Choriste du mois


Partagez | 
 

 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Mer 28 Nov - 0:06

Le Piano Bar commençait à se peupler en ce début de soirée. La foule du vendredi venait fêter la fin de sa semaine et étouffer la fatigue de la journée dans une copieuse dose d’alcool. Aussi inactive que soit Brittany Pierce-Holcomb, rentière de son état, elle était loin d’être en reste sur la quantité d’éthanol ingérée : présente depuis un peu plus d’une heure, elle entamait son troisième verre en corsant peu à peu ses consommations. Après un mojito et un rhum, le signe de la fin des temps approchait sous la forme d’un verre de Jack Daniels. Dieu, qu’elle détestait le whisky. Son défunt époux lui avait fait goûter chaque bouteille de sa réserve d’alcool avant de se résigner à les mettre sous clé. Elle n’avait jamais apprécié le whisky. Certes, le Jack Daniels était éventuellement, quelque peu, moins pire que d’autres marques, mais elle détestait le whisky.

Ignorant le regard soucieux que lui adressa le barman, Brittany laissa son regard délavé par les larmes se perdre dans la couleur ambrée du liquide. Il n’avait que ça pour lui le whisky : sa couleur. Ça, et son taux d’alcool, bien sûr, raison exacte pour laquelle Brittany l’avait commandé, envers et contre tout son mépris pour le whisky. Avec un nouveau soupir, la jeune femme se passa une main sur le visage. Elle était encore assez lucide pour éviter de se frotter les yeux ou les lèvres et faire ainsi de la maigre excuse qui lui servait de maquillage un masque d’Halloween. Ceci dit, cela ne changerait pas grand-chose au fait que ses yeux étaient visiblement gonflés et rougis, malgré le mascara. Sa peau était pâle, ses lèvres tombantes et ses boucles blondes retombaient tristement sur ses épaules. Elle n’avait même pas eu le cœur de s’habiller avec soin, enfilant jean troué (mais moulant), pull informe (dévoilant son décolleté) et bottes (à talons hauts) avant de récupérer son par-dessus et son sac à main de marque (les seules choses pouvant trahir sa fortune, si on avait l’œil pour repérer qu’ils étaient griffés).

Enfin, c’était toujours plus que ce qu’elle n’avait fait la veille : se lever à seize heures pour jouer la limace sous la douche avant d’avaler un bol de céréales et une pomme pour avoir quelque chose dans le ventre avant d’aller au bar, ça valait toujours plus que ne pas sortir de son lit et passer sa journée à entasser les mouchoirs trempés sur sa moquette. Soyons positifs, youpi ! Et hop, avalons une gorgée de cet infâme breuvage ambré… Brittany grimaça et dut s’y reprendre à deux fois avant de déglutir. L’alcool lui brûlait la langue. Il n’y avait pas moyen qu’elle avale un tel truc cul-sec. Elle reposa son verre majoritairement plein sur le comptoir et se passa une main dans les cheveux. Elle se sentait quand même mieux qu’à son arrivée. Elle avait totalement ignoré le monde qui l’entourait, concentrée sur son verre et le barman, mais les différentes chansons se succédant l’avaient aidé à se détendre. Ce piano bar était vraiment sympa : un bon endroit pour s’enivrer.

Du mouvement à sa droite et une voix vaguement familière lui firent relever la tête. Elle cligna des yeux, comme pour effacer de sa vue cette illusion étrange qui semblait avoir pris place sur le tabouret adjacent. Mais lorsque Puck resta Puck, envers et contre tout battement de cil insistant, ses lèvres s’étirèrent. Ce n’était pas le sourire étincelant auquel il aurait pu avoir droit en d’autres circonstances, mais c’était bien plus qu’elle n’avait été capable d’offrir à qui que ce soit depuis plus de quarante-huit heures.

« Puck ! » s’exclama-t-elle, surprise et ravie tout à la fois. D’une impulsion maladroite sur l’anneau de métal qui lui servait de repose-pieds, elle se leva, trébucha lorsque le monde s’inclina inopportunément, se rattrapa aux épaules de Noah, et le serra brièvement dans ses bras. Lorsqu’elle ratterrit sur son tabouret, sa grâce naturelle quelque peu mise à mal, elle répéta : « Puck, Puck, Puck ! »
Quoi de pire pour l’éloquence qu’une Brittany ? Une Brittany-bientôt-soûle.


Dernière édition par Brittany Pierce-Holcomb le Mer 13 Fév - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Ven 14 Déc - 22:25

Noah était en train de regarder la télévision allongé sur son canapé quand sa mère entra dans la maison familiale. Elle semblait passablement énervée et le jeune Puckerman en fit rapidement les frais. Elle lui hurla dessus, prétextant qu’elle en avait marre de le voir sans cesse allongé sur le canapé et qu’il ne l’aidait pas assez dans les tâches quotidiennes. Le jeune homme était véritablement surprit de cette réaction, estimant qu’il aidait autant qu’il le pouvait sa mère d’autant plus qu’il participait grandement aux frais de la famille avec son salaire de professeur associé aux revenus qu’il percevait lors de ses concerts dans les différents bars de la ville. Il faut dire que c’était un bon complément de revenu pour le jeune homme surtout qu’il en avait bien besoin pour pouvoir aider sa mère et sa sœur à vivre dans des conditions convenables sans compter les semaines où Beth était chez lui et qui occasionnaient elles aussi un budget conséquent. C’est alors que la mère du jeune homme vint justement à lui reprocher les allées et venues de Beth. Il faut dire qu’elle n’avait jamais particulièrement apprécié le fait que son fils soit déjà père et malgré le fait qu’elle appréciait énormément sa petite fille, elle était bien dérangée par la situation et les allées et venues de la jeune fille. Noah se leva du canapé se plantant devant sa mère le regard assassin. Cette dernière le défia du regard, lui faisant clairement comprendre qu’elle n’hésiterait pas à le jeter dehors s’il lui faisait quoique ce soit. Noah se disputait rarement avec sa mère et souvent cette dernière en venait à regretter les paroles qu’elle disait mais sur le coup elle pouvait se révéler très blessante. Il attrapa alors sa veste en cuir qui était accroché au porte manteau puis ouvrit la porte pour sortir. Il entendu alors sa mère lui dire qu’il ferait mieux de trouver un endroit où passer la nuit car elle ne comptait pas le laisser rentrer. Noah soupira, agacé par cette nouvelle saute d’humeur maternelle et quitta la maison en claquant la porte derrière lui. Il monta dans sa voiture puis se mit à conduire vers le centre ville.

Une fois rendu, il se gara sur un parking puis se mit à marcher dans les rues de la ville, il cherchait un endroit où décompresser. En ce moment sa mère était assez irritable et les disputes étaient devenues quasiment quotidienne, le jeune homme commençait d’ailleurs véritablement à songer à déménager pour être enfin indépendant. En réalité, il était presque persuadé que c’était sa présence dans la maison familiale qui dérangeait sa mère. Après tout, il avait 24 ans et elle attendait probablement avec impatience que son fils prenne son envol et aille vivre ailleurs que chez elle. Selon lui, elle devait juger qu’il était enfin temps que Noah prenne sa vie en main et décide de bâtir son propre foyer et non se cantonner à rester chez sa mère pour le reste de ses jours. Alors qu’il marchait dans les rues, le bruit des rires et des voix attira son attention. Le Piano Bar semblait plein à craquer en cette soirée, visiblement, les habitants de Lima commençaient à profiter de nouveau des belles soirées qui commençaient à faire leur retour, bien que celle-ci soit un peu fraîche. Il se dirigea alors vers le bar et une fois à l’intérieur, il se fraya un chemin jusqu’au comptoir. Sa première impression avait été largement confirmée. Il avait l’impression qu’un nombre incalculable d’amis s’étaient donné rendez-vous ici. Une fois arrivé au niveau du comptoir, il commanda une bière puis tourna la tête, une odeur de whisky lui emplissant fortement les narines. A côté de lui se trouvait une ancienne connaissance, Brittany Pierce-Holcomb et à en croire l’odeur, elle semblait bien accompagné par les vapeurs du breuvage brun qu’était le whisky. Il était assis sur le tabouret à côté quand il vit Britanny lui sourire, sourire auquel il répondit en laissant ses lèvres s’étirer elles aussi heureux de voir quelqu’un qu’il connaissait au sein de cette incroyable foule.

Elle prononça son nom une première fois avant de tenter de se lever. Elle trébucha et se rattrapa aux épaules de Noah qui avait eu le réflexe de tendre ses bras vers elle pour la rattraper. Elle se remit sur son tabouret sous le regard de Puck avant de répéter à trois reprises son nom. « C’est bien moi Britt’ t’en fais pas. » Elle était bien plus éméchée qu’il ne l’avait pensé à première vue. Il voulu savoir ce qui tracassait la blonde à ce point. Après tout même s’ils n’étaient pas particulièrement proches, Noah appréciait Brittany et la voir dans cet état était loin de le ravir. Il la regarda avec un regard quelque peu attendrissant, véritablement touché par la jeune fille qui semblait plus que perdue. Puis il prit la main de Brittany dans les siennes puis prit la parole. « Dis moi Britt, tu vas bien ? Tu sembles triste et accessoirement ivre. » Il la regardait attendant la réaction de la jeune femme, il avait déjà pris la décision de veiller sur elle ce soir. Il n’allait pas la laisser dans cet état, c’était inconcevable à ses yeux. Il y a cinq ans il l’aurait probablement fait où alors, il aurait profiter de la situation mais cette fois-ci, il voulait purement et simplement lui venir en aide.


Dernière édition par Noah Puckerman le Sam 15 Déc - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Sam 15 Déc - 14:51

Brittany balaya quelques mèches hors de ses yeux du revers de la main. Se concentrer sur quelque chose, ou plutôt quelqu’un, l’aidait à s’éclaircir les idées. Le sourire et le regard familier de Puck, même après toutes ces années de distance qui les avaient séparées, étaient rassurants. Malgré tout ce qu’on pouvait et avait pu reprocher au bad boy durant leurs années lycée, elle n’avait jamais eu personnellement à s’en plaindre, au contraire. C’était donc un visage qu’il lui était agréable de voir en de telles circonstances. Et, accessoirement, quelqu’un qui pouvait compatir à sa situation.

« Je suis contente de te voir Puck. On n’a jamais eu beaucoup de temps pour se parler lorsqu’on se croisait. » Comme au mariage de Monsieur Schuester ou chez Quinn et Sam… à chaque fois, ils étaient accompagnés et distraits par une quelconque situation, comme Beth par exemple (aussi adorable soit-elle comme distraction). Contente d’avoir de la compagnie, elle laissa dériver son regard sur leurs mains et s’attacha à emmêler ses doigts à ceux de Noah, comme une enfant refusant de rester seule et sans contact physique pour l’apaiser. « Je ne sais pas comment des accessoires peuvent être ivres, mais moi, je crois que j’en suis pas loin, oui, » répondit-elle, très distraitement, avant que ses quelques neurones survivants ne saisissent le reste de la phrase.

Elle releva alors les yeux et jeta un regard de chiot abandonné à son vieil ami. « C’est Santana, » lâcha-t-elle avec de gros trémolos dans la voix et des larmes au coin des yeux (c’était un petit miracle que ses glandes lacrymales n’aient pas encore rendu l’âme après la quantité versée depuis 48h). « On s’est disputées. Elle s’est énervée, a crié, m’a bousculé et dit des choses affreuses. Et maintenant elle me déteste ! » C’était un résumé très sommaire mais efficace de la situation. Tout ce qui comptait pour la blondinette, c’est que sa meilleure amie et elle étaient en froid… un froid du genre glacial, style ère glaciaire en antarctique. Le reste n’était que détail… des détails qui l’avaient fait éclater en sanglots pendant des heures, certes, m’enfin quand même, ils étaient accessoires(-ment ivres).

« Alors maintenant, j’essaye de me noyer dans l’alcool… Non, attend… C’est pas ça qu’on dit. Qu’est-ce qu’on dit déjà ? » Elle jeta un regard vide, un peu perdu au barman s’étant arrêté devant eux pour déposer la commande de Puck. L’homme d’âge mûr, en ayant vu d'autres, répondit stoïquement : « Noyer son chagrin dans l’alcool. » Brittany hocha très sérieusement la tête et se retourna face à son ami : « C’est ça. Son chat gris dans l’alcool… Mon Dieu, c’est horrible de noyer un chat ! » Et juste comme ça, ses yeux s’embuèrent un peu plus. Ignorant le regard ahuri que le barman jeta à Noah, elle poursuivit : « Je ne veux pas noyer de chat, surtout pas dans du whisky. Ce serait horrible, monstrueux ! Puck, je veux juste penser à autre chose. Parle-moi d’autre chose. Comment va Beth ? Et toi ? » Elle serra sa main un peu plus fort et se pencha en avant, désireuse de trouver de quoi se distraire. Dans son état, un rien la faisait pleurer, certes (surtout quand on s'en prenait à ses félins adorés), mais un rien pouvait également la faire rire. Et Dieu, qu'elle avait besoin de rire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Sam 15 Déc - 19:45

Brittany lui avoua qu’elle était contente de le voir ce qui accentua le sourire qu’il avait sur le visage. Elle emmêler ses doigts avec ceux de Noah qui serrait doucement sa main pour lui montrer implicitement qu’il la soutenait. Elle lui dit alors qu’elle ne savait pas comment les accessoires pouvaient être ivre mais, elle confirma qu’elle n’était pas loin de l’être elle-même. Noah écarquilla les yeux devant les paroles de Brittany qui comme elle le faisait par le passé venait de dire quelque chose de bizarre et presque incompréhensible. Il était surpris de revoir ce trait de personnalité de Brittany ressurgir car malgré le peu de fois où ils avaient eu l’occasion de discuter, elle n’avait du moins dans ses souvenirs plus dire de choses aussi incohérente depuis le lycée. Puis elle leva son regard vers lui. On aurait dit un chien blessé ou abandonné. Cela faisait véritablement de la peine à Noah de voir Brittany dans cet état là. C’est alors qu’elle lui expliqua que c’était suite à une dispute avec Santana qu’elle avait décidé de venir ici. Elle était en larmes et Noah se doutait que la dispute ne devait pas avoir été une simple dispute mais bel et bien quelque chose de grave, et connaissant Santana, il ne doutait pas que c’est propos avaient dû être explosifs.

Elle lui dit ensuite qu’à présent elle essayait de se noyer dans l’alcool, mais aussitôt elle affirma que ce n’était pas l’expression utilisée habituellement. Le barman vint déposer la bière que Noah avait commandée. Le jeune homme régla la commande tandis que Brittany regardait le barman l’air perdu. Ce dernier lui dit alors que l’expression était en réalité : Noyer son chagrin dans l’alcool. Brittany tourna alors la tête vers Noah qui était en train de prendre une gorgée de sa bière. Elle répéta alors les paroles du barman sauf qu’au lieu du terme chagrin elle avait compris chat gris. Ses yeux s’embuèrent de nouveau alors que le barman lançait un regard ahuri à Puck, ce dernier ayant manqué de s’étouffer avec sa gorgée de bière lorsque avait parlé de chat. Elle lui dit qu’elle ne voulait pas noyer de chat et encore moins dans du whisky, ajoutant que ce serait monstrueux. Elle lui demanda alors de parler d’autre chose, lui demandant des nouvelles de Beth ainsi que de lui.

Il lui serra alors de nouveau la main, la regardant droit dans les yeux avant d’affirmer d’une voix calme : « Britt, nous ne noierons aucun chat, ni dans du whisky ni dans quoique ce soit d’autre. » Il lui adressa un petit sourire puis entreprit de répondre à ses questions. « Beth va très bien. Elle est en très grande forme et grandi à une vitesse folle. » Puis il resta un instant silencieux, fixant des yeux sa bière. Il soupira puis répondit. « Moi ça peut aller. Je suis venu ici parce que je me suis disputé avec ma mère, elle voudrait que je prenne mon indépendance, tu sais après tout ça fait plus de vingt ans que je vis chez elle ça peut se comprendre. » Il préférait éviter de passer sous silence sa vie sentimentale pour le moment. A vrai dire, il ne savait pas vraiment où il en était, perdu dans se qu’il ressentait à la fois pour Quinn et pour Santana. Noah était le cul entre deux chaises et il ne préférait pas évoquer la belle brune devant sa meilleure amie surtout après avoir appris qu’elles s’étaient disputées. Il adressa un petit sourire à Brittanny puis lui posa une question. « Et toi dis moi, comment tu vas, je veux dire hormis le fait que tu te sois disputer avec Santana ? Qu’est ce que tu fais de tes journées ?»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Mar 18 Déc - 17:17

L'assurance sincère de Puck suffit à apaiser les craintes irrationnelles de Brittany. Elle hocha lentement la tête, désireuse de mettre de côté cette horrible image qu'elle avait invoqué par sa propre faute. Elle n'avait besoin de personne pour se mettre d'affreuses idées dans la tête : c'était un don personnel... ça et le fait de pouvoir faire rire l'assistance sans le vouloir (souvent à son détriment, d'ailleurs), à l'occasion. La patience de Noah était donc la bienvenue, d'autant plus après cette violente dispute durant laquelle Santana lui avait renvoyé à la figure tous ses défauts, annihilant des années de travail sur soi pour la pauvre blonde.

« Je suis contente de l'entendre. Beth est une si gentille fille, elle est adorable... » souligna Brittany en serrant gentiment la main de Noah, les yeux pétillants de sincérité et de bonheur pour ses deux amis, si jeunes parents. Le commentaire sur la croissance de Beth lui fit aussitôt penser à Liam qui, comme tout beau bébé qui se respecte, avait grandi à la vitesse de l'éclair. Mais penser à son filleul, né il y a un an de cela maintenant, alors qu'elle ne pouvait pas le revoir tant que Santana la haïrait autant... C'était extrêmement douloureux et sa gorge se serra violemment. Le silence retomba entre eux sans qu'elle fut capable d'y mettre fin. Elle attrapa son verre de sa main libre et engloutit deux rasades de whisky pour faire passer cette pilule amère qui venait de se rappeler à sa mémoire. La brûlure de l'alcool fut la bienvenue, éloignant toute pensée négative. Les larmes qui lui montèrent aux yeux cette fois-ci n'étaient pas dues au chagrin.

Beth n'était pas un sujet aussi agréable que prévu. Elle accueillit donc le changement dans la discussion avec gratitude. Elle fit claquer son verre vide contre le bar et en suivit distraitement le bord du bout du doigt. « Oh... » fit-elle. Les parents n'étaient pas non plus un sujet joyeux en ce qui la concernait, et c'était probablement à cet instant qu'elle commença à réaliser combien sa vie pouvait être pathétique. Jusqu'ici l'intérêt de son existence ne reposait que sur sa meilleure amie et son filleul, et regardez où cela l'avait mené : dans un bar, à boire le liquide ambré le plus atroce qui soit. « Eh bien, je n'ai pas vraiment de conseils à donner en ce qui concerne les parents et la dépendance, tu sais... mais si jamais tu as besoin d'un endroit pour quelque temps, j'ai une chambre de libre à l'appart', tu sais, il suffit de sonner et elle est à toi ! » promit-elle, solennellement.

La question qui suivit créa un nouvel appel d'air dans l'estomac de la jeune rentière. Elle plissa les yeux pour retenir un nouvel accès de larmes et tendit la main pour attirer l'attention du barman, parti servir un client quelques mètres plus loin. Visiblement, elle n'était pas assez soûle, il fallait y remédier ! « Rien. Je ne fais rien, » lâcha-t-elle, la gorge serrée. « A part la chorale, bien sûr ! » réalisa-t-elle avec soulagement. Si elle n'avait pas les UH pour mettre un peu d'activité dans sa vie, elle serait vraiment pathétique. « On va aux Nationals, tu te rends compte ?! Contre les Awful Voices, encore et toujours eux... » grommela-t-elle.

Le barman arriva finalement à sa hauteur et elle se redressa sur son tabouret. « Je crois que je vais essayer autre chose, le whisky c'est vraiment trop horrible. Hm, voyons... une tequila ! Oui, une tequila, c'est une bonne idée, donnez-moi ça s'il vous plait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Mer 2 Jan - 16:38

La détresse que Noah lisait dans les yeux de Brittany lui fendait le cœur, c’est donc avec plaisir qu’il vit ses yeux pétiller lorsqu’il parla de Beth même si ce ne fut que le temps d’un instant. Il gardait ses mains sur celles de la jeune femme ne souhaitant pas la lâcher, lui montrant ainsi toute sa sincérité. Puis alors qu’il abordait le sujet de ses problèmes familiaux, elle lui répondit qu’elle n’avait pas de conseils à donner à ce sujet mais que s’il le souhaitait, elle lui offrait la possibilité de prendre la chambre qui lui restait dans son appartement. Il lui adressa un sourire radieux puis la remercia. Elle commença ensuite à parler de ce qu’elle faisait dans la vie, ce qui visiblement se cantonnait à la chorale. Elle lui annonça qu’ils allaient aux Nationals face aux Awesome Voices, Glee Club rival de longue date de la plupart des membres actuels des Urban Hymns. Noah se souvenait parfaitement de cette chorale. Lors de leurs années de lycée, une véritable guerre était déclarée entre eux et les New Directions. Finalement, Puck et ses amis avaient réussis à s’en débarrasser mais cela n’avait pas été sans mal. Il n’avait jamais apprécié les membres de ce club et il espérait bien que ses amis allaient les vaincre durant les Nationals.

Puck regarda Brittany alors que cette dernière commandait un nouveau verre, de tequila cette fois. N’avait elle pas assez bu à son goût pour commander un verre de plus. Le jeune homme commençait à s’inquiéter pour la santé de la blonde. Il se demandait tout de même si le barman allait tout de même la servir bien que son état d’ébriété soit avancé. Il décida alors d’essayer de la raisonner. « Britt’, je crois que tu as déjà assez bu comme ça tu ne crois pas ? » Il lui fallait trouver rapidement un sujet de conversation pour la détourner de son besoin d’alcool. Elle venait de lui donner une opportunité parfaite en abordant le sujet des chorales, le jeune homme décida donc de s’engouffrer dans la brèche. « Dis moi, vous avez déjà les dates des Nationals ? J’aimerai beaucoup venir vous voir chanter. Je suis persuadé que ça va être du haut niveau comme toujours. » Bien entendu il ne mentait pas et pensait véritablement ce qu’il disait après tout, ce n’était pas pour rien qu’il avait déjà songé à rejoindre la chorale où figurait de nombreux anciens des New Directions. Noah en ressentait depuis longtemps le besoin même si il doutait d’être encore au niveau. Une chose qui était sûre c’est qu’il avait pour cette chorale une affection naturelle et qu’il en était le supporter numéro un. Malgré tout, il appréhendait d’intégrer un jour les Urban Hymns, comment réagirai ses anciens amis en l’apprenant et puis pourrait il travailler en équipe avec Quinn sans risques ? Beaucoup de question se posaient encore dans sa tête, ce qui expliquait sa réticence et son attentisme.


Dernière édition par Noah Puckerman le Ven 25 Jan - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Mar 8 Jan - 19:29

« Nan, mon appartement est pas si loin, je peux marcher, » souligna Brittany en agitant une main négligée. Ce n’était pas un petit verre de plus qui allait l’abattre, au contraire ! Elle en avait besoin pour rester vaillante ! Tant qu’elle n’avait pas à prendre le volant, ce n’était pas un problème, n’est-ce pas ? Et puis elle avait fait bien pire dans sa jeunesse (Dieu, qu’elle se sentait vieille : veuve et sans amis !). Etreindre des lampadaires et suivre des murs de la main pour éviter le bord du trottoir, ça n’avait plus de secret pour elle.

Le barman ne semblait pas de cet avis, pourtant. Après un coup d’œil à Noah, il saisit effectivement un verre pour tequila, mais la bouteille qu’il sortir d’un placard réfrigéré lorsque Brittany regarda ailleurs n’avait pas l’étiquette de la boisson alcoolisée. Il remplit et déposa le verre devant sa cliente sans trahir sa dérobade et s’éclipsa sans attendre ses remerciements. Lorsque la blondinette en but une gorgée, elle jeta un coup d’œil hébété au fond de son verre. « Uh ? » fit-elle. « Ça a goût de limonade… » Un peu perturbée, elle se contenta pourtant d’hausser les épaules, faisant parfaitement confiance au professionnel.

« Les dates ? »
répéta-t-elle en se retournant vers Puck. « Uh… Oui, oui, je suis à peu près sûre de les avoir notées. Je ne pourrais pas m’en souvenir, là, tout de suite, mais je te les enverrai par SMS si tu veux… Ce serait génial que tu puisses venir ! C’est déjà trop bête que tu ne fasses pas parti de la chorale comme au lycée… »

Elle hocha la tête avec enthousiasme ; un peu trop vivement peut-être : la tête lui tourna quelque peu. Elle finit alors son verre, appréciant la boisson fraiche et sucrée pour lui remettre les idées en place. La musique jouée au fond du piano bar devenait rapidement du bruit désagréable attisant une migraine naissante. Elle plissa les lèvres, agacée par l’atmosphère étouffante et bruyante du bar. Peut-être était-il temps qu’elle rentre chez elle finalement… Stabilisant son sac sur ses genoux, elle en sortit son portefeuille et déposa quelques gros billets sur le comptoir. Elle laissait quasiment autant de pourboire que de consommations, n’ayant absolument aucune idée du prix (ou de la quantité exacte) de ce qu’elle avait bu.

« Je pense que je ferais mieux de rentrer, » annonça-t-elle distraitement. « J’ai besoin d’un peu d’air frais… » Et elle se leva prudemment, attendant que son léger étourdissement disparaisse avant de se décoller du bar. Alors qu’elle s’apprêtait à embrasser Noah pour lui dire au revoir, elle s’arrêta à quelques centimètres de sa joue, pensive. « Tu veux venir avec moi ? Tu peux dormir chez moi si tu ne veux pas rentrer ce soir… » souligna-t-elle, désireuse de ne pas non plus rentrer seule chez elle et retomber dans sa déprime solitaire. « Et tu pourras combattre les obstacles sur mon chemin, ô chevalier ! » La phrase se voulait une boutade, qu’elle souligna d’un rire léger, mais elle était probablement fort proche de la réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Ven 25 Jan - 20:12

Brittany nia avoir trop bu ce qui laissa Noah perplexe. S’était elle véritablement rendu compte de l’état dans lequel elle se trouvait ? C’est cependant avec soulagement que le jeune homme aperçu le barman verser de la limonade dans le verre de Brittany et non la tequila qu’elle avait précédemment commandé. Elle bu le verre en notant bien que c’était de la limonade mais visiblement son état d’ébriété évita qu’elle doute de sa boisson et elle continua de boire son verre sans rechigner. Elle dit ensuite à Noah qu’elle lui enverrait les dates par SMS, ajoutant qu’elle apprécierait qu’il puisse venir en ajoutant qu’elle trouvait dommage le fait qu’il ne fasse pas parti du club. Mais le jeune homme jugea y avoir assez pensé pour la soirée et il choisit de ne pas se prendre plus la tête et ne répondit pas se contentant d’hausser les épaules.

A voir le visage de Brittany, Noah jugea que la jeune fille commençait à en avoir marre de l’environnement les entourant et il devait avouer que le bar étant à présent bondé de monde, le jeune homme commençait lui aussi à s’agacer. Il vit Brittany payer ses consommations et laissant un généreux pourboire au barman avant de lui dire qu’elle comptait renter et qu’elle avait besoin d’air frais. Le jeune homme en avait lui aussi bien besoin mais avant qu’il n’ait répondu, elle s’approcha sur le point de l’embrasser pour lui dire au revoir mais elle se stoppa avant de demander si il voulait venir avec elle, ajoutant qu’il pouvait dormir chez elle s’il ne souhaitait pas rentre chez lui ce soir. Elle ajouta même qu’il pourrait la protéger des obstacles, le qualifiant de chevalier ce qui fit décrocher un sourire au jeune homme. Noah ne mit longtemps à prendre sa décision. En effet, il avait le choix entre rentrer chez lui et subir une nouvelle réprimande maternelle dès les premières heures de sa journée le lendemain ou dormir chez Brittany et retarder l’échéance. De plus, l’état de la jeune fille était tel qu’il n’aurait jamais eu la conscience tranquille en la laissant partir seul. Il termina alors sa boisson d’une traite puis il laissa un pourboire au barman avant de se lever à son tour. Il enfila sa veste puis répondit à Brittany. « Je viens avec toi. C’est plus sûr et puis au moins je m’assurerai que tu rentreras en un seul morceau. Ma voiture est garée quelques mètres plus loin on sera plus vite rentré. »

Les deux amis sortirent donc du bar tout les deux, se dirigeant vers la voiture de Noah qui était garée quelques mètres plus loin. Ils avançaient lentement profitant de la fraicheur de la nuit pour souffler un bon coup. Noah veillait sur Brittany de sorte à pouvoir la rattraper si cette dernière venait à tomber ou quoi que ce soit d’autre. Après tout, il avait accepté d’aller dormir chez elle et souhait avant tout prendre soin d’elle d’autant plus qu’elle était assez déprimée et il avait senti le besoin de la jeune fille d’avoir de la compagnie de quelqu’un à qui elle pourrait se confier sans hésitations. Il l’observait donc marcher juste devant lui attentif au moindre signe de faiblesse qu’elle pourrait faire percevoir avec l'intention de la soutenir aussi bien moralement que physiquement si cela devenait nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Ven 1 Fév - 12:17

Un large sourire étira les lèvres de Brittany lorsque Noah accepta son invitation pour la nuit. Un peu de compagnie, elle ne demandait pas mieux. Mais si, en plus, il avait sa voiture, ma foi… Cela amenuisait la probabilité d’une rencontre avec le caniveau ou un réverbère. Elle n’allait pas s’en plaindre. Elle le suivit donc d’un pas guilleret, gardant une main sur son épaule tandis qu’il leur frayait un chemin dans la foule, y gagnant tout autant en équilibre qu’en réconfort. Lorsqu’ils mirent le nez dehors, Brittany respira profondément. Bien qu’incommodée par les odeurs peu ragoutantes du porche, elle se dégrisa lentement à grandes bouffées d’air frais.

Concentrée sur le fait de mettre un pied devant l’autre et pas en dehors du trottoir, Brittany avançait à petits pas, le nez baissé. Ainsi, elle dépassa le véhicule qu’ils recherchaient et ne s’arrêta qu’à l’appel de Noah. Tournant la tête, elle cligna distraitement des paupières avant de réaliser son erreur et de lâcher un « Oups » espiègle. Elle revint sur ses pas et se glissa maladroitement sur le siège passager avec un petit sourire idiot.
Se sentant bien fatiguée maintenant qu’elle était confortablement installée dans un endroit semi-privé et calme, Brittany eut bien du mal à se concentrer sur la route pour donner les instructions nécessaires à son chauffeur. Ils atteignirent néanmoins le parking souterrain de sa résidence sans aucun détour imprévu (petit miracle s’il en est). Elle étouffa un profond bâillement tandis que Puck se garait là où elle le lui avait indiqué, et s’extirpa tant bien que mal de son siège. Une fois ses talons aiguilles fermement plantés sur le macadam, Brittany se reprit quelque peu et les emmena jusqu’à l’ascenseur.

« Mon appart’ est tout en haut, tout en haut, » dit-elle en activant le bouton correspondant. « J’adore la vue. Elle est super de toutes les pièces, mais j’ai une préférence pour celle du salon quand même... Elle donne sur la place Bellefontaine. Les chambres ont une belle vue du coucher de soleil. »

Babillant pour se concentrer et arrêter de bailler, Brittany s’appuya lourdement contre les parois de l’ascenseur jusqu’à ce que les portes s’ouvrent à son étage. Elle fouilla alors dans son sac en avançant dans le couloir, et s’arrêta devant l’unique porte : la sienne. Marmonnant de frustration, elle passa quelques instants à la recherche de sa clé avant de la sortir avec une exclamation satisfaite. Elle dut ensuite s’y reprendre à trois fois pour trouver la serrure, mais elle sortit bientôt victorieuse de cette bataille.

« Et voilà, bienvenue chez moi ! » Lâchant son sac sur une petite table à l’entrée, Brittany se débarrassa de sa veste sur un parterre et referma la porte derrière son invité. Elle agita les bras. « Fais comme chez toi, Puck ! » Mais en avançant dans le hall, ce qui devait arriver (et que tout le monde attendait) arriva : elle trébucha et percuta Noah, l'entrainant dans sa chute. « Outch, » laissa-t-elle échapper en relevant la tête. Seul Noah, sur lequel elle s'était étalée de tout son long, la séparait du marbre froid et dur. « Désolée. Ça va ? » Instable et barbouillée, Brittany tenta de se relever mais ne fit qu'empirer la situation, plaçant des membres dénudés à des endroits sensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Dim 10 Fév - 19:57

Noah suivait les indications de Brittany qui semblaient parfois assez hasardeuses. Cependant les deux amis arrivèrent finalement à destination et Noah se gara à l’emplacement que venez de lui indiquez la jeune femme. Finalement son état n’était peut être pas si avancé qu’il avait pu le penser. A moins que ce ne soit un éclair de lucidité qui venait de frapper la belle blonde. La voiture dans l’emplacement, Noah stoppa le moteur puis sorti de la voiture après Brittany. Il ferma sa voiture puis suivit son amie qui une fois rendu dans l’ascenseur lui expliqua que son appartement était tout en haut du bâtiment. Selon elle la vue était superbe en particulier dans le salon et elle appréciait vraiment son appartement pour cela.

Une fois rendu au bon étage, ils sortirent de l’ascenseur puis se dirigèrent vers l’appartement de la jeune femme. Parcourant le couloir, Noah constata qu’une seule porte s’y trouvait et il pensa immédiatement qu’elle était véritablement chanceuse de pouvoir profiter seule de cet étage sans avoir à se soucier des voisins de palier bien qu’il restait tout de même les voisins du dessous. Après qu’elle ait trouvée non sans difficultés sa clé, Brittany dû s’y reprendre à trois reprises pour parvenir à ouvrir la porte sous le regard amusé de Noah. Elle invita alors le jeune à entrer dans ce fameux appartement.

Il fut d’entrée subjugué par la beauté des lieux. Ce spacieux appartement avait de quoi faire un grand nombre d’envieux et le jeune homme aurait été parfaitement à l’aise dans ce genre d’environnement. Il défit sa veste puis il eut à peine le temps de l’accrocher au porte manteau que Brittany trébucha en l’entrainant dans sa chute. Heureusement ses réflexes d’ancien footballeur lui permirent d’éviter de se faire mal en percutant le sol ayant anticipé le choc. Brittany s’excusa en lui demandant comment il allait puis elle tenta de se relever mais elle ne fit que rendre la situation plus compliquée, ses membres appuyant sur des parties sensibles du corps du jeune Puckerman. Il aida la jeune fille à se redresser en la soutenant de ses bras musclés. Une fois cela fait, il se releva puis accompagna la jeune fille dans sa chambre. « Tu ferais mieux de te reposer, je te ramène un remède contre la gueule de bois, tu risques d’en avoir besoin. » dit il dans un sourire.

Il alla dans la cuisine puis trouva quelques ingrédients qui lui permettraient de réaliser son fameux remède. C’était une technique sûre qu’il avait employé à plusieurs reprises et qui avait toujours fait effet. Au moins avec ça, Brittany allait éviter le mal de tête du lendemain même si, le jeune homme ne pourrait probablement rien faire pour les problèmes d’estomac que la consommation d’alcool de la blonde avait pu entrainer. Une fois sa mixture prête, Noah retourna auprès de Brittany. Il lui tendit le verre. « Bois ça d’une traite, ce n’est pas très bon mais c’est efficace. » affirma-t-il. Il la regarda s’exécuter avec compassion puis il s’installa à ses côtés après avoir retiré ses chaussures. Allongé sur le lit de la jeune femme, Noah fixait le plafond. Il rompit le silence qui venait juste de s’installer. « Tu sais grâce à toi j’ai passé une très bonne soirée, merci beaucoup Britt. » lui avoua-t-il en tournant la tête vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ; Don't worry, be happy !
Age : 26 ans
Occupation : Gérante et professeur de Duo Dance
Humeur : Excitée
Statut : Célibataire
Etoiles : 7835

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Happy - Pharrell Williams
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   Mer 13 Fév - 22:51

Telle une poupée, Brittany se laissa manipuler par Noah afin qu’ils puissent tous deux se remettre sur pieds. Elle était ivre, c’était indubitable, et elle approchait sérieusement de la phase où il lui fallait pouvoir cuver son vin tranquillement au lit, avant que ses membres ne cessent de lui obéir. Elle manquait de force et de volonté pour gagner par elle-même sa chambre. Heureusement, Puck ne lui laissa pas vraiment le choix. Sans lui, elle se serait probablement endormie sur la première surface à peu près confortable de son appartement.

« Ooo-k, » approuva-t-elle en se laissant tomber sur le matelas (siii confortable, il aurait été dommage de s’en priver). Etalée comme une chiffe molle sur son lit, elle suivit du regard la silhouette aux larges épaules de Puck, pensive. Il s’était comporté en parfait gentleman depuis le début de la soirée, malgré les différentes opportunités qu’elle lui avait laissé (plus ou moins volontairement) c’était… surprenant. Il semblait avoir évolué, mûri, de manière marquée. Peut-être était-ce le fait d’avoir une enfant à charge ? Ou bien était-il devenu adulte ? Etait-ce cela ? Brittany avait-elle, envers et contre tout, résisté à l’âge adulte qu’elle avait tant repoussé, préférant s’embrigader auprès de Peter Pan ? Etait-ce cela que Santana lui reprochait ?

Quoi qu’il en soit, c’était un sujet à méditer pour plus tard. Brittany se traina sous les couvertures, rampant et remuant tel un ver de terre. Gênée par ses vêtements, elle éjecta ses chaussettes (ses chaussures ayant disparu quelque part au moment de la chute), son pantalon et son pull. Elle s’agita en tous sens pour dégrafer son soutien-gorge avant de le tirer par une manche de son T-shirt pour ne pas avoir à s’exposer à l’air frais. Lorsque Puck réapparut, ses vêtements étaient abandonnés en un tas à même le sol, et Brittany était soigneusement emmitouflée dans ses couvertures, les paupières à moitié closes.

Elle se redressa sur un coude pour boire la mixture que lui avait porté son ami et grimaça franchement à sa première gorgée. Se rappelant des horribles remèdes de grand-mère de son enfance, elle se pinça le nez et avala le reste d’un coup. « J’espère que ça en vaut le coup, » grommela-t-elle en abandonnant la tasse sur sa table de chevet. Elle y attrapa une bouteille d’eau pour faire passer le goût de quelques rasades.

« Mmh, » fit-elle en se rallongeant. Elle se tourna sur le côté et glissa un bras autour de la taille du jeune homme. « Moi aussi. Tu es un super ami Puck… » Elle se rapprocha, glissa son nez au creux du cou embaumant l’eau de cologne et une jambe fine sur le genou noueux. « … et un super ours en peluche. Merci… Bonne nuit… » Et comme un koala enroulé autour de sa branche, il n’en fallut pas beaucoup plus pour que Brittany s’endorme. Bien heureusement, son ancien amant avait déjà eu affaire à ses habitudes de sommeil, ça n’avait rien de surprenant pour lui et il savait gérer la situation. Comme il était agréable parfois, de pouvoir trouver un réconfort physique auprès d’un ami, sans crises de sentiments ! Tant que Santana ne venait pas lui reprocher d'avoir dormi avec (ou plutôt 'auprès de') son ex...




[The End]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 05. Tears, Drinks and Friends for a friday night   

Revenir en haut Aller en bas
 

05. Tears, Drinks and Friends for a friday night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 5
-