans les mouvements et dans la musique, se concentrant pour effectuer des enchaînements justes, précis et bien entendu agréables à voir. Quand elle dansait, Tara était dans un autre monde. C'était peut être totalement cliché de dire cela mais c'était bien pour cette unique raison qu'elle s'acharnait sans cesse pour que son art soit absolument parfait. Sur scène, elle montrait ce qu'elle avait de mieux et elle pouvait ainsi essuyer n'importe quelle critique, sachant qu'elle faisait quelque chose qu'elle adorait. Quand elle était sur scène, la blonde n'était plus cette jeune femme de 23 ans, sans diplômes et sans promesses d'avenir qui avait fait l'hilarité de plusieurs assistantes sociales au cours de ses nombreux voyages à travers le pays, non, quand elle dansait, Tara devenait quelqu'un, quelqu'un d'important et peu importe si elle avait un public ou non. C'était le genre de sentiment qui était plutôt difficile à expliquer et elle ne comptait pas faire comprendre cela à quelqu'un d'autre. Seuls les gens qui s'étaient déjà produits en spectacle, qui avaient ressenti la montée d'adrénaline avant le show, qui s'étaient demandés si leur tenue de scène n'était pas trop ridicule ou non, s'il n'était pas trop tard pour reculer... Ils n'y avaient qu'eux qui pouvaient comprendre, comme Artie, et c'était bien pour cela que la jeune femme lui avait demandé son aide."Pas de problème, je ne pensais pas que tu viendrais aussitôt c'est tout... Tu m'as un peu prise au dépourvu!" Tara termina sa phrase par un sourire nerveux, lissant les pans de ses bas qui n'avaient absolument pas besoin d'être lisser. Elle était nerveuse, une première pour cette grande blonde qui avait toujours dit haut et fort ce qu'elle pensait. Elle était nerveuse car c'était de nouveau elle l'élève et qu'il allait se charger de lui dire ce qui n'allait pas avec sa voix.

Bon, Tara n'était pas complètement stupide, elle savait bien qu'elle ne pouvait que s'améliorer mais bon... Elle ne pouvait pas rationnaliser tout ce qu'elle ressentait pas vrai? Elle ne l'avait jamais fait et elle ne comptait certainement pas commencer maintenant. "Encore merci de bien vouloir m'aider... Et si ça peut te rassurer, je ne suis pas du genre à sauter à la gorge de tous les hommes de Lima... Seulement les plus doués!" La blonde eut un autre rire, sa nervosité s'estompant au fur et à mesure qu'elle parlait, les mains sur les hanches. Il était vrai qu'elle aurait pu trouver une meilleure manière de solliciter l'aide d'Artie mais comme le disait si bien son père, pourquoi faire compliqué quand on pouvait faire simple? Non, Tara n'était pas dû genre à se prendre la tête, allant toujours droit au but, quitte à vexer quelques personnes aux passages. Ce n'était jamais volontaire cependant et la jeune femme n'avait pas un coeur de pierre, loin de là, elle n'avait juste pas été élevée comme la plupart des gens, la bienséance leur disant de ne jamais dire ce qu'il pensait et d'avoir un minimum de retenue. Non, ces deux mots étaient complètements étrangers du vocabulaire de Tara. Elle pivota sur elle-même, se tournant de nouveau vers la scène. "Alors par quoi est-ce qu'on commence? J'aimerais pouvoir me vanter et te dire qu'il n'y aura pas beaucoup de boulots mais... je pense que tu sais déjà que c'est complètement faux... Mais je suis du genre à apprendre très vite."

Tara ne tenait pas à effrayer Artie plus qu'elle ne l'avait déjà fait et en plus, elle n'était pas dupe, elle voyait bien qu'il n'était pas du tout dans son élèment dans le Cabaret. Et non, le fauteuil roulant n'avait absolument rien à voir là dedans. Si vous demandiez son avis à Tara, elle vous dirait d'ailleurs que c'était totalement cool et qu'à la place d'Artie, elle s'en servirait pour piétiner les pieds des gens quand elle faisait la queue au supermarché. Non, Tara voyait toutes sortes d'hommes défiler sur les bancs du Cabaret tous les soirs, il y avait ceux qui n'avaient pas honte d'être là et qui s'asseyaient au premier rang, ceux qui avaient atterri là par hasard suivant leur amis et qui au final s'amusaient vraiment, et enfin ceux qui étaient là pour oublier les soucis quotidiens. Tara pouvaient bien voir qu'Artie n'appartenait à aucune de ses catégories, il était juste là pour l'aider. Et la blonde allait faire de son mieux pour qu'il ne s'ennuie pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Sing? No… Not really   Ven 20 Avr - 3:13


Sing ? No... Not really

La blonde était toujours sur la scène, souriante, face à Artie. Cela faisait différent d’inverser les rôles ainsi. Lorsqu’elle était venue le voir pour lui demander de l’aide, c’est lui qui se trouvait sur la scène en train de répéter un numéro avec les Urban Hymns tandis que là, c’est lui qui la surprit, elle, en train de répéter son propre numéro de danse. Du peu qu’il avait pu voir, il pouvait déjà se faire une petite idée de tout le talent dont elle disposait. Puis si elle travaille dans ce cabaret de Lima, c’est sans doute parce qu’elle a du potentiel. Dieu sait que la scène a pu voir défiler bien des gens et que ce sont que les meilleurs qui ont droit d’y rester ne serait-ce qu’un instant considérablement plus long que la normale. Si elle se tenait encore debout sur cette scène, c’est qu’elle le méritait et qu’elle avait le talent. Du moins, c’est ce qu’Artie croyait. Après tout, qui était-il pour juger du talent d’une personne ? Quant à lui, tout le monde a un certain talent... « Pas de problème, je ne pensais pas que tu viendrais aussitôt c'est tout... Tu m'as un peu prise au dépourvu! » À ses paroles, Artie sourit légèrement. Peut-être était-il arrivé trop tôt, mais au moins ça leur laisserait pas mal de temps pour l’aider. Il ne savait pas du tout à quoi cela allait bien pouvoir mener, mais juste le fait que ça puisse aider quelqu’un, il se sentait déjà très fier. Le but précis de cette séance était d’aider une jeune femme à trouver sa voix et c’est tout ce qui importe, pour l’instant. « Encore merci de bien vouloir m'aider... Et si ça peut te rassurer, je ne suis pas du genre à sauter à la gorge de tous les hommes de Lima... Seulement les plus doués! » Il laissa échapper un petit rire. Le brun ne savait pas trop ce qu’elle avait voulu dire par « seulement les plus doués ». Est-ce que ça pouvait dire qu’il allait se faire sauter dessus si elle le considérait extrêmement talentueux ? Secrètement, il espère que non puisque ce serait là la dernière chose qu’il souhaite. Il a déjà assez de problèmes à régler ses problèmes datant de l’Université, il n’a pas besoin d’autres soucis dans ce genre. « Alors par quoi est-ce qu'on commence? J'aimerais pouvoir me vanter et te dire qu'il n'y aura pas beaucoup de boulot, mais... je pense que tu sais déjà que c'est complètement faux... Mais je suis du genre à apprendre très vite. » Un nouveau sourire. Malheureusement, il n’avait rien préparé pour cette rencontre. Artie n’avait entendu chanter Tara qu’une seule fois et ça remontait à un petit moment, déjà. Il fallait donc, je pense, qu’il se concentre sur ce qu’elle sait faire et essayer d’améliorer ça. Quand on a un petit morceau de talent, le mieux à faire c’est de l’exploiter jusqu’à en tirer davantage. Il ne faut surtout pas chercher à avoir un talent qui ne nous correspond pas, sinon c’est là qu’on se rend compte que ça ne fonctionne pas. Le jeune homme prit une grande respiration, sourire toujours aux lèvres. « Alors, premièrement, je te demanderais de venir rejoindre ton professeur autour de cette table ! » dit-il avec un ton un peu autoritaire. Il ne put pas s’empêcher de pouffer de rire à la seconde où il eut fini de parler. Bien évidemment, son but n’était pas d’agir comme une personne supérieure face à la blondinette. Il la considérerait à la même hauteur que lui et ne la rabaisserait en aucun cas. Une fois qu’elle fut descendue de la scène et qu’elle s’installa sur la chaise à côté d’Artie, le brun racla sa gorge. « Bon alors... » dit-il pour ouvrir officiellement ce petit cours privé de chant. « D’abord, je pense qu’il faut se concentrer sur la voix que tu as et ne pas essayer de la changer. En gros... Il faut que tu trouves ta voix, sans la forcer... » Il remarqua le regard un peu perdu de la jeune femme. Il secoua donc la tête, soupirant. « Tu chantes déjà un peu, non ? Si tu commençais par me faire voir ce dont tu es capable avant que je me mette à te critiquer ? » dit-il en souriant. Bien évidemment, il s’agissait là que de simples moqueries. Jamais il ne critiquerait de façon abusive le talent de quelqu’un. Déjà qu’elle ait pris l’initiative de lui demander des conseils fut un grand pas, il ne faudrait pas qui lui fasse regretter d’avoir pris cette décision.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. Sing? No… Not really   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. Sing? No… Not really

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 2
-