Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Use somebody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Use somebody   Mar 18 Sep - 20:51

C’était nerveusement qu’elle faisait tourner le gobelet brûlant entre ses mains délicates. Sous la table, ses jambes ne cessaient de se croiser et de se décroiser. Son regard était fuyant et fixait tantôt la rue, visible depuis la vitrine du café, tantôt son petit muffin posé juste à côté de sa boisson. S’il y avait besoin d’un mot pour qualifier la position dans laquelle se trouvait Vivaldine à ce moment précis, ç’aurait été : inconfortable.

Pour comprendre comment la jeune fille avait fait pour se retrouver dans cette situation horriblement gênante, il fallait remonter quelques heures avant. Aujourd’hui c’était vendredi et comme tous les vendredis, c’était réunion du celibacy club. Le thème de la séance était le même depuis un certain temps, à savoir, la politique laxiste sur l’accoutrement journalier honteux de certains élèves et de la longueur de l’uniforme des cheerleaders (sur ce point, Di s’était sentie rougir comme une tomate, mais c’était vers Adriana que Jesus avait lancé un regard noir. La latino, pas gênée le moins du monde s’était contentée de lever le menton et de sourire de toutes ses dents). Mais dans l’ensemble, tout s’était relativement bien déroulé. Leur bien-aimé président s’était plus ou moins contenu et le débat, tout en restant animé et plein de ferveur, était resté étrangement poli et calme. Di, quant à elle, n’avait pas dit grand-chose. Depuis qu’elle s’était vue obligée d’intégrer l’équipe des Cheerios pour des raisons purement financière elle s’abstenait bien de donner son avis sur la question. Certes, cette jupette était diaboliquement trop courte et à chaque fois qu’elle l’enfilait pour les entrainements elle en était très mal à l’aise, mais elle considérait cela plus comme un costume qu’autre chose. La panoplie de la peste de service et le ticket doré pour la popularité pour nombre de ses coéquipières.
Alors, quitte à se taire, Vivaldine avait écouté et surtout, surtout, elle avait observé l’élu de son cœur. Chacune de ses mimiques, de ses moues, elle les connaissait par cœur. Les regards en coin que lui-même jetait à Lisa Roberts aussi. C’est alors que pour la première fois depuis le début de l’année scolaire, Di avait fait passer son attention de Jesus à Lisa. Aussi brune qu’elle l’était, le visage en cœur, le sourire charmeur, la jeune fille d’un an sa cadette était l’exemple même de l’adolescente à qui tout souriait. Di n’avait pas son pareil pour cerner les gens, c’était peut-être parce qu’elle se retrouvait souvent coincée dans ce rôle de confidente… Elle savait donc que Lisa venait d’un milieu assez aisé et que toute sa vie elle avait été gâtée. Parfois, elle se surprenait à l’envier, à rêver d’être à sa place. Puis elle se rabrouait, se rappelant que la jalousie était un péché. Elle se persuadait qu’elle était tout aussi bien qu’elle… et une boule se formait dans sa gorge lorsque le visage parfait de Jesus se formait dans son esprit.

Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près, lui avait un jour murmuré Nina. Bien que Di ne considère pas Lisa comme son ennemie, il n’y avait aucune raison à cela après tout, elle était bien décidée à appliquer cette maxime à la lettre !
Alors, quand Jesus déclara la réunion terminée, elle prit une grande respiration et avait proposé à Lisa d’aller boire un café.
Il n’y avait aucune raison à ce rapprochement si soudain. Un an qu’elles fréquentaient le même cercle et jamais elles n’avaient échangé plus que des politesses. C’est donc ce qu’avait prétexté Di « pour mieux se connaître », la présidente des élèves ne s’était pas posé de question et avait accepté sans sourciller.

Maintenant elles étaient là, au Starbuck de Lima, piégées dans un lourd silence. Souviens-toi… Hunter ! Il faut commencer à lui parler d’Hunter ! se répéta mentalement Di avec conviction. Le problème c’est qu’elle ne se voyait pas trop entamer une conversation sur ce sujet… raaah ! Pourquoi tout était aussi compliqué ?
Vivaldine prit une petite gorgée de son mokka caramel avant de se lancer.

« Alors Lisa, raconte-moi comment c’est d’être la présidente du bureau des élèves, l’une des première voix de la chorale… le tout en ayant des excellents résultats qui plus est ! Je t’admire vraiment, ça doit vraiment être beaucoup de pression. »

Di se félicita intérieurement. Ce n’était pas très fin, pas très délicat non plus, mais ç’avait le mérite d’avoir lancé la conversation !
Dans un coin de sa tête, elle se disait que si ses préoccupations n’étaient pas les mêmes que Lisa, elle aussi avait un emploi du temps très chargé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Mer 19 Sep - 19:21


Vivaldine & Lisa
- Use somebody -



Aujourd'hui était une belle journée, le soleil était au rendez-vous, les oiseaux chantaient. Lisa pouvait sentir la chaleur contre sa peau même au travers de la vitrine car oui, aussi bizarre que cela puisse paraître Lisa se trouvait à l'intérieur et non à l'extérieur malgré le soleil quasi paradisiaque qu'il pouvait y avoir. En effet, la terrasse de son café préféré était bondée, normal au vu du temps superbe que les habitants de Lima avaient aujourd'hui. Elle avait donc dû se résoudre à prendre son Frapuccino caramel noisette accompagné d'un beignet à la pomme à l'intérieur du Starbuck. Notre jeune lycéenne ne s'y est pas retrouvée par hasard mais bien sur la demande de sa camarade du club de chasteté Vivaldine dîtes Di mais Lisa préférait l'a surnommé Dine, elle trouvait que ça lui allait bien. Cette proposition amicale bien qu'inattendue avait fait chaud au cœur de la présidente des élèves. Mais c'était bien la dernière chose à laquelle Lisa s'attendait.

Tout commença après la réunion hebdomadaire du club de chasteté. Celle-ci s'était bien déroulée comme chaque semaine. Le thème abordé était le même depuis des semaines à savoir les Cheerios et plus particulièrement la longueur de leurs tenues réglementaires et malheureusement imposées par l'établissement. Le président du club Jesus et ses membres (où du moins la plus grande partie) trouvaient ces tenues particulièrement provocantes et inappropriées dans un lycée où la plupart des élèves se trouvent être mineurs. Le débat autour de ces tenues était animé et dynamique * les quelques Cheerios présentes à la réunion doivent se sentir vraiment gênées et à part * pensa intérieurement Lisa. Jesus proposa quelques actions comme récolter des fonds pour acheter d'autres tenues ou encore faire une pétitions mais notre belle brune le tempéra en lui faisant part de son point de vue , toujours pris en compte par Jesus, sur le sujet.
« Ces actions sont intéressantes Jesus, mais malheureusement inefficaces j'en suis sûre. Personne ne signera la pétition par peur de représailles ou tout simplement par intérêt »
Jesus estima cet avis sage et renonça à ses actions mais pas à la bataille contre l'uniforme des Cheerios.

Lisa aimait aller aux réunions du club de chasteté, elle aimait le dévouement et l'investissement de Jesus en tant que président même si des fois, il s'emballait un peu trop vite au goût de la jeune fille. La réunion prit fin avant même que Lisa ne le remarqua. Encore une fois, la réunion avait été très intéressante et passionnante ce qui la faisait passer à une vitesse folle.

La lycéenne eut a peine le temps de se lever de sa chaise qu'elle fût subitement abordée par Dine. Sa première réaction a été la surprise, en effet, les deux jeunes filles ne se sont jamais adressées la parole en dehors des cordialités de base. Elle lui proposa de venir prendre un café au Starbuck après les cours au lycée histoire de mieux se connaître, c'était du moins les propos de la jeune fille. Lisa en fût ravie et accepta sans hésitation et surtout sans se douter des réelles motivations de sa camarade. Voilà comment Lisa c'était retrouvé assise à boire un Frapuccino et à manger un beignet en compagnie de Dine.

La discussion entre les jeunes filles ne battait pas son plein jusqu'à ce que Dine entame la conversation avec cette question là :

« Alors Lisa, raconte-moi comment c’est d’être la présidente du bureau des élèves, l’une des première voix de la chorale… le tout en ayant des excellents résultats qui plus est ! Je t’admire vraiment, ça doit vraiment être beaucoup de pression. »

Lisa était flattée de l'admiration que lui portait son amie.

« Oh, tu sais je n'ai pas tant que ça de mérite. Je me donne à fond dans tout ce que j’entreprends et des fois cela paye et des fois non mais je dois reconnaître que la chance me sourit souvent. Je pense que les élèves ont confiance en moi surtout pour le rôle de présidente. Après quant à ma voix, je ne trouve pas qu'elle soit aussi exceptionnelle que ça, nous avons d'autres très belles voix comme celle d'Hunter avec qui j'ai partagé un duo ce qui a été pour moi une expérience formidable, j'adore les travaux en duo ou en groupe que nous donne M.Schuester. Je m’entraîne juste pour l'améliorer, je n'ai pas de secret à pars l’entraînement encore et encore ce qui est souvent fatiguant je le reconnais, je ne suis pas parfaite et j'ai aussi mes moments off. C'est sur que j'ai pas mal de responsabilités et donc de pression notamment avec mes parents qui veulent le meilleur pour moi. Mais je les aime comme ça, je sais qu'ils le font pour moi, pour mon avenir. »

Lisa avait la gorge sèche après ce discours et elle décida de boire un peu de son Frapuccino tout en observant sa nouvelle amie qui lui paraissait légèrement anxieuse et stressée.

« Ça va Dine ? Tu m'as l'air stressée, quelque chose te tracasse ? Tu veux peut être en parler ? Tu n'es pas obligée, je sais bien que nous ne sommes pas encore assez proches pour ce genre de choses et moi je me permet des familiarités, je suis désolé. Au fait, je peux t'appeler Dine ? Ça ne te dérange pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Mer 19 Sep - 22:39

Vivaldine n’était pas manipulatrice. A vrai dire, elle était une bien piètre menteuse et n’essayait pas vraiment de combler ses lacunes dans ce domaine. Comme toute bonne croyante, elle proscrivait le mensonge et prônait l’honnêteté. C’était peut-être pour ça qu’en ce moment même elle était en train de se tortiller sur sa chaise pourtant très confortable : elle savait qu’elle n’avait pas été très franche avec Lisa.
En règle générale, Di n’aimait pas les sorties à deux. Elle n’était pas très douée pour tenir les conversations et tous ses rendez-vous (amicaux, cela va sans dire), se soldaient toujours par de terrifiants blancs. Ne pas vouloir s’étaler sur sa personne réduisait sans doute considérablement les sujets de conversations… Heureusement pour la jolie brune, son interlocutrice semblait plus loquace et elle n’hésita pas à se lancer dans une longue tirade dont Di ne sut pas quoi penser.
Était-ce de la fausse modestie ? Lorsqu’elle affirmait que sa voix n’était pas si exceptionnelle que cela ? Vivaldine ne s’approchait pas trop de la salle de répétition du glee club, la musique l’avait toujours intéressée mais elle n’avait jamais eu les moyens de se payer des cours d’instruments et son timbre à elle n’était vraiment pas terrible. Loin d’être assez mélodieux pour lui permettre d’intégrer la chorale… Et puis de toute façon elle n’avait pas le temps pour d’autres activités extra-scolaire, entre les entrainements des Cheerios et son petit-boulot chez le disquaire, sans oublier l’entretient de la maisonnée… elle n’avait plus une minute à elle. Une chance que son prof d’Histoire ait été absent cet après-midi pour ce café improvisé ! Cela faisait longtemps que Di n’avait pas soufflé.

Enfin… souffler… ce petit rendez-vous était tout sauf paisible pour la jeune fille. Un jour sa mère lui avait dit que l’on pouvait lire en elle comme un livre ouvert. Apparemment Jesus devait être l’exception qui confirmait la règle… Mais Lisa, elle, avait tout l’air d’une fille très perspicace c’est pourquoi Di s’appliquait à se calmer un peu.
Néanmoins, elle ne put s’empêcher de se redresser lorsque Lisa prononça le nom d’Hunter. Ah ? Ils avaient partagé un duo ? C’était donc de là que débutait leur histoire… c’était intéressant ! Vivaldine ne connaissait que peu les membres de l’équipe de football mais elle n’imaginait pas qu’un grand gaillard comme Hunter puisse s’attacher aussi facilement et rapidement. Comme ça chanter rapprochait les gens ? La jeune fille se mordit la lèvre, si seulement elle aussi elle avait été du glee club, peut-être que les choses auraient été différentes !
Mais les regrets ne servaient à rien. Di secoua un peu la tête pour remettre ses idées en place. Depuis quand elle était du genre à ressasser des ‘et si…’ à longueur de journée ? Ses parents ne l’avaient pas élevée comme ça, il fallait qu’elle se ressaisisse, qu’elle regarde vers l’avant et qu’elle se raccroche à sa foi. Dieu était juste, il lui accorderait sa fin heureuse, Di en était convaincue. Elle garda donc dans un coin de sa tête que Lisa aurait pu citer n’importe quel choriste, mais qu’elle avait choisi Hunter. Peut-être qu’inconsciemment, la présidente du bureau des élèves en pinçait pour le jeune homme ? C’était ce que Di espérait.

Lisa continuait son monologue qui visait à se détacher de l’image de miss perfection qui lui collait à la peau. Elle termina en parlant de ses parents et de la pression qu’ils mettaient sur ses frêles épaules. Malgré elle, Di compatit. Avec ses parents, c’était un peu différent, ils tentaient au maximum d’être à la maison mais la tâche n’était jamais aisée, si bien qu’à part le dimanche, elle ne les voyait pas beaucoup. Cependant, ils avaient tout fait pour leurs enfants, ils leur montraient leur affection par tous les moyens, et s’ils n’avaient jamais été exigeants, ils étaient toujours très fiers de leur progéniture. Sa famille, c’était ce qu’il y avait de plus important aux yeux de Vivaldine et elle médita quelques instants sur les paroles de Lisa. Qui disait exigences disait parfois déception. Di éprouva soudain de la compassion pour la jeune fille, chaque matin elle devait se lever avec un seul mot d’ordre : être la meilleure. Comment pouvait-elle tenir le coup ?

Soudain, elle s’interrompit et la dévisagea quelques secondes. Zut ! Elle avait remarqué son malaise ! Di sourit, son visage se décrispant un peu tout comme les muscles de son dos.

« Oh heu… c’est juste… hum… non c’est rien ! » Pi-to-yable, commentait la voix de Nina dans son esprit. « Bien sûr que tu peux ! Dine c’est vraiment original, je n’ai pas beaucoup de surnoms, avec Vivaldine, la moindre tentative pour rendre mon prénom amusant se révèle désastreuse ! » soupira Di avec un petit rire. Elle se rappelait comme si c’était d’hier des surnoms dont ses camarades l’affublaient en primaire : une horreur !

« A vrai dire, je ne suis pas très à l’aise pour faire la conversation en général. Les rendez-vous, tout ça… c’est pas vraiment mon truc. » Elle venait de se griller toute seule ! Quelle catastrophe ambulante elle faisait là ! C’était pareil à chaque fois qu’elle commençait à raconter sa vie. Changer de sujet ! Vite ! « C’est pour cela que j’ai hésité à m’inscrire au glee club au début de l’année mais… en fait je ne suis pas assez courageuse pour chanter en public. Je suis vraiment une casserole de toute façon ! Mais j’aime vraiment la musique… d’ailleurs je travaille chez Gramophone Record après les cours. Bien que ça soit un petit boulot comme un autre j’ai découvert pas mal de groupes et d’artistes très talentueux. Si tu passes un jour je pourrais te faire une ristourne ! » Elle se tût quelques secondes, oserait-elle ? « Toi ou ton petit copain ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Jeu 20 Sep - 23:35


Vivaldine & Lisa
- Use somebody -



Lisa sourit à la réponse de son interlocutrice. Elle voyait bien que celle ci n'était pas habituée à prendre la parole même en compagnie de ces camarades ou ami(e)s, la belle brune sentait le malaise de Dine même si cette dernière lui répondit brièvement qu'il n'y avait rien. Mais Lisa remarquait facilement quand les gens allaient bien et quand ils n'allaient pas bien, elle était attentive envers les autres, toujours prête à les écouter en cas de problème, c'était sûrement sa disponibilité malgré son emploi du temps surchargé qui lui avait permis de gagner les élections pour la présidence des élèves. Mais Lisa décida de ne pas l'embêter plus en lui posant des questions quant à son humeur, elle ne souhaitait pas la brusquer ni l’offenser, ce n'était pas dans les valeurs de la jeune fille loin de là !

Notre lycéenne écouta patiemment les propos de son amie et un mot l'interpella : glee club. Alors comme ça Dine avait voulu s'y inscrire en début d'année * c'est vraiment dommage qu'elle ne l'ait pas fait, je suis sûre que l'on se serait amusé toutes les deux à chanter ensemble * pensa Lisa. Elle restait comme bloquée sur ce passage et ne pouvait pas penser à autre chose. * J'espère qu'elle s'inscrira tout de même un jour ! Une voix de plus ne serait pas négligeable pour gagner les prochaines compétitions ! Lisa, tu dois trouver un moyen de la convaincre de venir passer une audition ou au moins de venir à un cours rien que pour voir si cela lui plaît et je suis persuadée qu'elle va adorer l'ambiance du club et le cours de M. Schuester ! * se dit la belle lycéenne.

Mais à force de penser à ses futurs arguments pour convaincre Dine, elle n'écoutait plus ce que lui disait celle ci. Elle arrêta donc de rêvasser et se mit à écouter plus sérieusement les propos de la jeune fille. C'est ainsi qu'elle apprit que Dine travaillait après les cours dans magasin ayant un rapport direct avec le monde la musique * Parfait, ça me fera toujours un argument de choc à sortir au glee club et à M.Schuester !!!* se réjouit Lisa.
Mais c'est au mot petit copain, que la présidente des élèves arrêta de penser au glee club et à la future adhésion de Dine à celui ci pour se focaliser sur le dernier propos hésitant de sa camarade.

* Quoi ? Ai-je bien entendu ? Elle a dit petit copain ? Mais … mais *

Lisa se sentit rougir comme jamais auparavant, elle ne s'était absolument pas attendue à ce que la jeune fille lui parle de petit copain * c'est vrai quoi ! On se connait à peine, jamais je n'aurai pensé aborder un tel sujet ! *, elle se racla la gorge puis décida de répondre le plus calmement possible à Dine :

« Oh, euh, tu sais je n'ai pas vraiment de petit copain, il faut dire que je n'y ai jamais pensé. Je suis tellement prise avec la présidence, les clubs, la chorale ; que je n'ai pas vraiment le temps d'y penser pour tout te dire. Mais merci pour la future ristourne, j'y penserai c'est vraiment très gentil de ta part ! »

Lisa arrêta son discours quelques instants puis le reprit :

« Mais pourquoi tu m'as parlé de petit copain ? Tu trouves que j'ai un comportement différent avec un garçon en particulier ? Ou bien tu as entendu quelque chose me concernant ? Parce que euh … je hum … je n'ai pas pour habitude de parler de ça même avec Rainbow ! Mais tu sais … au fond je ne suis pas sûre d'avoir une relation plus qu'amicale avec un garçon au lycée, c'est vrai je ne pense pas être la plus belle du lycée, ni être la meilleure compagnie possible, et je ne suis pas sûre de plaire étant donné qu'aux différents bals des années précédentes, je n'ai pas forcément été invitée par une personne de la gente masculine. Mais ne t'inquiète pas tu n'as pas besoin de répondre, c'est embarrassant je te l'accorde ! »

Après ce long monologue, Lisa s'empressa de boire son Frapuccino et de manger un bout de son beignet afin de ne pas avoir à regarder en face la réaction imminente de Dine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Ven 21 Sep - 23:19

Quelle idiote ! Mais pourquoi avait-elle dit ça ? Après tout, combien de temps cela faisait qu’elle et Lisa avait commencé à se parler ? Trois minutes ? Dans sa tête, l’image d’une Nina Stewart souriante et fière de sa petite protégée apparue. Di faillit s’en frapper le visage du plat de la main ! Où étaient passées toutes ses bonnes manières ? Sa retenue, sa timidité ? Nuls doutes que c’était la curiosité qui la poussait à paraître aussi grossière ! Ou bien était-ce le cas Jesus qui lui faisait complètement perdre les pédales… peut-être. Pitié, elle va me prendre pour une commère ! Oh non ! Mon Dieu, faites qu’elle ne croit pas ça ! Parce que c’était complètement faux ! Vivaldine était tout sauf une commère ! Certes, il lui arrivait de comploter des plans saugrenus dans le dos des gens, mais premièrement, ce n’était pas son idée, et deuxièmement… si dans le fond elle était d’accord avec la théorie dudit plan, avec l’application ce n’était pas du tout ça. Di affectionnait son statut d’amie loyale et dévouée. Lorsque l’on commençait à connaître un peu la jolie brune, on se sentait en confiance, sa présence agissait comme un calmant. C’était pour ces raisons qu’elle était devenue la gardienne de nombreux secrets, que cela soit de plein gré ou malgré elle, elle n’en avait pas forcément toujours conscience mais si elle le voulait, elle pourrait en un claquement de doigts, ou plutôt, un tour de langue, faire tomber quelques têtes au lycée. Mais Di n’était pas manipulatrice. Elle savait se taire et ne divulguait jamais ce qu’on lui confiait. Une vraie tombe.

Elle prit son muffin du bout des doigts et commença à retirer avec précaution le papier brun qui l’entourait. Vanille, son préféré. Elle le porta à sa bouche et en prit une petite bouchée qu’elle mâchouilla longuement. Au moins lorsqu’elle mangeait, elle évitait de dire n’importe quoi. C’était avec une légère appréhension que Di attendait la réaction de Lisa. Celle-ci ne se fit pas attendre…
La présidente du bureau des élèves fut vraiment surprise par tant d’audace, tant et si bien que le rouge lui monta un peu au joue. Néanmoins, ce fut avec assurance qu’elle lui avoua qu’elle n’avait jamais songé aux garçons, son emploi du temps ministériel l’en empêchant. Vraiment ? Di retint un petit soupir, parfois l’existence avait un petit côté ironique. Elle leva les yeux au ciel, songeant que Dieu aurait pu mieux faire les choses niveau sentiments… puis elle s’excusa silencieusement, se rappelant elle-même à l’ordre. Enfin, Dieu ne prenait pas parti dans les relations humaines ! Il veillait sur six milliards d’êtres humains, il avait d’autres choses à faire que de s’occuper d’amourettes d’adolescents. Gênée d’avoir pu paraître incorrecte avec Dieu également, Di rougit à son tour avant de murmurer : « Ce n’est rien, je t’en prie, c’est même normal. Tous les choristes ont toujours besoin de feuillets de partitions ou d’idées de chansons… je suis habituée à aider et à conseiller ! ». Elle ajouta un petit sourire, histoire de rassurer un peu Lisa. Cette histoire de petit copain semblait l’avoir complètement retournée. Mais enfin, comment pouvait-elle ignorer que deux garçons se livraient une véritable guerre pour la conquérir depuis plusieurs mois ?

Après un court moment de réflexion où Di crut un instant que le sujet était clos, Lisa repartit de plus belle. Évidemment, la finesse n’était vraiment pas le fort de Vivaldine ! Elle n’avait invitée Lisa à prendre ce café que conformément au plan de Nina. Elle aurait dû y aller plus en douceur… maintenant la jeune fille paniquait et les rôles étaient inversés : c’était elle, qui était mal à l’aise ! Elle se posait des questions quant aux fondements de l’insinuation de Di, lui avouant au passage que ce n’était pas un sujet dont elle parlait facilement, même pas avec Rainbow. Même pas avec Rainbow ? Alors qu’elles étaient les meilleures amies du monde ? Aïe. Di venait de se rendre compte à quel point elle avait gaffé sévèrement. Comment allait-elle donc se reprendre ?

« Beaucoup de choses changent en une année tu sais. » Oh oui, rien n’était plus vrai ! « Par exemple si tu m’avais dit que cette année je ferais partie de l’équipe des Cheerios, et que de ce fait, je ferais partie des cibles à abattre, si tu m’avais dit que je m’engagerais autant dans le Celibacy Club par exemple, je ne t’aurais sans doute pas crue. » Elle fit une pause, pensive. Tout cela c’était-il vraiment passé cette année ? La jolie brune avait vraiment du mal à y croire. Les heures où elle était seulement une inconnue dans les couloirs de McKinley semblaient dater d’il y a un millénaire. Parfois, ça lui manquait. « Mais ne t’inquiètes pas, je disais ça comme ça ! » Bien. C’était exactement ce qu’elle devait dire pour faire cesser les soupçons dérangeant. C’est… « J’ai juste remarqué que tu n’avais pas tari d’éloges concernant Hunter et son implication dans la chorale… » Elle ? Elle venait vraiment de dire ça ? Oh mon dieu, mais qu’est-ce qu’il m’arrive …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Dim 23 Sep - 0:08


Vivaldine & Lisa
- Use somebody -



Lisa se sentait terriblement mal à l'aise d'avoir ouvert son cœur comme ça à une fille qui n'est pas une inconnue ou presque ! Elle commença à s'imaginer tous pleins de scénarios possibles et surtout improbables concernant la réponse de Dine. Ce qu'elle voulait par dessus tout c'était que son amie ne répète à personne ce que Lisa venait de lui confier et surtout pas à Nina ou à une autre populaire qui ne manquerait pas de répéter ça à tout le monde et de se moquer d'elle en public, si la présidente des élèves, elle même, est discréditée, comment les élèves pourront-ils encore avoir confiance en elle ? La jeune fille préféra ne pas s'imaginer une telle situation, elle respira un bon coup, releva la tête de son Frapuccino et afficha son plus beau sourire, mais pas n'importe lequel, celui qu'une fille de bonne famille se doit de sortir afin de faire bonne figure quoi qu'il arrive.

La belle lycéenne stressait déjà à la réponde de sa camarade. Allait-elle lui demander plus de détails, de précision ou lui poser encore des questions indiscrètes ? Ou même pire encore, lui demander un nom ? Mais quel nom ? C'était bien ça le problème pour Miss Roberts, elle ne savait pas lequel elle pourrait nommer car elle n'en avait aucun qu'il lui venait en tête ou qu'elle avait sous la main. En effet, la jeune fille ne s'était jamais poser la question et n'avait jamais réfléchi au sujet. Certes, elle trouvait certains garçons mignons mais sans plus, elle ne s'était imaginé sortir avec l'un de ces garçons qu'elles trouvaient beaux. Et qui plus est, elle était sûre de se prendre un râteau, en clair, elle savait qu'il ne valait mieux pas faire le premier pas au risque de se ridiculiser et d’entacher sa réputation de première de la classe et d 'élève studieuse et responsable. Sortir avec un garçon était déraisonnable, point à la ligne, * ça ne sert à rien de revenir dessus * pensa la belle brune. Elle essaya de se convaincre mais malgré tout, elle ne cessait de se demander si elle plaisait elle aussi, car mine de rien, Lisa reste une adolescente comme les autres avec ses envies d'adolescente et avoir un petit ami en faisait parti quoi qu'elle dise et quoi qu'elle pense.

La présidente des élèves essayait de ne pas montrer son stress * la situation n'est pas pire que lorsque je chante au glee club ou lorsque je m'adresse à l'ensemble des élèves * pense Lisa. Finalement la réponse de Dine ne fut pas aussi terrible que ça. Elle me parla de son expérience à elle et se livra un petit peu à la belle brune. Mais sa réponse fut brève et rapide surtout en comparaison à l'énorme monologue de Lisa, mais elle était comme ça, elle ne pouvait s’empêcher d'étoffer ses propos au risque de les regretter après. La maxime qui dit qu'il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler s'appliquait à merveille à notre lycéenne qui n'avait pas sa langue dans sa poche sauf en matière de garçons mais cette fois fut l'exception qui confirma la règle. Pour en revenir à Dine, elle raconta à Lisa que beaucoup de choses peuvent changer en une année, etc … * Aurait-elle des informations à propos d'un garçon qui m'apprécie ? Comment dois-je interpréter ses propos ? * Apparemment sa camarade en savait plus que ce qu'elle voulait en faire croire mais Lisa préféra lâcher le morceau au sujet des garçons et entamer tout autre sujet de conversation comme le bal d'automne par exemple (du moment qu'on évitait le passage du cavalier évidement).

Mais c'est à ce moment là que Dine lâcha une dernière réplique dont le contenu relançait le sujet des garçons sur le tapis. Lisa ne s'y attendait pas surtout après le petit blanc dans le discours de sa camarade. La timide élève du lycée Mac Kingley se transformait petit à petit en fouineuse et ce sûrement au contact de Nina la peste de l'école. Mais Lisa préférait penser que c'était seulement histoire de mieux se connaître, argument prétexté par Dine afin de prendre un café avec la présidente avec les cours. * elle me paraît innocente et incapable d'être manipulatrice * pensa la belle brune, * mais tout de même pourquoi me parler d'Hunter plus particulièrement ? A cause du duo que j'ai mentionné au début de la conversation ? Ca doit sûrement être ça. *

«  Et bien oui, Hunter est un très bon chanteur et il a un grain de voix vraiment particulier. J'ai eu une sorte de coup de cœur pour lui mais seulement dans le domaine musicale, en clair je suis tombée amoureuse de sa voix, j'ai trouvé que la sienne et la mienne s'accordaient à merveille ensemble. Mais c'est tout, je ne suis pas amoureuse de Hunter, en plus c'est un footballeur et un populaire autant dire inaccessible pour une fille comme moi ! Mais il est vrai que je l'apprécie mais seulement en tant que chanteur et ami. Et qui plus est, c'est l'une des conquêtes de ma meilleure amie, et ma règle est de ne pas sortir avec les ex de ses amies et puis je suis sûre que Rainbow approuverait cette règle. Mais si jamais tu as eu des informations dont je ne saurais pas encore au courant, dis le moi histoire que je ne passe pas pour la dernière au courant. Après si j'écoute mon cœur, le garçon que j'apprécie le plus au lycée serait sans doute Jesus donc peut être qu'un jour, notre relation évoluera, Dieu seul le sait ! Mais pour le moment, il n'y a rien de concret. »

Lisa se mordit la lèvre, consciente d'avoir encore dévoilé des choses indiscrètes sur elle alors qu'elle s'était promis de ne plus rien dire * et ben bravo ma vieille ! Tu as tout gagné à te promettre des choses comme ça ! Non mais j'te jure ! *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Lun 24 Sep - 20:38

Oh mon dieu, mais qu’est-ce qu’il m’arrive … ? C’était de justesse que la jeune fille ne s’était pas plaquée une main sur sa bouche, comme pour retenir toutes ces paroles qu’elle ne voulait surtout pas prononcer et qui, pourtant, jaillissaient malgré elle, tel un torrent. Ce qui t’arrives ma petite Di, c’est que tu suis le plan à la lettre, c’est bien. Dans sa tête, la voix de Nina la félicitait. Plus Vivaldine s’en tenait à ce que son amie (son instructrice ?) lui avait dit de faire, plus une drôle de boule se formait dans son ventre. Alors, c’était ça la culpabilité ? C’était ce poids-ci que pesait le mensonge ? C’était la première fois que Di s’essayait à l’exercice et si son visage restait serein, enfin, dans la mesure du possible, à l’intérieur c’était un rude combat. Sa conscience contre Nina Stewart. Dieu seul savait comme cette seconde était près de l’emporter. Vivaldine savait que la cheerio était passée experte dans l’art du mensonge et de la tromperie. C’était d’ailleurs en promettant de garder le secret sur sa double-vie que toutes deux s’étaient tant rapprochées. Mais… Di ne voulait pas, elle ne voulait surtout pas devenir une pâle imitation de Nina. Elle s’était jurée que si elle entrait dans les cheerios, c’était uniquement pour grappiller quelques points en plus et une bourse pour ses études supérieur et voilà où elle en était ! Elle péchait sous les ordres de ce que Jesus aurait sans doute qualifié « une vile démone sans âme ni vêtements décents ». Si Lisa découvrait son petit manège et qu’elle allait tout lui rapporter ? Di n’osait même pas penser à ce cas de figure ! Et puis non, ça n’arriverait pas ! Il fallait qu’elle se concentre. Elle s’était déjà fait la main avec Nina, ce n’était plus que de l’application dans un cas concret. Ça n’avait rien de bien compliqué. Seigneur, pardonne moi, promis, ça sera la première et la dernière fois ! implora mentalement Di, dans une petite prière. Seul problème : elle n’avait aucun moyen d’en être sûre qu’elle ne recommencerait pas... Stop ! Il fallait qu’elle arrête de se torturer comme cela.
Elle prit une grande inspiration, et saisit son gobelet blanc pour prendre quelques gorgées de son mokka. Avec un léger frisson le café lui coula dans la gorge, réchauffant tout son corps et enfin, elle expira. Retrouvant sa concentration, elle se focalisa sur Lisa, qui, elle non plus, n’avait pas l’air tout à fait à son aise. Evidemment, une personne dotée de respectables intentions aurait laissé tomber le sujet depuis longtemps, soupira Di. Elle aussi, si elle avait eu le choix, elle aurait abrégé les souffrances de cette pauvre Lisa. Elle serait repartie sur sa propre vie par exemple, même si elle rechignait à en parler à n’importe qui. Ou bien, elle se serait intéressée au rôle de présidente des élèves… mais non. Inlassablement, elle remettait sur le tapis le sujet tabou. La bonne humeur pourtant légendaire de Lisa Roberts commençait à s’effriter. Vivaldine voyait bien que son interlocutrice tentait de se maîtriser, de faire bonne figure, mais c’était peu efficace : une ridule soupçonneuse était apparue sur son front.

Finalement, elle se décida à parler, le ton de sa voix était à peine plus bas que d’habitude mais néanmoins sincère, au grand damne de Di. Lisa lui assura qu’entre Hunter et elle ce n’était qu’un coup de foudre musical, qu’il était son ami : ni plus ni moins. Pas d’ambigüités possibles. Mais Di était bien décidée à la faire changer d’opinion sur le jeune homme. Elle pensait qu’il était inaccessible ? C’était tout le contraire d’après Nina, et elle ne manquerait de partager les informations qu’elle tenait de la Cheerio. Di ne savait plus vraiment quoi faire, ce qu’elle devait divulguer, ce qu’elle ne devait pas… elle décida d’arrêter un peu de jouer la stratège qu’elle n’était pas et lui dit franchement :

« Hunter n’est plus quelqu’un d’inaccessible de ce que j’en sais… les Cheerios parlent dans les vestiaires, c’est vraiment ahurissant tout ce que l’on peut apprendre juste en tendant l’oreille ! Le glee club n’est pas vraiment un club qui a la cote, avoua-t-elle à contre cœur, et depuis qu’Hunter en fait partie, il est clair que ses points de popularité ont bien baissés… »

Lisa continua sur sa lancée, confirmant au passage cette histoire sur ce flirt entre Rainbow et Hunter, et la règle sacrée des filles, qui voulaient qu’on ne sorte pas avec l’un des ex de ses amies. Elle était loyale… Ça n’étonnait pas vraiment Di. Ça n’arrangeait pas ses affaires non plus. Si Lisa avait été une fille peu aimable, grossière, snob ou autre, ç’aurait été de gaité de cœur que Vivaldine l’aurait poussée vers Hunter. Mais là ! Lisa était vraiment une personne adorable, elle lui ressemblait beaucoup plus qu’elle ne l’avait cru. Ca compliquait les choses… si la choriste continuait à parler à cœur ouvert comme elle le faisait, à se dévoiler, Di allait commencer à réellement l’apprécier.
Ça serait vraiment la fin de tout. Comment pourrait-elle mentir à une amie sur ses véritables intentions ? Elle n’en serait tout simplement pas capable…

Mais lorsque Lisa prononça le nom de Jesus, Di faillit s’étouffer avec son muffin ! Ça, c’était quelque chose qui avait le mérite de la ramener sur terre ! Comme ça c’était le garçon avec lequel elle était le plus proche ? Qu’elle ne dirait pas non si leur relation venait à évoluer ? Di faillit en pleurer. Entendre Jesus parler d’elle à chaque fois qu’ils se voyaient était dur, mais au fil du temps Di s’était fait une raison, Lisa ne semblait pas du tout consciente de l’intérêt du président de club de chasteté, il restait encore un espoir ! Mais ce que lui disait la grande brune l’abattait de plus en plus. Vivaldine qui allait balancer au diable le plan de Nina se ravisa. Cette dernière avait raison, il n’y avait plus d’autre option que de faire amie-amie avec miss Roberts et d’essayer de l’orienter en douceur dans les bras de Worthington. Pour la première fois depuis le début de la conversation, Di commença à réfléchir avant de parler.

« Hum… je suis vraiment désolée. Je dois te paraître vraiment indiscrète. Ce n’est pas du tout mon genre pourtant ! Je te promets que je ne répéterais pas ce que tu m’as dit mais… je trouve ça fou. Tu es vraiment très belle, tu es l’une des première voix du glee-club, présidente du bureau des élèves et tu continues à douter de toi. Comment tu… tu peux ignorer qu’Hunter est amoureux de toi ? Tu n’as pas vu que son comportement avec toi était différent que celui qu’il avait avec toutes les autres filles ? Je ne le connais que peu mais… j’observe beaucoup… »

Elle avait lâché une bombe. Elle en avait conscience. Elle n’avait aucune idée de comment Lisa allait réagir, c’est pourquoi elle avait laissé tomber son petit sourire et affichait maintenant une expression plutôt grave et solennelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Mer 26 Sep - 20:46


Vivaldine & Lisa
- Use somebody -




* Évoluera ? Rien de concret pour le moment ? Non mais ça va pas la tête ou quoi ! Qu'est ce que tu racontes Lisa ! Si tu dis ça uniquement pour qu'elle te laisse tranquille, tu as tout faux ma petite ! * Lisa se mordait déjà les doigts d'avoir dit ça à une fille qui était plus une inconnue qu'une proche amie, il fallait bien le reconnaitre ! La jeune lycéenne était bavarde, beaucoup trop bavarde mais il est clair que savoir parler lui avait servit pour le poste de présidente mais aussi pour être l'élève préférée des professeurs de Mac Kingley, mais en ce moment précis, Lisa aurait aimé être muette comme carpe, elle parlait plus vite que son ombre et sortait un nombre impressionnant de mots mais surtout elle révélait des informations privées à Dine, des choses qu'elle n'auraient même pas imaginé dire à sa meilleure amie de toujours, j'ai nommé Rainbow Applebee !

Cette situation l'a gênait au plus haut point mais elle s'efforçait de garder son sourire comme toujours, il ne manquerait plus que sa réputation de bisounours ambulant soit entachée ! Elle espérait au plus profond d'elle même que Dine ne répèterait rien à Nina, la peste du lycée, le diable en personne selon Jesus. Si tout cela lui arrivait aux oreilles, Lisa ne préférait même pas l'imaginer tant la situation serait embarrassante pour la jeune fille. Malgré tout, la présidente pensa que si elle arrivait avec tant de facilité à parler à coeur ouvert à Dine, c'était peut être qu'elle lui faisait confiance mine de rien, peut être que sa camarade était quelqu'un de sûre, à qui l'on pouvait se confier sans avoir peur de voir ses secrets ou autres révélations divulguées à tout le monde. La belle brune se rassura et son stress descendit d'un coup, elle but une gorgée de son Frapuccino, s'essuya la bouche puis attendit sagement la réponse de son amie et celle ci ne se fit pas tarder.

La première chose que fit Dine, ce fut de s'excuser de son comportement un peu trop curieux * elle a l'air de vraiment regretter son attitude ! elle me parait sincère. Elle s'excuse alors qu'une fille comme Nina ou Cissy aurait sûrement rigolé voire même noter tout ce que je pouvais dire, elle, elle s'excuse. C'est vraiment une fille bien certes un peu curieuse , en même temps qui ne le serait pas ?! , mais bien. Je dois avouer que je l'apprécie. *
Puis dans un deuxième temps, Lisa fut interpellée par la suite des propos de sa camarade, elle n'allait en aucun cas répéter tout ce qu'elles s'étaient racontées pendant ce rendez-vous au Starbuck. La belle lycéenne fut soulagée mais à un point, vous ne pouvez même pas imaginer ! * Merci mon Dieu, une fois de plus tu as su prouver que tu étais là à aider ceux qui croient en toi, merci beaucoup ! * Mais la jeune fille ne savait pas ce qui l'attendait dans la suite des paroles de Dine, cette dernière allait lâcher une bombe et c'est peut dire !

Dine commença soft en lui faisant part de ses incompréhensions sur le pourquoi du comment. * Oh .. mais ... mais c'est .. c'est super gentil ! En plus de tout ce que j'ai pu pensé juste avant, elle me fais des compliments et pas des compliments juste comme ça, c'est sur, elle est profondément gentille pas comme Nina et ses sbires de Cheerios, d'ailleurs je ne comprend pas pourquoi elle en fait partie, elle est d'une telle gentille ! *

Malheureusement pour elle, Lisa allait vite comprendre pourquoi Dine était amie avec Nina et pourquoi elle faisait partie des Cheerios ! Le sang de la belle brune ne fit qu'un tour ! Elle blanchit à vue d'oeil, se racla la gorge, celle ci devenue sèche, elle but un peu de son Frapuccino et essaya de se ressaisir.
* bon ok, inspire, expire. Réfléchie bien à ce que tu vas dire pour une fois ! Tourne ta langue sept fois dans ta bouche Lisa ! Garde la tête froide et ne dis pas quelque chose que tu pourrais regretter. Elle n'est pas si innocente la Dine mais bon elle n'a pas dû se rendre compte de ses propos, je ne dois pas porter de jugement trop tôt ! *

Au moment de répondre, Lisa rougit comme une tomate qui elle même est en train de rougir c'est pour dire !

" Ahem ... Non je ... non je n'ai pas remarqué de comportements particuliers, certes il est gentil mais au point de ... d'être amoureux ... de moi ?! Mais comment tu peux en être aussi sûre ? Et pourquoi je n'ai rien remarqué ? Je vais faire comment moi maintenant pour le regarder en face ? Je dois lui dire quoi à ton avis ? parce que moi je ne sais pas si je l'aime, je ne sais pas ce qu'amoureuse veut dire et signifie, tu sais toi ? Je dois faire quoi hein ? Parce que là je t'avouerais que je suis perdue et en plus il y a Jesus avec qui j'ai une relation particulière, ça se trouve c'est de l'amour qu'est ce que j'en sais moi ! "

Lisa était complètement retournée. Qu’allait t-elle faire maintenant ?






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Mer 26 Sep - 22:40

Si une chose était sûre dans l’esprit de Di à ce moment précis, c’est que dès qu’elle sortirait de ce Starbuck, elle foncerait droit au confessionnal. Jamais la jeune fille n’avait tenu une conversation aussi immorale, à son sens. C’était pourtant simple : elle mentait, elle agissait d’une manière totalement égocentrique et égoïste… ce n’était tellement pas elle ! Et ce n’était pas avec ce genre de comportement que Jesus allait un jour tomber amoureux d’elle. Lui il aimait les filles comme Lisa. Après tout, tout le monde aimait les filles comme Lisa. Même Vivaldine commençait à l’apprécier ! Mais cette dernière calquait son comportement sur celui de Nina. Si cela continuait, elle allait avoir une double vie elle-aussi. Pas vis-à-vis d’une Cissy Clark, non, mais de Jesus Sainsbury. Toute leur relation serait basée sur un mensonge, elle finirait par craquer, lui avouerait toute la vérité, il la verrait comme une garce et la vouerait aux enfers ! Rien qu’à imaginer ce scénario, la main de Di se mit à trembler. Elle se hâta de la cacher sous la table, essayant de se calmer. Il fallait qu’elle se raisonne. Elle ne pouvait pas partir dans peur-panique à chaque fois qu’elle faisait preuve de… comment Nina aurait qualifié ça ? Confiance en soi ? Réflexion ? Bref, à chaque fois qu’elle utilisait son cerveau avec pour seule charte celle de l’amour qui indiquait que tous les coups étaient permis. D’ailleurs, cela effrayait Di, jusqu’à où était-elle prête à aller par amour ? Écraser des gens ? Détruire des réputations ? Sans doute pas. Elle n’avait que l’uniforme des Cheerios, elle n’en avait pas la mentalité. Enfin, c’était ce qu’elle espérait.
Les derniers mots qu’elle avait prononcés résonnaient dans sa tête. Si elle se considérait comme perdue, l’adolescente qui lui faisait face était à peu près dans le même état. Son visage avait brusquement pâli, le sourire qui était apparu au fil des éloges que Di lui faisait s’était évanoui. Pendant un instant, Vivaldine crut que Lisa allait s’évanouir. Heureusement, la présidente du conseil des élèves déglutit, certes péniblement, mais c’était déjà ça ! Puis, du blanc, son teint vira au rouge. Était-ce normal de changer autant de couleur en si peu de temps ? Di lui jeta un petit coup d’œil inquiet, puis décréta que tant qu’elle resterait dans une teinte rosée, elle ne lui proposerait pas de l’amener aux urgences.

Avant de parler, elle s’éclaircit la gorge et c’est d’une voix faible et bégayante qu’elle bafouilla quelques questions gênées. Comment pouvait-elle être sûre qu’Hunter était amoureux d’elle ? Il n’y avait qu’une réponse : Jesus. Si Di était si bien informée de la situation, ce n’était que grâce au jeune homme qui l’informait en temps réel de l’évolution de leur triangle. Elle se rendit compte qu’elle avait menti bien plus qu’elle ne l’avait pensé en affirmant qu’elle tenait toutes ses sources de l’équipe… Depuis quand altérer les faits était devenu naturel pour Di au point qu’elle ne s’en rende même plus compte ? Il fallait qu’elle fasse plus attention. Elle ne voulait pas… pour rien au monde, elle ne voulait finir au pied du mur comme Nina. « J’en suis certaine. Ce n’est pas par gaité de cœur que j’ai intégré les Cheerios. Si j’y reste ce n’est pas pour le plaisir d’être slushiée tous les matins par mes coéquipières, oh que non. Crois-moi, si j’avais le choix, si je n’avais pas besoin de cette bourse je serais restée dans l’ombre. Mais je ne peux nier que la plupart des rumeurs qui circulent dans le vestiaire sont vraies. Avant d’affirmer tout ça je les ai vérifiés, je déteste les ragots, surtout que pas mal de fausses informations à mon sujet sont également véhiculées. » Jusqu’à maintenant Di les avait laissées couler, mais depuis elle s’était faite plusieurs alliées de poids : Sunny et Nina entre autres. Ses amies semblaient toujours au courant de tout et interceptaient les rumeurs que Di s’empressait de démentir.

S’ensuivit une multitude d’autres interrogations de Lisa. Les mots se mêlaient, son débit était devenu tellement rapide que la seule et unique chose que Di capta distinctement dans son monologue fut le prénom de Jesus. La jolie brune se mordit la lèvre. Voilà qu’encore une fois elle se retrouvait dans le rôle de la conseillère. Pour sa rivale ! C’était vraiment de mieux en mieux ! Cependant c’était son tempérament et Vivaldine ne pouvait refuser son aide, même si elle n’était pas plus avancée que Lisa sur le sujet. Après tout, tout était de sa faute si cette pauvre Roberts était complètement perdue. C’était compréhensible… l’aider à remettre ses idées en place serait peut-être une façon de se racheter.

« Calme toi je t’en prie… » souffla doucement Di en posant une main sur son épaule. « Mange un peu de sucre, bois ton frapucino, ça t’aideras à faire un peu d’ordre dans ta tête. » Di, tu fous quoi ? la voix cassante de Nina était revenue au galop dès que la jeune fille avait montré un peu de compassion pour Lisa. Cette fois-ci, elle l’ignora. Elle faisait ce qu’elle pensait être bien, pour la première fois depuis leur entrée dans le café. « Je ne peux pas vraiment t’aider, je suis désolée mais… je ne suis jamais sortie avec un garçon. Aucun ne semble s’intéresser à moi d’ailleurs, je ne peux pas te parler comme quelqu’un qui a un passif derrière elle cependant… si j’étais toi, j’essayerais d’agir comme si je ne savais rien. Je regarderais Hunter d’un œil nouveau, je commencerais à m’intéresser à lui pas comme un copain mais comme un petit-ami. Qui sait, peut-être que tes sentiments peuvent évoluer à son égard comme tu n’y aurais jamais pensé ! Quand à … » La jeune fille prit une légère inspiration avant de prononcer son nom : « … Jesus, je ne sais pas trop quoi penser. Il vaut mieux faire passer les certitudes avant les ‘peut-être’ tu ne crois pas ? »

Tu te rattrapes bien Di, vraiment, c’est de mieux en mieux. Elle était son diable personnel, elle la pria de retourner aux enfers.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Sam 29 Sep - 14:08


Vivaldine & Lisa
- Use somebody -




Lisa était toujours retournée suite aux propos de son amie, ou du moins elle espérait qu'elle l'était, Dine. Dire qu'elle était complètement perdue aurait été un euphémisme au vue du pouls de la lycéenne qui s'accélérait à vue d’œil. Elle passa par toutes les couleurs possibles et imaginables, elle sentait ses mains moites qui glissaient toutes seules de son Frapuccino, qu'elle tentait de tenir plus fermement. Elle essuya ses mains avec un mouchoir en papier mais rien ni faisait, elle était dans la panique la plus totale, la révélation de sa camarade l'avait vraiment mise à l'aise et elle espérait que celle ci allait trouver les mots pour la calmer sinon la fin du rendez-vous se ferait plus rapidement que prévu ! Elle vit tout de même un peu de compassion dans les yeux de Dine qui laissait croire que la jeune fille regrettait ses propos ou du moins n'avait pas imaginé qu'ils prendraient une telle ampleur aux yeux de la présidente des élèves. Lisa se demandait de plus en plus si Dine n'était pas la pâle copie de la cheerios Nina et espérait au plus profond d'elle même que ce n'était qu'une fausse impression et qu'en réalité Dine n'était absolument pas comme sa coéquipière cheerios ! Lisa s'était légèrement calmée mais elle restait encore stressée et ses mains étaient toujours moites comme quand elle attend le résultat d'un contrôle ou quand elle s'apprête à chanter devant le glee club mais cette fois ci, la sensation était plus accentuée, sûrement parce qu'il s'agissait d'un sujet auquel Lisa ne préférait jamais penser à savoir les garçons.

Ce que Lisa redoutait arriva, Dine confirma ses propos, elle en était sûre, elle avait même vérifié la rumeur avant de la révéler à la belle brune * elle a quand même pris la peine de vérifier l'information, ce qui est bien d'un côté car au moins je suis sûre qu'elle est pleine de bonnes intentions mais d'un autre côté, cela signifie que la dite rumeur est vraie … Qu'est ce que je vais faire maintenant ? Parce que j'apprécie Hunter c'est un fait mais je ne l'aurais jamais vu en tant que petit-ami officiel, si j'avais du choisir au hasard histoire de , j'aurais sûrement choisi Jesus parce qu'on se ressemble plus l'un l'autre, il faut que j'ai une discussion avec Hunter et avec avec Jesus pour que je sois fixée sur les deux, que je ne me trompe pas sur mon choix car il est vrai qu'avoir un petit-ami est peut être la seule chose qui me manque pour avoir une vie (presque) parfaite ! * pensa la lycéenne.

Puis Dine essaya de calmer la belle brune et tenta de lui donner des conseils sur ce qu'elle devait faire et ne devait pas faire au sujet d'Hunter mais aussi de Jesus c'est à ce moment là que Lisa se demanda qu'elles étaient les réelles motivations de son amie. En effet, celle ci l'a dirigeait plutôt vers Hunter que vers Jesus, chose plutôt surprenante puisque si elle était vraiment son amie, elle aurait dut savoir qu'Hunter n'était pas vraiment quelqu'un pour elle et qu'au contraire, Jesus lui ressemblait plus au niveau du caractère, des valeurs, de la manière de penser, etc … Son argument été qu'il valait mieux faire passer les certitudes avant les peut-être au sujet de Jesus mais pour Hunter, Lisa devait l'imaginer en tant que petit-ami potentiel ?! Cela n'était pas très logique pour la présidente des élèves. En effet, cette dernière avait autant de questions et de doutes sur les deux garçons, alors pourquoi Dine avait-elle l'air de la diriger plus vers Hunter que vers le président du club de chasteté ? * Soit elle avait eu des informations que je n'ai pas soit il y a quelque chose là dessous qu'elle ne veut pas m'avouer * pensa la lycéenne. Elle se décida malgré la gêne à poser la question à Dine. * après tout, si c'est mon amie, elle sera sincère non ? *

« Tu sais Dine, tu devrais ouvrir l’œil je suis sûre que des garçons s'intéressent à toi, tu es jolie comme un cœur comment pourraient-ils passer à côté d'une telle beauté, hein ? En tout cas c'est gentil d'essayer de m'aider à y voir plus clair parmi tout ça, les conseils c'est toujours bon à prendre de toute manière que tu sois expérimentée ou non, ton avis compte ! Et je suis contente que tu m'en ais parler malgré tout. Mais quelque chose me tracasse et je n'aime pas garder ça pour moi donc je te pose la question au risque de te gêner et j'en suis désolé d'avance si ce que je te dis là est faux, ce n'est pas mon genre de diffamer, je pense que tu t'en doutes. Je me demandais si tu avais eu des informations que tu ne m'aurais pas encore dîtes ou bien si … tu avais des choses que tu souhaites me cacher au sujet des deux garçons. Je dis ça parce que tu as l'air de plus le pousser vers Hunter que Jesus alors que ce dernier me correspondrait peut être plus que le premier, enfin je ne sais pas. Parce que j'ai autant d'incertitudes envers l'un qu'envers l'autre ça c'est sur ! Après peut être que Jesus t'a dit qu'il état amoureux de quelqu'un d'autre auquel cas je comprendrais que tu me diriges vers Hunter mais dans tous les cas j'aurais une discussion avec les deux séparément histoire de mettre les choses au clair je n'aime pas trop les sous entendus ou les malaises tu sais. Enfin bref voilà encore désolé si ce que je t'ai dit n'est pas du tout vrai et si je suis dans le faux, corrige moi tout de suite surtout. Ça ne me dérangera pas bien au contraire. »

Lisa but une gorgée de sa boisson chocolatée et attendit avec suspens, la réponse de Dine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   Lun 8 Oct - 20:42

Elle ne savait pas trop quoi penser. A vrai dire, elle ne voulait surtout pas y penser. Souvent, le soir, juste avant de s’endormir, elle ouvrait les yeux dans le noir et s’imaginait comment allait être la journée du lendemain. Une multitude de scènes se jouaient alors devant ses yeux, les acteurs, des personnages multiples. Des amis, des Cheerios, des inconnus aussi, parfois. Mais le plus souvent, c’était le visage de Jesus qui lui revenait à l’esprit. Il lui souriait, il tirait la moue, Di ne pouvait s’empêcher de rougir, même si le garçon était à des pâtés de maisons de son appartement. Et puis, d’autres fois, Lisa Roberts s’incrustait dans ses rêveries et son cœur loupait un battement. Elle les voyait, impuissante, s’éloigner main dans la main. Elle se demandait alors ce qu’elle ferait si cela arrivait vraiment. Si Jesus et Lisa sortait vraiment ensemble un jour. Que pourrait-elle faire ? Simplement oublier ? Peu probable. Jouer des sales coups à sa rivale ? Ce n’était pas son genre, elle savait que si elle commençait à être déloyale elle le perdrait à tout jamais. Il n’y avait plus qu’une solution : s’incliner. Souffrir en silence comme le faisait des milliers de gens chaque jour. Comme c’était déjà le cas aujourd’hui.
Pourquoi Lisa semblait s’intéresser si soudainement au président du club de chasteté, alors qu’il la suivait comme un petit chiot obéissant depuis près d’un an ! Juste au moment où Vivaldine tentait de, justement, l’éloigner de lui. Mauvais timing, soupira mentalement Di. Mon dieu, aidez-moi ! La jeune fille voyait que la présidente des élèves était complètement perdue, pire, qu’elle commençait à avoir des doutes à son sujet. Ses sourcils s’étaient quelque peu froncés et c’était un regard suspicieux qu’elle lui jetait. Comme si elle savait qu’elle ne lui disait pas toute la vérité… Mais s’inquiéter pour cela était ridicule ! D’accord, Di n’était pas la meilleure menteuse du monde, bon, elle mentait assez médiocrement. Mais une fille qui était aveugle au point de ne pas se rendre compte que deux garçons se livraient depuis des mois une guerre sans merci pour ses beaux yeux, n’était pas censée réaliser que l’innocente Vivaldine la menait en bateau ! Enfin, c’est ce que lui avait assuré Nina.

Après un court silence où Lisa semblait plongée dans ses pensées, elle sortit de sa léthargie en commençant par la complimenter. Voir une fille comme Lisa qualifier Vivaldine de ‘jolie comme un cœur’, était sans conteste très bizarre. D’ailleurs, la brune ne put s’empêcher de rosir un peu. Di ne cherchait pas les compliments, elle les appréciait, mais elle n’y était pas pour autant habituée. Il aurait été hypocrite de dire qu’elle était repoussante, elle-même ne se considérait pas comme laide mais plutôt comme une fille banale, sans réels atouts physique ou talent caché. Elle répondit donc à sa manière, le plus humblement du monde : « Et bien… heu… merci mais non. C’est fort peu probable que quelqu’un s’intéresse à moi, on m’aurait déjà mise au courant, probablement. Mais de toute façon je n’ai pas envie d’être avec quelqu’un pour le moment. Surtout avec toutes ces spéculations sur le Celibacy Club, des couples en son sein ça prête encore plus aux rumeurs. »
Le temps d’un millième de seconde, l’envie de tout lui déballer l’avait saisie. Di l’avait écartée aussi vite qu’elle était venue. Lisa était peut-être gentille et tout ça mais… Vivaldine avait appris en observant que les êtres humains étaient étranges, que sans cesse, ils désiraient ce qu’ils ne pouvaient pas avoir, que la compétition et manquer de tout perdre faisait ressurgir de drôles d’émotions. La petite brune ne voulait pas risquer de voir Lisa prendre conscience de sentiments réels et enfouis en elle. Elle sera donc les dents et se tut, essayant de se tirer de cette toile de mensonges qu’elle avait commencé à tisser.

Comme elle s’en était doutée, malheureusement pour elle, Lisa était sceptique. La choriste lui demanda pourquoi elle tenait tant à ce qu’elle aille dans les bras d’Hunter plutôt que dans ceux de Jesus. Vivaldine ne cilla pas, ne soupira pas, se contenta d’un sourire innocent et força ses pupilles à ne pas fuir le regard interrogateur de Lisa. Répondre comme si de rien était. Comme si rien n’était en jeu… « Tu sais, je cherche juste à t’aider, et à l’aider lui. Je ne connais pas bien Hunter, j’en conviens, mais il me faisait de la peine, il semblait tellement… ignoré. Je connais ce sentiment et je ne souhaite à personne de ressentir ça un jour. Quant à Jesus… C’est vrai que je le connais bien. Depuis longtemps même, mais toi aussi, non ? Tu sais qu’il n’est pas du genre à se livrer non plus. Je ne sais pas s’il aime quelqu’un, c’est un garçon profondément bon, même si un jour il se confiait à moi je ne le trahirais pas. » Oh ça non ! C’était sûr ! Elle ne rapporterait jamais les propos de Jesus à Lisa ! « Et je ne vois pas de quoi tu parles quand tu dis ‘sous-entendus’ ! J’ai encore beaucoup à apprendre quand il s’agit des subtilités et de l’art de la conversation ! » Enormément de choses à vrai dire. Tellement que Nina l’avait tirée à son cours de théâtre du vendredi soir. Di n’était toujours pas très convaincue quant à l’utilité de l’exercice… « Mais surtout ne te méprends pas, je ne veux pas jouer les marieuses. Juste te faire prendre conscience qu’il se passe des choses que tu ignores au lycée malgré ton statut. Tu fais le bon choix en essayant de tirer ça au clair en les prenant à part, je ne te serais plus très utile à présent, je crois que je t’ai donnée toutes les informations que j’avais en ma possession. »Intérieurement, Vivaldine tremblait. Demander à Jesus droit dans les yeux ce qu’il ressentait pour elle ? Di savait que c’était le meilleur moyen pour que le jeune homme se confesse. Elle se promit de garder un œil sur lui cette semaine et de le surveiller de très près…

« Mais même s’il y a certains regards qui ne trompent pas… tout ce que je peux te conseiller c’est d’écouter ton cœur. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Use somebody   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Use somebody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-