Choriste du mois


Partagez | 
 

 [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyJeu 5 Avr - 1:43

[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help 402429rpadrie

00h24, Hunter n’arrive pas à fermer l’œil. Il eut beau essayer de compter les moutons (à 798 il a baissé les bras), de se concentrer sur sa respiration ou de se remémorer des moments heureux (vieux trucs de sa grand-mère, mais peut-être se mélangeait-il avec un truc contre les cauchemars…), il n’y avait rien à faire. Il n’avait qu’une chose en tête, une chose, non plutôt une personne, et ça l’obéissait, l’empêchant de se réfugier dans les bras de Morphée. Il fallait avouer qu’il y avait de quoi ne pas trouver le sommeil, c’était la première fois, depuis des années, qu’Hunter s’intéressait plus particulièrement à une fille. Car oui, c’était une fille qui empêche le jeune Worthington de dormir. Ah lala, les femmes! Et celle-ci le chamboulait tout spécialement, et sur plusieurs points. Premièrement, il ne savait pas où mettre ses pieds, n’ayant jamais vraiment eu de temps à consacrer à une relation sérieuse depuis Rainbow, fallait préciser que Rainbow faisait partie de son jeune temps et que leur idylle parfaite avait pris fin à la rentrer du lycée, alors que son secret commençait à être de plus en plus compromis… Bref, Hunter était plus que rouillé. Il avait désespérément besoin de conseils. Il avait bien essayé d’en glisser un mot à Emile, mais ça n’avait pas été très concluant. Son ami ne l’avait pas réellement pris au sérieux, Hunter Worthington, le garçon mystérieux au physique d’Apollon qui faisait tourner tant de têtes avait besoin de conseils en matière de filles? Ha. Ha. Excellente blague selon son compagnon. Mais c’était bien vrai! De plus, Lisa, puisque oui, l’être qui troublait le présent sommeil de l’adolescent était Lisa Roberts et cette Lisa était une fille spéciale, hors du commun, magnifique, son sourire était tellement éblouissant et son parfum si doux, il ne souhaite que d’enfoncer sa main dans sa chevelure soyeuse et de… Wôh, on divague, on divague! Rappel à l’ordre.

Lisa Roberts, présidente du conseil des élèves de McKinley, membre du Glee club, du club de chasteté, de théâtre, de journalisme et bénévole dans l’organisme de Mme. Pillsbury, cette fille intimidait Hunter au plus haut point. Comment pourrait-il, lui simple humain, arriver à l’impressionner? Mystère, mais il devait y arriver! Cette fille était, tout simplement, celle qui lui fallait. À tout prix. Cependant, il ne savait pas comment l’aborder, déjà qu’il ne devait pas être bien haut dans son estime… Les deux jeunes gens ayant été mixés ensemble pour plusieurs duo au Glee Club, leur voix faisant un tout épatant (encore un signe!!!), ils s’étaient rencontrés, mais Hunter avait la certitude qu’il exaspérait Lisa en lui faisant faux bond une pratique sur deux. Ce n’était pas de la mauvaise volonté, mais comment arriverait-il à lui dire que le Lundi & le Jeudi soir il ne pouvait pas se présenter à la répète parce qu’il devait se tuer au travail sans tout lui déballer sur sa vie? Eh puis, son appartenance à peu près à tous les clubs du lycée n’aidait pas le consensus sur une heure de rencontre. Worthington était complètement perdu. Le pauvre, pour ajouter à son malheur il ne voulait pas lui dire une mauvaise phrase qui lui ferait penser qu’il n’était qu’un autre stupide footballeur qui s’était imaginé que Lisa ferait un beau trophée sur son mur de conquêtes, car elle était chaste einh.

00h42 que faire, que faire. Hunter se leva. S’étira longuement, puis fit face à son reflet dans le miroir. Miam un corps de Dieu seulement recouvert d’un boxer…Remise à l’ordre s’il-vous-plait. Mmmh bref, il était désespéré. «Miroir, miroir, dit-moi quoi faire!» lança t’il tout bas sur un ton exaspéré. Il lança un regard par la fenêtre et se frappa le front de sa paume. «Bravo champion!» se félicita t’il sarcastiquement. La solution à tous ses problèmes se trouvait derrière de rideau de la fenêtre voisine, et elle y avait été depuis le tout début. M’enfin, le jeune Worthington n’était pas toujours une 100 watts. Il enfila rapidement son pull ainsi qu’un pair de cotton watter, puis dévala peut doucement les marches de sa maison avant d’en sortir.

00h48 Hunter lançait des petites roches de son entrée dans la fenêtre de la maison voisine. Tic, tic, tic. Adrie pourquoi tu dors si profondément déjà? Pensa le jeune homme alors qu’il se les gelait en cette nuit fraîche de Décembre. Il aurait probablement dû se mettre un manteau. Où était sa mère lorsqu’il avait besoin de conseil sur son habillement? Ah oui, bien au chaud dans son lit.

00h52 c’est finalement une Adriana somnolente et en tenue de nuit, qui apparût à la fenêtre des voisins le regard quasi-meurtrier devant un Hunter congelé. « Enfin! Ouff! BRRR! Adrie, ça te dirait de venir faire un petit tour d’auto, j’ai besoin de parler.» chuchota, quand même fort, l’insomniaque. Sa jeune amie n’allait probablement pas en croire ses beaux yeux, puisque jamais Hunter ne l’avait réveillé pour «parler», c’était son habitude, à elle.


Dernière édition par Hunter Worthington le Ven 6 Avr - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyJeu 5 Avr - 20:32

23H38, ADRIANA’S ROOM - Terrassée par cette journée épuisante, Adriana s’affala sur son lit blanc à baldaquin et s’emmitoufla dans sa robe de chambre en laine mauve, offerte pour ses 16 ans. Pendant un long quart d’heure, elle ne bougea pas et resta allongée sur le dos. Il était dans les environs de 23H30 et Adriana était censée dormir depuis bien longtemps mais elle n’en avait rien à faire de ces stupides règles de couvre-feu. La jeune mexicaine n’était pas du genre à penser trop, réfléchir avant d’agir et ces genres de choses mais ce soir elle était particulièrement assaillie par les doutes. Des questions se posaient alors qu’elles n’avaient pas lieu d’être. Pourtant, sa vie était parfaite : elle était cheerleader, populaire, belle, intelligente, faisait partie du club d’abstinence, de journalisme et d’athlétisme du lycée. Mais c’était justement ça le problème, à force de toujours vouloir en faire trop, voilà où elle en était.

Si elle le pouvait – et oui elle le pouvait mais elle était à bout de force pour cela – elle crierait « Trop, trop c’est trop ! ». Elle ne s’en était jamais rendu compte avant aujourd’hui mais tout « ça », toutes ces activités extrascolaire et clubs en tout genre ne l’amèneraient qu’à une chose : mourir d’épuisement. Au bout d’un quart d’heure de doutes et de songes, Adriana se leva et alla se contempler devant son miroir à pied. Ses yeux blafards, ses cernes marquées, son teint terne … Mais où était passé la fraicheur et la vivacité de son beau visage ? Elle se précipita,alors, dans la petite salle de bain située en face de sa chambre et badigeonna une de ses crème réparatrice à l’Aloe Vera qui était censée illuminer la peau.

Ce n’était pas très dur de trouver la raison pour laquelle elle se trouvait dans cet état. Vouloir faire partie du club d’abstinence, d’athlétisme et de journalisme sans compter ses heures d’entrainement avec les Cheerios et ses séances de ballet, voilà où ça la menait. Exténuée et dépassée par les évènements, Adriana s’allongea doucement sur son lit et sanglota comme une adolescente venant de se faire plaquer. Ce n’était pas trop son genre de se laisser aller comme ça, et puis cacher ses sentiments à longueur de journée ce n’était pas très évident, c’est pour cela qu’un jour il fallait que ça explose. Mais la jeune Cheerios avait ses raisons. Elle était sans cesse sous pression, elle en attendait trop d’elle-même et finissait d’une manière ou d’une autre par se décevoir. Certes, c’était de sa faute mais son envie d’être populaire, remarquée, admirée aux yeux des autres résonnait continuellement dans sa tête. Est-ce que tout cela la rendait réellement heureuse ? Adriana ne voulait pas l’admettre mais non.

00H51, ADRIANA’S ROOM - Tandis que l’heure tournait, Adriana s’était laissé emporter par la fatigue. Quand elle dormait, elle avait un air si angélique, le même air qu’on a à 4 ans. Cela faisait bientôt une heure qu’elle s’était assoupie, cependant ça n’allait pas durer. Le fracas des pierres contre sa vitre eu l’effet d’une bombe dans sa tête. Adriana ouvrit les yeux, l’air complètement paumé, et sortit de son lit, toujours en se demandant d’où venait ses bruits. Elle passa devant son miroir et s’inspecta de bas en haut. Elle avait meilleure mine, son teint s’était nettement amélioré et on n’avait pas trop l’impression qu’elle sortait du lit. Bref, pas de quoi casser des briques !

Le bruit incessant qui l’avait réveillé persistait toujours et finit par captiver l’attention d’Adriana. Miss Marquez se déplaça furieusement vers sa fenêtre et l’ouvrit silencieusement, de peur de se faire prendre la main dans le sac. Effectivement ce ne serait pas très malin. Adriana se pencha légèrement et aperçu Hunter, son meilleur ami mais aussi voisin. Hunter Worthington a été la première connaissance d’Adriana à Lima. Depuis son emménagement dans le quartier, ces deux-là ont tout de suite été très proche et ont développé une relation fraternelle. Bien qu’il n’y ait jamais eu d’ambiguïté entre eux, ils partagent bien plus qu’une amitié.

- Enfin! Ouff! BRRR! Adrie, ça te dirait de venir faire un petit tour d’auto, j’ai besoin de parler.

Ses poils se hérissaient sous l'effet du froid hivernal qui s'introduisait dans la chambre d'Adriana. Adriana était plutôt du genre à refuser ce genre d'invitation nocturne mais elle allait accepter ; Hunter était tout de même son meilleur ami et a toujours été là pour elle. Il fallait bien qu'elle lui rende l'appareil.

- Quoi ! Mais ... tu as vu l'heure qu'il est ?! *seconde de réflexion* Je ne suis pas censé sortir à cet heure mais tu sais que c'est uniquement parce que c'est toi ! Rhaa... , râla Adriana, morte de froid.

Adriana referma la fenêtre et enfila un jogging qu'elle ne mettait que dans les cas d'extrême urgence car habituellement, elle n'enfilait jamais ce genre de vêtement. Elle éteignit toutes les lumières dans sa chambre et descendit le plus discrètement possible les escaliers. Une fois arrivée au rez-de-chaussé, elle enfila ses toutes nouvelles Adidas et sortit de la maison, les clés à la main. Adriana trottina vers Hunter, pas très loin du porche de sa maison, et l'enlaça amicalement.

- Eh bien.. j'espère que c'est important Hunter. Vu ta tête, j'ai la grande impression que ça va être long donc ... on va où ?

En cette nuit de décembre, il faisait excessivement froid et l'air était drôlement frais mais Adriana avait de nombreuses couches de vêtements, enfilés à la va vite, qui la protégeait du froid glacial. On voyait que les trottoirs étaient humides sous la lumière superficielle des lampadaires du quartier. Les lumières étaient franchement désagréable et ça n'amélioraient pas la fatigue qui pesait sur ses yeux. Mais elle allait devoir attendre encore longtemps avant de pouvoir regagner son lit...


Dernière édition par Adriana Marquez le Mar 24 Juil - 16:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMar 10 Avr - 1:45

00h52 Wow, que c’était beau de voir le visage d’Adriana se pointé à la fenêtre, son teint basané et ses cheveux d’ébène, on aurait dit une déesse sortie de nulle part venant sauver Hunter de l’emprise paralysante du froid. BRrr. Une petite vague de panique passa furtivement dans l’esprit du garçon lorsqu’il crut entendre sa sauveuse dire qu’elle n’était pas supposée sortir à cette heure-ci. Misère, qu’avait-il fait pour mériter de s’exposer à l’air glaciale sans en retirer aucun bénéfices? Sa Déesse n’oserait pas l’abandonner aux griffes de Dame Nature? Mais non, ça alors! Il était l’exception pour qui elle quitterait sa chambre à cette heure tardive. Un petit moment de panique plus tard, Miss Marquez descendait les marches de son entrée et venait retrouver Hunter dans son calvaire glacial. « On va dans mon auto! Je sais pas encore où» débita t’il sur un ton de quasi excuse.

Adriana vint lui faire un petit colleux qui lui réchauffa le corps et le cœur. En temps normal il aurait pris plus de temps pour lui rendre son étreinte, mais là, la seule chose qui pressait c’était d’embarquer dans l’auto et de mettre le chauffage au bout! Il la tira par le poignet et l’entraina à grandes enjambées, les petites jambes de sa comparse éprouvaient quelques petites difficultés à la suivre, vers son auto. Hunter lui ouvra galamment la porte du côté passager en priant mentalement de toutes ses forces pour qu’elle fasse vite. « Après vous, Mademoiselle Marquez» dit-il en claquant des dents. Elle entra finalement, après un moment qui lui parût une éternité, dans la vieille civic noire des Wortington. C’est en sprintant qu’il atteint à son tour son siège et démarra prestement la voiture, allumant le chauffage ou fond. Les deux adolescents s’éclipsèrent de l’entrée dans un crissement de pneu.

La première partie de son plan avait fonctionnée. Adriana était hors de son lit et il avait réussi à l’amenée dans sa voiture. La deuxième phase allait s’enclencher, et malheureusement pour le jeune Worthington, elle allait être beaucoup plus ardue. Parler de ses histoires de filles n’était pas son fort, enfin, parler de ses sentiments tout court, non en vrai parler de lui était tout simplement difficile à faire. Comment allait-il aborder le sujet?’’ Dit Adriana tu connais Lisa?’’ Non-non, ‘’Il y a cette fille…’’ non plus. ‘’Adrie, je crois que je suis amoureux’’ Non ça ne le faisait pas. Et ce n’était qu’une demie vérité, il n’était pas amoureux, seulement intéressé hein! Fortement intéressé, attiré par sa beauté inouïe et son intégrité impresionnante, sa prestance… Hunter, retour au problème s’il-vous-plait.

L’adolescent quitta la route des yeux un instant pour glisser un regard vers Adriana et remarqua qu’elle était accoutrée d’un tenue semblable à la sienne. Il hausse légèrement un sourcil, pas qu’il n’aimait pas ce style, au contraire il trouvait qu’une femme en habit décontracté avait un genre plutôt sexy. Ce qui le faisait hausser un sourcil était le fait qu’Adriana soit en habit décontracté. Il connaissait son amour pour la popularité et le soin particulier qu’elle apportait à son habillement depuis quelques années, car ça n’en avait pas toujours été le cas. Dans une tentative ultime pour détourner le sujet il glissant : « Wah Adrie, j’aime bien ton nouveau style». Petit sourire blagueur à l’appui.

Bon, d’accord ce n’était vraiment pas un raison suffisante pour avoir réveillé son amie que de parler de tenues vestimentaires. Il devait se jeter à l’eau. Il était trop tard, la phase un avait trop bien fonctionné, il ne pouvait plus vraiment reculer. De toute manière, s’il ne s’y jetait pas, elle allait le cuisiner et peut-être le guider vers des sujets qu’il ne souhaitait pas particulièrement aborder. Allez dude, à go! Un, deux, trois, go : « Je, heum, j’ai disons, rencontrerunfilleetj’auraisvraimentbesoindetesconseils». Voilà c’était dit. La question était de savoir si elle avait réussie à comprendre quoi que ce soit de ce qu’il avait bafouillé.

1:00 Hunter fixait la route sans regarder vers son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMer 11 Avr - 0:44

00H56, DEVANT LA MAISON DES MARQUEZ – Plantée devant Hunter, Adriana ne savait pas trop ce qu’elle attendait. Peut-être de savoir pourquoi elle était ici en plein milieu du trottoir. Surtout qu’elle était frigorifiée et n’attendait qu’une chose : un peu de chaleur. A Lima, les hivers étaient rudes et les températures ne devaient pas voler bien haut, voire pas du tout. Du coup, les doudounes Moncler, les pulls en laine Tommy Hilfiger, les chaussettes Ralph Lauren et les Moon Boots édition spéciales devenaient les meilleurs amis d’Adriana. Le froid n’était certainement pas une raison pour s’habiller comme une de ces loosers qui enfilait un pull en laine synthétique tricoté par leur grand-mère devant « les Feux de l’Amour ». Non, Adriana, elle commandait des semaines à l’avance pour avoir le pull en cachemire et soie dont elle rêve. C’était, en fait, devenue une habitude.

Adriana fut rassurée d’entendre qu’elle allait pouvoir se réchauffer dans la voiture de son voisin car le vent soufflait de plus en plus fort et la froideur de l’hiver se faisait bien ressentir. Hunter prît la jeune Cheerios par le poignet et l’emmena d’un pas rapide vers sa voiture, située à quelques pas de chez Adriana.

- Après vous, Mademoiselle Marquez, s’exclama Hunter en lui ouvrant la portière.

Adriana rougit en entendant son ami être si poli envers elle. Biensûr, il y avait de la taquinerie derrière tout ça mais elle savait qu’au fond il était sincère. Elle lui lança un regard furtif, empli de sous-entendu, et monta vite dans sa voiture. La température changea brusquement. Apparemment, le chauffage était déjà allumé, ce qui était assez bon signe. En à peine trois secondes, Hunter avait déjà pris place. Pourquoi était-il aussi pressé ? Ce dont il voulait lui parler était si important que ça ? Hunter s’installa en gigotant dans tous les sens et remarqua la tenue inhabituelle d’Adriana.

- Wah Adrie, j’aime bien ton nouveau style

La jeune mexicaine prit ça pour un compliment et lui lança un sourire ravageur qui en général marchait auprès de tous les footballeurs, bien qu’elle ne fût nullement intéressée par Hunter. C’était son meilleur ami et certainement pas son petit copain. Okay, ils s’entendaient très bien et tous les deux étaient plutôt bien foutus mais jamais ils n’envisageraient une quelconque amourette. C’était comme ça et ça ne risquerait pas de changer.

01H00, DANS LA VOITURE DE HUNTER - Tandis qu’Adriana inspectait ses cheveux dans le rétroprojecteur, Hunter démarra. Adriana ne savait pas où elle allait mais franchement elle s’en fichait. Elle avait suffisamment confiance en Hunter pour savoir qu’il n’allait pas l’abandonner sur l’autoroute. La jeune mexicaine n’arrêtait pas de bailler. Cette journée avait été tellement longue qu’elle n’en avait que de brefs souvenirs. Elle se rappelait avoir eu un A en espagnol et s’être embrouillée avec une chearleader qui n’en faisait qu’à sa tête. En tout cas, le club d’athlétisme, le cours de ballet et la séance de chearleading l’avait totalement anéanti. Elle se sentait prête à dormir sur le champ mais elle tenait trop à Hunter pour le laisser dans un tel état de nervosité. Il était focalisé sur la route et rien d’autre n’avait l’air de le distraire. Il accéléra soudainement, certainement sans s’en rendre compte, mais Adriana, elle, s’en rendu compte. Elle décida alors de briser le silence qui régnait depuis un bon moment et rétorqua :

- Alors ? De quoi tu voulais me parler ?

Hunter n’eut aucune réaction. La route était-elle si fascinante que ça ? Apparemment oui car il avait bien l’air dans ses pensées. Adriana décida alors d’allumer la radio qui, peut-être, le réveillera mais Hunter la devança et s’exclama - tellement vite qu’Adriana dû tout décomposer pour comprendre- :

- Je, heum, j’ai disons, rencontrerunfilleetj’auraisvraimentbesoindetesconseils.

Oulalalala ! La Terre ne tournait plus rond ! Depuis quand Hunter Worthington, tombeur et beau gosse par-dessus le marché, avait besoin de conseils en matière de filles ? La bonne blague ! Si elle le pouvait, Adriana aurait ri à en pleurer mais en apercevant le regard à la fois sérieux mais aussi perdu de son meilleur ami, elle se retint de toutes moqueries. Adriana avait simplement envie de lui dire « Tu plaisantes ?! Quand elle te verra, elle tombera raide dingue de toi, il n’y aucun doute ! ». Sur le coup, Adriana réfléchit et se demanda qui pouvait bien être cette fille qui le faisait craquer. « J’espère qu’elle en vaut la peine … », pensa Adriana très sincèrement. Le voir avec une autre fille que lui, ça éveillerai peut être une once de jalousie en elle. Ce n’était pas réellement de la jalousie, proprement dit mais Adriana était tellement possessive, ça lui ferait juste bizarre.

Hunter avait l’air d’attendre une réponse mais Adriana ne savait franchement pas quoi dire. Ils n’avaient jamais vraiment parlé des relations amoureuses de Hunter. Pendant un moment, ce fut réellement gênant. Personne ne parlait. On entendait seulement le bruit du chauffage qui tournait. Adriana décida de ne pas prolonger le malaise de son ami et murmura, hésitante :

- Euh… c’est assez étrange… Ecoute, je ne suis pas experte en la matière même si, sans vouloir me vanter, ils tombent tous raide dingue de moi *petitsourirecharmeur* mais je crois que je peux t’aider. Mais franchement, entre nous, tu ne devrais pas avoir besoin de conseils. Je suis sûre que toutes les filles du lycée sont à tes pieds. Vois un peu la réalité en face : tu es intelligent, charmant et le plus gentil garçon que je connaisse. Et puis très sincèrement, t’es carrément beau gosse. Cette fille doit certainement rêver de toi en secret.

Après son speech d’introduction, Adriana posa une main sur l’épaule de Hunter et lui lança, d’un air taquin :

- Tu sais que t’es trop mignon quand t’es amoureux, toi.

Sur ce, elle éteignit le chauffage car elle était à deux doigts de tomber dans le coma tellement qu’il faisait chaud et posa la question qu’elle redoutait le plus :

- Bon eh bien, c’est qui cette fameuse fille ?

Adriana n’aurait jamais cru devoir parler de ça un jour avec Hunter mais à priori c’était un cas d’extrême urgence et Hunter comptait vraiment à ses yeux. Elle n’avait pas l’intention de le laisser mourir d’amour pour une fille qui peut être n’en valait pas la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMer 11 Avr - 4:15

Hunter Worthington capotait. Il ne venait pas vraiment d’avouer cela à Adriana hein? Quoi? Il l’avait vraiment fait? Ohlala… Ok, on respire, on respire, on pense à garder les yeux sur la route. Un feu rouge, on arrête, de préférence. Ça y était, il avait fait le grand saut. Hunter s’était confié. À sa meilleure amie bien sûr, sa sœur, ou presque. Elle n’allait pas partir et colporter ce qu’il lui avait si bonnement confié? Hein? L’adolescent avait horreur de toute rumeur incluant son nom, elles étaient trop dangereuses. Elles éveillaient la curiosité de certaines personnes indésirables et il fallait dire, qu’à McKinley, il y en avait des commères! Il en pleuvait même. Mais bref, Adriana n’allait pas en faire partie. Voyons donc, ressaisie toi Hunter pensa-t-il. Adrie était la seule personne vivante, à par Jude (mais Jude était sourde, pas qu’il se réjouissait de son malheur, loin de là, mais disons que les possibilités de commérages étaient amoindries), qui avait toujours été là pour lui. Qui savait son secret sur le bout de ses doigts, qui l’avait toujours supporté, «backé», défendu et qui ne l’avait jamais regardé avec ce drôle de regard teinté d’une pitié mal placée, mais le plus important, jamais elle n’avait parlé et ce, il allait lui en être éternellement reconnaissant.

Après mûres réflexions, Hunter en vint à la conclusion que de parler de Lisa à Adriana ne pouvait pas lui faire de mal. Pas vrai? Hunter quitta la route des yeux un petit instant pour analyser la réaction de son amie face à son aveux et décela dans ces yeux une étincelle qui lui semblait être apparentée à de la rigolade. Comment osait-elle pouvoir trouver ce moment cocasse? Il mettait son âme à nue! Il n’y avait rien de comique! Pas vrai? Il sentit ses joues s’empourprées et se préparait à riposter lorsqu’il s’aperçut que le feu avait tourné au vert… et ce depuis au moins un bon trente secondes. Hunter décolla un peu trop rapidement et laissa probablement une trace de pneu sur la chaussé sombre des rues de Lima. Une trace de pneu qui était témoin de ses instants de faiblesses et de ses confidences. Mais que lui arrivait-il? Hunter Worthington n’avait pas pour habitude d’être un petit garçon stressé, ce devait être à cause de l’heure tardive. Mouais, ça ne pouvait n’être que ça.

Le jeune homme décida qu’il était plus prudent d’aller se garer quelque part, puisque sa concentration était vachement dérangée. Il éteignit le moteur, de toute manière, il faisait maintenant bien assez chaud et détachant sa ceinture, il se tourna vers son amie. Bon n’importe quel autre garçon aurait été euphorique d’être assis avec cette belle latino, au beau milieu de la nuit, dans un stationnement désert, mais pas Hunter, pour la simple raison que ce serait trop bizarre de vouloir quelque chose de plus que de la fraternité avec Adriana.

Alors qu’il allait briser le silence qui régnait depuis son aveu honteux, elle le devança. Elle déblatéra que Lisa, bon elle ne savait pas que c’était elle, devait rêver à lui et qu’il n’avait aucun problème côté séduction, puisqu’il était un des gars les plus en vue de McKinley. [color=chocolate]«Oui, je sais, mais je les remarquent pas ces filles, elles, je ne sais pas, elles n’ont rien de spécial…» Ouff, c’était un peu bitch. Bon il n’avait jamais vraiment pris le temps d’apprendre à les connaître et à chercher leur particularité. Ce n’était pas comme avec Lisa, elle, elle lui était tombée dessus. Et, elle représentait, en quelque sorte, un gros défi. «C’est qu’avec cette fille, c’est différent. Elle… elle est spéciale. Et puis je…» De quoicé qu’elle venait de dire? Lui amoureux? Pfff non hein, fallait quand même pas charrier. Pas vrai? M’enfin, ça, c’était un aveux qu’il n’était pas prêt à faire, mais pas du tout.

«Jenesuispasamoureux», marmonna-t-il tout bas, comme un enfant coupable essayant de se faire innocenté. Bref, amoureux ou pas il devait continuer ses aveux avant de se ramollir encore une fois. «Eh puis cette fille, j’arrête pas de la décevoir! Tout-le-temps!! Jamais elle ne pourra s’intéresser ne serait-ce qu’un tant soit peu à moi! J’dois être un genre de footballeur hautain et je-m’en-foutiste à ses yeux.»

Il se laissa retomber sur son siège en soupirant. Le pire c’est que c’était exactement l’attitude qu’il adoptait à l’école, sinon, comment expliquer ses absence répétitives et son introversion? Une attitude hautaine suffisait à excuser n’importe quel retard et mystère, mais, paraîtrait-il que ça ne gagnerait pas le cœur des femmes. Zut. «Ah mouais, c’est Lisa. Lisa Roberts. Tu dois la connaître, elle fait partie de tous les clubs, un peu comme toi.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyJeu 12 Avr - 0:50

01H06- DANS LA VOITURE DE HUNTER – Adriana regretta d’avoir éteint le chauffage quelques moments plus tôt. La température de la voiture avait chutée depuis l’arrêt du chauffage mais maintenant Hunter s’était garé et avait éteint le moteur. Ce qui revenait à ne plus avoir de chaleur. De toute façon, ce n’était pas comme si Adriana était frileuse. Non à peine. Elle était fatiguée et avait froid mais elle ne pouvait rien y faire, Hunter non plus d’ailleurs. Il semblait également avoir froid mais ne prêtait pas vraiment attention au climat mais plutôt à la discussion.

Hunter avait révélé à Adriana qu’il était attiré par une certaine fille. Adriana le comprit différemment ; il était bel et bien amoureux mais il ne voulait pas l’avouer. Non mais très sérieusement ! Il n’avait pas simplement le béguin pour une fille alors qu’il avait réveillé sa voisine à une heure si tardive.

- Ah mouais, c’est Lisa. Lisa Roberts. Tu dois la connaître, elle fait partie de tous les clubs …

Adriana énuméra les conseils qu’elle aurait pu lui donner, jusqu’à ce qu’il révèla le nom de cette fameuse fille. C’était Lisa Roberts. Elle avait pensé à tout le monde sauf à elle et à vrai dire ça la surprenait. Lisa Roberts faisait partie du club de journalisme, de théâtre, de chasteté, des New Directions et était présidente du conseil des élèves. Elle était également très studieuse, dévouée et obéissante. Tout le contraire de Hunter qui lui ne se retenait pas de sécher les cours. Mais bon, comme on dit « les opposés s’attirent ».

- … un peu comme toi, continua-t-il.

Adriana, surprise de cette révélation, fit comme si elle ne l’était pas et taquina son ami en s’esclaffant :

- Aaaahh j’ai vu l’autre jour comment tu la dévorais des yeux dans les couloirs ! Petit cachotier !

Mais son sourire éclatant s’effaça vite quand elle comprit la supercherie. Qu’est-ce que cela signifiait au juste ? Devait-elle comprendre quelque chose par ce « un peu comme toi » ?

- Attends …, murmura-t-elle en réfléchissant.

Adriana regarda Hunter avec un regard assez étrange. C’était comme le regard qu’on vous lançait lorsque vous voulez aider mais que l’on vous en demande un peu trop. La jeune mexicaine gloussa et demanda :

- Ça voulait dire quoi ça ?

Hunter n’avait pas bien l’air de comprendre la question. Il adopta un air interrogatif, il ne voyait pas ce qu’elle voulait dire. Adriana décida alors d’être un petit peu plus clair.

- Il voulait dire quoi ce « un peu comme toi » ? … Ca sous-entendait quelque chose … Je me trompe ?

Adriana n’attendit même pas la réponse de Hunter pour protester. Non, il en était hors de question. Elle n’allait certainement pas se rapprocher de Lisa Roberts et devenir amie avec elle. Donner des conseils, okay, mais là il avait dépassé les limites. Adriana le regarda d’un air furieux et lui dit :

- J’ai compris, Hunter. Mais je ne deviendrais pas amie avec miss Roberts, si c’est ça que tu souhaites. Oui je veux bien t’aider mais…comment dire ? Théoriquement.

Adrie avait tous les moyens nécessaires pour se rapprocher de Lisa mais elle n’en avait tout simplement pas envie. Et têtue comme elle était, Hunter devait sortir les grands moyens si il voulait la convaincre. Peut-être qu’Adriana était têtue comme une mule mais elle était aussi très facile à amadouer.

- Elle fait aussi partie des New Directions. Un peu de courage et voilà, tu as toutes tes chances à présent ! Mais ne compte pas sur moi pour devenir amie avec elle. Même si je devrais un jour la supporter si vous sortez ensemble, ce jour n’est pas encore arrivé. Et vu comme tu es timide, je ne crois pas que ce jour arrivera.

Adriana aperçut l’air vexé de Hunter lorsqu’elle avait dit cette dernière phrase et éclata de rire.

- Je déconne Hunter !

Mais elle finit par réfléchir très sérieusement à ce qui venait de se passer. Pourquoi cet air si vexé ? Si Adrie ne l’aurait pas remarqué, elle n’aurait certainement pas dit qu’elle déconnait. Ce fut à son tour d’être vexée avec un brin de jalousie. Il y eut un long moment de calme, assez étrange. L’humour s’était envolé à présent. Adriana observa les étoiles par la fenêtre et dit, d’un ton si calme qu’on ne pouvait à peine l’entendre :

- Ça veut dire que… tu as l’intention de … de sortir avec elle ?

Elle ne voulut pas confronter son regard à celui de Hunter. Elle n’avait pas l’habitude d’être aussi sentimentale mais cette histoire la touchait profondément. Elle s’imaginait déjà les deux tourtereaux rire aux éclats et elle, seule. Hunter était son meilleur ami ; elle ne souhaitait pas le perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyDim 15 Avr - 15:36

OOh mon Dieu! Ouhlala! Oh Shhhhhhhhh. Adriana l’avait deviné? Ça se voyait tant que ça? Mais, pourtant Hunter faisait bien attention de ne pas le laisser paraître ou de se cacher derrière un rayon de la bibliothèque pour l’observer faire ses devoirs. Et il faisait très attention. Oh mon Dieu, si Adriana l’avait découvert, il y avait de grandes chances que d’autres aussi? Eh bien d’autre personnes de la gente féminine s’entend! Parce que faire des liens de cette nature entre des personnes était un truc de fille! Une pensé traversa l’esprit de l’adolescent! C’était pire encore que de penser que tout McKinley pouvait être au courant de son béguin, peut-être Lisa s’en était-elle rendu compte! Non, non, ce n’était pas possible. Il n’était pas extraordinaire avec elle, elle ne pouvait pas se douter qu’il était attiré par elle. Du moins, il essaya de s’en convaincre. Ayant perdu un petit bout de la conversation pendant qu’il divaguait dans ses pensées sordides, Hunter ne compris pas la question de son amie. «De quoi ça? Hein?» demanda-t-il il n’avait rien sous-entendu? « Bah, un peu comme toi Adriana, tu fais genre partie de tous les clubs de l’école!» Le jeune homme ne comprenait plus rien. Où voulait-elle en venir? Et surtout, de quoi l’accusait-elle? «Je ne voulais rien…» Il s’interrompit lorsqu’il entendit la fabuleuse idée de son amie. Wow, il n’y avait même pas pensé !

Il jeta un regard malicieux et plein d’espoir à son amie. «Oh! Adriana! C’est une idée GÉNIALE! En plus Lisa est tellement sympathique, gentille, compréhensive, ouverte, amusante, belle… m’enfin c’est la perfection cette fille, vous deviendrez surement de super copines!» Et la si Lisa et Adriana devenait amie, Adrie pourrait vanter les mérites d’Hunter à Lisa et peut-être celle-ci oubliera-t-elle qu’il lui a fait faux bond plusieurs fois! Le jeune garçon avait retrouvé un certaine once d’espoir dans sa réflexion totalement utopique, car malheureusement, aduler la perfection de Lisa devant son amie n’était probablement pas la bonne technique pour convaincre Ad’ de se lier d’amitié avec elle.

«C’est justement là le problème. C’est à cause des New Directions que je la déçois sans cesse… Mais je ne veux rien lui dire à propos de tu-sais-quoi, m’enfin, éventuellement si elle devient ma copine je n’aurai pas vraiment le choix, mais pour le moment tu es la seule à être au courant.» Il en mettait encore et pourtant il savait qu’Adriana avait un petit côté jaloux et qu’elle se plaisait bien à avoir l’exclusivité dans la vie du jeune homme, mais il n’y pensa pas sur le coup. «Eh puis je ne suis pas timide!» Mensonge. Bon d’accord il n’était pas siiiiiii timide, c’est qu’il ne savait juste plus comment s’y prendre pour communiquer sa vrai personnalité avec quelqu’un. Il avait passé tant d’années à ne pas s’occuper sérieusement des filles, trop obnubilé par ses problèmes qu’il était maintenant un peu rouillé en matière de séduction.

Il ne se joignit pas au rire de sa copine et une atmosphère sérieuse et quelque peu tendue s’installa dans le véhicule. Hunter ralluma le moteur histoire de briser le silence et aussi, par le fait même de les réchauffer tous les deux. «Ouais, Adrie, cette fille me fait rêver. Je veux dire, je ne me suis jamais sentie aussi nerveux devant quelqu’un. Elle me chamboule.» Ce ne fut seulement en apercevant le visage baissé et penaud d’Adriana qu’il se rendit compte que cette histoire ne faisait pas totalement son affaire. Et il crut la comprendre. Lui-même avait envie de sauter au visage de chaque mec qu’Adriana rencontrait, ce n’était peut-être pas le même sentiment qu’elle ressentait en ce moment, mais ça s’y rapprochait. «Eh, Adriana, tu sais bien que tu resteras toujours la femme la plus importante de ma vie hein, t’as la priorité sur moi» Lui dit-il doucement avec un petit coup de poing amical sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMer 18 Avr - 22:15

01H13, VOITURE DE HUNTER – Adriana était à vrai dire assez gênée par cette situation. Elle ne voulait pas se l’avouer mais elle était réellement jalouse voir possessive envers Hunter. C’était d’ailleurs la seule personne envers laquelle elle éprouvait ce sentiment. Il avait toujours était là pour elle quand elle en avait besoin et vice-versa. Dès qu’elle avait emménagé dans la banlieue de Lima, Adriana fit sa connaissance et elle sut tout de suite qu’une belle amitié allait commencer. Au fil du temps, la jeune mexicaine considérait Hunter non pas seulement comme un voisin mais surtout comme un confident. Un confident à qui elle pouvait dire n’importe quels secrets. La confiance s’installa très vite entre les deux lycéens et la timidité avait finalement disparu. On pouvait dire qu’ils s’étaient assez bien trouvés car désormais Adriana ne voyait plus sa vie sans Hunter. Elle ne voulait même pas y songer d’ailleurs, tellement elle trouvait cela absurde. Sa nouvelle vie à Lima n’aurait jamais aussi bien marché sans la compagnie et le soutien moral de Hunter. Il ne l’avait jamais abandonné, ni blessé, ni manipulé, ni rien de tous ces trucs. Adriana ne lui en sera jamais assez reconnaissante d’avoir fait tout cela pour elle. Confident, meilleur ami, voisin mais il était bien plus encore. Ad’ ressentait un sentiment de sécurité quand il était à ses côtés, comme si rien ne pouvait lui arriver tant que Hunter serait là et la soutiendrait. Il était aussi là pour lui rappeler sa vraie personnalité, sa vraie nature ; la vraie Adriana Marquez qu’il avait connu. Tout ce besoin de popularité, de vouloir être aimé avait transformé en quelques sortes Adrie. Lorsqu’elle était au lycée, elle se comportait comme une garce, une manipulatrice, mais Hunter, lui, savait très bien qu’elle n’en était pas une et qu’elle ne le sera jamais. Il connaissait ses sentiments, sa personnalité, son caractère car il était l’un des seul à avoir été présent lorsqu’Adrie faisait son deuil après la mort de sa grand-mère. Il connaissait par cœur la vraie Adriana Marquez.

Tout ça pour dire, que le terme d’ « ami » serait bien trop faible pour qualifier Hunter. Il était devenu bien trop important dans la vie de la jeune mexicaine pour le qualifier ainsi. C’est pour cela que le laisser roucouler avec miss Lisa Roberts serait une sacrée épreuve et carrément exaspérant. Avec qui pourra-t-elle se confier, pleurer, rire, blaguer sans que cela n’arrive aux oreilles de Lisa ? Personne très certainement car trouver un nouveau Hunter, ça serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. C’était impossible, il était trop unique pour cela. Adriana avait confiance en lui mais elle savait de quoi l’amour était capable et Hunter, le connaissant, pourrait très bien en toucher deux mots à Lisa, ce qui ne plairait pas du tout à Adrie.

Tandis que le silence subsistait, la Cheerios continuait à observer les étoiles légèrement cachées par les sombres nuages d’hiver. Hunter, lui, semblait perdre ses moyens devant une telle question. Tous deux ne semblaient pas très à l’aise dans ce genre de situation. C’était assez embarrassant, spécialement pour Adriana qui, elle, n’osait même pas regarder Hunter dans les yeux tellement avait-elle était idiote de demander s’il voulait sortir avec Lisa. Evidemment que oui qu’il le voulait ! Sinon il ne clamerait pas son amour pour elle en précisant à quel point elle était belle, intelligente, sympathique, drôle, talentueuse, parfaite quoi !

Adriana, ennuyée par la monotonie du ciel, se tourna vers Hunter qui finit par répondre à la question :

- Ouais, Adrie, cette fille me fait rêver. Je veux dire, je ne me suis jamais sentie aussi nerveux devant quelqu’un. Elle me chamboule.

Lisa le chamboule ! Adriana l’avait bien vu ça ! Son voisin était carrément dans un état second et ne semblait avoir d’yeux que pour miss Roberts. Ce qui ne la rassurait pas trop… Déjà qu’elle n’était pas très enthousiaste, elle ne voulait certainement pas entendre qu’il rêvait de cette fille ! Adriana allait alors changer de sujet pour pouvoir un peu « respirer » mais Hunter continua, d’un air excusé et taquin en même temps :

- Eh, Adriana, tu sais bien que tu resteras toujours la femme la plus importante de ma vie hein, t’as la priorité sur moi.

La mexicaine échappa un petit sourire, le premier vrai sourire de la soirée. C’était ça ce qu’elle aimait chez lui, il pouvait lui remonter le morale en moins de deux secondes et ça marchait toujours. C’est la raison pour laquelle, elle ne pourrait jamais lui faire la gueule ou même faire semblant car elle savait à quel point elle en souffrirait et qu’à chaque seconde elle le regretterait et voudrait faire demi-tour pour le serrer fort dans ses bras. Justement, sur le coup, elle ne put s’empêcher de l’enlacer pour se rassurer. C'était aussi sa façon de lui dire à quel point il comptait pour elle. Elle resta un bon moment entre les bras de son meilleur pote et se dégagea de son étreinte.

- Bon d’accord. Tu sais quoi ? Je vais le faire. Je vais devenir amie avec Lisa Roberts. Après tout c'est la moindre des choses.

Etonné sur le coup, Hunter ne comprit pas bien mais avait l’air agréablement surpris par cette initiative.

- Je vois à quel point tu l’aimes et j’ai déjà connu ça une fois. Je sais ce que ça fait de ne pas pouvoir parler, ni établir de contact avec la personne qu’on aime… secrètement. Je vais le faire pour toi. Je sais que ça te rendra heureux et c’est tout ce que je souhaite, Hunter.

Adriana se surprit elle-même. Comment allait-elle faire ? Depuis le début de l’année, elle n’avait jamais parlé à Lisa. Ca paraitrait louche de venir l’aborder en plein milieu de l’année scolaire. En tout cas, elle allait forcément pouvoir trouver une chose à lui dire avec tous les clubs qu’elles partageaient ensemble. En plus, cette fille n’avait pas l’air méchante, c’était juste qu’il y avait quelque chose qu’Ad’ ne pouvait pas supporter chez elle. Elle ne savait pas quoi mais elle devrait ne plus y penser car à présent elle avait décidé de devenir son amie. Et non ce n’était pas une blague …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMar 24 Avr - 16:59

Si quelqu’un l’avait découvert ici, assis avec l’une des plus belles filles du lycée, au beau milieu de la nuit, dans une voiture stationner dans un parking désert, ç’aurait parût plutôt louche. Et pourtant, rien n’était plus saint que leur relation. Jamais l’adolescent n’aurait eu une quelconque idée mal placé envers la dame qui prenait place sur le siège passager. Jamais il ne l’aurait fait sortir de force de sa maison aux petites heures de la nuit pour l’amener dans un petit coin sombre avec des pensés pas très catholiques. Et pourtant, on ne pouvait pas dire qu’elle n’était pas attirante, non, sa copine se rapprochait assez bien d’une déesse espagnole, mais Hunter n’arrivait tout simplement pas à la considérer comme une femme. Adriana c’était son ‘’Dude’’ à lui, bon d’accord, les conversations qu’il partageait avec elle n’était pas toujours similaire à celles qu’il pouvait entretenir avec Emile, quoi que parfois… Adrie c’était comme son petit rayon de soleil qui l’appuyait dans tous les aspects de sa vie, tous sans exception et ce, même s’il était parfois avare d’émotions et de confidences. Elle seule savait l’accepter comme il était, avec ses raisons tordues, ses mystères et ses combats intérieurs. Jamais elle ne l’achalait pour qu’il lui en dise plus, et ce malgré qu’elle fut curieuse et qu’il voyait l’envie de connaître brûler au fond de ses beaux yeux marrons. Il était bien difficile pour Hunter de lui exprimer clairement sa gratitude, lui qui n’avait pas vraiment le tour avec les mots, c’est pourquoi il s’efforçait d’être toujours présent pour elle et d’être le meilleur meilleur ami qu’elle pourrait jamais avoir. Mais ce soir, la situation était inverse, il avait besoin d’elle, et il dramatisait tout.


Il répondit affectivement à l’étreinte qu’Adriana lui donna et laissa son bras autour de ses épaules, sentant un peu de chaleur le réconforter. Il sourit, oui, maintenant une autre fille que son amie prenait de l’ampleur dans la vie du jeune Worthington, mais jamais il ne donnerait l’exclusivité à celle-ci, Adriana avait une place beaucoup trop importante dans la vie d’Hunter pour la remplacer par une petite amie qui pourrait, malheureusement s’avérer passagère. Adrie était là pour rester, et elle n’avait plus besoin de faire ses preuves, côté amitié elle avait remporté le premier prix.


Elle lui annonça qu’elle allait le faire. Faire quoi? Devenir ami avec Lisa Roberts? Lisa Roberts…? Lisa Rob… Oh mon dieu, elle avait accepté de devenir amie avec SA Lisa? Bon, où était la caméra? Allez, montrez-vous, vous m’avez eu. Ce n’était pas une blague. Wow. Il resserra son étreinte autour des épaules de sa comparse et lui présenta un visage d’enfant à qui l’on aurait offert un vrai Pikachu. «ADRIANA MARQUEZ! Tu es la MEILLEURE amie de touuuuuuuuuuuut l’Univers!!!!!!!!!!!!!!!!! »Il lui l'attaqua d'un bisou sur la joue. Ouhlala Hunter, ressaisis-toi, c’est malaisant, tu es beaucoup trop impulsif. Calme ce flux d’émotion. Chuut.


Il l’écouta parler un peu distraitement, il avait enfin une chance de se faire valoir auprès de Miss Roberts. Et puis, il savait que les deux filles n’avaient peut-être pas le même tempérament, Lisa était dans tous les clubs de McKinley pour intérêt personnel, et Adriana aussi en faisait partie, sauf celui de chasteté, mais pour des raisons de popularité. Alors oui, l’effort qu’Adrie allait faire pour lui était considérable. « Wow Adrie, je sais pas quoi dire! Merci!» Comme il était chanceux d’avoir une amie comme elle, merci seigneur de les avoir faits voisins.


«Mais tu sais, le problème avec Lisa c’est qu’on se connait, non c’est pas ça le problème, enfin, je veux dire, c’est ma partenaire de chant, nos voix sont parfaite ensemble, mais c’est que tu sais à causes de mes… responsabilités, bah je manque souvent nos répètes et, et, je ne peux pas lui avouer pourquoi et disons qu’elle a très à cœur nos duo.» Ah le visage d’Hunter c’était de nouveau fermer, plus il étalait les faits, plus il se disait que Lisa devait le prendre pour un égocentrique de première et qu’elle n’avait vraiment, mais vraiment aucune chance de l’apprécier. « M’enfin, si seulement tu pouvais vanter mes points forts… Genre que je suis quelqu’un de responsable, non ça le fait pas, humm… Que je suis vraiment le meilleur ami du monde et que sa vie serait tellement plus belle avec moi?» Mouais, il était mal.


« Ah Adrie, aide moi, dis-moi comment je dois agir? » Il regarda très sérieusement sa passagère et lui demanda sur un ton important : « Adrie, qu’est-ce que les filles aiment chez un gars?» Voilà, c’était dit, parce qu’honnêtement Hunter n’y comprenait rien. Elles aimaient les badboy, mais quand on l’était trop elle se mettait à nous ignorer et à avoir l’air supérieur, c’était vachement intimidant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyDim 29 Avr - 23:37

01H20, VOITURE DE HUNTER – Adriana était la meilleure amie de tout l’univers. Oui, oui, de tout l’univers selon Hunter Worthington. Il suffisait qu’elle fasse un effort et c’était officiellement la plus méritante de toutes les amies. Cette pensée la fit rire. Après tout, peut être que Lisa n’était pas si méchante que ça et qu’elle était une bonne amie. La jeune mexicaine n’y pensa pas ; elle y songerait au moment venu c’est-à-dire le lendemain. Elle voulait agir vite de sorte à ce que Hunter la prenne au sérieux et qu’il ne pense pas que ce n’était que des paroles en l’air. Adriana n’aimait pas se forcer à faire les choses mais quand c’était nécessaire, elle faisait un effort. Dans le cas présent, devenir amie avec Lisa Roberts s’avérait être un véritable parcours du combattant. Habituellement, Adriana n’avait pas de problème en matière de manipulation mais dans cette situation, il ne s’agissait pas seulement de manipuler mais aussi de tester la jeune choriste. Il fallait bien qu’elle s’assure de voir si miss Roberts méritait Hunter car elle n’allait quand même pas le laisser faire n’importe quoi. C’était son meilleur ami tout de même et veiller à ce qu’il ne se mette pas dans le pétrin était son devoir. Adrie n’aimait pas faire la morale à Hunter de peur qu’il s’énerve trop vite mais en ce qui concernait Lisa Roberts, elle n’allait pas se gêner. Lisa avait peut-être l’air d’un ange mais se fier aux apparences n’était pas une très bonne idée et Adriana le savait, car elle était l’exemple parfait de la fille qui cachait sa personnalité. Et tant qu’elle était populaire, ça ne la dérangerait pas.

Dans la voiture, Adriana écoutait attentivement les problèmes de cœur de son ami en jetant un regard furtif à l’heure. Il était tard mais ce n’était pas important ; Adriana avait déjà vécu des nuits blanches et une énième ne la dérangerait pas. Elle n’avait qu’à demander à Devon d’en toucher deux mots au Coach des Cheerios et elle pourrait se reposer pendant trois bonnes heures jusqu’à son cours de ballet. Bon c’était évident qu’elle ne recommencerait pas. Rater une séance de cheerleading c’était inadmissible pour Adriana, surtout qu’elle savait que n’importe quelle autre pom-pom-girl serait prêt à lui voler sa place dans la chorégraphie.

A force de penser aux conséquences d’une telle nuit blanche, Adriana oublia presque où elle se trouvait. Hunter était encore là en train de lui parler. Elle n’aurait jamais imaginé tous les problèmes que pouvait avoir un mec comme Hunter ; c’était limite dur à cerner.

- Mais tu sais, le problème avec Lisa c’est qu’on se connait, non c’est pas ça le problème, enfin, je veux dire, c’est ma partenaire de chant, nos voix sont parfaite ensemble, mais c’est que tu sais à causes de mes… responsabilités, bah je manque souvent nos répètes et, et, je ne peux pas lui avouer pourquoi et disons qu’elle a très à cœur nos duo.

Adriana ne sut quoi répondre et était autant perdue que lui. C’est vrai que la situation était assez délicate. Il ne fallait pas tout avouer à Lisa sans pour autant la laisser en plan à chaque répèt’. La mexicaine essaya de réfléchir mais avec la fatigue tout s’embrouillait dans sa tête et elle n’arrivait plus à penser correctement. Au loin, elle vit une cannette de Red Bull, ne réfléchit pas une seconde, l’ouvrit et but sous les yeux déconcertant de son voisin. Elle n’était pas gênée, depuis le temps qu’ils se connaissaient elle ne s’inquiétait plus de ce genre de chose. Adrie reposa la cannette sans aucun commentaire puis essaya de trouver une solution plausible.

- Ah Adrie, aide moi, dis-moi comment je dois agir?

Adriana observa le regard désespéré de son passager se transformer en un regard beaucoup plus sérieux et grave.

- Adrie, qu’est-ce que les filles aiment chez un gars?

Cette question eut sur la jeune Cheerio comme l’effet d’une bombe. Jamais Adriana n’aurait imaginé que Hunter Worthington, tombeur de toutes ces dames, ne savait pas ce qu’une fille aimait chez un gars. Adrie essaya de ne pas faire remarquer sa stupéfaction en évitant son regard et en fixant ses pieds. Elle ne voulait pas lui faire de peine en affichant un sourire moqueur ; le but était de l’aider après tout, pas de se foutre littéralement de lui. Elle décida d’être honnête sur ce qu’attendait réellement une fille d’un gars mais en y réfléchissant c’était beaucoup plus complexe qu’on le pensait. Le regard d’Adriana était hésitant, il finit par se poser sur celui de Hunter.

- A vrai dire, tout dépend de la fille en question, déclara-t-elle, perplexe.

Hunter n’avait pas l’air bien convaincu. L’unique phrase qu’Adrie avait réussie à dire n’aida en rien son voisin. Au contraire, ça avait l’air de l’embrouiller encore plus. La mexicaine le remarqua et enchaîna telle une psychologue :

- Bon. Comme je ne connais pas très bien Lisa, je ne peux vraiment pas te dire ce qu’elle aime. Mais tu vois c’est très compliqué tout ça. J’aimerais bien pouvoir te l’expliquer clairement mais tu t’embrouillerais plus qu’autre chose. Par contre je peux te dire ce que les filles aiment en général mais après ne va pas croire que toutes les filles pensent comme ça, c’est simplement un cas général. Donc … Les filles aiment les mecs gentils, mignons, drôles, oui surtout drôles, et puis beau bien entendu. Le mec parfait que tu es en quelques sortes – rires- Ensuite il y en a d’autres qui préfèrent les bad boys, les mecs mystérieux et tout et tout. Donc en gros ce sont les deux grandes « catégories » de mecs qu’aiment les filles. C’est assez cliché tout ça. Bref tu vois le genre ?

Adriana ne savait pas trop où classer Hunter. Il était en fait un mélange des deux : mystérieux, très mignon, drôle et incroyablement gentil. Pourtant, Hunter avait l’air de se faire du souci mais il n’avait pas à s’en faire. Adriana le savait ; les Cheerios bavaient dès qu’elles le voyaient passer et la majorité des lycéennes ne refuseraient certainement pas de sortir avec lui. Adrie en était sûre mais ça n’avait pas l’air de rassurer Hunter pour autant. Lisa Roberts faisait bien son effet, dis donc.

- Ne t’inquiète pas, Hunter, murmura Adriana en posant sa main sur son épaule. Tu es le « genre de mec » de toutes les filles du lycée, c’est clair. Tu n’as pas besoin de changer pour plaire à quelqu’un.

Adriana venait de regretter sa parole. « Tu n’as pas besoin de changer pour plaire à quelqu’un. ». Pourquoi avait-elle dit ça ? C’était très certainement la fatigue.

- Je suis convaincue qu’elle a un faible pour toi. Comme les trois quarts des filles du lycée. Ecoute, j’ai deux hypothèses…

Elle s’assit en tailleur et se rapprocha de Hunter comme si elle avait quelque chose de très important à lui confier.

- C’est simple. Soit elle te trouve mignon à croquer et est tellement timide qu’elle n’ose rien te dire. Soit elle te considère comme tous les autres footballeurs. C’est-à-dire, un de ces gars populaire qui collectionne les nanas. Bien entendu, ce n’est pas ce que tu es. Mais je n’en sais rien, je suppose seulement.

Apercevant le regard vide de Hunter, Adriana ne put s’empêcher de le réconforter. Elle ne supportait pas de le voir comme ça ; c’était une raison de plus pour devenir amie avec Roberts. Le voir heureux c’était tout ce qu’elle voulait et elle ferait n’importe quoi pour le voir à nouveau sourire.

- Si Lisa te voit comme la deuxième option, c’est seulement parce qu’elle ne te connait pas, Hunter. Apprends à la connaitre et elle verra que tu t’intéresses à elle. Elle se sentira aimée et voudra partager des choses avec toi. Si ça se trouve, elle attend simplement que tu fasses le premier pas et que tu l’abordes.

C’était le conseil le plus intelligent de la soirée et elle ne regretta pas du tout de lui avoir dit. C’était spontané et réfléchi à la fois et exactement ce qu’attendais une fille d’un garçon.

- Je n’aime pas te voir comme ça. Souris, Hunter. Tout va bien se passer, de toute façon, je suis là, s’exclama-t-elle, en sous-entendant que sa simple présence changeait les choses.

Adriana saisit la main de son meilleur ami et afficha un grand sourire comme pour lui montrer l’exemple.

- Tu sais ce qu’on dit ? Une personne compte beaucoup pour toi quand son humeur affecte la tienne. C’est exactement ça. Lisa Roberts va devenir mon amie, je vais beaucoup lui parler de toi, elle va tomber sous ton charme et vous sortirez ensemble. Tout est bien qui finit bien. Alors souris bon sang !

Même si elle savait que Hunter n’était pas chatouilleur, Adrie commença à le chatouiller de partout en espérant qu’il lâche un sourire. Au moins, elle avait réussi à le rassurer et ça c’était déjà une première chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMar 8 Mai - 20:25

Hunter commençait à être inconfortable ainsi assis dans son automobile et pas juste confortable physiquement, non, il n’était pas du tout à l’aise avec le sujet. C’était beaucoup plus sérieux que ce qu’il avait l’habitude de raconter. On parlait ici, mesdames et messieurs, des sentiments du jeune homme face à une jeune femme plutôt séduisante et extrêmement intelligente, donc oui, Worthington était loin de sa zone de confort. À des lieux de là. En fait, tout sujet qui s’éloignait de la température du jour ou de sa dernière performance au sein des Titans l’embêtait et le mettait mal à l’aise. Mais il n’avait pas le choix, ce cas-ci faisait exception. S’il voulait arriver à des résultats il devait absolument s’adresser à une experte, peu importe ce qu’il allait devoir lui avouer. Presque…

Il voyait bien que son amie ne comprenait pas exactement où il voulait en venir et il la comprenait. Sans vouloir se vanter, Hunter savait pertinemment que plusieurs filles à McKinley l’avaient dans leur mire. Il était bien foutu et il avait quelque chose d’inaccessible et de mystérieux. De plus, il n’était pas particulièrement intéressé par le genre de fille qui lui tournait autour. Les filles superficielles? Il les voyait à peine tellement il était obnubilé par Mrs.Roberts. C’en était ridicule et il se sentait tellement impuissant, c’était le pire sentiment. Le jeune homme n’arrivait jamais à agir de la bonne manière en compagnie de Lisa, il n’avait jamais connu une femme qui ne s’intéressait pas à lui pour des raisons stupides, alors le processus de séduction était ardu.

Bon, selon Adriana, ce que les filles aimaient ça dépendait. Ça dépendait de quoi? Pourrait-on, s’il-vous-plait avoir un dictionnaire afin de définir le terme? Et pourquoi pas une grammaire avec ça? Il espéra que le Red Bull qu’Adriana trouva dans son auto l’aide à bien réfléchir, car malheureusement ces outils à propos des filles n’existaient pas. Sa compagne n’avait pas l’air convaincue qu’elle allait pouvoir l’aider et pourtant il le fallait. À ce qu’il parait il était le mec parfait. Oui, une fois qu’on le connaissait on pouvait facilement lui attribuer les caractéristiques «gentils», «mignon» et peut-être aussi «drôle», mais quand on ne le connaissait pas, c’était une toute autre histoire. La deuxième option proposée par Adriana semblait tout à fait être la bonne. Malheureusement. « Ouais, le problème Adrie c’est que toi tu sais que je suis ‘’comme ça’’, mais c’est pas ce que j’ai l’air, je suis sûr qu’elle me perçoit comme un stupide sportif hautain et irresponsable. Mais je suis pas capable d’agir autrement…c’est, c’est préférable.» Les résonnements d’Hunter étaient tellement difficiles à suivre parfois, on pouvait les comprendre, il ne souhaitait pas étaler sa situation ni quérir de la pitié, cependant il n’était pas non plus obligé de se refermer autant. Enfin, connaître ce jeune homme était tout un défi, il fallait gratter bien longtemps! «Mouais, apprendre à la connaître… mais on est tellement occupés, les deux...»

Hunter esquissa enfin un sourire à son amie, elle avait raison, la partie n’était pas terminé, il devait se faire valoir à sa belle et il allait réussir, comme Adrie l’avait dit, Hunter avait du potentiel, il devait seulement l’étoffer un peu. Son sourire s’élargie et il pris, du mieux que l’espace lui permettait, son amie dans ses bras pi lui dit : « T’es vraiment fantastique Ad’ , je connais pas grand monde qui serait avec moi, à 1h25, à m’écouter me lamenter! Aller je te ramène, mais avant j’ai une dernière question…».

Hunter avait effectivement eu, au cours de leur discussion, une idée qui lui permettrait de montré à Lisa qu’il était un jeune homme attentif, gentil et mignon, qui lui permettrait de lui prouver qu’elle avait tort de le considérer comme quelqu’un d’immature. Cette idée ferait avouer à Lisa qu’il était celui qu’il lui fallait. « Adrie, tu crois que je devrais l’inviter au bal du nouvel an? Les filles aiment ce genre de truc pas vrai?»
Pas vrai?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyJeu 17 Mai - 18:15

01H27, VOITURE DE HUNTER – Adriana avait enfin réussi à décrocher un sourire à Hunter. C’est vrai qu’avec tous les problèmes familiaux et les responsabilités qu’il avait, ce n’était pas tous les jours facile. Une discussion avec Adriana de temps en temps lui faisait du bien et la jeune mexicaine le savait pertinemment. Elle était comme une grande sœur pour lui et tout ce qu’il lui disait resterait secret. Adrie avait aussi le don de lui remonter le moral en toutes circonstances et lui de même ; en fait ils se soutenaient mutuellement et ça les aidait dans leur vie de tous les jours. Justement, à ce sujet, Adriana essayait du mieux qu’elle pouvait de trouver une solution au problème Roberts. Hunter qui était éperdument amoureux de Lisa devait trouver un moyen de sortir avec elle et ce n’était pas gagner mais Adrie avait établi un plan. Il s’agissait de devenir ami avec miss Roberts pour ensuite vanter les mérites du jeune Worthington. C’était risqué mais ça pouvait s’avérer efficace !

- T’es vraiment fantastique Ad’ , je connais pas grand monde qui serait avec moi, à 1h25, à m’écouter me lamenter! Aller je te ramène, mais avant j’ai une dernière question…

Déjà ?? Quoi ?! Elle commençait justement à se réveiller et ils devaient déjà s’en aller. A vrai dire, il était un peu plus de 1H20 et dans environ 6 heures, elle devait être au lycée. Mais malgré cela, Adrie ne paniquait pas et restait calme. Ce n’était pas comme si elle n’avait jamais rien fait de pire ! La mexicaine se remit en position « normale » et attacha sa ceinture. Elle se blottit dans grande écharpe en laine et essaya de trouver la chaleur tout en réfléchissant à ce que Hunter avait bien à lui dire. Adriana lui avait donné tous ses conseils et elle ne voyait franchement pas quoi d’autre lui dire.

- Oui je t’écoute, Huntie.

« Huntie », Que c’était mignoooon !

- Adrie, tu crois que je devrais l’inviter au bal du nouvel an? Les filles aiment ce genre de truc pas vrai?

Adriana était fière de son élève. Non franchement, Hunter avait eu une de ses idées ! Derrière le beau mec mystérieux, il y avait bien une âme romantique. Adriana observa Hunter avec un grand sourire de satisfaction et d’excitation.

- Ouuuiii ! OOh Quelle brillante idée ! Non sérieusement, t’y a pensé tout seul ?

Sans attendre une réponse concrète elle continua en restant excitée et souriante :

- C’est parfait comme scénario ça ! Je deviens son ami, je lui parle de toi, tu la complimentes, tu l’invite au bal et ça y est !

Adriana avait l’air bien content pour lui. Elle sautillait sur son siège et affichait un sourire amusée tout en gloussant comme si elle était devenue subitement la capitaine des Cheerios. Son engouement soudain avait l’air de ravir Hunter. Ce n’était pas tout mais maintenant Adrie avait la ferme intention d’aider Hunter sur sa tenue du bal. Oui car tout pouvait se jouer sur une simple chemise mal repassé ou des boutons de manchettes manquants. Elle n’allait rien laisser au hasard et comptait le rendre encore plus beau que d’habitude.

- Compte sur moi Hunter pour choisir ta tenue pour le bal ! Tu seras le plus beau et ne t’inquiète pas entre mes mains tu ne risques aucun fashion faux pas parce que j’ai bien l’intention de te rendre aussi BCBG que Nate Archibald dans Gossip Girl.

Justement, elle essayait déjà de visualiser sa future tenue de bal mais remarqua qu’il la regardait bizarrement. Adriana s’empressa de faire les grands yeux et s’exclama :

- Quoi ? Tu n’es pas content ?

La mexicaine roula les yeux au ciel. Elle observait Hunter de la tête aux pieds et lui décrivit telle une styliste :

- Tu seras le parfait mélange entre le bourge mystérieux et un mannequin Abercrombie. D’ailleurs une chemise noire t’irait beaucoup mieux qu’une blanche et attends voir que je te montre ses boutons de manchettes Hugo Boss que j’ai vu au Centre-Ville l’autre fois. Oulalalah je suis déjà impatiente de faire les boutiques pour ta tenue. Mais j’hésite encore entre nœud papillon ou rien du tout … Qu’est-ce que t’en penses ? Parce qu’une cravate … Non, Non ça fait trop sérieux, trop business-man. Il faut que tu aies l’air plus…. Non laisse tomber la cravate, j'opterais plus pour ...

Remarquant qu’elle allait peut être un peu trop vite, Adriana s’arrêta et vit l’expression d’Hunter. Elle ne sut savoir si ça l’enchantait ou pas. N’empêche, Adrie avait l’air tellement enthousiaste face à cette révélation que Hunter pouvait peut etre paraitre réticent. Malgré cela, la mexicaine enchaîna son discours, toujours son sourire ultra bright au lèvres :

- Tu vas être trop beau et Lisa Roberts va tomber sous ton charme de brun ténébreux ! C’est officiel : Brad Pitt peut aller se rhabiller ! Tu l’as dans la poche, mec !, dit-elle en riant et gloussant en même temps.

Elle avait prononcé cette dernière phrase sans réfléchir et se rendit compte que ça faisait très masculin de dire « mec ». Mais elle s’en fichait, elle était tellement heureuse pour lui qu’elle en oubliait ce qu’elle disait. Adrie leva sa main en guise de victoire et attendit que Hunter lui tape dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyMer 27 Juin - 17:08

Hunter sentit une bouffée de fierté monter en lui face à l’adoration d’Adriana envers l’idée de génie qu’il avait eu. Il savait pertinemment que lorsque le terme «Bal» ou «Soirée» entrait dans la conversation, les filles devenaient hystériques. Pourtant, le jeune homme n’avait jamais vraiment compris pourquoi ces soirées étaient si importante pour la gente féminine. Il s’agissait seulement d’une fête qui n’arrivait qu’une ou deux fois par année, où les gars et les filles portaient des vêtements qui coûtaient environ deux à trois bras et qu’ils se faisaient l’un et l’autre tous beaux et belles. Le magasinage n’en finissait plus et les rendez-vous pédicure, manucure, coiffure, maquillage, épilation s’accumulaient en une montagne incroyablement… ridicule. Hunter n’avait pas besoin de voir Lisa accoutrer ainsi pour la trouver magnifique… mais bon, si ce bal était important pour elle, il se ferait un devoir d’y aller et de rendre cette soirée inoubliable pour elle.

Enfin, le seul petit hic était qu’Adrie commençait à s’emporter un peu trop… des boutons de manchettes Hugo Boss? Sérieusement… l’adolescent savait à peine à quoi ça pouvait ressembler. Mais le pire dans tout ça était que toutes ces idées vestimentaires là devaient donner une facture particulièrement élevée. Une belle petite somme qu’il ne pourra pas se permettre. Et une des choses qu’Hunter détestait était bien de décevoir son amie. Elle semblait tellement heureuse de pouvoir l’habillé comme s’il était Ken. Il aurait payé cher pour pouvoir la satisfaire, métaphoriquement parlant bien sûr.

Hunter se renfrogna, il ne souhaitait pas souligner que sa situation monétaire était difficile, et ce, même si Adriana était déjà amplement au courant. Quoiqu’il en soit, sa bonne humeur était partie laissant place à la fatigue. «Ouaiis, je compte sur toi pour que… ouais la pour que je sois présentable.» Il essaya de présenter à son amie un sourire, mais elle avait malheureusement parlé d’une corde sensible chez l’adolescent… une corde sensible qu’il détestait aborder.

« Allez, il se fait tard, je te rapporte à la maison». Le jeune Worthington tourna la clef dans la serrure et démarra l’auto, puis quitta le parking sans un mot. Il se trouvait très plate, mais il ne savait simplement pas comment réagir à la situation. Il aurait vraiment aimé pouvoir participer à l’enthousiaste d’Adrie, mais il n’en avait tout simplement pas les moyens. Dans une autre saison, il aurait pu essayer de doubler ses heures de travail, mais avec le temps des fêtes qui arrivait, il les avait déjà doublées, voir triplées, afin de gâter sa famille. Impossible de s’acheter une chemise BCBG et des boutons de manchettes Hugo Boss. Zut, il ne serait jamais à la hauteur pour accompagner Lisa, elle avait besoin d’un bel homme, bien arrangé… Quoi de mieux pour remonter son humeur!

Dans un ultime essai pour masquer son malaise face à la situation Hunter déclara : « J’approuve le nœud papillon… la cravate fait beaucoup trop vieil homme! ». Bon d’accord, beau fail Hunter. Maintenant il était certain qu’il y avait un malaise dans l’auto. Il se gara dans son entrée, éteignit le moteur, soupira, se tourna vers son amie et lui décocha un petit sourire d’excuse. « Je commence à être un peu fatigué…» Il se pencha vers son amie et lui déposa un bisou sur la joue, « Merci pour tout Adrie, j’avais bien besoin de conseils féminins».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help EmptyLun 9 Juil - 0:22

01H36, VOITURE DE HUNTER - Il était tard mais Adriana ne sentait même plus la fatigue car elle était tellement excitée par l’annonce de Hunter qu’elle avait complètement oublié la notion de l’heure. Tout se bousculait dans sa tête entre cravate, costume, smoking, boutons de manchette et parfum. Quand soudainement elle se rappela que la réalité n’était peut-être pas aussi simple pour Hunter et que lui n’avait peut-être pas les moyens de se payer de l’Hugo Boss ou de l’Armani. La jeune mexicaine connaissait par cœur les problèmes d’argent de son ami et, sans s’en rendre compte, elle avait touché la corde sensible. Elle avait abandonné l’idée de parler d’argent avec Hunter depuis bien longtemps car ça avait le pouvoir de détruire l’ambiance en moins d’une seconde. Adriana savait pertinemment que Hunter n’aimait pas particulièrement en parler et en le voyant tirer cette tête, elle arrêta tout de suite sa liste, se disant qu’il fallait mieux se taire que de remuer le couteau dans la plaie. L’enthousiasme d’Adriana avait disparu à présent et un silence gênant s’installa dans la voiture jusqu’à ce qu’Hunter réagit :

- Ouais je compte sur toi pour que… ouais là pour que je sois présentable.

Adriana sentait la tristesse dans les paroles de son meilleur ami et voyait le malaise dans son regard. Elle se contenta d’acquiescer, de lui rendre son faible sourire et de ne rien y ajouter avant de sortir quelque chose à ne pas dire. Bien sûr qu’elle allait tout faire pour le rendre présentable, et elle allait tout payer, absolument tout ; de la chemise Boss au parfum Chanel. C’était la moindre des choses en ce qui la concernait et elle avait bien l’intention de mettre le paquet pour le rendre plus qu’agréable à regarder, même si la base était déjà pas mal du tout.

- Allez, il se fait tard, je te rapporte à la maison.

A cette annonce, Adrie ne répondit que d’un bref « oui ». Elle n’avait plus la tête aux longs discours et ne pouvait pas supporter un second silence encore plus gênant, elle ralluma alors la radio. Par chance, la chanson « Boulevard of Broken Dreams » du groupe Green Day résonna dans la voiture et ça n’avait pas l’air de bien déranger Hunter. Tant mieux, ça détendait l’atmosphère et cassait le silence pesant.

- J’approuve le nœud papillon … La cravate fait beaucoup trop vieil homme !, déclara Hunter, d’un ton plus enthousiasme.

Adriana, ne sachant pas quoi répondre, lui lança un petit sourire puis continua à regarder la route. Pas de chance, ils étaient déjà arrivés !

- Je commence à être un peu fatigué …, dit Hunter en baillant.

Il se pencha vers son amie pour l’embrasser sur la joue et la remercia pour ses conseils.

- Merci pour tout Adrie, j’avais bien besoin de conseils féminins.

Adriana ne cacha pas plus longtemps son silence.

- De rien, je suis là pour ça. Je voulais juste te dire avant de m’en aller de ne pas t’en faire. Sincèrement ne t’inquiète pas en ce qui concerne le bal d’accord ? Je me charge de tout ça.

Elle sous-entendait bien sûr qu’elle se chargerait de payer la facture.

- Autre chose également … je t’adore vraiment, Hunter, et si t’as besoin d’autres choses, je suis la porte d’à côté.

Oui, oui, elle s’était autorisée une touche d’humour, de quoi terminer la conversation en beauté ! Adriana sortit de la voiture et trottina jusqu’à chez elle. Elle allait enfin pouvoir regagner son lit et faire de beaux rêves. Adrie était rassurée de savoir que Hunter dormait à présent l’âme tranquille. S’il y avait bien une personne qui pouvait le comprendre et qui le connaissait par cœur c’était bien elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty
MessageSujet: Re: [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help   [Maison des Worthington] 03. Dude, I need help Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Maison des Worthington] 03. Dude, I need help

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-