Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Angry girls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Angry girls.   Sam 22 Sep - 2:25

Gillian s'était levée tôt ce matin là. Elle n'avait pas cours, et d'ordinaire, elle serait bien restée à dormir dans son lit, profitant d'un de ses moments de répit, des journées de libre qu'elle arrivait à avoir pour se ressourcer un peu. Elle n'aimait pas trop, en règle générale, rester couchée, elle avait l'impression de perdre ses journées, et son temps. & Dieu seul savait que le temps était une valeur précieuse, surtout quand, comme elle, on angoissait d'en manquer jusqu'à presque ne plus en dormir la nuit. Mais en ce moment, elle en avait besoin. Un besoin qu'en ce samedi, elle n'écouta pas du tout. Elle était trop obnubilée par ce qu'elle voulait faire, elle ne pouvait pas rester allongée comme une idiote. & puis, il fallait qu'elle se prépare. Une préparation physique, certes, mais aussi mentale. Comme à chaque fois qu'elle allait voir Declan ces derniers temps, depuis qu'elle s'était rendue compte des sentiments qu'elle éprouvait pour lui. Sentiments affolants, bien trop forts et trop incompréhensibles pour qu'elle réussisse à y mettre les mots qui convenaient. Elle n'aurait jamais cru ressentir cela à l'égard de qui que ce soit, elle si calculatrice, soucieuse de tout ce que tel ou tel sentiment pouvait apporter de bien ou de mauvais dans sa vie, soucieuse de tout faire pour atteindre ses buts sans problèmes parasites. Mais cette partie d'elle-même s'évanouissait en présence de Declan. Il avait toujours été là pour elle, il la comprenait mieux que personne, et elle osait penser qu'elle le comprenait mieux que personne aussi. & pourtant, cette angoisse de ne jamais lui faire comprendre ce qu'il représentait pour elle, cette angoisse qu'une autre fille qu'elle prenne la place qu'elle convoitait sans vraiment s'en rendre compte. Oui, il fallait qu'elle se prépare mentalement à cela. & ce qui était sûr, c'était qu'elle n'était pas encore prête. La préparation physique était bien plus simple à mettre en oeuvre. S'habiller, se coiffer, se maquiller. La jeune femme n'avait jamais été très à l'aise avec ce genre de procédés, donc elle n'en abusait jamais. A quoi cela servirait, de toute manière? Declan l'avait vue dans tous ses états, alors qu'elle veuille se montrer sous son meilleur jour témoignait de son idiotie du moment. Mais soit. Cela la soulageait, calmait ses pensées et lui évitait de partir en crise de nerfs pour ne pas savoir quoi faire avec son charmant voisin.

Une fois qu'elle fut apprêtée, elle n'eut plus d'autre solution que de partir de chez elle, pour se rendre au Gramophone Records, le disquaire où travaillait Declan. Elle avait comme objectif de l'emmener déjeuner quelque part pour sa pause de midi. Après tout, il devait bien avoir une heure de pause, il fallait bien qu'il se repose un petit peu. & quoi de mieux que sa meilleure amie pour se reposer et passer un bon moment? Même lui en conviendrait. Poussant la porte de la boutique, elle entra doucement. Malgré le fait que la musique lui fasse désormais penser au New Directions, ce maudit glee club qu'elle avait été obligée d'intégrer sous peine d'exclusion définitive du lycée, elle ne pouvait qu'admirer le vaste choix que pouvait offrir le magasin. Elle avait toujours aimé les chansons, le son des guitares, et une belle voix. Elle ne pouvait pas le nier. Venir ici lui rappelait tout ça, lui rappelait qu'il n'y avait pas que ce qu'on lui forçait à faire, dans la musique. C'était un bon point, un juste retour aux sources dont elle avait besoin aujourd'hui. Gillian ne chercha pas tout de suite son ami, préférant observer un peu tous les albums des gens qu'elle aimait. Elle ne prenait plus la peine d'acheter quoi que ce soit, ce qui pouvait paraître assez triste, mais elle s'en accomodait bien, jusqu'à ce qu'elle remette les pieds ici, les vieux disques l'appelant comme le chant des sirènes. Ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça de venir mettre son nez dans ce genre de magasins, elle risquait de ne pas tenir la route et d'acheter tout ce dont elle rêvait.

Détournant le regard pour essayer de ne céder à aucune tentation, Gillian chercha Declan des yeux, mais ne le trouva nulle part. La boutique n'étant pas immense, elle fronça des sourcils, se demandant où il pouvait bien être. Sûrement en train de vérifier les stocks, elle ne voyait que ça. Perplexe, elle se rendit au guichet, accostant un homme d'âge moyen.

"Excusez-moi ... Declan Dupree est-il dans les environs?"


Pendant une seconde, l'homme la regarda comme si elle avait perdu la tête, ou comme s'il n'y avait jamais eu de personne à ce nom là dans la boutique, puis lâcha la bombe qui commença à mettre Gillian hors d'elle. Il n'était pas là. Elle se déplaçait juste pour le voir, et il n'était pas là. Si ce n'était pas de la chance, elle ne s'y connaissait pas. Ce n'était pas vrai ... Alors qu'il lui aurait fallu seulement aller voir à côté de chez elle, elle avait dû traverser toute la ville ... Pour rien. Bien entendu, elle n'avait qu'à rentrer chez elle, et aller voir son voisin comme si de rien n'était, comme si elle n'avait pas fait le chemin pour rien, mais en réalité, Gillian était irritée. Non pas furieuse, comme on aurait pu le penser, mais grandement irritée. & ce n'était vraiment pas le moment de voir qui que ce soit, elle-même s'en rendait compte. Elle n'était pas le genre de filles à accuser le coup puis à se dire que de toute manière ce n'était pas grave. Non, elle était irritée, et le monde entier finirait par le savoir s'il lui adressait ne serait-ce qu'un mot.

Se retournant vers la sortie, pour rentrer chez elle, Gigi se figea soudain. La crème de la crème venait d'apparaître sur le pas de la porte, la cerise sur le gâteau: Rainbow Applebee, la seule personne au monde qu'elle ne voudrait pas croiser, et sûrement la personne qu'elle détestait le plus dans cette maudite ville. Pourquoi était-elle là, de toute manière? Pour voir Declan, bien entendu, pour quoi d'autres ? Elle lui collait au train comme une sangsue, elle le voyait bien. Tout comme elle refusait de s'avouer que Declan n'avait pas l'air de trouver cela désagréable, loin de là. Gillian soupira.

"Il ne manquait plus que ça ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Sam 22 Sep - 20:28

Il n'aura fallu que d'une seule caresse pour réveiller Rainbow ce samedi-là. Ouvrant les yeux après avoir laissé échapper un profond gémissement, la silhouette de sa soeur se dessina peu à peu. Encore embrumés en ce doux réveil, la petite hippie se les frotta énergiquement, afin de pouvoir jeter un regard plein d'amour à sa soeur. C'était en quelque sorte leur rituel du matin, ou plutôt du samedi matin, car en semaine les murs tremblaient sous le son de l'alarme de la lycéenne, passant en boucle les morceaux de ses groupes indies préférés. Billie Jean avait tout de la parfaite soeur oui, au point qu'elle aida sa cadette à relever sa grosse couverture. S'emmitoufler de la sorte était une habitude chez les Applebee, et s'extirper du lit n'en devenait que plus compliqué. « Allez marmotte, c'est le jour J » lui murmura à l'oreille sa drôle de colocataire avant de quitter la pièce, après avoir au préalable tirer les rideaux. A ces quelques mots, et à l'apparition de quelques rayons du soleil venu balayer la chambre de leur chaleureuse présence, la belle au bois dormant se sentit renaître. Aujourd'hui, c'était le jour J. Elle allait enfin faire le premier pas, une nouvelle fois, vers son disquaire favori. En effet, elle avait gagné en début de semaine deux tickets pour aller voir Vampire Weekend à Colombus, un groupe qui avait alimenté pas mal de discussions entre les jeunes gens, qui se cherchaient encore malgré leur radical et pourtant Ô combien romantique mise au point. Elle n'en aurait même jamais rêvé de meilleur.

Celle que l'on considérait comme étant une véritable petite boule d'énergie retrouva toutes ses caractéristiques dès qu'elle foula le sol de sa chambre. En nuisette, elle se précipita en bas, hurla quelques mots doux à sa soeur, sans même se douter que celle-ci était déjà partie au travail, et se goinfra en remplissant son estomac de céréales. Ayant cassé la totalité des bols, fait en poterie évidemment car on achetait pas ce que l'on pouvait faire soi-même, Rainbow n'eut aucun scrupule à ouvrir grand la bouche et à verser les céréales directement du paquet à la bouche. Personne n'était là pour témoigner de la scène de toute façon, alors à quoi bon s'inventer des manières d'aristocrates ? Le reste de la matinée se déroula si rapidement que les oiseaux eux-même se retrouvaient tout étourdis, à force de voir courir dans chaque recoin de l'appartement la petite rouquine, toujours en quête d'un élément afin de peaufiner son apparence. Elle avait bien envie d'arborer sa jupe arc-en-ciel aujourd'hui, avec son petit débardeur blanc symbolisant au mieux les quatre saisons, mais vu le trou béant qu'il contenait, elle devait refaire de la couture pour cacher ce défaut. Habituée de travailler sur les costumes de la chorale, l'affaire fut vite réglée. Un saut rapide dans la salle de bain afin de se débarbouiller le visage et la voilà prête. Prête à faire tourner une fois de plus la tête du joli garçon. Surtout que maintenant, elle savait qu'elle ne le rendait pas si indifférent que cela.

Le chemin vers le Gramophone fut toujours aussi agréable, du moins qu'un trajet pouvait paraître atroce pour la jeune femme, et même le voyage à Colombus en car avec le lycée était plutôt sympa. Heureuse d'à peu près tout, rien n'allait venir gâcher sa bonne humeur ni entâcher sa jovialité. Elle était même prête à distribuer des bisous à qui le souhaiterait, et cette pensée fit bien rire l'hippie, la contraignant à se tenir les côtés avant de laisser ses couleurs envahir le magasin. Debout en face de la porte d'entrée de la boutique, le sourire se dissipa aussitôt. Là, devant elle, se trouvait la fille qui lui arrivait de détester à de nombreux moments. Et même elle pouvait pousser son raisonnement plus loin: se trouvait devant elle l'unique obstacle qui la séparait vraiment de son Declan, celle dont le nom était à bannir dans toutes discussions si on ne voulait pas durcir l'atmosphère. Gillian O'Connor, dîte Gigi, était là, en chair et en os. Et au seul regard que Rainbow lui jetait, on pouvait déjà voir venir l'orage sur la ville de Lima.

« Gigi » se força à prononcer la rouquine une fois entrée à l'intérieur. Il ne fallait tout de même pas se méprendre: cette seule adresse était déjà pleine de retenu et parfumé d'un faux respect. Se doutant de la raison de la présence de la brune, sa camarade de chorale prit les devants. « T'es venu voir Declan ? Il est là ? » questionna alors la jolie chanteuse, se forçant à être courtoise, tout en se tordant le cou dans un mince espoir de visualiser la silhouette magique du plus bel employé de l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Dim 23 Sep - 15:38

Une mauvaise surprise en entraînait souvent une autre, c'était bien connu. Mais Gillian ne s'attendait pas à ce qu'elles se chevauchent avec une telle perfection, comme si quelque chose de divin avait subitement décidé qu'elle mériterait de passer la pire journée de toute sa vie. Bon, il y avait là quelque exagération, mais c'est exactement comme la jeune femme le ressentait, debout en plein milieu du Gramophone Record. D'abord, elle avait traversé tout Lima pour aller rendre visite à Declan, lui offrir à déjeuner, bref, le voir enfin, alors que cela faisait déjà quelques jours qu'ils ne s'étaient même pas croisés, ce qui n'était pas extrêmement courant dans leur quotidien. Arrivée sur place, bien entendu, il n'était pas là. A la pensée qu'elle aurait juste pu traverser son jardin pour le voir, son coeur se serra brièvement. Vous savez, ces jours où vous vous dites que si vous aviez fonctionné différemment, votre journée aurait pu être bien meilleure, et où vous regrettez une journée qui ne s'est jamais produite et qui ne se produira jamais ? Elle était en plein dedans. Tout aurait pu être si simple, mais non, ça ne l'était jamais, elle en était consciente. Elle trouverait sans doute un autre moment pour aller voir Declan, peut-être même l'après-midi même, si elle trouvait le courage de le faire. Vu de l'extérieur, on aurait pu trouver cela bizarre que Gillian soit si désemparée face à ce désagréable imprévu, mais en réalité, la raison en était plutôt simple et claire. Le fait est qu'elle avait passé la matinée à se préparer mentalement au fait qu'elle allait voir son meilleur ami, qu'elle avait du mal maintenant à considérer comme tel depuis qu'elle avait compris les sentiments qui la traversaient lorsqu'elle était en sa présence. Elle avait pris la force de ne pas se trahir, de ne rien dire qui pourrait entâcher leur amitié, parce que c'est comme cela qu'elle fonctionnait maintenant. Désemparée face à ses propres sentiments, il fallait qu'elle y fasse face seule, tâtant prudemment le terrain parfois lorsqu'elle sentait qu'elle le pouvait sans éveiller le moindre soupçon chez Declan. Car, aussi forte qu'elle pouvait l'être, Gillian ne supporterait pas un rejet de sa part, elle le savait. Les blessures du coeur étaient les plus dures à guérir, c'est ce qu'on lui avait toujours dit, et qu'elle n'avait encore jamais eu la malchance de vérifier. Mais elle se doutait de ce que ce serait, au cas où le Dupree ne répondait pas favorablement le jour où elle se déciderait à se lancer. Rien que le fait de le voir avec une autre fille, quelle qu'elle soit, la mettait dans une colère noire, lui donnait des envies de meurtre et la jalousie la dévorait. Elle avait mis longtemps à savoir pourquoi elle ressentait cela, pourquoi lui & pas ses autres amis. Parce qu'elle voulait que ce soit plus. Plus que son meilleur ami, que son ami d'enfance, que ce qu'ils étaient en ce moment. Cela ne lui suffisait plus, si tant est que ça lui ait déjà suffit.

& la seule personne qui aurait pu entraîner un refus de la part de Declan était la deuxième mauvaise surprise de la journée : Rainbow Applebee, qui venait de passer la porte de la boutique, semblant chercher quelqu'un aux alentours. Il ne fallait pas être sortie d'Harvard pour se douter de l'identité de celui qu'elle venait voir ici, et ça, en plus du fait que Declan était absent, finit de l'irriter. Ce n'était pas bon, pas bon du tout. Elle n'avait pas prévu que ça se passe comme cela, et tout ce qu'elle n'avait pas prévu n'était pas sensé se produire. La hippie la regardait maintenant sans doute comme elle même devait la regarder. De toute évidence, elle non plus n'était pas très heureuse de la voir ici, ce qui ne changeait pas beaucoup du lycée, où elles s'évitaient le plus possible, et quand ce n'était plus faisable, où la situation risquait toutes les secondes de virer au combat physique. Si vous vouliez du spectacle, essayez de les réunir dans la même pièce, vous ne serez pas déçus ... Un peu comme ici, l'irritation due à l'absence du jeune homme pour lesquels elles se battaient presque en plus.

" Rainbow. "


Le mot avait été prononcé de telle sorte qu'il ressemblait plus à une constatation amère qu'à une véritable salutation, ce qui lui convenait, en outre, plutôt bien. Elle ne voyait pour qu'elle raison, spécialement aujurd'hui, elle devrait faire semblant d'être agréable. Il ne fallait pas se voiler la face, au lycée déjà, Declan n'étant pas forcément dans les parages, l'atmosphère entre les deux filles, que ce soit en tant normal ou au sein des New Directions, était électrique. Alors là, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait faire l'hypocrite au point d'avoir une conversation posée avec la rousse.

La question que celle-ci lui posa aurait lui aurait d'ailleurs tiré un sourire, si seulement les circonstances n'avait pas été aussi dramatiques. Alors comme ça, elle avait une petite longueur d'avance sur Rainbow ? Voilà qui n'était pas plus mal, elle n'aurait pas aimé que le contraire se produise, et que Rainbow lui apprenne qu'elle était venue pour rien. Tandis qu'elle prenait un malin plaisir à se dire que c'était elle qui lui donnerait la mauvaise nouvelle.

" Tu crois vraiment que je serais là à discuter avec toi s'il avait été là? T'es venue le mauvais jour, comme c'est dommage! "


Gillian n'y pouvait rien, toute son irritation passait dans sa voix, la rendant encore plus cassante que d'ordinaire. Mais elle n'allait pas s'en plaindre, ce n'était pas comme si elle appréciait particulièrement la personne se trouvant en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Mer 17 Oct - 21:17

L'atmosphère semblait s'être considérablement durci au sein du magasin. Peut-être qu'avant l'entrée de la jeune femme très hippie sur les bords, l'endroit baignait dans une aura de prospérité musicale, mais à présent, on pouvait presque entendre les vinyles éclater lors du bref échange entre les deux demoiselles. Qu'elles ne s'appréciaient guère n'avait jamais été un secret pour personne. Rainbow avait beau être du genre à vouloir régler les problèmes de façons pacifiques, voire ne pas avoir de problème du tout, et rester aussi sereine qu'un moine bouddhiste, quand il s'agissait de la Gigi, elle gagnait en hostilité. Même au sein du Glee Club il arrivait qu'elles haussent la voix pour pas grand chose. Cette voix, ce visage, ce corps et cette attitude déplaisaient au plus haut point à la rouquine, qui se forçait déjà à cacher une légère grimace. Elle aurait voulu chercher des noises à Gigi et montrer combien elle pouvait se montrer forte avec son vocabulaire décapant, elle n'aurait pris la peine de grimacer intérieurement. Et ne serait-ce que pour l'image qu'elle renverrait d'elle elle s'efforça de rester courtoise: si Declan était dans les parages, sûr qu'il n'apprécierait pas de voir sa presque hypothétique petite amie se conduire comme une vraie racaille avec sa meilleure amie.

C'était d'ailleurs l'un des plus grands mystères de l'humanité, cette amitié entre lui et elle, pour ne pas dire ça. Comment un garçon aussi chaleureux, touchant et qui possédait la capacité de réchauffer votre coeur avec le moindre geste pouvait-il s'entendre aussi bien avec une vipère à la crinière de cheval ? Jamais elle ne le comprendra, le monde pouvait en être sûr. De plus, il fallait absolument éviter le sujet "Gigi" lorsqu'ils n'étaient que deux, car cela avait pour grave effet de transformer la charmante conversation romantique à un hiver glacial digne du plus célèbre des pôles polaires.
De toute façon, Declan n'était pas là, sinan il serait déjà venu briser la glace entre les deux. Rainbow ne put s'empêcher d'afficher un sourire amusé en imaginant cette scène: nul doute qu'il raccompagnerait l'affreuse brune au trottoir pour pouvoir passer le reste de la journée avec la jolie rouquine. Si seulement Gigi pouvait lire ses pensées .. Enfin, elle n'avait sans doute aucun besoin de le faire pour se montrer irritable. Sa remarque, que l'on devait qualifier de "bien placée" tout de même, fit son chemin jusqu'à l'égo de l'énergique choriste, qui répondit du tac au tac. « Nan, c'est vrai, excuse-moi, jamais tu parlerai musique avec moi comme il lui arrive souvent de le faire » fit-elle en se frayant un chemin pour entrer dans le magasin, sans prendre le temps de s'excuser.

Tout de même, bien qu'elle s'estimait ravie de son petit pique, l'envie d'en savoir réellement plus sur sa venue se faisait ressentir. Qu'avait-elle prévu de faire avec son Declan ? Cette question la taraudait depuis l'instant même qu'elle a vu sa rivale. Autant ne pas y aller avec des pincettes et se jeter à l'eau. « Au fait, t'avais prévu de faire quelque chose d'important avec Declan ? Car perso je comptais l'emmener manger » déclara Rainbow en posant des yeux très interrogateurs sur le petit minois de la brune qui lui faisait face. D'une autre façon, elle s'autoproclamait première quant à l'idée d'aller casser la croûte avec son prétendant, sans même penser que Gigi l'avait devancé sur n'importe lequel terrain, et quelque soit sa motivation, puisqu'arrivée en première.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Sam 20 Oct - 21:06

Gillian hésita un instant à partir du magasin de musique, sans attendre que la jeune femme en face d'elle daigne lui répondre. Elle aurait pu le faire, elle savait que Rainbow n'aurait pas essayé plus que cela de la retenir : elle ne la tenait pas non plus vraiment en haute estime, c'était le moins que l'on puisse dire. Aucune d'elle n'appréciait l'autre, et moins elles se voyaient, mieux c'était. Ce qui n'était pas vraiment bien tombé, puisqu'elles se retrouvaient trop souvent au sein de la même chorale, les New Directions. Mais fuir n'était pas vraiment dans les habitudes de la brune. Malgré le fait qu'elle pourrait parfois éviter les confrontations, elle préférait y faire face plutôt que de passer à côté. Avec la plupart des gens, ce n'était pas une attitude forcément hostile, juste un fait inconscient qui tendait à montrer qu'elle ne se laisserait pas faire. Quand il s'agissait de la hippie, tout cela se compliquait. Une envie de prouver qu'elle ne lui céderait aucune place, qu'elle ne se laisserait pas faire, qu'elle ne se laisserait surtout pas prendre Declan aussi facilement que Rainbow semblait le penser. Elle détestait Rainbow depuis qu'elle avait compris quels sentiments la tirait vers son meilleur ami, et où elle voulait en arriver. Elle ne l'aimait pas, ne l'avait sans doute jamais vraiment appréciée, et elle voulait lui montrer que quoi qu'elle tente de faire, Gillian serait toujours là pour contrer. Rester là, devant elle, le regard hautain, empli de mépris qu'elle jetait à la rousse sonnait comme un avertissement. L'une comme l'autre n'appréciait pas de voir celle qu'elles considéraient comme leur rivale s'approcher de trop près du garçon qu'elles convoitaient, et tous les pas que l'une pourrait gagner sur l'autre serait d'autant d'avance de gagner le cœur de Declan. Même si elle voyait cela comme une sorte de compétition, Gillian était blessée de voir à quel point Rainbow était proche de Declan. Bien entendu, elle l'était aussi, mais il ne connaissait pas les sentiments qu'elle avait à son égard, et à chaque fois qu'elle le voyait, elle ne pouvait s'empêcher de se demander quelle serait sa réaction si elle lui avouait enfin ce qu'elle ressentait. Toutes les questions qu'elle se posait étaient illustrées par la simple présence de Rainbow Applebee. C'est en partie pour cela qu'elle ne l'aimait pas, qu'elle ne l'aimerait jamais.

Comment pouvait-il s'intéresser à elle ? L'éternelle question qui restait sans réponse, et qui énervait énormément Gillian. Qu'avait la rousse de si particulier ? Elle n'était pas des plus jolies, ce que la mauvaise foi de la brune ne faisait qu'appuyer, et elle n'était pas spécialement intéressante ni intelligente. Alors pourquoi passait-il presque autant de temps avec elle qu'avec sa plus vieille amie ? Ca n'avait pas de sens, et elle en restait vexée. Le sourire qu'afficha momentanément Rainbow aussi. Elle ne voyait pas vraiment ce que tomber sur elle avait d'amusant. Elle devait sans doute être folle, voilà tout, il n'y avait que cela.

«  Il y a quelque chose de drôle qui m'aurait échappé ? »


Relevant un sourcil, pour montrer sa perplexité, elle changea tout de même de sujet, pour répondre, de manière plus sèche qu'elle ne l'aurait sans doute fait avec n'importe qui d'autre, à la question de Rainbow. Elle n'était pas là pour servir de stand d'informations à toutes les rousses qui passaient par là, il ne manquerait plus que ça. Malgré tout, la réponse de la hippie, qui ne tarda pas, la piqua. Elle savait très bien que Declan et elle passaient beaucoup de temps ensemble, elle n'avait pas besoin de se l'entendre dire encore une fois, ce n'était pas vraiment la peine...

« En vérité je me vois mal parler de quoi que ce soit avec toi. D'autant plus que tu n'étais pas vraiment le but de cette visite. »

Pour qui cette rousse se prenait-elle ? Comme si elle était la seule à parler avec Declan de quoi que ce soit. Ce n'était pas comme si Gillian n'avait jamais parlé de ce genre de choses avec le beau brun. Comme si elle avait le monopole de sa conversation. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait conseillé Declan sur ses morceaux qu'il aimait à lui montrer pour recevoir ses critiques. Elle était certaine qu'il ne faisait pas la même chose avec Rainbow. Qu'il le fasse aurait, somme toute, paru légèrement malsain, selon son point de vue, mais soit.

La réplique suivante de Rainbow lui tira un petit rire. C'était une blague ? Même si Declan avait été là, la situation aurait été drôle. Vu le laps de temps entre l'arrivée de Gigi et celle de Rainbow, il ne fait aucun doute que les deux jeunes gens n'auraient peut-être pas eu le temps de sortir de la boutique avant de voir arriver la "crinière en feu". & là, ça aurait été vraiment drôle... Enfin, façon de parler.

« Figure-toi que c'est ce que je voulais faire aussi... On devra reporter notre repas à trois à plus tard!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Ven 30 Nov - 18:23

Mais serait-ce un manque de self-control qui pousserait la petite brunette à quitter le magasin ? Probablement, et cette simple pensée suffisait déjà à faire rayonner Rainbow de plus bel. Le petit astre avait retrouvé toute sa splendeur, forte de sa constatation: Declan avait aussi bien snobé Rainbow que Gigi. Evidemment, la jolie rouquine devrait se sentir offensée de ce manque de loyauté venant de la part de celui qu'elle chérissait tendrement, mais à cet instant précis elle appréciait le fait d'être mise sur le même pied d'égalité que sa rivale. D'accord, elle aurait préféré être une trentaine de marche au-dessus d'elle sur l'escalier sentimental du beau garçon, mais elle ne se retrouvait pas au dessous d'elle non plus. Aujourd'hui et même tout de suite maintenant, elles jouaient à armes égales. Ce qui ne déplaisait pas tant à l'énergique jeune femme, pas le moindre du monde. Alors qu'elle redoutait déjà le départ de son adversaire, ce qu'elle n'espérait plus maintenant, une idée des plus folles vint se lotir dans les méninges de la hippie exubérante: et si elle profitait de ce moment afin de prendre connaissance de ce qui faisait d'elles des choix de gourmet pour le disquaire ? Ouais, et si elle apprenait à mieux situer le tempérament, les manières, les ambitions et surtout les qualités de Gillian, qu'elle espérait minimes ?

« Je t'intimide, c'est ça ? » envoya alors Rainbow en pleine face de son interlocutrice, espérant ainsi titiller les sangs de celle-ci. Cela l'inciterait peut-être à rester davantage et à lui faire véritablement face. A la parole, la hippie joignait la posture: elle poussa sur ses jambes afin de se grandir, montrant alors une haute opinion d'elle-même, chose qui devrait faire tiquer sa rivale, elle croisa les bras, pour se montrer plus déterminée et hautaine que jamais, et surtout, elle adopta le regard qui tuait. Autant dire qu'elle avait ridicule et qu'ainsi, elle ressemblait à ces actrices de soap opera qui n'avait que pour vrai jeu d'actrice la motivation de proférer des paroles idiotes dans le seul but de toucher leur cachet de fin d'épisode. Jouer des rôles, c'était toute la philosophie de la jeune Applebee. Aujourd'hui, elle allait se la jouer très .. angry. « Quelle musique préfères-tu ? » enchaîna-t-elle, commençant alors son observation, d'une manière si discrète que Gillian devrait déjà se douter de ce qui se tramait ici. Bien que Rainbow semblait complètement ne pas se soucier du collègue de son bien aimé, gardons tout de même une pensée pour lui, qui devait déjà maudire ces deux gonzesses de venir pourrir sa journée à coups de joutes verbales et de jalousies non dissimulées. Les clients devaient adorés .. Raison pour laquelle ils ne pénétraient pas dans l'enceinte du magasin. Le chiffre d'affaire allait ostensiblement être mauvais aujourd'hui ..

Si Declan aurait été présent pour voir ses deux principales concurrentes, pour sûr qu'il ne choisirait pas Rainbow. Elle avait l'air si superficielle, si peu elle-même que cette simple image d'une Rainbow erronée viendrait certainement lui retourner l'estomac. Gigi serait là pour le consoler. Evidemment, elle est toujours là pour le consoler. Rainbow aussi pourrait le consoler s'il prenait la peine de lui ouvrir son coeur, bien qu'il lui ait déjà rétorqué qu'il ne le faisait qu'à de très rares occasions et à un petit nombre restreint de personnes, dont Gigi faisait évidemment partie. Soudainement, la question posée un peu plus tôt avait perdu de sa saveur, pour la retrouver il aurait fallu que la jeune Applebee assène un coup de vinyle sur la tête de son interlocutrice, un vinyle correspond à son style favori, bien sûr. Au final, elle se résigna à ne pas transformer le Gramophone Record en champs de bataille et préféra changer radicalement sa question. « Pourquoi se confierait-il plus qu'à toi qu'à moi ? » Il. Même plus besoin d'amener un prénom dans la phrase afin de comprendre de qui elle faisait allusion. Elle continua cependant. « Je veux dire, je suis bien plus souriante que toi, j'aime les gens, j'agis toujours dans le bien des autres, je ne m'autodétruit pas, je suis bien élevée .. Qu'est-ce qui ferait qu'il se confie à une fille aussi morose et insociable que toi ? »Le ton était donné.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Ven 7 Déc - 18:11

Parfois, le comportement des gens pouvait s'avérer étonnant. Ils agissaient au contraire de ce que tout le monde aurait pensé d'eux, et on finissait par se demander qui il étaient vraiment, si on les connaissait vraiment. A ce moment précis, c'est exactement ce que Gillian pensait d'elle-même. En temps normal, elle serait partie, énervée, ne voulant pas se confronter une seconde de plus à la hippie qui lui volait petit à petit l'homme qu'elle aimait. En toute honnêteté, elle préférait souvent prendre la solution de facilité même si, elle l'avait montré à plusieurs reprises, elle n'avait pas peur plus que nécessaire de foncer dans le tas, quitte à se heurter à plus gros poisson qu'elle – et cette dernière qualification n'impliquait absolument pas Rainbow. Pourtant, elle restait là, à attendre, vraisemblablement, pour voir ce qui allait se passer. Réagissant à cette pensée, elle commença à se diriger vers la porte. Si elle restait, elle finirait par dire quelque chose qu'elle ne regrettait sans doute pas, mais qui risquait de blesser Declan, bien plus que de blesser la rousse, et ça, elle ne pouvait se le permettre. Elle faisait très peu de cas des gens qui l'entouraient : pour elle, ils n'étaient que des objets dont elle pouvait parfois se servir, cependant, quelques personnes, comme Sean et Declan, par exemple, étaient bien plus que cela. Eux avaient eu son respect et son affection. Et pour rien au monde elle ne risquerait d'entacher leur relation de la sorte, si elle pouvait l'éviter. Rien au monde mis à part le pic que lui lança la rousse, maintenant dans son dos. La brune se figea, peu certaine d'avoir bien entendu. Pensait-elle vraiment qu'elle pouvait l'intimider ? Elle ? Se retournant pour lui faire face, Gillian s'apprêta à lui répondre, avant de s'arrêter de nouveau, devant l'allure peu traditionnelle de la Applebee. Haussant un sourcil dédaigneux, elle eut un sourire ironique à l'attention de son adversaire, qui la regardait toujours d'un œil noir, postée de manière légèrement surjouée.

«  Tu crois franchement pouvoir me retenir de cette manière ? »


Bien entendu, ça marchait plutôt bien. Elle se demandait surtout ce que Rainbow lui voulait, maintenant qu'elle savait que son « prince charmant » n'était pas là. Les deux lycéennes n'étaient pas franchement du genre à s'offrir un café, alors pourquoi souhaiter qu'elle reste ? Elle, n'avait aucune envie de passer du temps avec elle, temps que Rainbow décrirait sans doute à Declan comme « volonté de se rapprocher de la meilleure amie » de celui auquel elle tenait devant le jeune homme, mais qui ressemblait plus à un combat de lionnes. Attendant de voir où ça allait la mener, Gillian resta debout, croisant les bras sous sa poitrine, pour montrer qu'elle n'avait pas l'intention de rester plantée là toute sa vie. Pourtant, la question qu'elle se vit recevoir la surprit. Qu'est-ce que la musique avait à voir là-dedans ? Bon … Ça, elle pouvait le deviner : Rainbow ne vivait que de cela, c'est pour ça que Gillian était obligée de la supporter dans le glee club, et c'est pour cela que la première chose venue à l'esprit de la blonde précédemment avait été qe « certes, ce n'était pas avec elle qu'elle parlerait musique ». Pour Gillian, c'était différent. Elle faisait de sa vie un but tout autre. C'est pourquoi elle soupira. Si la rousse voulait tester ses goûts pour savoir si elle avait des raisons de s'entendre avec Declan, elle n'avait décidément rien compris. Toutefois, elle répondit quand même.

«  C'est vraiment important pour toi ce genre de détails ? Tu espères quoi ? Que je te donne des références que tu n'aimes pas, pour que tu te confortes dans l'idée que j'ai moins de chances que toi ? Ouvre les yeux un peu. »
 


Agacée. Voilà ce qu'elle était. Elle méprisait cette fille, qui croyait tout connaître de tout le monde, qui pensait avoir le droit d'entrer dans sa vie, de lui prendre ce qu'elle aimait le plus, et de repartir, comme si elle n'existait pas. Elle méprisait cette fille qui ne pensait qu'à elle, alors qu'elle savait en faire tout autant. Avec peu de plaisir, et en levant les yeux au ciel, la O'Connor finit tout de même par lâcher quelques mots.

« Je préfère rien. La musique qui parle de quelque chose, ce n'est pas vraiment un genre, il paraît. De la musique intéressante, avec des auteurs qui ont des idées, voilà tout ce que j'aime. Ca peut aller de Anti-Flag à Marley en passant par Bob Dylan. »


Si elle voulait une réponse, peu importait la raison, elle l'avait eu, au moins. Rainbow croyait-elle vraiment pouvoir connaître « son ennemie », en lui posant des questions comme ça ? Plus le temps passait, plus Gillian était énervée. Enervée d'avoir été abandonnée par Declan, même s'il ne savait pas qu'elle comptait passer, énervée de devoir faire face à Applebee, énervée de tout. Gillian ne s'arrêtait sans doute jamais de l'être, de toute manière.Et la suite inévitable de la conversation, le sens caché de la question précédente, ne tardant pas à être mis sur le tapis, sa situation n'irait pas en s'arrangeant. A l'énoncé de toutes les prétendues qualités de Rainbow, Gillian s'autorisa un sourire sceptique.

« Suis-je bête, tu es donc la femme parfaite ?! »


Sans le vouloir plus que cela, Rainbow lui avait avoué quelque chose dont elle se doutait, mais qui n'avait jamais été réellement dit entre Declan & elle : il ne se confiait pas à la rousse. Ce qui ne fit que rendre Gillian un peu plus soulagée : elle était en avance sur son ennemie. Quelque part, elle la surpassait, et ça, c'était beau à entendre. Luttant pour ne pas faire transparaître son contentement, et y arrivant plutôt bien, elle rouvrit la bouche, son ton devenant un peu plus cassant.

« Peut-être que si tu faisais marcher le peu d'intelligence et de sens de l'observation que tu as, tu verrais qu'il me ressemble plus qu'il ne te ressemble, ce qui pourrait expliquer pas mal de choses. Notamment le fait que tu ne le comprendras jamais aussi bien que moi. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Dim 30 Déc - 13:04

La chaleur qu'avait l'habitude de dégager la jeune adolescente s'était retournée contre elle, si bien qu'elle devenait chaud bouillante de rage, un état qui lui était d'ordinaire étranger. Jalousie ou non, c'était plus vraiment la question maintenant, Gigi l'avait mise dans un état second et elle allait en payer les pots cassés. Qui allait croire que Rainbow était une adorable pacifiste maintenant ? Sûre que le collègue de leur très cher Declan ne la reverrait plus jamais de la même manière. Une bitch, un ours mal léché, une vieille dame, voilà à quoi pouvait ressembler Rainbow. Elle qui adorait la comédie et le théâtre, elle ne savait si elle devait se complaire dans ce rôle ou alors abandonner, poser ses piques aux pieds de sa rivale et tourner les talons. Il fallait dire qu'elle n'y avait pas été de main morte, de quoi mettre en dépression une fille vraiment fragile. Et Gillian n'avait rien d'une fille fragile et c'était encore plus embêtant car elle trouvait de quoi redire, de quoi rembarrer la Angry Rainbow, de quoi se défendre en somme.

Néanmoins la jeune Applebee ne courba en aucune manière l'échine. Si aujourd'hui elle était biatch, car amoureuse et passionée, alors elle serait biatch jusqu'à l'extrême, même si cela devait signifier éclater un vieux disque d'un boys band peut apprécier sur le crâne de son adversaire. Confiante dans son nouveau rôle, elle écouta d'un air intéressée les réponses de Gigi quant à ses goûts musicaux. Elle aurait voulu crier "Victoire" mais elle ne savait qu'en penser. Certes, Bob Marley, Dylan et autres musiciens de ce style, les Applebee y plongeaient dès leur naissance avec ces safaris dans les quatre coins du pays et ces soirées feux de camp qui s'organisaient plus d'une fois dans l'année. Néanmoins, elle ne devait pas se laisser adoucir par les goûts de la brunette, même si cela aurait pu détendre un peu plus l'atmosphère. En temps réel, même avec une fille qu'elle aurait peu apprécié, elle aurait abordé la discussion sous un tout nouvel angle, se serait mise à sauter de joie en proposant à la personne d'aller écouter un peu tous ces morceaux. Mais avec Gillian, il en était hors de question: elle saurait dans quel univers habiterait la jeune femme et aurait pu critiquer son intérieur. Enfin, la question n'était pas Gillian-Rainbow mais plutôt Gillian-Declan, et ça, la principale intéressée ne l'avait pas oublié car déjà elle se mit à défendre son intérêt pour le jeune homme. Waow. Entendre ça comme ça, ça avait de quoi briser un coeur. Si Rainbow n'avait pas arborer ce sourire, certes très peu sincère, elle aurait pu y laisser une mine déconfite apparaître. Elle ne le comprendrait jamais aussi que lui certes, mais ça ne devait en aucun cas signifier qu'elle ne pouvait pas sortir avec .. si ?

A court d'arguments, la lycéenne se trouvait bien bête. Les bras ballant le long du corps, la lèvre pincée, le regard soutenant celui de Gillian, nulle doute qu'elle était blessée. Et nul doute qu'elle l'aurait pris dans la figure ce disque de boysband la Gillian. Néanmoins, il ne fallait pas céder ces pulsions meurtrières, pas tout de suite en tout cas. Son seul argument en sa faveur fut des plus réduits, mais à y penser, il n'était pas si mauvais que ça. « C'est bien alors, tu feras une parfaite oreille, en tant qu'amie » déclara simplement la rouquine, en insistant bien sur le dernier mot. Gillian ne pourrait jamais être rien d'autre qu'une amie, Rainbow en était persuadée, Declan l'avait déjà évoqué ce point-là. Elle pouvait donc se raccrocher à ces paroles-ci, nan ?
Tout était dit pour Rainbow, mais cela ne suffirait pas pour calmer les tensions. Ce n'était pas à elles de régler ces histoires, elles en étaient incapables, mais à Declan lui-même. A ce moment-là, elle ne savait plus ce qu'elle faisait, si c'était un sentiment de perte mêlé à celui de désespoir qui la faisait agir de la sorte. Mais elle balaya d'un revers de la main les CD qui étaient empilés là qui frappèrent contre les jambes de l'horrible Gigi avant de retomber sur le sol. Elle ne l'avait pas frappé, elle était pacifiste après tout, mais cette action digne d'un enfant de 10 ans suffisait amplement à combler son envie de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Jeu 17 Jan - 11:51

La répartie de Gillian était quelque chose dont elle pouvait, objectivement, être fière. Savoir quoi répondre, au moment où elle devait y répondre, c'était, pour elle, devenu un sport. Mais là, la conversation la concernait plus qu'elle n'aurait aimé, et si pour le moment, elle trouvait quoi dire, elle savait que ça ne durerait pas. Rainbow arriverait, d'une façon ou d'une autre, à la blesser, et elle serait obligée de se taire. & se taire, c'était la pire chose qui pouvait lui arriver. Ne plus rien avoir à dire par les mots signifiait forcément devoir trouver un autre moyen de s'exprimer. Seul hic ? Le lieu de travail de Declan n'était pas forcément le meilleur endroit pour cela. Si elles devaient se battre, mieux valait, pour l'une comme pour l'autre, que cela n'arrive pas facilement à ses oreilles, et le petit doigt de Gillian lui disait que malgré toute la sympathie qu'avait pu ressentir le collègue de celui pour qui elles se battaient à son égard, il ne résidait en lui qu'une haine profonde des lycéennes, ce qui ne manquerait pas d'arriver jusqu'au Dupree. & ce ne serait pas beau à voir, ni pour la rousse, ni pour la brune. Et reculer en même temps que son ennemie n'était pas vraiment dans les plans de la O'Connor. Un sourire se dessina sur le visage de la jeune fille quand elle comprit que malgré ses débats intérieurs, ses répliques faisaient mouche, faisant presque pâlir la hippie de rage. Bon, elle exagérait peut-être un petit peu, mais pour Gillian, c'était une victoire qu'elle voulait savourer. Non pas qu'elle aimât particulièrement faire souffrir la Applebee mais … Si, cette fois, elle pouvait bien l'avouer, elle voulait la voir à terre. A terre pour penser une seule seconde lui voler l'homme qu'elle aimait, et qui était depuis des années le seul sur qui elle avait véritablement pu compter. A terre pour penser à la chercher après cela, alors que la victime, c'était elle, dans cette histoire. Comment la rousse pouvait-elle penser une seule seconde qu'elle avait le droit de la provoquer, qu'elle avait une raison de le faire ? Elle aurait tellement voulu décharger toute la haine qu'elle emmagasinait en elle, tellement … Mais à quoi cela servirait-il ? Sincèrement ? A part énerver Declan au point qu'il décide de les abandonner toutes les deux ? & pour Gillian, une vie sans Declan semblait impossible, impensable …

La réplique satisfaite de Rainbow la fit grincer des dents. Que pouvait-elle répondre à cela ? Elle aurait pu, bien entendu, mais n'était-ce pas là la peur qu'elle gardait enfouie au fond d'elle depuis qu'elle avait compris que quelque chose se passait entre la New Direction et le disquaire ? Et si Declan ne voyait jamais en elle ce qu'il verrait peut-être un jour chez la rousse ? Elle ne pourrait pas le supporter, voilà quelque chose de certain, elle ne pourrait pas. Ce jour-là, elle perdrait l'homme qu'elle aimait. Ce jour-là, ce serait la fin. Perdant momentanément son sens de la répartie pourtant si cher à ses eux, Gillian eut l'impression qu'elle perdait toute crédibilité. Les mots lui venaient, mais elle ne les sortait pas. Si mauvaise foi elle avait, mauvaise foi n'allait pas jusqu'à répondre d'un ton assuré ce qu'elle ne savait assurément pas. Pour se rassurer, Gillian se dit qu'au moins elle avait quelque chose de plus que la fille qui lui faisait face. Elle, avait le droit aux confidences de Declan, était autorisée à l'aider lorsqu'il avait besoin d'aide, à commenter lorsqu'il avait besoin d'avis ... Elle non. Elle n'en avait pas l'occasion et ne l'aurait pas de sitôt.

Bien qu'elle reprit un peu d'assurance, son incertitude dorénavant masquée par un sourire narquois, la pile de disques qui trônait à leur côté se fracassa sur le sol, touchant Gillian de plein fouet, au niveau des mollets. Haussant un sourcil de surprise, la brune sentit la haine revenir en force. Si elle voulait se la jouer comme cela, elle jouerait, et tant pis pour les conséquences. Elle n'était pas du genre à se retenir bien longtemps, elle en était incapable. Malheureusement.

« Sérieusement? »


Dans la tête de Gillian, différent scénario s'offrirent à elle. Tout d'abord, elle imagina attraper Rainbow par les cheveux, pour la placarder contre la pile de disques. Trop violent. Ensuite, elle se vit empoigner quelques singles pour les envoyer en force contre la hippie, comme des boules de feu dans un roman d'heroic fantasy. Trop risqué pour sa crédibilité si elle se loupait. Tiraillée, elle finit par attraper le premier objet qui lui venait à la main, et le lança sur la jeune femme, plus pour répondre à sa rage que pour réellement la faire souffrir, bien que l'envie ne manquait pas.

« T'es quand même sacrément tarée! Tu crois que c'est en agressant la personne à qui il tient le plus que tu vas réussir à avoir son coeur? Bonne chance chérie! »


Reprenant ses esprits, un instant assombris par sa colère visant la jeune femme, elle observa le casque par terre, celui-là même qu'elle avait envoyé sur la rousse. Finalement, même si elle ne se l'avouerait pas, elles n'étaient pas mieux l'une et l'autre, pour en arriver à de tels comportements enfantins. L'amour rendait-il vraiment si idiot, ou seulement l'amour que l'on devait conquérir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Jeu 31 Jan - 22:59

Telle une enfant fière de sa bêtise, Rainbow arborait un sourire provocateur, dévisageant sa rivale sans dissimuler sa satisfaction. Si elle était si droite, si franche et si adulte, alors elle ne répondrait en aucune façon à la provocation enfantine de la jolie rousse. Ah bah oui, Gillian était parfaite pour Declan apparemment, donc elle ne pourrait se laisser aller à ses premières pulsions, si ? Sauf si elle adopte son attitude que Rainbow avait toujours qualifié de "caillera", bien qu'elle avait toujours du cran à cette fille-là. Faut dire qu'elle avait fait avoir des sueurs froides au Principal Figgins donc elle méritait d'une certaine manière le respect, surtout que els actions coups de poing, Rainbow en était amoureuse. Elle se rappelait d'ailleurs de la fois où elle s'était menottée à un arbre menacé de déracinement, afin d'agrandir un sentier de parc qui serait capable d'y faire rouler sans trop bosse des poussettes. Inutile de dire qu'elle avait été vu comme la bête de foire de l'été et qu'elle était passée aux informations locales, les journalistes s'interrogeant sur l'existence d'une éducation et d'un suivi parental derrière. Enfin, Declan l'avait vu lui, et cela l'avait beaucoup amusé. Et dans sa vie, il y avait deux casses-cou .. une de trop ..

ZBAFF. Voilà le bruit sourd que provoqua l'assaut de la brunasse. Une brunasse qui ne manquait pas de cran pour oser s'attaquer à Rainbow. Alors qu'elle se préparait à lui sauter dessus et à lui mordre l'épaule, elle se ravisa au dernier moment et resta stoïque, même si elle aurait bien aimé se passer la main sur la partie attaquée de son corps, pour calmer la brûleur d'après coup. Mais une toute autre idée lui vint: titiller sa nouvelle ennemie. Sa némésis. Son ennemie jurée. Et quoi de mieux qu'un ricanement pour commencer ? « Mouahaha, tu viens de prouver que tu n'étais pas une adulte responsable ! Ça fait quoi d'être victime de sa propre bêtise ? » défia Rainbow en se tenant les côtes, se montrant si hilare qu'elle en serait tombée à la renverse. Et avant même que la Gillian ne réplique que Rainbow en faisait tout autant, ou alors qu'elle la tacle avec un de ses piques bien pointus, elle reprit la parole pour la prévenir .. « Moi en tout cas, je m'en fiche, et des CDs, tu vas en manger ! » articula-t-elle férocement en attrapant deux disques qu'elle lança telles des étoiles de ninja sur sa rivale .. Des CDs qui continuèrent leur route pour aller s'éclater contre le mur en face d'elle. Loin de perdre la face, et en deux-trois mouvements elle se souvint de ses quelques cours de Tai-Chi et prit une posture d'attaque très sophistiquée en criant un "HIYA !" des plus menaçants. Gillian savait à quoi elle allait se frotter. La ninja n'attendait plus que l'autre guerrière ne fasse ne serait qu'un pas en avant afin de lui envoyer son pied dans les côtes.

Elle ne faisait pas les choses à moitié la Rainbow, il fallait l'avouer. Surtout qu'elle se donnait en spectacle dans la boutique où travaillait l'élu de son coeur, où se trouvait certainement son patron, celui même qui regardait catastrophé les deux filles. Il allait tout raconter à Declan, c'était certain, et il allait même très certainement envenimer encore plus les choses en déformant ce combat qui était loin d'être celui de deux Titans mais plutôt de deux enfants se battant pour un bonbon .. Un bonbon d'une importance capital car unique en son genre. Cet effet que Declan produisait était destructeur et peu d'hommes ne pourraient s'en vanter ! Même si après cela, il allait certainement tourner le dos à l'une des filles, si ce n'est pas les deux d'ailleurs .. Au moins il aura fait un choix .. Et cela sera un moment fort croustillant à raconter à ses petits enfants, des petits enfants qui seront très certainement blonds aux reflets roux, inutile de le préciser !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   Mar 26 Fév - 1:33

Si Gillian avait pu remonter dans le temps, à ce moment précis, elle aurait sûrement décidé de reporter le déjeuner avec Declan, et ne serait jamais rentrée dans la boutique. Si elle avait pu remonter le temps, de toute manière, de une, elle ne serait pas encore là, à lancer des casques audio sur son ennemie de toujours, mais sans aucun doute en train de sonner chez le brun pour lui apporter un sandwich. Au lieu de quoi, elle regardait la rouquine la taquiner, serrant les poings. Elle était idiote, c'était un fait, mais sur ce point là, elle avait raison. Elle s'était emportée, se montrant indigne d'elle-même, avait prouvé qu'elle pouvait réagir comme une stupide … Lycéenne. Mais au fond, c'était ce qu'elle était, et elle ne le changerait pas, du moins pas immédiatement. Et aujourd'hui, elle en avait marre des faux semblants, marre de devoir faire attention de ne pas parler mal de Rainbow, marre de devoir faire comme si elle acceptait le fait qu'elle tourne autour d'un territoire déjà conquis, ou en phase de l'être, marre qu'elle tente de s'approprier la personne qui comptait le plus pour elle. Elle en avait marre, et ce n'est pas elle qui allait payer les pots cassés, oh ça non !

La brune avait prouvé, maintes fois, qu'elle était totalement capable de se défendre, ou d'attaquer quiconque lui faisait du tort à elle, ou à ses amis. Elle avait sauvé Louise comme cela des griffes de lycéens en manque de bouc émissaire, et avait mené à bien beaucoup de manifestations, ne serait-ce que lorsqu'elle arrivait à contenir des écolos un peu trop engagés. Toutefois, elle faillit abandonner lorsqu'elle remarqua la pause ridicule que prenait la hippie, ne lui laissant pas en placer une. La première pensée sensée de la journée qui lui vint fut qu'elle avait sûrement regardé trop de films de kung-fu à la télévision et que ces visionnages lui montaient gravement à la tête, l'atteignant au fin fond de son cerveau.

« Sérieusement ? Tu comptes faire quoi là, Bruce Lee ? »


Malheureusement, son ton ironique ne masquait en aucun cas l'énervement qui pointait de manière dangereuse dans sa voix. Elle n'était pas prête de pardonner l'affront que les Cds écrasés contre le mur avait provoqué. Et la rousse allait payer, quel qu'en soit le moyen. Abandonnant l'idée de lui sauter à la gorge pour l'étrangler purement et simplement, pour ne pas se retrouver par terre, si jamais elle n'était pas seulement une grande fan de Jackie Chan, Gillian opta pour l'option « Se jeter sur la gauche pour attraper le manche d'une guitare à mille dollars, et essayer de fracasser le bras de son ennemi jurer avec ». Toutefois, elle ne vit pas si elle avait atteint son but, étant projetée en avant par l'élan. Elle sentit une douleur intense au niveau de l'estomac, signe que les guitares n'étaient peut-être pas les meilleures en guise de bouclier, que ce soit contre les cibles mouvantes, ou contre les étagères des magasins.

La O'Connor savait qu'elles allaient trop loin, toutes les deux. Pas seulement par rapport à Declan, à qui elles auraient toutefois à rendre un sérieux compte, mais aussi par rapport au magasin : si l'on estimait qu'elle n'abîmait pas trop l'instrument, rien que le prix du casque et des Cds explosés risqueraient de leur revenir cher en réparation. Mais pour le moment, elle n'en avait que faire. Quitte à briser complètement sa relation avec Declan, autant que celle qui avait voulu la guerre la reçoive en pleine figure, et que ça lui fasse mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Angry girls.   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Angry girls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-