Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Let's dismember the snooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Let's dismember the snooper   Dim 9 Sep - 18:00

Depuis deux semaines, Nina n'avait regardé que des films de mafieux, de dealers, de bad boys, et pourquoi ? Pour se préparer à ce rendez vous qui l'avait menée devant l'enseigne du très inquiétant « Bloody Gangsta Bar ». Au fond d'une ruelle du vieux quartier un peu sombre malgré cet après midi printanier, le bar en question n'avait pas fière allure et n'avait rien de rassurant non plus. Nina sortît ses lunettes noires de son sac, passa la main sur sa jupe en velours pour effacer le moindre pli déjà inexistant et tira sur son col rond pour se donner meilleure allure. En croisant son reflet dans la vitre, elle se dît qu'elle aurait peut être du opter pour une tenue plus mature, mais qu'auraient dit ses parents en la voyant partir en mini short ou autre – elle n'avait bien aucune idée de ce qu'était une tenue qui convenait à ce genre d'endroit de toute façon. Elle prît ses nattes entre ses mains, se demanda s'il valait mieux les défaire, puis les lâcha. Elle n'avait pas envie de les refaire en partant, surtout qu'elle avait donné comme indication à Candice Connell les nattes en questions pour qu'elle la repère.
Oui, Nina avait rendez vous avec mademoiselle Connell, cette épave de la ville et cette perverse qui aux dernières nouvelles, sortait toujours avec Mutt Witwicky, ce caid encore au lycée. Cougar ! Mais si Nina avait accepté de rencontrer cette femme, c'était bien sûr pour un cas de force majeure.

Elle finit par s'emparer de la poignée de la porte et pénétra dans ce lieu ou ne flottait que des vapeurs d'alcool et de fumée inconnue. Certainement de la drogue se disait l'adolescente. À son entrée, les quelques clients qui peuplaient ce lieu presque désert se retournèrent vers elle avec un regard inquiétant si bien que Nina se précipita vers le bar. « J'suis pas sûr qu'on puisse te servir quelque chose ici gamine. » Effrayée par la mine inquiétante du serveur Nina tendît à la dérobée le papier que Candice lui avait envoyé par la poste avec comme consigne de le donner au serveur. « Oh non je... je ne veux rien, merci à vous, tenez, prenez ceci plutot. » Le serveur regarda d'un air dubitatif le papier que Nina tenait en main puis s'appuya de ses deux mains sur le comptoir. « Ma minette tu peux garder ton pognon j'ai rien pour toi. J'men fous un peu que tu sois majeure ou pas, mais je sers pas les gamine de 14 qui s'échappe du couvent, allez barre toi ! » il fit le tour du comptoir puis empoigna Nina par le bras qui tenta de déplier le papier. Elle lui mit sur le nez en espérant qu'il puisse le lire mais il la menait avec force droit vers la sortie. « Non attendez, ATTENDEZ ! Je viens de la part de Candice Connell, c'est... » Le serveur s'arrêta net, lâcha Nina puis cria en lui arrachant son papier des mains pour le lire. « Mais pourquoi tu l'as pas dit plus tôt gamine ! Bon j'sais pas c'que c'est encore son délire mais tu peux allez là bas au fond, c'est la table habituelle de Candice ! » Le serveur lui pointa une table isolée tout au fond du bar tandis que Nina se retournait vers lui pour lui demander une table un peu plus proche de la sortie. Seulement, cet homme n'avait pas l'air étouffé par la sympathie, elle se contenta alors de s'enfoncer prudemment vers le fond tout en bougonnant. « J'ai 17 ans bon sang, je fais pas si jeune que ça ! »

Une fois assise à sa table le serveur lui apporta une énorme choppe de bière, laquelle laissa Nina très dubitative. La dernière fois qu'elle s'était essayée à cette boisson avec Andy et Cissy, ce fut un désastre. Elle n'effleurât pas la verre des doigts, et encore moins des lèvres. Elle y plongea seulement les yeux, pour réfléchir, et se demander comment encore une fois elle en était arrivée là, dans ce bar pire que le précédent qu'elle avait visité, lunettes noires sur le nez, attendant le pire déchet qu'elle puisse un jour rencontrer.
Ce qui réunît Candice et Nina fut la haine, quoi d'autre sinon. La haine qu'elles portaient vers la seule et même personne : Sunny Palmer. Pour des raisons que Nina ignorait, Candice avait elle aussi un problème avec cette fouine indésirable. Elle l'avait appris lors d'une conversation avec Cissy qui ne donna comme réponse à ses plaintes à propos de Palmer qu'un « Oh on croirai entendre l'autre abrutie de Connell ! ». Candice, beaucoup la connaissait, Nina aussi. Il ne fut pas compliqué de rentrer en contact avec elle et de fil en aiguille, elle avait atterri là après que Candice lui ait proposé de se rencontrer.
La seule chose qui rassurait Nina était que la jeune femme semblait vouloir se débarrasse de Palmer aussi ardemment qu'elle, et avec une alliée comme elle, l'adolescente avait quelques espoirs de pouvoir s'en débarrasser. Elle avait presque fait croire à Sunny qu'elles pourraient collaborer ensemble pour faire virer Cissy, mais Nina n'était pas dupe, et c'est la journaliste qu'elle essaierait de duper.

Elle fut tirée de ses réflexions par une voix franche et féminine qui venait du fond du bar. Candice venait d'arriver, enfin. Malgré tout, l'arrivée de la jeune femme l'angoissait. Elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle faisait quelque chose de mal. Elle baissa les yeux dans sa bière, cachée derrière ses lunettes puis s'empara du verre pour le vider au sol. Ça de plus ou de moins, Nina se disait que personne n'y verrait la différence vu la saleté de l'endroit, et au moins, Candice ne serait pas tentée de lui servir un nouveau verre puisqu'elle avait fini le sien. Elle n'était définitivement pas faite pour ce genre d'endroit, car un verre vide se remplit toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Let's dismember the snooper   Dim 23 Sep - 15:21

    « Bloody Gangsta Bar ». Un nom qui donnerait la chair de poule à un passant lambda tel qu’une mère de famille ou un écolier rentrant chez lui, cartable sur le dos. Sauf qu’aucun passant n’allait se promener au fond d’une ruelle un peu sombre, à moins qu’il ait une bonne raison de le faire. Un bar un peu louche avec des motards aux biceps immenses, des vieux pervers en train de cuver sur place et ces genres de prostituées sans en être officiellement mais qui portent d’outrageux décolletés accompagnés d’insultes tous les deux mots. Et pourtant, Candice le fréquentait régulièrement depuis deux ou trois ans au point de pouvoir nommer chaque habitué par leurs prénoms, et réciproquement. Miss Connell se qualifiait de « people des bars », c’est-à-dire qu’elle était célèbre uniquement dans ce genre d’endroits. Une triste célébrité qui avait délié toutes les langues de vipères de la ville.

    Mais cette fois-ci, elle ne venait pas pour boire sa bière journalière. Pour une fois, elle avait une invitée. Et quelle invitée ! Nina Stewart, en chair et en os ! En vérité notre blondinette la connaissait plus de nom qu’autre chose, mais d’après ce qu’elle avait pu voir sur Facebook, elle était plutôt du genre explosive au lycée. Amie avec Cissy Clark aussi. A voir. Candice aussi était une peste durant ses années lycées, jusqu’à ce qu’elle se casse la figure lors de l’échec de son diplôme. Mais voilà : Nina était, comme elle, assoiffée de vengeance. L’arrivée de cette nouvelle alliée ne pouvait pas mieux tomber : Candice, remontée à bloc grâce à Mutt, se sentait plus garce que jamais ces dernières semaines. Elle avait envie de casser des figures et de détrôner ceux qui l’avaient enfoncée le plus ces dernières années. A commencer bien sûr par Sunny Palmer, celle qui avait dévoilé sa relation avec Mutt au grand jour. Après cela le couple en avait reçu plein la figure : Mutt était accusé de sortir avec une alcoolique, Candice était devenue une couguar. Comme si cinq ou six ans d’écart faisaient une énorme différence ! Au début, la jeune femme s’était sentie détruite et humiliée. Désormais, les choses s’étaient quelques peu calmées, les habitants passaient à autre chose. Elle avait repris du poil de la bête. Elle n’avait pas oublié sa colère envers Sunny, toujours aussi brûlante. La vengeance s’imposait maintenant comme une évidence.

    Nina avait pris contact avec elle dans la même idée. Candice avait bien sûr sauté sur l’occasion, trop belle pour être vraie. Elle se fichait royalement des raisons de la lycéenne. Tout ce qui comptait, c’était que justice soit faite. Elle avait donc prévu de rencontrer cette alliée inattendue pour élaborer un plan d’attaque. Dans le Bloody Gangsta Bar. Histoire de se mettre tout de suite dans l’ambiance. Certes, Candice ne savait pas vraiment à qui elle avait affaire. C’est à peine si elle savait à quoi ressemblait la Nina en question. Peu lui importait. Il lui fallait un second cerveau pour mettre ça au point – admettons-le, Candice était bien incapable de créer un plan d’action un chouïa complexe sans aide – et assouvir ses envies de vengeance.

    Candice avait vêtue – ô grande surprise – d’une robe très courte et moulante, beige et terriblement sexy. Bien qu’elle soit en couple, elle ne pouvait tout de même pas jeter les trois quarts de sa garde-robe sous prétexte que ce serait un peu trop dénudé, non ? Et puis, Nina n’avait pas l’air du genre lesbienne du tout, tout comme la blondinette était à 100% hétéro. Aucun risque, donc. Elle poussa la porte du bar, ce qui lui attira quelques regards désintéressés des habitués. Au comptoir, le barman essuyait un verre. Son look de motard faisait peur à première vue, avec ses tatouages sur les bras et ses vêtements en cuir, mais en vérité il était vraiment cool. Un gros nounours dans un corps de brute.

    « Salut Joe ! Quoi d’neuf ? » lança-t-elle.

    Sans lui répondre il lui désigna du menton sa table habituelle au fond tout en s’appuyant au comptoir.

    « La gamine est là. T’aurais pu prévenir quand même, j’ai failli la j’ter dehors. »

    Candice se tourna vers le fond de la salle et reluqua une jeune fille brune habillée comme une fille à papa. Elle allait donc coopérer avec ça … Cette petite rencontre risquait d’être explosive !

    « Désolée. Tu m’apportes un vin blanc ? Pour changer. » répliqua-t-elle avec un sourire d’excuse.

    Joe opina. Elle adorait ce type, il était comme un protecteur pour elle. Elle tourna les talons et se dirigea vers sa nouvelle collaboratrice. Une tension était venue soudainement raidir ses épaules. Elle était encore trop sobre pour se détendre. Respirant un bon coup, elle tira une chaise et tendit la main vers la lycéenne.

    « Salut. Nina c’est ça ? Moi c’est Candice. »

    Candice s’assit, posa les avant-bras sur la table et s’y appuya pour se pencher un peu.

    « Tout d’abord, je veux mettre deux petites choses au clair. Primo, je me fous de savoir pourquoi tu en veux à cette petite garce. Du moment que tu marches jusqu’au bout avec moi, y a pas d’soucis. Deusio, si tu m’insultes ou me rabaisse, que ce soit entre nous ou en public, je te lâche, OK ? »

    Un sourire forcé et presque terrifiant finalisa son propos. Cette pauvre jeune fille avait un verre de bière vide devant elle, mais difficile de croire qu’elle avait bu tout ça seule. L’ancienne Cheerio se recula et prit le verre de vin que lui tendait Joe, qu’elle remercia au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Let's dismember the snooper   Mer 26 Sep - 20:08

Comme hypnotisée par le fond vide de sa chope de bière, Nina fut tirée de son apathie quand une jeune femme entra dans ce repère à bouseux. Sérieusement, une fois cette rencontre terminée, Nina se déciderait à suggérer aux services sanitaires et propreté de venir faire un tour dans cette antre. Comment se pouvait il qu'à Lima se cache tant de trou à rats ? Malheureusement la jeune femme qui arrivait semblait être Candice et semblait également être au moins aussi vulgaire que ce lieu. Cette robe couleur chair ultra courte qu'elle portait près du corps donnait de loin l'impression qu'elle était totalement nue, si bien que Nina se le demanda réellement et se pencha vers l'avant pour la voir un peu plus. Quand le serveur, Joe à priori, indiqua à cette grande blonde que Nina attendait au fond, la lycéenne n'eut plus aucun doute, il s'agissait bien de Candice. Très vite elle se rassit sur sa chaise afin d'éviter un premier faux pas. Elle ferma les yeux très fort, si fort qu'elle en eut presque mal. Comme elle regrettait de s'être embarquée dans cette histoire, tout ça pour Sunny Palmer ! C'était une très bonne raison de le faire en soi, mais avec cette robe que portait Candice, Nina commençait à en douter. Ce n'était pas juste une robe, cela reflétait un état d'esprit, un état d'esprit que Nina méprisait et redoutait à la fois.
Elle entendit son rendez vous approcher au son de ses talons qui claquaient sur le sol, comme un métronome angoissant. Cette scène ressemblait pour elle étrangement à un cauchemar. Tout ceci n'aurait pas du arriver dans un monde raisonnable et logique, ces deux jeunes femmes n'auraient jamais du se rencontrer et Nina n'aurait jamais du rentrer dans ce lieu. Et pourtant elle y était, et Candice se tenait maintenant devant elle, en chair et en os, elle et sa robe qui se faisait passer pour un vêtement. Elle paraissait étrangement tendue, tendue mais d'une façon étrange, comme si elle était décontractée en même temps. Décidément, elles étaient bien différentes. La jeune femme lui tendit la main et se présenta. Au moins elle connaissait les bonnes manières. « Nina oui, c'est bien ça. Euh... Enchantée Candice... » Nina au contraire était réellement tendue. Au contraire de ce qu'elle avait imaginé, Candice dégageait un charisme certain et impressionnant. C'était une très belle femme d'une part mais une femme qui paraissait pleine d'assurance également, ce dont Nina manquait cruellement de son côté. Malgré ce qu'elle faisait croire à tout le monde.

Mal à l'aise, la jeune fille laissa sa complice s'installer en silence, en tentant d'arranger sa tenue comme si cela allait la rendre plus acceptable dans un tel lieux. Elle ne savait pas comment entamer la conversation, et heureusement, c'est Candice qui commença, mais sur un ton que Nina aurait préféré plus amical pour commencer. Celle ci posa ses deux coudes sur la table et mis les choses au clair. Pas d'insultes, pas de chichi... Était ce la façon dont Candie se comportait avec les autres en permanence ou bien juste une manière de bien démarrer entre elles ? Dans les deux cas, cela ne rassura pas l'adolescente, qui bien au contraire se raidit dans la seconde, muette devant une telle déclaration.
Elle observa un moment de silence puis s'éclaircit la gorge. Elle tenta de paraître la plus intimidante possible à son tour mais un enfant aurait senti la peur chez elle. Sa voix était chevrotante, elle s'était reculée sur sa chaise et s'exprimait avec hésitation. « Bien, euh... nous sommes sur la même longueur d'onde je crois, j'espère, je veux dire oui, nous le sommes. Et puisque... vous, je veux dire, tu, ne sembles pas inquiète des formalités d'usage entre deux personnes qui se rencontrent, je vais tenter d'être claire moi aussi... Euh ce n'était pas une insulte hein ! » Elle jeta un coup d'œil au bar, puis glissa un regard en coin à Candice. Elle ne voulait pas que celle ci la prenne pour une biche effarouchée, elle devait lui montrer la vérité, qu'elle n'avait pas froid aux yeux sur ce coups là, et que contrairement aux apparences, elle n'était pas inoffensive. Elle s'encourageait intérieurement à plus d'assurance et posa les deux coudes sur la table à son tour, avant de faire glisser le verre au bord de la table et de s'avancer un peu plus. « Je sais très bien pourquoi tu en veux à Palmer, et j'espère que cela te rends assez hargneuse pour me suivre. Je ne compte pas la jouer gentille sur ce coups là, et je n'ai pas envie non plus de simplement l'effrayer un peu, je veux m'en débarrasser, en restant un minimum dans les limites imposées par la loi évidemment. Je suis prête à y mettre le prix, et je veux parler ici d'argent mais aussi de ma personne. S'il faut se salir les mains, je suis prête, tout comme pour les mettre au porte feuille. Alors j'attend de toi le même chose. » Étonnée de l'aisance avec laquelle elle avait joué les mafieuses, Nina se recula sur le champs pour observer un peu la réaction de Candice. Cette rancœur qu'elle avait pour Sunny était bien plus tenace qu'elle ne l'avait imaginé, et elle voyait cette collaboration avec Candice comme la dernière chance pour elle de frapper un grand coup. Elle savait qu'elle ne pouvait pas faire ça toute seule, elle était prise à la gorge, mais Candice devait avoir plus de liberté et savait peut être des choses qu'elle ignorait de son côté. « L'ennui c'est que cette garce semble intouchable, elle sait tout et tient tout le monde à distance à coup de chantage et d'intimidation... mais je me disais que peut être tu savais des choses sur elle que j'ignorai. »
Avant que Candice ne réponde, Joe, le serveur, fit son apparition en s'adressant à Nina, à la plus grande surprise de cette dernière. « Une autre ? » Il prit le verre de bière précédemment vidé sur le sol par Nina elle même et le secoua devant elle. Qu'est ce qu'il croyait ce tordu, que parce qu'elle avait daigné mettre les pieds dans cette bauge cela faisait d'elle une habituée ? Elle lui adressa un large sourire avant de décliner en douceur. « Non merci, c'est bon pour moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Let's dismember the snooper   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Let's dismember the snooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-