Choriste du mois


Partagez | 
 

 04. Let's sell some sexyness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness EmptyJeu 12 Juil - 21:01

L'air était toujours aussi froid en cet mi-Février, et pourtant on arrivait encore à voir des personnes en tenues chaudes pour la saison. En réalité, on ne voyait que Rainbow affûtée de cette manière, et pour cause, la jeune femme se promenait encore en débardeur aux couleurs chaudes dans le parking cet après-midi là. Selon l'adorable jeune fille, elle n'avait pas froid car elle était son propre soleil, sa bonne humeur et son sourire ineffaçable faisait fondre n'importe qui. Elle allait donc apporter la chaleur dont les gens avaient besoin en cette période hivernale, et elle avait son plan. Le festival de musique s'organisait de jour en jour, et une compétition de duos allaient avoir lieu. L'intrépide danseuse allait donc en profiter pour envoyer quelques rayons chauds à tout le public qui y assisterait, et quoi de mieux qu'un duo muy caliente entre deux élèves d'une même chorale ? Cameron et Rainbow allaient vendre du sexy à en faire exploser le baromètre, le public sera forcément touché d'un tel geste venant de leur compatriote, grâce à elle et son partenaire, l'hiver ne sera plus pour quelques minuets. Et qui sait, la bonne humeur, souvent emportée au loin durant cette période de l'année, reviendrait prendre une place prépondérante dans leur existence ? C'était alors ici un acte d'extrême humanité que Rainbow allait effectuer.

Mise en duo avec Cameron, le gentil et le timide Cameron, la rouquine tenait là un vrai coup de poker: réchauffer le coeur de tous mais aussi montrer Cameron sous un nouveau jour. Par la danse, il allait montrer qu'il est bien plus sexy qu'il en a l'air, et cela lui permettra certainement de gagner en confiance et en sex appeal. Du moins, la jeune lycéenne en était certaine. Élancée dans sa marche active, elle parcouru l'itinéraire qui reliait le parking au gymnase en un rien de temps. Ses pensées s'enchaînaient, les images s'imbriquaient les unes aux autres, et cette excitation lui donnait de l'énergie pour préparer la danse de leur numéro. En intimité, elle tentera de mettre Cameron à l'aise avec la danse et de la pousser à s'essayer à se mettre en avant. Cela serait son moment, c'était ce que se disait Rainbow. Le jeune homme n'avait peut-être aucune conscience de son talent, et aussi de sa beauté, car par les rumeurs qui courent, il ne laisserait pas indifférente la gent féminine. Cameron, la renaissance. C'était le gros titre de son projet, un projet qui en mettra plein la vue ! Elle passa les portes du gymnase avec une impatience telle qu'elle en frissonnait. Elle remarqua que le jeune homme n'était pas encore arrivée, elle en profita alors pour sortir les costumes qu'elle a choisit préalablement et pour chercher la bonne piste sur le CD afin de n'avoir plus qu'à appuyer sur la touche LECTURE pour lancer le morceau. Elle avait laissé le choix à Cameron de choisir la chanson, et ce dernier avait eu la brillante idée de vouloir présenter Up, de James Morrisson et Jessie J. Le pauvre, il n'avait aucune idée de ce que lui a préparé la jeune femme, qui a eu directement une intuition concernant la chorégraphie. Hors de question de simplement marcher sur scène ou rester planqué derrière un micro. Ils allaient se livrer, dans tous les sens du terme. Et pour cause: ils allaient aussi bien chanter, danser mais aussi abandonner quelques vêtements au passage. Le duo gagnant, cela serait eux ! Declan aurait du accepter la proposition de la belle rouquine et participer avec elle en duo hors compétition, ils auraient présenté leur chanson fétiche et de moments de complicité se seraient alors crées et encrés. Il vient de laisser à sa tendre la voix libre pour abuser d'un jeune garçon pour le simple plaisir des spectateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: Re: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness EmptyVen 13 Juil - 22:01

Cameron était nerveux. Non en fait il était stressé. Super stressé, mais genre grave. Et tout ça c'était à cause de Rainbow Applebee en personne. En vue du festival de musique qui approchait à grands pas, des duos avaient été choisit afin de défendre les couleurs de leur chorale et Cameron avait été placé avec Rainbow pour ce faire. Et il ne savait pas du tout à quoi s'attendre. La jeune femme lui avait laissé le choix de la chanson, ce qui était vraiment sympa de sa part soi dit en passant, mais elle s'était mis dans la tête de faire une chorégraphie. Une chorégraphie ! Sur Up de James Morrison et Jessie J ! Cameron ne savait pas du tout ce qu'elle avait en tête mais ce n'était pas comme si c'était nouveau. Rainbow était la personne la moins prévisible de Lima, peut être même de l'Univers tout entier. En tout cas, ça ne faisait rien pour rassurer le pauvre garçon. Surtout qu'elle lui faisait un peu peur avec son enthousiasme forcené. Celui-ci venait de finir sa peinture pour le cours d'arts plastiques et déambulait dans les couloirs vides du lycée en direction du gymnase où la rouquine lui avait donné rendez-vous pour leur tout premier entrainement en commun. Tout en marchant, le brun répétait la chanson qu'il connaissait par cœur à présent.

« How can I find you
When you're always hiding from yourself
Playing hide and seek with me
Till it gets too dark
Too dark, inside your shell
Why do I even try
When you take me for granted?
I should know better by now
When you call I already hear that crashing sound
As it all falls down

It's never too late to turn it back around
Yeah I know you can
Don't bury your demons deep in the ground
When it all falls down
The only way is up, up, up
The only way is up, up. »

Cameron adorait James Morrison et adorait cette chanson alors le choix avait été vite fait quand il avait du choisir un son pour le festival. De plus, sa voix était assez proche de celle de l'artiste en question même s'il savait qu'en fait elle se ressemblait surtout à celle de Danny O'Donoghue de The Script. Quoiqu'il en soit, ce style lui correspondait parfaitement, bien plus que la pop sortit tout droit du Top 40 comme ils en avait l'habitude dans le glee club. C'était simple, soit ils faisaient de la pop aseptisée, du R n' B, du rock commercial soit ils faisaient des chants religieux quand Jesus harcelait tellement Mr Schue qu'il était prêt à n'importe quoi pour avoir la paix. Bref, rien de tout ceci n'était le genre du brun qui préférait les sons bien moins connus.

Enfin, il parvint jusqu'au gymnase où sa camarade l'attendait. Celle-ci était au milieu du gymnase en débardeur. Un débardeur ! Alors qu'il faisait -25° dehors et que lui même se sentait glacé jusqu'aux os après sa courte marche malgré le débardeur, la chemise, le gilet et le caban qu'il portait avec son jean épais. Comment faisait-elle pour supporter ça ? Elle ne devait pas être humaine voilà tout. Il était sur qu'elle était une alien du même genre que Clark Kent, à moins que ce soit plutôt du genre de ceux dans Doctor Who ? Bref, il s'avança timidement jusqu'à elle et lui sourit, essayant de ne PAS voir la chose qui ressemblait à un costume près d'elle.

-Salut Rainbow. Tu … tu es prête à chanter ? Qu'est ce que tu as préparé pour la choré, j'avoue que … je … je ne vois pas trop comment on peut danser sur une telle chanson.


Dernière édition par Cameron Shynn le Mer 1 Aoû - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: Re: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness EmptyMer 18 Juil - 13:53

Dans le gymnase, Rainbow sentait déjà l'atmosphère s'intensifier, comme si quelque chose de grand allait se dérouler. L'excitation la gagnait de plus en plus, et pendant qu'elle installait les derniers préparatifs, elle ne pouvait s'empêcher de sauter sur place, façon fangirlissme. Son entrain diminua d'un quart lorsqu'elle entendit derrière elle la porte s'ouvrir. Alors même que des bruits de pas avancèrent vers elle, elle se retourna calmement, pour saluer et mettre en confiance Cameron dès son arrivée. La dernière chose dont elle avait besoin était d'effrayer le petit homme, qui avait certainement du réfléchir à deux fois avant de pénétrer dans le gymnase, sachant la façon peu traditionnelle dont la jeune Applebee répétait. En débardeur, en sous-vêtements, avec un casque de pompier sur la tête, chaque objet était un bon moyen de s'entraîner. Pour son camarade au teint toujours aussi blanc, elle s'était résolue à quelque chose de simple et de très poétique, il allait certainement se reconnaître dans ces mots d'ordres-ci. Mais pas dans la chorégraphie, qui croyez-le, allait faire exploser le baromètre !

Mais pour le moment, la jeune femme n'avait pas le soucis de faire peur à son gentil collègue, ainsi, lorsque ce dernier se manifesta vocalement, elle s'empêcha d'exploser dans tous les sens pour tout lui expliquer dans les moindres détails. Elle était restée très soft. « Mon petit Cameron ne t'en fais surtout pas » commença-t-elle en prenant une intonation de vraie professeure des écoles, le saluant par la même occasion en cognant son poing contre l'épaule du jeune homme, tel un bon pote, « tu vois, j'ai décidé de prendre soin de toi, donc tout ce que tu as à faire est de seulement porter ceci et m'écouter pour la suite » lui dit-elle en lui tendant un simple pantalon noir. Jusqu'ici elle s'était empêcher de paraître trop enthousiaste sur la performance à venir, il fallait d'abord préparer psychologiquement Cameron, éviter qu'il lui tombe dans les pattes lorsqu'il apprendra qu'il effectuera la prestation à demi-nu. « Tu t'es occupé du découpage alors? Tu me montreras après ? » demanda-t-elle, en tournant le dos au garçon, s'imaginant déjà qu'il allait mettre le pantalon sur place et non pas faire le gêné en se retirant dans les vestiaires pour enfiler ce simple pantalon en toile.

En l'attente d'une réponse, ou plutôt sans vraiment attendre la réponse, elle se faufila entre ses plots et ses drôles d'objets pour atteindre son sac de sport qui regorgeait de matériels plus sophistiqués les uns que les autres. Du talc, des bandes pour les mains, des micros ainsi qu'une caméra et un ordinateur portable, sans oublié quelques barres chocolatées qui serviront à remonter le moral des troupes après ce premier rendez-vous. Comprenez ainsi que toutes ces barres au chocolat, qu'il soit noir, blanc, au lait, au soja, pimenté, à la menthe, ou sauce mexicaine (on en trouvait de ces choses de nos jours), étaient exclusivement achetées pour le jeune homme afin qu'il puisse survivre psychologiquement à la première journée. Elle attrapa son bon vieux sac et retourna à reculons vers le garçon. « Surtout, tu me le dis quand t'es prêt à te montrer sous ton nouvel aspect hein ? Qu'on passe très vite à la suite ! » La jeune femme trépignait intérieurement à l'idée de dévoiler un nouveau Cameron flambant neuf devant ce public, il était son arme secrète, pas un doute, ils allaient gagner la compétition en jouant la carte de la surprise et du distributeur de rêves et fantasmes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: Re: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness EmptyJeu 19 Juil - 0:44

L'excitation qui émanait par vague régulière de Rainbow était palpable même pour Cameron, qui n'était pas le réceptif des mecs. Et c'était aussi un peu effrayant. On avait peur d'être ébloui tant elle semblait irradier de lumière et de bonne humeur. Cela faisait plaisir à voir cela dit, ça changeait des expressions moroses habituelles qui hantaient les couloirs de WMHS en hiver, en automne et pendant presque toute l'année. Cameron avait quand même l'impression de se retrouver face à une bombe à retardement, à un cheveu de se mettre à rebondir sur les murs d'excitation. Elle prit enfin la parole et son ton rappela à Cameron celui de son institutrice en primaire, quand il avait du mal à retenir une leçon. Il ne broncha pas d'un cil lorsqu'elle lui tapa l'épaule, contrairement aux apparences, il n'était pas un gringalet et Rainbow n'avait pas vraiment mit de force dans son poing. Elle continua son laïus comme quoi elle avait décidé de prendre soin de lui, qui sait ce qu'elle voulait bien dire par là. Elle lui tendit ensuite un pantalon de toile noire, qu'elle lui enjoignit de mettre. Le jeune homme regarda avec suspicion le morceau de tissus qui constituerait son costume. Franchement, il s'attendait à pire genre un truc orange avec des strass et des paillettes dans tous les sens. Puis Rainbow lui tourna le dos, lui envoyant un message clair. Il devait se changer, là, maintenant, tout de suite. Cameron était donc en plein dilemme, d'un côté elle ne le regardait pas donc il n'avait rien à craindre. Mais d'un autre coté, il détestait se déshabiller en présence de quelqu'un surtout dans un espace aussi ouvert. N'importe qui pouvait entrer et le voie !

Prenant une grande inspiration, Cameron se décida enfin. Il enleva son écharpe et son caban, puis son gilet et son jean avant d'enfiler rapidement le pantalon. Il n'avait garder que sa chemise bleue ainsi que son débardeur et ses converses. La rousse, elle, furetait un peu partout, un sac qui semblait rempli à craquer entre les bras. Qu'est ce qu'il pouvait bien y avoir là dedans qui prennent tant de place ? Il ne s'agissait que d'un simple entrainement pour un duo des plus classiques. En vérité, ils n'avaient besoin que de leur voix. Bien sur, elle avait fait une chorégraphie, mais cela ne devait pas être trop compliquer non ? Cameron ne savait pas du tout quel genre de danses on pouvait effectuer sur un morceau pareil. Alors qu'elle revenait vers lui, il sortit enfin de son mutisme.

-J'ai effectivement fais le découpage mais ce n'était pas très dur, celui-ci est très bien fait dès le départ vu que c'est un homme et une femme qui chante. En plus nos voix correspondent aux leurs. Donc, je fais les parties de James Morrison et toi de Jessie J. Ca te va ?

Et c'était vrai, Rainbow était plutôt pop acidulée tandis que lui était très classique. Bref, la combinaison parfaite pour ce duo. Et puis leurs voix se mariaient bien ensemble donc il n'y avait pas de raison pour qu'ils échouent. Il se rapprocha de Rainbow, curieux de savoir ce qui l'attendait. Il devait avouer que l'enthousiasme de la jeune femme était assez contagieux et lui même se sentait quelque peu gagné par celle ci.

-Et toi ? Qu'est ce que tu as prévu pour nous ? Et qui y a t'il dans ton sac ? Il a l'air lourd, on n'aura surement pas besoin de tant de chose, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: Re: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness EmptyVen 31 Aoû - 22:47

Ne pas entendre Cameron aurait pu être un énorme problème en situation générale, le mutisme dans un groupe était aussi mauvais signe que de passer sous une échelle, chose que la petite dévergondée faisait chaque matin avant de venir en cours. Par expérience, Rainbow savait qu'une personne trop souvent muette explosait au bout d'un moment, comme ce fut le cas pour Mercedes des années avant, un évènement que lui avait confié l'afro américaine lors de leur rencontre. Si Cameron restait aussi silencieux, était-ce parce qu'il ne voulait réellement pas déranger et paraître aussi important qu'un clou dans un groupe ou parce qu'il avait l'horrible sensation qu'on dénigrait chaque bonne et rare idée qu'il énonçait ? La rouquine se prit d'un subi intérêt sur le rôle de Cameron dans la chorale oui, et ce qu'il prévoyait pour cette dernière, car gentil ou non, il faudra aussi qu'il émette quelques unes de ses idées. D'où la petite séance d'aujourd'hui où le beau brun était chargé des paroles de leur duo, du découpage, afin de calibrer un peu son potentiel. Contrairement à pas mal de personnes à McKinley, Rainbow ne pensait pas un seul instant que le jeune homme était silencieux car bon à rien, un brin débile mental sur les bords. Ainsi, quel soulagement ce fut pour elle de l'entendre parler, car cela représentait aussi bien le signe d'un début de confiance en elle, sisi, qu'un indice sur son habillage: il avait fini ! Sinan, il parlerait pas le petit bout.

« Ravie d'entendre ça ! » s'écria alors la boule d'énergie, se réjouissant de l'implication de ce dernier et le félicitant aussi. Mais dès qu'elle se retourna, elle fut bien surprise parce ses yeux lui témoignaient: une gueule d'ange en pantalon noir et en chemise. Une gueule d'ange en pantalon noir et en chemise ? Il y avait comme un problème ici, un problème qu'il fallait souligner. Sans détachement aucun, Rainbow se montra un brun plus comédienne, feignant l'autorité en croisant les bras et en le toisant de ses beaux yeux. « Vraiment ? Tu penses vraiment que je vais te laisser porter mon sac alors que je n'entrevois pas ton corps d'homme, Cameron ? Enlève-moi donc ce haut, sinon je te l'arrache moi-même » prévint-elle en cassant son jeu d'actrice par un sourire malicieux qui vint se glisser sur son visage. Arracher les fringues de Cameron, le rêve de toutes les lycéennes qui se posaient des questions sur sa constitution physique ! En un instant encore, une nouvelle pensée frappa la jeune hippie: et si elle n'avait pas été assez claire dans ses directives ? A force de ne pas vouloir choquer Cameron, elle avait peut-être omis de lui parler de la danse rempli de tension sexuelle qu'ils s'apprêteront à livrer sur scène ?

« J'ai oublié de te dire que tu tu étais torse-nu sur scène, et sans chaussettes, et moi en justaucorps ? » demanda-t-elle, interloquée tout en désignant de son index les attributs qui couvraient de trop le jeune homme. « Suis-je bête ! A trop vouloir faire et à trop m'emballer j'oublis que tu ne peux lire dans mes pensées, ce qui est une bonne chose au final » marmonna-t-elle, la voix rempli de compassion pour ce garçon qui devait être entrain d'uriner dans son beau pantalon en toile, effrayer par cette camarade et l'idée de se retrouver à moitié nu sur scène avec justement cette camarade. La pression montait considérablement chez la jeune Applebee et elle entamait déjà les cent pas, croisant ses mains sur sa nuque, la tête en bas, réfléchissant à un truc encourageant à dire pour que le jeune garçon ne se défile pas. Car il allait se défiler pas vrai ? Cameron allait se défiler maintenant qu'elle l'avait choqué, nan ? Sûre qu'il allait se défiler ! Puis elle se précipita sur le banc le plus proche, résolu à expliquer la moindre petite chose au garçon, décidée à ne plus le choquer à présent.

« Viens donc ici » fit-elle en tapotant la place à côté d'elle. Elle prit une simple inspiration puis déclara d'une voix qui se voulait déterminée: « Notre thème sera le ballet, d'où ces costumes. Un ballet un peu plus rock'n'roll tu t'en doutes, donc on va se courtiser l'un et l'autre tout en chantant, donc on sera amené à danser chacun de notre côté par moment comme on sera amené par se toucher et ne faire plus qu'un. Cela se doit d'être super romantique, on veut que ça pleure dans les chaumières comme on veut vendre du rêve, car on veut gagner ! », elle jeta un regard du côté de son camarade, essayant d'observer la réaction du jeune homme avant d'ajouter: « Je suis certaine que tu peux le faire, t'es un mec consciencieux et on veut gagner, si tu le fais c'est pas pour moi, mais pour le club. » La co-capitaine avait parlé. A force de s'occuper des crises de la chorale, elle avait fini par s'imposer rapidement dans cette dernière et tous savait qu'elle n'oeuvrait que pour une chose: le bien de celle-ci et surtout de ses membres. C'était fou comme la jolie rouquine pouvait passer de la bêtise au sérieux en un claquement de doigt, et là encore, elle faisait preuve de toute la personne qu'elle était au quotidien. Une fille folle et chaleureuse à la fois. Dans cette optique, car elle ne se veut qu'être vraie envers elle-même, elle confia une dernière chose au jeune homme, considérant par la suite qu'elle aura au moins tout tenter: « Je ne t'obligerai à rien évidemment, si tu ne veux pas, tu ne veux pas .. Mais si c'est moi qui te fais peur, t'en fais pas: j'ai un Jules qui m'attends dehors ». Qu'est-ce qu'on avait dit déjà ? Ah oui, Rainbow était aussi imprévisible dans une discussion qu'un chat auprès d'un chien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: Re: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness EmptyMar 2 Oct - 19:12

Bon, en fait, c'était pas aussi horrible d'être en chemise au milieu du gymnase. Il n'y avait personne autour d'eux et il se détendait peu à peu. Quand on passait du temps avec elle, Rainbow n'était pas aussi effrayante, elle était très sympathique et amusante même si l'éclat un peu fou de son regard pouvait facilement terrifier le plus aguerri des soldats. En fait, elle était surtout très imprévisible et passait du coq à l'âne sans gêne aucune. Cameron admirait beaucoup son côté extravagant et décontracté, Rainbow n'avait jamais peur de s'exprimer, bien au contraire. Alors qu'il reprenait peu à peu confiance en lui et en la situation, la rouquine éclata brusquement sa bulle lorsqu'elle se mit à le fixer étrangement. Elle gardait le silence tout en le regardant, une expression bizarre sur le visage et ça commençait vraiment à le faire stresser. Qu'est ce qu'elle avait avait à le regarder comme ça ? Enfin, elle croisa les bras devant elle, un air faussement autoritaire sur le visage.

« Vraiment ? Tu penses vraiment que je vais te laisser porter mon sac alors que je n'entrevois pas ton corps d'homme, Cameron ? Enlève-moi donc ce haut, sinon je te l'arrache moi-même »

Le sourire qui accompagnait cette déclaration donna des sueurs froides au pauvre garçon. Et que voulait-elle dire par là ? Il était absolument hors de question qu'il se déshabille encore plus devant une jeune fille ! Non seulement, il n'en avait pas envie, mais en plus il entendait déjà la voix horrifiée de sa mère si elle apprenait que son fils avait fait ça. Un jeune homme respectable ne se déshabillait pas devant une dame, dans un lieu public accessoirement le gymnase du lycée, où absolument n'importe qui pouvait passer les portes et les surprendre. Alors que Cameron allait lui dire juste cela, Rainbow eut l'air d'avoir soudain une révélation. Ce qu'elle avait. Elle venait apparemment de réaliser qu'elle ne lui avait toujours pas dit ce qu'elle avait prévu pour leur numéro et s'empressa de l'informer. Selon ce qu'elle avait prévu, il devait danser du ballet. Du ballet rock n'roll, d'accord okay, pas de problème. Il devait donc danser du ballet rock'n roll, torse nu. Okay, là il pouvait commencer à hyperventiler. Elle était cinglée, c'était sur maintenant ! En plus, elle lui annonçait ça comme ça, comme si c'était complètement normal pour elle de demander à des mecs de se désaper. Et puis du ballet ? Cameron dansait comme un manche, la seule chose qu'il arrivait à faire c'était du foxtrot et quelques danse de salon. Tous les New Direction savaient à quel point il était nul, c'était pourquoi il était toujours tout au fond de la chorale quand ils interprétaient un morceau avec de la danse. Il était archi, archi nul en danse ! Il pouvait tenter la danse, mais la simple idée de se mettre torse nu le tétanisait complètement. Personne, y compris sa famille, ne l'avait vu à moitié nu depuis son enfance. Ses cicatrices ne se voyaient presque plus mais il n'était tout simplement pas à l'aise avec l'idée de se montrer torse nu sur scène. Mais il savait que Rainbow était super têtue et bornée, surtout quand elle avait quelque chose en tête et que ça avait avoir avec le glee club. Elle sembla remarquer son désarroi car elle lui offrit quelque paroles de réconfort, qui eurent très peu d'effet, mais l'intention était là. Il était désolé de la décevoir, et assez curieux du Jules en question, mais il ne pouvait simplement pas faire ça.

-Je suis désolé Rainbow mais je ne peux pas me mettre torse nu. Je veux bien essayer tout ce que tu veux, même si je sais absolument pas danser, mais pas à moitié nu. Je ne peux pas. Si tu veux, j'ai un débardeur sous ma chemise, je suis pas très à l'aise mais je peux quand même danser comme ça.

Souhaitant montrer sa bonne volonté, et prêt au compromis, Cameron déboutonna rapidement sa chemise, respira un bon coup avant de la retirer et de la poser avec le reste de ses vêtements. Il resta là, en débardeur blanc, frissonnant et rougissant comme une pivoine, les bras ballants alors qu'il sentait le regard de Rainbow sur lui. Voulant faire une diversion, il se racla la gorge maladroitement.

-Je préfère garder mes chaussettes pour l'instant, je fais pas vraiment confiance au service de nettoyage du lycée et le sol à l'air assez … bizarre. Sinon, tu peux me montrer ce que tu as prévu ? Comme ça je chante en même temps pour voir si ça passe bien.

Il flippait complètement mais ils devaient bien s'y mettre un jour ou l'autre non ? Et plus vite ils répétaient, plus vite ils auraient fini et Cameron pourrait aller se cacher en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
04. Let's sell some sexyness Empty
MessageSujet: Re: 04. Let's sell some sexyness   04. Let's sell some sexyness Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

04. Let's sell some sexyness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 4
-