Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Girls can make a difference

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 05. Girls can make a difference   Dim 30 Sep - 12:21

Un rapide coup d'oeil dans la chambre, et déjà la satisfaction de la voir redécorée gagna la jeune Halloway. Récemment revenue de son stage à l'Université du Colorado, elle regagnait aujourd'hui cette vie qu'elle avait mise entre parenthèses le temps de quelques semaines. Souffler loin de Lima lui avait fait le plus grand bien, et maintenant, elle n'était plus terrifiée à la seule idée de se retrouver seule dans son appartement. Sans sa mère ni sa soeur. Sans Robbie. Sans personne en fait. Le redécorer avait permis à la jeune femme de se recréer un univers, et ce n'était pas un hasard si les couleurs rappelaient le soleil chaud des régions qui baignaient dans les rayons de l'astre de feu: elle ne voulait voir que du positif dans sa vie, quoi de plus positif qu'une peinture chaude agissant sur le moral de la locataire ? On voyait bien qu'une choriste et scientifique vivait dans ce petit appartement, tout était signé Hallie Halloway presque, du sol jusqu'au plafond. Un piano un peu plus majestueux que le précédent trônait maintenant entre deux plantes suspendues dont les extrémités touchaient le sol, des photos d'elle, de sa famille et de ses amis avaient élu domicile sur les murs du salon et de la cuisine. On se surprenait même à voir une photo de camping où on pouvait voir Savannah, Ryder, Hallie et Robbie, chacun dans les bras de son ex-moitié. Cela ne faisait même plus mal à présent, la petite avait bien grandi. Le meilleur des makeover était certainement celui que l'on faisait à son intérieur matériel, car l'intérieur humain allait se superposer au premier. La jeune femme respirait la santé et la bonne humeur, et l'excitation prenait peu à peu le contrôle de son corps: l'appel de la musique.

Puisque les Awesome Voices aussi avait subi un grand changement. D'abord Bryan était parti et avait légué sa place à une mystérieuse femme qu'Hallie n'avait pas encore rencontré mais à laquelle elle plaçait tous ses espoirs de devenir enfin une choriste comme les autres. Et puis une meilleure harmonie semblait régner dans la chorale, c'était déjà ça. Fermant à double tour son verrou, la jeune biologiste arbora le plus beau des sourires lorsqu'elle mit les pieds sur le trottoir, le visage éclairé par les rayons chaud du soleil. Et comme dans les belles comédies musicales pour adolescents, elle se mit à chanter, tournant autour d'un poteau électrique dès qu'elle en voyait un, se couchant sur le toit d'une voiture, gambadant dans le parc, en direction du quartier général de la chorale.

We all get lonely days
Get stuck in a phase
I can see the sun is shining bright right on through the haze
I complain to say
Is this really my life
Now that I'm over you, and I'm sober too
I can finally feel alive
But I won't give you my heart, cause it don't break twice
Just to let you know, let you know
And if you play the part, and play it real nice
Baby I'll let go, I'll let go

I'm sure you'll tell me anything under the sun
Like how you think I'm special and the only one
Cause normally I'll probably just get up and run
But you looking so damn good to me under the sun
Under the
sun....

Un homme jouait de la guitare, elle lui lâcha un billet de vingt dollar, et en écoutant la jolie blonde, il se mit sur le même tempo, l'accompagnant alors sur le sentier et mettant en musique chacune de ses paroles tout le long du trajet. La musique n'était plus que dans sa tête donc maintenant.

Are we on the same page? Don't need to play
All these games just to get a little feel of sunshine on my face
And I got paid, today, is this really my life
Now that I'm over you, and I'm sober too
I can finally feel alive
But I won't give you my heart, cause it don't break twice
Just to let you know, let you know
And if you play the part, and play it real nice
Baby I'll let go, I'll let
go

Ils croisèrent sur leur chemin un groupe de danseurs qui vinrent se joindre à eux. Hallie recopia les mouvements de ces amateurs tout en laissant sa voix harmoniser la guitare et leur pas de danse. Au final, ils dansèrent tous au même rythme, en coordinant leurs mouvements, pour leur plus grand plaisir. Il faisait chaud, il faisait bon.

I'm sure you'll tell me anything under the sun
Like how you think I'm special and the only one
Cause normally I'll probably just get up and run
But you looking so damn good to me under the
sun

Puis au final Hallie se retrouva sur scène, derrière son piano, frappant chaque touche de son enthousiasme, et chantant librement comme jamais auparavant. Il n'y avait personne de toute façon, personne pour l'arrêter de jouer, de chanter et de danser, car la belle lâcher son instrument pour tournoyer sur la scène, le reste de la musique étant projeté par les enceintes.

Well do you get, do you get what I need, na na na
Could you show me something that I want to see, na na na
And maybe you can get underneath, na na na
If you watch the sun go down on me, na na na
Go down on me!

I'm sure you'll tell me anything under the sun
Like how you think I'm special and the only one
Cause normally I'll probably just get up and run
But you looking so damn good to me under the
sun

Elle maintint sa dernière pose, puis lâcha. Elle prit une longue respiration et s'autorisa quelques gorgées d'eau bien fraîche. Bryan aurait été là, nul doute qu'il aurait critiqué sa performance, tout en pointant l'investissement de son ingénue d'élève. Essoufflée, elle posa ses fesses sur le tabouret de son piano et fixa la salle, un sourire béat ne quittant plus son joli petit minois. Hallie Halloway n'était plus une femme bafouée, mais une femme forte. Ouais, elle aimait enfin ce qu'elle était devenue, et elle ne put s'empêcher de réprimer un rire en repensant à toutes les choses qui lui avaient prises la tête, alors que tout paraissait désuet à présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   Ven 26 Oct - 23:10

Incroyable mais vrai, la journée s'annonçait douce et ensoleillée. Chose qui n'était pas arrivée depuis déjà une bonne semaine. Le printemps pointait enfin le bout de son nez, ce qui n'avait pas tardé à remonter le moral de Ruby qui commençait à se morfondre dans son appartement déserté il y a peu par son ancienne colocataire. Ce manque de présence s'était fait ressentir sur l'état psychologique de la brunette, ne sachant plus comment faire face à ses problèmes sans son amie Savannah qui l'avait toujours aidée dans les mauvais moments. Désormais sans travail et sans soutien financier, elle craignait de perdre tout ce qu'elle avait. Les économies qu'elle avait réussi à mettre de côté lorsqu'elle était employée de la boutique de Sav' lui permettaient encore de tenir pour payer son loyer, mais ce logement était bien trop grand et trop cher pour qu'elle puisse continuer d'y vivre. Et entre ses cours et la chorale, la jeune femme avait bien des difficultés à trouver une solution. Une fois n'est pas coutume, elle avait décidé de poster des CV un peu partout en ville à la recherche d'un petit boulot qui lui permettrait de gagner son pain, mais rien n'était encore ressorti. Cette journée – et le croissant qu'elle était en train d'engloutir - étaient juste ce qu'il lui fallait pour se changer les idées. Assise sur un banc du parc Lincoln, les yeux fermés pour mieux apprécier les rayons du soleil qui lui caressaient le visage, elle profitait de cet instant de plénitude sans penser à quoi que ce soit. Tout du moins, sans penser à quelque chose de désagréable qui soit susceptible de tout gâcher. Les habitants de Lima étaient de sortie, et pourtant les sons de la nature primaient sur ceux émis par les hommes. Les oiseaux chantaient, le vent soufflait, les feuilles s'agitaient, et par-ci par-là on entendait les aboiements d'un chien et des rires d'enfants. En ouvrant ses paupières, elle aperçu des promeneurs manger leur glace, et en tournant la tête un couple de tourtereaux en train de s'embrasser. Elle entreprit rapidement de détourner le regard, n'ayant jamais vraiment supporté ce genre de spectacle, puis se releva. Elle chiffonna le papier qui avait recouvert sa pâtisserie, s'essuya doucement la bouche avec une serviette et jeta le tout à la poubelle avant de prendre le chemin du quartier général des Awesome Voices en sifflotant. Règle du jour: ne pas se prendre la tête, et quoi de mieux pour cela que d'aller chanter? La salle de répétition était toujours en libre accès aux choristes, ce qui permettait à chacun de s'octroyer des pauses musicales pendant la journée. Ruby se voyait déjà installée sur le piano, les doigts se baladant rapidement sur les touches, sur un air rempli de bonne humeur.

Seulement, une chose revint à la brunette, chose pas tellement anodine et qui lui avait tiraillé l'esprit pendant quelques jours. Les Awesome Voices avaient changé il y a peu de coach vocal. En effet, Bryan Ryan avait pris la fuite sans que personne ne comprenne vraiment pourquoi et sans même en parler directement à ses élèves. Ruby l'avait vraiment très mal pris. L'espoir qu'elle avait placé en lui pour ce qui était de les emmener très loin dans la compétition entre chorales s'était volatilisé, elle avait toujours compté sur son aide et son soi-disant attachement pour cette chorale qu'il avait choyé... à sa manière. Certes, il n'avait pas toujours été facile à supporter - c'était même un euphémisme. Ses manigances et son don pour humilier ses élèves et à ignorer tout ceux qui n'osaient pas se planter au milieu de la scène aux regards de tous, par timidité ou réserve, n'allaient pas vraiment manquer à la jeune femme. C'est pour cela qu'elle espérait que Megan Morgan, l'étrange femme ex star de la pop qui venait tout juste de reprendre le flambeau, arrive à faire quelque chose de ce groupe devenu pour ainsi dire orphelin. Ruby se méfiait cependant beaucoup depuis les premiers jours qui suivirent l'installation de Megan parmi son groupe adoré. Son expérience dans le showbiz n'y changeait absolument rien. La première fois qu'elle l'avait vue, il lui avait semblé qu'elle les détestait déjà, eux qui avaient cru que la chorale serait dissoute dans les jours suivant la disparition mystérieuse de Ryan et qui se réjouissaient de savoir qu'elle vivrait encore. Même pas un peu de compassion, d'empathie pour ces jeunes musiciens. On aurait presque pu voir se refléter dans son regard une colonie de fourmis qu'elle mourait d'envie d'écraser. La brunette s'était surprise à vouloir sortir de la salle en courant et avait réfléchi très sérieusement à faire son entrée fracassante chez les Second Chances qui semblaient déjà lui ouvrir les bras. En fin de compte, Megan, qui se trouvait être presque aussi tyrannique que Bryan, avait de l'ambition et une folle envie de vaincre. Ne connaissant pas ses nouveaux élèves, les plus en retraits pouvaient voir dans ce changement l'opportunité d'inverser la tendances et de prendre de l'assurance. De toute évidence, il n'y avait qu'un mot à la bouche de la directrice: gagner. Et c'était principalement le but et le rêve que poursuivait l'étudiante. Si elle pouvait enfin prouver que sa passion faisait d'elle une femme plus forte, elle n'hésiterait plus une seconde à avouer à sa famille qu'elle appartenait à une chorale. Peu importerait qu'ils approuvent ou non son choix, elle était majeure, fière de ce qu'elle était devenue, et motivée comme jamais.

Postés devant le bâtiment où se trouvait la salle de répétition, un guitariste jouait une chanson sur laquelle une troupe de danseurs exécutaient des pas complexes. Certains s'approchèrent de Ruby et s'arrêtèrent devant elle pour tenter de lui enseigner la chorégraphie. Amusée, elle recopia certains de leurs mouvements, l'un d'eux la fit tourner sur elle-même et elle retomba sur ses pieds en riant avant d'expliquer gentiment qu'elle devait passer. Les dernières notes de la guitares résonnèrent, puis la jeune femme ferma la porte et s'isola de cette mélodie. Il lui sembla cependant qu'elle se poursuivait dans sa tête, jouée cette fois-ci par un piano. Quoique ceci avait l'air bien réel. Elle grimpa les escaliers qui la séparaient de la salle à pas de loup et tendit l'oreille. Elle ne rêvait pas, quelqu'un se trouvait bien à l'intérieur du quartier général et interprétait exactement la même chanson.

I'm sure you'll tell me anything under the sun
Like how you think I'm special and the only one
Cause normally I'll probably just get up and run
But you looking so damn good to me under the sun
Depuis le temps qu'elle était entrée chez les Awesome Voices, elle n'avait plus beaucoup de difficultés à placer un visage sur chacune des voix de ses camarades. Si bien qu'elle n'eut pas besoin d'ouvrir la porte pour deviner qu'il s'agissait d'Hallie Halloway. Plus de musique. En l'entendant rire, elle pensa qu'une autre personne était avec elle. Elle hésita alors à entrer, ne voulant pas déranger, mais attendit tout de même quelques secondes. Rien. Timidement, elle passa le seuil en faisant grincer la porte et afficha un mince sourire. « Hey. » Ruby jeta un bref regard en arrière et pointa son pouce vers l'extérieur. « Euh, je ne savais pas que tu étais là, j'avais prévu de passer et je t'ai entendu chanter – c'était très bien d'ailleurs... » Sa tête jonglait entre sa camarade et le pallier à chaque changement d'avis. Rester, partir, rester, partir. « … mais si tu veux je peux revenir un peu plus tard une fois que tu auras terminé! Je n'ai pas envie de déranger. Sauf si ma compagnie ne t'empêche pas de continuer tes occupations. » Ayant remarqué la bonne humeur d'Hallie, Ruby lui sourit de bon cœur. « En tout cas tu as l'air drôlement heureuse, ça fait plaisir à voir. Je me demande ce qui te fait cet effet! Enfin je ne voudrais pas tout gâcher, je pense que je repasserai. » Ses paroles restèrent comme en suspens et bien qu'elle les ai prononcées, ses pieds ne répondaient plus. Elle resta là, plantée stupidement devant Hallie comme une statue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   Dim 4 Nov - 22:00

Les yeux de la jolie blonde ne quittait plus les sièges à présent, elle ne souhaitait plus qu'une chose maintenant: réitérer avec un public en face d'elle. Le départ de Bryan était donc une aubaine, et représentait même le début d'un espoir. Elle n'avait pas encore vraiment rencontrer la remplaçante, mais elle se préparait déjà à faire bonne impression. Personne ne pouvait être plus diabolique et autoritaire que leur dernier mentor de toute manière. Encore une fois plongée dans ses monologues intérieurs, elle aurait presque sursauté en entendant la voix d'une jeune femme qui provenait de l'entrée. Certes un peu surprise, la jeune Halloway se releva, afin de pouvoir paraître bien plus présentable à son interlocutrice. Cette dernière apparut enfin aux yeux de la choriste exténuée, et le fait qu'il s'agissait de Ruby Caldwell intimida légèrement la jeune femme. Elle connaissait si peu Ruby qu'elle en avait presque oublié le son de sa voix. « Hey » répondit-elle alors, sans vraiment quoi ajouter d'autre. Il fallait dire la franche camaraderie ne s'était jamais vraiment installée au sein de la chorale. Et fort heureusement, Ruby reprit la parole, sans même laisser l'ombre d'un silence entre elles. C'était plutôt bon signe d'ailleurs, et cela laissait présager à Hallie une discussion des plus amicales.

Au final, Ruby paraissait toute aussi perturbée de la présence de sa collègue que ne l'était sa camarade. Si bien que lorsqu'elle proposa de repartir, cela ne prit qu'une seconde à Hallie pour formuler une réponse claire et concise, quoi qu'un peu maladroite. « Non ». Au son de cette réponse plutôt brutale, la blondinette se confondit en excuse, se rattrapant afin de paraître moins hostile qu'elle ne le faisait paraître. « Je veux dire, non, tu n'as pas à partir ! Ce serait ridicule, crois-moi » assura-t-elle avec un petit rire amical, invitant la jolie brune à venir se joindre à elle, regagnant toute la bonne humeur qu'elle avait porté depuis son levé du lit. Peut-être était-ce arrivé comme un vrai missile, mais la remarque de Ruby interloqua Hallie, dans un sens totalement inattendu. La jeune femme, réputée pour être timide et froide si elle parlait ne serait-ce qu'un peu, se retrouvait avec le sourire aux lèvres. Il était toujours appréciable d'entendre une autre personne que soit se réjouir de son propre bonheur. Surtout lorsque cette dernière s'agissait d'un fille avec laquelle vous avez peu interagit, exceptions faîtes lors de la chorale, que ce soit au lycée ou à présent, et lors de quelques soirées filles avec Savannah, car Ruby avait aussi été la colocataire de (l'ex ?) meilleure amie d'Hallie. « Non Ruby, je t'assure, tu ne me déranges aucunement, viens » l'invita Hallie en un geste de la main. « On aura l'occasion de papoter un peu plus, de la chorale, de la remplaçante, de Savannah .. Et je te remercie, ça fait du bien que quelqu'un d'autre puisse le remarquer .. ».

Ces derniers adresses avaient suffit à réchauffer l'atmosphère au plus haut point. Hallie n'avait jamais vraiment bien connu Ruby, et elle n'en avait jamais vraiment eu envie, il fallait l'avouer. Mais après avoir touché le fond, elle se rendait compte qu'avoir une amie de plus ne lui ferait aucun mal. Peut-être avaient-elles même beaucoup en commun ? Le simple fait que sa camarade se soit réjouit de son nouvel état rendait la communication plus facile. Ce n'est pas comme si elle était venue avec ses grands sabots en sortant "alors la voilà la pleurnicheuse ?". D'ailleurs, aujourd'hui, Hallie Halloway n'avait plus rien d'une pleurnicheuse, et c'était dommage que Savannah se soit sauvée aussi vite et ainsi manquer la chance de rencontrer celle qu'elle voulait qu'elle soit. Ruby allait peut-être cette personne chanceuse de découvrir la nouvelle amie. Et cette perspective excita bien plus la blondinette qui trépignait presque d'impatience maintenant en attendant que la belle brune ne la rejoigne. « Sinon, comment ça va toi ? J'étais tellement surprise par ton arrivée que je n'ai pas été très civilisée » fit-elle en croisant les bras, prête à écouter tout ce dont la vie de Ruby était faite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   Ven 4 Jan - 18:41

La musique l'appelait, c'était plus fort qu'elle. Peut-être qu'il était préférable de laisser l'occupante de la pièce tranquille, afin de la laisser profiter de ce moment encore un peu. Ruby savait ce que c'était que de se savoir seule au piano, sans contrainte, juste pour le plaisir de chanter, libérer son esprit un instant. Rien ne l'assurait que Hallie était aussi ouverte qu'elle lorsqu'il s'agissait de l'interrompre pendant ses prestations, car en dépit des mois qui s'étaient écoulés depuis son arrivée dans la chorale, les deux jeunes femmes n'avaient jamais réellement fait connaissance. Chacune était restée dans son coin, n'insistant pas auprès de Bryan pour obtenir des solos, et se complaisant tout de même dans leur situation. La brunette avait beau être bien plus à l'aise que d'ordinaire parmi les Awesome Voices, elle pouvait encore parfois paraître discrète aux yeux de certaines personnes. C'était sûrement à cause de cette réserve partagée qu'elles ne s'étaient presque pas parlées depuis tout ce temps. Indécise, elle restait immobile derrière la porte, savourant le petit spectacle improvisé que lui offrait sa camarade pendant qu'elle réfléchissait sur la solution à prendre. La musique s'arrêta soudain, laissant place à un silence pesant. Puis un éclat de rire retenti. Plus perturbée encore qu'elle ne l'était, sa gorge se noua. Elle mourait d'envie d'entrer et de se détendre, elle méritait amplement cette pause compte tenu de tout ce qu'elle traversait en ce moment. Cette fois décidée, elle passa la porte. De manière si hésitante qu'elle ne s'ouvrit que très lentement. Hallie était plantée sur le tabouret du piano, face à la salle, comme attendant quelque chose. Il semblait que l'embarras était ce qui se lisait de mieux sur les traits des deux choristes. Quelques secondes s'écoulèrent avant que Ruby ne prenne la parole, lâchant un simple Hey aux intonations timides. En entendant Hallie répondre, elle s'empressa de continuer pour éviter d'alourdir l'atmosphère. Elle expliqua alors sa présence, complimenta la blondinette sur sa performance, et répéta plusieurs fois que si besoin était, elle pouvait repasser. Le tout sur un ton aussi agréable que possible. Ne manquant pas de remarquer la bonne humeur de la musicienne, elle préféra sortir, mais ses pieds restèrent collés au sol. Son subconscient était sans doute en train de lui envoyer un message et avait bien mieux compris qu'elle qu'il s'agissait d'une aubaine pour enfin faire sa connaissance. Et rien ne pouvait lui faire plus plaisir que de se faire une nouvelle amie au sein du groupe. Après tous les changements survenus depuis le départ du coach, les chanteurs allaient devoir se serrer les coudes et rester plus unis que jamais, surtout que les Sectionnals approchaient et que trois chorales aux élèves plus talentueux les uns que les autres allaient concourir contre eux. Elle en était consciente, les Awesome Voices connaissaient une passe difficile et étaient ainsi, selon elle, plutôt désavantagés.

Étant donné la rapidité à laquelle Hallie prononça sa réponse et la clarté de celle-ci, Ruby abandonna toute tentative de fuite et se détendit un peu. Bien que surprise, elle était ravie de constater qu'elle ne dérangeait pas et ne put s'empêcher d'imaginer que cette envie de nouer de nouveaux liens était réciproque. D'autant plus que sa camarade semblait insister pour qu'elle lui tienne compagnie. « Très bien, si tu le dis. » Tout sourire, elle s'approcha alors de quelques pas, laissant tomber par la même occasion sa réserve, et déposa ses affaires sur l'un des fauteuil mis à la disposition des élèves. En y repensant, il était étonnant qu'elles n'aient pas fait connaissance plus tôt, car outre la chorale, elles avaient également une amie commune, Savannah. Celle qui avait été sa colocataire était également la meilleure amie d'Hallie, et les soirées passées ensemble n'avaient pas manqué. Leurs petites discussions n'avaient malheureusement pas suffi à les faire se rapprocher. Le désir manifeste d'Hallie de rattraper tous ces instants ne fit qu'augmenter la joie ressentie par la brunette. Celle-ci la rejoignit au piano d'une démarche légère, traduisant sa décontraction. « Oui, on aura sûrement de quoi débattre là-dessus. » lâcha-t-elle en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle soupira longuement, pensant à Savannah et à la nouvelle coach, qui constituaient en fait toutes ses angoisses du moment. Ruby éprouvait des difficultés à digérer le départ de sa colocataire. Ce n'était pas qu'elle lui en voulait d'être partie – si elle avait considéré que d'autres opportunités s'offraient à elle dans une autre ville, qu'elle saisisse sa chance! - mais les conséquences que cela avait eu sur la vie de la brunette étaient à la hauteur de ses appréhensions. Plus de travail, plus d'aide financière, plus de soirée devant Cendrillon à manger du pop-corn. Bref, elle était seule et sans repère. Afin d'éviter des interprétations fâcheuses de sa réaction, Ruby reprit la parole presque aussitôt. « Savannah... ça me fait drôle quand même qu'elle ne soit plus là. J'imagine que pour toi aussi, vous étiez très proches. » ajouta-t-elle compatissante. Ruby alla s'appuyer contre l'instrument, à côté de la jeune femme qui lui demanda comment elle allait. Continuant dans sa lancée, elle décida de s'expliquer. « Eh bien il y a pas mal de bouleversements dans ma vie en ce moment mais j'essaie de gérer. Mais je préfère ne pas trop m'étaler là-dessus, c'est seulement une mauvaise passe. Je préférerais connaître le secret de ta bonne humeur, j'ai décidé de bien profiter de ma journée, donc si tu as des conseils... »

La vue d'une personne souriante lui réchauffait le cœur. C'était bien plus agréable que de se morfondre toute seule dans son appartement à attendre que l'argent tombe du ciel. Comme elle l'avait prédit, la journée s'annonçait plutôt belle. Il ne manquait plus que quelqu'un vienne sonner à sa porte pour lui proposer un emploi, et tout serait parfait. Impatiente de pouvoir jouer quelque chose, elle tapota quelques touches du piano avant de se rappeler l'élément perturbant les concernant toutes deux. « Tiens, j'ai un exemple de bouleversement. L'arrivée de Megan Morgan. Sincèrement je sais pas trop quoi en penser. C'est bien que quelqu'un reprenne le flambeau, surtout avec les Sectionnals qui approchent, mais j'ai peur que l'esprit de notre chorale se soit volatilisé en même temps que Ryan, et que plus rien ne soit comme avant. Je me surprendrais même à le regretter celui-là. Remarque, ils n'ont pas l'air si différent tous les deux. » Ruby appuyait désormais machinalement sur une touche de l'instrument, donnant un rythme à ses paroles. Megan constituait réellement un mystère pour la brunette. Le girls-band auquel elle avait appartenu ne lui avait jamais vraiment plu. Des filles sexy plus qu'une démonstration de talent. C'est pourquoi elle ne s'était jamais attardée sur leur musique et ne pouvait rien prévoir quant à la manière dont elle dirigerait les Awesome Voices. Tout ce qu'elle craignait, c'était que cette femme joue de sa célébrité pour affirmer sa supériorité et ne porte aucune attention aux choristes. D'après ce qu'elle avait déjà constaté, elle était aussi tyrannique que son prédécesseur, et l'étudiante s'était demandé laquelle d'elles deux chérissait le plus le groupe. Tout n'était peut-être qu'une question de temps. Ruby ne pouvait également pas s'empêcher de penser que c'était à Bryan Ryan qu'elle devait ce duo avec Wyatt pour le festival, qui n'avait malheureusement pas abouti. Car même si sur le coup elle lui en avait voulu de jouer d'elle ainsi, le résultat ne l'avait pas tant dérangé... au contraire. En revanche, qu'est-ce que Megan savait des élèves et des relations qu'ils entretenaient? Rien, et elle pourrait facilement faire chanter ensemble des personnes se détestant. Il n'était pas difficile de deviner que mettre Samuel et Hallie ensemble serait une mauvaise idée, même sans les connaître parfaitement. Mais ça, que ce soit avec l'ex Fairy Dust ou un autre remplaçant, le problème aurait été le même. Finalement, la brunette n'avait aucun argument valable à utiliser contre la nouvelle coach. « Espérons qu'elle ne nous abandonne pas, c'est tout. » souffla-t-elle, tête baissée. En parler lui faisait le plus grand bien, elle n'en avait pas encore eu l'occasion. Elle attendit alors impatiemment l'avis d'Hallie sur le sujet, imaginant qu'il serait assez proche du sien.


Dernière édition par Ruby Caldwell le Ven 1 Fév - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   Dim 27 Jan - 20:31

Même si cela faisait plus de cinq ans qu'Hallie connaissait et côtoyait Ruby de manière plus ou moins directe, cette dernière n'en restait pas moins intimidante. Et pourquoi ? Tout simplement car elles n'avaient quasiment jamais échangé ensemble, et surtout parce qu'Hallie avait toujours eu l'impression de sortir par les yeux de sa camarade choriste, suite à la grosse claque que les Awesome Voices premiers du nom s'étaient vu affliger lors du duel afin de déterminer quelle chorale représenterait McKinley lors des Regionals. Était-il encore utile de dire qu'Hallie avait activement participé à cette défaite ? Bien sûr que non, car au fond, cela était toujours rester au travers de la gorge de Bryan Ryan, bien que ce dernier ait accepté de la reprendre parmi sa troupe, des années après. Tout ça pour dire qu'Hallie avait toujours eu l'impression que ses anciens coéquipiers lui en voulaient toujours. Or, cela paraissait à présent fort désuet au vu du sourire plutôt sympathique que portait Ruby à la jeune Halloway. Mais outre la chorale, les deux nanas partageaient bien d'autres points communs, comme Savannah, (ex ?) meilleure amie pour l'une, ancienne colocataire pour l'autre. Elles en venaient enfin à parler de la magnifique petite blonde, qui avait rythmé dynamiquement la vie des deux demoiselles, et qui était aussi partie comme une vagabonde. A croire qu'entre elle et Robbie, la biologiste en herbe avait un don indéniable à provoquer la fuite des gens.

En écoutant Ruby, un certain point s'enleva des épaules de la blondinette, en même temps que son interlocutrice vint se rapprocher d'elle. Savannah n'avait pas tant craché que ça avant de partir alors, elle n'avait apparemment manifesté aucune rancune sur son ancienne meilleure amie puisque Ruby en venait encore à penser qu'elles étaient proches. Proches .. Elles auraient été si proches que ça, elles en auraient surmonté leur querelle nan ? Et accessoirement, elles seraient toujours en contact .. Mais nul besoin d'entacher la mémoire de Savannah, cela ne serait pas correct finalement. Néanmoins, c'était rassurant, d'une certaine manière, de savoir qu'elle n'avait pas été la seule à avoir été affecté de ce départ, Ruby avait elle aussi été très proche vu qu'elles vivaient ensemble. Et c'était avec surprise qu'Hallie prit connaissance du moral quelque peu miné de sa comparse, ce qui la touchait d'ailleurs. Elle avait beau n'avoir jamais été très proche avec Ruby, elle n'en restait pas attachante comme ça, honnête et agréable. Comme si elle la sentait déjà plus proche d'elle qu'il y a encore deux minutes, Hallie se laissa aller à son côté humain, en essayant de cacher son malaise tout en promulguant quelques conseils à la brunette. « Ne pas trop s'attacher aux choses qui fait mal je dirai .. » commenta-t-elle avec chaleur avant de se reprendre afin d'étayer sa pensée, qui comme ça, sonnait comme utopiste. « T'as juste à avancer en fait, trouver d'autres objectifs, d'autres envies .. Par exemple, j'ai décidé d'arrêter de me sentir coupable sur mon couple raté. Ce qui ait fait est fait, il n'existe aucun moyen de revenir arrière .. », elle aurait bien voulu continuer mais elle se mit à s'esclaffer, ce qui coupa court à ses paroles. Après quelques secondes de ricanement, elle recouvrit son sérieux et tint à s'excuser. « C'était probablement le girl talk le plus foireux que j'ai jamais fait, je te prie de me pardonner ». Un dernier rire vint mettre fin à sa prise de parole, un rire qui mystérieusement permettait à créer une réelle intimité entre elles.

Finalement, Ruby ne lui paraissait plus si étrangère, plus si lointaine. D'ailleurs, il s'agissait peut-être d'un détail insignifiant, mais le simple fait qu'elle pose le doigt sur le piano montrait qu'aucune méfiance ni adversité existaient ici. Hallie se trouvait d'ailleurs très flattée que Ruby se confia à elle, elle aurait aussi bien pu demeurer silencieuse et tout garder pour elle, mais ce ne fut pas le cas. Ces doutes concernant la nouvelle chorale était d'ailleurs partager du côté d'Hallie, qui s'empressa de rassurer sa camarade. « Je vois ce que tu veux dire. Le changement fait toujours peur de toute façon, et on est peut-être maintenant très expérimentées en ce sujet. Quitter le lycée, souvent sa famille, prendre son indépendance, un travail, perdre ses amis de vue et parfois même ses petits amis .. Je suis sûre qu'on saura gérer Megan. Enfin, je me refuse de croire que ce sera pire » déclara avec détachement la jolie blondinette, avec un entrain et une aisance plus marqués que lors de sa première tirade. Un sourire très prononcé vint se fixer sur la doux visage de la choriste, de quoi permettre un rapport encore plus sincère avec Ruby. Elles demeuraient semblables dans leur crante et c'était rassurant de ne pas se sentir seule, vraiment.

C'était comme un éclair qui traversait le ciel, mais un ciel qui résiderait dans le cerveau de la blonde. Une idée lui était venue afin de permettre aux deux jeunes femmes de laisser leurs craintes derrière et de saisir le moment présent, et surtout leur futur. Elles avaient peur pour leur chorale ? Alors elles devront se battre pour elle, la maintenir à flot, lui témoigner leur affection, y compris à tous ses membres, à Wyatt, Samuel et tous les autres. « Tu sais quoi ? Et si on chantait un truc toutes les deux ? Nous n'avons jamais réellement eu l'occasion de le faire, et pour montrer notre attachement à la chorale, à cette salle, cela pourrait être bénéfique. Surtout pour nous aussi » proposa alors l'ancienne éternelle pleurnicheuse, tout sourire, balayant l'espace qu'elles occupaient de son regard et de sa main. Un piano était là, des partitions devaient certainement se retrouver cacher dans un recoin de leurs sacs à mains, et puis Ruby avait certainement prévu de venir s'exercer ici, avant de découvrir sa camarade, dont la présence semblait plus apprécier de déprécier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   Jeu 28 Fév - 15:08

Installée aux côtés de Hallie, près du piano, la brunette décida de se confier sur la période inconfortable qu'elle vivait, en restant cependant assez vague pour ne pas transformer cette déclaration en jérémiades. Elle brisait ainsi les barrières qui pouvaient encore les séparer, entretenant une atmosphère où régnait confiance et chaleur. Tout dans l'attitude de Ruby traduisait son envie de lier une nouvelle amitié. Ses sourires, le ton adouci de sa voix, les efforts qu'elle faisait pour impliquer Hallie dans la conversation. La bonne humeur que cette dernière affichait était contagieuse, et la jeune femme mourait d'envie de connaître le secret de cette joie éclatante. À en croire ses conseils, les raisons pour lesquelles toutes les deux souhaitaient atteindre le bonheur étaient différentes. Mais qu'importe, l'étudiante en communication était tout à fait d'accord avec sa camarade et hocha alors la tête, compréhensive. Elle n'osa plus bouger à l'évocation du couple apparemment fini de Hallie, craignant que l'ambiance ne retombe et que de mauvais souvenirs reviennent à sa mémoire. Elle n'avait jamais connu l'amour, donc encore moins les peines de cœur liées à une rupture. Mieux valait donc ne pas compter sur son aide pour parvenir à la consoler. Finalement, Hallie se mit à rire aux éclats, rassurant Ruby qui décontracta ses muscles d'un coup en laissant s'échapper un soupir soulagé. Elle s'esclaffa également. « Non t'inquiète, ça fait réfléchir. Tu as raison, ne jamais s'arrêter sur un échec. Je suis toujours à la recherche de petits jobs même si ça se termine toujours trop vite et... pas forcément de la bonne manière. Mais il faut garder la tête haute. » Elle joua rapidement quelques notes sur le piano en gardant son sourire. Ce n'était pas l'ancienne Ruby qui s'exprimait là, mais bien la nouvelle, plus sûre d'elle et plus sociable. Celle qui voulait à tout prix réparer ses erreurs, comme de n'avoir jamais eu le courage d'aborder la jeune biologiste. Plus rien ne semblait faire obstacle aux deux choristes qui pouvaient enfin se livrer l'une à l'autre sans gêne. C'est pourquoi elle n'hésita pas une seconde à lui faire part de ses craintes à propos de Megan Morgan. Même si la blondinette ne semblait pas avoir porté Bryan Ryan dans son cœur, rien ne pouvait assurer que la relève serait meilleure. L'ancienne Fairy Dust avait l'air aussi hautaine et tyrannique que le raté de Broadway. Peut-être à cause de sa frustration d'être atterrie à Lima. Passer du feu des projecteurs à la gestion d'une chorale devait être une immense déception, et ce n'était sûrement pas en inscrivant cette nouvelle formation sur son CV qu'elle obtiendrait plus de renom. Au contraire, cette escapade pouvait autant nuire à sa réputation que si elle avait décidé de rejoindre un Glee Club à l'époque du lycée. Car les chorales avaient beau avoir meilleure image aujourd'hui qu'il y a six ans, elles n'assuraient toujours pas à ses membres d'être au sommet de l'échelle sociale. Et apparemment, cet aspect n'était aussi anodin pour Megan. « Pire je ne sais pas, mais différent, c'est certain. J'ai si peur que ça nous empêche de gagner cette compétition! On a tellement travaillé, on s'est donné tous les moyens... et là, Ryan nous lâche, comme s'il n'avait finalement jamais cru en nous. Comme si on était déjà fini. » Tête baissée, elle tenta de ne pas se laisser submerger par la nostalgie. Le groupe était devenu fragile, et elle avait remarqué que quelques Awesome Voices avaient décidé de bouder la coach fraîchement arrivée. « Je refuse de nous considérer vaincus d'avance. On mérite autant notre victoire que les autres, il ne faut pas se laisser abattre. »

Un bref silence s'installa, le temps pour chacune de méditer sur leurs chances de remporter la victoire qui semblaient, étant donné les circonstances, assez minces malgré toute la volonté que les choristes pouvaient encore manifester. Mais Ruby en était persuadée, les talents que contenait leur groupe pouvaient facilement leur permettre d'accéder aux Nationals. Hallie continuait d'ailleurs dans son élan d'optimisme, proposant un duo à la brunette. Celle-ci réagit presque aussitôt. Une réelle complicité voyait le jour entre les deux jeunes femmes qui paraissaient aussi désireuses l'une que l'autre de faire vivre leur chorale adorée. Venir répéter ici permettait de s'évader, d'oublier les problèmes actuels. Si cette source de bonheur venait à s'éteindre, leur quotidien respectif risquait de devenir bien fade. Et l'étudiante de l'OSU ne pourrait pas se contenter de ses prestations au Piano-Bar pour satisfaire son addiction à la musique. Se redressant d'un coup, elle tourna sa tête de tous les côtés à la recherche d'une partition susceptible de traîner dans un coin. « Oh oui, bien sûr! Ça me ferait vraiment plaisir. Ce serait comme un moyen de sceller notre camaraderie naissante. » Tout sourire, elle se dirigea vers sa veste en trottinant, fouilla dans l'une de ses poches et en ressorti une feuille pliée en quatre. En se retournant vers Hallie, elle fronça légèrement les sourcils. La chanson qu'elle avait eu l'intention d'interpréter en se rendant à la salle de répétition pouvait ne pas être très appropriée à la situation. Elle avait seulement pensé à chanter sur un air lui rappelant que ses problèmes n'étaient que passagers, et surtout qu'ils étaient partagés. Affichant une moue contrariée, elle fit part de ses doutes à la blondinette. « Je comptais interpréter Ironic d'Alaniss Morissette. On ne peut pas vraiment dire que ça parle de notre amour pour la chorale ou quoi que ce soit, je ne sais pas si ça te convient quand même... » Hésitante, elle jouait avec le bout de papier sur lequel étaient inscrites les paroles. De toute manière, le but n'était pas de transmettre un message, simplement de permettre aux deux chanteuses de partager un bon moment ensembles. Et Ruby avait appris étant plus jeune la partition au piano. Elle s'approcha alors de l'instrument devant lequel était assise la choriste. Celle-ci ne sembla pas rechigner à interpréter ce morceau et ne protesta pas quand la brunette s'installa doucement à ses côtés sur le tabouret, qui était assez large pour deux personnes. Tendant sa feuille à Hallie, elle posa ensuite ses doigts sur les touches en ivoire et commença à jouer. Les notes émises par le piano ressortaient plus douces que si une guitare avait été utilisée à l'instar de l'originale. Adoptant une voix de velours, elle entonna le premier couplet, s'attendant à ce que les deux jeunes femmes prennent en chœur le refrain.

« An old man turned ninety-eight
He won the lottery and died the next day
It's a black fly in your Chardonnay
It's a death row pardon two minutes too late
Isn't it ironic... don't you think? »


Elle jeta un regard complice à Hallie et appuya plus intensément sur les touches, insistant davantage sur des accords plus complexes pour aborder le refrain.

« It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's a good advice that you just didn't take
Who would've thought.... it figures. »


Se donnant la réplique une par une, accordant leur voix ensemble, Ruby ne pouvait s'empêcher d'arborer un immense sourire tant cet instant lui plaisait. Les collaborations artistiques étaient ce qu'elle avait toujours préféré. Offrant la place à Hallie pour qu'elle reprenne l'air elle-même grâce à la partition qu'elle venait de lui donner, la brunette se leva et s'empressa en sautillant d'aller chercher une guitare pour donner plus de rythme à la reprise du refrain. Elle alla se placer de l'autre côté du piano, face à la biologiste. Tout était parfait. La chanson se termina, et après avoir entendu les dernières notes en guise de conclusion, elle ne put retenir un petit rire cristallin. « J'ai... adoré! Pourquoi est-ce que Bryan n'a jamais eu l'idée de nous faire chanter ensemble? » Elle brassa l'air d'un revers de main. Il n'avait plus aucune importance dans leur place au sein des Awesome Voices, et elles ne laisseraient plus personne leur marcher sur les pieds. Il en était fini de la Ruby pleurnicheuse qui se lamentait sur ce qui adviendrait de la chorale. Cette fois elle en était persuadée, une renaissance allait commencer. « Oh et puis au diable Bryan, on a une nouvelle occasion d'accéder à notre heure de gloire. Il ne faut pas la laisser filer. » Elle passa la lanière de la guitare autours de sa tête avant de reposer l'instrument sur son socle et de retourner, tellement nerveuse que ses yeux brillaient d'enthousiasme. « Tu sais, quand on était au lycée je faisais partie des Cheerios. Le truc, c'est que je n'ai jamais voulu intégrer cette équipe. Le jour de mon inscription à McKinley je suis tombée sur l'une de vos répétitions. C'était... magique. Ce que je voulais vraiment, c'était faire partie d'une chorale... des Awesome Voices. » Elle marqua une pause, se rendant seulement compte qu'elle était en train d'avouer ce qu'elle n'avait dit qu'à ses plus proches amis. Elle continua cependant sur sa lancée, prête à expliquer les raisons pour lesquelles elle les avait rejoint il y a quelques mois. Elle haussa les épaules. « À partir de là, je me suis mise à vous espionner discrètement chaque semaine. J'aurais tellement voulu faire mon entrée dans votre chorale! Je vous ai soutenu jusqu'au bout, jusqu'à... jusqu'à ce que vous perdiez contre les New Direction. J'étais si triste quand c'est arrivé... » Replaçant une mèche de cheveux qui commençait à lui barrer le visage à force de baisser la tête en parlant, elle fut prise d'une soudaine montée d'adrénaline. Les sentiments qui l'avaient envahie lorsqu'elle s'était présentée lors des auditions en août dernier refaisaient surface. Son cœur s'emballa comme le premier jour. C'était comme devoir à nouveau faire ses preuves pour gagner la confiance des élèves et du coach. Elle ne voulait plus que tout cela lui échappe comme six ans auparavant. Elle redressa alors la tête, balayant la salle d'un regard plus assuré que jamais. « Mais vous êtes toujours là aujourd'hui... on est toujours là. Je n'ai pas hésité une seule seconde à vous rejoindre, j'étais tellement excitée à l'idée d'être parmi vous! C'est tout ce que j'ai toujours désiré. Alors maintenant, même si le coach a été remplacé, on ne doit pas perdre de vue que le groupe a déjà failli être dissout une fois. Ça ne doit plus se reproduire, il faut tout faire pour que ça ne se reproduise plus! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   Ven 29 Mar - 14:47

Ruby avait rendu une chose très clair dans l'esprit d'Hallie depuis le début de leur conversation: Megan ou pas, danger ou non, la jeune blondinette ne se laissera pas marcher sur les pieds, pas une deuxième fois et pas après tout ce qu'elle avait vécu. Rebelle la Hallie ? Point du tout. Il s'agissait juste de garder le cap, de continuer à marcher sur ce long chemin d'indépendance, et lorsqu'elle finira par l'atteindre, elle pourra enfin crier qu'elle est une femme forte, formidable et féline. Ouais, c'était à peu près comme ça qu'elle se voyait à la fin de son impromptu pèlerinage. La Mecque ou St Jacques de Compostelle aux oubliettes, bonjour Lima et surtout les Nationals ! En arborant une confiance évidente et un sourire aux éclats de diamants, elle se joignait à sa camarade dans leur attention de tout déchirer et ne rien lâcher. Cette fois-ci, les Awesome Voices allaient triompher. Et comme proposé avant, elles allaient célébrer leur nouvelle union en chantant. Malgré une amabilité sans failles, la jeune femme ressentait déjà un peu plus le poids du stress qu'en entrant dans la grande salle. Ruby risquerait peut-être de ne pas la trouver aussi géniale cette fois-ci, surtout si elle gardait encore l'image d'une Hallie désabusée par le Bryan Ryan qui l'avait tant froissé par le passé.

Curieuse du choix de la chanson, Hallie demeura silencieuse, se focalisant un maximum sur l'environnement qui l'entourait, la jolie brunette qui l'accompagnait et les promesses d'avenirs qui flottaient encore dans les airs. Cela sera Ironic alors. Une aubaine, Alanis Morissette était une de ces artistes qu'elle connaissait, notamment grâce à Savannah, qui elle, s'était sauvagement étonné de l'ignorance musicale de son amie. A l'époque, elle était toute classique et voilà qu'elle arborait maintenant les fiers couleurs du rock et de l'indie pop. Ruby maintenant à ses côtés, lui déposant la partition devant les yeux, elle n'eut pas à patienter avant d'entendre les premières notes du piano s'élever. Peu rassurée de partager un duo des plus improvisées (surtout qu'il s'agissait ici d'une de ses brillantes idées), elle se libéra de son doux mutisme pour accompagner sa camarade à côté d'elle.

Mr. Play It Safe was afraid to fly
He packed his suitcase and kissed his kids goodbye
He waited his whole damn life to take that flight
And as the plane crashed down he thought
"Well isn't this nice..."
And isn't it ironic... don't you think


La voix naturellement douce de la jeune femme s'harmonisait parfaitement alors celle de Ruby. Deux petites nénettes, un piano, une bonne chanson, une passion, voilà ce que contenait le secret d'un bon duo. L'âme assez envoûtée à présent, et d'une voix douce et sucrée, elle pulvérisa les barrières qui l'empêchait encore de monter en puissance, imprégnant ainsi un peu plus la chanson de son emprunte artistique.

It's like rain on your wedding day
It's a free ride when you've already paid
It's the good advice that you just didn't take
Who would've thought... it figures


C'était l'excitation qui avait certainement dû animer les deux jeunes femmes pour qu'elles puissent se libérer de cette manière et se confier en musique. Ruby allant chercher la guitare, Hallie reprenant le piano là où s'était arrêtée sa camarade, et elles chantaient, faisaient de la musique comme si elles avaient déjà travaillé ensemble. Il était vrai qu'elles ne se connaissaient guère, mais si un public aurait été présent, il aurait déjà imaginé ces deux-là très amies et complices. La chanson paraissait même trop courte, si bien qu'une amère déception transparaissait dans le regard de biche de la choriste lorsque que les dernières notes s'évacuèrent de leurs instruments. Très vite, Hallie se redressa, leva les mains au ciel et hurla son bonheur à gorge déployée. C'était un duo magnifique, pensait-elle. Alors qu'elle riait encore, Ruby revint aussi à elle, retrouvant le plein usage de ses moyens. Un duo Hallie-Ruby avec Bryan Ryan ? Ça aurait été du tonnerre ! « Je suis tellement d'accord ! J'aurai jamais cru faire ça un jour, je te l'avoue, et ça aurait été une ENORME ERREUUUUR ! » gloussa-t-elle, encore toute excitée de sa prestation. Sans même se demander si son geste allait être l'objet d'une drôle d'observation, elle se leva et se dépêcha de prendre la jolie brune dans ses bras, comme pour sceller une fois pour toute cette camaraderie, voire amitié, naissante.

Quelque chose se produisait aujourd'hui, c'était inévitable. Hallie captait tellement toute la lumière que renvoyait Ruby que ça en devenait fou. Si bien qu'elle su qu'à son tour, sa nouvelle amie allait lui faire quelques confidences. Parler, chanter, se confier, voilà un schéma des plus simples qui lui plairait beaucoup de reproduire. Calme et détendue, toujours très proche physiquement de Ruby, elle l'écouta. Ce qu'elle entendait l'attendrissait, elle se reconnaissait tellement dans le parcours de Ruby. La fille pas vraiment sûre d'elle, compliquée, qui hésite à faire LE grand pas, celui qui risquait à jamais de ternir ou embellir sa réputation à jamais. Au final Hallie l'avait fait, Ruby avait un peu plus attendu, et peut-être que c'était pour le meilleur, car on pouvait voir à présent une ravissante et adorable jeune femme. Une pensée qui ne resta pas plus de trois secondes bloquée dans sa tête. « Je comprends tellement ce que tu veux dire .. L'important, c'est d'avoir fait le grand saut et de te retrouver avec nous ! Je suis sûre qu'on peut gagner ces Nationals et rectifier le change ! » l'encouragea Hallie, en la prenant par les mains, comme pour lui insuffler toute l'énergie qu'elle possédait à ce moment précis. « Enfin, à condition qu'on ne me donne pas le lead » ricana-t-elle, faisant référence à son duo avec Timothy Ainsworth, celui qui les avait apparemment conduit à la défaite. Et pourtant, Savannah aurait juré qu'il y avait eu une grande tension sexuelle entre eux. Le jury n'avait pas du être réceptif alors. Les inquiétudes de sa camarade sur la chorale était absolument encourageante pour la suite, cela faisait du bien d'avoir des personnes aussi simples et passionnées qu'elle dans le clan, et pas seulement des gens avides de gloire et de notoriété. « Ruby, il va absolument qu'on refasse ce duo devant les autres ! » prévint Hallie, serrant une nouvelle fois la petite tête brune qui se tenait devant elle. « J'ignore quelle heure exactement il se fait, mais je vais devoir y aller. J'ai l'impression que le temps est passé trèèès vite ! Je dois aller rencontrer quelqu'un, c'est assez important mais .. on va très vite se revoir, hein ? » fit Hallie en relâchant son étreinte et en retournant à pas lents vers le piano, récupérer quelques unes de ses affaires ainsi que son sac. « On va tout dégommer » s'autorisa à dire la fausse blondinette en se sauvant à pas de course la grande salle dans laquelle elles se trouvaient toutes. Avant de disparaître pour de bons, elle gratifia Ruby d'un dernier sourire et lui fit signe de l'appeler un de ces quatre. Ça fera certainement du bien à la jeune femme d'inclure de nouvelles personnes dans son cercle très élitiste d'amis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Girls can make a difference   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Girls can make a difference

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-