Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Un accident ? Je ne crois pas non ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Un accident ? Je ne crois pas non ...   Sam 29 Sep - 17:45


Phoenix Peterson & Vivaldine S. Fawkes



05 - Un accident ? Je ne crois pas non ...



Son petit sac en laine beige à l'épaule la belle brune défilait dans les couloirs en accélérant le pas, elle n'était poursuivie de personne, la lycéenne était juste en retard pour son cours d'algèbre ! Il était d'un tel ennui que lorsque cette dernière avait prit ses affaires de la matière dans son casier, qu'elle prit le temps de refermer la porte métallique et de trainer les pieds lorsque la sonnerie se faisait entendre. Phoenix était épuisée, lessivée et n'allait pas faire long feu lorsque son cours allait débuter ! Elle voulait passer sous toutes les tortures les plus atroces, mais ne pas aller résoudre des problèmes, au moins ça avait le mérite d'être plus divertissant que les mathématiques se disait-elle. Un long soupire, de ses bottes en fausses fourrures, elle arriva devant la porte du cours qui lui semblait à l'instant la chose la plus ennuyant du monde. Bien sur, c'était surement la fatigue qui parlait, elle n'était pas très énergique cause à une très mauvaise nuit de sommeille ! Ou bien pour tout dire à une nuit totalement blanche, alors l'humeur joyeuse de la petite élève modèle n'était pas présente en ce jour ensoleillé à Lima. Phoenix n'avait même pas la force de toquer à la porte, mais elle se concentra pour pouvoir frapper deux fois et rentrer dans la pièce. Les yeux ébahis des élèves en voyant une de leur camarade en retard désespérait du plus au point la belle brune … Elle avait pourtant réussie à s'habiller correctement, du moins elle le croyait ! Baissant son menton pour voir sa tenue elle s'assura que tout allait bien, il n'y avait aucun problème, du moins pour l'instant. Le professeur d'algèbre se dirigea vers la jeune femme, cette dernière secoua la tête histoire de pouvoir bien lui parler et ne pas balbutier des mots en l'air à cause de sa fatigue ! L'adulte en face d'elle lui demanda des explications pour son retard, tout ce que la lycéenne avait trouvée pour lui répondre était que son casier s'était bloqué et qu'elle avait eue du mal à le refermer correctement.

La petite sonnette dans sa tête ne s'arrêtait pas de retentir, un bruit infernal qui heureusement pour elle l'empêchait de tomber dans les bras de Morphée ! Elle partie s'installer sur un siège au fond de la classe, posant son sac à ses pieds, Phoenix prit son crane entre ses deux mains et se malaxa les tempes espérant que sa douleur allait en s'en aller. L'heure se fit longue ainsi qu'interminable, elle nota avec beaucoup de mal la leçon que le professeur avait prit soin d'écrire au tableau.
Après une lutte acharnée contre le temps, le son agaçant annonçant la fin du cours retentit, les élèves se dépêchaient de ranger leurs affaires tandis que Phoenix elle, était de deux de tension, dans les vapes. On la regardait bizarrement, elle ne s'était pas shootée à la drogue ou tout ce que vous pouvez croire, juste un énorme manque de sommeil accompagné de l'atroce chaleur qui résidait dans le corps de la jolie brunette. On l'aida avec gentillesse à rassembler ses cahiers scolaires et à les ranger, par un mouvement de tête accompagné d'un sourire, elle leur assura qu'elle s'en sortirait à partir de maintenant. Ainsi en sortant de la salle, elle était déterminée à quitter l'établissement scolaire lorsque qu'un liquide glacé vint se déposer à la hauteur de sa gorge voir de son menton … Saveur myrtille … Une colère immense vint se déposer en elle ainsi que le fait qu'elle soit terrifiée par la froideur du soda. Elle analysait la fille responsable de l'accident, une cheerleaders en plus ! Les gens autour d'elle rigolaient en pensant que cet acte était volontaire comme le pensait Phoenix.

« - Mais t'es tarée ! Pourquoi tu as fait ça ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Un accident ? Je ne crois pas non ...   Dim 30 Sep - 12:50

Impartiale. Voilà un mot qui désignait tout à fait la loi qui régnait au lycée McKinley. C’était bien simple, tout le monde avait son étiquette, tout le monde devait agir en fonction de son étiquette et si par le plus grand des malheur on se soustrayait à ses obligations en refusant de rentrer dans sa petite case : on se chargeait de vous régler votre compte. Le plus fréquemment, c’était d’une façon assez salissante. C’était à ça que ressemblaient les rêvasseries de Vivaldine Fawkes en cours d’anglais. Ce n’était pas vraiment son genre, de ne pas être attentive en classe, tous ses professeurs sans exception l’avaient qualifiée d’élève sérieuse aux résultats très bons dans l’ensemble. Pourtant, ce jour-là, ce n’était pas par la leçon que son esprit était accaparé, mais par toutes les histoires créées par cette pseudo-hiérarchie lycéenne. Depuis le début de cette année elle avait compris de nombreuses choses sur le mécanisme de la micro-société que formait McKinley High et son espoir le plus fou était que la vraie vie ne ressemble pas à ça… parce que c’était vraiment effrayant.
Di était une Cheerio. Cela signifiait donc qu’elle était en haut de l’échelle sociale, que si elle voulait, elle claquait des doigts et obtenait tout ce qu’elle désirait, que si son bon vouloir était d’anéantir la réputation d’un lycéen lambda, tous se plieraient à ses ordres et traiteraient le sujet X comme un paria. Et bien non. Ça ne marchait pas comme cela. Nouvelle venue dans l’équipe des cheerios, plutôt jolie, plutôt gentille, plutôt prude, Di ne remplissait aucun des critères qui faisaient d’elle une meneuse de claque. Elle ne mettait pas son uniforme dans les couloirs, laissant ses cheveux détachés et regardant par terre au lieu d’arborer un port de tête hautain, sympathisant avec les membres du glee club, tombant amoureuse du président du club de chasteté dont elle faisait partie… Bref, ce comportement ne plut pas à son équipe qui, dès le deuxième jour, l’accueillit à coup de slushy framboise. Si jusqu’alors Di avait été cette élève transparente et insignifiante, elle n’avait jamais été impopulaire, elle avait évité la lumière comme la peste… tout cela pour quoi ? Pour tenter de réaliser ses rêves et d’entrer à la fac grâce à une bourse d’étude. C’était pour cela qu’elle restait sans rien dire, essayant de faire de son maximum pour satisfaire la coach Evans à l’entrainement, aucune peste ne pourrait lui ôter ses espoirs futurs.

La jeune fille prit conscience qu’elle n’avait pratiquement rien suivit du cours quand le bruit strident de la cloche se fit entendre et la tira de ses pensées. Sans grand entrain, elle ramassa ses affaires et les rangea précautionneusement dans son sac. Entre sa leçon d’anglais et son entrainement de l’équipe elle avait une heure de libre pendant laquelle elle n’avait strictement rien à faire ni personne avec qui trainer. Bien souvent, elle se contentait de s’assoir dans un coin du lycée ou dehors au soleil et de s’avancer pour ses devoirs. Mais lorsqu’elle jeta un coup d’œil par la fenêtre, elle vit avec une petite pointe de tristesse que le soleil brillant du matin avait disparu, masqué par d’épais nuages gris. Pas de doute, il allait pleuvoir de façon imminente, pas moyen de sortir.
Il lui restait donc la première solution. Longeant un couloir blindé de lycéens pressés, l’attention de Di fut attirée par de drôle de machines colorés. Au fond de la cafétéria, les machines à glace pillées tournaient sagement. Qui avait donc eu cette idée d’installer ce genre de truc dans un lycée de seconde zone ? Pire, qui avait pris la décision de les laisser après que les femmes de ménages se soient plaintes des sols collants après les méfaits des populaires ? Peu importait, mais Di réalisa soudain que si souvent les slushy maculaient les visages de pauvres victimes, jamais elle n’avait vu personne en boire un. Quitte à déplaire, autant le faire jusqu’au bout ! songea la jeune fille en s’approchant, sa petite monnaie à la main. Elle laissa tomber sa pièce dans la machine qui lui sorti le grand jeu : un gobelet rouge, de la glace pillée violette et une paille. Bon sang ce qu’il doit y avoir comme saletés dans ce truc ! soupira-t-elle en lorgnant sur la couleur flashy de la boisson. Néanmoins elle s’en saisit et sortit du réfectoire en la sirotant.

Elle se dirigeait vers son casier quand quelqu’un la heurta violement d’un coup d’épaule. Sous le choc, le gobelet s’échappa de sa main et son contenu alla trouver le responsable de l’accident. La responsable. C’était une jeune fille brune que Vivaldine avait déjà vu, sans doute une choriste du glee-club. « Oh mon dieu. » balbutia Di, interdite, regardant les dégâts que sa boisson avait causée sur le pull de… Phoenix ? Oui, il lui semblait que c’était son nom. Phoenix, donc, constatant à son tour l’étendue des désastres la dévisagea furieusement. Di, quant à elle était tellement confuse qu’elle n’arrivait pas à prononcer un mot. Autour d’elles, les élèves passaient et riaient pour la plupart. Di porta ses mains à sa bouche, choquée et ne savant que faire. « Je… oh mon dieu… je suis vraiment, vraiment désolée. Je… » Bon, d’un autre côté ce n’était pas complètement sa faute, c’était Phoenix qui l’avait bousculée dans sa précipitation mais quand même ! « Je suis vraiment désolée et… et vraiment… vraiment trop maladroite ! » Elle se maudit un instant de ne pas arriver à décocher une phrase sans bégayer. Elle fera les yeux et pris une grande inspiration avant de continuer : « Crois-moi c’était un accident. C’est vraiment la panique dans les couloirs à cette heure-ci ! Quelle idée de venir boire ce truc dans les parages ! Et puis personne ne regarde devant soi… tu m’es rentrée dedans et je… je suis vraiment désolée. »
Revenir en haut Aller en bas
 

05. Un accident ? Je ne crois pas non ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-