Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. back off and looks down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptyDim 13 Mai - 0:32

03. back off and looks down 757432Jared66 03. back off and looks down 42005377
back off and looks down
« ALEC & AARON »


Aaron Guevara s'immobilisa subitement au milieu de la chaussée lorsqu'un véhicule dévala brusquement l'avenue principale de Lima, sans prendre le temps de respecter les droits basiques du piéton moyen, lui coupant éhontément la route - associé à un agressif coup de klaxon qui alimenta l'irritation du Cubain. Celui-ci jeta un regard noir au conducteur suivi d'un geste de la main irrespectueux, tandis qu'un chapelet de jurons familiers exprimés en espagnol quittait ses lèvres charnues. Il suivit la progression de cette espèce de poubelle ambulante jusqu'à ce qu'elle fût hors de vue, maudissant une énième fois la panne de sa propre Camaro qui le contraignait à adopter une marche forcée à travers le centre ville. Il se promit d'essayer d'adopter une attitude plus patiente derrière un volant à l'avenir et s'empressa de rejoindre le trottoir d'en face avant qu'un autre imbécile profond ne saisisse l'occasion de prouver l'infériorité de son QI. Une dizaine de minutes plus tôt, le jeune mécanicien avait pris l'initiative de se rendre au piano-bar du vieux quartier de la ville ; le propriétaire était un alcoolique repenti grincheux, mais aussi une connaissance proche de son oncle Sergio. Quelques jours plus tôt, il était venu dîner au Little Havana alors qu'Aaron tenait le comptoir dans un élan de serviabilité et lui avait proposé de venir boire un verre dans son propre établissement lorsqu'il aurait une heure à tuer - occasion qu'il avait finalement décidé de saisir, appréciant les premières impressions que l'homme avait suscitées chez lui.

Le Cubain pénétra tranquillement à l'intérieur du commerce, toute contrariété liée à la stupidité des automobilistes oubliée. Un sourire s'esquissa sur ses lèvres tandis que l'ambiance chaleureuse des lieux s'infiltrait placidement dans sa poitrine, presque familière. Il perdit quelques instants à chercher l'origine de cette familiarité avant de réaliser qu'elle était probablement due à la disposition des meubles, comptoirs et tables de services, similaire à celle du restaurant de son oncle. Ça n'avait rien d'étonnant ; Sergio lui avait appris que le propriétaire bourru du piano-bar l'avait aidé à s'installer et à monter son propre business lors de son installation à Lima quinze ans plus tôt ; le constat était plutôt amusant. « Hé Guevara ! ». Le menton du concerné pivota aussitôt en direction de l'appel ; il reconnut immédiatement le propriétaire des lieux et s'approcha du comptoir de service, avec un grand sourire. « Comment ça va ? » répondit-il en échangeant une bourrade amicale avec lui. « La routine comme tu vois » fit-il en désignant la salle bien remplie d'un ample geste circulaire. Aaron acquiesça légèrement, comprenant où il voulait en venir. « J'te sers une bière p'tit . ». Nouveau sourire. « Avec plaisir » répliqua-t-il sans prendre la peine de dissimuler son contentement. Le gérant se détourna afin d'accéder aux pressions et le Cubain lança un regard circulaire à la salle, décelant une mauvaise impression d'observation extérieure. Il avait presque la sensation d'avoir une loupe directement dirigée sur sa nuque, cuisante ; il détestait ça. Ses pupilles s'arrêtèrent sur un homme de taille moyenne à la peau blanche et aux cheveux désordonnés, installé à quelques sièges de lui. Aaron se renfrogna légèrement. « T'as un problème ? » lança-t-il d'une voix plus brusque qu'il ne l'aurait souhaité pour débuter un échange. Seulement, il n'appréciait guère les signaux négatifs que lui lançaient les regards de cet inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptySam 19 Mai - 15:58

« Monsieur Jayson ? ». Alec sursauta, tiré de ses pensées par une tête blonde. C'était l'un des membres du groupe qu'il enregistrait actuellement qui venait de l'interpeller. Il leva les yeux vers le jeune debout à ses côtés, qui lui demandait si ça convenait. « Oui c'est parfait les gars, on se voit la semaine prochaine, vous pouvez y aller. » dit-il en passant une main lasse dans ses cheveux bruns. Les quatre jeunes s'en allèrent, saluant tour à tour l'ingénieur son, qui les salua et les remercia en retour. Il secoua légèrement la tête pour se remettre les idées en place. Son travail touchait enfin à sa fin, pour aujourd'hui en tout cas. Il se leva, s'étira, et attrapa sa veste en cuire. Il jeta un coup d'œil, afin de vérifier que tout était en ordre avant qu'il ne parte. Une fois convaincu, il éteignit les lumières et sortit du studio. Il plissa les yeux à cause de la lumière du jour, et se dirigea en trainant les pieds vers son 4x4. Le brun n'avait pas réellement envie de rentrer chez lui, bien qu'il n'était pas forcément en super forme. Assit derrière le volant, il réfléchit un instant à ce qu'il aurait pu faire. Des courses ? Certainement pas, vue son humeur, il allait remplir son chariot de sucreries en tout genre qu'il dévorerait pas la suite devant une de ses séries préférées. Aller voir un ami ? Il jeta un coup d'œil aux chiffres digitales qu'affichait sa radio, et en conclu que la plupart travaillaient encore. Finalement, il décida d'aller au Bar-karaoké, il y avait un moment qu'il n'était pas allait faire un tour. Il mit donc le contact et se dirigea tranquillement vers le bar.

Après une vingtaine de minutes, il entra finalement dans le bar et s'installa au bar. Il salua le propriétaire d'un geste amicale de la main, puis commanda un whisky. Ce dernier lui fût servit rapidement, il remercia alors le serveur et bût de suite une gorgé. L'endroit était plutôt remplit, comme à chaque fois qu'Alec y venait d'ailleurs. C'était un endroit assez apprécié des habitants de Lima, il y avait de quoi. Le musicien venait souvent se produire sur scène, ou alors écouter les quelques courageux qui venaient eux-même chanter. C'était un endroit très agréable et chaleureux où il faisait bon de passer un peu de temps.

Alors qu'il faisait tourner les quelques glaçons de sa boisson en rythme avec le fond sonore, la porte du bar s'ouvrit de nouveau. L'air froid qui venait de l'extérieur attira le brun à jeter un coup d'œil pour voir qui avait provoqué se courant d'air. Il fronça alors les sourcils à la vue d'un jeune brun qui ne lui était pas inconnu. Il le suivit discrètement du coin de l'œil se rendre au comptoir, et s'arrêter à , à peine un mètre de lui pour discuter avec le gérant. Il bût une autre gorgé de son verre, cherchant où il avait pu le voir. Après quelques instants de mûre réflexion, il se rappela où il avait vu se visage : Au bras de Santana. Il se renfrogna d'autant plus après cette révélation. Le musicien avait plus ou moins eut des sentiments pour la belle, et également une relation plutôt compliquée. Il avait était plutôt vexé en la voyant au bras d'un autre, mais cela ne l'avait pas plus étonné que ça au final. Il avait eu ouïe de qui était ce gars. Un arrogant qui avait beaucoup de mal à se taire, et qui était un vrai coureur de jupon, tout l'opposé d'Alec en clair. Il fixait le jeune brun lorsque ce dernier ne détourne le regard et lui demande sur un ton agressif si il avait un problème. Le musicien dévisagea d'un mauvais air le jeune, le regardant de la tête au pied avant de lui répondre d'un ton sec « Aucun. ». Il se fit violence pour ne pas continuer sa phrase en l'insultant de tout les noms possibles. Il porta son verre à sa bouche, en continuant de surveiller du coin de l'œil le brun. Finalement, il pouvait peut-être lui dire ses quatre vérités à ce jeune... Non ! Il ne devait pas s'attirait des ennuis, il ne voulait pas s'en attirait, même si l'envie de lui envoyer la haine qu'il lui portait dans le visage était présente. Il se contenta donc de continuer de le dévisager, et de noyer sa haine dans son verre... pour le moment du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptyMer 30 Mai - 15:59

La sécheresse nettement perceptible dans la réponse de l'individu lui arracha un rictus désabusé ; les accents houleux difficilement dissimulés sous un débit rapide suggéraient clairement qu'un problème subsistait entre eux, bien qu'il fût incapable d'en analyser l'origine. Très rapidement, le cubain sentit une contrariété vorace grandir dans sa poitrine, embrasant lentement chacune de ses fibres nerveuses et réduisant progressivement en cendres, de précieuses parcelles de son calme. Aaron n'était guère réputé pour détenir un sang-froid inébranlable, bien au contraire. Il avait le sang chaud et, il en était conscient ; cependant, contrairement à d'autres, il n'avait jamais considéré ce trait de personnalité comme un défaut auquel il fallait remédier - d'autant plus que, généralement, les imprudents qui s'attiraient ses colères méritaient le massage de côtes qu'ils récoltaient. Le mécanicien haussa les épaules avec désinvolture, traduisant un désintérêt manifeste, avant de détourner son regard du concerné. Le propriétaire ne tarda pas à se retourner vers lui et déposa un verre de bière mousseux sur le comptoir de service. Un sourire étira les lèvres du cubain tandis qu'il lâchait un remerciement concis. Il s'empara prestement de sa boisson et en but deux longues gorgées qui rassasièrent une sensation de soif persistante. D'un revers de la main, il effaça la fine moustache qui s'était dessinée au-dessus de sa lèvre supérieure, avant de se pencher légèrement en avant, baissant légèrement la voix à l'intention du barman : « Tu connais ce type ? » l'interrogea-t-il, tout en désignant l'importun d'un discret mouvement du menton. Le propriétaire lui renvoya un furtif haussement d'épaules avant de lui répondre de son habituelle voix rauque : « Alec Jayson. Il tient un studio d'enregistrement dans le centre. ». Aaron plissa légèrement les yeux, tandis qu'une information s'évertuait à se frayer un chemin depuis sa mémoire. En y prêtant une meilleure attention, il était presque certain d'avoir déjà vu ce minois quelque part, sans parvenir à mettre le doigt sur le souvenir adéquat. En revanche, le nom ne lui était aucunement familier.

Le jeune homme bût une nouvelle gorgée avant de glisser de son siège avec fluidité. Un rictus accroché au visage, il rejoignit tranquillement Alec et s'accouda au comptoir à son côté. « Aaron Guevara » se présenta-t-il, pour la forme en lui tendant une paume d'usage. « Ton verre est vide. » fit-il remarquer, avant de faire signe au barman de leur resservir une tournée, sans daigner prendre l'avis du principal concerné. « Tu es un ami de Santana ? » finit-il par l'interroger, bien que la réponse ne lui fût pas inconnue. Il était finalement parvenu à se remémorer l'endroit où il avait croisé ce visage : les dernières photos du séjour parisien de Santana. Celle-ci ne lui avait jamais parlé du musicien en question ; et lui-même n'avait discerné aucune utilité à l'interroger sur le sujet. Il n'avait pas même pris la peine d'émettre des conjectures sur la nature de leur relation. Amis, amants. Il n'y prêtait aucune espèce d'importance à présent ; plus depuis l'épisode du réveillon de la nouvelle année. Aaron se composa un sourire faussement affable, en attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptyMar 10 Juil - 19:42

Alec refusait catégoriquement de laisser le bénéfice du doute à ce gars, il refusait d'apprendre à le connaître, ce gars lui avait déjà pourris la vie avant même qu'ils ne se soient rencontrés. Ce gars ne lui inspirait rien qui vaille, il n'en valait même pas la peine. Ses grands yeux bruns narquois, son air hautain, tout pour agacer quoi. Ce qui était sûr, c'est qu'ils ne se ressemblaient en rien, que ce soit au niveau du caractère, physiquement, mentalement, ils n'étaient même pas de la même génération. Quand ce dernier lui demanda si le musicien avait un problème, il répondit sèchement qu'il n'en avait aucun, même si en réalité, le problème c'était lui. Il se détourna de nouveau vers son verre, et ses trois glaçons qui se battaient en duel, tout en jetant des coups d'œil furtifs vers le jeune loup agaçant qui se trouvait à quelques mètres de lui.

Tandis que le musicien terminait son verre, il entendit son nom chuchoté par le propriétaire. Il tourna légèrement la tête vers ce dernier, qui discutait avec son pire cauchemar. Il haussa un sourcil, et repartit dans ses pensées. Malheureusement, il fût rapidement tiré de ses pensées, quand l'autre brun s'accouda au comptoir, et se présenta. Aaron Guevara. Il ne prit même pas la peine de détourner le regard vers le brun. Il déclara que le verre de l'ingénieur son était vide et en commanda un autre sans lui demander son avis. Il continua en lui demandant si il était un ami de Santana. La question fatidique, celle qu'Alec redoutait plus que tout. Il fronça les sourcils avant de détourner un peu son regard, empreint de reproche contre le jeune homme. « J'étais... On était ami, avant. » répondit-il sèchement. C'était la vérité, Santana et Alec ne s'étaient pas parlé, ou vue depuis quelques mois, pour le musicien, c'était finit, et ça valait sûrement mieux ainsi, puisqu'au finalement, il avait eut tort de croire que leur relation pouvait aboutir. C'était à présent du passé, mais il en avait quand même toujours après le jeune brun, actuellement installé à ses côtés. Le propriétaire ramena le verre, qui glissa sur le comptoir, jusqu'au guitariste. Alec le remercia, avant de repousser un peu cette boisson, qu'il ne comptait pas boire. « Pourquoi êtes-vous venu me parler au juste ? » demanda t-il d'un ton désintéressée. Si il était venu lui poser la question en rapport avec Santana, c'est qu'il savait qui il était, qu'il l'avait déjà vu, ou entendu parlé de lui – bien que cette dernière option était peu probable. Pourquoi venait-il cherché l'ingénieur son ? Ça risquait juste de créer une dispute entre les deux hommes, chose qu'Alec ne souhaitait pas du tout, il n'était déjà pas là depuis longtemps, il ne voulait pas en plus mal se faire voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptyDim 26 Aoû - 20:56

Aaron se fendit d'un sourire des plus hypocrites en prenant place aux côtés du musicien tandis que de sa commande ordonnée quelques instants plus tôt, était déposée silencieusement devant eux. Le cubain était certain d'une chose : il n'appréciait pas ce type et celui-ci le lui rendait bien ! Toutes les fibres de son corps lui criaient de réagir immédiatement, de ne pas le laisser prendre l'aval de la conversation et déjà il ressentait l'envie irrépressible de lui écraser son poing entre les deux yeux. Le jeune homme a toujours eut la mauvaise habitude de démarrer au quart de tour. Et c'était pire encore depuis le décès prématuré de son père quelques années plus tôt. Il était constamment gorgé de colère et il ne suffisait généralement que d'une petite étincelle fortuite pour faire exploser toutes les charges. Alec l'ignorait très certainement, mais il était à deux doigts de lui faire perdre son calme. Ce ton détaché mais aussi tranchant qu'une lame n'était clairement pas le meilleur moyen de les mener à une conclusion civilisée. Et puis, tout ce mystère inutile autour de sa relation avec Santana ... Cherchait-il à la provoquer ? Le jeune homme ne se sentait guère menacé par son aîné quant à la jolie infirmière, toutefois il n'appréciait pas d'ignorer les faits lorsqu'ils se présentaient à lui - que ce soit au comptoir d'un bar, ou lors d'une séquence de représailles. Qui était-il pour elle ? Et qui était-elle pour lui ? Un amant éconduit ? Une ancienne conquête gorgée d'amertume ? Un frustré de la vie, incapable de passer à autre chose ? Les trois à la fois ? Peut-être aucun, qu'en saurait-il ! Alec ne semblait pas disposé à le renseigner sur l'affaire, ce qui ne contribuait qu'à l'irriter plus encore.
Comme si tu ne le savais pas ! railla-t-il, désireux de chasser la moindre ambiguïté de cette conversation. Il était hors de question de laisser flotter des malentendus quant au sujet de cette discussion - à savoir Santana. Aaron se fichait comme de son premier caleçon à savoir qui était Alec Jayson. Tout ce qui était susceptible de l'intéresser, c'était les affaires qu'il avait, ou avait eues semblerait-il, avec la jeune femme. Il soupira vivement devant le silence buté de l'ingénieur et se pencha légèrement en avant pour récupérer le verre auquel il n'avait pas touché, pour l'avaler cul-sec. Il sentît une onde de chaleur se répandre dans son organisme et il reposa bruyamment le verre avant de faire signe à Alec de le suivre : Dépêche-toi, ajouta-t-il en s'impatientant. Il le happa par l'avant-bras et l'entraîna sans ménagement vers la petite cour arrière de l'établissement, où ils pourraient discuter en toute tranquillité, à l'abri des oreilles indiscrètes. À peine la porte se fût-elle refermée derrière leur passage, qu'Aaron se retourna pour plaquer violemment son aîné contre le mur de briques : T'as exactement dix secondes pour m'expliquer ce qui s'est passé entre Santana et toi. Je sais qu'il y a eu quelque chose, elle a pleins de photos de vous deux dans son ordinateur. commença-t-il agressif, en appuyant son coude contre la jugulaire du musicien afin d'étouffer un cri d'appel quelconque. Tu es le père de Liam, c'est ça ? Tu les as abandonnés et c'est pour ça que vous ne vous voyez plus ? se méprit-il en effectuant les mauvaises connections entre les faits dont il disposait. Santana ne lui avait jamais révélé l'identité du père de son fils, ni même dans quelles circonstances elle s'était retrouvée mère célibataire. En vue des circonstances et de sa connaissance des choses, sa méprise était toute légitime. Son poing s'écrasa sous les côtes du musicien, en guise d'avant-goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptyLun 27 Aoû - 16:20

Alec posa son verre vide sur le comptoir tandis que le latino s'installait à côté de lui. La commande de ce dernier fût déposé sur le bar. Le musicien fît un léger signe de tête en guise de remerciement, mais repoussa tout de même le verre de quelques centimètres. Il n'avait pas envie de boire en présence de ce Aaron. Il n'avait pas envie de passer du temps en sa compagnie, ni de lui faire la conversation d'ailleurs, et encore moins de parler de Santana avec lui. Ce gars ne lui inspirait rien qui vaille, et de plus il était quasiment sûr qu'il allait lui apporter des ennuis. Ils savaient l'un comme l'autre qu'ils n'avaient aucuns intérêts à se parler, qu'ils valaient mieux pas par ailleurs, et qu'ils ne pouvaient pas s'entendre, donc pourquoi s'obstiner ? Mais à priori, le jeune homme ne semblait pas avoir envie d'arrêter la conversation là où elle en était.

Le jeune Guevara commença à s'emporter, se qui ne présageait rien de bon. Alec soupira agacé. En venant au bar, il pensait juste passer un petit moment paisible avant de rentrer chez lui pour bosser sur des compos, mais visiblement, c'était raté. Il regarda du coin de l'œil le jeune boire son verre cul sec et le reposer avec violence. Le brun jeta un coup d'œil au sien, mais ni toucha pas, l'alcool n'allait pas aider dans cette situation. Le jeune brun se leva soudainement et dit à l'ingénieur son de se dépêcher avant de l'attraper par le bras. Alec se leva et se dégagea le bras avant de suivre le latino dans une petite cours qui se situait à l'arrière, et dont le musicien n'avait jamais eu connaissance de son existence.

Le musicien eut à peine le temps de refermer la porte derrière lui qu'il se retrouver coincé, dos au mur. Alec n'esquissa pas une grimace, bien qu'une légère douleur lui ait traversé la colonne vertébrale. Le coude contre le cou du musicien, Aaron dit lui laisser dix secondes pour lui expliquer toute l'histoire. Maintenant, l'ingénieur savait où le latino l'avait déjà vue : Sur l'ordinateur de Santana. Elle avait donc encore toute ses photos prises au cours de voyages ou à Lima même. Alec n'aurait pas pensé qu'elle les laisserait autant en évidence. Il alla jusqu'à lui demander si il était le père de Liam, et l'accusait de les avoirs abandonnés tout les deux. Le guitariste n'eut pas le temps de dire un mot qu'il sentit le poing de son interlocuteur s'écraser contre ses côtés. Cette fois-ci il ne pût s'empêcher ne réprimer sa douleur. Il grimaça et étouffa un léger cris de douleur. Il repoussa le jeune Guevara à deux mains et se posta devant lui au centre de la petite cours, en se tenant les côtes d'une main, et le col de son interlocuteur de l'autre. « Écoutes-moi, tu fais fausse route, okay ? Je ne suis pas le père de Liam, et je ne les ai encore moins abandonnés. Et même si c'était le cas, qu'est-ce que ça peut te faire ?! » dit-il d'un ton agacé, en serrant un peu plus son abdomens. « On est juste amis ! Et peu importe la relation que vous entretenez tout les deux, elle est tout à toi. » lâcha t-il enfin. Amis n'était peut-être pas la pure vérité, car, ils avaient été un peu plus que ça, mais finalement ça n'avait duré qu'un temps. La raison pour laquelle ils ne se parlaient plus à présent était en fait inconnu d'une musicien. D'ailleurs, pouvait-on dire qu'ils ne se parlaient plus ? Ni l'un, ni l'autre n'avaient jamais déclaré ne plus vouloir parler à l'autre. Ils s'étaient juste éloigné finalement, sans en savoir la raison, avec le temps, et leurs vie chargée. En réalité, il était bien incapable de dire à ce Aaron, pourquoi ils ne se voyaient plus actuellement. Il relâcha finalement la pression autour du col de la chemise du brun, et laissa retomber sa main. Il continua de soutenir son regard, ne laissant transparaître qu'un sentiment d'agacement profond. « Ce ne sont pas de tes affaires de toute façon, alors laisse tomber. ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down EmptyMer 31 Oct - 16:39

Aaron enfonça son coude dans la trachée du musicien, sans la moindre considération pour la douleur physique qu'il pouvait susciter. Il n'avait jamais été foncièrement patient et les dérobades répétitives d'Alec ne le mettaient certainement pas en conditions pour démontrer le contraire aujourd'hui. Santana n'avait jamais pris la peine d'évoquer l'existence du guitariste devant lui. Et s'il n'en connaissait aucune raison précise, les clichés aux décors parisiens qu'il avait occasionnellement remarqués dans l'ordinateur de la jeune femme n'étaient pas passés inaperçus. Qu'étaient-ils alors ? Et pourquoi tant de mystères, for fuck's sake ! La jeune femme n'avait jamais mentionné le père de Liam, non plus. Était-ce de cela dont il s'agissait finalement ? Il ne connaissait que très peu de choses sur cette période de la vie de l'ex-mannequin. Il savait qu'elle était partie étudier en France après avoir décroché son diplôme et, était tombée enceinte quelque temps après. Brittany lui avait également appris que cette histoire avait été très éprouvante pour Santana, sans s'étendre plus sur le sujet. Le peu de détails qu'il connaissait sur le musicien collaient parfaitement ou presque à l'éventualité qui s'échafaudait progressivement dans son esprit. Le poing du Cubain s'écrasa dans l'estomac de son aîné qui étouffa une exclamation mêlante surprise et souffrance avant de le repousser doucement mais fermement jusqu'au centre de l'arrière-cour. Il était temps ! songea-t-il avec fièvre. Un peu plus et, il aurait supposé qu'Alec avait perdu ses cou***les en cours de route ! Durant quelques fractions de seconde, ils se tinrent mutuellement par le col de leurs vestes, s'affrontant du regard d'un air inquiétant, dans une atmosphère électrique.
« Écoutes-moi, tu fais fausse route, okay ? Je ne suis pas le père de Liam, et je ne les ai encore moins abandonnés. Et même si c'était le cas, qu'est-ce que ça peut te faire ?! » lâcha-t-il finalement en se courbant légèrement pour presser ses côtes endolories. Les mâchoires saillantes, Aaron scruta attentivement le visage de son adversaire cherchant à discerner la vérité dans ses propos. Q'est-ce que ça pouvait lui faire ? La question le dérouta momentanément et ses doigts se resserrèrent machinalement sur le col du musicien. Santana lui avait confié la surveillance de Liam à plusieurs reprises depuis qu'ils avaient repris contact quelques mois plus tôt. Il aurait été aussi inutile que malhonnête d'affirmer qu'il ne s'y était pas instantanément attaché. D'où l'irrépressible instinct protecteur qu'il pouvait éprouver envers ce petit bout d'homme qui ne grandirait jamais sans son père biologique. Aaron avait été suffisamment proche du sien pour savoir que cela représenterait tôt ou tard, un gouffre sans fond dans le développement de l'enfant.
« On est juste amis ! Et peu importe la relation que vous entretenez tout les deux, elle est tout à toi. » poursuivit Alec. Aaron relâcha sa prise avant de reculer d'un pas en arrière. « Ce n'est pas le sujet, le toisa-t-il avec animosité. En réalité, ça représentait une partie de celui-ci, mais il ne l'aurait pas admis aussi ouvertement. « Ce ne sont pas de tes affaires de toute façon, alors laisse tomber. ». Le mécanicien s'humecta la lèvre inférieure avec irritation en détournant momentanément le regard. « Yeah, right. Whatever. » conclut-il feignant l'indifférence avant de se diriger vers la porte donnant sur la salle qu'ils venaient de quitter, bousculant son aîné d'un brutal coup d'épaule au passage. Il s'arrêta sur le seuil, se retournant à moitié : « Cette conversation n'est pas terminée, ajouta-t-il avant de disparaître dans le couloir, sans un regard en arrière.



FIN DE TOPIC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
03. back off and looks down Empty
MessageSujet: Re: 03. back off and looks down   03. back off and looks down Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

03. back off and looks down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-