Choriste du mois


Partagez | 
 

 03 - A sick child and two lost parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
03 - A sick child and two lost parents Empty
MessageSujet: 03 - A sick child and two lost parents   03 - A sick child and two lost parents EmptyJeu 12 Avr - 14:45

La veille du Nouvel An, souvent une soirée de débouche qui finit pour certains la tête dans la cuvette avant que résonne minuit. Ce n’était pas le cas de Noah, il incitait les autres à boire plus qu’il n’en faisait. Et ce soir, il serait sobre. Tout simplement parce qu’il passait cette soirée spéciale avec Beth, tandis que la majorité de ses amis de Cincinnati allaient se souler, pour bien démarrer l’année comme ils l’affirment. Le jeune professeur de sport avait fait le choix de passer ce changement d’année avec sa fille adorée, en famille. Quinn avait eu la garde de la jeune enfant pendant Noel et maintenant, Noah l’avait pour cette fin d’année. Le passage à la nouvelle année n’avait rien de très enthousiaste pour le jeune père mais la seule présence de Beth a ses côtés rendait la soirée magique. Il n’aurait pas besoin de boire pour devenir joyeux, simplement la légèreté de Beth suffirait. Et sincèrement, Noah ne trouvait rien à envier à la soirée de ces anciens camarades de promotion. Il resterait tranquille, pas d’excès, juste jouer avec sa fille. Il ne lui en fallait pas nécessairement plus que ça pour le combler. Et autant dire que ce Nouvel An, qui semble banal, avait tout pour être mémorable selon Puck.

Il regrettait seulement l’absence de Quinn à ses côtés pour cet évènement, elle allait passer la soirée à Sam. Très certainement dans l’une de ses soirées un peu chic et coincées que le professeur de sport détestait participer. A présent, il était un peu marginalisé. Depuis qu’il était revenu à Lima, Quinn était la seule personne avec qui il entretenait un lien régulier. Il y’avait Sam aussi mais pour son cas, c’était juste cordial et un peu de rivalité pleine de testostérone. Ainsi, Noah restait pour la plus part du temps prostré dans sa bulle familiale, passer le temps entre garde de Beth, les cours et l’entretien de son corps d’athlète, juste au cas où une proposition se présenterait. Cela l’aidait aussi à s’échapper de son quotidien, se défouler, laisser sortit toute la rancœur qu’il avait pour ce qu’il était resté à Lima. Un coureur de jupons, certains se demandaient comment il avait eu son diplôme, et qui en plus s’occupait de leurs enfants. Cela avait fait jaser mais le directeur avait consolidé sa place. Mais il y’avait tout de même ces discussions dans son dos qui gênait particulièrement Noah. Par conséquent, il faisait profil-bas, ne se faisait pas remarquer par ses frasques anciennement légendaires. Il tentait d’être un père et un citoyen modèle. Et cela passait par un Nouvel An sans grabuge.

Le matin était plutôt difficile pour le jeune homme, il avait passé la nuit à s’inquiéter de ce que pourrait faire Beth pendant cette soirée, ce qu’il allait lui préparer à manger. L’anxiété est apparue en même temps que sa paternité chez Puck. Auparavant, c’était le gamin un peu fougueux, qui ne pensait jamais aux conséquences de ces actes, comme le démontre son nombre de passages en garde à vue. Avec l’arrivée de Beth, il s’est naturellement calmé, ressentant le poids d’une vie sur ses épaules. Il ne pouvait alors plus se permettre le moindre faux pas. Déjà qu’à la déposer chez quinn pour la garde alternée, il se sentait faillir dans son rôle d epère, comme s’il l’abandonnait une seconde fois. Fatalement, c’était la loi. Et il ne voulait pas y manquer car il perdrait à la fois Quinn et Beth.
La petite n’était pas encore levée sur les coups de 11 heures, cela inquiétait Noah. Normalement, elle était plutôt matinale et aimait se poser devant la télé en compagnie de la petite sœur du professeur de sport. Ainsi, elles discutaient un peu, rigolant de temps à autre, mais il était relativement difficile de faire sortir des paroles de la bouche de Beth. Timide, l’enfant n’était pas trop sociable, préférant observer le monde qui l’entoure. Et cela enchantait presque Noah, comme ça, il n’aurait pas à rencontrer les autres mères. De plus, Beth n’avait rien de l’enfant à problème, de ce côté-là, elle avait hérité de Quinn. Et heureusement se disait-il.

Lorsqu’il rentra doucement dans la chambre de sa fille, le fils Puckerman ne remarqua qu’une petite boule ensevelie sous les draps. Il alluma la lumière mais Beth ne bougea pas pour autant. Alors d’un pas souple, le jeune professeur s’avança vers sa fille, s’asseya sur le lit et lui souffla quelques mots de réconfort. Il tentait de savoir pourquoi elle demeurait comme ça. Aucune réponse. Alors, Noah décida de passer à l’action, il tira petit à petit la couette et découvrait le corps de l’enfant. Elle était rouge et pleine de sueur. Dans un réflexe paternel, Puck mit sa main sur le front de sa fille. Beth avait de la température, et même Finn aurait pu l’affirmer tellement le front de l’enfant était brulant. Puck porta sa fille dans les bras et l’emmena doucement vers le salon où il l’allongea doucement sur le canapé. La jeune fille grelottait, se retournant sur le côté. Perplexe, étant donné que c’était la première fois que cela arrivait sous sa responsabilité, il attendit un peu, donnant tout de même de l’eau et un cachet à Beth, en espérant qu’elle se rétablisse sous peu.

Quelques heures passèrent, l’état de la jeune fille n’était pas stable et dans un élan d’angoisse, il prit Beth dans ses bras. Elle s’accrocha durement à son père qui lui déposa un bisou sur le front pour la rassurer et lui murmura des mots à l’oreille. Il la déposa doucement dans son rehausseur, à l’arrière de son vieux 4x4. Juste avant de partir, il tenta d’appeler Quinn. Elle était en droit de savoir ce qu’il se passait, même si cela allait surement compromettre les chansons de son réveillon élégant. Il tomba cependant sur sa messagerie. Il raconta rapidement la situation sur le message et l’informa qu’il emmenait Beth à l’Hôpital St-Rita. Et si elle voulait venir, elle serait la bienvenue. Noah raccrocha, mit le contact et partit en trombe vers l’hôpital.

Une demi-heure était passée, Beth avait été prise en charge par un médecin mais le jeune professeur n’avait pas eu de nouvelle depuis. Alors, il rongeait son frein dans la salle d’attente. Marchant de temps à autres, sortant se défouler contre un buisson qui ne lui avait rien fait. Lorsqu’il retourna à l’intérieur de l’hospice, Noah espérait sincèrement qu’il n’y avait rien de grave et qu’il pourrait rentrer le plus tôt possible. Il plongea son visage dans ses mains, pour réfléchir, se reprendre, retenir cette anxiété qui pourrait se transformer en peur si l’attente était encore trop longue. Soudain, une main se posa sur son épaule. Il leva la tête et croisa le regard de Quinn, toute aussi apeurée que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Brentwood
Dylan Brentwood
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
03 - A sick child and two lost parents Empty
MessageSujet: Re: 03 - A sick child and two lost parents   03 - A sick child and two lost parents EmptyDim 15 Avr - 16:38

Quinn devait se rendre à l’évidence : elle n’était pas douée pour faire la cuisine. Ce n’était pas faute d’avoir épluché religieusement le livre de recettes que sa sœur lui avait offert à Noël, et d’avoir sacrifié son après-midi devant les fourneaux pour préparer le repas du réveillon. Dans moins de deux heures maintenant, Sam serait de retour à la maison, et sa femme s’apprêtait à lui servir quelque chose d’immangeable. Le jeune couple avait prévu de passer la soirée au calme, en tête à tête. Ils avaient poliment décliné l’invitation de Lexie et de ses colocataires, qui organisaient une fête à la pension Preston. L’étudiante en criminologie se sentait trop faible pour mettre le nez dehors et affronter le froid mordant ; elle sortait tout juste d’un vilain rhume et en outre, sa grossesse n’avait fait que repousser le moment de sa convalescence. Par conséquent, elle avait décidé de faire une surprise à son mari – en lui préparant un bon petit dîner – parce qu’elle se sentait coupable de le priver d’une occasion de s’amuser. Force était de constater qu’elle n’avait pas la fibre d’un cordon bleu, et que ses talents culinaires égalaient ceux d’une Bridget Jones.

Quinn n’avait pas le choix. Si elle voulait que Sam ait quelque chose à se mettre sous la dent, elle allait devoir commander à manger au restaurant, et s’offrir les services onéreux de la livraison. Lâchant un soupir, elle se résigna à composer le numéro du Breadsticks, lorsqu’elle se rendit compte que quelqu’un lui avait laissé un message vocal. Sûrement Lexie ou Santana, dans une ultime tentative pour la faire changer d’avis. Les deux amies de la blonde n’avaient eu de cesse de la harceler depuis le début de la semaine, pour qu’elle et Sam soient des leurs à cette soirée. Persuadée d’entendre au bout du fil la voix veloutée de la latino, ou celle un peu plus enjouée de la rouquine, elle reconnut immédiatement celle de Noah, déformée par le stress.

Au fur et à mesure que le message défilait, la jeune femme sentait son cœur s’emballer. L’appel de son ex petit-ami concernait leur fille ; il la prévenait que Beth était victime d’une forte poussée de fièvre, et qu’il la conduisait immédiatement aux urgences. Assise sur un tabouret de bar, Quinn était tétanisée par la nouvelle. Heureusement qu’elle n’était pas debout d’ailleurs, car ses jambes se seraient sans doute dérobées sous son poids. C’était la première fois qu’elle devait faire face à la maladie de son enfant, et elle ne savait pas comment gérer cette situation. L’angoisse drapa ses épaules, et elle ne put réprimer un tremblement. Puis, elle sentit une force invisible la pousser à prendre sa voiture, et à rejoindre Noah à l’hôpital.

Sans prendre le temps de vêtir une tenue plus présentable, ni même de laisser un mot à Sam sur la table de la cuisine, elle s’installa dans l’habitacle et alluma le moteur, dans la confusion la plus totale. D’un simple coup d’œil dans le rétroviseur, elle constata qu’elle faisait peur à voir. Le teint blafard qu’elle traînait depuis plusieurs jours atteignait un niveau de pâleur digne d’un mort-vivant. Ses cheveux en bataille retombaient négligemment sur ses épaules, et le jogging qu’elle portait ne la mettait pas à son avantage. Il n’était pas habituel de croiser Quinn Fabray dans un tel accoutrement, elle qui mettait un point d’honneur à toujours soigner son apparence : son manque d’élégance se justifiait par l’urgence de la situation.

Quelques minutes plus tard, elle garait sa voiture sur le parking de Sainte-Rita et entrait dans la salle d'attente. « Qu’est ce qui c’est passé ? Où est-ce qu’elle est ? » finit-elle par demander à Noah, en posant la main sur son épaule. La fillette n’était pas avec son père, ce qui voulait sûrement dire qu’elle était en train de se faire examiner par les médecins. « Ils ne t’ont pas dit ce qu’elle avait ? » s’enquit-elle, craignant d’avoir contaminé sa fille pendant son séjour chez les Evans. Cette perspective l'écrasait sous le poids de la culpabilité, et lui mettait les larmes aux yeux. A ce moment là, Quinn croisa le regard de Puck et embarrassée, elle sa hâta de tourner la tête. La relation qu’entretenaient les deux anciens amants était complexe, et la perspective de passer la soirée en sa compagnie mettait l'étudiante en criminologie mal à l’aise. Surtout dans ce genre de situation critique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03 - A sick child and two lost parents Empty
MessageSujet: Re: 03 - A sick child and two lost parents   03 - A sick child and two lost parents EmptyLun 30 Avr - 15:26

Le visage de la blonde n’était pas aussi rayonnant que dans les souvenirs qu’en gardait Noah. Cependant, même avec une blancheur presque mortuaire, elle gardait cette beauté qui la caractérisait. D’un coup d’œil, le jeune père l’observa. Elle avait l’air fatiguée, sous ses yeux se traçaient des larges cernes. Une demi-heure était passée depuis l’arrivée de Puck à l’hôpital mais il n’avait toujours eu aucune nouvelle de leur fille. Et entendre la voix de Quinn l’enfonça encore plus dans sa culpabilité d’avoir rendu la jeune fille malade durant sa période de garde. Noah baissa alors les yeux. La blonde était entrée de panique dans la salle d’attente, remplie malgré ce jour si spécial. Elle s’était approchée près de Noah et avec sa voix cristalline l’avait questionné sur l’absence de leur fille. D’un air abattu, le jeune homme releva les yeux et croisa ceux de Quinn. Elle semblait totalement paniquée, presque hystérique malgré sa fatigue apparente. Contrairement au professeur de sport qui tentait de restait calme mais se morfondait plutôt dans sa culpabilité. La main de la jeune femme sur son épaule semblait lui redonner un peu confiance, un peu de force pour traverser cette épreuve. Au moins, il ne serait pas seul ce soir. Il ne pensa même pas à Sam qui serait finirait cette année tout seul devant la télé à regarder l’une de ses émissions très kitch. Néanmoins, Puck aurait préféré que tout se passe comme c’était prévu : Beth avec lui, passant une soirée père-fille qu’ils avaient trop peu l’occasion d’expérimenter. Mais le destin en avait décidé autrement et lui et Quinn devraient passer la soirée à l’hôpital, à s’inquiéter de l’état de santé de Beth.

« Je n’en sais rien. Je suis allé la voir ce matin parce qu’elle se réveillait pas et elle semblait mal. Je lui ai donné des médicaments mais la douleur ne passait pas. J’ai décidé de l’emmener ici, juste par précaution. Et surtout parce que je ne savais pas quoi faire. » confia le jeune professeur abattu. Etre aussi inutile l’avait complètement abattu. Habitué à prendre les choses en main et trouver sa propre solution, Noah se sentait pour une fois faible. Emmener Beth ici était donc un aveu de faiblesse, encore plus d’appeler Quinn mais il n’en pouvait autrement, il était totalement dépassé par la situation. Puck aimait ce côté indépendant qu’il véhiculait et n’aimait pas recourir à l’aide des autres, encore plus celle de Quinn. Mais pourtant, la présence de la blonde lui faisait du bien et le rassurait un peu dans cette torpeur qui le prenait. Noah ne leva toujours pas les yeux, attendant simplement la sentence finale de Quinn qui lui annoncerait qu’il était irresponsable, mauvais père et qu’elle convoquerait le juge pour une garde totale. Et pourtant, ce moment ne vint pas tout de suite. Au contraire, elle ne l’accabla pas encore plus de remords, elle s’informa juste. Noah releva les yeux, toujours navré par la situation, et expliqua à la charmante femme qu’ils avaient emmené Beth pour lui faire passer une batterie de tests. Lorsqu’il croisa ses yeux, elle repoussa son visage, se cachant. Fatalement, Noah le prit pour lui, leur relation fut très fusionnel durant leur période universitaire. Et maintenant, Puck devait agir comme si de rien n’était entre eux. Malheureusement, il ne pouvait cacher les sentiments qu’il avait pour la jeune Fabray, comme il aimait se rappeler d’elle, et non Madame Evans. Etre en sa présence devait être difficile à supporter pour la blonde et le jeune professeur aurait voulu s’en excuser. Cependant, il décidait de ne pas envenimer la situation en tentant de charmer à nouveau la jeune femme. Il n’était pas d’humeur non plus, s’inquiétant sans arrêt pour la jeune fille.

Le temps semblait s’égrainer lentement, beaucoup trop au goût de Noah qui n’aimait pas patienter, encore plus dans cette situation très complexe. Etre avec son ancienne copine alors que sa fille est entre les mains de ces charlatans de médecins, il n’était pas du tout confiant. Brutalement, il se leva de sa chaise et regarda Quinn qui semblait surprise par son attitude. D’un coup d’œil, il lui fit comprendre qu’elle pouvait prendre sa place, Puck avait besoin de tourner en rond, de faire quelque chose pour faire passer l’attente. Il sentait que bientôt, il allait exploser. Alors, il fit les cents pas devant Quinn qui elle aussi se rongeait les ongles. La voyant dans un état alarmant de stress, il lui prit la main, naturellement comme ils le firent durant leur amourette. Mais, se rendant compte de sa bourde, Noah la retirait, ce qui réussit à mettre un peu plus mal à l’aise la jeune femme. « Si tu veux, on peut sortir marcher un peu, ça te ferait du bien de prendre l’air je pense. » lança t’il calmement, d’une voix rassurante et protectrice. « J’ai laissé mon numéro à l’accueil, ils n’auront qu’à m’appeler s’il y’a un problème. ». Inconsciemment, il parla de problèmes et non de solution. Il attendit patiemment la réponse de la jeune femme, lui avait déjà mis son blouson en cuir sur ses épaules. Il ne pouvait plus rester coincé dans ce bâtiment stérile, avec des gens courant partout, s’affolant ou s’attristant selon la situation. Il regarda la sublime blonde avec un regard serein, tentant de cacher son appréhension par rapport aux résultats des tests. Noah tendit doucement sa main pour qu’elle l’agrippe fermement, en espérant qu’elle ne la lâche plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
03 - A sick child and two lost parents Empty
MessageSujet: Re: 03 - A sick child and two lost parents   03 - A sick child and two lost parents Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

03 - A sick child and two lost parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-