Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Between father and daughter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
04. Between father and daughter. Empty
MessageSujet: 04. Between father and daughter.   04. Between father and daughter. EmptyVen 4 Mai - 15:31


Je soupirais en regardant l'écran de mon portable qui affichait le prénom de ma femme. Emily rentrait plus tôt de l'école pour je ne sais quelle raison et ni Emma ni Ecaterina ne pouvait aller la chercher. C'était donc à ce moment que mon rôle de père entrait en jeu. Heureusement, j'avais terminé toutes mes heures de cours et la répétition du Glee Club s'était déroulée ce matin. Je posais un regard vague sur toutes les copies étalées sur mon bureau avant de lire l'heure qu'affichait ma montre. Je devais partir maintenant si je ne voulais pas faire attendre Emy toute seule devant l'école. Je me levais rapidement, entassant toutes mes copies et les fourrant dans le tiroir de mon bureau. Je rangeais quelques unes de mes affaires dans ma sacoche avant d'attraper ma veste et de quitter la salle. Emma devait encore être coincée à l'association, comme très souvent. Cela ne me dérangeait pas d'aller chercher ma fille, seulement je savais que cela ferait plaisir à cette dernière si c'était sa mère qui venait la récupérer. Ecaterina devait être occupée également. Je suis d'ailleurs sûr qu'Emma à d'abord pensait à elle avant de m'envoyer un message. La jeune femme blonde nous avait sauvé la mise à maintes reprises déjà puisque le travail nous bloquait la plupart du temps, Emma et moi. Je traversais le couloir du lycée qui menait jusqu'à la sortie du bâtiment, évitant quelques élèves au passage. Je me dirigeais vers ma voiture et démarrais rapidement en direction de l'école maternelle.

Je plongeais mes mains dans les poches de ma veste et faisais quelques pas loin de ma voiture. Mon regard se levait, lâchant mes chaussures, en entendant des cris d'enfants approcher. Un sourire étirait mes lèvres lorsque j'apercevais ma fille devant la grille, me cherchant du regard. Je lui fis un léger signe de la main lorsqu'elle me vit et commença à courir en ma direction. Je tendais les bras vers elle et la faisait décoller du sol avant de déposer un baiser sur sa joue. Je la gardais un moment dans mes bras avant de la lâcher et la déposer sur le sol. Je prenais son sac et attrapais sa petite main en commençant à retourner vers la voiture. « Ta journée s'est bien passée ? » lui demandais-je en posant mon regard sur elle. La frustration que j'avais ressentis lorsque j'avais dû lâcher ma pile de copies avait disparue. Emily était ma principale préoccupation depuis qu'elle était entrée dans ma vie. J'avais toujours voulu avoir un enfant, alors lorsque j'étais enfin devenu père, j'avais pris mon rôle plus qu'au sérieux. Je connaissais très bien Emy et son côté bavard. A chaque fois que j'allais la chercher, je lui demandais de me raconter les moments de sa journée qui l'avaient marquée. Je savais que ça lui faisait plaisir de me raconter tout ça, puis je profitais pleinement de chaque moment passé avec elle. Entre le Glee Club et mon poste de professeur d'espagnol, mon emploi du temps était assez chargé. Il était de même pour Emma avec son rôle de conseillère d'orientation et de directrice à son association. Nous profitions donc de chaque moment que l'on pouvait passer avec notre fille. J'aidais Emy à monter dans la voiture, puis je me mis au volant. Comme à chaque fois, de suite après avoir mit le contact, j'allumais la radio. J'entendais déjà Emily chantonnait, ce qui m'arrachait un sourire amusé. Emily et moi partagions la passion du chant, et de la danse également. Nous avions plusieurs points en commun, même si elle en avait beaucoup aussi avec sa mère. Je jetais un coup d’œil dans le rétroviseur et croisait les yeux verts d'Emy, si semblables aux miens. J'étais si fier d'elle.

Je me garais sur le parking du lycée et descendais de voiture accompagné d'Emily. Je devais aller chercher mes affaires dans ma salle de classe, ensuite je pourrais emmener Emy à notre appartement. Je poussais la porte d'entrée du bâtiment et la laisser passer devant moi. Je la voyais jeter des coups d’œil curieux partout à travers les couloirs. Je posais ma main sur son épaule, ne voulant pas la voir se faire renverser par des lycéens qui faisaient au moins quatre ou cinq têtes de plus qu'elle. J'attrapais la main de ma fille qui continuait à marcher dans le couloir, pour la faire entrer dans le bureau de sa mère. Je la portais et la faisais s'asseoir sur le fauteuil du bureau. Je m'accroupissais devant elle et plongeais mon regard sérieux dans le sien qui paraissait si enfantin. « Tu restes ici. Je vais chercher mes affaires dans ma salle de classe un peu plus loin et je reviens. » Je remettais une de ses mèches brunes derrière son oreille avant d'ajouter en rigolant doucement. « Ici, tu as moins de chances de te perdre que dans le couloir. » disais-je en pointant du doigt le couloir qui se trouvait dans mon dos. J'embrassais son front avant de me lever. Je posais ma main sur la poignée de la porte, mais je me stoppais dans mon élan. Je me retournais vers Emy qui semblait déjà avoir trouvé de quoi s'amuser. Je levais mon doigt vers elle et ajoutais avant de sortir. « Tu ne bouges pas. » Je fermais la porte derrière moi et m'engageais dans le couloir bondé.

J'attrapais ma sacoche et rangeais ma chaise sous mon bureau. Je passais un dernier coup de brosse sur le tableau. Je me frottais les mains et balançais ma sacoche sur mon épaule. Je quittais la salle et la fermais à clé derrière moi. Un élève me lançait un bonjour, auquel je répondais avec un sourire accroché aux lèvres. Sans plus attendre, je retournais dans le bureau d'Emma pour chercher Emily et pouvoir rentrer à l'appartement. « Allez, Emy. On y.. » Je me stoppais net en voyant qu'il n'y avait personne dans le bureau. « .. va. » Mon regard balayait chaque recoin de la pièce à la recherche de la petite tête brune. Mon palpitant s'accélérait alors subitement. Je fermais d'un geste brusque la porte du bureau. A cette heure-ci les couloirs du lycée sont bondés, la sonnerie vient de retentir, les élèves ont donc une pause de dix minutes. Je traversais le couloir d'un pas pressé en cherchant Emily partout, demandant même à certains si il n'avait pas vu une petite fille n'importe où dans le lycée. Je ne reçu que des réponses négatives ce qui n'arrangeait rien à mon état de panique. Emily aurait pu choisir un meilleur moment pour jouer à cache-cache avec moi. Je passais alors devant la salle de répétitions du Glee Club et continuais sur ma lancée à chercher ma fille dans le couloir. Puis je m'arrêtais au milieu du couloir, évitant de peu de rentrer dans un élève. Du piano. Quelqu'un jouait du piano. Ou du moins essayer.. Je faisais marche arrière et restait à l'entrée de la salle écoutant d'une oreille attentive le piano. J'entrais et je trouvais Emy assise sur la tabouret devant le piano. Je soupirais de soulagement et passais une main lasse dans mes cheveux. Elle nous en fera voir de toutes les couleurs cette gamine. Je posais ma sacoche à côté du piano et remontais mes manches en faisant le tour de ce dernier. « Emy. Qu'est ce que je t'avais dit ? » Malheureusement, Emily était aussi têtue que son père. Au plus grand désarroi de tous à vrai dire. Lorsqu'elle avait une idée en tête, il était impossible de la lui ôter. Je m'accoudais sur le piano et posais mon regard sur elle, qui semblait avoir compris qu'elle avait fait quelque chose qui ne fallait pas. « Ne pars plus jamais comme ça, surtout toute seule. Ça ne fait qu'inquiéter ton pauvre papa. » Un peu plus et je frôlais la crise cardiaque. Je lui souriais doucement. Il ne lui était rien arrivé, c'était le plus important. Je venais m'asseoir à côté d'elle et fronçais doucement les sourcils en lui demandant d'une voix légère et calme. « Depuis quand tu sais jouer du piano ? Me cacherais-tu tes talents de musicienne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Between father and daughter. Empty
MessageSujet: Re: 04. Between father and daughter.   04. Between father and daughter. EmptyLun 9 Juil - 17:08

Alors que la cloche n'avait pas encore sonné, la maîtresse interrompit les jeunes enfants dans leur copie appliquée de lignes de lettres majuscules et leur rappela qu'aujourd'hui, ils terminaient une heure plus tôt à cause d'une réunion des enseignants. Les gamins piaillèrent joyeusement et commencèrent à s'agiter, mais la petite Emily prit soin de terminer son A avant de se mettre à ranger soigneusement ses affaires dans son petit cartable rose. Elle rangea son cahier, mit ses stylos dans sa trousse avec application et quitta la salle de classe sans se presser outre mesure, bavardant gaiement avec sa voisine. Une fois devant l'école, elle s'assit sagement sur le muret, attendant qu'un de ses parents ou sa baby sitter viennent la chercher. Il était peu probable que ce soit Rina qui vienne la chercher, mais sait-on jamais. La gamine s'inquiété brièvement, se demandant si Papa et Maman étaient au courant qu'elle terminait l'école plus tôt aujourd'hui et craignit une seconde qu'on l'ai oubliée. Mais bien entendu, ce n'était pas le cas et la silhouette de son père apparut au coin de la rue et, heureuse de le voir et soulagée de ne pas avoir à attendre très longtemps, la fillette courut vers lui avec enthousiasme. Elle éclata d'un rire sonore quand il la fit tournoyer dans les airs et le serra fort dans ses petits bras. Marchant d'un pas guilleret, soulagée du poids de son sac, elle garda les yeux levés vers son Papa, qui s'enquit de sa journée. Il lui demandait toujours ce genre de choses, s'intéressant à ce qu'elle faisait et apprenait, regardant de temps en temps ses cahiers avec Maman et la complimentant sur ses progrès. Cela faisait toujours très plaisir à Emily, qui aimait sentir l'affection et l'intérêt de ses parents. Comme tous les enfants uniques, elle réclamait beaucoup de temps, d'énergie et d'amour mais fort heureusement, elle n'était pas si difficile à vivre. Epuisante sans aucun doute, mais tous les jeunes enfants le sont et au moins, elle n'était pas capricieuse. Agitée, curieuse, dynamique, espiègle, très certainement. Mais aussi éveillée et attendrissante, ce qui rendait son bavardage et ses bêtises beaucoup plus agréables. Aussi, lors du chemin vers la voiture, elle entreprit d'expliquer fièrement à son père qu'elle était en train d'apprendre à écrire son prénom et que toute la classe travaillait sur un grand projet de peinture pour décorer un mur de la cour de récréation. Tout un tas de choses très stimulantes pour l'esprit vif de la gamine, qui ne lésina pas sur les détails.

Une fois à bord de la voiture de Papa, elle interrompit néanmoins son monologue, distraite par la chanson qui passait à la radio. Particulièrement connaisseuse dans le domaine de la musique type Top 40, elle se déhancha dans son siège auto en fredonnant avec plus ou moins d'exactitude la chanson de Taylor Swift. Les paroles lui échappaient parfois et sa voix était un peu frêle, mais elle avait quand même un bon sens du rythme et ferait sans doute une bonne chanteuse plus tard. C'était ce que son père lui avait dit en tout cas et chacun sait que les Papas ne mentent jamais et que leurs compliments valent de l'or. Son père se joignit à elle, ce qui lui faisait toujours très plaisir et la rendait particulièrement fière. Après tout, son père était une star et le chef de la chorale, chanter avec lui était un honneur et un plaisir, même si la petite fille aurait eu bien du mal à mettre des mots sur ses sentiments. Toute occupée à son petit numéro, elle ne fit pas attention au paysage qui défilait au dehors et fut donc un peu surprise de s'arrêter à l'école où travaillaient ses parents plutôt qu'à la maison. Elle lança un regard interrogateur à son père, qui lui expliqua bien vite la situation. Emily hocha la tête pour montrer qu'elle avait compris et prit gentiment la main de son père, légèrement intimidée à l'idée d'entrer dans cette école de grands. Elle ne s'y rendait pas très souvent et n'était pas habituée à voir tant de gens, d'adultes et de grands enfants, les casiers, les salles de classes, le mouvement, tout ceci la surprenait et faisait ressortir sa légère timidité. Néanmoins, les lieux la fascinaient également, en particulier la salle de chant où répétait les New Directions, qu'elle avait visité quelques fois et avait adoré. Mais ce n'est pas là que son père la conduisit mais dans le bureau de sa maman, ordonné et confortable. La gamine écouta son père d'une oreille, occupée à jouer avec l'agrafeuse sur le bureau. « Oui Papa ! » répondit-elle tout de même alors qu'il la sommait une dernière fois de rester tranquille.

Bien entendu, la fillette fut vite ennuyée par le matériel de bureau de sa mère et fut piquée par l'envie de se rendre dans la salle de chorale, qu'elle savait peu éloignée. Papa la retrouverait bien, ce n'était pas loin. Il lui avait toutefois dit de pas bouger. Oh, mais c'était si tentant ! Cédant à l'impulsivité, elle descendit du fauteuil et se faufila hors du bureau, rasant les murs et profitant de sa petite taille pour ne pas se faire remarquer. Elle se doutait que si on la voyait, les gens s'inquiéteraient. Certains la reconnaîtraient peut-être, les membres du Glee Club ne lui était pas étrangers par exemple. Elle prit donc soin de se dépêcher et d'être la plus discrète possible, atteignant finalement sans encombres sa destination. Un large sourire s'étala sur ses lèvres. Elle adorait cet endroit, fait pour chanter, danser et s'amuser. Il y avait encore un mot écrit sur le tableau, des chaises dispersées un peu partout, des guitares posés dans un coin. Le piano n'avait pas été refermé non plus et Emily escalada le petit tabouret et s'installa devant le prestigieux instrument et se mit à jouer avec une telle application qu'on aurait presque pu croire qu'elle avait appris à jouer. Les sons n'étaient guère convaincants et la demoiselle grimaça un peu, déçue de cette première tentative. Ca ne sonnait absolument pas comme quand Papa jouait. Elle s'évertua à pianoter néanmoins, espérant parvenir à trouver une combinaison plus plaisante à l'oreille. Une voix bien connue l'interrompit dans ses efforts et elle se retourna vivement, un air penaud des plus sincères sur le visage. Elle baissa légèrement la tête suite aux réprimandes de son père mais tenta néanmoins de se défendre en s'écriant « Désolée Papa ! Mais je n'étais pas loin, je... » Elle ne savait pas quoi dire d'autre et se contenta donc d'esquisser un sourire contrit, qui eut visiblement l'effet escompté puisque son père s'installa près d'elle et la complimenta sur son jeu.

La petite fille eut un rire léger et secoua vivement la tête avant de répliquer « Tu dis n'importe quoi, je sais pas faire ! » Puis, une idée brillante traversa son jeune esprit et elle ajouta « Mais tu m'apprendras hein? » Ses petits yeux étincelèrent de malice et de joie à l'idée que son super Papa lui transmette un peu de ses talents. Elle le regarda avec passion puis demanda d'une voix douce « Diiis, tu peux me jouer une chanson? S'il te plaît Papa ! » Emily battit des mains d'enthousiasme, toute excitée par la perspective de ce petit concert privé et ajouta rapidement « Une que je connais, je veux chanter avec toi. Comme ça, je pourrais venir danser et chanter avec les New Directions quand je serais grande ! » Rejoindre la chorale de son père était en effet un des plus grands rêves de la jeune enfant et elle avait hâte d'aller au lycée, simplement pour pouvoir faire partie de ce groupe, qu'elle pensait si glorieux. Bien entendu, elle ignorait tout de la hiérarchie impitoyable qui régissait les couloirs de WMHS et du sort que l'on réservait aux chanteurs en herbe, son père ayant toujours pris soin de lui présenter sa chorale sous le meilleur jour. Fort heureusement, elle avait encore de longues années devant elle avant de devenir une potentielle membre du Gle Club et qui sait, peut-être que d'ici là les choses auront changé. En attendant, elle voyait encore le monde avec des yeux innocents et joyeux, ce qu'il fallait préserver le plus longtemps possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Between father and daughter. Empty
MessageSujet: Re: 04. Between father and daughter.   04. Between father and daughter. EmptyMar 28 Aoû - 0:38

Emily était ma fierté. J'avais toujours voulu un enfant donc à la naissance de la petite fille, j'étais tout simplement aux anges. Elle était devenu ma priorité, elle captait toute mon attention. Je n'avais jamais pensé que je pouvais être un père aussi protecteur. De plus, nous avions tellement de points en commun, à commencer par son intérêt pour le chant et la danse. Je n'aurais pu demander mieux : que mon enfant et moi-même puissions partager les mêmes passions. Elle était aussi curieuse et têtue que moi. Certes, son côté malicieux et futé nous jouaient des tours, sans oublier ses beaux verts qui vous disent de ne pas la gronder et que finalement ce n'est pas si grave que ça. Ce regard qu'elle tient de sa mère et qui me fait craquer à chaque fois. Emy s'excusait en disant qu'elle n'était pas si loin du bureau de sa mère, puis ne sachant pas quoi ajouter elle esquissait un sourire qui me faisait vite oublier sa bêtise. Je m'accoudais au piano et posais mon regard vert sur la petite tête brune qui se concentrait sur les touches blanches. Comme sa mère, ses sourcils se fronçaient délicatement quand elle se concentrait ce qui m'arrachait un léger sourire. Je me redressais, passais une main lasse sur mon visage et venait m'asseoir à côté de ma fille en face du piano. Je la complimentais en lui disant qu'elle m'avait caché ses talents de musicienne. Mes lèvres s'étirait dans un sourire amusé lorsque j'entendis le petit rire d'Emy retentir dans la salle. Elle me répondait que je disais n'importe quoi car elle ne savait absolument pas jouer. Je haussais alors les sourcils d'un air faussement étonné. Je n’eus pas le temps de lui répondre qu'elle avait déjà ajouté que je lui apprendrais. Je riais doucement en tournant la tête vers Emy qui me regardait avec des yeux brillants. « Bien sûr que je t'apprendrais. Si tu es sage... » ajoutais-je juste pour voir la réaction de la fillette. Puisque cette dernière condition n'était pas remplie d'avance avec Emily et son caractère bien trempé. Je remettais une de ses mèches derrière son oreille avant de croiser à nouveau son regard. J'étais fier d'elle.

Soudainement, sa petite voix douce me demandait si je pouvais jouer un morceau au piano. Elle me suppliait presque alors que je commençais à hocher la tête négativement. Emily commençait à taper dans ses mains toute excitée. J'attrapais ses petites mains dans les miennes pour la faire cesser et lui soufflais alors à contre-coeur « On doit rentrer, Emy. Des copies m'attendent. On a pas le temps de.. » Je m'arrêtais dans mon élan. Après tout, j'avais bien le temps de jouer quelque chose pour Emily, mes copies attendraient. « Oublie ce que je viens de dire. Tu veux une chanson en particulier ? » Je tournais mon regard vers ma fille dont le visage rayonnait à présent. Aux yeux d'Emy, j'avais l'impression d'être un héros, celui qui peut tout faire, qui fait mieux que tout le monde et surtout qui sait tout sur tout. Je n'avais jamais ressenti ce sentiment auparavant, je n'avais jamais été un tel modèle pour qui que ce soit. Elle me lançait qu'il fallait que je joue une chanson qu'elle connaît pour pouvoir chanter avec moi. Depuis que j'avais parlé de la chorale à la maison, que je lui avais montré les photos des compétitions ainsi que les trophées, Emy ne cessait de répéter que lorsqu'elle serait grande, elle ferait partie des New Directions. Ce qui en soit me faisait extrêmement plaisir, sans vraiment le connaître, elle admirait le club autant que ce que je le faisais. Je hochais la tête en réfléchissant à quelle chanson jouait qu'Emy connaîtrait par cœur. Fixant le mur en face en fronçant légèrement les sourcils, je lui demandais « Let it be.. Je sais que tu l'as connais sur le bout des doigts » J'aimais beaucoup cette chanson et l'avais faite écouté à Emily qui avait l'air de l'avoir apprécié.

Je me réinstallais correctement sur le siège et secouais mes mains devant moi. « Prête ? » Une fois que je savais qu'Emily était prête, je commençais à jouer, mes doigts effleurant les touches du piano. Le son de l'instrument se propageait dans la salle de répétition. « When I find myself in times of trouble, Mother Mary comes to me, speaking words of wisdom, let it be. » Je jetais un coup d’œil à Emy, puis lui lançais un léger sourire avant de reprendre. « And in my hour of darkness, she is standing right in front of me, speaking words of wisdom, let it be » Mes doigts glissaient sur le piano alors que la voix d'Emy se joignait à la mienne pour la fin du premier couplet. « Let it be, let it be, Let it be, let it be, whisper words of wisdom, let it be » Sa voix était douce et légère, tellement similaire à celle d'Emma selon moi. Certes, ce n'était qu'une enfant, elle n'avait pas des années d'expériences derrière elle, mais la justesse de sa voix était tout de même bonne pour son âge. Je lui laissais son couplet préféré, me concentrant sur les notes à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Between father and daughter. Empty
MessageSujet: Re: 04. Between father and daughter.   04. Between father and daughter. EmptyVen 31 Aoû - 23:46

Pendant un instant, la petite fille se dit qu'elle ne parviendrait peut-être pas à obtenir ce qu'elle voulait. Papa avait l'air fatigué et avait vraisemblablement envie de rentrer à la maison pour terminer son travail et enfin se reposer, mais les mimiques suppliantes de sa filoute de gamine eurent raison de lui. Après tout, père c'est un job à plein temps et Emily n'était pas la pire des obligations. Et pour le coup, elle ne lui demandait pas la lune, après tout il adorait chanter et jouer de la musique avec elle, partager sa passion de toujours avec sa fille. Leur amour commun pour le chant, la danse et les choses artistiques en général rapprochaient beaucoup Will et Em, ils adoraient faire de petits shows tous les deux et les présenter à Maman, qui en bon public, applaudissait, s'extasiait et complimentait ses deux artistes préférés comme elle le disait parfois. Le professeur du glee club céda donc sans trop de difficulté à la requête de la demoiselle, ayant sans doute autant envie qu'elle de partager ce moment ensemble. Il lui demanda ce qu'elle voulait entendre mais Emily ne connaissait pas vraiment les titres des chansons, elle voulait juste quelque chose qu'elle connaisse et dont elle puisse se souvenir des paroles. En général, elle était très forte pour se rappeler des mots des chansons, elle avait une bonne mémoire, mais pour une raison obscure, les titres lui échappaient toujours. Il faut dire qu'il n'était pas forcément évident.

Son père, ce héros, trouva comme toujours la solution idéale. Il avait toujours réponse à tout, savait toujours quoi faire. Il savait comment faire pour l'apaiser quand elle faisait des cauchemars, lui rendait le sourire en un rien de temps quand elle était triste et la faisait toujours rire. La petite Emily était intimement convaincue d'avoir les meilleurs parents du monde. Son jeune âge faisait bien sûr qu'elle idéalisait beaucoup ces derniers, en particulier son Papa, comme toutes les petites filles, mais elle éprouvait une sincère et immense fierté pour ses géniteurs. Ils avaient toujours étaient là pour elle, ils étaient le centre de son petit univers. Ca ne durerait pas toujours, William et Emma le savaient parfaitement même si la gamine l'ignorait encore, mais leur relation continuerait sans doute à être florissante. Son père demanda si elle était prête et Emily hocha la tête, puis il joua les premières notes de la très fameuse Let it Be, que la fillette connaissait en effet très bien, puisque ses deux parents aimaient beaucoup les Beatles et lui avait transmis ce bon goût. Ce fut d'abord Papa qui chanta, puis la petite fille le rejoignit sur le refrain, assez contente d'elle. La jeune Schuester croyait sans mal ses parents quand il lui disait qu'elle avait une belle voix, ne s'imaginant pas une seconde que leur jugement puisse être biaisé. Comme beaucoup d'enfants, elle prenait tout ce qui sortait de la bouche de ses parents comme parole d'Evangile. Sans timidité aucune, elle se lança donc en solo sur son couplet favori « And when the broken hearted people living in the world agree, there will be an answer, let it be. For though they may be parted, there is still a chance that they will see, there will be an answer, let it be... » Elle s'appliqua et fit très attention à ne pas confondre les paroles et lança un regard entendu à son Papa, l'invitant à chanter la suite avec elle « Let it be, let it be, let it be, let it be. There will be an answer, let it be, let it be, let it be, let it be, let it be. Whisper words of wisdom, let it be, let it be, let it be, let it be, let it be. Whisper words of wisdom, let it be ! »

Will prit la suite des couplets, que la demoiselle maîtrisait un peu moins bien, se contentant de joindre sa voix fluette à la sienne sur le refrain, pas franchement compliqué à mémoriser même pour une fillette de cinq ans. Elle accompagna les couplets d'une sorte de mouvements des bras et de la tête au rythme de la musique, sans toutefois se lever du tabouret et franchement se mettre à danser. Leurs voix s'unirent pour conclure la chanson et les dernières notes de piano s'évanouirent dans l'atmosphère et la petite fille se jeta au coup de son père « Merci Papa ! C'était trop chouette, t'es vraiment le meilleur ! » C'était un jugement tout personnel, que son oncle Jesse - et son oncle Wyatt aussi d'ailleurs - auraient sans doute désapprouver. Mais on ne peut pas entrer en compétition avec Papa. Maman était la plus belle des princesses - enfin c'était une reine et Rina était la plus belle des princesses - et son père était le roi de la chanson. C'était aussi simple que ça dans l'esprit encore pur et un tantinet manichéen de miss Schuester. Elle regarda les touches noires et blanches du piano, si élégantes et si raffinées, puis les mains habiles de son père, avant de lever son petit minois vers lui « Dis Papa, tu crois que je deviendrais aussi forte que toi et tes élèves plus tard? Parce que... J'ai peur de pas y arriver. » Cela avait toujours était une hantise chez Emily, qui passait une bonne partie de son temps libre avec Papa à danser et à chanter. Et si un jour, elle se révélait mauvaise? Si elle ne progressait jamais, n'arrivait pas à danser comme une grande ou à jouer d'un instrument? Qu'adviendrait-il de sa relation avec son père? Bien sûr, elle ne se posait pas la question en des termes aussi clairs, mais c'était bel et bien le sentiment qui la terrifiait parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Between father and daughter. Empty
MessageSujet: Re: 04. Between father and daughter.   04. Between father and daughter. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Between father and daughter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 4
-