Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Skinny Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dylan Brentwood
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: 06. Skinny Love   06. Skinny Love EmptyJeu 7 Fév - 15:18

Quinn Evans Ҩ Noah Puckerman
« and now all your love is wasted, then who the hell was I? 'Cause now I'm breaking at the britches, and at the end of all your lines. Who will love you? who will fight? who will fall far behind? »


Dimanche 9 Juillet 2017
7.45 PM

Le feu venait tout juste de passer au vert, mais Quinn ne l’avait pas remarqué. Les yeux hagards, la blondinette essayait tant bien que mal de se concentrer sur la route, mais son esprit était ailleurs. En effet, l’échec de son mariage monopolisait toutes ses pensées. Moins d’un an auparavant, Sam lui avait juré fidélité devant l’autel, et naïve, elle avait cru en sa sincérité de ses belles paroles. Mais rien ne s’était déroulé comme elle l’avait imaginé. Pour commencer, elle ne s’était pas attendue à tomber enceinte aussi rapidement ; bien que fonder une famille eût fait partie de leurs projets, les deux jeunes mariés souhaitaient se stabiliser professionnellement avant d’envisager l’arrivée d’un enfant. Pour Quinn, cette grossesse inopinée avait fait resurgir les angoisses liées à son passé et, en outre, elle l’avait vécue comme un véritable choc. Si au départ Sam s’était enthousiasmé à l’idée de devenir père, la pression de l’enjeu était finalement devenue trop lourde pour ses épaules. Lentement mais sûrement, il avait pris ses distances avec Quinn, allant jusqu’à s’intéresser à une autre femme. En plus de trahir sa promesse, il avait trahi la confiance de son épouse. En découvrant le pot aux roses, cette dernière avait pris la décision de quitter leur maison de banlieue et, la mort dans l’âme, s’était résignée à retourner vivre chez ses parents, le temps de rebondir. Quinn était brisée, et les regrets de Sam ne pouvaient rien y changer. Pour le moment, elle était incapable de lui pardonner cet écart de conduite et d’ailleurs, elle n’était pas certaine d’y parvenir un jour.

« Quinn, le monsieur de derrière n’est pas content ». Face au manque de réaction de sa mère, Beth allongea le bras entre les deux sièges avant, et effleura l’épaule de la conductrice, dans l’espoir de la sortir de ses introspections. « M...maman, je crois qu’il faut que tu démarres. ». Ce contact arracha un sursaut à Quinn, qui lança un regard furtif dans le rétroviseur. Effectivement, l’automobiliste qu’elle précédait semblait mécontent. Ses appuis prolongés sur l’avertisseur sonore et ses gesticulations d’agacement étaient sans équivoque. La jeune femme tourna légèrement la tête, et croisa le regard inquiet de Beth. C’était la première fois que la fillette l’appelait « maman ». Depuis son retour dans la vie de ses parents biologiques, survenu quelques mois plus tôt, la petite avait pris l’habitude de s’adresser à Quinn en utilisant son prénom. Cette marque d’affection réchauffa le cœur de la blondinette. Afin de rassurer son enfant, elle lui adressa un sourire. « Je suis dans la lune... heureusement que tu es là, ma chérie. » se justifia-t-elle, tout en posant la main sur le levier de vitesse. La voiture démarra, poursuivant ainsi son trajet jusqu’au domicile des Puckerman.

D’ordinaire, c’était Noah qui venait récupérer Beth chez les Evans le dimanche soir, à l’issue de leur tour de garde. Pour la simple et bonne raison que Quinn voulait éviter autant que possible de croiser la mère de son ex petit-ami. Noah s’était enfoncé dans la dépression peu après leur rupture, et cette dernière tenait la blondinette pour responsable du mal être de son fils. Au plus la voiture se rapprochait de sa destination, au plus la jeune femme sentait une boule d’angoisse lui comprimer le ventre. Cependant, elle savait qu’elle n’avait pas le choix ; depuis qu’elle était séparée de Sam, Quinn avait été contrainte de changer ses petites habitudes, et les visites hebdomadaires de Noah pour récupérer ou déposer Beth chez elle n’avaient plus lieu d’être. Désormais, elle allait devoir s’accoutumer au risque de croiser Madame Puckerman plus régulièrement, et se heurter à son mépris.

En arrivant devant la villa que son ex partageait avec sa mère et sa petite sœur, une foule de souvenirs déferla dans l’esprit de Quinn. Elle se remémorait ses nombreuses allées et venues, à l’époque où son histoire d’amour avec Noah était encore au goût du jour. Beth, quant à elle, semblait très soulagée à l’idée de passer une semaine chez son père. A vrai dire, l’ambiance qu’elle avait subie sous le toit de ses grands parents maternels s’était avéré plus pesante qu’autre chose et ce, même si Quinn s’efforçait d’intérioriser ses émotions en présence de sa fille. La jeune femme s’extirpa de son véhicule, non sans difficultés au vu de sa grossesse avancée, et se baissa pour libérer la fillette de sa ceinture de sécurité. En se redressant, une pointe de douleur lui enserra l’abdomen ; elle s’appliqua à la réprimer, autorisant un simple rictus à étirer ses traits, que Beth ne releva pas dans la précipitation. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, cette dernière se trouvait déjà sur le seuil de la porte d’entrée, cognant le battant de sa petite main. Quinn la rejoignit sous le portique en grimaçant. Le simple fait d’ouvrir et de refermer le coffre, pour récupérer le sac contenant les affaires de Beth pour la semaine, lui avait déclenché un nouvel assaut au bas du ventre. Chassant une fois encore sa douleur, elle prit une profonde inspiration, tandis que la porte s’ouvrait à la volée, la silhouette de Noah se dessinant dans l’embrasure.

fiche par century sex.


Dernière édition par Quinn Evans le Lun 11 Fév - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: Re: 06. Skinny Love   06. Skinny Love EmptyLun 11 Fév - 22:29

Remuant dans sa chambre, Noah faisait ses cartons. En effet, la situation devenait de plus en plus insoutenable entre sa mère et lui. Il ne pouvait plus vivre ici sans être constamment entrain de se disputer avec sa génitrice. Il était nécessaire pour lui, comme pour sa fille qui devait supporter les humeurs changeantes de sa lunatique de grand-mère, de quitter cet maison et d’enfin prendre son envol loin du nid familial. Il avait trouvé plusieurs petits appartements dans le centre ville de Lima qu’il n’allait pas tarder à visiter. Dans l’attente de ces visites, le jeune homme avait déjà entamé l’emballage des ses biens. Il mettait depuis maintenant trois jours tout ce qui se trouvait dans sa chambre et qui ne lui était pas d’une absolue nécessité pour vivre. Ainsi une bonne partie de ses vêtements d’hiver avait fait le trajet de son armoire vers divers cartons. Il en avait d’ailleurs profité pour faire le tri dans sa garde robe. La chaleur de ce début de mois de Juillet le rendait quelques peu paresseux ce qui expliquait qu’il n’avance pas très vite dans ses cartons malgré sa féroce envie de départ. Une certaine nostalgie s’installait tout de même dans le cœur du jeune homme. C’était dans cette maison qu’il avait passé une grande partie de sa vie, ici qu’il était revenue après s’être séparé de Quinn et avoir reçu son diplôme, ici qu’il accueillait depuis maintenant plusieurs mois sa jeune fille biologique retrouvée après le décès de sa mère adoptive. Indirectement, l’idée de quitter une partie de sa vie suite à des disputes familiale ne le réjouissait nullement seulement, il n’avait plus le choix. Sa fille avait besoin d’un cadre serein où il vivre était un plaisir et non une corvée. Il ne pouvait plus faire marche arrière, autant pour elle que pour sa fierté personnelle.

Noah arrêta de faire ses cartons subitement. Il venait de jeter un coup d’œil à l’heure et il lui restait à peine une petite heure avant d’aller chercher sa fille chez Quinn. Il alla alors prendre une douche bien fraîche autant pour se rafraichir les idées que pour se défaire de la poussière et la sueur qui s’étaient agglutinées à lui. Certes, ce n’était pas spécialement compliqué de faire des cartons mais parfois, on retrouvait certaines choses qui avait vieillis au fin fond d’un placard et qui avait pris la poussière pendant plusieurs années et avec cette chaleur, cette poussière avait vite fait de se coller à la peau. Pour le moment sa plus belle trouvaille avait été une photo datant de peu avant la naissance de Beth. Il était aux côtés de Quinn et à cette époque, les deux parents de la petite blondinette étaient bien plus proches l’un de l’autre qu’ils ne l’étaient à présent. Il fallait avouer que de nombreuses années avaient fait leur œuvre entre temps et que leur rupture avait été pour le moins explosive. Ce souvenir était toujours douloureux dans l’esprit de Noah mais d’un autre côté, il savait pertinemment que aussi douloureux ait été cet événement, il avait eu le mérite de faire grandir et mûrir le jeune homme. Depuis, il n’avait pas véritablement eu de relation sérieuse, à vrai dire aucune de ses relations depuis Quinn n’avaient été sérieuses, le jeune Puckerman se contentant de relations éphémères d’un soir ou à peine plus sans jamais vraiment s’aventurer sur le long sentier qu’était les sentiments. Ce n’était bien entendu pas la situation la plus stable mais elle avait le mérite de ne pas s’engager et puis, Noah se savait encore jeune et il souhaitait pouvoir en profiter encore quelques temps.

Il sortit de la douche puis alla enfiler des vêtements propres. Il avait opté pour un t-shirt blanc avec un col en V qui faisait aisément apparaitre sa musculature avantageuse et un jean bleu foncé. Assez sobre tout en étant susceptible d’épater un grand nombre de demoiselles. Il se parfuma puis descendit, attrapant au passage ses clés de voiture qui était posé sur la table de chevet de sa chambre. Il était dans le couloir en train de mettre ses chaussures quand il entendit frapper à la porte. Il enfila sa seconde chaussure puis alla ouvrir et fut véritablement surpris de voir sa fille sous ses yeux. Il était censé aller la chercher alors que faisait-elle ici ? Puis en voyant sa mère derrière elle, il comprit que cette dernière l’avait elle-même amenée. Il se pencha pour déposer un baiser sur la joue de sa fille puis s’écarta pour la laisser rentrer. Il s’avança vers Quinn qui ne semblait pas au mieux. Elle tenait dans sa main le sac de Beth. Noah ne doutait nullement que enceinte comme elle l’était, la chaleur et le moindre effort devait lui être vraiment insupportable. Il s’avança encore jusqu’à être vraiment proche de Quinn puis il lui adressa un sourire, sourire qui disparut un peu lorsqu’il vit de plus prêt le visage de son ex petit amie. Il semblait y avoir autre chose qui la tracassait, quelque chose d’aussi voire plus important que sa grossesse. D’une voix claire et douce, Noah lui adressa la parole. « Salut, rentres, il fait meilleur dedans et puis ma mère n’est pas là donc tu n’auras pas à la supporter. » avoua-t-il, connaissant parfaitement les relations quelques peu compliquées qu'entretenaient les deux femmes. Il déposa ensuite un baiser sur sa joue puis lui pris docilement le sac de Beth des mains. « Je m’occupe de ça. » dit-il en levant le sac qu’il tenait fermement dans sa main droite. Il laissa Quinn entrer puis il ferma la porte derrière lui afin de conserver la fraicheur de l’intérieur. Lui indiquant de se diriger vers le salon, il l’invita à s’asseoir sur le canapé. Il s’installa en face d’elle tandis que Beth était monté jouer dans sa chambre. Noah regardait Quinn qui semblait toujours aussi préoccupée qu’elle l’avait été sur le seuil de la porte. Se redressant sur son fauteuil, Noah reprit la parole. « Je suis surpris de te voir là, j’étais prêt à partir pour venir chercher Beth. Enfin bref, tu as l’air préoccupé, qu’est ce qu’il t’arrive Quinn ? » demanda-t-il d’une voix compatissante et rassurante plutôt qu’intrusive.
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Brentwood
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: Re: 06. Skinny Love   06. Skinny Love EmptyJeu 14 Fév - 16:02

La surprise qui se dessinait sur le visage de Noah n’échappa pas à Quinn. De toute évidence, le jeune homme ne s’attendait pas à trouver sa fille et son ex sur le pas de sa porte. Quoi de plus normal, comme réaction ? La blondinette avait - volontairement - omis de l’informer de sa venue. Noah l’aurait sans doute bombardée de questions, et elle n’avait pas la moindre envie de s’épancher sur sa situation chaotique par téléphone. Mais maintenant qu’elle se tenait face à lui, Quinn n’était pas beaucoup plus encline à lui livrer la vérité, à lui expliquer le pourquoi du comment de cette visite impromptue. En dehors de ses parents et d’Oxanna, qui lui avait apporté la preuve de l’infidélité de Sam, personne n’était au courant que son couple battait de l’aile. C’était beaucoup mieux ainsi ; Quinn ne voulait pas que ses amis la prennent en pitié. Seulement, elle était consciente qu’elle ne pourrait pas leur cacher toute cette supercherie très longtemps, et à vrai dire, elle redoutait le moment où elle devrait officialiser sa séparation. Avouer son échec à son entourage revenait à l’accepter. Et s’il y avait bien une chose que Quinn refusait d’accepter justement, c’était d’avoir été dupée. A l’instar de sa mère, elle s’était bercée dans le confort de ses illusions. Elle avait cru les excuses minables de son mari quand il rentrait plus tard que l’heure prévue, et lorsque les premiers soupçons quant à sa fidélité étaient venus la titiller, elle n’avait rien trouvé de mieux que de s’en vouloir de douter de lui. La jeune femme détestait Sam pour tout le mal qu’il lui avait fait ; mais, elle se détestait plus encore pour s’être montrée aussi aveugle et stupide pendant plusieurs mois.

Passé l’effet de surprise, Noah proposa à Quinn de rentrer, pour qu’elle puisse profiter de la fraîcheur relative de l’habitation. Il se sentit toutefois obligé de préciser que sa mère n’était pas dans les parages, puisqu’il savait mieux que personne que les deux femmes n’étaient pas en très bons termes. Soulagée d’apprendre que la menace de croiser Madame Puckerman venait de s’éloigner, la blondinette esquissa un petit sourire, qui s’évanouit aussi rapidement qu’il était apparu, lorsqu’une nouvelle douleur aiguë lui ceintura l’abdomen. Alors qu’elle s’apprêtait à décliner la proposition de son hôte, elle décida finalement d’accepter de passer un peu de temps à l’intérieur, pensant naïvement que l’air conditionné lui ferait le plus grand bien, et calmerait ses douleurs. « D’accord. Mais je ne resterai pas longtemps ». Noah s’approcha d’elle et la délesta du sac contenant les affaires de Beth, après avoir déposé un baiser timide sur sa joue.

En traversant le vestibule, Quinn remarqua que plusieurs cartons pleins à craquer se trouvaient à même le sol. Elle savait que son ex petit-ami avait pour projet de quitter la maison de son enfance avant la rentrée scolaire, afin de prendre un appartement dans le centre ville de Lima, dans lequel il se ferait un plaisir d’accueillir Beth. La simple vision de ces boites de rangement la renvoya à son propre échec. L’ironie du sort venait de frapper Quinn en plein visage. L’évolution de Noah était tout à fait normale mais de son côté, elle avait pris la route à contresens ; en effet, après avoir goûté aux joies de l’indépendance et au bonheur supposé du mariage, voilà qu’elle était contrainte de retourner vivre sous le même toit que ses parents. Une vague d’amertume la submergea, et elle manqua de fondre en larmes. Cela dit, le moment était vraiment mal choisi pour s’apitoyer sur son sort. Elle devait faire bonne figure pour éviter d’éveiller les soupçons de Noah. Ravalant ses larmes - elle aurait tout le loisir de les laisser s’écouler sur le trajet du retour - elle suivit ce dernier jusqu’au petit salon, et s’installa sur le canapé d’en face en affichant un sourire de façade.

Elle sentait son regard peser sur elle, à la fois perplexe et inquisiteur. Quinn n’osait pas ouvrir la bouche, de peur que sa voix éraillée ne trahisse ses émotions. Mais malheureusement pour elle, Noah n’était pas dupe. Et en outre, il connaissait par cœur tous ses petits subterfuges. Il brisa le silence, conscient que quelque chose de grave préoccupait la jeune femme. Dos au mur, Quinn eut un moment d’hésitation. Elle ne savait pas si elle devait éclater en sanglots, ou bien prendre ses jambes à son coup, pour se dérober de cette conversation aussi embarrassante qu’inévitable. Tout ce qu’elle voulait au fond d’elle, c’était se réveiller de cet affreux cauchemar et retrouver sa vie d'avant. « Sam et moi, c’est fini. Je suis retournée vivre chez mes parents depuis le début de la semaine. » finit-elle par lâcher, avec des trémolos dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: Re: 06. Skinny Love   06. Skinny Love EmptyJeu 14 Fév - 19:11

Finalement, la bombe fut lâchée. Noah n’en croyait pas ses oreilles. Il s’attendait à tout sauf à ça. Sam et Quinn n’était plus ensemble. C’était comme si un rêve que l’on ose s’avouer venait de se réaliser pour le jeune homme. Malgré tout, la détresse de Quinn lui fendait le cœur. Il l’aimait, cela ne faisait aucun doute et parce qu’il l’aimait, Noah ne supportait pas de voir son ex petite amie souffrir. Bien entendu, depuis leur rupture il avait toujours réfuté l’idée d’être encore amoureux d’elle mais c’était un fait. Envers et contre tout, Quinn restait Quinn et jamais Noah ne pourrait cesser de l’aimer. Du coup, il se sentait quelque peu mal à l’aise. En général, il était la cause des ruptures et c’était à cause de lui que les filles pleuraient, mais là, pour une fois il n’avait rien à se reprocher. Cependant, il n’avait aucune idée de la marche à suivre pour réconforter la jeune femme. D’autant plus, qu’il n’était vraiment pas la personne vers qui elle serait venue pour se confier du fait de leur passé en commun. Pourtant, elle venait de lui avouer. Pourquoi ? Telle était la question qui résonnait dans la tête du jeune Puckerman. Elle aurait très bien pu taire sa rupture et trouver une fausse excuse pour s’être présentée chez lui en ramenant leur fille. Il se leva assez brusquement de son fauteuil, si bien qu’il eut la tête qui tourne pendant une fraction de seconde. Assez maladroitement, il tenta de baragouiner quelques mots. « Je vais chercher de l’eau. » Puis sans même attendre une réponse, il fila vers la cuisine.

Il était totalement déstabiliser par la nouvelle. Certes une partie avait toujours souhaité que Quinn et Sam se séparent car, ses sentiments pour elle avait créé ce besoin égoïste en lui consistant à la vouloir à ses côtés, mais d’un autre côté, il ne souhaitait que le bonheur de la jeune femme et cette rupture la blessait véritablement et cela pouvait aisément se lire sur son visage. Arrivé dans la cuisine, Noah était tellement perdu dans ses pensées qu’il se cogna contre le coin de la table. « Put… !». Avant même d’avoir prononcé l’intégralité du gros mot qu’il allait proférer, il se retint volontairement afin que sa fille qui jouait à l’étage n’entende pas. Il se doutait bien qu’elle avait entendu le début du mot de son père et que Quinn toujours installé dans le salon avait dû elle aussi entendre mais il avait pour une fois réussi à se contrôler. En réalité, depuis qu’il avait la garde alternée de Beth, Noah avait fait de prodigieux effort afin d’éviter les dérapages en tout genres notamment verbaux ce qui était pour lui un vrai exploit. Tout ceux qui avait connu le Noah Puckerman du lycée serait probablement très étonné de voir les changements qui étaient survenus dans l’attitude de l’ex-terreur du lycée de Lima. Bien entendu, quand sa fille n’était plus dans les parages, le naturel revenait au galop, chassant les multiples efforts de Puck pour être un tant soit peu correct.

Il prit trois verres et une bouteille d’eau et retourna dans le salon. Entretemps, en parcourant le couloir il s’était adressé à Beth qui jouait à l’étage. « Si tu as soif, tu descends je t’ai sorti un verre. » avait il annoncé du bas de l’escalier. La petite fille avait alors répondu qu’elle n’avait pas soif pour le moment tout en remerciant ensuite son père. Il rentra donc dans le salon et posa les verres sur la table. Il en remplit deux du liquide incolore puis tendit le premier à Quinn avant de s’emparer du second et de se rasseoir face à son ex petite amie. Enceinte jusqu’aux yeux, elle semblait être sur le point d’accoucher à n’importe quel instant. En la voyant aussi fragile assise face à lui qu’il se rendait compte de l’injustice qu’allait provoquer cette rupture. Si d’aventure, la rupture de Sam et Quinn s’avérait être définitive, l’enfant que portait cette dernière allait grandir sans son vrai père. Il savait que tôt ou tard, Sam allait le regretter et qu’il tenterait de se rapprocher de son enfant. Il avait compris à quel point il était difficile de se séparer de cette partie de soi, depuis longtemps. Depuis que Quinn et lui avait fait adopter Beth, Noah avait compris qu’être séparé de son enfant était terrible pour un parent même si il ne l’avait jamais publiquement avoué. Il n’arrivait cependant pas à comprendre une chose. Pourquoi leur couple qui semblait véritablement épanoui avait fini par se briser ? Etait-ce une carapace depuis le début ? Le couple s’était-il finalement rendu compte que leurs sentiments n’étaient pas si forts qu’il le pensait ? Ou bien l’un d’entre eux avait peut être commis une erreur. Peut être le même genre d’erreur qu’il avait lui aussi commis dans son adolescence. Le genre d’erreur qui avait provoqué sa séparation avec Quinn. Il devait savoir. Non pas pour satisfaire sa curiosité mais pour aider Quinn, car tant qu’il ne connaissait pas la situation, il ne pourrait lui venir en aide. Par conséquent, d’une voix douce comme jamais il n’en avait utilisé pour s’adresser à quelqu’un, il posa à son ex petite amie une question. « Quinn, je sais que tu ne veux probablement pas en parler mais j’aimerai pouvoir t’aider mais j’ai du mal à comprendre cette histoire. Pourquoi vous-êtes vous séparé ? » Puck s’était adressé avec Quinn d’une façon inédite, comme fragilisé lui aussi par la détresse de la jeune femme qu’il aimait de tout son cœur et qui à chaque fois qu’elle croisait son regard, bouleversait son cœur. Il ne cherchait pas à appuyer là ou ça fait mal, seulement à sortir la jolie blonde de ses douloureux songes.
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Brentwood
ADMIN ; when things don't go right, go left.
Age : Twenty yo
Occupation : Etudiante (freshman) - Tient un blog
Humeur : Bonne
Statut : Le célibat... what else ?
Etoiles : 5730

Piece of Me
Chanson préférée du moment : talk talk - it's my life
Glee club favori : Urban Hymns
Vos relations:
ADMIN ; when things don't go right, go left.
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: Re: 06. Skinny Love   06. Skinny Love EmptyJeu 14 Fév - 22:31

Les mots étaient sortis tous seuls, avec une facilité déconcertante. Bien qu’elle avait encore du mal à réaliser ce qu’elle venait de dire, Quinn était passé outre ce moment qu’elle avait tant redouté. Elle avait officialisé sa rupture avec Sam et à fortiori, auprès de la dernière personne qu’elle avait l’intention de mettre au courant, à la base. Choqué par cette révélation, Noah s’empressa de quitter le salon, abandonnant la jeune femme à son triste sort. Aussi, elle le vit se diriger vers la cuisine ; elle était presque certaine d’avoir vu les lèvres de ce dernier bouger, mais aucun son intelligible n’était parvenu à ses oreilles, et pour cause... le temps venait de se suspendre dans la villa de la famille Puckerman. A présent seule, la blondinette se recroquevilla sur elle même, enfonçant ses ongles dans son cuir chevelu. La douleur qui tenaillait toujours son bas ventre, insipide, était bien dérisoire face à la celle qui lui comprimait la poitrine. L’homme qu’elle avait choisi d’épouser s’était joué de ses sentiments... comme l’avait fait son hôte bien des années auparavant. Elle se souvenait encore parfaitement de cette soirée, où elle avait surpris ce dernier en flagrant délit, dans la chambre à coucher de Summer Davis. Puis, elle avait décidé de lui accorder une seconde chance, et malgré tous les efforts déployés par Noah pour se racheter, ce souvenir n’avait jamais cessé de la hanter. Aussi, elle avait choisi de rompre par crainte qu’il ne la fasse souffrir de nouveau, lui préférant un Sam Evans plus digne de confiance de prime abord. Du moins, c’était ce qu’elle croyait à cette époque. Avait-elle fait une erreur ? Est-ce qu’en devenant l’épouse de Noah Puckerman elle aurait finalement été plus heureuse ? Elle l’ignorait. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’en dépit de sa déception, elle n’avait jamais cessé de l’aimer. Il était son premier amour, et le père de son enfant. Elle était liée à lui à tout jamais. Et elle n’en avait jamais douté, même lorsque le jeune homme avait décidé de couper les ponts.

Noah revint quelques instant plus tard, avec une bouteille d’eau et trois verres. Il en remplit deux seulement, et en tendit un à Quinn. Elle ignorait que le troisième était destiné à Beth, et que cette dernière n’avait pas souhaité se joindre à eux. En réalité, ce n’était pas plus mal. La dernière chose dont Quinn avait envie était d’angoisser sa fille. Il valait mieux qu’elle ne surprenne pas sa mère dans un état pareil ; qu’elle ne soit pas mêlée à des problèmes d’adultes, et qu’elle conserve l’innocence de son enfance le plus longtemps possible. La jeune femme fixa son regard sur le liquide incolore durant quelques secondes, puis finit par en boire une petite gorgée. En sentant le fluide frais parcourir son œsophage, elle retrouva peu à peu sa contenance. C’était comme si ses membres, dépossédés de leur énergie, revenaient doucement à la vie. Elle se redressa, de manière assez gauche, mais avec une dignité insoupçonnée compte tenu de la situation, et croisa le regard de son ex. Elle devinait son besoin d’en apprendre plus, sur les raisons de la rupture. En effet, la curiosité de Noah pouvait aisément se lire sur son visage. Il finit par exprimer ses interrogations de vive voix. D’une voix que Quinn n’avait jamais entendue de sa bouche, par ailleurs.

La jeune femme ne savait pas quoi lui répondre. Elle n’avait pas envie de lui mentir, bien évidemment. Mais à vrai dire, elle avait peur de sa réaction. Quinn savait que Noah avait souffert, lorsqu’elle avait choisi de partager le reste de sa vie avec Sam, son principal rival. Et pour cause, tout comme Finn, il ne s’était pas présenté à leur mariage, alors qu’elle l’avait invité. « Il est allé voir ailleurs. » répondit-elle, simplement. Face à une telle révélation, Quinn était consciente qu’elle avait tendu le bâton pour se faire battre. En effet, Noah pouvait très bien rebondir sur ses propos, et rétorquer que la blondinette n’avait que ce qu’elle méritait. Qu’elle avait fait confiance à la mauvaise personne. « C’est Oxanna qui me l’a appris, mais j’avais des soupçons depuis un bon moment. Je ne pourrais jamais lui pardonner. ». Une nouvelle fois, elle croisa le regard de son ex. Mais l’expression qui s’en dégageait désormais était énigmatique. La situation ne tarissait pas d'ironie. D’un côté, il y avait Noah, qui semblait s’être accommodé des déceptions de son passé, et disposé à prendre un nouveau départ. De l’autre, il y avait Quinn, nostalgique d’une époque révolue, qui voulait rester accrocher à ses souvenirs, pour ne pas voir la réalité en face. En fait, tout ceci laissait à la jeune femme une impression de déjà vu. La seule différence, c'était que rôles s'étaient inversés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: Re: 06. Skinny Love   06. Skinny Love EmptyJeu 14 Fév - 23:22

La réponse de la jeune blonde ne tarda pas à sortir de sa bouche. Sam l’avait trompé. Elle ajouta qu’elle avait déjà eu quelques soupçons mais sa meilleure amie Oxanna lui avait apporté la preuve irréfutable de l’infidélité de son mari. Elle termina son discours en disant qu’elle ne pourrait jamais le pardonner mais ces mots résonnèrent dans l’esprit de Noah. Lorsqu’il l’avait trompé des années auparavant, elle lui avait laissé une seconde chance et peut être ferait elle la même chose avec Sam. Même si elle avait surement appris beaucoup suite à sa relation avec Puck, la jeune femme était dans un tout autre contexte. Elle était mariée cette fois-ci. Marié à un homme dont elle portait l’enfant et qui lui était infidèle. La situation était vraiment compliquée pour Quinn et encore plus grave que par le passé. Puck lui aussi avait appris des suites de sa relation avec son ex petite amie. Il n’avait jamais retenté d’être infidèle, d’ailleurs, il n’avait jamais véritablement été en couple depuis sa rupture mais le jeune homme avait surtout conservé une chose de cette histoire, des remords, des remords qui avec le temps sont devenus des regrets. Alors acceptant son échec et comprenant son erreur, il avait prit le parti de garder ses distances avec Quinn sans jamais cessé de l’aimer. De nombreux mois s’était écoulé après leur rupture sans qu’il ne retourne vers elle ou lui adresse la parole. Bien sûr il avait été blessé par la rupture mais surtout, il avait eu peur d’être rejeté à nouveau. Et puis Quinn avait fini par sortir avec Sam. Profondément ancré dans la spirale négative de la dépression, Noah n’avait pas tenté de s’approcher à ce moment là non plus, refusant même de se rendre au mariage de son ex avec son plus grand rival. Avec le recul qu’il avait à présent et avec l’annonce que Quinn venait de lui faire, peut être qu’il aurait dû s’y rendre. Il aurait dû montrer à Quinn qu’elle comptait encore pour lui-même si il tenait absolument à s’en détaché et alors, peut être aurait il pu réussir à éviter la situation qu’ils étaient en train de vivre. Une question apparaissait petit à petit dans sa tête. Il se demandait si Quinn aurait été heureuse s’ils n’avaient pas rompu trois ans plus tôt. Cette question demeurerait sans réponse puisque Puck savait pertinemment qu’y chercher une réponse le ferait souffrir.

Portant un peu plus son attention sur Quinn, il plongea son regard noisette dans les yeux verts de la coach des cheerleaders du lycée McKinley. Elle était bouleversée. Bouleversée à tel point que le jeune homme lisait en elle tel un livre ouvert. De mémoire, il n’avait vu qu’une fois cette détresse dans les yeux de la jeune femme. Et ce n’était guère un bon souvenir car la dernière fois qu’il avait vu Quinn avoir ce regard, il en était le responsable. Il n’avait rien pu faire la dernière fois pour redonner de l’éclat dans ces yeux purs mais il comptait bien remonter le moral de la mère de sa fille et être présent à ses côtés pour l’aider à remonter la pente. Il savait la peine que pouvait provoquer une rupture, il avait vécu l’un des extrêmes et c’était grâce à Quinn qu’il avait pu remonter la pente. Pas véritablement directement mais grâce au seul lien qui ne pourrait jamais leur être enlevé et qui les lierais jusqu’à la mort, leur fille Beth. Lorsqu’il avait repris contact avec la jeune femme pour avoir la garde alternée de leur fille, fruit de leur relation de lycée mais aussi de leur amour, Noah avait entrevu une solution pour sortir de la dépression dans laquelle il était plongé. Et finalement avec sa fille, leur fille à ses côtés, Noah avait grandi, mûri et était véritablement devenu un homme. Il avait repris sa vie en main et tentait d’être plus responsable et il en aurait été incapable si personne ne comptait sur lui pour se reprendre. Ce soutien indirect qu’il avait eu l’avait profondément changé et en avait fait un homme meilleur. Il se devait de renvoyer l’ascenseur à la femme qui était certainement la femme de sa vie et la seule qu’il aimerait de cette manière.

Beth surprit son monde en descendant comme une furie les escaliers. Ne se doutant pas une seule seconde de la détresse de sa mère et de la gravité de la situation, elle adressa à ses parents un grand sourire enfantin rayonnant de bonheur de voir ses parents réunis pour une fois, avant de se servir un verre d’eau qu’elle bu d’un seul coup. Elle remonta aussi vite qu’elle était descendu ne laissant même pas le temps à ses parents de réagir d’une quelconque façon à son arrivée. Noah retourna alors son attention sur son ex petite amie. Toujours d’une voix douce et calme, il rompit le silence qui n’avait été perturbé que par l’arrivée de Beth. « Je suis sincèrement désolé pour toi Quinn. Si je peux faire quoi que ce soit pour toi n’hésites pas à me le dire. Tu peux compter sur moi. » Puis après quelques secondes, il ajouta un mot, un mot qui en disait long sur l’évolution qui s’était produite dans l’esprit du jeune homme depuis les trois dernières années. « Vraiment. ». C’était une manière d’appuyer son soutien, preuve irréfutable qu’il tenterait tout ce qui était en son pouvoir pour rétablir la joie de vivre dans le cœur de la jeune femme quoiqu’il lui en coûte et avec sincérité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
06. Skinny Love Empty
MessageSujet: Re: 06. Skinny Love   06. Skinny Love Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

06. Skinny Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 6
-