Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Truth or Dare ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyJeu 24 Mai - 14:01

Nina composa le code de son casier attitré pour les selectionnals et prit son sac à l'intérieur. Si un froid glacial meurtrissait l'air extérieur, au sein de l'Ohio Stadium, il paraissait faire une chaleur épouvantable, en particulier dans les vestiaires. Que ce fusse les radiateurs où la tension qui étouffait ces lieux, ou bien même les deux, l'épaisseur de l'air était difficilement supportable. Elle l'était peut être uniquement pour Nina, après tout, ruiner les casiers de ces deux indésirables garces n'avaient pas été une partie de plaisir, aussi bien physiquement que mentalement, mais maintenait que Cissy n'était plus dans les parages Nina comptait bien s'asseoir, à l'abri, au calme, se désaltérer et relâcher le peu de pression qu'elle pouvait. Démonter leurs affaire à coups de marteau était à la limite du traumatisme pour elle car étrangement, elle préférait s'en prendre aux personnes plutôt qu'au matériel, c'était beaucoup plus facile à cacher, mais elle l'avait fait, elle l'avait fait parce que Crystal avait voulu qu'elle le fasse, et en règle générale Nina fait ce que Crystal veut qu'elle fasse. Dommage car elle avait effleurer l'espoir de l'avoir convaincue de renoncer à faire des histoires durant la compétition, mais ce changement d'avis n'avait pas été étonnant pour autant.
Assise bien droite malgré cette fatigue, elle prit sa bouteille et en consomma une longue gorgée fraîche et bienvenue. Les vestiaires étaient presque vide, la plupart des cheerios étaient encore en répétitions de dernière minute ou bien vagabondaient dans le stade. Tant mieux, elle avait besoin de tout sauf d'une pimbêche à dévisager en chien de faillance alors même qu'elle était venu chercher du repos.

Nina aurait pourtant du savoir que ce n'était pas lors des sélectionnais qu'elle pouvait compter rester tranquillement reposée en espérant éviter les problèmes. Cette compétition était déjà synonyme de problème dès le départ, et les vibrations de son téléphone allaient bientôt le lui rappeler tragiquement. Le cadavre avachi sur le dossier de l'assise qu'elle était à présent se redressa péniblement et soupira avec insistance. Une fois le téléphone déverrouillé pourtant, Nina ne paraissait plus aussi désinvolte et à son aise, sans froncer les yeux pour autant, ses traits se durcirent d'anxiété à la lecture de ce funeste message.

Citation :
Sunny. 15:08.

J'en connais une qui n'est pas très joueuse. Il va pourtant falloir essayer car j'ai bien peur que ce ne soit pas en jouant la sécurité qu'on met toutes les chances de son côté…
Retrouve moi dans les gradins ouest dans cinq minutes, auxquels cas tu risques de perdre beaucoup sans n'avoir rien misé…

Un tel acharnement à éviter tout rapprochement, toute proximité, tout contact visuel depuis la montée dans le bus pour finalement se faire avoir de la sorte. Comment cette peste avait eut son numéro ? Aucune idée, et Nina ne chercha pas, Palmer, tout lui venait en main sans jamais qu'on en connaisse la source, C'est ce que Nina avait finalement compris et elle s'était résignée à ignorer d'où lui venait toutes ses informations. Ironiquement, un bon nombre de celle ci lui venait directement d'elle.
Nina frappait le sol d'un battements rapide de ses pieds et se meurtrissait les lèvres en les mordant avec angoisse. Elle cherchait désespérément un moyen d'éviter cette rencontre, une issue de secours tout en ne sachant que trop bien qu'elle avait tout intérêt à s'y rendre car il n'y avait rien d'autre qu'elle eusse put faire. Elle se leva, toujours hésitante, garda son téléphone en main et rangea son son sac dans son casier.
Sur le chemin, l'angoisse avait fait place à la colère. Comment cette fouine pouvait elle se jouer d'elle aussi impunément, sans aucune conséquence ? Comment osait elle déambuler dans les couloirs avec cette mine innocente et la conviction d'être à ce point intouchable ? Évidemment que Nina avait retourné la situation dans tout les sens en cherchant quelque chose qui pourrait l'extirper de cette situation et remettre Palmer à la place qui lui convenait. Cette fille était sensée raser les murs, Nina devrait lui lancer un slushy en pleine figure chaque matin que Dieu faisait et pourtant, elle en était réduite à rappliquer comme un chien au premier claquement de doigt. Cette impuissance et cette vulnérabilité, Nina ne la supportait pas, mais elle s'était juré que tôt ou tard Sunny paierait très cher son petit manège, elle en faisait serment.

Une fois qu'elle eut repéré la journaliste du lycée en pleine observation un peu à l'écart de la foule assise en troupeau dans les gradins, Nina laissa s'échapper d'elle un long soupir et continua jusqu'à arriver à hauteur de la détestable fouine. « Qu'est ce que tu veux Palmer ? » Etonnement, Nina prit un ton autoritaire et agressif, des airs qu'elle n'était pas franchement habituée à prendre quand venait une confrontation de ce genre. Sûrement le résultat de ce bouillonnement intérieur qui l'avait animé tout le chemin durant et Nina s'était en effet imaginé de nombreux argumentaires idéaux pour lui en mettre plein la figure, puis l'argumentaire faisait place aux insultes pour en arriver finalement à la violence avec laquelle elle jetterait blondie par dessus la rambarde des gradins et la regarderait tomber attentivement jusqu'à se délecter avec jouissance de sa chute fatale sur le sol du gymnase…
Seulement tout ça était dans son esprit, et comme toujours avec Nina la réalité était bien différente. Quand Sunny lui montra son visage d'ange démoniaque les images de celle ci, caméra à la main dans les toilettes, souriant jusqu'aux oreilles devant Nina prise en flagrant délit, lui revinrent subitement comme pour la rappeler à l'ordre et avec ceci, un post it mental lui disant qu'entre elle, c'était Sunny qui fixait les règles du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Palmer
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyDim 27 Mai - 23:28

La compétition en elle-même était plutôt simple : chaque équipe de cheerleader dispose de deux minutes et tente secondes pour montrer sa performance devant un jury, qui doit juger le synchronisme des mouvements de l’ensemble des participants de l’équipe, mais également la difficulté ainsi que la précision des figures réalisées, la créativité, etc. Durant ces deux minutes et demi, un grand nombre de figures sont autorisées, certaines pouvant être complexes à réaliser, mais ne devant pas être dangereuses pour la santé des participants –ou du public, car se prendre une cheerleader sur la tête après un straight body ride ne doit pas être des plus agréables.


Mordillant le bout de son crayon, Sunny réfléchit à la suite. En attendant que l’équipe de Cheerios passe devant le jury, elle avait fait un petit tour dans le gymnase, observant les cheerleaders en plein échauffement, et avait pour l’instant assisté à deux chorégraphies. Bien que novice, elle avait trouvé ces dernières plutôt réussies, mais elle n’y connaissait pas grande chose, aussi avait-elle posé quelques questions à droite et à gauche afin d’en apprendre un peu plus sur l’univers impitoyable du cheerleading. Mais très vite, elle avait à nouveau ressenti un puissant sentiment d’ennui, qui l’avait déjà traversé lorsqu’elle était arrivée. Lorsqu’on lui avait confié ce papier, la blonde n’avait pas caché son opinion concernant l’évènement sportif, ni cette impression qu’on lui volait son temps si précieux. Au lieu de se retrouver coincée ici, à regarder des dindes se trémousser dans tous les sens, elle aurait pu faire des choses tellement plus intéressantes, comme par exemple… travailler ses devoirs. Cette pensée la fit sourire, parce qu’en vérité, elle ne passait pas tant de temps que ça à réviser, et pourtant, elle avait de bons résultats. Mais à la place de cet article ridicule, elle aurait pu en rédiger un sur cette affaire de tricherie qu’elle soupçonnait au sein des élèves de McKinley. Elle bossait dessus depuis un petit moment, et était sur le point de trouver la personne qui apparemment, distribuait les réponses des examens à ceux qui pouvaient payer. Mais non, elle était enfermée dans ce gymnase. Aussi, pour passer le temps, elle s’était attelée à l’article qu’on lui avait demandé, et pour l’instant, l’inspiration était au rendez-vous.
Assise en haut des gradins, son calepin sur les genoux et son appareil photo posé près d’elle, Sunny enclencha son dictaphone pour se repasser les paroles explicatives dont l’avait seriné l’une des coaches, afin de s’assurer qu’elle n’avait rien oublié, puis leva les yeux, son regard courant sur les dizaines de filles en uniforme qui se promenaient un peu plus bas. Le jury se concertait, après le passage d’un groupe que Sunny avait dédaigné, déjà lassé des sauts et des figures. D’un geste distrait, elle dévissa le bouchon de son thermos et but quelques gorgées du thé qu’elle avait apporté avec elle, savourant sa chaleur. Peut-être que les cheerleaders n’avaient pas froid, trop occupées qu’elles étaient à stresser à cause de la compétition, mais depuis son entrée dans cet immense gymnase, Sunny parvenait à peine à se réchauffer. Elle se tassa un peu sur elle-même, enfouissant pendant quelques secondes le nez dans l’immense écharpe qui était enroulée autour de son cou, avant de se redresser et de reposer le thermos rebouché à ses pieds, prête à se replonger dans son article.

A cet instant, une voix lui fit à nouveau lever la tête, et son regard se posa cette fois-ci sur Nina, qui venait de l’apostropher d’un ton sec et agressif. Elle n’avait pas mis longtemps à la rejoindre, mais évidemment, Sunny l’avait mis au pied du mur avec un petit message qu’elle lui avait envoyé sur son téléphone. Elle avait bien remarqué que Nina, depuis un moment et surtout aujourd’hui, s’évertuait à l’éviter autant que possible, probablement pour ne plus devoir subir le chantage que Sunny lui infligeait. Car Sunny détenait entre ses mains, ou plutôt sur son ordinateur, ainsi que sur une carte SD soigneusement cachée au cas où son ordinateur rendrait l’âme, la preuve que Nina avait un secret, un très lourd secret. Le genre de secret qui peut ruiner votre vie, s’il est découvert, et Nina le savait bien, puisqu’elle n’avait désormais plus le choix, elle devait se plier aux exigences de la blonde si elle ne voulait pas perdre tout ce qu’elle possédait : son statut social au sein de McKinley, ses amis, et même le respect de ses parents, ceux-ci trop crédules pour réellement connaitre leur fille. Dans ces conditions, on pouvait aisément comprendre qu’elle fuie la compagnie de la blond, parce qu’elle savait pertinemment ce que celle-ci exigerait d’elle : des ragots. Des secrets. La vérité sur l’élite de McKinley. Nina fréquentait les élèves qui avaient le plus de secrets à cacher, elle représentait aux yeux de Sunny une source inépuisable de révélations. Régulièrement, Sunny lui mettait la pression pour lui soutirer ce qu’elle savait sur ses amis. Prise au piège, Nina ne pouvait que s’exécuter.
Sunny culpabilisait-elle d’agir de la sorte ? Le faisait-elle avec des remords ? Que nenni, cela ne l’empêchait pas le moins du monde de dormir le soir. Nina faisait partie de ces filles qui aiment s’en prendre aux autres, alors du point de vue de Sunny, elle n’avait que ce qu’elle méritait, point barre. Et puis, la double-vie qu’elle menait prouvait qu’elle n’était qu’une hypocrite et une menteuse. Si elle ne voulait pas avoir de problème comme celui qu’elle avait sur les bras en ce moment, elle n’avait qu’à pas s’enfoncer dans un mensonge si énorme. La considérant d’un œil amusé, Sunny adressa à Nina un sourire en coin. « Pourquoi tout le monde pense qu’utiliser le nom de famille, au lieu du prénom, donne plus de pouvoir ? C’est ridicule. » se moqua-t-elle, sans pourtant chercher à attaquer Nina avec cette remarque. Elle tapota le banc près d’elle, invitant la Cheerios à s’asseoir à ses côtés, comme le feraient deux amies. Sauf que Nina et elle n’étaient pas du tout amies, loin de là, et si Sunny avait fait venir la brune, ce n’était certes pas pour parler de la pluie et du beau temps, ou du dernier garçon qu’elle avait embrassé. Tout en faisant défiler les photos qu’elle avait prise avec son appareil, la blonde s’adressa à Nina : « Si tu es là, j’en déduis que tu es prête à t’amuser un peu avec moi. C’est chouette, j’adore jouer avec toi. » dit-elle en mimant une joie de gamine frétillante qui s’apprête à monter sur les montagnes russes.


Dernière édition par Sunny Palmer le Ven 8 Juin - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyLun 28 Mai - 5:19

Tétanisée par un sourire aussi angélique que démoniaque, celui d'une fillette assoiffée de pouvoir. Nina était tombée bien bas. C'est ce qu'elle ne pouvait s'empêcher de constater et c'est ainsi qu'elle percevait Sunny. Passé l'étonnement de sa propre remarque, la cheerios prit de plein fouet la première de son adversaire. Pourquoi ? Parce qu'elle avait vu juste.
Rien de pire que qu'un ennemi qui commente vos propres stratégies personnelles pour tenter de garder la face alors même que vous avez un genou à terre. Oui, l'appeler par son nom de famille avait été pour Nina une manière de rester d'égal à égal, de se poser comme adversaires en quelques sortes, et non en tant que commanditaire et fournisseur, ou proie et prédateur. Elle avait simplement essayé de la mépriser comme elle le méritait. D'autant plus que Sunny était un prénom bien trop jovial et sympathique pour quelqu'un de son espèce, mais là encore ça faisait partie du personnage. Peut être que sur certain point elle n'était pas si différente, elles avaient seulement choisi des chemins différents pour ne pas se faire écraser au lycée. Nina avait menti toute son adolescence durant dans le but devenir cette fille populaire et puissante, Sunny avait choisi la discrétion des chantages et des ragots afin de devenir intouchable en collectant juste ce qu'il fallait pour que chacun soit lui soit vulnérable.

Sunny s'assit sur le banc derrière elle, enveloppée de mille et une couche de tissu et d'écharpe. Elle était au moins vulnérable au froid quand Nina se promenait en mini jupe en plein mois de décembre, et étrangement cela la consolait un peu. La journaliste en herbe avait toujours son carnet sur elle mais elle avait manifestement décidé de repousser un moment ses activités puisqu'elle fit signe à Nina de s'asseoir juste à ses côtés, et cette dernière ne se doutait que trop bien que les choses allaient dès à présent se compliquer. Elle prit place sur le banc à son tour et fixa le stade, le regard un peu perdu, bien plus focalisée sur ses pensées que sur ce qui l'entourait réellement. Qu'allait elle lui demander cette fois ci ? Nina avait évité un bon nombre de fois son maître chanteur mais elle n'avait pu s'extraire de leur accord autant qu'elle l'aurait voulu. Elle avait été forcée de raconter à Sunny ce qu'elle désirait mais maintenant, elle n'avait plus de quoi gagner du temps. Tout ce temps, la petite blonde avait peut être été déçue des informations obtenues par Nina car elle avait fait son possible pour ne révéler que des broutilles, des anecdotes en évitant soigneusement les secrets bien plus compromettants. Elle s'était surtout démenée pour protéger Cissy et Jared en premier lieu, mais maintenant le stock d'infos inutiles s'était dangereusement épuisé. Elle n'avait jamais essayé de mentir, elle ne voulait sûrement pas prendre ce risque avec Sunny. Quoi, mentir et ensuite se faire rattraper ? Hors de question, il y avait bien trop en jeu pour s'y risquer sans compter que Blondie l'aurait sûrement découvert un jour où l'autre.

Par dessus tout, Nina espérait qu'elle lui demande autre chose que des secrets cette fois ci, n'importe quoi mais autre chose, afin d'éviter le pire. C'est à ce moment que Sunny tira la cheerios de ses pensées avec cette voix si particulière de gamine éhontée et enjouée. Le jeux justement n'était amusant que pour elle. Tout ce mépris et cette ironie la rendait malade mais Nina répondit calmement, avec peut être une pointe d'amertume dans la voix, sans quitter des yeux la performance qui se jouait dans le stade, droit devant elle. « Je suppose que je n'ai pas vraiment le choix, je ne l'ai jamais eut, n'est ce pas, Palmer. » Elle se tourna enfin vers elle juste l'instant de lui lancer rien qu'une pique. « Permet moi d'insister sur le nom de famille. » Elle porta son regard à nouveau dans le vide, mais ne laissa pas le silence s'installer. Son cœur battait à tout rompre bien qu'elle parut calme en apparence et tout ce qu'elle voulait, c'était retarder les questions, gagner du temps et peut être même tenter quelque chose pour mettre fin à tout ça. « Qu'est ce que tu veux cette fois ? Tu sais je ne suis pas intarissable et viendra un moment où je n'aurait plus rien à te donner si ce n'est déjà le cas, et qu'est ce que tu feras alors ? Les scandales se créent bien moins vite que tu ne les dévores... »
C'était là une chose que Nina s'était souvent demandé, et tandis qu'elle se perdait à nouveau dans l'immensité de l'enceinte, elle y songea encore une fois. Que ferait Sunny quand elle lui deviendrait inutile ? Que ferait elle de leur accord et de son secret quand elle ne pourrait plus payer ? Car le silence de la demoiselle était cher, Nina l'avait appris à ses dépend, il l'était autant qu'il était précieux. Malheureusement elle n'était pas bien sûre de pouvoir honorer ses dettes autrement que par des ragots ou des secrets, et quand ceci viendrait à manquer, la question était de savoir comment payer. Mais ces questions n'étaient de toute façon pas à l'ordre du jour et Nina savait bien qu'elle n'empêcherait pas Sunny d'avoir ce qu'elle voulait encore une fois, et cette fois, elle ne risquait peut être pas d'être déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Palmer
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyVen 8 Juin - 11:37

Au fond, Sunny éprouvait presque un peu de pitié pour Nina. Non pas par rapport au chantage qu’elle lui faisait subir, elle ne regrettait pas le moins du monde d’en être arrivée à cette extrémité et comptait bien profiter de la cheerleader au maximum. Mais elle avait fini par bien connaître Nina, et elle avait bien compris que la jeune fille n’avait pas un mauvais fond, du moins pas aussi mauvais que cette garce de Cissy. Nina était une menteuse effroyable, une comédienne doublée d’une redoutable hypocrite, mais après tout, Sunny l’était tout autant qu’elle. Mais c’était là le seul vrai défaut de Nina, avec en plus cette sale habitude de suivre les plans tordus de Cissy. Mais si elle le faisait, c’était principalement pour ne pas griller sa couverture. Elle s’était fabriqué un personnage haut en couleur, une Cheerios au fort caractère, à la langue acérée et à l’apparence parfaite, un vrai petit double, en brun, de Cissy. Mais en vérité, elle n’était qu’une enfant qui recherchait l’attention de gens qui, normalement, ne devraient pas s’occuper d’elle. Elle collectionnait les bonnes notes et était tellement avide de l’affection de ses parents et de ses camarades de classe, qu’elle passait son temps à jongler entre deux modes de vie totalement opposés. Chez elle, c’était serre-tête, jupe plissé et bonnes manières. A McKinley, c’était tenue provocante, sourire moqueur et mauvaises actions. On pouvait presque parler d’un dédoublement de la personnalité, à ce niveau-là. Nina avait juste voulu être bien vue de deux mondes totalement opposés, et elle se retrouvait maintenant prise au piège par ses propres mensonges. Si les choses n’avaient pas été plus loin, peut-être que Sunny ne s’en serait pas prise à elle. Quoi qu’à la réflexion, bien sûr que si. Nina représentait une source d’informations bien trop importante pour avoir le moindre état d’âme la concernant. Disons qu’avec l’attitude déplorable de Nina au lycée, Sunny ne parvenait pas à éprouver de la compassion pour elle, alors que si Nina n’avait été qu’une pauvre fille perdue, peut-être que si. Mais dans le cas présent, la blonde se contentait de trouver la situation méritée, et c’est sans aucun remord ni aucune culpabilité qu’elle agissait comme elle le faisait.
Baissant un pan de son écharpe pour se dégager le menton, Sunny ne quittait pas des yeux son appareil photo, alors que Nina prenait place à ses côtés, et elle lui jeta un rapide coup d’œil en coin. La tenue plus que légère de la cheerleader la fit légèrement frissonner, et elle se demanda vaguement si ces filles étaient seulement humaines. Comment pouvait-on se balader à moitié à poil, sans avoir la chair de poule par ce froid hivernal ? On était quand même en Décembre ! Et même si les Cheerios portaient leur blouson rouge et blanc, leurs jambes étaient entièrement découvertes, mises à nues, exposées au froid glacial. En ouvrant ses volets, ce matin-là, Sunny avait prévu une tenue en accord avec la météo. Un jean, des chaussettes en laines, un pull bien épais sous un blouson moelleux, des bottes fourrées, et elle avait frissonné toute la matinée. Pourtant, Nina se tenait à un mètre d’elle, impassible, et aucun frisson ne venait troubler son calme apparent. Ou bien était-ce encore un mensonge, afin de se donner une résistance et une solidité qu’elle était loin d’avoir. Elle voulait avoir l’air invulnérable, et c’était plutôt réussi, mais Sunny était elle-même une très bonne comédienne, aussi se dit-elle que même si Nina ne craignait pas autant le froid qu’elle, elle n’en restait pas moins une créature de chair et de sang. Et quand on peut saigner, on est vulnérable.

La question de Nina eut le mérite de lui faire lever la tête, et elle médita un instant cette possibilité. « C’est vrai. Un jour, tu seras inutile. » acquiesça-t-elle. « Espérons que ce jour n’arrive pas de sitôt, car je n’ai pas pour habitude de m’encombrer de ce qui ne me sert plus à rien. Et je crois savoir qu’en ce qui concerne Cissy, c’est des gens qui se moquent d’elle dont elle n’aime pas s’encombrer. » jeta-t-elle, l’air de rien, d’un ton léger que démentait les sous-entendus faciles à percevoir dans ses mots. Il fallait bien que Nina comprenne que si un jour, elle n’était pas d’aucune utilité pour Sunny, il y avait des chances pour que cette dernière la balance à sa grande amie Cissy. Ce n’était pas non plus une certitude, aussi la blonde ajouta-t-elle, toujours d’un ton léger : « Disons que ce qui t’arrivera demain, dépendra de ce que tu fais aujourd’hui. C’est sibyllin, je te l’accorde. Mais tu ne devrais pas trop t’en faire. Je suis sûre que tu auras toujours plein de choses à me raconter. » sourit-elle en se tournant à demi pour faire face à Nina. Elle était désormais prête à passer aux choses sérieuses, et enchaina presqu’aussitôt : « Alors, comment a réagi le surveillant Ainsworth quand tu lui as fait part de la rumeur selon laquelle vous auriez une liaison ? J’ai adoré ton petit jeu d’actrice d’ailleurs, du grand art ! » Et elle posa la main sur son cœur, arborant une mimique horrifiée, les yeux humides : « Je n’ai jamais voulu tout ceci et j’avoue être totalement dépassée par les évènements ! » geignit-elle en imitant Nina. « J’ai eu du mal à y croire quand il a mordu à l’hameçon, tu t’es surpassé. Tu t’es assurée sa protection, et en plus il va sans le vouloir confirmer cette pseudo liaison en punissant tous ceux qui font courir cette rumeur. » Elle hocha la tête pour ponctuer ses paroles. « Mais c’est dommage, parce que si Jared pense que tu sors effectivement avec le surveillant, il risque de ne plus trop vouloir tenter le coup avec toi. Déjà que l’idée d’affronter la colère de Cissy risquait de refroidir ses ardeurs, s’il croit que tu as déjà un petit copain, il ne voudra plus prendre le risque de fouiller sous ta jupe. Mais bon, au moins tu es sûre que Cissy ne te fera pas une méga crise de jalousie façon folle en furie. Je pense qu’elle te l’aurait fait payer au centuple, si elle avait compris que tu as osé t’approcher de son joujou à moins de dix mètres. Elle n’est pas très partageuse. Enfin, je suppose qu’elle se doit d’être fidèle à sa réputation. » finit-elle par soupirer.
En l’espace de quelques minutes, elle venait de dévoiler une petite parcelle de ses connaissances concernant l’univers de Nina. Elle savait pour Timothy Ainsworth, elle savait pour Jared, elle savait tout. Et ce n’était pas forcément Nina qui lui avait tout raconté. En plantant son regard dans celui de Nina, elle lui offrit un sourire. « Alors, quoi de neuf dans ta vie sinon ? » Il était temps pour la Cheerios de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyDim 10 Juin - 1:22

Sunny restait penchée sur son appareil photo, feignant sûrement une attitude totalement détendue, à moins que pour elle, ce genre d'entrevue ne soit qu'une pure formalité. Pour Nina s'était loin d'être le cas et quand elle vit la journaliste quitter les yeux de son écran pour se dégager le menton, elle eut presque peu de la suite.
Les règles étaient entièrement dictées par Sunny et à chaque prise de paroles de cette dernière, la cheerios craignait une nouvelle règle à ajouter à la liste des contraintes qui l'incommodaient et dont Suny paraissaient friande. La question de Nina parut laisser la petite blonde songeuse. La réflexion fut très courte néanmoins et les mots qui parvinrent à l'oreille tendue de Nina ne firent que lui arracher un frisson intérieurement. Voilà donc de quelle manière Sunny la considérait, comme quelque chose d'utile ou inutile, dont on se servait et qu'on jetait après usage, et manifestement cette garce n'avait pas l'air de s'encombrer avec les déchets. À cette idée, Nina s'imagina ce calvaire comme une éternité, une éternité qui occuperait toute sa scolarité en tout cas. Sans relâche elle devrait donner à Sunny ce qu'elle désire en fouillant où elle pouvait et tant qu'elle le pouvait pour dénicher la moindre petite miette a donner à cette fouine dans l'espoir que cela suffise à la faire taire. Dans le cas contraire, oserait elle tout révéler ? C'etait ce qu'il fallait croire apparemment. Toutes ces menaces qui résonnait comme un glas dans le coeur de Nina paraissaient être traitée avec une légèreté déconcertante par Sunny, rien que le ton de sa voix, toujours aussi enlevé, enjoué et enfantin se laissait écouter comme un rire démoniaque. Démoniaque, elle l'était plus que Cissy elle même en tout cas...

Seulement Nina n'était pas au bout de ses surprises. Les yeux toujours fixés sur la performance qui se jouait, son cœur se serra encore un peu plus en lui arrachant un soupir quand elle évoqua le nom de monsieur Ainsworth. Elle fronça les sourcils et se tourna vers Sunny cette fois ci, la panique et la confusion dans les yeux. « Comment.. » Inutile de chercher à savoir comment elle avait su tout ça, comment elle avait su pour cette liaison, comment elle avait su qu'elle était allée voir monsieur Ainsworth. Mais même si Nina avait apprit à accepter le fait que Sunny sache tout, cette fois ci, ce fut plus dur à avaler...
Les pupilles toujours tremblantes elle l'observait à présent poser sa main sur son cœur et changer de visage pour l'imiter elle même lors de son entretien avec le surveillant, avec ses propres mots. Elle détourna très vite le regard, préférant fixer ses pieds et se gratter frénétiquement le coups. Elle se sentait terriblement honteuse et méprisée. Finalement, Sunny était peut être bien celle qui la connaissait le mieux et l'écouter lui rapporter ce qu'elle était en réalité aux oreilles l'affligeait totalement. Les sarcasmes de cette fouine déguisés en compliment et en félicitations seulement méchantes et lui condescendantes firent sûrement l'effet escompté. Mais intérieurement elle se répétait de ne montrer aucun signe de faiblesse, pas devant elle, elle ne devait pas croire que tout ça l'affectait à ce point.
Nina redressa la tête puis Sunny poursuivit aussi innocemment que d'habitude sur Jared puis Cissy. Qu'elle soit au courant de tout cela était encore pire, car cette fois, Nina n'avait aucune idée de quelle pouvait être ses sources et cette omniscience apparente de la journaliste la rendait encore plus vulnérable, un insecte sous la loupe d'un laborantin sadique, voilà ce qu'elle était. Cette fois ci, Nina tourna la tête du côté opposé à celui de Sunny et laissa une larme perler sur sa joue tout en serrant les dents. Était ce une larme de colère ou d'abattement, sûrement des deux. Sunny continuait pendant ce temps à détailler chacune des conséquences de cette histoire. Nina avait menti et elle en payait encore le prix... Et à présent, Sunny avait une nouvelle info pour la faire chanter encore un eu plus, comme si ça ne suffisait pas.

Nina essuya rapidement cette larme qui glissait à présent sur son menton et se tourna vers Sunny. « C'est bon, ça suffit, on en sait bien assez toutes les deux à ce que je voit. » Ce ton sec et amer, la cheerios avait essayé de le contenir mais la colère l'avait emporté. Sunny était maintenant prête et disposée à passer au véritable jeu après en avoir détaillé les règles point par point avec cette même mine d'ange. Elle lui demanda les précieuses infos à la manière d'une amie qui vient aux nouvelles. Nina s'appliquait à présent à rester impassible et à ne plus la regarder, feignant à son tour ce ton sympathique et ironique, malgré sa voix qui trahissait l'émotion. « Je crois que tu préfère en entendre un peu plus sur la vie des autres, tu en sait bien assez sur la mienne il me semble. » Nina souffla un bon coups et se lança dans la délation pure et simple. « Il semblerait que Pritchard fasse commerce de ses capacités de réflexion et de rédaction depuis un moment. Tu peux apeller ça de la prostitution intellectuelle si tu le veux, ça revient strictement au même. Elle fait les devoirs de ses clients et passerait même des concours d'entrée à la fac, mais ça c'est à confirmer, contre argent comptant. Pour ce que j'en sais, Elijah Burlingame, Mina Jefferson et Elie Menark ont eut recourt à ses services, tous pour de simples devoirs. Ils m'ont juste précisé qu'elle pouvait passer des concours sous une fausse identité. Voilà tu sais où fouiner ! » Elle adressa un sourire à Sunny puis se leva sans attendre. « J'y vais, je vais retourner à ce que je pensais faire ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Palmer
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyDim 17 Juin - 15:41

Inconsciente du drame intérieur que vivait Nina, ou plutôt se fichant complètement de ce qu’elle provoquait chez la Cheerios, Sunny se demanda quelles nouvelles croustillantes Nina allait lui donner. Sunny ayant fait de son aptitude à dénicher les secrets de tout le monde un véritable art, il n’y avait plus grand-chose qu’elle ne sache pas, néanmoins, Nina était en première ligne pour savoir ce que Sunny ne pouvait apprendre par ses propres moyens, aussi grands soient-ils. Ce n’était pas pour rien si elle tenait à la garder comme source d’informations. Si Nina n’avait pas, à ses yeux, constituée une véritable mine d’or en matière de secrets, Sunny ne se serait pas embêtée à trouver des moyens de pression pour la faire chanter. Elle aurait fait circuler la vidéo de Nina en train de changer de peau, et serait passé à autre chose. Ou bien elle aurait gardé ça pour une de ses « semaines creuses », pendant lesquelles rien ne se passaient à McKinley, afin d’avoir toujours quelque chose à dire sur son blog. Jonah avait bien aimé cette histoire de lycéenne qui joue un double-jeu, et il aurait été d’accord pour inclure ce fait dans le blog, mais Sunny avait vu là un moyen sûr d’obtenir ce qu’elle ne pouvait découvrir. Sur Cissy, par exemple. Sur les Cheerios, sur les Titans, sur les élèves populaires et en apparence lisses et sans histoires. Elle avait choisi Nina et comptait bien se servir d’elle jusqu’au dernier moment. Peu lui importait que Nina vive mal cette histoire de chantage, que la pression soit trop forte. Au final, tout ce qui comptait pour Sunny c’était ce que Nina pouvait lui apporter. Et le jour où elle ne lui rapporterait rien, et bien…
A dire vrai, elle n’avait pas encore réfléchi à cela. Elle avait eu le temps d’apprendre à connaître la cheerleader, une pauvre fille qui s’était retrouvée piégée par son propre mensonge, alors qu’elle était juste à la recherche d’une vie d’élève populaire. Si demain Nina lui disait qu’elle ne pouvait plus rien pour elle, peut-être que Sunny la laisserait tranquille, n’exigeant rien d’autre de sa part. Ou bien l’obligerait-elle à ne plus torturer ses amies, ce qui au final mettrait Nina dans une situation délicate dans la mesure où elle avait une réputation de peste à entretenir, mais c’était toujours mieux que de voir son plus grand secret étalé au grand jour. La pression serait tout de même moins forte à supporter. Sunny avait beau être sans foi ni morale, elle n’était pas cruelle. Elle faisait passer sa passion pour le journalisme avant tout le reste, avant les sentiments des gens qui l’entouraient, les conséquences lui importaient peu du moment qu’elle obtenait un bon article, mais elle ne faisait pas de mal juste pour le plaisir d’en faire. Nina ne le saurait jamais, mais il y avait de fortes chances pour que Sunny lui fiche la paix, le jour où elle n’aurait plus rien de bien à lui donner. Et à moins que les circonstances l’y obligent, la vidéo de Nina en train de troquer ses vêtements de première de la classe contre son uniforme resterait bien cachée dans les affaires de Sunny.

Le regard fixé sur Nina, la blonde attendit patiemment que celle-ci fasse ce qu’on attendait d’elle, à savoir balancer ses petits copains et ses copines à la journaliste en herbe, et les informations commencèrent enfin à pleuvoir. Pour une fois, il ne s’agissait pas d’un honteux secret qu’un élève populaire s’efforcerait de dissimuler, mais d’une affaire de tricherie. Sunny nota mentalement les prénoms que Nina lui donnait, et un sourire éclaira son visage. « De la prostitution intellectuelle ! J’adore ! » s’exclama-t-elle avec ravissement. « Je vais noter ça et je le ressortirais. J’aime beaucoup. » dit-elle en le notant dans un coin de son calepin. Mais alors, elle vit que Nina se levait prestement, apparemment prête à s’enfuir loin, très loin de Sunny. La blonde lui jeta un coup d’œil surpris. « Mais tu vas où là ? » demanda-t-elle, le sourire toujours vissé sur ses lèvres. « Qu’est-ce que tu crois ? J’étais déjà au courant. » assena-t-elle sans chercher à dissimuler son plaisir devant la réaction qu’aurait Nina en apprenant que sa fameuse révélation n’en était pas une. « Je suis déjà allée voir Harper. Mais cette histoire n’a au final pas grand-chose d’intéressant. Tout le monde se fout des tricheurs. » Et elle haussa les épaules d’un air blasé pour ponctuer ses paroles. Bien sûr, cette histoire de tricherie cachait quelque chose de plus triste qu'il n'y paraissait, et si elle avait décidé de ne pas approfondir le sujet, c’était pour ne pas causer de tort à une fille qui avait déjà suffisamment de problème comme ça. « Donc, tu vas revenir poser tes fesses de Cheerios anorexique et mythomane sur ce banc, et faire mieux que ça. » ordonna-t-elle d’un ton léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyJeu 28 Juin - 0:00

Enfin, elle était libérée. Elle avait donné à Palmer ce qu'elle désirait, elle l'avait amusée pour un moment, à présent, Nina allait pouvoir profiter d'un moment de répit à l'abri de l'appêtit frénétique de la journaliste et retourné à la compétition, complètement, sans se soucier de croiser une tête blonde. Le soulagement était tel, que ces contractions qui lui serraient l'abdomen, disparurent à l'instant même où elle la salua. Pourtant, la lycéenne avait du entendre ce proverbe au moins une fois dans sa vie : « on ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué »... Et bien elle aurait du s'en souvenir.

Cette angoisse dont elle s'était débarrassée se manifesta doucement quand Sunny lui demanda où diable elle pouvait bien s'en aller. Nina se retourna, confuse et inquiète mais s'efforça de ne pas perdre la face à nouveau, elle avait déjà bien trop montré de sa vulnérabilité devant son maître chanteur. « En quoi ça te regarde. Au vestiaire je suppose, m'échauffer, pourquoi ? » Malgré toute sa bonne volonté, sa voix restait fébrile et presque chevrotante. Elle se tenait là comme une enfant prise sur le fait par ses parents. Qu'avait elle fait de mal cette fois ci ?
Nina était une très bonne actrice, ce n'était plus à démontrer, mais étrangement c'était devant Sunny Palmer, la pire de toute que la moindre de ses émotions paraissait se lire dans ses yeux, dans sa voix, sur son visage sans que la lycéenne puisse y faire quoi que ce soit. Quelle ironie quand on comptait tout le monde qu'elle avait berné, et ceci à plusieurs reprises, tout les jours que dieu fait. Peut être était ce simplement parce qu'elle ne pouvait pas jouer avec elle, elle n'avait plus les moyens depuis longtemps de porter un masque, elle la connaissait trop, elle la connaissait mieux que personne d'autre, et ça, Nina ne pouvait le supporter.
Elle ne put supporter non plus le ton désinvolte, celui que blondie affectionnait tant, avec lequel elle lui annonça qu'elle savait déjà tout de cette histoire de tricherie. Y avait il seulement des choses qu'elle ignorait ? Malheureusement, oui, ce qui concernait Cissy était un secret bien gardé par Nina, le seul qu'elle ait réussi à protéger de cette vipère jusqu'ici. La tension était maintenant bien revenue dans l'esprit de la cheerio, et pour cause, alors que Sunny racontait brièvement ce qu'elle avait fait de cette information, Nina fouillait dans sa mémoire en quête de n'importe quoi, n'importe quoi de nouveau qui puisse étancher un tant soit peu la soif de ce puis sans fond qu'était Palmer, tout serait bon à donner, tout sauf sur Crystal.

Nina n'avait plus rien. Elle aurait bien sacrifié Jared et mis fin à leur relation avant que Sunny ne puisse mettre le feux aux poudres pour se protéger de son amie, mais même de ça elle était au courant. D'ailleurs, Jared le paierait cher, car une chose était sûre, la fuite ne venait pas d'elle, pas de celle qui savait mieux que quiconque garder et protéger un secret. Non, il s'était sûrement vanter devant dieu ne sait qui sans aucune considération pour sa parole.
Nina n'avait plus rien et pourtant la journaliste était là, à manipuler encore sans cesse son carnet, son crayon, son appareil photo, elle était là et n'attendrait sûrement pas indéfiniment. Elle ordonna d'ailleurs à Nina de se rasseoir d'une manière aussi injurieuse que légère comme à son habitude. Une araignée aux ailes de papillon en guimauve voilà ce qu'elle était. Elle imaginait cette bestiole immonde, alourdie dans les airs à cause de de son appareil photo, jacassant comme une enfant insupportable. Elle revint à la vraie Sunny puis sans attendre, prit la décision de s'opposer à elle pour la première fois, encouragée par cette image grotesque qu'elle avait eut de cette indésirable. Après tout, que lui ferait elle ? Allait elle la jeter en considérant toutes les informations à venir auxquelles elle n'aurait pas accès ? Non. Elle espérait que non. Et si Sunny attendait depuis des mois la moindre information compromettante à propos de Cissy, elle pourrait toujours attendre.
« Non. » Nina se rapprocha de son ennemie n°1 mais regrettait déjà amèrement son geste, bien trop risqué, bien trop irréfléchi. Agir sur un coup de tête ne lui ressemblait pas, mais voilà, maintenant elle y était et n'avait plus le choix. Elle approcha encore un peu plus son visage en se baissa légèrement en la regardant droit dans les yeux. Encore une fois, sa voix trahissait son angoisse. « Tu sais tout ma parole ! Et bien tu sais quoi encore, j'en ai assez ! Je n'ai plus rien à te donner aujourd'hui. Je t'ai donné des noms, je t'ai donné une coupable, je t'ai donné une affaire, j'ai rempli ma part du contrat, alors tu attendras la prochaine fois. » La cheerio tremblait bien plus qu'elle ne l'aurait voulu, mais au moins le message était clair. Elle n'aurait plus rien pour aujourd'hui, elle n'aurait rien sur Cissy non plus. Elle s'était toujours laissée faire jusque là mais n'avait jamais tenté de faire front, et peut être que finalement Sunny n'était pas si impressionnante qu'elle le faisait croire et que tout ça n'était qu'une belle illusion. Elle se redressa enfin, et malgré toutes ces bonnes résolutions, elle ne put s'empêcher de tenter de s'informer sur la suite des événements. « Qu'est ce que tu vas faire maintenant ? Je suis certaine que tu sais que tu aurais tout à y perdre en décidant d'être impatiente... »
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Palmer
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyMar 17 Juil - 20:58

Si Nina pensait pouvoir se libérer de l’emprise de Sunny pour le reste de la journée, et être en paix jusqu’à ce que la journaliste ait besoin d’un nouveau scandale, elle se trompait lourdement. La désillusion s’afficha clairement sur le beau visage de la cheerleader, remplaçant l’expression de soulagement qui s’y était installé alors qu’elle se levait, prête à bondir hors des gradins et hors de portée de Sunny. Mais Nina avait tort de penser que la blonde se satisferait du peu qu’elle lui avait fourni. Gourmande en matière de potins croustillants, et insatiable, Sunny n’était pas prête à laisser Nina lui échapper : elle en voulait plus. Et elle savait que Nina pouvait lui en donner davantage que ce qu’elle prétendait.
En constatant l’effet qu’elle produisait sur Nina, Sunny en fut légèrement surprise. Comment pouvait-on une Cheerios populaire et sujette à l’admiration et à la crainte de tous, et trembler devant une élève lambda qui, en vérité, était juste douée pour dénicher les mensonges et les secrets des autres ? Sunny avait beau en savoir beaucoup sur Nina, cette dernière s’était forgé une solide réputation de langue de vipère et de bourreau, même si cela était dû en grande partie à l’influence de Cissy. N’aurait-elle pas dû être parfaitement capable d se défendre, d’envoyer balader Sunny et de punir cette dernière pour avoir eu l’outrecuidance de s’en prendre à l’une des reines du lycée ? Et pourtant, elle subissait depuis des mois les questions et les menaces de la journaliste. L’angoisse de perdre son statut social, ses « amis » -qui ne manqueraient pas de se débarrasser d’elle et d’oublier son existence en apprenant tous ses mensonges- et tous les privilèges inhérents à sa position d’élève populaire devait vraiment lui vriller les tripes pour qu’elle accepte de se faire posséder de la sorte. Craignait-elle de tomber dans l’anonymat le plus total, une fois que ses secrets seraient révélés au grand jour ? Elle côtoyait les élèves les plus influents de McKinley, mais également les plus cruels, ceux qui savaient comment faire pour faire de votre vie un enfer, elle était donc parfaitement consciente que ses mensonges lui couteraient gros. Elle passerait de la position d’élève populaire à celle d’élève insignifiante, et deviendrait à son tour une victime. Elle risquait très gros, et la crainte surpassait le désir de se protéger par tous les moyens. Le pouvoir qu’avait donc Sunny sur Nina était impressionnant, ce que la blonde appréciait, d’une certaine façon. Elle avait de si nombreuses fois vu Nina s’en prendre à des élèves moins populaires, qu’elle trouvait plus que justifié que la roue tourne. Nina par contre, devait vraiment mal supporter la situation, et pas uniquement à cause de ce qu’elle risquait. Elle était passée maître dans l’art de mentir, et ses mensonges qui franchisaient ses lèvres étaient nettement plus nombreux que la vérité. Mythomane et comédienne accomplie, Nina avait su tromper ses amis, les professeurs, et même sa famille, qui pour le peu que Sunny savait, voyait en leur fille une élève modèle, une jupe plissée et un bandeau dans les cheveux. Nina devait avoir un sentiment de toute-puissance, à contrôler de la sorte tout son petit monde. Forcément, voir que Sunny, en plus d’avoir percé ses secrets, la menait par le bout du nez sans qu’elle ne puisse rien faire, devait la mettre hors d’elle. Elle était trop habituée à ce que tout soit parfait, ce devait être dur.

Et pourtant, elle semblait enfin prête à tenir tête à Sunny, et elle refusa tout net de lui donner quoi que ce soit de neuf, arguant que de toutes manières, elle n’en savait pas davantage. Sunny haussa un sourcil et fit la moue, assez dubitative. Nina pensait-elle vraiment s’en tirer aussi facilement ? « Mais oui, bien sûr. Tu n’es qu’une gentille pom pom girl, toute mignonne et toute innocente. » soupira-t-elle en levant les yeux au ciel. « La question n’est pas ce que je risque de perdre en étant impatiente, mais ce que tu pourrais perdre en t’opposant à moi. Et surtout, en me mentant. Je ne suis pas aussi crédule que tes parents, ou aussi stupide que Cissy. » Approchant à son tour de Nina, elle lui souffla : « Je sais parfaitement quand tu mens, Nina. », en souriant d’un air narquois. « Alors tu vas arrêter de me prendre pour une idiote. Venir t’asseoir. Et prendre quelques minutes pour regarder ça. » ordonna-t-elle en baissant les yeux sur son appareil photo, qu’elle agita pour bien faire comprendre à Nina qu’elle avait quelque chose à lui montrer. Du doigt elle fit défiler quelques photographies, jusqu’à arriver à celle qui l’intéressait. Penchant l’appareil du côté de Nina, elle lui montra le petit écran, le regard fixé sur le visage de la Cheerios afin de bien saisir la réaction de cette dernière. Car sur l’écran on pouvait voir deux filles en uniforme rouge, de dos, mais la chevelure brune de Nina et la crinière de feu de Cissy étaient toutes deux parfaitement reconnaissables. Elles se tenaient devant les casiers du vestiaire qui avait été alloué à l’équipe de McKinley. La photo suivante les montrait en train de fouiller qui dans un casier, qui dans un sac de sport. « Tu m’excuseras, j’aurais voulu les imprimer pour qu’on puisse bien voir les détails, parce que là on ne voit pas bien… mais ce n’était pas possible. Ne t’en fais pas, je le ferais dès que je rentrerais à la maison. En tout cas, et si je ne me trompe pas… c’est toi là, n’est-ce pas ? Et là, c’est Cissy –en même temps, des rousses il n’y en a pas tant que ça dans l’équipe. » Elle afficha la photo suivante. « De toute évidence, vous aviez besoin d’un moyen de passer vos nerfs. » commenta-t-elle devant la photo d’une Nina occupée à abimer un vêtement de sport. « Je ne pense pas que la coach apprécierait de voir ces photos. Les tenues de sport coûtent chères, le lycée a un budget certes conséquent pour l’équipe de Cheerios, mais pas au point de pouvoir gaspiller des tenues juste pour que toi et ta copine puissiez vous amuser avec. Alors maintenant, tu vas te servir de ta matière grise, et réfléchir un peu. Arrêtes de jouer les débiles. Donne-moi ce que je veux, sinon, ces photos atterriront directement dans les mains du coach Evans. » fit-elle avec un haussement de sourcil et un regard froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyDim 22 Juil - 14:39

C'était la première fois que Nina s'était risquée à remettre les choses en ordre. Car dans la hiérarchie type du lycée, la journaliste était supposée se trouver écrasée par beaucoup de personnages au dessus d'elle, la piétinant au passage, fort de leur meilleur classement sur l'échelle du pouvoir, et Nina devait être l'une de ces personnes. Elle était cheerios, elle se faisait respecter par toutes et tous alors pourquoi Sunny Palmer ferait exception à la règle ? Nina avait juste été trop peureuse pour tenter le coup mais une fois remise à sa place, la fouine resterait dans son trou et lui ficherait la paix, comme tout le monde. C'est ce qu'elle espérait en tout cas, et c'est même ce qu'elle osait croire un peu. Bien qu'elle fut sous le choc de sa propre prise de pouvoir, elle faisait son possible pour garder ce regard autoritaire et dur, celui qui ferait plier l'adversaire jusqu'à ce qu'elle se rende à l'évidence ey ne finisse par courber l'échine.
Toutes ces images n'en étaient pas dans l'esprit de la cheerios, le lycée était pour elle synonyme de bataille et de guerre impitoyable au sens strict du terme. Des combats qui réservaient aux vainqueurs respect, popularité, autorité et pouvoir. Si elle n'y croyait pas, elle n'aurait jamais menti. Si Cissy ne lui avait jamais dépeint ce tableau chaotique des systèmes de relations entre adolescents, elle serait rester la fille à papa sans jamais rêver de ce qu'elle aurait cru hors de sa portée.

Pourtant avoir un quelconque pouvoir sur Sunny Palmer lui paraissait réellement hors de portée. Loin d'être impressionnée, la journaliste ne se fit que plus agaçante encore après que Nina eut tenté son coup d'état. Imperturbable, voilà ce qu'elle était. Quand Sunny rapprocha à son tour son visage de celui de Nina, cette dernière fit un pas de recul, celui qui laissait Sunny prendre le dessus. Elle ne faisait que se répéter que tout cela était psychologique, qu'en réalité rien ne l'empêchait de faire taire cette emmerdeuse, il ne lui fallait qu'un peu de cran et d'assurance et elle retournerait dans son carnet pour la laisser enfin en paix.
« Je sais parfaitement quand tu mens, Nina. »
Le sourire odieux de cette fouine finit de faire taire en elle toute résolution de se révolter. Nina ne pouvait plus supporter d'entendre dans la bouche de blondie toutes allusions au mensonge, à la tromperie, tout ce qui donnait ce sentiment à Nina qu'elle voyait cette plaie béante qu'elle tentait de cacher à tous. Un faille, une tare, une honte qu'elle tentait même d'ignorer elle même. Pour elle, elle n'était pas une menteuse, juste une fille qui tentait de s'en sortir et elle ne pouvait que détester la façon dont Sunny la voyait. D'autant plus quand elle lui faisait croire qu'elle n'avait plus aucun secret pour elle. La cheerios resta les bras le long du corps, lasse et résignée, sans plus feindre un seul instant la moindre assurance. Quand Sunny lui ordonna de se rasseoir, elle s'exécuta sans s'intéresser à ce que Sunny s'apprêtait à lui montrer.
Elle était bien trop plongée dans ses pensées. La situation était elle aussi grave qu'elle le ressentait ? Incapable de poursuivre un raisonnement rationnel et censé, sous couvert de jugement dénué d'affects, elle eut envie de pleurer tout simplement. Laisser s'échapper les quelques larmes qui lui tuaient la gorge. Mais Sunny avait bien là quelque chose à montrer. Sunny tendit son appareil photo vers Nina pour lui montrer à l'écran une photo d'elle et Cissy, prise quelques minutes plus tôt très certainement, en plain saccage dans le casier d'Adriana. Nina soupira douloureusement et détourna très vite le regard. En cet instant précis, elle en voulait terriblement à Cissy à qui elle avait répété que tout ceci n'était certainement pas une bonne idée, que Coach Evans aurait pu les surprendre, que des problèmes allaient suivre et dont les conséquences seraient bien plus graves pour elle que pour Cissy. Mais encore une fois, c'est Nina qui écopait de tout les problèmes pendant que la jolie rousse était tranquillement occupée à dieu savait quoi... Nina se surprenait parfois quelques instants à réellement détester Cissy. Cette histoire avec Timothy Ainsworth était de sa faute, elle avait encore le monopole de Jared, elle l'obligeait à se compromettre en détruisant des casiers, en allant gifler Haylay Holliday, et après tout ça, elle devait s'efforcer de la protéger auprès de Sunny car après tout, elle était sa seule véritable amie... Mais sans Cissy, que serait sa vie ? Nina ne savait pas si elle son quotidien serait plus agréable ou plus inconfortable, elle n'en savait vraiment rien...

Sunny proféra enfin les menaces auxquelles elle s'attendait et lui demanda comme ce qui sonnait pour la dernière fois, de véritables infos, de vraies exclusivités. Sans plus chercher à résister, Nia fit l'inventaire de ce qu'elle savait encore, de ce qu'elle savait de mieux, comme si elle cherchait cet énorme morceau de viande dans son frigidaire pour que le bouledogue à côté d'elle la laisse tranquille pour un moment. Encore une fois, le nom de Crystal s'imposa à elle, comme si sa vie entière se résumait à son existence... Mais cette fois ci, elle ne prendrait pas de risque pour elle. Ce n'était pas une vengeance pour le coup des casiers, c'était juste un manque d'effort et d'envie de la protéger suite à cette nouvelle déception. Sur Cissy, elle avait l'embarras du choix mais il lui fallait la plus grosse pièce de viande. Tout en fixant la compétition qui suivait son cours, imperturbable en dessous d'elle, Nina fit ce qu'elle redoutait depuis longtemps, le tout sur le ton amer du regret. « Depuis le début de l'année, Cissy couche avec Samuel Youngblood, souvent plusieurs fois par semaine, parfois même au lycée. Ils se sont rencontrés avant la rentrée et avant l'arrivée de Samuel mais n'ont pas pensé à mettre fin à cette histoire. Je ne sais pas trop de quoi il s'agit d'ailleurs, puisqu'elle continue à voir Jared quand Samuel n'est pas disponible. » Elle baissa les yeux sur ses mains posées sur ses genoux, ses mains qu'elle torturait depuis qu'elle avait entamé la délation. Pourtant, Nina avait surtout l'impression de se confier, et sans réfléchir elle continua. « Cissy est comme ça, elle consomme les gens, autant physiquement qu'au sens figuré. Elle les utilise. Mais quand quelqu'un comme Crystal s'intéresse à toi, même par intérêt, tu ne peux pas t'empêcher de te sentir différente et meilleure, c'est comme ça. Et je crois qu'avec moi, elle est sincère. Pas comme avec Devon par exemple, qui va vite déchanter quand elle lui aura pris sa place de capitaine... »
Snas ajouter un mot, Nina se leva et prit son sac. Pourquoi avait elle raconté tout ça sur Cissy ? Elle n'en savait rien. Après tout, Sunny était a meilleure confidente qu'elle avait, et même si cela se faisait avec une amertume assassine, elle était la seule avec qui elle pouvait se confier. Peut être avait elle voulu redorer un peu le blason de Crystal également, pour se faire pardonner, ou intimer à Sunny de ne rien faire pour lui nuire. « Je ne sais pas ce que tu vas faire de tout ça mais... » Nina étouffa machinalement un rire d'ironie, manifestement ridicule d'avoir songé à demander à Sunny de ne rien fire qui ferait du tort à son amie. « Je m'en vais vraiment maintenant, je t'en ai donné pus qu'assez. Assez en tout cas pour que tu me laisses pour un sacré moment, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Palmer
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyMar 31 Juil - 15:33

Nina était une excellente menteuse. Elle était parvenue à embobiner tout son petit monde, et ils n’y voyaient que du feu. Ses parents étaient persuadés d’avoir engendré un petit génie. Première de la classe dans toutes les matières, membre de pratiquement tous les clubs en vue du lycée, chouchou de ses professeurs, toute mignonne avec ses longs cheveux bruns et ses manières de princesse. Ils devaient être si fiers de leur fille. Et les amis de Nina l’adoraient. Cheerios accomplie, joli brin de fille plutôt gâtée par la nature, populaire, crainte et pourtant enviée. Tous devaient être persuadés de connaitre Nina, de savoir qui elle était. Et tous auraient eu tort. De tous ceux qui côtoyaient Nina, de près ou de loin, Sunny était la seule à savoir exactement de quoi il retournait. Il ne s’agissait pas d’une élève intelligente et promise à un bel avenir. Il ne s’agissait pas non plus d’une pom pom girl un peu peste sur les bords. Nina était malade. Elle souffrait d’un accès de mythomanie qui l’avait entrainé bien plus loin qu’elle n’avait dû l’escompter, et aujourd’hui, sa vie n’était faite que de mensonges. Elle ne semblait plus capable d’être honnête. D’une certaine façon, c’était triste, et inquiétant. Nina avait besoin d’aide. Elle avait besoin de consulter un spécialiste, elle avait besoin de quitter McKinley, elle avait besoin que ses parents s’occupent un peu mieux d’elle et soient moins aveugles. Il était urgent que les choses changent, parce que dans le cas présent, si le monde de mensonges qui entourait Nina venait à s’écrouler, l’adolescente pourrait ne pas s’en remettre. Mais cela, ce n’était en aucune façon le problème de Sunny. Elle seule était parvenue à découvrir la vérité au sujet de Nina, sa curiosité mais surtout sa perspicacité ayant fait d’elle une excellente investigatrice, elle n’avait pas mis longtemps avant de comprendre que Nina ne jouait pas franc jeu. Pendant longtemps elle s’était étonné de voir que personne ne perçait à jour le secret de la cheerleader, aujourd’hui elle reconnaissait le talent de Nina pour le mensonge. Ayant elle-même recours à ce genre de procédés, elle devait avouer que Nina était terriblement douée. Mais à trop mentir, elle se mettait en danger. Sunny en était la preuve, puisqu’elle faisait du chantage à Nina depuis déjà plusieurs mois.
Et aujourd’hui, Nina allait à nouveau lui fournir ce que Sunny exigeait d’elle : des secrets. Il était vain d’essayer de mentir à la blonde, systématiquement elle le sentait. Peut-être était-ce parce qu’elle-même mentait régulièrement, elle ne savait pas, mais quoi qu’il en soit, elle parvenait toujours à différencier la vérité d’un mensonge. Et quand Nina clamait haut et fort ne rien avoir de croustillant à lui donner, c’était un mensonge, comme le prouva la révélation qu’elle fit, sur un ton de profonde amertume. Amère, elle pouvait bien l’être, mais pas parce qu’elle trahissait son amie. Elle devrait plutôt s’occuper de la situation dans laquelle elle s’était elle-même mise. Ce n’était pas Sunny le problème, c’était le mensonge.

Pour l’heure, Sunny ouvrit de grands yeux quand Nina lui avoua à quelles activités sa grande amie Cissy se livrait, et avec un surveillant, rien que ça ! Ebahie par l’inconscience dont Cissy et Samuel faisaient preuve, la blonde resta un instant sans rien dire. Cissy était décidément bien plus idiote qu’elle ne paraissait l’être au premier abord. Elle mettait son avenir et celui de Samuel en danger. Comment pouvait-on être aussi stupide ? S’ils se faisaient prendre, Cissy risquait le renvoi du lycée, mais surtout, cela serait indiqué dans son dossier et ferait la une du journal. Quand à Samuel, le renvoi était pour lui sûr et certain, mais il risquait également une condamnation. Après tout, Cissy n’était qu’une gamine, aux yeux de la loi. Une fois en prison, Samuel s’en mordrait les doigts. Quels idiots ! Pourtant, Sunny entrevit là une énorme chance. Nina venait de lui dire qu’il arrivait aux deux amants de s’adonner à leurs « activités » au sein même du lycée. Il suffirait d’une simple photo et Sunny aurait de quoi s’attaquer à Cissy pour de bon. Lentement, un sourire en coin naquit sur ses lèvres, alors qu’une lueur dangereuse brillait dans ses yeux. Elle médita un instant sur ce qui s’offrait à elle. Un plan commençait à se former dans son esprit, et déjà elle réfléchissait aux opportunités que cela représentait pour elle.
Mais alors, Nina se mit à lui débiter un discours bien différent. Il ne s’agissait plus de raconter des mensonges ou d’avouer des secrets. Son ton de confidence surprit Sunny, qui abandonna tout air victorieux pour se tourner vers la cheerleader, intriguée. Elle la fixa sans rien dire pendant un moment, la suivant du regard alors que Nina se levait une nouvelle fois, apparemment suffisamment dégoutée de ce qui venait de se passer pour chercher à fuir le plus loin possible. Mais la curiosité de Sunny venait à nouveau d’être éveillée, et elle ne put se retenir : « Pourquoi tu t’accroches autant à elle ? » Elle se leva à son tour et s’approcha de Nina, les yeux plissés comme si elle réfléchissait, son regard analysant le visage parfait de Nina en quête de réponse, peut-être, ou simplement d’un signe. « Tu es jolie, très intelligente, et de bonne famille. D’accord, tu es une menteuse, mais à part ça, tu as tout ce qu’il faut pour réussir. Je ne comprends pas. » Penchant la tête de côté, Sunny ne se rendit pas compte qu’elle venait d’abandonner le rôle de maître chanteur pour celui d’une fille qui essaie de réconforter quelqu’un. En cherchant ses mots, elle s’humecta les lèvres. « Tu n’es pas comme Cissy. Je pense que, même si mens de façon compulsive et que ça nécessite de te faire soigner, et même si tu as une trop forte tendance à te prendre pour la reine du monde.. tu vaux mieux qu’elle. Je pense que tu n’as pas besoin de Cissy, pour exister. C’est peut-être ce qu’elle te fait ressentir, mais tu es certaine que les choses ne seraient pas plus faciles pour toi, si elle n’était pas là ? Si, par exemple, elle se faisait renvoyer du lycée ? Tu pourrais alors avoir une vie plus calme. Tu aurais Jared pour toi tout seul, et moins de pression sur les épaules. Non ? » Cherchant à capter le regard de Nina, Sunny fit un pas et s’appuya contre la rambarde. « Tu n’es pas d’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyJeu 2 Aoû - 17:57

Nina attendait elle une réponse de Sunny ? Voulait elle vraiment savoir combien de temps la journaliste la laisserait en paix, jusqu'à sa prochaine commande ? Sûrement pas, cette dernière question n'avait été que purement rhétorique, afin peut être que Sunny prenne pitié, ou bien qu'elle en vienne à la même conclusion. Nina lui avait assez donné aujourd'hui pour jouir en retour de longues semaines de paix. Elle se retourna, prête à partir, à partir loin en éspérant que ses actes n'auront de conséquences que ses craintes. Elle avait pris de gros risques en révélant la liaison de Cissy avec Samuel, elle avait baissé la garde, elle en était même arrivée à s'en retourner contre sa meilleure amie. Elle avait juste besoin de faire le vide, se concentrer sur la compétition et laisser Sunny à son article.

Nina n'eut pourtant le temps de faire qu'un pas que déjà, Palmer repris la parole. Mais le ton avait changé. Interpellée par cette question, la cheerio fit volte face et plongea son regard dans celui de Sunny en quête d'une explication. « Que... » Depuis quand cette peste s'intéressait à sa vie en dehors de ce qu'elle pouvait en tirer ? Que Sunny lui adresse la parole sans apparente arrière pensée ne fut que plus étrange et sans vouloir l'admettre, Nina attendait qu'elle develloppe encore un peu si bien qu'elle se tourna totalement face à elle, les bras toujours le long du corps, encore abattue par sa propre trahison. Sunny continua et le simple mot menteuse fit se serrer le ventre de la cheerio, toujours incapable de supporter qu'elle lui colle cette étiquette, telle une maladie dont le nom pour la patiente, était totalement tabou. Mais ceci ne fit pas se taire la curiosité en elle, et soucieuse d'en savoir plus, elle se rapprocha d'un pas en fronçant les sourcils. « Que veux tu dire ? » Elle détourna la tête quand Sunny aborda ce thème du mensonge une nouvelle fois encore, serrant les dents pour réprimer la haine et la tristesse qui pouvaient l'envahir en entendant ces mots dans sa bouche. Elle l'aurait tout simplement étranglé si elle avait été de ce genre là, au moins pour que plus jamais elle n'entende un seul mot qui se rapporte de près ou de loin au mesonge, comme si Sunny détenait le monopole de l'emploi de ce champ lexical. Oui, une fois Sunny morte, ce serait comme sice mots disparaitrait du dictionnaire pour ne plus jamais l'entendre.
Seulement, ce que Sunny avait à dire balaya très vite cette gêne presque pathologique que Nina ressentait en cet instant. Posant son regard à nouveau sur elle, Nina n'esseya même pas de masquer la confusion dans ses yeux. Son coeur se mit à battre très vite et plus fort, Sunny parlait trop vite et disait trop de choses, avec trop d'impact aussi. Elle voulait lui crier d'arrêter et de se taire mais elle ne dit rien, incapable de répondre à l'assaut incessant de son adversaire.
Voilà comment Nina voyait les choses dans son esprit tortueux de tarée : En haut de sa tour de crystal, habillée comme une poupée pour le balle, elle contemple sa forteresse bien épaisee et bien haute se faire bombarder par les forces ennemies et se faire balayer comme un château de carte sans qu'elle ne puisse rien faire ! Elle pouvait bien crier, mais que valait les plaintes face aux tirs de guerres ?
Que valait un cri contre tout ce qui paraissait comme une vérité pure, limpide et implacable ? Une fois que Sunny eut terminé, le silence parut se faire dans ce stade pourtant assailli par les cris des supporters et la musique qui rytmait les chorégraphies.

Nina pouvait elle réellement imaginer sa vie sans Cissy ? Valait elle mieux qu'elle à tel point qu'elle ne lui était pas indispensable ? Bien sûr, elle avait toujours su qu'elle était plus intelligente que son amie, qu'elle s'en sortirai sûrement mieux dans sa vie et peut être même que d'un côté, elle l'avait toujours méprisé. Nina était persuadée d'être bien plus ambitieuse, plus excellente et beaucoup mieux née que la rousse incendiaire. Mais jamais elle n'avait eut l'impression de pouvoir être son égal pourtant. Sans Cissy, elle serait resté cette enfant timorée, renfermée et igorée qu'elle était encore au collège avant que Crystal n'apporte ses enseignements. Si les gens s'écartaient dans le couloirs, s'il la craignait autant qu'il l'enviait, elle savait que ce n'était pas de son fait, Cissy lui avait tout appris, presque comme un mentor. Elle mentait oui, menait une double vie, certainnement, mais elle avait réussi à composer avec son éducation et celle de la reine des ados. Et d'aussi loin qu'elle se souvienne, elle n'avait jamais remis en cause tout cela. Pourquoi ? Parce qu'elle aimait par dessus tout se sentir désirée, enviée et admirée.
Mais voilà que Sunny lui montrait le plus cairement du monde que la situation ne lui apportait pas que des avantages. Elle le savait, elle avait détester Cissy une fraction de seconde quelques minutes encore plus tôt. Sans Cissy, ni mensonge, ni pression, ni coup bas à porter. Sans compter Jared. En effet, elle n'avait jamais imaginé laissé Cissy pour Jared mais si elle le faisait, si elle faisait ce choix, les conséquences seraient elles aussi dramatiques qu'elle l'imaginait ? Nina ne pouvait tout simplement pas affronter un charisme aussi fort que celi de Crystal, elle le savait, rien n'était rationnel dans cette istoire mais Cissy avait désormais une emprise sur elle dont elle ne s'imaginait même plus se défaire.
Adossée à présent à la rampe des gradins, Nina s'était calmée. Quelques secondes de silence s'étaient écoulées mais elle conssentit à les rompre en tournant la tête vers Sunny. « Je sais très bien ce que je vaux, ce que je suis en mesure d'atteindre et ce qu'il m'est permit d'éspérer... » Elle baissa les yeux, regrettant le ton légèrement amer qu'elle avait pris. À présent, Sunny ne se comprtait plus comme une ennemie, et ses dernières paroles sonnaient même dans l'esprit de la cheerios comme une proposition, un marché à conclure. Se débarasser de Cissy, peut être était ce la la solution à son problème, peut être même que Sunny la laiserait en paix... « Je n'ai pas envie de voir les choses de cette façon. Regarde toi, tu crois peut être avoir du poivoir sur chacun de tes camarades mais au fond, qui te regarde et qui te remarque ? Tout ça n'a peut être pas de sens à tes yeux mais pour moi ça en a, je ne veux pas passer ma vie dans l'ombre des autres quand je pourrais être celle qui les éclipse tous, rester invisble. Et sans Cissy, je crois que je le suis. Non ? » Au fond elle n'attendait aucune réponse de Sunny, elle n'en savait rien et n'avait surtout pas envie de le savoir.
Nina se redressa et alors qu'elle se dit qu'il valait mieux partir, elle se rappela des derniers mots de la journaliste. Si Cissy était virée ? Si elle n'était plus là par la force des choses ? Nina plissa légèrement les yeux un court instant en se ravisant puis soutint le regard cette fois plus franc de Blondie. « Qu'est ce que tu comptes faire Sunny, de ce que je t'ai raconté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Palmer
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptyJeu 9 Aoû - 16:26

Oui, Sunny était intriguée. Il est vrai qu’en temps normal, elle ne s’intéressait à ceux qui l’entouraient que s’ils pouvaient lui apporter de nouvelles infos croustillantes, ou lui servir d’une quelconque façon. Sa curiosité la poussait à fouiner de ci et de là, mais en général, elle ne se préoccupait que des secrets que cachaient les autres. Mais pour une fois, elle mit de côté les mensonges dans lesquels Nina s’était enfoncée sciemment, pour s’intéresser d’un peu plus à près à elle. Pour l’avoir observée pendant un long moment, Sunny savait que Nina était une excellente élève. Elle faisait le bonheur de ses professeurs, et très certainement, celui de ses parents, à la fois par ses bonnes notes et par ses manières exquises. En l’espionnant, Sunny avait en effet découvert que sous la comédie de la Cheerios insupportable, Nina était très bien élevée, polie et délicate. Enfin, peut-être était-ce encore un rôle, quoi qu’il en soit, c’était en totale opposition à celui de l’élève populaire. Et en écartant ce dernier, Sunny avait pu constater que Nina avait un bel avenir qui se dessinait sous ses pas. Avec ses résultats, elle irait dans une excellente université, il n’y avait pas de doute là-dessus. Mignonne –bien qu’avec des sourcils trop prononcés, surprenant que Cissy ne l’ait pas encore forcé à les épiler- et bien proportionnés, sur le plan amour elle ne devrait avoir aucun mal à trouver le petit copain parfait. Et pour avoir choisi de faire de sa vie un champ de mensonge, c’est qu’elle était véritablement prête à tout, une qualité indispensable pour réussir dans la vie. Elle irait loin, et pourtant elle s’accrochait à Cissy, telle la moule à son rocher. Pourquoi ? N’avait-elle pas toutes les qualités requises pour s’en sortir sans que cette rouquine soit là pour lui tenir la tête hors de l’eau ? Nina était intelligente, elle avait forcément dû se rendre compte qu’elle n’avait pas besoin de Cissy, et effectivement, elle le lui confirma. Mais dans ce cas, qu’est ce qui pouvait la pousser à rester l’amie de Cissy ? La curiosité de Sunny la disputait à la compassion, contre toute attente. Elle sentait que ce n’était pas sans raison, si Nina s’évertuait à garder Cissy comme amie. Craignait-elle une quelconque vengeance ? Cissy avait-elle de quoi s’en prendre à elle ? Ou bien Nina éprouvait-elle une réelle amitié à son égard ? C’était difficile à croire. Cissy avait beau être désirée et admirée, elle n’en était pas moins haïe de beaucoup, parfois même par ses propres amis. Pour une fois, Sunny n’y comprenait rien, mais Nina, peut-être touchée par ses paroles, revint s’asseoir à ses côtés, et consentit à lui expliquer.
Le désir, non, le besoin d’être au centre de l’attention, d’être celle qu’on envie et qu’on admire, était si pressant chez Nina qu’il la poussait à rester aux côtés de Cissy. Effectivement, cela n’avait pas la plus petite importance pour Sunny, qui fronça les sourcils. C’est vrai qu’on ne s’écartait pas sur son passage. Les garçons ne bavaient pas dans son sillage, les filles n’imitaient pas sa coiffure ou sa façon de s’habiller. De Sunny Palmer, on ne retenait en général qu’une crinière de cheveux blonds, et parfois un certain ressentiment. La journaliste en herbe était principalement connue pour son redoutable talent à dénicher les secrets des autres, mais cela ne poussait certainement pas les autres à se courber devant elle, bien au contraire. Oui, d’une certaine façon, elle vivait dans l’ombre, mais c’était une situation qui lui convenait à merveille, et qu’elle n’aurait changé pour rien au monde, et encore moins en jetant un coup d’œil sur le champ de ruine qu’était la vie de Nina. Elle était peut-être celle qui éblouie les autres, mais il fallait voir ce que cela lui coutait. Face à la pointe de compassion qui persistait en elle, Sunny pinça les lèvres. Après tout, qu’est-ce que cela pouvait bien lui faire, si Nina voulait vivre de cette façon, c’était son problème. Pourtant, elle avait envie de lui donner quelques conseils, car elle estimait que Cissy était la plus fautive, celle qu’il fallait abattre. Nina n’était qu’un soldat qui suivait les ordres, une sorte d’imitation de Cissy, une pâle copie qui était peut-être heureuse de sa situation, mais qui méritait mieux.

« A ton avis, qu’est-ce que je pourrais bien faire de tout ça ? » sourit-elle avec un regard qui en disait long. Si elle pouvait prouver que Cissy s’envoyait en l’air avec un surveillant, Sunny n’aurait plus qu’à faire en sorte que Figgins soit au courant –et pourquoi pas, tout le lycée- et le tour serait joué. Bien sûr, une simple photo ne serait pas suffisante, il faudrait plus, genre un enregistrement téléphonique de Cissy se vantant de ses exploits, des messages qu’ils se seraient envoyés, peu importe en vérité, du moment que cela empêchait Cissy de jouer la comédie de l’élève qui s’est faite abuser par son surveillant, ce dont elle était certainement capable. « Avec ou sans Cissy, tu pourrais briller. Toute seule, comme une grande. Cissy a décidé d’aveugler les autres pour obtenir leur obéissance. Mais toi, tu pourrais être simplement celle qui leur montre le chemin. Les gens ont besoin de leader, je suis d’accord. Mais pas forcément d’un leader despotique, ce qu’est Cissy. En fait, tu devrais simplement faire une liste de tout ce que tu as fait pour elle, et te demander ce qu’elle, elle a déjà fait pour toi. A mon avis, tu vas vite te rendre compte que l’amitié marche à sens unique dans votre relation de meilleure copine pour la vie, ou je ne sais quoi. » fit-elle remarquer d’un air distrait. « Ce n’est pas une proposition que je te fais. Je te le fais juste remarquer, au cas où tu n’en serais pas capable. Si je fais virer Cissy –et crois-moi, je le peux maintenant que je sais quel est son passe-temps favori- tu te retrouveras en haut de la chaine alimentaire. A toi de voir si tu te sens prête à être la seule loupiotte dans les couloirs obscurs de McKinley. Tu es prête à tout pour être populaire, et pour que ton secret ne soit pas dévoilé. Te salir un peu plus les mains ne devraient pas te poser de problème, non ? » Sunny eut un nouveau sourire, un peu mesquin. « Viens me voir, si tu t’en sens capable. Sinon, je ferais ça toute seule, et le résultat sera le même. Moi, ça m’est égal. » Et elle haussa les épaules, peu concernée par le choix que ferait Nina. « Mais arrête de penser que tu as besoin d’elle, ou que tu lui dois quoi que ce soit. C’est faux. Je le répète, tu vaux mieux qu’elle. » Et sur ces paroles, Sunny se leva et récupéra ses affaires. Puis, elle se tourna vers la jeune cheerleader. « Oh, j’ai failli oublier. Tu devrais regarder ton téléphone, je t’ai envoyé une photo. Si j’étais toi, j’irais montrer ça au coach. Avant que quelqu’un d’autre ne le fasse. » Et elle lui décocha un sourire éblouissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? EmptySam 18 Aoû - 21:45

Pour être honnête, Nina ne savait pas quoi penser de tout ce que lui disait Sunny. Il y avait là trop de faits qu'elle pensait acquis ébranlés en quelques secondes, du moins, sérieusement bousculés. S'il y avait bien un pilier dans sa vie, c'était Crystal sans en douter. C'est elle qui lui donnait son importance, mais plus que ça, c'est elle qui régissait directement ou non ses moindres décisions au sein du lycée. C'est donc avec une certaine curiosité mais également avec appréhension que Nina attendait de connaître les réelles intentions de Sunny.
Cette dernière ne la fit pas attendre, sûre d'elle comme à son habitude, elle fconfirma ce que Nina redoutait par une simple question, une question qui sonnait comme un défi, comme si Sunny la défiait d'oser penser aux conséquences de cette histoire. Pouvait elle vraiment se débarrasser de Crystal ? Quelqu'un pouvait il le faire alors qu'une journée sans elle paraissait même impensable ? D'abord Nina prit peur en voyant la portée que pouvait avoir tout ce qu'elle avait raconté. Elle était persuadée depuis longtemps qu'il valait mieux taire le nom de Crystal avec Sunny mais jamais elle n'aurait imaginé mettre en péril sa scolarité quand elle fut prise au pied du mur. Ce n'était pas ce qu'elle désirait. C'est ce qu'elle pensait en tout cas. Elle aurait souhaité à cet instant ne jamais avoir menti pour que jamais Sunny n'eut été en mesure de lui faire cracher cette fichue liaison avec Youngblood. Quelle était cette lubie des surveillant en même temps, Ce n'était autre que Crystal qui s'était également empressée de lui prêter cette relation avec Monsieur Ainsworth !
Sunny ne laissa pas Nina réfléchir très longtemps puisqu'elle repartit dans ce discours, celui qui décrivait une Nina capable de s'émanciper de l'emprise de la rousse incendiaire. Elle n'avait plus envie d'y croire, c'était trop. Mais Sunny était douée pour parvenir à ses fins, et quand elle lui conseilla de faire le bilan de l'amitié qui était supposée lier le duo infernal de McKinley, Nina fit le constat qu'elle avait souvent effleuré de l'esprit sans jamais osé le penser vraiment. Oui, à part la popularité, Nina n'était pas en mesure de dresser une liste acceptable de service reçu, pas assez en tout cas pour faire balance avec tout ce qu'elle devait faire pour Cissy. Cette dernière n'en avait sûrement pas conscience et pourtant les mensonges, les bagarres, les mauvais coups, tout ça ne semblait tenir qu'à Cissy. Pour elle elle avait passé un sale quart d'heure avec cette tarée de Maxine Vaugn, passé à tabac Hayley Holliday pour surveiller son harem et en particulier Jared, pour elle elle devait taire sa relation avec ce dernier, elle avait du s'inventer cette histoire avec Ainsworth, elle avait menti tellement de fois à ses parents... Comment n'avait elle pas pu s'en rendre compte ? La popularité à ses côtés valait elle si cher ?
Sunny confirma son intention de faire virer Cissy du lycée puis lui fit remarquer que si elle y parvenait, ce dont elle semblait être sûre, Nina serait seule maître à bord. Avait elle les épaules pour endosser ce poids, marcher seule sans Crystal et se persuader d'être respectée ? Cela valait il la peine de faire disparaître Crystal de la surface du carrelage de McKinley ? Si elle était certaine de le vouloir, Nina n'hésiterait pas une seule seconde à se salir les mains, en effet. Elle n'était plus à ça près après tout. Mais Sunny agissait elle vraiment dans son intérêt ? Cette alliance qui se profilait soudainement paraissait être de bonne augure mais comment faire confiance à Sunny Palmer. Nina valait beaucoup mieux que Cissy ? Sans aucun doute se répétait elle, mais elle était persuadée de valoir beaucoup mieux que cette pimbêche également.

Encore un peu troublée par cette situation nouvelle, elle n'eut pas le temps de répliquer que déjà Sunny lui annonça l'arrivée d'un nouveau fichier sur son téléphone. Sans attendre, elle déverrouilla l'appareil et vit cette photo aussitôt eut elle cliqué sur le message de Sunny. On voyait Crystal fouiller dans le casier d'Adriana Marquez et Nina elle même, un marqueur dans une main et l'uniforme de Miss Taco Bell dans l'autre. Nina savait qu'elles avaient été observées par Sunny, elle lui avait déjà montré l'une de ces photos pour faire pression une toute dernière fois quelques minutes encore plus tôt. Mais ce geste de Sunny était typiquement ce pourquoi elle devait s'en méfier. Elle lui jeta un rapide coup d'œil en levant son portable avec un air à la fois coupable et dépité. « En effet, on dirait bien que je n'ai pas peur de me salir les mains... » Elle reporta son attention sur son portable pour réfléchir encore un peu. Il était hors de question de se laisser manipuler de la sorte. Nina savait très bien qu'aussi reine du lycée qu'elle pourrait l'être, Palmer n'en gardait pas moins de pouvoir sur elle, et plus ce manège continuait, plus la situation empirait chaque fois un peu plus. Elle laissa son téléphone de côté puis s'adressa enfin à Sunny sans savoir vraiment ce qu'elle comptait lui dire. « C'est drôle non, tu connais presque tout de moi et pourtant on se connaît si peu... Tout ce que je sais de toi c'est qu'on est certainement aussi prête à tout l'une que l'autre pour arriver à nos fins... » Elle baissa les yeux à nouveau, ne sachant comment réagir, que faire pour se défaire de cette situation inextricable.
Pour Nina il était clair maintenant que la possibilité de se débarrasser de Crystal était à envisager, même si elle lui faisait peur. Et elle devait remercier Sunny pour ça. Pour autant elle savait très bien également qu'elle ne serait jamais en paix avec Sunny dans les parages également. Comment oublier toutes ces semaines à devoir cracher les exclusivités, à devoir fuir cette peste à tout prix, et même cette tendance qu'elle avait à lui rappeler encore une fois que c'est elle qui avait le pouvoir. Non, Nina n'abandonnerai pas l'idée de faire faillir Palmer, seulement, peut être devrait elle éjecter Cissy aussi. Peu importait qu'il faille jouer triple, quadruple, quintuple jeux ! Il en valait la chandelle ! Nina fixa Sunny l'air un peu plus déterminée et s'engouffra une nouvelle fois dans un mensonge qu'elle regretterait sûrement. « Je peux sûrement t'être utile. Je l'ai déjà démontré non ? Je ne montrerai pas cette photo au coach, et tu ne le feras pas non plus n'est ce pas ? Sans moi tu as peu de chance de coincer Cissy... Je ne sais pas encore si j'ai vraiment envie d'aller jusqu'au bout sur ce coup là mais tout ce que tu dis est vrai, et je le savais déjà, j'avais juste besoin de l'entendre à voix haute. » Elle s'empara de son sac posé encore sur le banc puis se retourna vers la journaliste. « J'aimerais que les choses soient plus simples, mais c'est impossible n'est ce pas ? Bref j'ai besoin de réfléchir à tout ça, mais avant tout, je dois me concentrer sur la compétition pour le moment. Attend toi à ce que ce sois moi qui vienne te chercher la prochaine fois. »
Elle tourna les talons sans plus attendre, presque le sourire aux lèvres. Mais il lui faisait défaut un manque cruel de quiétude d'esprit pour espérer se réjouir de la situation. Tant pis se disait elle, les compromis ne lui faisaient pas peur. D'autant plus qu'elle se rendit compte qu'il serait bien plus simple d'en finir avec Palmer si celle ci la pensait de son côté. En bas des escaliers, elle aperçut Cissy en plein étirements, ce serait bientôt le tour de McKinley de présenter son numéro. Nina était elle vraiment prête à sacrifier une amie sur l'autel de la gloire ? Elle n'en savait rien encore, elle ne voulait plus y penser et s'enquît de rejoindre Crystal pour feindre à nouveau que tout allait bien, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
03. Truth or Dare ? Empty
MessageSujet: Re: 03. Truth or Dare ?   03. Truth or Dare ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Truth or Dare ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 3
-