Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Entre artistes, on se comprend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age : 27 ans
Occupation : Gérant du Gramophone Record, membre des AV et guitariste d'Against the odds
Humeur : Perdu
Statut : En pause avec Ruby
Etoiles : 2647

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Six Weeks - Of Monsters and men
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
03. Entre artistes, on se comprend Empty
MessageSujet: 03. Entre artistes, on se comprend   03. Entre artistes, on se comprend EmptyVen 11 Mai - 18:43

Profitant du bon temps hivernal que lui donnait Lima, Ryder en profita pour se rendre au parc Lincoln pour aller jouer un peu de guitare. Le temps doux de la dernière semaine avait permis au musicien de s’y rendre tous les jours. Puisqu’il ne travaillait pas, que Rachel avait d’autres engagements et donc Ryder n’avait pas de répétitions, que Savannah travaillait dix heures par jour et que tous ses potes étaient occupés soit avec l’école ou soit avec le travail, le garçon avait du temps libre à en revendre. Il avait donc fallu qu’il se trouve une façon de s’occuper et cela tombait bien, puisque dernièrement il avait passé beaucoup de temps avec Charlie, sa copine auteure. Celle-ci lui donnait des conseils et lui apprenait comment écrire un bon texte en utilisant les bons, les bonnes phrases, des métaphores et des images qui agrémenteraient les paroles d’une chanson.

Puisqu’autant Ryder était un bon musicien et surtout un bon guitariste, autant il était médiocre à l’écriture d’une chanson. Nombreuses étaient les fois ou il s’était essayé à l’activité sans jamais y arriver. Il n’était jamais arrivé à mettre les bons mots et les bonnes images sur les émotions qu’il souhaitait transmettre à travers sa chanson. Ses phrases étaient toujours ternes, mornes et ne représentaient jamais bien ce qu’il ressentait. Puis, un jour, il était tombé involontairement sur un petit carnet noir contenant plusieurs textes. Certains très personnels et privés et d’autres très imagés et légers. Il avait été immédiatement conquis par le style d’écriture de l’auteur inconnu. C’était exactement ce qu’il voulait faire. Très imprudent, il avait alors décidé de mettre une musique sur l’un de ces textes. Le résultat avait été assez convaincant et satisfaisant, mais voilà qu’alors qu’il répétait la chanson, l’auteure l’avait entendu et loin d’être joyeuse l’avait traité de tous les noms et surtout de voleur et de voyeur, car ces textes servaient d’échappatoire et même de journal à la jeune fille. Ryder s’était sentit très mal, mais il avait tellement voulu bien écrire qu’il n’avait pas pensé aux droits d’auteur et aux conséquences. L’auteur en question était justement Charlie. Le jeune homme s’était excusé et lui avait expliqué son problème. D’abord méfiante, puis curieuse et après avoir discuté, la libraire lui avait gentiment proposé de l’aider. Le musicien avait été surpris, mais avait très vite accepté. Rapidement, les deux musiciens s’étaient découvert des points communs. Ryder n’était jamais revenu sur ce qu’il avait lu dans le carnet. De toute façon, il n’avait absolument rien retenu de leur contenu, seule la façon dont les textes avaient été écrits l’avait intéressé.

Charlie lui avait d’abord demandé d’écrire un texte sur le thème qu’il souhaitait aborder, sans tenter de trouver des beaux mots ou des belles phrases. Juste mettre sur papier ses idées. Puis, ensemble, ils avaient réécrit la chanson. Chaque fois que la jeune fille proposait un changement, elle lui expliquait le pourquoi et ce qu’elle imaginait. Peu à peu, un texte avec des phrases bien tournées et qui représentait bien les émotions du guitariste s’était créé. Maintenant qu’il avait observé sa méthode, il voulait tenter d’en écrire une lui-même. Toute la semaine, il s’était attelé à la tâche. Il ne pensait qu’à cela. Savannah avait même été irrité à plusieurs reprises, mais c’était important pour lui, Cela faisait des semaines, des mois et peut-être même des années qu’il souhaitait écrire une chanson. S’il n’y arrivait avec celle-là, il abandonnerait le projet, mais pour le moment, il était sur une bonne pente d’inspiration. Ryder avait aussi demandé de l’aide à son meilleur ami Robbie qui avait aussi de l’expérience dans l’écriture de chanson. Cela leur avait permis de passer un peu plus de temps ensemble, son coloc étant assez occupé ces derniers temps. Une fois bien certain que sa chanson était terminée, il était retourné voir Charlie et nerveusement lui avait tendu les feuilles de papier. La brunette avait lu attentivement et avait fait une ou deux modifications, mais avait adoré. Ryder avait alors ressentit une joie et un soulagement immenses. Pour une autre personne, cela aurait été exagéré comme réaction, mais pour lui c’était tout un exploit. Il n’était pas aussi nul qu’il le pensait et était capable d’écrire quelque chose de potable! Il avait serré Charlie dans ses bras et lui avait payé une bière au bar karaoké pour fêter l’événement. Le lendemain, il avait déjà composé la musique.

C’était la raison de sa présence au parc. Il voulait jouer et pratiquer sa chanson et il en avait marre d’être dans son appartement et puis, il adorait jouer au grand air et pourquoi pas avoir quelques spectateurs. Ryder s’était donc rendu à sa place habituelle. Au milieu du parc sous le petit chapiteau de bois sous lequel se trouvait une table. Il s’assit sur celle-ci, ouvrit son étui et s’empara de sa guitare Betty qu’il accorda rapidement. Il étala ses feuilles de musique et de paroles dans son caisson. Il joua quelques notes au hasard pour se délier les doigts. Il avait déjà joué sa chanson par parties sans toutefois la faire au complet. Il était nerveux. C’était comme si son bébé allait naître dans les prochaines secondes et il allait découvrir si elle était parfaite ou si quelques bouts accrochaient. Il prit une longue respiration et commença à jouer.


I sit here clutching useless lists,
keys for doors that don't exist
I crack my teeth on pearls
I tear into the history
Show me what it means to me in this world
Yeah, in this world

'Cause I am due for a miracle
I'm waiting for a sign
I'll stare straight into the sun
And I won't close my eyes
Till I understand or go blind

I see the parts but not the whole
I study saints and scholars both
No perfect plan unfurls
Do I trust my heart or just my mind
Why is truth so hard to find in this world
Yeah in this world

'Cause I am due for a miracle
I'm waiting for a sign
I'll stare straight into the sun
And I won't close my eyes
Till I understand or go blind (till I understand or go blind)

I know that there's a point I've missed
A shrine or stone I haven't kissed
A scar that never graced my wrist
A mirror that hasn't met my fist
But I can't help feeling like I'm

Due for a miracle
I'm waiting for a sign (waiting for a sign)
I'll stare straight into the sun
And I won't close my eyes (and I won't close my eyes)

Due for a miracle
I'm waiting for a sign
I'll stare straight into the sun
And I won't close my eyes


Une joie immense envahit tout le corps du guitariste. Il avait réussi et il la trouvait tout simplement parfaite. Il n’imaginait même pas le résultat en studio! Peut-être même qu’il pourrait la montrer à Rachel! À condition bien sûr que ces collaborateurs acceptent. Il n’allait pas faire la même erreur deux fois!

Lyrics@Thrice – Stare at the sun
Mais disons que ici,c’est Ryd qui la écrite :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Entre artistes, on se comprend Empty
MessageSujet: Re: 03. Entre artistes, on se comprend   03. Entre artistes, on se comprend EmptyVen 8 Juin - 17:26

    Il était de ces rencontres providentielles, celles que l'on décrit dans les beaux romans – sans vraiment y croire par ailleurs. Quand on rencontre le prince charmant, l'âme soeur, sa tendre moitié – ou quel que soit le nom que vous lui attribuiez, on commence par se méfier, et pas par tomber éperdument amoureux(se). Dans les romans, la méfiance n'existe pas, on se donne entièrement et on n'hésite pas une seule seconde.

    Joanna avait gardé cette nature-là, dont elle ignorait réellement la provenance; mais elle était plutôt du genre à tomber amoureuse dès la première minute d'une rencontre magique.
    Ce jour-là était de ceux qui cachent en leur sein une de ces belles aventures, qui commencent par un petit rien et qui ne se terminent jamais – ou du moins, pas de sitôt. Joanna en était persuadée, tandis qu'elle traversait à vive allure le parc Lincoln en direction du QG des Second Chances, où elle devait retrouver Cassandra. De par sa nature, la jeune femme était sempiternellement pressée, et elle préférait partir des heures à l'avance plutôt que d'avoir ne serait-ce qu'une seule minute de retard. Mais alors qu'elle marchait d'un bon pas, son tempérament optimiste la poussait à croire, elle ignorait pour quelle raison, que cette journée cachait quelque chose de très positif pour elle. Ce pressentiment qui ne l'avait pas quittée depuis son réveil, se faisait de plus en plus tenace et Joanna se trouvait un peu bête d'y croire aussi fort. Elle aimait penser qu'il existait de petites récompenses qui jonchaient le chemin d'une vie, pour peu que vous vous soyiiez bien comporté(e) pendant une période donnée.

    C'était sans doute une pensée étrange, songea-t-elle, alors que devant elle les longues allées du parc semblaient être interminables sous ses pieds; mais la brune ne s'en formalisa pas. On lui avait très souvent répété qu'elle était une personne dont le caractère et la personnalité extravagante et extravertie pouvaient surprendre. A cela, elle répondait souvent en haussant les épaules, comme si ces remarques ne l'atteignaient pas; elle continuerait de toute manière à vivre comme elle l'entendait.
    Elle avait atteint une intersection, et sans même se poser la question, ses pas la dirigèrent vers...des notes de musique, qui flottaient allègrement dans l'air. C'était, sans aucun doute possible, de la guitare, probablement sèche; et elle était presque sûre que si elle continuait à fouiner derrière le bosquet d'arbres qui se dressait devant elle, elle en trouverait la source.

    Intriguée, puis excitée, Joanna laissa tomber l'idée d'aller rejoindre sa co-directrice, et dépassa les arbres, pour se retrouver face à face – ou presque – avec un jeune homme, en charmante compagnie de sa guitare, qu'il semblait très bien maîtriser; assis sur un banc.
    Pour une raison très obscure, son visage lui rappelait quelque chose, et pourtant elle ne connaissait pas énormément de gens à Lima, étant arrivée depuis peu de temps et n'étant pas passée, comme tout le monde ici, par le célébrissime lycée McKinley.

    Pendant que ses pensées faisaient leur chemin dans son cerveau, les yeux de Joanna enregistrèrent alors vaguement que le garçon avait relevé la tête et souri. Il avait l'air très enthousiaste, pour une raison encore inconnue; et sans même réfléchir à ce qu'elle était en train de faire; la jeune brune marcha jusqu'à lui et s'assit sur le banc, souriant autant qu'il lui était possible. Elle ignorait pourquoi elle avait tellement envie de lui parler, mais il suscitait chez elle une certaine sympathie. La guitare devait sûrement y être pour beaucoup...
    Elle lui tendit la main, toujours souriante, et hésita quelques secondes, avant de remarquer :

    " Elle était drôlement sympa, cette chanson...! C'est vous qui l'avez écrite...? "

    C'était probablement une accroche un peu étrange, surtout envers quelqu'un qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam; mais elle décida qu'elle s'en fichait. C'est pourquoi elle reprit de plus belle :

    " Je suis désolée, je ne voulais pas être malpolie...Moi c'est Joanna. Vous êtes musicien, je suppose...? "

    Non, ce n'était pas une question stupide...Il aurait très bien pu être un amateur, qui vouait une passion aïgue à la musique, et qui avait décidé de s'installer ici, sur ce banc, attendant inconsciemment l'arrivée de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
 

03. Entre artistes, on se comprend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-