Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Let us start our family over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
03. Let us start our family over Empty
MessageSujet: 03. Let us start our family over   03. Let us start our family over EmptyVen 27 Avr - 18:31

La sonnerie aiguë du four avertit enfin Ashandra que les pancakes étaient à température et elle lâcha son roman sur le comptoir pour aller sortir le plat brûlant. Restant un instant arrêtée devant la vitre à contempler la couleur délicieusement dorée de ces crêpes épaisses sur lesquelles elle voyait déjà couler le sirop d’érable, elle jeta un coup d’œil vers l’horloge pendue à côté de la porte puis enfila ses gants pour se hâter de les sauver d’une cuisson trop longue. Elle était tombée du lit à l’aube, sans doute trop nerveuse pour continuer à dormir alors que pour la première fois ils allaient officiellement prendre le petit-déjeuner tous ensemble, et depuis elle n’avait pas arrêté. Elle voulait que tout soit vraiment parfait. Encore plus que d’habitude. Plantée au milieu du passage, les mains sur les hanches dans son tablier bleu, elle tournait la tête en tous sens pour s’assurer que tout était en place. Le café restait au chaud, elle avait sorti un assortiment de thé, des viennoiseries qu’elle était allée acheter, des bagels, les pancakes venaient compléter la table qui débordait alors qu’elle retournait déjà vers le frigo pour en tirer les œufs et se préparer à les cuisiner dès que le reste de la famille serait levé. L’odeur de sucre qui flottait dans la cuisine était tout simplement envoûtante mais bien moins que l’idée de retrouver un semblant de famille.

Depuis plusieurs semaines sa mère était toujours absente sans jamais dire pourquoi. Il lui arrivait même de découcher sans crier gare mais peu importaient le nombre de questions qu’Ashandra posait, jamais elle n’avait l’once d’un indice quant à ce nouveau comportement. Elle avait renouvelé sa garde-robe, se maquillait toujours avant de sortir, remettait du parfum. L’étudiante n’était pas idiote et elle se doutait que derrière tout cela il y avait un homme... Et Damon avait vu juste, il ne s’agissait pas de n’importe quel homme, mais du pasteur de la ville voisine où Dracy Moon s’entêtait à aller pour ne pas assister aux offices du révérend Hamilton. Ashandra avait déjà rencontré le pasteur Green, elles avaient assisté ensemble aux offices jusqu’à ce que la fille décide de rester à Lima pour Cassandra. C’était un homme correct, un bon pasteur, du même âge que le père de Cassie sans doute, jamais personne ne s’était plaint de lui au contraire, il était tout entier dévoué à sa communauté. Peu friande de potins la jeune femme ne s’était pas intéressée à ce qui relevait du domaine privé selon elle, mais plus le temps passait et plus elle regrettait ce manque patent de curiosité qui l’avait condamnée à se lancer dans des hypothèses douteuses sur la situation familiale de cet homme. Rares étaient les pasteurs célibataires dans les environs à en croire les commères les plus bruyantes, mais elle n’arrivait pas à imaginer que sa propre mère puisse partir à la conquête d’un homme de dieu qui soit déjà marié. Même pour elle, ça faisait tout de même beaucoup. Et puis enfin Dracy en était venue aux aveux. Mais pas de son plein gré... Il avait fallu que Shandy tombe sur les formulaires d’une demande de divorce et qu’elle prenne son courage à deux mains pour affronter sa mère qui avait fini par lâcher qu’elle était maintenant fiancée et que le révérend Paul Green. La nouvelle avait été assez difficile à encaisser. Ça voulait dire faire une croix définitive sur son père, mais aussi devoir s’accommoder d’un beau-père alors que leur foyer tombait en lambeaux et que ramener un inconnu n’était sans doute pas la meilleure chose à faire pour retrouver la confiance perdue de Damon.

Un bruit de craquement dans les escaliers attira l’attention de la jeune femme qui laissa sa boîte d’œufs pour se diriger vers l’entrée tout sourire. Tout le monde était prévenu. Elle s’y était prise une semaine à l’avance pour s’assurer que son frère accepterait. Mais en voyant sa mère attraper son manteau et le pasteur les clefs de voiture dans la main, son cœur se serra immédiatement et le bonheur lisible sur ses traits s’estompa en un battement de cil. «Maman ? Qu’est-ce que... Que se passe-t-il ?» demanda-t-elle d’un ton hésitant en s’approchant un peu plus du couple. «J’ai déjà tout acheté, où est-ce que vous allez ?» Pinçant ses lèvres en une moue inquiète, elle se doutait déjà de la réponse mais refusait de l’accepter sans l’entendre de la bouche de sa mère. Une semaine passée à le répéter à chaque fois qu’elles se croisaient, à insister auprès de Damon alors que leurs rapports étaient toujours en berne, à promettre à Willow un repas pour fêter son arrivée dans la petite maison de banlieue, et voilà qu’elle mettait les voiles sans prévenir ? Ses sourcils se froncèrent franchement en entendant le soupir excédé de Dracy qui curieusement sembla totalement échapper à son nouveau conjoint. Prenant sa voix mielleuse la plus insupportable, la femme aux cheveux savamment tirés à quatre épingles s’approcha de sa fille pour poser sa main sur son poignet. «Ma chérie, je suis désolée, mais tu comprends, Paul est pasteur, il ne peut pas se permettre ce genre de distraction un dimanche matin.» Écarquillant de grands yeux sous le coup de la colère qui montait en elle, Ashandra entrouvrit la bouche pour protester mais fut coupée dans son élan par la prise de sa mère qui se resserra un peu plus sur son bras. «Ce n’est que partie remise. En attendant profite de ton frère et de Willow.» Relâchant finalement son étreinte Dracy recula avec un sourire hypocrite qui indigna la choriste au-delà des mots puis entraîna son fiancé hors de la maison avant de claquer la porte d’entrée laissant Ashandra seule au milieu du couloir redevenu sombre.

Qu’allait-elle pouvoir dire à Damon et Willow maintenant ? Comment prendraient-ils la nouvelle ? Sûrement aussi mal qu’elle. Comment pouvaient-ils espérer reformer une famille si personne ne faisait d’efforts ? L’arrivée de deux nouveaux membres dans leur foyer n’avait tout de même pas été une mince affaire. Dracy semblait complètement ignorer cette donnée. Elle ne vivait que pour son couple et son futur mariage sans aucun égard pour ses enfants. Ils n’avaient jamais rencontré le pasteur seuls avant que celui-ci n’emménage, et c’était sans même parler de sa fille dont Ashandra n’avait jamais entendu parler avant qu’elle ne passe le pas de la porte avec sa grosse valise. Clignant des yeux pour se tirer de sa torpeur, elle fit demi-tour pour se laisser tomber sur l’une des chaises autour de la table et réfléchir à ce qu’elle pourrait dire ou faire pour apaiser son petit frère qui serait sans doute furieux d’avoir été trompé. Attrapant la bouilloire encore fumante, elle versa une grande quantité d’eau sur le sachet de thé noir puis souffla sur la fumée brûlante à la surface du liquide. À cet instant, elle détestait sa mère et ne s’en voulait même pas d’avoir de telles pensées à son égard tant cette femme se jouait de sa patience. Les premiers bruits à l’étage signifiaient que d’un instant à l’autre ils descendraient, et elle n’avait toujours rien à leur dire si ce n’est la vérité cruelle et brute. Avalant une gorgée trop chaude, elle reposa la tasse et prit sa tête entre ses mains pour se concentrer un peu plus et trouver une solution au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Let us start our family over Empty
MessageSujet: Re: 03. Let us start our family over   03. Let us start our family over EmptyMar 1 Mai - 3:23

    La veille, Willow s'était couchée assez tard. Elle voulait absolument finir de réviser, parce qu'elle savait qu'elle n'aurait pas eu beaucoup de temps le dimanche. Une sortie était prévue depuis plusieurs jours par Ashandra, sa sœur. Enfin sa sœur.. Que lorsque le révérend Green et Dracy Moon seront mariés, ce qui n'arrivera pas avant plusieurs mois. En parlant d'eux deux, la jeune fille n'était au courant qu'il y a quelques semaines de leur relation, alors que la liaison entre son père et sa future belle-mère durait depuis plusieurs mois déjà, et la présence de la fiancée de son père se faisait de plus en plus ressentir. Malgré ça, elle ne doutait de rien, elle se couchait tôt la veille des cours et elle ne voyait donc pas si cette femme dormait chez elle dans sa ville ou non. En tout cas, cette histoire là n'était pas claire, certes, mais elle n'aurait jamais pensé qu'il entretenait une relation avec quelqu'un, ou du moins elle ne pensait pas qu'il la lui aurait caché pendant plusieurs mois. C'était difficile à accepter, mais gâcher le bonheur du révérend ? - car oui, il était très heureux – ça, jamais. Dire non était égoïste et ça ne ressemble pas du tout à la surdouée. Le bon côté des choses, c'est qu'un des rêves de cette dernière était d'avoir un frère ou une sœur. Encore mieux maintenant, puisqu'elle en avait deux et elle s'entendait déjà bien avec Damon et Ashandra, mais plus avec celle-ci. Entre filles, elles pouvaient se confier plusieurs choses et elles se voyaient aussi au lycée, puisque Shandy y travaillait comme assistante. Quant à Damon, elle ne le voyait pas beaucoup, que le week-end et après être rentrée des cours.

    Par conséquence, elle ne lui parlait pas beaucoup et ils n'avaient pas vraiment beaucoup de choses à ce dire, eux qui n'ont pas vraiment les mêmes goûts et occupations ou envie. La vie de chacun des trois était différente et c'était bien normal. Willy et son père venaient de s'installer chez les Moon, dans une petite maison de banlieue il y a pas moins de deux semaines, donc les arrivants n'avaient pas eu beaucoup de temps pour faire connaissance. Encore moins la fillette et sa future belle-mère, elles se connaissaient encore moins, et cette dernière n'avait clairement pas envie de faire des efforts pour connaître un peu plus celle qui deviendra sa fille, ce qui décevait beaucoup celle-ci, qui espérait tant avoir une nouvelle mère modèle et exemplaire. Maintenant, entre le père et sa fille, c'était bien plus grave. Voir que Dracy ne portait pas beaucoup d'intérêt à elle était déjà assez dur à accepter, mais voir qu'en plus, elle s'éloignait de son père, car ce dernier jonglait entre son travail et sa nouvelle vie avec sa fiancée, lui faisait mal et la déstabilisait bien plus qu'elle ne le croyait, et elle comptait bien arranger ça. La dernière semaine s'était bien passée, malgré que son intégration n'était pas encore bien faite. Il faut dire que les lycéens n'étaient pas bien tendre, entre les coups des Cheerios et les attaques de slushies des garçons, la vie au lycée était dure.

    Pour en revenir à ce dimanche matin, une sortie était prévue pour toute la famille au complet, dans le but de passer un bon temps tous ensemble et peut-être de créer des liens. Willy fut brusquement réveillée par des bruits de pas pas très discret – c'est qu'elle n'a pas besoin de grand chose pour se réveiller - dans les escaliers, suivant d'une conversation quelques secondes après, même si elle n'eut pas entendue, endormie comme elle était. Elle resta encore dans son lit mais l'envie de dormir passa, elle sortit donc de son lit pour mettre sa tenue du dimanche, se brosser les dents et se coiffer. Elle n'avait pas oublier la sortie en famille prévue et elle était plutôt contente, c'était un bon moyen de se rapprocher d'eux. Elle sortit donc de sa chambre souriante en descendant de les escaliers, voyant qu'il n'y avait personne ni dans le couloir, ni dans la chambre de Dracy. Elle en conclut donc que son père, Ashandra et la mère de celle-ci étaient dans la cuisine, sûrement entrain d'attendre la jeune fille et peut-être Damon. Se dirigeant vers la cuisine, elle fut surprise qu'il n'y avait qu'Ashandra de présente, et cette dernière semblait à la fois déçue, pensive et énervée, ce qui inquiétait quelque peu la jeune fille. S'approchant de sa demi sœur, cette dernière leva les yeux en la fixant sans rien, elle s'avança vers elle pour l'embrasser puis recula en montrant un petit sourire sur son visage et regarda une dernière fois autour d'elle avant de parler. « Bonjour Ashandra.. Tu vas bien ? » demanda-t-elle avec un grand sourire. Il n'y avait aucun bruit et elle rajouta. « Et.. Où sont papa et Dracy ? J'ai vu la porte de leur chambre entre ouverte et ils n'y avait personne.. Et apparemment, ici non plus. Tu sais pas où ils sont passés ? » rajouta-t-elle une dernière fois en effaçant ce petit sourire, voyant que Ashandra était un peu paniquée. Elle l’envahissait avec deux questions d'un seul coup. Elle attendait une réponse de sa demi-soeur, quand elle entendit des bruits de pas venant des escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Let us start our family over Empty
MessageSujet: Re: 03. Let us start our family over   03. Let us start our family over EmptyJeu 7 Juin - 15:17

Damon se réveilla en sursaut lorsque la sonnerie de son téléphone portable retentit. Tout en se maudissant pour avoir oublié de mettre l'appareil sur silencieux avant de s'endormir, le jeune homme tendit la main vers le fauteur de troubles enfin de découvrir l'identité de la personne qui allait probablement passer un sale quart d'heure plus tard. Le regard encore flou, il parcourut des yeux le texto de l'un de ses amis qui l'invitait à une fête le soir même, lui promettant alcool, drogues et filles à volonté. Malgré sa mauvaise humeur, Damon sourit doucement face à cette bonne nouvelle. Il jeta son téléphone sur le sol et se retourna dans son lit, emmitouflé dans sa couette. Il était encore tôt, à peine neuf heure, et il était hors de question qu'il se lève tout de suite, surtout un dimanche matin. Sachant qu'il s'était couché il y avait à peine quatre heures, ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait devenir matinal. Damon referma les yeux, le sommeil le guettant de nouveau, mais un bruit de pas près de la porte de sa chambre le fit revenir à la dure réalité. Il n'avait pas le choix, il devait se lever et participer à cette mascarade que sa charmante sœur avait prévu. Un petit déjeuner familial... Caché sous ses couvertures, Damon ne put retenir un grognement. C'était l'une des idées les plus stupides qu'Ashandra n'ait jamais eu.

Quelle famille ? Damon se le demandait. La sens de ce mot avait perdu toute signification quelques années plus tôt à Des Moines, et la situation dans laquelle Ashandra et lui se trouvait ne faisait qu'accentuer ce sentiment d'ironie. Leur père était un criminel, tenu éloigné de sa famille dans une prison de haute sécurité. Leur frère ainé avait décidé de les rayer de sa vie afin de vivre une existence paisible loin d'eux. Ashandra n'était qu'une fille égoïste, une très bonne comédienne que tout le monde prenait en pitié mais qui ne pensait qu'à sa petite personne. Quant à Dracy... Malgré la tristesse qu'il éprouvait lorsqu'il pensait à sa sœur, la souffrance qu'il ressentait face à sa mère était encore plus forte. Lors du départ de sa sœur pour ce pays dont il avait oublié le nom, il avait été le seul à être présent pour elle, à être là pour s'occuper de sa mère dépressive. Damon avait été celui qui l'avait consolée chaque fois qu'elle ne se sentait pas bien, il lui avait donné ses médicaments tous les jours, avait su empêcher quelques tentatives de suicide. Il avait travaillé comme un forcené chaque soir, chaque weekend, jonglant avec difficulté entre ses études universitaires et ses petits boulots d'étudiant, afin de garder un toit au dessus de la tête de sa mère, pour pouvoir se permettre d'acheter ses médicaments. Lorsque tout le monde les avait abandonnés, les laissant derrière eux comme de vulgaires inconnus dont on avait honte, Damon avait été le seul à prendre soin d'elle. Il n'avait jamais eu le droit à un merci. Jamais. Il avait essuyé les crises de colère de sa mère, les reproches de sa sœur, mais jamais on ne l'avait remercié. Et maintenant, tandis que Dracy refaisait sa vie, lui était là, spectateur invisible de cette vie de famille dont il ne faisait visiblement plus partie. Il le savait, c'était en grande partie grâce à lui que sa mère était de nouveau cette femme pleine de vie, une personne heureuse et non plus l'ombre d'elle-même comme cela avait été le cas quelques années plus tôt. Pourtant, Dracy ne lui en était visiblement pas reconnaissante. Maintenant, le regard maternel glissait sur lui comme s'il n'existait pas, comme s'il n'était qu'un meuble insignifiant au sein de cette maison.

Si la situation avait été légèrement différente, Damon aurait probablement ri au nez de sa sœur lorsqu'elle l'avait supplié de participer à cette journée familiale. Pour lui, la famille n'était qu'un leurre, une image que les Moons renvoyaient aux autres mais qui en réalité n'existait pas. Un mythe, voilà ce que représentait leur foyer. Ashandra se faisait d'ailleurs un plaisir de lui cracher au visage combien son comportement était une honte, une insulte pour leur famille. Combien il lui faisait pitié, lui et son attitude frivole, lui et sa déchéance. Que pensait-elle ? Qu'après s'être battu pendant tant d'années sans recevoir la moindre reconnaissance, il allait agir comme un frère et un fils modèle, et dire amen à tout ce qu'on lui demandait, la bouche en cœur ? Ne comprenait-elle pas qu'il souffrait bien plus que les autres membres de cette soit-disant famille ? Ne voyait-elle pas que, malgré tout ce qu'il avait pu donner, il avait tout perdu ? Non, Ashandra s'en fichait. Tout ce qui comptait pour elle, c'était les apparences, rien de plus. Oui, en d'autres circonstances, Damon aurait envoyé balader sa sœur, tout en gâchant la journée en se présentant ivre et en créant une esclandre. Mais il ne pouvait pas. Il avait une sœur, maintenant, et la jeune Willow n'était pour rien dans cette catastrophe qu'était leur famille à jamais meurtrie. Damon n'en avait que faire de l'opinion de sa mère et de sa sœur à son sujet, mais la lycéenne n'avait pas à pâtir de l'ambiance qui régnait au sein de leur foyer. Et c'était pour cette unique raison que Damon avait accepté de participer à cette journée en famille. Willow semblait être une jeune fille sensible et intelligente, et Damon ne voulait pas qu'elle se retrouve coincée au milieu de la tempête qui sévissait chez les Moons. Après tout, elle n'avait rien demandé, cette gamine.

De mauvaise grâce, Damon s'extirpa de son lit. Il se frotta les yeux longuement, tentant de faire disparaître la fatigue qui alourdissait ses paupières et la sensation de manque qui faisait légèrement trembler ses mains. Il savait que la matinée passerait beaucoup plus facilement avec de l'ecstasy mais il avait assez d'amour propre pour savoir que ce n'était pas une bonne idée de se présenter à ce petit déjeuner complètement drogué. Il allait devoir prendre sur lui, parce qu'il se sentait déjà au bord de la crise de nerf, mais ce n'était que quelques heures difficiles à passer, et bien vite il pourrait quitter le domicile familial afin de vivre pleinement cette vie qui était désormais la sienne. Prenant son courage à deux mains, Damon se saisit d'un pantalon et d'un t-shirt propres qu'il enfila à la hâte avant de quitter sa chambre pieds nus. Il rejoignit la cuisine d'un pas traînant et fut accueilli par les voix de sa sœur et de la jeune Green. Lorsqu'il pénétra dans la pièce, il ne vit que les deux jeunes filles, mais aucune trace de sa mère et de son fiancé. Un coup d'oeil au visage de sa sœur et son air furibond, et Damon comprit. Un sourire teinté d'ironie étendit ses lèvres tandis que, sans un mot, il se dirigea vers la cafetière avant de se servir une tasse du breuvage fumant. Il but quelques gorgées avant de se tourner vers les deux filles. « Dracy et le révérant nous ont fait faux bond, n'est-ce pas ?  Tellement prévisible... » Sans un autre regard pour sa sœur, Damon s'installa à la table avant de porter son attention sur Willow. « Désolée, » lui dit-il avec sincérité. « Tu apprendras bien vite que chez les Moons, les gens partent régulièrement sans un mot ni une explication. Demande à Ashandra, c'est la reine en la matière. » Damon savait qu'il allait trop loin, mais surtout que Willow n'avait pas à subir sa colère et sa déception. Mais il en avait assez de voir les gens qui étaient censés éprouver un intérêt pour lui partir sans un regard en arrière. Et de toute façon la jeune lycéenne devait vite comprendre comment fonctionnait la famille Moon avant d'être elle aussi déçue par l'égoïsme certain de cette famille.


Dernière édition par Damon Moon le Mer 20 Juin - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Let us start our family over Empty
MessageSujet: Re: 03. Let us start our family over   03. Let us start our family over EmptyVen 8 Juin - 13:34

Le thé brûlait sa gorge mais son corps tout entier était devenu comme inerte sous le coup de la colère. Ashandra essaya de prendre de profondes inspiration pour se calmer et retrouver un sourire paisible comme celui qui avait illuminé ses traits depuis qu’elle s’était levée, mais rien n’y faisait, l’air semblait se coincer dans le fond de sa gorge sans jamais remplir ses poumons. Elle étouffait littéralement de rage contre sa mère et son maudit égoïsme. Pourquoi l’appeler encore “maman” quand le lien entre elles avaient été réduit à un toit commun et quelques gènes ? Malgré tout, la jeune femme n’avait pas voulu se résigner. Elle s’entêtait à aller vers elle, à lui poser des questions sur ses journées, sur sa rencontre avec le révérend, sur tout et n’importe quoi, dans un effort désespéré pour entretenir une conversation. Mais les réponses étaient rares, souvent désagréables, et jamais suivies de questions à son sujet. Elle aurait aimé se moquer de tout cela. Ne faire que passer dans la maison, pour dormir et manger de temps à autre, comme Damon. Seulement elle avait cette stupide envie de recoller les morceaux qui jamais ne la lâchait. L’arrivée du pasteur et de sa fille avait été aussi abrupte que bénéfique pour elle. Bien que le père Green fût souvent occupé à Lafayette, il animait tout de même les dîners avec sa présence charismatique et contrebalançait les gloussements feints de Dracy à la moindre de ses remarques. En tant que bonne chrétienne jamais elle n’aurait dû manquer de respect de la sorte à sa mère, même en pensées, mais tout ce qu’Ashandra ressentait pour cette femme, lorsqu’elle découvrait ce personnage hideux qu’elle s’était créé, c’était du dégoût. L’atmosphère qui l’entourait lorsqu’elle était avec son futur mari ne ressemblait en rien à celle dont elle se souvenait lorsqu’elle était encore mariée à Parker et qu’ils habitaient tous à Des Moines. Ce n’était pas du bonheur qu’elle percevait, mais de la comédie, des cajoleries enjôleuses qui ne ressemblaient pas à des preuves d’amour mais plutôt à une démonstration en règle. Tout sonnait faux, tellement forcé. Parfois, la jeune femme sentait les traits de son visage se contracter et détournait le regard pour ne pas trahir son mépris pour la scène qui se jouait devant elle. Mais ce matin là elle était prête à tout oublier et à sourire avec sincérité. Elle était prête à prendre sur elle une fois de plus et à se convaincre que tout était réel, et que Dracy ne cherchait pas simplement à se racheter une réputation. Elle qui avait jadis été une femme si pleine d’entrain, si naturelle et enjouée... Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même maintenant que les précieux accessoires de sa vie parfaite avaient disparus et qu’il ne restait plus que les problèmes qu’elle dissimulait sans doute à toute la communauté. Enfonçant ses doigts dans ses cheveux bouclés, elle enfouit sa tête entre ses coudes, le front contre la table, désespérée à l’idée que Damon en profite pour s’échapper et que Willow qui avait de tous été la plus enthousiaste à cette idée ne se rende compte du peu de valeur de la famille dans laquelle elle était tombée.

Un bruit dans l’escalier la tira de ses pensées et lorsqu’elle vit sa petite sœur dans l’embrasure de la porte, Ashandra se redressa en souriant timidement pour retrouver sa contenance. N’osant pas encore lui annoncer la nouvelle, elle la prit dans ses bras pour lui rendre son étreinte, respirant une seconde l’odeur du shampooing dans ses cheveux. Elles utilisaient le même, mais dans ses cheveux à elle il avait une odeur plus sucrée, plus enfantine. Ou bien était-ce elle qui cherchait à l’infantiliser ? Huit ans d’écart ce n’était pas rien, surtout lorsqu’on ne se connaît que depuis quelques jours et que la vie vous destine à faire un morceau de chemin ensemble. Néanmoins l’adolescente n’avait jamais bronché. Son caractère doux lui rappelait le sien, cette lueur d’innocence dans le fond des yeux que Shandy avait égarée avec le temps. Elle regrettait un peu de l’avoir inscrite à McKinley. Elle mieux que personne savait que ce lycée était cruel et qu’à son âge, avec son caractère et sa situation, elle ne serait certainement pas épargnée. Mais n’aurait-ce pas été le cas partout ailleurs ? Au moins là-bas elle pouvait garder un œil sur elle, et elle savait que le Celibacy Club représentait un refuge pour les moments les plus difficiles. Pas une fois encore la jeune fille ne s’était plainte des Cheerios ou de ces brutes épaisses de footballeurs. Malgré ses hésitations, Ashandra avait fini par se taire. Mieux valait attendre qu’elle vienne à elle plutôt que de forcer les choses... Damon en était un exemple éclatant. «Ça va oui ! J’espère que tu dors bien dans ta chambre. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me le dire surtout. On peut monter le chauffage par exemple ! Il fait tellement froid en ce moment...» Essayant de prendre un ton enjoué, elle voulait détourner l’attention de la lycéenne, mais la question fatidique ne tarda pas à tomber. «Ils sont...» pinçant ses lèvres d’un air gêné en entremêlant ses doigts autour de l’anse de sa tasse, elle releva les yeux pour regarder Willow d’un air navré. «Ton père a dû aller à Lafayette en urgence, ils avaient besoin de lui là-bas, et maman l’a suivi pour lui prêter main forte.» mentit-elle avec conviction. Elle n’avait pas eu droit à la véritable raison de leur départ, et rien ne lui disait qu’ils n’étaient pas partis pique-niquer au bord du lac pour profiter du jour de congé qu’elle avait imposé de force au révérend... Mais ça, sa demi-sœur n’avait pas besoin de le savoir et elle préférait la protéger de l’égoïsme de sa mère le plus longtemps possible. Les rapports entre Willow et le reste de la famille restaient un mystère pour elle. Elle savait qu’elle avait une très grande admiration pour son père qu’elle aimait plus que tout et pour qui elle endurait tous ces changements brutaux sans ciller. Mais quid de Dracy et Damon ? Au fond d’elle-même, Ashandra redoutait un peu que sa mère ne fasse preuve du même égoïsme qu’avec elle quand son beau-père n’était pas dans les parages. Sans doute avait-elle oublié de relire Cendrillon avant de se fiancer à nouveau en adoptant par extension la fille d’un mariage précédent... Quant à Damon, avait-il jamais discuté avec la lycéenne ? Elle ne tarderait pas à le savoir. La simple pensée qu’il puisse la rejeter comme il le faisait avec elle déforma à nouveau son visage avec un froncement de sourcils furieux. «Mais ce n’est rien ! J’espère que tu as faim parce qu’on va devoir manger leur part aussi !»

Tirant une chaise pour l’inviter à s’asseoir, elle poussa vers elle le plat de pancakes encore fumants après avoir été réchauffés au four et le sirop d’érable avant de retourner au comptoir de la cuisine pour récupérer la tasse de thé encore pleine qu’elle avait abandonnée. Un bruit derrière elle lui fit faire volte-face et enfin le visage de son frère apparaissait, illuminé de ce même sourire froid et déçu qu’elle lui trouvait toujours. Il n’avait pas besoin de plus d’explications pour savoir ce qui s’était passé... Il avait toujours été beaucoup plus cynique et perceptif qu’elle. Preuve s’il en était il avait su des semaines avant elle que quelque chose se tramait dans la vie de leur mère alors qu’il n’était presque jamais à la maison. Comment pouvait-il être si intelligent et fin et gâcher tout son talent dans des soirées sans fin et du cambouis ? Dire qu’il avait enfin accepté de lui faire face et que sa mère venait une fois de plus de tout gâcher. Rien que cette idée suffit à soulever le cœur d’Ashandra sous le coup de la colère et ses doigts se resserrèrent de plus belle sur la tasse trop chaude. Il se détourna presque aussitôt d’elle pour parler avec douceur à Willow, mais ses mots se firent qu’aggraver la rage qui bouillait en elle. «Damon !» siffla-t-elle entre ses dents. Son ton avait plus agressif qu’elle ne l’aurait voulu, et après une profonde inspiration, elle retrouva un semblant de tranquillité pour reprendre. «Le pasteur a été appelé pour une affaire urgente et maman l’a suivi.» Il ne l’avait jamais pardonnée, et elle avait abandonné l’idée de se justifier. Il ne pourrait pas comprendre de toute façon. Et il était hors de question de laisser une autre crise éclater devant leur nouvelle petite sœur. «Mais nous n’avons pas besoin d’eux pour accueillir Willy comme il se doit.» dit-elle avec un entrain un peu forcé. «Le petit-déjeuner se fera entre frères et sœurs ! Je t’ai sorti une assiette à côté de Willow, Damon. Comment est-ce que vous voulez vos œufs ?»


Dernière édition par Ashandra Moon le Mar 12 Juin - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. Let us start our family over Empty
MessageSujet: Re: 03. Let us start our family over   03. Let us start our family over EmptySam 9 Juin - 23:09

Toutes les petites attentions d'Ashandra faisaient plaisir à Willow, elle se sentait bien dans sa nouvelle famille et elle aimait déjà beaucoup Ashandra. Certes, elles ne se connaissaient pas depuis bien longtemps mais la façon dont la membre des Second Chances s'occupait – si on pouvait dire ça comme ça, puisque oui, c'était bien elle qui s'occupait le plus de la jeune depuis l'arrivée de cette dernière à Lima – d'elle comme si elles se connaissaient depuis toujours la rassurait. De plus, l'avantage d'être au lycée de McKinley était que la surdouée se sentait en sécurité avec sa futur demi-soeur toujours près d'elle en cas de problèmes. Pas toujours puisque les méchantes filles ou les brutes du lycée ne perdaient une occasion de pouvoir embêter et attaquer celle qui ne cherchait rien ni personne. De toute façon, elle ne pouvait pas s'en pleindre car si Shandy ne travaillait pas en lycée, la futur petite soeur de l'assistante à WMHS en aurait subit bien pire que ce qu'elle subissait actuellement à l'enceinte de l'établissement situé à Lima. Un sourire apparut sur son visage. «  Merci beaucoup Ash, pour l'instant j'ai besoin de rien mais si j'ai un problème je te ferai signe. » répondit-elle en rassurant sa sœur. D'un coup, le beau sourire rayonnant qu'on put voir sur le visage de la belle Willy disparut d'un coup lorsqu'elle vit Ashandra gênée. Cette petite n'était pas idiote et elle voyait bien que quelque chose clochait. Voyant que sa sœur ne termina pas sa phrase, elle décida de répondre bien vite pour essayer de comprendre ce qu'elle voulait dire. « Ils sont..? demanda-t-elle en s'approchant de Shandy, pour ensuite la fixer. Un petit silence s'installa quelques secondes mais fort heureusement, la jeune femme âgée d'une vingtaine d'années le brisa. « Oh.. D'accord. Je m'y attendais pas mais c'est pas grave.. » rajouta-t-elle en baissant la tête, l'air déçu. Pour une nouvelle, s'en est une, elle ne s'y attendait vraiment pas du tout. Pour une fois, elle pensait qu'ils allaient tous pouvoir passer une journée en famille sans problèmes, sans disputes, avec la joie et la bonne humeur. Malheureusement tout ça venait de tomber à l'eau, mais Ashandra n'allait pas laisser tomber ce qu'elle préparait depuis de nombreux jours déjà, sous pretexte que les parents soient absents. Non, la fille du révérent Green et les grands enfants de Dracy Moon allaient quand même être tous les trois et ils allaient faire en sorte que cette journée se passe tout aussi bien que prévu. Ashandra allait bien mettre tout en œuvre pour que cette journée en « famille » se passe comme une des plus normales en famille, car oui, la relation entre Damon et sa grande sœur était plutôt très tendue. Damon n'hésitait pas à lui envoyer quelques pics ce qui mettait mal à l'aise sa sœur, mais surtout Willow qui ne se sentait pas à sa place et qui avait l'impression d'être un poids pour sa demi-soeur qui devait s'occuper à la fois de son frère.. et de sa sœur. Quant à son père, elle ne lui en voulait pas. Pourquoi devrait-elle lui en vouloir alors que c'était urgent ?

« Et puis bon, c'est une urgence. Il faut s'y attendre avec son travail. Je me demande quel était l'urgence, je lui demanderais ça quand il reviendra. C'est pas comme si on aura pas une autre occasion de sortir tous ensemble. » disait-elle avant de recommencer à sourire. Elle avait raison, ils sortiraient sûrement un jour ou un soir tous ensemble. Heureusement, elle croyait ce que disait Ashandra, c'était sûrement mieux pour elle, car elle allait être bien plus déçue qu'actuellement. Malheureusement, si elle demandait vraiment à son père quel était l'urgence alors que tout cela n'était que mensonge, celle-ci allait devoir s'expliquer et ça n'allait pas faire vraiment plaisir à Willy, de voir qu'on lui mentait. Enfin.. ce n'était pas bien grave et il fallait mieux ne pas dire la vérité à la jeune afro-américaine. « Oh oui, j'ai très faim Ashandra. Mais peut-être pas assez pour tout manger. » rajouta-t-elle en riant. Voyant que sa sœur tira la chaise pour inviter sa jeune sœur à s'asseoir, tout en souriant, celle-ci ne tarda pas à venir s'asseoir, en regardant la table pour voir ce qu'il y avait au menu de ce petit-déjeuner. Il y avait déjà de quoi boire, manger et Ashandra allait sûrement pré D'un coup, la conversation se coupa net lorsque Willow se retourna pour voir que Damon entra dans la cuisine, apparemment il venait tout juste de se réveiller. Il n'y avait plus aucun bruit et Willy suivait de l'oeil ce que son futur demi-frère faisait. Pas un bonjour ni rien, quelle politesse ! Mais c'était tellement prévisible.

Les deux afro-américains n'eurent pas beaucoup parler depuis l'arrivée de la jeune lycéenne, ce qui était bien dommage. Justement, c'était l'occasion de parler aujourd'hui et de faire un peu plus connaissance lors de cette sortie, tous les trois. Miss Green comptait bien faire le premier pas. Ce qui l'inquiétait, c'était que peut-être le jeune homme n'avait pas beaucoup envie de parler avec elle, de l'intégrer dans sa famille, d'être agréable et gentil avec elle et toute sorte de choses. Elle ne savait pas du tout ce qu'il pensait, elle ne savait pas du tout qui il était à part qu'il était un drogué et un alcoolo, tout ce qui était mal. Elle n'avait pas envie de fréquenter ce genre de personne, elle savait très bien que ces personnes-là allaient l'entraîner à faire tout et n'importe quoi. Mais elle faisait confiance à son frère, si il avait un peu d'humanité, il ne l'entraînerait pas à faire n'importe quoi et puis de toute façon, Ashandra était toujours là en cas de problème, c'était certain. D'ailleurs, Willy se rendait compte de la chance qu'elle avait d'avoir rencontré Shandy, une fille aussi gentille et attentionnée, une personne qui lui ressemblait et surtout, son modèle féminin. Enfin bref, elle vit Damon prendre son café, toujours dans le plus grand silence quand il se tourna ensuite en buvant. Elle se sentait mal, Damon venait de lui mettre le doute sur ce que la sœur de celui-ci lui avait dit quelques secondes plus tôt. La dernière phrase du jeune homme gêna énormement à la fois Willow et surtout Ashandra. C'était de la pure provocation et la jeune Green n'aimait pas du tout la façon dont il le faisait. Miss Moon devait vraiment avoir fait quelque chose de mal envers Damon pour que ce dernier se comporte comme ça avec elle. Ou bien, elle n'avait rien fait du tout, après tout la jeune ne connaissait pas son demi-frère. La sœur de ce dernier contre attaqua bien vite en ayant l'air vraiment furieuse. Si ça continuait comme ça, la journée allait être gâchée par toutes ces gamineries et ces petits pics venant du mécanicien. « Exactement Damon, et j'espère que cette journée se passera bien. Pas de disputes, de pics ou autre.. » disait-elle en laissant un sous-entendu, pour ensuite fixer Damon pour lui montrer qu'elle parlait bien de lui. « Au plat, si ça te dérange pas, s'il te plait. » rajouta-t-elle après avoir tourné sa tête vers sa soeur, pour la regarder avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
03. Let us start our family over Empty
MessageSujet: Re: 03. Let us start our family over   03. Let us start our family over Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Let us start our family over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-