Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Sing if you can...!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Sing if you can...!   Mer 4 Avr - 19:46

Jesus Sainsbury & Joanna Ellingson ♣




Et voilà, une fois de plus, il pleuvait sur la ville de Lima. Jetant un coup d’œil presque aussi noir aux cieux que les nuages qui s’amoncelaient au-dessus de sa tête, Joanna se hâta vers l’annexe de l’église où allait débuter d’ici un quart d’heure une des répétitions de la chorale dont elle était coach vocal depuis un peu plus d’un an, les Second Chances. Elle se mit à l’abri sous le porche en attendant l’arrivée, probablement imminente, de sa collègue et amie, Cassandra Hamilton. Consultant sa montre impatiemment, presque toutes les deux à trois minutes, elle se rendit à peine compte du retard que prenait petit à petit l’attendue, alors qu’approchaient deux silhouettes qu’elle connaissait malheureusement trop bien. Poussant un soupir exaspéré sans même essayer de le cacher, la jeune brune tourna ostensiblement le dos aux nouveaux arrivants et leva les yeux au ciel. Pas moyen de faire un tour discrètement, ça aurait été trop malpoli de s’éclipser, aussi forte son envie soit-elle. Elle se résigna donc à rester immobile, faisant face à la bâtisse située au côté de l’imposante église de Lima, la respiration rendue irrégulière du fait de sa colère grandissante.

Ce n’était pas un bon jour pour Joanna Ellingson. Sa journée avait bien mal commencé, il y avait eu un afflux de gens aujourd’hui au musée et elle avait été appelée en renfort à l’accueil en désespoir de cause pour que Liana, la responsable de l’accueil, puisse aller prendre sa pause ô combien méritée. Mais elle s’était attendue à ce que la répétition des Second Chances soit le moment qu’elle allait préférer dans cette longue étendue d’heures interminables.

Or, les deux jeunes silhouettes qui s’avançaient vers elle, réfugiée sous le porche de l’annexe de l’église comme une malheureuse n’auguraient rien de bon pour son moral déjà bien entamé. Elle eut le furtif espoir d’avoir tort, mais au fur et au mesure qu’ils avançaient, Joanna se rendit compte qu’il s’agissait bel et bien de la jeune sœur de Cassandra, la directrice des Second Chances, en la personne de Grace Hamilton ; accompagnée d’un ami des deux sœurs que la brune ne pouvait guère supporter. Il s’appelait Jesus Sainsbury, et faisait partie des New Directions. Il y avait deux choses dans cette dernière phrase qui gênaient Joanna : premièrement, son prénom révélait l’étendue des croyances qu’avaient placées en lui ses parents en lui donnant un tel patronyme, et son attitude même étant imprégnée de religion, la compagnie de Jesus auprès de Cassandra lui faisait craindre un retour en arrière de la jeune femme, qu’elle essayait d’ouvrir un peu plus à la vie ces derniers temps. Deuxièmement, il faisait bel et bien partie d’une des chorales rivales, et bien qu’il n’eût que dix-sept ans, la jeune brune était disposée à le considérer comme un concurrent ; ce qui multipliait les facteurs qui influençaient son opinion.
Résumé plus simplement, Joanna n’appréciait pas du tout le jeune Sainsbury, et personne pour l’heure, n’était au courant, mais pour elle il n’était pas absolument souhaitable pour l’état d’esprit de Cassandra qu’elle et Jesus continuent à se fréquenter. Et il allait falloir qu’il le comprenne…D’une façon ou d’une autre.
La séance se déroula de façon classique, et tandis que Grace et le jeune homme brun observaient les moindres faits et gestes des Second Chances, la conservatrice de musée se sentait bouillir intérieurement. Sa présence ne lui était réellement pas tolérable, et elle allait le lui expliquer dès la fin de la répétition. Le caractère naturellement emporté et parfois peu mature de la jeune femme ne jouait pas en la faveur du New Directions ; et une fois les choristes partis, suivis de Cassandra et sa jeune sœur étudiante en droit, Joanna intercepta Jesus qui se dirigeait tout naturellement vers la sortie de l’annexe.

« Bonjour Jesus ! Décidément, nous te voyons souvent ces temps-ci… ! » entama la brune, le sourire aux lèvres mais les sourcils légèrement froncés. Elle voulait qu’il comprenne bien qu’elle n’avait absolument pas peur de lui. Du haut de ses dix-sept ans, il avait beaucoup à apprendre et il n’avait pas à se croire tout permis, qu’il soit ami avec les sœurs Hamilton ou pas.

« Tu permettras, cependant, que je m’autorise quelques petites remarques quant à ta présence ici, en tant que coach vocal des Second Chances, n’est-ce-pas ? »

Elle souriait plus que jamais, et fixait le jeune homme droit dans les yeux. Chanter serait sa meilleure alliée dans cette mise au point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Sing if you can...!   Mer 11 Avr - 6:41

« Mais quel temps ! Jesus dépêche toi ! » Le garçon courait derrière son amie au milieu des rues du vieux quartier, parmi les pavés devenus îlots alors qu’ils étaient baignés par l’averse. Manifestement, l’urgence d’échapper à la pluie était bien plus forte pour elle – ou pour son brushing – que pour lui, qui trottinait nonchalamment quelques mètres plus loin. La pluie était battante, et chaque goutte se révélait glaciales au contact de la peau, c’est vrai, mais il n’y avait pas de quoi se plaindre, on était en décembre après tout. Une fois l’église en vue, ils accélérèrent leur course tous les deux pour vite se réfugier sous le porche, bien plus fiable que leur manteau sur la tête. Une fois abrités ils reprirent leur souffle tout en rigolant comme deux enfants. « Regarde toi, on dirait une éponge détrempée laissée au fond de l’évier ! » Grace lui ébouriffait frénétiquement les cheveux pour les sécher légèrement. « Un conseil, tu ferais mieux de t’occuper de toi, il y a plus matière à rectifier les choses. » La jeune fille lui donna un coup de coude pour cette plaisanterie tout en souriant avant de pénétrer enfin dans l’église pour atteindre l’annexe, là où se tenait chaque répétition des Second Chances.
C’est Cassandra qui avait proposé à sa sœur et Jesus de venir assister aux répétitions ce jour ci, ce n’était pas la première fois et les deux jeunes gens appréciaient beaucoup ces moments : c’était une chorale de bon niveau et le dévouement de l’aînée Hamilton faisait toujours plaisir à voir. Grace et Jesus commentaient les prestations, plaisantaient parfois sur les mises en scène ou se racontaient leur vie de temps à autres. C’était pour eux de vrais instants de détentes, des occasions de se retrouver en dehors de la paroisse.

Ce jour là ils étaient arrivés les premiers, juste après Joanna, la coach vocal des Second Chances, une femme de caractère et motivée que Jesus n’avait pas forcément dans ses petits papiers. Il sentait l’animosité discrète que la jeune femme lui portait, et ceci depuis le départ, mais il ne lui en avait pas tenu rigueur jusqu’à présent.
Les membres de la chorale firent leur apparition et la répétition put commencer. Le jeune homme reconnut Ashandra, sa professeur référent pour le Celibacy club, une amie de Cassandra vers qui elle l’avait dirigé, et Cassandra elle même dont la voix était toujours un ravissement. Tous les membres commençaient à avoir un très bon niveau, aussi antipathique que pouvait l’être Joanna Elingson, elle n’en restait pas moins douée et talentueuse, autant en tant que coach que chanteuse. Jesus se fit la réflexion que les New Directions feraient bien de s’activer pour ne pas se reposer sur leurs lauriers !
« Ça fait longtemps que Cassie connaît Joanna ? » Les deux jeunes femmes avaient l’air de bonnes amies, et si Cassie lui avait confié la co-direction de la chorale, leurs rapports devaient être assez privilégiés, mais Jesus voulait s’en assurer. « Deux ans je crois. Quelque chose comme ça. En tout cas elles sont devenues très proches toutes les deux, Joanna est très sympa de toute façon, c’est vraiment une chouette fille. » L’idée que cette femme soit appréciée des deux sœurs Hamilton mettait étrangement Jesus mal à l’aise, comme s’il avait la sensation d’être en compétion pour le titre de meilleur ami de la famille. Grace et Cassandra lui étaient très chères, presque comme des sœurs et la simple idée qu’elles puissent apprécier autant que lui Joanna l’emplissait d’une étrange jalousie, aussi malsaine que malvenue.

La répétition prit fin deux heures plus tard et Grace rejoignit sa sœur précipitamment. « Tu m’attends là, je reviens tout de suite ! » Jesus resta seul sur l’un des bancs qui trônait dans la pièce et se frotta les mains, emmitouflé dans son manteau. La température était convenable mais on ressentait tout de même le froid qui perçait les murs de l’extérieur. Grace suivit finalement Cassandra vers la sortie et fit signe à son ami de les rejoindre quand une voix l’interrompit alors qu’il s’était levé pour s’engouffrer dans les frimas à son tour.
Joanna Elingson souhaitait apparemment avoir une petite discussion. Après la première remarque déjà très amère de cette fameuse coach vocal, Jesus fit signe de la main à Grace et Cassie pour les saluer et les assurer qu’il rentrerait finalement seul. « Euh.. Oui en effet ! » Malgré son sourire, Jesus le sentait déjà, cette conversation n’avait pas pour but de faire connaissance et son impression fut confirmée par la deuxième remarque encore bien plus acerbe de Joanna. La jeune femme, malgré la perfidie de ses propos affichait un large sourire. Jesus ne l’appréciait pas non plus de toute façon, par principe et peut être un peu par jalousie, pour sûr par jalousie. « Oh, est ce que je me trompe ou c’est le fait que je sois d’une chorale adverse qui vous dérange ? Vous n’êtes pas sans savoir que je suis un ami de Cassandra et donc que je ne viens pas dans le but d’espionner, nous n’avons pas besoin de ça. Vous feriez vous du souci quant au fait que je puisse juger vos performances ? C’est dommage, vous m’aviez l’air plutôt confiante en chantant. La confiance ça ne me paraît pas négligeable dans une compétition ! »
Tout en affichant un ton innocent il n’avait pas tenté de masquer l’arrogance de sa remarque. Après tout, c’est elle qui avait lancé l’offensive, il n’allait pas lui faire de cadeau en plus de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Sing if you can...!   Jeu 3 Mai - 23:43

Joanna n'avait jamais manqué de confiance en elle. Sans être une personne arrogante comme on en croise trop souvent, elle se savait suffisamment à la hauteur, surtout dans les domaines artistiques, pour être tout à fait en position légitime dans celle qu'elle occupait; et dans le cas de la chorale des Second Chances, elle n'avait certainement aucun doute sur sa place. Cassandra lui faisait entièrement confiance, les membres du groupe semblaient l'apprécier et elle choisissait les chansons que les choristes répéteraient avec Cassandra. La jeune femme était donc, selon elle, dans son bon droit en alpaguant le jeune Sainsbury, petit brun un peu chétif que Joanna n'avait jamais apprécié. Et comme il venait de le souligner, il faisait effectivement partie des "adversaires" dans cette féroce compétition des chorales qui rongeait Lima en ce moment. Même si les New Directions constituaient un groupe de lycée, Joanna ne prenait personne à la légère, sachant par-dessus le marché que William Schuester était à sa tête et que lui aussi était largement à la hauteur de sa position de répétiteur.

C'est donc avec beaucoup de superbe que la jeune brune toisa le New Directions, qui égréna quelques mots portant sur les craintes de Joanna par rapport à la concurrence. Il allait falloir jouer cartes sur table avec lui, car tout adversaire qu'il fut, il n'avait jamais été dans ses habitudes de mentir et ce n'est pas aujourd'hui qu'elle allait commencer.

Elle le trouvait arrogant. Il avait trop de confiance en lui, ce qui l'étonna beaucoup, considérant son âge. Jesus avait seulement dix-sept ans, elle en avait neuf de plus et jamais elle n'avait vu plus jeune individu lui parler de manière aussi condescendante. Elle croisa les bras sur sa poitrine, le regard très calme mais intérieurement légèrement énervée. Le jeune garçon termina sa diatribe en insistant sur la confiance, primordiale dans une compétition. Elle eut un petit rire. Si il se figurait qu'elle n'avait pas confiance en elle, il se trompait complètement.

« Je pense que tu n'y es pas du tout...Il s'agit simplement d'un principe très simple; ne pas empiéter sur les plates-bandes des chorales concurrentes. Et ne te trompe Jesus, il ne s'agit nullement de confiance, parce que Cassandra et moi faisons du bon boulot avec ce groupe et que je pense qu'ils ont de grandes chances de gagner...Mais il faut jouer fair-play. Tu en conviendras avec moi, n'est-ce-pas ? »

Elle mourait d'envie d'ajouter une petite pique d'ordre religieux, mais elle s'arrêta à la fin de sa phrase, toujours aussi calme, voire souriante. A la vérité, elle ne se sentait pas menacée par Jesus, mais elle n'avait pas confiance en lui. Il était proche de Cassandra et de sa petite soeur Grace, avec qui elle le voyait tout le temps; mais il n'aurait pas fallu que quelque parole malencontreuse s'échappe de sa bouche auprès de la concurrence.

Elle fit volte-face et contempla la salle à présent déserte, les quelques instruments laissés là par les différents membres des Second Chances, et les gradins. Ici, dans cette petite annexe de l'imposant édifice religieux, elle était certaine de contempler ce qui précédait une victoire. La poitrine gonflée d'espoir, elle se retourna vers son interlocuteur, et sourit, un vrai sourire cette fois, comme si elle venait finalement de changer d'avis à son sujet.

« Tu as envie de pousser la chansonnette ? »

Peu certaine d'avoir réellement prononcé ces paroles, elle chercha mentalement une raison pour laquelle elle aurait pu prononcer ces mots, ô combien enfantins, et surtout ridicules ! On ne proposait pas à un concurrent, même s'il n'a que dix-sept ans, de chanter à quelques mois d'une compétition féroce...Si ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Sing if you can...!   Sam 19 Mai - 1:49

Décidemment Joanna était une femme au moins aussi arrogante que Jesus, elle avait l’air du moins très consciente de son talent et paraissait faire preuve d’une autorité assez particulière. Le garçon se laissa légèrement intimidé par la prestance de son interlocutrice mais reprit confiance en lui très vite. Il n’était pas de ceux qui se laissait impressionner facilement, même lorsqu’on prenait un ton aussi professoral avec lui. Il était capable de tenir tête à l’une de ses prof, alors une pseudo coach vocal ne lui ferait pas peur, certes Kitteridge n’était pas réellement une prof classique et n’impressionnait pas vraiment mais il avait assez confiance en ses capacités d’argumentation pour ne pas perdre la face avec Joanna.
Cette discussion prenait des airs de combat de coq car le mépris monta d’un cran, tout en hypocrisie quand Jesus reprit avec ce ton aussi innocent que vaniteux. « J’en convient tout à fait, Joanna, je peux vous appeler Joanna, vous et moi fréquentons les même personnes, cela fait peut être de nous des amis. C’est donc en amis que je suis là, et pas en tant que concurrent, car à mon sens il n’y a pas question de concurrence si vous voyez ce que je veux dire, je suis bon et je le sais ! Vous trouverez cela peut être prétentieux mais c’est pour vous assurez que je n’ai rien à apprendre ici. »
Tout en parlant, Jesus s’était emporté et se rendit compte qu’il avait clairement manqué d’humilité et de tact. Mais peu lui importait, contrairement à ce qu’il lui avait dit, il ne comptait pas faire ami ami avec Joanna.
Tout en se questionnant ensuite sur ses propos et surtout sur leur teneur en chrétienté, il écouta Joanna lui faire cette proposition très spéciale et inattendue. Alors que celle ci lui avait reproché de jouer les espions, voilà qu’elle lui proposait de se produire devant ses yeux, de lui montrer ce dont il était capable sur sa propre scène… Après tout, il l’avait cherché en vantant son talent de la sorte et de toute manière, cela ne le dérangeait jamais de prouver sa valeur, bien au contraire.

Sans rien dire, il fixa Joanna dans les yeux avant de se diriger vers la scène, déterminé. Tout en marchant il lui répondit. « Je suppose que c’est un défi que vous me lancez là ! Vous vous étiez imaginé que je ne prendrais pas le risque de le relever sous prétexte que je ne sors pas d’une émission télévisée ? »
Sans attendre de réponse, il empoigna le micro et s’adressa à la perdante d’American Idols à travers celui ci. « Plutôt qu’un défi, je préfère une compétition, j’attend ainsi que vous me montriez ce dont vous êtes capable à votre tour juste après moi. » Jesus avait déjà choisi ce qu’il lui chanterai, un titre évidemment porteur de foi, car le jeune homme comptait bien lui montrer qui ce qui pourrait faire défaut à cette chanteuse talentueuse serait cet amour de dieu. Qu’il lui manquerais cette puissance, cette connexion que lui allait lui faire ressentir, il espérait du moins qu’elle pourrait s’en rendre compte. De toute façon c’était simple, pour le garçon le plus pieux du lycée, presque toute les chansons du monde pouvaient être chantées pour l’office et pour célébrer le seigneur ! Sauf celle de Lady Gaga, dont il observait avec dédain les adorateurs comme des prêcheurs de Satan via les dizaines d’alerte mail qu’il recevait de ses fan sites !
Il communiqua aux musiciens encore présents le titre de la chanson qu’il avait choisi, ceux ci en connaissaient la partition par cœur, comme par miracle, ou comme par hasard ! Ou alors Cassie faisait preuve d’autant de naïveté que lui et prêtait un caractère religieux à tous les titres du top 50, celui ci comprit !
Une fois revenu face au micro, il proposa à son tour quelque chose à Joanna. « Puisque vous proposez ce défi, laissez moi vous proposer un deal. Si nous estimons que j’ai perdu, vous me donnerez un cours par semaine jusqu’aux selectionnals… Si au contraire il s’avère que vous gagnez, je vous promets de ne jamais remettre les pieds dans cette annexe lors des répétitions des Second Chances. C’est d’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Sing if you can...!   Ven 8 Juin - 17:28

    Des amis. C'est le mot qu'il avait prononcé, même si l'esprit de la jeune femme n'arrivait pas à l'intégrer. Des amis ? Elle haussa les sourcils, à deux doigts d'éclater de rire – ce qui aurait sûrement manqué de crédibilité auprès de son jeune concurrent, et l'écouta se pavaner durant les trente secondes qui suivirent. "Je suis bon et je le sais". Même à son âge, elle n'aurait jamais osé s'affirmer à ce point, surtout dans la mesure où elle était persuadée de n'avoir aucun talent spécial dans la chanson jusqu'à ce que Connie l'inscrive à American Idol, bien des années auparavant.

    Jesus Sainsbury avait tout d'un jeune coq, il était prétentieux – malgré sa soi disant humilité dûe à la religion, et il pincait facilement. A l'instar de ces animaux, il n'aimait guère être défié. Lorsqu'il s'empara du micro pour lui rétorquer que même si il faisait face à une ex-chanteuse d'émission télévisée, elle sentit la colère monter en elle brusquement et sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit. Tout en elle lui criait de remettre le jeune homme à sa place, c'est-à-dire celle d'un lycéen face à une artiste en puissance – ou déchue, diraient certains – mais Joanna s'astreignit au calme et l'écouta terminer sa proposition, sans rien dire ni faire qui aurait pu trahir la bataille intérieure qui se livrait en elle.

    Etant donné la teneur qu'il allait donner à la chanson, elle soupira mentalement et ses pensées vagabondèrent parmi les nombreux titres qu'elle connaissait par coeur. Qu'allait-elle bien pouvoir chanter, histoire de pouvoir faire le poids face au jeune chrétien ? Le choix de la chanson était plus que stratégique; même si sa fierté ne vacillerait guère dans le cas où elle perdrait la compétition, puisqu'il avait choisi de l'appeler ainsi.
    Elle croisa les bras, le regard neutre malgré tout, et se contenta d'aquiescer, avant de compléter :

    " Alors j'ai plutôt intérêt à gagner ce défi...Je n'aime vraiment pas que tu fouines ici en permanence, même sous couvert de la permission des soeurs Hamilton. Cassandra est encore trop douce pour te demander de partir, donc je préfère le faire à sa place... "

    Le ton était donné, et il avait bien changé depuis le début de leur conversation. Feindre la gentillesse et la cordialité lorsqu'il y avait une chance de gagner en jeu n'était pas du ressort de Joanna. Elle n'avait pas cette capacité qu'avaient les habitants de cette ville, de faire semblant que tout se passsait bien.

    Si Cassandra entrait dans l'annexe à cet instant précis, elle lui expliquerait point par point pourquoi elle n'appréciait pas la sempiternelle présence de Jesus en ces lieux, et elle serait instransigeante sur le compromis que l'aînée des Hamilton lui demanderait sûrement d'accepter. Mais qu'on ne lui demande pas de sourire par devant et d'attaquer les gens par derrière, c'était tout simplement contre ses principes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Sing if you can...!   Mer 27 Juin - 15:20

Droit devant le micro, le jeune homme écoutait patiemment sa rivale, car oui, c'est ainsi qu'il la considérait. Elle avait beau avoir participé à American Idols, il ne s'en considérait pas moins supérieur à elle. Peut être pas en chant, mais comme il lui avait dit, il sentait que sa foi lui donnait la puissance qui manquerait à Joanna, et qui lui avait sûrement manqué pour gagner ce stupide concours.
Jesus fit signe aux musiciens de commencer et la seconde d'après les première note envoutante de Viva la Vida résonnèrent dans cette annexe qui offrait comme il le pensait une acoustique et un cadre particulièrement adapté pour ce type de prestation. Il en était certain, Coldplay pour lui était un groupe 100% chrétien, et ce n'est pas eux qui auraient contredit le jeune homme sur les bien fait de la foi dans la voix qui portait une chanson. « Nous verrons après cela si vous êtes toujours en mesure d'exiger mon absence définitive de ce lieu... »

Sur ces mots, Jesus empoigna le micro toujours accroché au pieds, se redressa encore un peu puis ferma les yeux un instant, jusqu'à ouvrir la bouche sans quitter miss Ellingson des yeux.

I used to rule the world,
Seas would rise when I gave the word,
Now in the morning I sleep alone,
Sweep the streets I used to own.

I used to roll the dice,
Feel the fear in my enemy's eyes,
Listen as the crowd would sing:
"Now the old king is dead! Long live the king!".

Jesus lâcha le micro pour ouvrir les bras et pointer du doigt les vitraux, qu'il n'avait jamais trouver très beau d'ailleurs, l'église de Lima n'était certainement pas sa préférée. Il voulait que cette chanson sonne pour Joanna comme une accusation, lui montrer ce devant quoi elle passe sans s'en soucier, lui montrer en somme, que ce lieux lui appartenait, qu'elle n'y avait pas sa place, et qu'elle n'était rien d'autre que ce roi croyait détenir ce pouvoir illusoire. Un pouvoir qui ne lui servirait à rien face à lui.

One minute I held the key,
Next the walls were closed on me,
And I discovered that my castle stand,
Upon pillars of salt, pillars of sand.

Le ton de sa voix se faisait méprisant même en chanson et le garçon s'emportait très vite dans sa propre interprétation des paroles jusqu'à peut être en perdre le sens premier ? Non, il était là le véritable message de cette chanson, il n'était nullement question de révolution française ou autre comme il avait pu lire sur le net, excédé par les messages de tant d'ignorant !
Il décrocha le micro du pied et fit un pas en arrière, laissant sa voix éclater un peu plus dans les aigus jusqu'à se tordre à moitié pour y trouver la puissance.

I hear Jerusalem bells ringing,
Roman Cavalry choirs are singing,
Be my mirror, my sword and shield,
My missionaries in a foreign field.
For some reason I can't explain,
I know Saint Peter won't call my name.
Never an honest word,
But that was when I ruled the world.

Il savait qu'il maîtrisait cette chanson, il en faisait la démonstration à l'instant même. Il était d'ailleurs persuadé d'être le meilleur chanteur du glee club quoiqu'en dise Rheet arriviste Gallagher ! Il voulait juste être le plus impressionnant possible, car même s'il ne l'avouerait jamais, Joanna l'impressionnait beaucoup et sur ce coup là, il ne voulait surtout pas échouer.
Il se redressa définitivement et s'avança au devant de la scène pour faire face plus que jamais à sa rivale en la regardant avec le plus de condescendance possible. Lui même avait des frissons sous l'effet de sa voix qui répondait à ses propres écho dans l'enceinte de cette annexe, sous l'effet de cette musique puissante et implacable.

Oh, oh, oh, oh, oh, oh.
Oh, oh, oh, oh, oh, oh.
Oh, oh, oh, oh, oh, oh.
Oh, oh, oh, oh, oh, oh.

Il retourna devant le pied de micro et y raccrocha ce dernier pour baisser la voix d'un ton et terminer sur une note plus calme, les lèvres tout près de l'instrument.

I hear Jerusalem bells ringing,
Roman Cavalry choirs are singing,
Be my mirror, my sword and shield,
My missionaries in a foreign field.
For some reason I can't explain,
I know Saint Peter won't call my name.
Never an honest word,
But that was when I ruled the world.

Les dernières notes s'éteignirent comme les premières commencèrent. Jesus expira une dernière fois les yeux fermé puis les rouvrit directement sur Joanna. « J'espère que le message est passé. Et si vous avez encore le cran pour monter sur cette scène, je n'attend plus que ça? J'ai très hâte de voir ce que vous aurez à m'enseigner ! » Il adressa un dernier sourire à sa concurrente, un sourire dans lequel n'était masqué ni la fierté ni la fourberie puis il sortit de la lumière pour descendre de scène et la rejoindre.
Quand il arriva près d'elle, il lui montra d'un signe de main la scène. « À votre tour. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Sing if you can...!   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Sing if you can...!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-