Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Oldschool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
03. Oldschool Empty
MessageSujet: 03. Oldschool   03. Oldschool EmptyVen 20 Avr - 17:10

L'hiver permettait en général aux personnes de souffler, de respirer quelque chose de plus pur et de ne plus avoir à se tamponner le front avec une lingette humide afin de ne pas se balader avec de la sueur jusqu'au menton. L'hiver était donc un temps de repos, où les efforts sont minimes afin d'organiser correctement les fêtes de fin d'années. Des fêtes que la jeune Halloway n'attendait surtout pas avec le sourire, surtout depuis qu'elle a appris que sa mère allait descendre avec son nouveau compagnon et sa soeur afin de passer Noël avec sa fille. Quoi que c'était une information légèrement erronée puisque Mme Halloway souhaitait passer Noël avec sa fille ET son futur gendre. Robbie avait su se créer une place d'exception dans le foyer Halloway, il était apprécié, était presque considéré comme le futur mari de la principale intéressée. Et cette obsession pour le jeune Morgan avait poussé Hallie à cacher à sa mère leur pause, qui durait depuis quelques temps déjà et qui ne laissait profiler aucun dénouement heureux proche. Jusqu'à cet appel qui mit Hallie dans un état second, c'était simple: la jeune femme se triturait les méninges afin de trouver une solution au problème Robbie. Faisant les cents pas dans son salon, le cliché par excellence de la fille paniquée, elle réfléchissait à une manière satisfaisante d'expliquer l'absence de son copain aux fêtes de fin d'années, qui sont censées se célébrer non seulement en famille mais avec le sourire aux lèvres et une bonne humeur étouffante. Et expliquer l'absence de l'élu de son coeur n'est donc pas chose aisée, sinon la belle choriste ne se serait pas mise dans un tel état. Concevoir de passer Noêl avec lui était une idée pas vraiment réjouissante, il n'avait cessé de lui mentir et il en payait le prix. Tout comme elle, car l'absence de celui qu'elle aimait se faisait ressentir: déjà, elle se négligeait de plus en plus, même si elle avait réussi à se recréer une cercle amical, chez elle, elle ne restait pas moins une petite sauvageonne. Puis, elle avait prix goût à l'idée de passer de plus en plus de temps au lit avec son compagnon, et l'idée de savoir qu'il pourrait se donner à cette activité sans elle la mettait dans tous ses états. S'il l'avait trompé, alors cette pause sonnait pour lui une vraie libération, il n'était plus obligé de se taper une ancienne sainte nitouche et pouvait sauter sur toutes les filles qu'il voyait, alors qu'elle était bien sage de son côté, car le sexe n'était pas ce qui régissait sa vie. Alors qu'elle entamait son neuf centième pas, elle s'arrêta net: et si elle invitait Robbie finalement ? Oui, ce n'était pas si loin de sa première idée, qu'elle avait refusé, mais en passant du temps avec lui, surtout à Noël et surtout en jouant le couple amoureux, il y avait des chances pour qu'ils reconsolident leur couple et retournent ensemble ? Néanmoins, elle n'avait aucune envie de passer la soirée avec son copain qui se tapait d'autres nanas, d'autres blondes.

Ou blonds. Car elle avait eu vent que Robbie passait du bon temps avec une blonde, mais en réfléchissant à son entourage, il n'était pas entouré de blondes: Leah était occupée à harceler Ryder qui lui était occupée à vivre une histoire passionnée avec Savannah qui elle était occupée avec sa ligne de vêtement. Quinn avait peut-être beaucoup batifolé dans sa jeunesse mais elle avait un mari et était enceinte de son deuxième enfant, donc stable, et puis elle sortait avec Sam, le copain parfait. Il ne restait plus donc de filles blondes dans l'entourage du beau serveur, mais il y avait bien un blond, gay, avec qui il avait déjà eu une liaison, des on dit qui sont restés au travers de la gorge d'Hallie. Glenn était un gay de première catégorie, il aimait la mode et tout, alors peut-être que le propos saignant de Summer visait à le désigner lui tout en l'insultant ? Mais c'était son meilleur ami alors c'était néanmoins étrange. Elle s'arrêta un moment de marcher, et donc de penser. Sa jalousie la frappa en plein dans le visage, il fallait qu'elle se calme. Elle devait savoir si Robbie draguait tout ce qui bougeait en ce moment, et même si cela lui coûtait de le dire, Glenn était sa meilleure chance. Et puis, le voir serait donc le moyen de vérifier certaines rumeurs et de faire parler sa jalousie maladive. Le froid n'avait pas encore refroidi l'âme de guerrière d'Hallie en tout cas ! Aller voir le McAllistair, voilà à quoi elle allait occuper sa journée, ensuite, elle irait faire ses préparations pour Noël, et elle sera fixée sur l'invitation de Robbie ou pas. Ni une, ni deux, la jeune intrépide se dirigea dans sa chambre, puis la première robe qui lui vint sous la main, enfila son collant et monta sur ses talons. Devant Glenn, il ne fallait pas être ringarde, sinon il ne voyait plus que ça et les chances de le faire parler s'amoindriraient. Elle se jugea pas trop mal dans cette robe bleu ciel à léger froufrou blanc en bas, qui vint s'arrêter à ses genoux, laissant une paire de grande jambes à découvert. Les talons lui rajoutaient pas mal de centimètres alors cela ne faisait pas ridicule. La porte refermée, la jeune choriste descendit les escaliers quatre à quatre et se mit en direction du quartier résidentiel où logeait le styliste de Madame le Maire.

La précipitation lui avait complètement fait oublié de vérifier la température dehors, sinon elle aurait opté pour une tenue plus chaude, elle s'obligeait à trottiner sur le trottoir afin de garder une activité musculaire afin de réchauffer ses jambes de gazelles, et trottiner avec des talons, c'était un sport auquel elle ne s'adonnait que très rarement. Les regards pas vraiment discrets des passants, qui semblaient prendre froid pour elle, lui indiquait qu'elle n'avait effectivement pas opté pour la tenue la plus chaude. Soit, elle imaginait que Glenn allait la faire rentrer chez lui, le croire aussi méchant serait une insulte envers son copain, du style qu'il savait pas choisir ses amis. Enfin, elle le pensait évidemment, car s'enticher de personnes comme Leah et Glenn étaient une décision qu'elle ne comprenait pas. Arrivée au pas de course devant l'immeuble du jeune homme, elle se précipita sur l'interphone. Après avoir observé attentivement les noms des locataires, elle remarqua enfin McAllistair. Il pouvait se vanter d'avoir un nom à la britannique celui-là. Elle appuya sur le bouton jouxtant la petite étiquette au nom supra classe et attendit qu'on décroche. Quand elle pu entendre le bruit d'une respiration, elle ne prit pas la peine de se déclarer et l'interpella directement, avec une voix qui se faisait plutôt douce. « Glenn, t'es par là ? ». Ce n'était qu'après qu'on assistera à la métamorphose vocale de la biologiste en herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Oldschool Empty
MessageSujet: Re: 03. Oldschool   03. Oldschool EmptyVen 4 Mai - 1:25

Lorsqu'il pénétra enfin dans son appartement, Glenn poussa un soupir de soulagement. Enfin, il allait pouvoir se reposer et se détendre après une longue journée de travail. Il déposa ses affaires et se dirigea immédiatement dans la salle de bain pour prendre un peu de Tylenol pour faire disparaître le mal de tête qu'il supportait depuis déjà plusieurs heures. Le blond avait été débordé aussi bien avec Sue qu'avec sa maison de couture et il avaient enchainer pas moins de 3 aller-retour entre Lima et Columbus. Autant dire que ce n'était pas la grande forme. En plus de ses maux de têtes, ses membres étaient engourdis et sa nuque lui faisait vraiment mal. Et dire qu'il allait devoir remettre ça le lendemain !

Préférant ne pas penser à cela, Glenn se dirigea vers la cuisine, où il entreprit de mettre de l'eau à bouillir, avant de revenir à la salle de bain où il alluma la douche et le poste de radio puis se déshabilla. Le jeune homme entra ensuite dans la douche et ferma les yeux de plaisir alors que l'eau délicieusement chaude cascadait sur son corps. C'était tout ce dont il avait besoin, une longue douche bien chaude accompagnée de l'utilisation d'au moins cinq jets différents, dont un avec effet massant, et de gel douche et shampooing relaxant. Le parfum de la camomille envahit bientôt la pièce silencieuse si ce n'était pour la douce musique qui émanait du poste. Il était sous le jet depuis dix bonnes minutes quand l'interphone sonna, détruisant l'atmosphère paisible qui régnait. Glenn s'appuya contre le mur et leva la tête en soupirant, il pouvait dire adieu à sa douche si longtemps désirée. Les bonnes manières du blond lui intimaient d'aller immédiatement ouvrir la porte mais sa fatigue, et un petit peu de rancœur, l'en empêchait. Haussant les épaules, il décida de faire un peu languir son visiteur et saisit son shampooing et son après-shampooing afin de finir sa toilette.

Dix autres minutes plus tard, il se décida enfin à quitter son cocon. S'enveloppant dans son peignoir, il s'en alla dans sa chambre, ignorant l'interphone qui continuait de grésiller à qui mieux mieux. Il savait déjà que ce n'était pas Santana, Lexie ou Madeleine pour la simple raison qu'elles n'auraient jamais attendues comme ça. Non, elles auraient dérangées tout l'immeuble jusqu'à ce qu'on les fasse entrer avant de s'inviter chez lui le plus naturellement du monde. Et il en était de même pour la plupart de ses amis alors il savait que qui que ce soit, cette personne ne lui était pas chère, et elle l'avait bien chercher. On ne se pointait pas chez les gens à l'improviste, c'était pour ça qu'il existait le téléphone. Aussi, prit il son temps pour s'habiller. Ne sachant pas qui venait, il se devait de montrer un visage glamour au monde. Il choisit donc un skinny jean anthracite et un t-shirt sombre bariolé de couleurs vive, puis enfila ses bottines Fendi en daim. Jugeant son apparence correcte, simple mais fashion tout en faisant ressortir ses yeux, il se coiffa rapidement et alla enfin répondre à l'interphone. Ne reconnaissant pas la voix, bien que celle-ci lui semblait familière, il s'enquit de l'identité de la personne et leva un sourcil blond parfaitement épilé en entendant le nom de Hallie.

Bien sur, il connaissait la petite amie de Robbie mais leurs rapports n'avaient jamais été très amicaux. Au contraire, ils étaient plutôt froids. Ils ne se voyaient que par l'intermédiaire de Robbie et se montraient toujours polis l'un envers l'autre pour lui mais ils n'avaient jamais éprouvés le besoin de faire plus ample connaissance. Il ne savait même pas comment elle avait eu son adresse ! Piqué par la curiosité, Glenn lui permit enfin d'entrer dans l'immeuble, lui indiquant au passage l'étage et le numéro de la porte.

En attendant son arrivée, le blond alla s'occuper de la bouilloire qui sifflait depuis un bon bout de temps déjà et se prépara un chai tea latte, il sentait qu'il allait avoir besoin de tout le soutien moral dont il pouvait disposer. Enfin, la sonnette retentit et Glenn invita la jeune femme à entrer, se retenant de lever les yeux devant sa tenue. D'accord, c'était au demeurant une jolie tenue mais absolument pas approprié pour les températures d'hivers. Le blond supportait quiconque voulait faire l'effort d'être glamour mais pas au détriment de sa santé. Elle aurait au moins du mettre un collant … Bref, elle n'était surement pas venue là pour un relookage alors autant ne rien dire. Le styliste indiqua la direction du salon à Hallie l'invitant à aller s'assoir. Il lui proposa quelque chose à boire avant d'attaquer directement, et de la questionner sur la raison de sa venue.

-Alors ? Que me vaut l'honneur de ta visite ? Tu veux un makeover ? Ou des tuyaux sur ton amoureux ?

Le ton narquois était clairement entendu dans sa formulation et le rictus qu'il afficha ne fit que le confirmer. Il s'était toujours demander comment Robbie avait fait pour se dégoter cette créature aussi prude qu'insipide mais ne l'avait jamais dit, même s'il ne cachait pas le dédain qu'elle lui inspirait. Il avait prit pour parti de ne pas se mêler des histoires de cœur de ses amis, d'abord parce que c'était vraiment trop compliqué, mais surtout parce qu'il n'en avait en général rien à faire, sauf pour les habituels commérages qui les accompagnait. Néanmoins, il s'interrogeait sincèrement sur le motif de la venue de la choriste et attendit la réponse en priant pour qu'elle ne tourne pas autour du pot. Plus vite elle passait à table, plus vite il pouvait la congédier et retourner à son programme pour la soirée, bien plus intéressant de son point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Oldschool Empty
MessageSujet: Re: 03. Oldschool   03. Oldschool EmptyDim 3 Juin - 19:00

En bas de chez l'horrible Glenn, Hallie se posait de plus en plus de questions. Déjà, quel était réellement l'intérêt d'aller voir cette langue de vipère ? Elle voulait certes se rassurer sur son peut-être futur ex petit ami mais en allant voir la personne la plus méchante de Lima, elle ne risquait pas de dormir sur ses deux oreilles ce soir. Les bras croisés, elle réfléchissait sur sa présence ici. Elle pouvait encore tourner les talons et garder ce qui lui restait de dignité, prétendant qu'il s'agissait d'un canular si jamais le blond venait à lui parler de cette visite qui sortait de nul part. Enfin, à cause désespérée, solution tout aussi désespérée, car même si Glenn était assez repoussant de part son caractère et sa personnalité, il ne restait pas moins la meilleure commère que Lima n'ai jamais connu en son sein. C'était même parfois horrible de se dire que le jeune styliste savait tout ce qu'il se tramait sur cette ville: les ruptures, les mises en couples, les situations cocasses, les grossesses plus ou moins désirées .. A maintes reprises Hallie s'était montrée paranoïaque lorsqu’elle sortait de chez elle d'ailleurs, se sentir épiée ne lui était pas agréable, et le fait même d'imaginer l'aura de Glenn dans la ville lui donnait la chair de poule. Dans chaque série, chaque film, chaque ville, il y a toujours un habitant qui est au courant de tout, qui n'est pas franchement sympathique, on préfère même ne pas l'énerver, et pourtant en cas de crise majeure c'était la première personne vers qui on se tournait. Ce paradoxe n'était plus étranger à la jeune Halloway, qui lâcha un soupire d'exaspération, passablement irritée qu'on la fasse attendre à l'extérieur. D'ailleurs, du tac au tac, la porte magnétisée s'ouvrit, laissant une blonde pénétrer dans l'immeuble, qui se précipitait déjà dans les escaliers en montant les marches quatre à quatre.

En s'approchant de plus en plus du palier où serait probablement entrain de l'attendre Glenn, la jeune femme doutait une nouvelle fois de sa visite. Cette fois-ci, ce n'était pas la raison en elle-même qui la tourmentait, elle était même convaincue que toute fille sensée et surtout adulte agirait de cette façon, mais son comportement. Comment allait-elle réagir en face de Glenn, allié, et surtout ami depuis des lustres avec son probable futur ex petit ami ? Le garçon n'avait jamais la langue dans sa poche, et le vieil adage "tourner sa langue cette fois dans sa bouche" lui était inconnu, sauf peut-être lorsqu'il s'agissait de la tourner dans la bouche d'un autre. Hallie le craignait peut-être plus que ce qu'elle avait toujours prétendu, et son rythme de course dans l'escalier se brisa de lui-même. Immobile, elle reprenait peu à peu sa respiration. Elle avait beau faire partie d'une chorale, ses talents de danse ne remplaçaient aucunement le sport. Peu assurée de savoir ce qu'elle allait trouver au prochain palier, elle reprit confiance en elle et reprit sa marche. Finalement, le styliste du diable ne se tenait pas devant sa porte, prêt à lancer quelques piques de bienvenue. Rassurée, son soulagement se fit entendre, et elle s'estima chanceuse. N'oubliant aucunement que l'avenir de son couple se jouait peut-être maintenant, elle alla presser le bouton de la sonnette, arborant alors un sourire peut être trop égoïste au cas où il ouvre la porte et s'y attarde. Puisqu'en définitive, elle n'écartait toujours pas l'option qu'il ne la ferait pas rentrer chez lui. Après tout, sa loositude pouvait peut-être se montrer contagieuse.

D'une surprenante manière, ce dernier ne tarda pas à se manifester et à faire entrer la jeune femme dans son antre. Et là où elle s'attendait à découvrir des murs couvert d'articles de journaux compromettants sur tous les habitants de Lima, elle découvrit une décoration des plus agréables. En même temps, si le goût pour les ragots ne régissaient pas la vie du blondinet, la mode et le goût le feraient. D'un geste, il l'invita à se rendre dans une pièce qu'elle devina être le salon. Une fois de plus, elle nota l'absence d'un télescope donnant sur l'immeuble voisin. Etant même autorisée à s'asseoir, elle s'exécuta, et d'un signe de tête accepta que son ancien camarade de lycée lui serve une tasse. Plus elle se montrera aimable et agréable, plus elle pourrait retirer d'informations de Glenn. Un Glenn qui ne tarda pas à retrouver sa langue de vipère habituelle. « Tu sais très bien la raison de ma visite Glenn » commença-t-elle, les bras sur les genoux en arquant un sourcil. Il savait deux choses: la première était qu'Hallie n'irait jamais le retrouver pour faire ces makeovers qu'il a l'habitude de faire à tous les habitants de la ville, et la seconde était sa vie privée. Lui raconter que sa relation avec Robbie se retrouvait tâchée de quelques mystères ferait perdre un précieux temps. Et ferait trop plaisir au garçon. Elle préféra alors aller droit au but. « Ma famille arrive pour les fêtes et je voulais savoir si inviter Robbie était une erreur ou un pas vers la réconciliation » déclara-t-elle en tendant l'oreille pour identifier les faits et gestes de son hôte. Peut-être qu'il voudrait en entendre plus avant de parler, alors elle lui fit le plaisir d'éclaircir ses paroles. « En bref, je veux savoir si en ce moment Robbie voit quelqu'un d'autre. Enfin, j'imagine que tu sais de qui je parle. Quelqu'un avec qui il est proche en ce moment, avec qui il aurait eu des affaires louches, quelqu'un arborant une chevelure naturellement blonde. Pas forcément une fille quoi ». En d'autres termes, elle demandait de façon implicite si les rumeurs concernant cette personne blonde l'impliquait lui et non quelqu'un d'autre. Elle sait les deux garçons proches, très proches, et elle a toujours eu un doute concernant leur amitié. Y avait-il plus ou c'était juste de la bonne camaraderie à la sauce LGBT ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Oldschool Empty
MessageSujet: Re: 03. Oldschool   03. Oldschool EmptySam 23 Juin - 19:43

« Tu sais très bien la raison de ma visite Glenn »

Dire que Glenn fut surpris en entendant ces mots étaient un euphémisme. Il n'avait absolument aucune idée de la raison de la venue de la blonde chez lui et il n'aimait pas du tout le ton accusateur qu'elle avait prit. C'était exactement le genre de ton que prenait l'héroïne insipide des séries pour ado quand elle confrontait sa rivale à propos de son petit ami peut-être infidèle. Aussi leva t-il un sourcil et lança un regard vide vers Hallie, attendant qu'elle continue. Il sentait déjà que la conversation qui allait suivre serait des plus houleuses. Et il ne fut pas déçu. La choriste commença à lui raconter sa vie, parlant de sa mère qui venait et de Robbie qui était invité mais elle avait des doutes etc … Franchement, tout ceci ne le concernait pas et il s'en fichait royalement. Il y avait des choses bien plus intéressante que la vie de famille de Hallie Je-Suis-Plus-Ennuyeuse-Que-La-Pluie Halloway. Et il lui fit bien comprendre en ne cachant pas son dédain et son ennui. Enfin, elle lacha sa bombe.

« En bref, je veux savoir si en ce moment Robbie voit quelqu'un d'autre. Enfin, j'imagine que tu sais de qui je parle. Quelqu'un avec qui il est proche en ce moment, avec qui il aurait eu des affaires louches, quelqu'un arborant une chevelure naturellement blonde. Pas forcément une fille quoi »

De tout ce à quoi le blond s'était attendu, ce n'était absolument pas cela. D'ailleurs, il eut un peu de mal à comprendre où elle voulait en venir avant que la lumière ne se fasse dans son esprit. Un sourire se dessina lentement sur ses lèvres. Alors comme ça, la pimbêche était jalouse ! Et de lui avec ça ! Même si elle n'avait aucune raison de l'être. Bien sûr, Robbie et lui s'amusait à flirter ensemble et Glenn avait développer cette habitude de s'assoir sur ses genoux mais ils ne le faisaient jamais devant Hallie, ou alors c'était très édulcoré. L'attirance qu'ils avaient ressentis l'un pour l'autre au début de leur amitié c'était rapidement estompé après la seule et unique, mais néanmoins mémorable, nuit qu'ils avaient passés ensemble. Soit il y avait de ça cinq ans. C'était étonnant qu'elle lui sorte ça maintenant alors que ça faisait déjà quelques temps qu'ils sortaient ensembles. Le blond aurait pensé qu'elle mettrait moins de temps à être mise au courant parce que même si ni Robbie, ni lui ne lui avait dit quoi que ce soit, ce n'était pas comme si c'était un secret et pas mal de personnes étaient au courant. Comme Ryder par exemple. Enfin, il sentait qu'il allait pouvoir s'amuser à la torturer. C'était le moins qu'il pouvait faire après qu'elle l'ai accusé d'être un briseur de ménage. Il était beaucoup de chose mais certainement pas ça. Il éclata de rire avant de prendre la parole avec un ton plus que condescendant.

-Tu es tellement adorable, la même subtilité qu'un cachalot dans un magasin de porcelaine. Qu'est ce qui a bien pu te mettre la puce à l'oreille ? Notre façon de flirter ensemble ? Ou le fait que Robbie fasse un siège des plus confortables; En tout cas, rien de cela ne prouve une quelconque aventure entre nous deux ! Mais qu'est ce que tu sais à propos de la relation entre Robbie et moi ? Et pourquoi ce soudain intérêt ? Y aurait-il de l'eau dans le gaz ? Je suis vraiment curieux de savoir.

Et voilà, il n'avait rien dit pour la rassurer mais il n'avait pas non plus confirmer quoi que ce soit. Certes, il voulait qu'elle parte au plus vite, mais il avait une occasion en or de l'humilier et il n'allait certainement pas passer à côté. Ce n'était pas qu'il ne l'aimait pas mais elle l'insupportait avec son air de sainte nitouche et cette façon qu'elle avait de se complaire dans l'apitoiement sur soi-même. Au lieu de venir le voir, elle ferait mieux de sauver son couple ou de tourner la page.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Oldschool Empty
MessageSujet: Re: 03. Oldschool   03. Oldschool EmptyVen 3 Aoû - 14:19

Les bras croisés, de même que ses jambes de gazelles, la jeune femme posait un regard presque accusateur sur le petit blond, comme s'il était au courant de choses sur la vie de couple plus si paisible d'Hallogan, des choses qu'elle-même pourrait ignorait. Enfin, à ce stade là des investigations, il était carrément impossible d'utiliser le conditionnel: il savait des choses. Point barre. Et on pouvait dire que sa relation avec Robbie lui avait mis du plomb dans la cervelle à la petite Halloway, beaucoup même. Elle avait du faire face aux critiques sur sa relation qui ne serait jamais stable selon les premiers offenseurs, et maintenant qu'elle vivait de façon indépendant de sa famille, elle ne pouvait se baser que sur elle-même, et une toute petite base d'amis. Les révélations de Glenn ? Elle les attendait de pied ferme. Son attitude reflétait son impatience, et Glenn semblait l'avoir si bien noter qu'il ne s'arrêta plus lorsqu'il prit enfin la parole, assommant la choriste à coup de sarcasmes et de perversité malsaine qu'on reconnaissant bien ici le tempérament du McAllistair: méchant tout en servant la vérité.

« Donc c'est toi ? La blonde ? » fit-elle, concluant de façon trop hâtive et en se relevant, presque furibonde, avec que sa voix restait des plus calmes. On aurait presque dit qu'elle se levait pour mieux se jeter sur lui et lui faire avaler sa langue. Puis vint le calme après la tempête, et elle repensa aux paroles du jeune homme. « En tout cas, rien de cela ne prouve une quelconque aventure entre nous deux ! ». Connaissant Glenn, il ne se serait pas caché d'avoir eu quelques rapports plus qu'amicaux avec Robbie si Hallie lui donnait la possibilité d'en parler en toute franchise. Elle se surprit à soupirer, et retomber comme une infirme sur le canapé du styliste. Si ce n'était pas lui, alors la seule coupable était Leah. Forcément, Leah était toujours dans les embrouilles de tous les couples, avant Hallogan elle s'était acharnée sur Willford, le couple formé par Savannah et Ryder. Et en réfléchissant un peu plus sur les dires du garçon qui se trouvait à quelques mètres d'elle, elle se leva une nouvelle fois d'une façon aussi déterminée que si elle voulait vraiment lui faire avaler sa langue. Il s'était peut-être rien passé entre lui et Robbie récemment mais .. quand était-il d'avant ? Etait-ce avant sa petite relation avec son beau blond qui la rendait folle ou avant cette blonde qui venait envenimer les choses entre ce beau blond et elle, la folle ? Prise d'une nouvelle piqûre de tranquillité, elle reposa son postérieure au fond de son coussin. Cette manie de se lever et de rasseoir en devenait franchement ridicule.

« Ce que je sais ? Qu'il est aussi attiré par les garçons et que tu l'es tout autant » répondit-elle, comme si elle refusait de croire que son Robbie pouvait aussi avoir eu des attirances avec des garçons. Vraiment, ça devenait franchement déconcertant de se rendre compte que son petit ami était le man whore de Lima. Ressemblait-elle à un bonhomme pour qu'il ait quelconque rapports avec elle ? Pire, ressemblait-elle à Glenn ?! « Et personnellement, j'ai toujours cru en l'éventualité d'un passé, peut-être pas amoureux mais .. corporel entre vous deux » confia-t-elle, en prenant soin de ne pas se choquer en adoptant un vocabulaire un peu trop familier. Nan, elle n'utiliserait pas le mot « sexuel » dans leur discussion, cela mettrait Hallie mal à l'aise d'une part, et aussi Glenn en verrait peut-être l'occasion de lui raconter ces détails-là, qu'il devait trouver tout bonnement croustillants à souhait. Elle se calma alors, et ne se releva plus pour rien. Maîtresse de ses émotions, elle leva légèrement la tête en direction du blondinet et lui posa une question qui avait tout risque de le déconcerté: « Tu crois que je m'en fais pour rien ? » lui demanda-t-elle comme s'il était son ami et qu'elle en attendait une réponse susceptible de lui permettre de se remettre en question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Oldschool Empty
MessageSujet: Re: 03. Oldschool   03. Oldschool EmptyLun 1 Oct - 1:44

Cette fille n'avait vraiment aucune classe ni aucune retenue. Elle ne cessait de gigoter dans tous les sens, se levant et se rasseyant sur le sofa comme si des punaises enflammées s'essayaient à la pyrotechnie sous son postérieur. Son comportement n'avait rien de celui d'une dame et il entendait déjà sa grand-mère maternelle et sa mère s'indigner face à se manque d'éducation. Dans sa famille maternelle on ne plaisantait pas avec les bonnes manières. Un peu de sang bleu coulait dans les veines de sa famille et c'était assez pour exiger le comportement le plus parfait de la part de ses membres. En plus, sa grand-mère était très vieille école ce qui s'était reflété dans l'éducation de Mrs McAllistair qui avait mis un point d'honneur à inculquer ces mêmes valeurs à ses enfants, bien qu'elle soit beaucoup moins stricte que la douairière. Mais aucune des deux n'auraient supporté de voir une jeune femme se conduire comme Hallie. Glenn, un sourire aux lèvres, se demanda s'il devait les présenter l'une à l'autre lors de la prochaine visite de sa mère à Lima. Cela voudrait certainement le détour. Il leva les yeux au Ciel lorsqu'elle lui demanda si la fameuse blonde en question était lui même.

-Est-ce que j'ai l'air d'avoir changer de sexe pendant ses dix dernières minutes ? Parce que je n'ai jamais été ''la blonde'' ma belle. Pour des raisons évidentes.

Après ça, elle plongea dans ses pensées avec un air de réflexion si intense que Glenn était sûr de pouvoir entendre les rouages tourner dans sa tête s'il faisait attention. Elle soupira bruyamment avant de s'avachir complètement dans son canapé (là, le blond faillit lui dire ce qu'il pensait exactement de son comportement mais se ravisa. Il n'était pas Mme de Rotschild après tout) sous le regard un peu perplexe du créateur. Hallie prenait rapidement ses aises dans son appartement, elle semblait avoir oublier qu'elle n'était pas du tout en territoire allié, ce qui n'avait rien d'étonnant si on en croyait sa capacité de concentration plus que limitée. Et hop ! Elle se remit debout avant de se laisser tomber, de nouveau, sur son sofa. Il allait surement devoir le remettre en état après autant de mouvements brusques (d'accord, ce sofa avait connu pire mais même). Alors que Glenn commençait à se demander si Hallie n'avait pas tout simplement oublier où elle était, elle reprit enfin la parole, révélant qu'elle était apparemment au courant de la bisexualité de son cher et tendre. Même si elle ne devait pas le savoir depuis longtemps à en croire son expression vaguement incrédule. Sans blague, où avait-elle vécu ses dernières années ? Presque toute la ville était au courant du caractère ''fêtard'' de Robbie, et depuis des années. Ce n'était pas du tout un secret. Cette fille était d'un naïf, c'était affligeant. Si elle lui avouait qu'elle croyait encore au Père Noël, il n'en aurait pas été surpris le moins du monde. Lorsqu'elle lui dit qu'elle soupçonnait quelque chose entre Robbie et lui, Glenn se contenta de lui sourire. Il décida ensuite de lui ôter ses doutes, par charité et parce qu'elle lui faisait un peu, beaucoup, pitié.

-Tu as bien raison, il y a eu quelque chose de ''corporel'', comme tu dis, entre nous. C'était super, comme tu dois le savoir maintenant, et c'est fini, tu n'as pas besoin d'en savoir plus.

Est-ce que Glenn savait qu'il ne faisait que la torturer en ne lui avouant pas la date de cette aventure ? Bien sur. Est-ce qu'il s'en amusait ? Évidemment ! Il n'allait pas lui raconter en détails non plus, ça ne regardait personne si ce n'était les deux protagonistes en question. Et la faire enrager était tout simplement trop drôle. Puis elle lâcha une phrase totalement inattendue.

« Tu crois que je m'en fais pour rien ? »

Elle semblait vraiment croire qu'ils étaient amis, qu'il était son gay bestfriend et qu'ils pouvaient tout se dire. Mais d'où sortait cette femme sans blague ? Glenn eut soudain envie d'un ou plusieurs verres. Il devait bien avoir du vin quelque part. Il se reprit rapidement et soudain d'humeur magnanime, lui répondit non sans sarcasme.

-Franchement, je sais pas pourquoi tu viens chercher des conseils auprès de moi dans la mesure où je ne pige pas comment Robbie et toi avez pu vous mettre ensemble en premier lieu mais bon, c'est pas mon problème. J'en sais rien. J'adore Robbie mais personne n'a jamais dit qu'il était un parangon de vertu, et c'est très bien. Peut-être qu'il a changé, peut-être pas, mais il est un peu trop tard pour se poser toutes ses questions. Il fallait mener ton enquête un peu plus tôt. Maintenant, tu vas me dire pourquoi t'es vraiment là à m'interroger ? Tu fais partie d'Interpol ? J'en doute mais qui sais ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
03. Oldschool Empty
MessageSujet: Re: 03. Oldschool   03. Oldschool Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Oldschool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-