Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Gotta loosen up a bit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Gotta loosen up a bit.   Dim 6 Mai - 13:46

Cours d’éducation sexuelle… à son âge, c’était franchement risible. Pourtant il se tenait bien là, assis au troisième rang, dévorant du regard Rose Kitteridge -que tout le Monde appelait « Miss Kit » ici. Ce n’était pas tant la matière qui intéressait Rhett : il avait vingt-cinq ans et avait passé l’âge de subir les sempiternelles discussions vous mettant en garde contre les maladies sexuellement transmissibles. Cette matière revêtait un tout autre intérêt à ses yeux : il adorait apporter quelques commentaires au cours, commentaires qui se révélaient rarement appropriés. Bien sûr, il n’était pas idiot et ne dépassait jamais les limites, il savait à quoi s’en tenir et bien que ses paroles soient souvent déplacées, il trouvait toujours un juste milieu entre mauvais goût et politesse dans ses propos. Son passe-temps favori était donc de guetter les réactions de la brune pulpeuse qui faisait office de professeur. Particulièrement passionnée par sa matière –à un tel point que le jeune homme en venait parfois à se demander si derrière ce regard clair et allumé, ne se cachait pas en réalité une nymphomane de première- Miss Kit ne lésinait jamais sur les explications farfelues, et usait d’exemples que Rhett affectionnait tout particulièrement. Ils avaient été ensemble à McKinley quelques années plus tôt : de la même promotion, ils étaient apparus sur les mêmes yearbooks et avaient suivi les mêmes classes. Seulement, au contraire de Rhett qui avait mis les voiles avant la fin de sa Terminale sur un coup de tête, Rose avait quant à elle poursuivi ses études et se trouvait désormais à une place bien supérieure à la sienne. Il était l’élève qui revenait à McKinley chercher son diplôme, et elle était celle qui qui lui donnait des leçons. Enfin, officiellement.

Après un coup d’œil furtif en direction de l’horloge murale, Rhett cala son dos contre le dossier de sa chaise, son pied battant le sol en rythme en dessous de la table. Dans quelques minutes, il pourrait enfin mettre son plan à exécution, et rien ne pouvait lui faire plus plaisir que ce qu’il s’apprêtait justement à faire. Il avait donné rendez-vous à Cameron Shynn dans l’amphithéâtre du lycée, à seize heures tapantes. Son motif ? Répéter un duo avec son camarade des New Directions qu’ils pourraient proposer à Will pour les Sectionals –même si « proposer » n’était pas vraiment le verbe adéquat dans ce genre de situation : ce que Rhett voulait, Rhett obtenait. En réalité, ses intentions étaient tout autres, et c’était bien entendu ce qui rendait ce rendez-vous aussi intéressant à ses yeux. Avec un sourire, il tourna le visage vers ses camarades de classe assis à ses côtés qui buvaient les paroles de Miss Kit –en particulier les garçons. Ils avaient tous au minimum six ans de moins que lui, et semblaient plus immatures les uns que les autres. Très peu intéressé par les lycéens qu’il côtoyait pourtant au quotidien, il préférait de loin finir son année scolaire en solitaire. Les seules fois où il avait essayé de lancer la conversation à ces demi-portions désintéressées, l’échec avait été cuisant : les garçons semblaient aussi matures que des gamins de douze ans et leurs discussions se limitaient pratiquement à la critique de films érotiques pour lesquels ils semblaient vouer un culte. Quant aux filles, elles ne pouvaient s’empêcher de glousser comme des idiotes dès qu’il faisait une tentative d’approche. Il savait que son âge faisait de lui une cible particulièrement prisée pour ces adolescentes inexpérimentées et il avait beau faire partie du glee club et toiser les joueurs de football avec mépris tous les jours, même les cheerleaders semblaient s’intéresser à son cas. Parfois il s’amusait un peu, jouant de son charme avec ces écervelées dont l’espoir ne faisait qu’augmenter au fur et à mesure qu’il les attirait dans son piège. Cependant, il n’allait jamais trop loin : il aimait s'amuser, mais il valait mieux rester prudent, surtout avec ce satané Ainsworth qui l’avait pris en grippe depuis le début et dont le passe-temps favori était de déjouer ses plans.

La voix de Kit retentit dans la salle de classe et il leva le menton, intéressé par ces grands yeux bleus qui se posèrent finalement sur lui après une seconde d’hésitation. Il lui adressa son plus beau sourire avant d’arquer un sourcil, comme pour la mettre au défi de lui demander une réponse à la question qui venait d’être posée –et autant dire qu’il se ferait une joie de pouvoir argumenter ladite réponse. Au moment où les lèvres de Rose s’entrouvrirent, la sonnerie retentit dans l’établissement et un sourire victorieux se peignit sur le visage de Rhett. Autour de lui, les autres élèves se levaient déjà, se précipitant vers les couloirs sans une once d’intérêt pour Kit. Avec zèle, Rhett récupéra ses manuels qu’il glissa dans sa sacoche, puis se leva à son tour et se dirigea vers la sortie, non sans un dernier clin d’œil à son professeur d’éducation sexuelle. Lorsqu’il pénétra enfin dans les couloirs, il prit la direction de l’amphithéâtre et ignora la foule qui se pressait autour de lui pour ne plus se concentrer que sur son objectif premier. Cameron Shynn. Il esquissa un sourire malgré lui et, parvenant enfin devant la porte de l’amphi, il s’engouffra à l’intérieur après avoir vérifié une fois de plus l’heure qu’affichait sa montre. Il ne lui restait que dix minutes : certes, c’était court, mais néanmoins suffisant.

Sa première mission fut de récupérer le petit pot de peinture qu’il avait déjà préparé quelques heures plus tôt. Se dirigeant vers les coulisses, il remercia sa souplesse lorsqu’il grimpa en hauteur, le pot de peinture coincé sous son bras. Quand il parvint enfin à la passerelle qui se trouvait juste au-dessus de la scène, il mit son piège en place. Les footballers étaient peut-être habiles pour lancer des gobelets entiers de glace pilée sur ses camarades des New Directions, mais lui avait passé sa jeunesse à construire des pièges de toutes sortes avec son frère ainé. Devant la cabane qu’ils avaient construite au fond de leur jardin qui se trouvait être à la lisière des bois quand il avait six ans et son frère dix, ils avaient installé tout un tas de pièges ridicules visant à protéger leur territoire. Grâce à cette tendre période de son enfance durant laquelle la complicité avec Adam avait été à son apogée, il maniait à la perfection l’art des nœuds et autres mécanismes multiples destinés à piéger. Avec concentration, il noua une dernière fois la ficelle qu’il laissa retomber lorsqu’il eut terminé son entreprise. Satisfait, il redescendit sur la scène et repéra le lacet discret suspendu en retrait du centre du podium. Levant le visage vers la passerelle qu’il parvint à repérer en dépit de la hauteur, il plissa les yeux puis sortit une petite craie de sa poche avant de s’accroupir sur le sol qu’il marqua d’une petite croix quasi invisible. Il se releva finalement et après un dernier coup d’œil à son piège ingénieux, il tourna les talons pour guetter l’entrée de l’amphithéâtre. Ah, Cameron Shynn, si seulement tu savais ce qui t’attendait ! Le garçon s’imaginait sûrement partager une chanson avec Rhett, mais les ambitions de ce dernier surpassaient la simple répétition amicale à laquelle il s’attendait. Cet après-midi-là, le cadet des Gallagher avait la ferme intention de rendre le garçon de dix-sept furieux. A ses yeux, la timidité de Cameron l’empêchait d’évoluer correctement et de devenir aussi affirmé que ses camarades. Or, pour la compétition, Rhett ne pouvait se permettre de laisser une telle voix dans les chœurs ; il avait donc entrepris de réveiller la rage qui se dissimulait encore chez le jeune homme, celle qu’il ne voulait pas exprimer. Le piège qu’il avait installé au-dessus de la scène ne serait à utiliser qu’en dernier recours, s’il voyait que ses projets n’aboutissaient à rien. Il avait fini par cerner Cameron après toutes ces semaines et il savait que son entreprise ne serait pas aussi aisée qu’il le souhaitait. Alors autant mettre toutes les chances de son côté, non ?

Le bruit de la porte de l’amphithéâtre qui s’ouvrit ramena Rhett à la réalité, et en voyant la silhouette de son camarade se découper au loin, il esquissa un sourire et attendit qu’il le rejoigne sur scène. « Salut » Lui lança-t-il d'une voix égale lorsqu'il parvint à sa hauteur. « J’espère que tu as échauffé ta voix, Shynn, je n’ai pas de temps à perdre, je te préviens ». Autant être sec tout de suite, puisque Rhett n’allait pas lui faire de cadeau de toute façon -et puis, il était si simple de s’imposer avec Cameron qu’il n’allait sûrement pas se gêner. Après avoir récupéré les feuilles de papier contenant les paroles de la chanson qu’il avait prévue pour eux, il retourna auprès du grand brun et les lui tendit. « Les Cobra Starship, ça te dit quelque chose au moins ? Je suis certain que tu as déjà entendu leur duo avec Leighton Meester, Good Girls Go Bad… Ce qui m’arrangerait, en fait, puisque c’est ce que j’avais prévu de te proposer ». Posant son regard clair sur le visage de son camarade, il guetta sa réaction. A vrai dire, il n’avait aucunement l’intention de présenter une telle chanson pour les Sectionals, il avait d’autres plans en tête, beaucoup plus ambitieux. Cependant, ce titre avait été choisi sur mesure pour Cameron, et il était déjà impatient de connaitre son avis. Au vu des paroles, il ne faisait aucun doute que le garçon serait embarrassé, et c’était justement ce qu’il attendait. « Alors, qu'est-ce que tu en penses ? » -même si ça n'avait pas la moindre importance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Gotta loosen up a bit.   Lun 25 Juin - 19:48

Cameron était tendu. Mais vraiment. Il ne cessait de jeter des coups d'œil sur l'horloge, son estomac se nouant un peu plus à chaque seconde qui passait. Le jeune homme avait rendez-vous avec Rhett et ne savait pas du tout à quoi s'attendre. Lorsque l'ex star l'avait abordé après le glee club, Cameron n'avait pu que hocher la tête, intimidé par l'homme et l'assurance qu'il dégageait. Et ce n'était pas comme si c'était possible de lui dire non, Robert avait un passe-droit pour à peu près tout dans le glee club, au grand désespoir de certains. Il avait donc accepter et ne savait même pas pourquoi ils devaient se rencontrer même s'il se doutait que c'était pour une performance pour les New Direction (et même s'il espérait que ce ne soit pas ça parce qu'il ne se sentait pas encore prêt pour se jeter à l'eau comme ça, avec quelqu'un qu'il connaissait à peine ne plus). Cette incertitude le mettait dans tous ses états et il n'avait même plus de quoi se distraire ayant terminer son test de littérature anglaise une demi-heure avant tout le monde. Même le dessin qu'il faisait ne parvenait pas à le détendre.

Enfin, la sonnerie retentit et les élèves sautèrent sur leurs pieds, se précipitant vers la sortie pour les uns ou vers leurs activités extra-scolaires pour d'autres. Cameron, lui, prit tout son temps pour ranger ses affaires, chantonnant pour lui-même If You See Kay de The Script. Si c'était vraiment pour une répétition qu'il devait retrouver Rhett, autant s'échauffer un peu la voix d'abord, sans compter qu'il adorait cette chanson et s'il réussissait à convaincre son futur partenaire, ils pourraient peut-être la présenter ensemble !

Une fois dans les couloirs, il pressa le pas vers l'amphithéâtre, ne voulant pas faire attendre Gallagher dont l'impatience était légendaire dans le petit monde des New Direction. Au fur et à mesure de sa marche, il se détendait peu à peu. Après tout, ce n'était pas un ogre ou une créature anthropophage, il n'avait absolument rien à craindre de lui à part un ego sur-dimensionné, une arrogance à toute épreuve et un je-m'en-foutisme latente n'est ce pas ? N'est ce pas ?

Lorsqu'il pénétra dans l'April Rhodes Civic Pavillon (il paraîtrait que Sue Sylvester avait essayer de faire renommer le bâtiment avant son départ, en vain), Rhett l'attendait déjà, debout sur la scène, un petit sourire sur les lèvres auquel Cameron répondit timidement. Il lui rendit son salut et hocha calmement la tête quand il lui demanda (ordonna ? ) s'il avait échauffer sa voix. Puis, il lui expliqua enfin ce qu'ils faisaient là et le brun en resta sans voix. D'abord, il ne connaissait que vaguement les Cobra Starship et, s'il s'en souvenait bien, Leighton Meester était une actrice qui avait joué dans une série il y a quelques années, ensuite rien que le titre de la chanson Good Girls Go Bad lui donnait des sueurs froides. Il était sur que c'était le genre de chanson où on se trémoussait, le genre que Devon se faisait un plaisir de leur servir à chaque fois qu'ils avaient un devoir à faire. Bref, le genre qui n'était pas du tout, mais alors pas du tout, celui de Cameron. En plus, il ne connaissait pas du tout cette chanson.

« Alors, qu'est-ce que tu en penses ? »

Ce qu'il en pensait ? Et bien il pensait qu'il n'avait pas du tout envie de chanter cette chanson et qu'il préférait de loin sans tenir aux The Script, James Morisson et autre. Et il ne voulait pas du tout faire cette chanson !

-Euh … C'est que je ne connais pas du tout cette chanson. Et j'ai l'impression qu'elle est assez osée, je doute que Mister Schue soit content de notre choix. On devrait peut-être … hum … choisir un autre titre ?

Mouais, il aurait surement été plus convainquant s'il n'avait pas bafouillé comme un édenté et si sa voix avait été un peu plus forte qu'un murmure mais Rhett l'impressionnait vraiment et lui faisait perdre tous ses moyens (qui n'étaient pas bien grands, i fallait l'avouer). Il tenta quand même de le faire changer d'avis.

-O … on pourrait peut-être chanter une chanson de The Script. Tu connais ? Hum … je pense que c'est mieux. Nan ?

Le garçon n'en laissait rien paraître mais il priait de toutes ses forces pour que Robert accepte même s'il se doutait qu'il y avait très peu de chance pour que ses prières soient entendus. Il était sur que la volonté de Rhett pouvait faire fléchir Dieu en personne. Mais bon, ça ne le tuait pas d'espérer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

03. Gotta loosen up a bit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-