Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Five Years Later

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
04. Five Years Later  Empty
MessageSujet: 04. Five Years Later    04. Five Years Later  EmptyMer 6 Juin - 17:14

Il était huit heures du matin lorsqu’Ezrael ouvrit les yeux ce matin là. Il gémit grognon. Le jeune homme n’aimait pas se lever aussi tôt en particulier lorsqu’il ne travaillait pas. En effet venant juste de déménager, le jeune homme profitait de quelques jours avant de débuter son internat dans l’hôpital de Lima. Lima, cette ville qu’il avait laissée derrière lui cinq années plus tôt, laissant derrière lui la femme qu’il aimait. Il avait gardé contact avec elle malgré tout. Une longue correspondance épistolaire avait lié Ezrael à sa belle Christabella. Mais après cinq ans sans se voir, malgré le fait qu’il soit resté en contact, le jeune commençait à se dire que peut être qu’elle avait refait sa vie de son coté. Lui pour sa part n’avait pas vraiment eu de relations sérieuses avec une fille depuis qu’il avait quitté Christabella. Peut être une ou deux filles avec qui il était resté quelques temps mais rien qui puisse lui faire oublier son ancien amour de lycée. Elle n’avait cependant nullement cessée d’occuper son esprit. Il n’était pas passé un seul jour sans que le jeune étudiant de médecine ne pense à elle. Il avait même failli quitter l’université pour la rejoindre. C’était un soir, quelques temps après le début de sa première année, après une dure et éprouvante journée, le jeune homme était rentré dans son appartement et était tombé sur une photo de lui et Christabella. La photo les montrait souriant l’un avec l’autre le soir du bal de promo où il avait tout deux été élus Roi et Reine du bal. Le jeune homme avait beaucoup de mal à se remettre de leur séparation bien qu’il ait tout deux été consentants. Ce soir là il avait été à deux doigts de faire son sac et de laisser ses études derrière lui pour rejoindre celle qui à ses yeux était la femme de sa vie. Mais après avoir passé de longues heures à réfléchir il avait pris la décision de rester et s’était promis de revenir à Lima aussi vite que possible.

Après avoir pris son petit déjeuner puis une bonne douche, le jeune étudiant se plongea quelques instants dans ses livres. Il n’allait pas tarder à rentrer en fonction en tant qu’interne en chirurgie à l’hôpital St Rita de Lima par conséquent, quelques révisions ne pouvait pas lui faire de mal avant d’aborder enfin la pratique après cinq longues années de théorie. Ce n’est qu’après plus d’une heure et demie de travail que le jeune homme leva enfin le nez de son livre. Il décida alors d’aller faire un tour en ville. Après avoir attrapé et enfilé son manteau, Ezrael entoura son écharpe autour de son cou et mis ses gants. Le mois de février était loin d’être clément et le jeune homme était assez frileux par conséquent il prenait ses précautions. Il sortit alors de son petit appartement, ferma la porte à clé puis descendit les marches pour atteindre le rez de chaussé, l’ascenseur étant à nouveau en panne. Une fois arrivé au pied du bâtiment, le jeune homme en sortit puis se mit à marcher dans les rues sans destination précise. Il s’arrêta un instant au Starbuck le plus près pour prendre un café histoire de se réchauffer puis reprit son petit bonhomme de chemin toujours sans destination précise.

Ce n’est qu’en voyant le grand panneau du lycée McKinley High School qu’il constata qu’il se trouvait à présent dans l’enceinte de son ancien établissement. Le jeune homme le connaissait par cœur et s’il avait voulu, il n’aurait eu aucun mal à entrer, pour saluer d’anciens professeurs. Ce lycée n’avait plus aucun secret pour lui. Il pouvait même marcher les yeux fermés à l’intérieur en sachant parfaitement où il allait. Cependant malgré la tentation d’aller saluer quelques têtes qu’il avait connu quelques années plus tôt, le jeune homme continua son chemin. Il arriva après quelques minutes de marches au terrain de sport du lycée. Ce terrain et surtout les tribunes lui rappelaient de nombreuses choses. Non il n’avait pas été un sportif accompli durant son passage au lycée mais il se rappelait notamment de la victoire des Titans lors du championnat régional six ans plus tôt ou encore d’un souvenir plus douloureux qui était ancrés dans son esprit. Il alla s’installer dans les gradins, se mettant tout de même à un emplacement qui lui permettrait de recevoir le moins de bourrasque de ce vent gelé qui balayait la ville ce jour là.

Il repensait à la dernière fois qu’il était venu ici. Il venait d’être diplômé et s’était rendu ici avec Christabella pour parler de leur avenir commun. Les deux savaient aussi bien l’un que l’autre qu’il leur faudrait se séparer, et c’est ici même qu’il l’avait fait. D’un consentement mutuel et après un ultime baiser à la fois épique et digne des plus grandes comédies romantiques, les deux adolescents s’étaient quittés, laissant derrière eux plusieurs mois d’un amour pur, sincère et unique. Mais maintenant qu’il était de retour dans ce lieu, le jeune homme se demandait s’il n’avait pas fait une grosse erreur en quittant Christabella. Il regardait droit devant lui, fixant la tribune d’en face sans vraiment la voir. Ce faisant, il ne remarqua pas que quelqu’un s’approchait de lui. Quelqu’un qu’il connaissait bien et qui comme lui avait vécu de fortes émotions en ce lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Five Years Later  Empty
MessageSujet: Re: 04. Five Years Later    04. Five Years Later  EmptyDim 10 Juin - 19:05

Le froid qui accueillit Christabella au moment où elle sortait de l’immeuble lui coupa momentanément le souffre, et elle fut à deux doigts de rebrousser chemin pour retourner dans le confort et la chaleur douillette de son appartement. Mais la solitude lui pesait, aujourd’hui plus que d’habitude, et elle s’était sentie obligée de sortir et de s’éloigner de ses révisions et de cet immense appartement désormais vide. Leah était partie vivre sa grossesse ailleurs, et Timothy avait soudainement fait ses valises pour aller vivre… elle ne savait même pas où. De fait, Christa se retrouvait seule, et si elle n’avait jamais été très sociable, elle devait reconnaitre que rester seule entre quatre murs, avec personne à qui parler, commençait à devenir pénible. Elle s’était plongée dans ses révisions de fin de semestre, à la fois pour palier à cette solitude et pour oublier qu’elle passerait les fêtes de fin d’année toute seule, mais une fois ses examens passés, elle n’avait plus eu grand-chose à faire. Si d’ordinaire son emploi du temps était assez chargé, Christa aimant jongler entre différentes activités, en ce début d’année… et bien, elle s’ennuyait ! Elle avait bien demandé des heures supplémentaires au cinéma, mais à cette période de l’année on n’avait pas forcément de main d’œuvre en plus, les habitants de Lima préférant rester au chaud plutôt que faire la queue pour aller voir un film dans le froid glacial des rues. Bref, rien ne semblait pouvoir l’extirper de la monotonie dans laquelle elle s’était retrouvée plongée, bien malgré elle. Si aujourd’hui, elle sortait, c’était surtout pour se promener, prendre un peu l’air, et éventuellement faire quelques courses au retour.
Piétinant un instant sur place, la jeune femme finit par se décider à quitter le trottoir pour se diriger d’un bon pas vers l’arrêt de bus le plus proche. En contemplant le plan du réseau de transport, elle hésita. Irait-elle rendre visite à Cassandra, aujourd’hui ? Elle pourrait aller faire un tour à la LPA, saluer Emma Shuester par la même occasion. Ou bien elle pourrait aller voir Clayton, même elle se rendit compte qu’elle passait déjà beaucoup de temps avec le jeune homme, et elle ne voulait pas empiéter sur sa vie. Il devait bien avoir assez à faire avec ses propres études. Peu adepte du shopping, le centre-ville serait son dernier recours, et ce ne serait que pour acheter de quoi diner. Le froid commençant à lui piquer le bout du nez, elle se décida pour la ligne qu’elle avait si souvent prise pour se rendre au lycée, et grimpa dans le bus sitôt qu’il fut devant elle. Ce bus, elle l’avait pris des dizaines, des centaines de fois, parfois avec Cassandra, parfois seule, parfois avec Ezrael. Penser au jeune la plongea dans une profonde réflexion. Elle savait qu’il était revenu à Lima pour son internat, il le lui avait dit dans sa dernière lettre, mais jusqu’à présent ils n’avaient pas eu l’occasion de se revoir. Il faut dire que l’éloignement géographique avait provoqué une séparation entre les deux anciens amoureux. Lorsqu’Ezrael avait quitté Lima, et même les USA, pour partir étudier à Oxford, au début ils avaient gardé un contact fort, s’écrivant, s’appelant et s’envoyant des mails régulièrement –toutes les semaines, à vrai dire. Mais au fil des années, et bien les lettres et les coups de fil s’étaient peu à peu espacés. Néanmoins, Ezrael comptait toujours énormément pour Christabella, et elle se promit de l’appeler dès qu’elle rentrerait, pour fixer un rendez-vous.

Le paysage défilait devant ses yeux, et elle le regardait sans vraiment le voir, jusqu’à ce que l’arrêt William McKinley fût annoncé. Laissant les adolescents qui se rendaient en cours descendre avant elle, Christa les suivit ensuite. Le lycée. Elle n’avait pas eu l’occasion d’y remettre les pieds depuis… et bien, depuis la remise des diplômes. Ce jour-là, elle avait vidé son casier, reçut son diplôme et une médaille pour ses excellentes notes en biologie, et avait rompu avec Ezrael. Une journée fort chargée, en somme. Ce souvenir, très pénible au départ, restait toujours douloureux, et ce même si Christabella avait toujours su qu’il lui fallait se séparer d’Ezrael. Il était son premier amour, mais leur chemins respectifs se séparaient, et elle n’avait pas voulu l’entraver, l’empêcher de réaliser ses rêves. Elle ne regrettait pas, et si c’était à refaire, c’est sans hésiter qu’elle le laisserait partir. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne l’avait pas aimé, du plus profond de son être, et qu’elle aurait tout donné pour qu’ils puissent rester ensemble.
A McKinley, rien n’avait changé, ou presque, depuis son départ. Elle traversa la cours d’un pas léger, les mains dans les poches et le nez enfoui dans son écharpe, des mèches de cheveux volant autour de son visage après s’être échappée du bonnet qu’elle avait enfoncé sur sa tête. Si le lycée n’avait pas changé, elle en revanche, oui. De l’adolescente timide, différente et aux fortes croyances religieuses, elle était devenue une jeune femme plus sûre d’elle et de sa féminité, moins entravée par ses convictions et plus aptes à diriger sa vie. Même physiquement, elle avait changé, comme en témoignait sa tenue, par exemple. On était bien loin des pantalons informes qui avaient appartenus à ses frères, et des pulls larges destinés à dissimuler un corps que nul ne devait voir. Ce corps, elle l’avait accepté, apprivoisé et elle aimait à présent le mettre en valeur, et si aujourd’hui elle était protégée du froid par un épais manteau d’hiver, la jeune femme qu’elle était devenue était plus féminine qu’elle ne l’avait jamais été. Le plus gros changement chez elle avait été ses cheveux, sa longue crinière brune qu’elle avait coupée à la fin de ses quatre années d’études universitaires. Désormais, ses mèches brunes lui arrivaient à peine sous le menton. En apercevant son reflet dans une vitre, elle ôta son bonnet et remonta un long couloir presque vide. Son casier était toujours à sa place, mais décoré par des fleurs et des pom poms miniatures. Une Cheerios avait sûrement dû en prendre possession, et elle ne s’y attarda pas. En fait, certaines choses avaient changées.

En débouchant face au terrain de sport, elle le contempla longuement. Peu sportive, et surtout, très loin d’apprécier les matchs de foot, elle n’avait que très rarement mis les pieds dans cette partie de l’établissement. Fort heureusement, Ezrael ne l’avait jamais forcé à assister à un de ses matchs, Christabella goutant fort peu à la violence du football américain. Aujourd’hui, le terrain était désert, sûrement à cause du froid et du vent qui balayait tout. Les gradins n’offrant qu’un maigre abri, il n’y avait personne sinon une silhouette solitaire, à quelques mètres. Une silhouette qu’elle connaissait fort bien. La silhouette du garçon qu’elle avait tant aimé.
Son cœur ratant un battement, c’est pourtant sans hésiter qu’elle marcha droit sur lui, le talon de ses bottes fourrées résonnant sur le métal des tribunes, mais ce n’est qu’arrivé près de lui qu’il sembla remarquer sa présence. Silencieuse, Christabella le contempla fixement, avant de lui offrir un sourire. « Salut l’étranger. » lança-t-elle doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Five Years Later  Empty
MessageSujet: Re: 04. Five Years Later    04. Five Years Later  EmptySam 16 Juin - 10:33

La douce voix de Christabella parvint aux oreilles d’Ezrael. Dans un premier temps surpris, le jeune homme crut qu’il venait d’avoir une hallucination. Il regarda alors autour de lui pour apercevoir la belle qui se trouvait à quelques mètres seulement de lui. Un sourire s’étendit sur les lèvres du jeune homme qui répondit de la même manière qu’elle lui avait parlé auparavant. « Salut l’étrangère. » La jeune fille avait vraiment changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Bien sûr il s’était parfois échangé des photos durant leur correspondance ces dernières années, mais cependant les photos ne reflétait pas la réalité. De plus sur la dernière photo de Christabella qu’Ezrael possédait cette dernière avait les cheveux longs. A présent ses cheveux étaient coupés plus court et lui arrivait sous le menton. Après ces cinq années sans la voir, un flot de sentiments qu’Ezrael pensait disparu surgit en lui. Il était toujours attiré par la jeune femme cela ne faisait aucun doute pour lui. Après tout il l’avait aimé comme jamais il n’avait aimé une fille par le passé et aucune des éventuelles relations qu’il avait pu avoir depuis n’avait eu la même passion que celle qui représentait sa relation avec Christabella.

Le jeune homme tendit la main à Christabella puis ajouta en souriant « Mon nom est Ezrael, enchanté de faire votre connaissance. » Le jeune homme était vraiment ravi de revoir la jeune fille. Il avait attendu ce moment depuis cinq longues années. Mais il n’avait jamais imaginé qu’elles allaient se dérouler en ce lui si symbolique pour eux. Ces retrouvailles dans ce stade qui les avait vus se séparer bouclaient en quelque sorte la boucle. A présent, les deux anciens amoureux étaient tout deux à Lima et il était assez impressionnant pour Ezrael de voir à quel point les choses avaient pu changer en seulement cinq ans. Bien que l’environnement n’ait pas changé d’un poil, les deux jeunes adultes avaient eux bel et bien changé. Il était devenu un brillant étudiant en médecine tandis que son ancienne petite amie était étudiante en Génie Génétique et Arts du Cinéma.

Il invita la jeune fille à s’asseoir d’un signe de la main puis reprit la parole. « Tu sais malgré le fait que l’on se soit écrit durant ses cinq dernières années, je dois avouer que tu m’as vraiment manqué. » Il n’ajouta pas qu’il était ravi de la retrouver, il suffisait de regarder les yeux du jeune homme pour s’en convaincre, ils brillaient d’une lueur que l’on n’avait pas aperçu dans ses yeux depuis au moins cinq bonnes années. L’effet Christabella dirait les plus observateurs. Pour Ezrael c’était tout simplement de la joie et un immense bonheur de retrouver la fille qui avait, bien qu’il ne l’admette jamais totalement, bouleversée sa vie lorsqu’il l’avait rencontré. Et s’en était suivi quelques années plus tard, plusieurs mois d’une romance digne des plus beaux films romantiques, puis des adieux déchirants. Ils avaient bien sûr gardé contact, une longue correspondance épistolaire s’en était suivie, mais au fur et à mesure les lettres s’étaient espacées. Ainsi, ils n’avaient pas été en contact depuis un petit moment avant cette journée. Ezrael posa alors une question. « Alors qu’est ce que tu deviens depuis cinq ans ? Je sais que tu m’en as déjà raconté une bonne partie dans tes lettres mais je profite de l’opportunité de te voir pour en savoir plus. » Ce que le jeune homme redoutait d’entendre était que la jeune fille avait refait sa vie avec un autre homme mais si c’était le cas, il n’aurait pu la blâmer après tout, elle était libre de ses choix et elle avait le droit au bonheur elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Five Years Later  Empty
MessageSujet: Re: 04. Five Years Later    04. Five Years Later  EmptyDim 17 Juin - 20:16

La dernière fois qu’elle avait pu voir le visage d’Ezrael, en vrai, c’était lors d’une vidéoconférence qui n’avait duré que dix minutes, il y a deux ans de cela, pour les fêtes de Noël. Et il lui avait envoyé une photo, il y a quelques mois, pour la remise de diplômes. Mais ils ne s’étaient pas retrouvés réellement face à face depuis leur séparation. Après ce jour, ils avaient tous deux été fort occupés avec la préparation de leur entrée à l’université. Ezrael devait quitter le pays, et Christabella avait dû se trouver un logement près de l’OSU. Ils s’étaient plongés dans les préparatifs, peut-être pour ne pas trop penser à ce qu’ils allaient laisser derrière eux, mais l’été qui avait précédé leur première rentrée à l’université, ils ne s’étaient pas revus une seule fois. Christa s’en souvenait bien. Ses parents étaient restés très silencieux quant à son départ, mais sa petite sœur l’avait aidé à faire ses cartons. C’est toute seule qu’elle s’était occupée des démarches administratives, de trouver une chambre dans une résidence universitaire, et c’est à nouveau toute seule qu’elle avait envoyé ses cartons dans un camion de déménagement, qu’elle avait payé de sa poche. Mais au moins, cela lui avait permis de ne pas trop réfléchir, et de ne pas s’appesantir sur une perte qu’elle redoutait, mais qu’elle se refusait à ne pas laisser arriver. C’était il y a cinq ans. Cinq longues années, sans voir le garçon qu’elle avait tant aimé. Il avait été son premier amour, et aujourd’hui encore, il avait sa place dans son cœur. Le revoir lui faisait comprendre à quel point il lui avait manqué, mais également qu’elle avait bien fait de le laisser partir. C’était mieux ainsi, et aujourd’hui, elle avait comme l’impression de retrouver celui qui, au départ, avait été son meilleur ami.
En tendant la main, elle put nouer ses doigts à ceux d’Ezrael. Elle était heureuse. Les derniers évènements qui avaient traversés sa vie et l’avaient fait souffrir comme jamais avaient été en partie causés par son ancienne relation avec le jeune homme, et pourtant elle avait l’impression que rien de tout cela n’était arrivé. Elle oublia, pendant un instant, que ses parents l’avaient mises dehors, que son père l’avait traité de putain, que ses frères et sœurs refusaient de lui adresser la parole et que sa mère l’avait bannie de sa vie, qu’elle s’était retrouvée sans famille et sans maison. Elle oublia tout. Il n’y avait plus qu’Ezrael, son meilleur ami, son premier amour. Christabella n’avait pas beaucoup d’amis, mais Ezrael avait été le plus important de tous.

« Oh, il s’est passé bien des choses depuis ma dernière lettre, celle avant mon retour à Lima. » Elle eut un sourire léger, et tout en se pelotonnant sur elle-même, songea à tout ce qu’Ezrael ignorait la concernant. Dans sa dernière lettre, elle lui avait simplement parlé de la remise de diplômes, de la fête qui avait suivie, et du mariage de sa petite sœur pour laquelle elle devait rentrer à Lima. Mais entre-temps, il s’était passé bien des choses. Elle n’avait pas pris la peine d’écrire ses dernières mésaventures au jeune homme, estimant que ce genre de choses ne se raconte pas dans une lettre. Il ne savait donc pas quelle était désormais sa vie, et aujourd’hui, ils se retrouvaient, après des années sans se voir. Le moment était-il bien choisi pour aborder un tel sujet ? Ne devraient-ils pas plutôt profiter de l’occasion pour se retrouver, sans assombrir leurs retrouvailles par de tristes nouvelles ? Christabella ne savait trop quoi dire ou faire, aussi prit-elle la peine de bien réfléchir avant de parler. « J’ai repris mon ancien travail au cinéma, ça couvre les dépenses que ma bourse scolaire ne prend pas en charge. Heureusement, je vis chez Leah maintenant, Leah Wood. Tu te souviens, elle faisait partie des Awesome Voice au lycée. Maintenant, elle chante chez les Urban Hymns, et elle m’a proposé de vivre avec elle. Et en parlant de chorale… j’ai rejoint celle de Cassandra, il y a peu de temps. C’est très bizarre. » plaisanta-t-elle en riant, et d’un mouvement elle rejeta des mèches de cheveux que le vent plaquait contre son visage. « C’est récent, mais ça m’a permis de retrouver Cassie, et ça m’a fait du bien. Clayton me l’avait conseillé, et il avait bien raison. » Tendant les jambes devant elle, elle glissa ses mains entre ses cuisses pour les protéger du froid, et réfléchit à nouveau. Non, décidément, elle ne pouvait pas mettre dans la conversation que ses parents l’avaient jetée dehors. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il ne voudrait pas prendre des nouvelles de sa famille, car elle serait alors incapable de lui mentir. Et s’il lui demandait pour quelles raisons ses parents l’avaient reniés, elle devrait alors lui avouer que c’était parce qu’ils avaient découvert leur ancienne liaison, et cela gâcherait définitivement leur retrouvailles. « Et toi, prêt à mettre en pratique toutes ces longues années d’études ? » questionna-t-elle à son tour en se tournant vers lui, dans une tentative pour orienter la conversation vers lui plutôt que sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Five Years Later  Empty
MessageSujet: Re: 04. Five Years Later    04. Five Years Later  EmptyLun 25 Juin - 20:20

Christabella prit alors la parole. Elle lui dit que de nombreuses choses s’étaient produites depuis leur dernière correspondance. Le jeune homme était curieux d’en entendre plus. Il est vrai que c’était compréhensible que depuis la remise des diplômes qui avait eu lieu quelques mois auparavant ainsi que le mariage de la sœur de Christabella de nombreuses choses se soient déroulées même si les paroles sous entendait qu’il s’était passé vraiment beaucoup de choses. Elle commença alors à lui raconter. Elle lui dit qu’elle avait repris son ancien travail au cinéma pour couvrir le reste de ses dépenses, elle ajouta qu’elle vivait maintenant avec Leah Wood, une ancienne membre des Awesome Voices devenu à présent membre des Urban Hymns. Elle avoua qu’elle avait elle aussi rejoint une chorale qui n’était autre que celle de Cassandra. Elle ajouta même que c’était Clayton qui lui avait conseillé et que le jeune homme avait eu bien raison de le faire.
Lorsqu’il entendit le prénom du jeune homme, le visage d’Ezrael se ferma quelque peu. Il tourna son regard pour fixer la tribune en face de lui. Il détestait littéralement le jeune homme. En réalité c’était plutôt une jalousie très mal placé de la part du jeune anglais. Il n’avait jamais rencontré le fameux Clayton dont Christabella lui avait parlé dans ses lettres mais il éprouvait envers cet homme une vraie jalousie. Cela va sans dire qu’elle était surtout lié au fait qu’il était proche de Christabella alors qu’Ezrael sentait au contraire que la jeune fille s’éloignait de lui avec les années. Cela lui paraissait d’ailleurs bizarre tout de même de détester quelqu’un qu’il n’avait jamais rencontré mais au fond c’était surtout le signe que le jeune homme n’avait pas tourné la page Christabella de sa vie, bien au contraire.
Le fait qu’il ait tourné la tête pour fixer la tribune en face de lui fit qu’il n’avait absolument pas vu Christabella en train de se demander si elle devait ou non parler de ses parents au jeune homme. Ezrael reporta son attention sur son ex petite amie et lui sourit. Elle lui demanda alors s’il était prêt à mettre ses années d’études en pratique à présent. Après un instant de réflexion, Ezrael pris la parole d’une voix calme et posé comme à son habitude. « Et bien écoutes, je pense qu’il n’y aura pas de soucis. Et puis je ne commencerai probablement pas par des grosses opérations donc j’aurais le temps de me faire la main entre guillemets. »
Il se remémora ce qu’elle avait dit quelques instants auparavant sur le fait qu’elle appartenait à une chorale à présent. Afin de relancer la conversation il décida donc de lui poser quelques questions. Regardant la belle brune, tout en plongeant son regard dans le sien il demanda alors, « Au fait, tu m’as dis que tu faisais parti de la chorale de Cassandra mais tu ne m’as pas précisé depuis combien de temps. Et puis j’aimerai beaucoup t’entendre chanter tu dois avoir une voix encore plus magnifique lorsque tu chantes. » Tout en plaçant ce dernier compliment il gratifia la jeune femme d’un sourire dont il avait le secret. Il attendit patiemment qu’elle réponde en espérant qu’elle lui accorde de chanter. Il était vraiment curieux de savoir comment Christabella allait se débrouiller. Il ne l’avait jamais entendu le faire mais il se doutait qu’elle avait une très belle voix. Même si il savait que son appréciation ne serait pas vraiment objective, il doutait fortement que la jeune femme chante littéralement comme une casserole en tout cas il l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Five Years Later  Empty
MessageSujet: Re: 04. Five Years Later    04. Five Years Later  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Five Years Later

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 4
-