Choriste du mois


Partagez | 
 

 06. Nouveau look pour une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 06. Nouveau look pour une nouvelle vie   Mer 20 Fév - 15:01

« 06. Nouveau look pour une nouvelle vie »
©M6 - Jamie Ainsworth & Dylan Brentwood


Il y avait ceux qui erraient dans les allées sans but précis, pour fuir la chaleur écrasante de ce début août, et profiter de la bouffée d’oxygène promise par l’air conditionné. Il y avait des mères de famille, munies de la liste des fournitures scolaires, suivies de près par leurs bambins capricieux, avides de faire l’acquisition de la dernière trousse à la mode. Il y avait aussi des petits groupes d’adolescentes, qui butinaient de boutiques en boutiques, faisant chauffer ça et là la carte bancaire de leurs parents. Et, perdue au milieu de tout ce remue-ménage, il y avait Dylan Brentwood. Quelle hérésie avait poussé la mormone aux portes du centre commercial un samedi après-midi ? L’hérésie portait un nom, Owen Anderson, et en réalité, il s’agissait de son beau frère. Depuis quelques jours, ce dernier s’était mis en tête de refaire intégralement la garde robe de la jeune fille. Selon ses dires, Dylan ne savait pas se mettre en valeur, et il était persuadé que son intégration se ferait plus facilement si elle se débarrassait enfin de ses tenues de bonne-sœur, pour adopter les codes vestimentaires des personnes de son âge. Il n’était même pas quinze heures, et la mormone était déjà épuisée par sa journée relooking. Après un passage obligatoire chez le coiffeur dans la matinée, qui avait raccourci ses pointes et donné plus de brillance à sa chevelure à l’aide d’un balayage éclaircissant, Owen l’avait ensuite traînée chez l’esthéticienne, qui lui avait prodigué de précieux conseils pour unifier son teint et par la même occasion, camoufler son acné.

C’était une nouvelle Dylan qui arpentait les allées du centre commercial, plus féminine et plus agréable à regarder. Bien entendu, elle était encore très loin de faire figure de femme fatale, mais, elle avait déjà fait un grand pas en avant. D’ailleurs, Owen ne semblait pas peu fier de cette transformation. « Tu vas tous les faire fondre quand tu vas reprendre les cours, Dy ». C’était au moins la sixième fois qu’il répétait cette phrase, depuis que sa belle sœur était sortie de l’institut de beauté. Bien qu’elle n’en croyait pas un traître mot, Dylan avait décidé de ne rien dire pour ne pas faire de peine à Owen. Elle ne partageait pas son enthousiasme mais elle lui était reconnaissante. Après tout, il lui avait consacré une journée entière, et un budget conséquent. Beaucoup d’adolescentes auraient aimé être à sa place. Alors, elle se contenta de lui adresser un petit sourire, ses pommettes s’empourprant légèrement. Cependant, les péripéties de Dylan n’étaient pas encore terminées ; Owen venait de dévaliser les boutiques de vêtements, mais elle savait qu’ils ne quitteraient pas les lieux sans une paire de chaussures à talons. Docilement, elle le suivait parmi la foule compacte, les bras chargés de paquets : au plus vite ils trouveraient le saint Graal, au plus vite elle pourrait rentrer chez elle, se préparer une bonne tasse de thé, et commencer la lecture du roman qu’elle venait d’acheter, entre deux cabines d’essayage.

« Est-qu’il vous reste ce modèle en taille 39 ? » s’enquit l’homosexuel, devant une pile de boîte à chaussures, alignées au millimètre près. La vendeuse, visiblement intimidée par le charisme qui émanait d’Owen - et elle n’était pas la première employée qu’il mettait mal à l’aise, comme Dylan avait pu le constater en passant une journée entière en sa compagnie - s’empressa de se diriger vers la réserve du magasin, pour vérifier ses stocks. En attendant son retour, les yeux de la mormone balayèrent la pile de boîtes, de la base jusqu’au sommet, sur lequel trônait fièrement le modèle qui intéressait son beau frère. « Oh la vache ! » lâcha-t-elle, en lançant un regard incrédule à son relookeur personnel. Au bas mot, le talon devait mesurer au moins douze centimètres. Est-ce qu’Owen avait perdu la tête ? Comment était-elle sensée marcher droit, montée sur des échasses pareilles. « Ce sont des Louboutin, Dy chérie. Tes petites copines vont en crever de jalousie. Pourvu qu’ils aient ta taille ! » Mais Dylan espérait tout le contraire. « Elles vont plutôt rire à gorgée déployée, parce que je suis incapable de faire trois pas dans ces chaussures sans me casser la figure. Sache le, Owen. ». Mais ce dernier n’eut pas le loisir de lui répondre, car la vendeuse était déjà de retour. La boîte qu’elle tenait avec précaution dans ses mains venait de réduire à néant tous les espoirs de la mormone. Ces chaussures allaient lui finir aux pieds, qu’elle le veuille ou non. Quant à Owen, son visage affichait une réelle expression de plénitude, celle de la tâche accomplie. En effet, il ne lui restait plus qu’à passer en caisse et la mission impossible relooking de Dylan serait enfin terminée. Mais la file d’attente était dense. Cela n’avait rien d’anormal en pareil jour d’affluence. La plupart des clients étaient résignés et parvenaient à prendre leur mal en patience, mais d’autres essayaient de doubler dans l’espoir de grappiller quelques précieuses places. Ainsi, un jeune homme se glissa sournoisement entre Owen et le client qui le devançait. « Dis donc mon garçon, tu vas aller faire la queue comme tout le monde. » le morigéna l’homosexuel en lui tapotant sur l’épaule. Au moment où le coupable se retournait, Dylan manqua de tomber à la renverse, ne devant son salut qu’à la promiscuité imposée par la file d’attente. « Jamie ? » s’écria-t-elle, en écarquillant les yeux. Ca pour une surprise, s’en était bien une !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MODO ► And now he's so devoid of color, he don't know what it means
Age : 21 ans
Occupation : Assistant Manager au Gîte Preston, pigiste et barista au Lima Bean à temps partiel.
Humeur : Rasséréné
Statut : En couple avec Harper Pritchard.
Etoiles : 2567

Piece of Me
Chanson préférée du moment : LANY - ILYSB
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 06. Nouveau look pour une nouvelle vie   Ven 15 Mar - 16:46

Le centre commercial s'était transformé en véritable fosse aux lions en l'espace de quelques semaines. Jamie faillit rebrousser chemin en avisant les foules d'adolescents qui s'agglutinaient avidement autour des vitrines soldées. Il avait longtemps été incommodé par ce genre d'attroupement par le passé. Cependant, nul ne pouvait demeurer ochlophobe bien longtemps après avoir vécu dans la masse anonyme new-yorkaise, il en était convaincu. C'était là tout l'effet des grandes métropoles –elles vous guérissent ou, elles vous écrasent. Il haussa finalement les épaules et s'élança dans l'artère carrelée principale du complexe. L'affluence ne l'empêchait pas de se déplacer sur sa planche à roulettes –au contraire. Il slalomait avec habileté pour éviter toute collision infortunée, obligeant parfois certains passants à s'écarter brusquement de son chemin avant de le couvrir d'imprécations auxquelles il répondait par un large sourire gorgé d'insolence. Oui, de bien des manières, Jamie Ainsworth était un emmerdeur né. Mais c'était ainsi qu'on l'appréciait et, pas autrement.
Écouteurs vissés aux oreilles déversant un vieux tube de David Bowie, il s'arrêta un très court instant devant un stand de rafraîchissement pour commander un milk-shake vanille avant de reprendre sa route en sirotant distraitement sa boisson. Il faisait une véritable addiction au sucre, d'aussi loin qu'il puisse s'en souvenir et n'était certainement pas près d'y renoncer –d'autant plus lorsque la météo se voulait aussi accablante. Il étouffa un rot discret avant d'émettre un profond soupir satisfait. Il s'était rendu à son cours d'été à WMHS le matin même et avait décroché un A- dans son commentaire de texte des Misérables. Il n'avait pas encore comblé son retard scolaire et ses performances restaient fragiles, cependant, il avait désormais bon espoir de réussir sa seconde année de senior year. Par ailleurs, il était également parvenu à se dénicher une source de revenus aussi satisfaisante que régulière. Des petits sachets de consommations étaient mystérieusement apparus dans son casier au début de l'été, accompagnés d'une petite note l'invitant à les vendre autour de lui le plus rapidement possible. Il n'avait pas hésité plus d'une fraction de seconde –il avait besoin d'argent liquide. En conclusion, il pouvait affirmer que son existence n'était finalement pas aussi désastreuse qu'elle ne lui était apparue quelques semaines plus tôt. Il contourna sans difficulté une poussette arrivant en sens inverse avant de s'arrêter pour caler la planche contre sa hanche avant de glisser machinalement ses doigts dans ses cheveux fraîchement raccourcis. Il était temps ! Jamie aimait faire attention à son apparence et s'était décidé à sortir tondeuse et ciseaux quelques jours plus tôt pour s'offrir une meilleure structure capillaire sans passer par le salon de coiffure de Lima. Betty l'avait aidé à s'occuper des mèches qui se trouvaient dans son angle mort, bien qu'il ait l'habitude de se mettre à la tâche seul –pour l'unique et bonne raison qu'il réprouvait cette habitude qu'avaient les professionnels de faire la conversation tout au long du processus. Il avait sensiblement réduit la masse de cheveux qui s'épanouissaient jusqu'alors sur ses tempes et s'était contenté d'une touche de gel pour offrir un volume minimum à ses mèches les plus frivoles. Il se sentait bien mieux ainsi et se retrouvait plutôt content du résultat.

Jamie erra encore une bonne vingtaine de minutes, sans but précis, avant de s'immobiliser face à la devanture d'un magasin de chaussures. Grâce à son petit commerce, il était parvenu à réunir suffisamment d'argent pour se permettre un petit plaisir –et pourquoi pas d'offrir un cadeau digne de ce nom à Anna. La jeune femme ne fêtait pas son anniversaire avant plusieurs mois, toutefois, Jamie savait qu'elle avait amplement mérité un petit quelque chose, en vue des circonstances. Il la connaissait suffisamment à présent pour savoir qu'elle était bien plus affectée par le déménagement de Lexie qu'elle ne le laissait transparaître. Et malgré l'assistance perpétuelle de JJ, elle se retrouvait complètement débordée dans l'administration de la Galerie ces derniers temps. Jamie hésita quelques instants, craignant de ne pas être des meilleurs avis pour sélectionner la meilleure paire d'escarpins pour l'aînée Preston. « Un cadeau pour une petite-amie ? » l'aborda-t-on quelques instants plus tard, une fois fût-il entré dans la petite boutique. Un sourire s'épanouit sur ses lèvres tandis que ses pupilles se déposaient sur la vendeuse aux tresses et à la peau brune qui s'adressait à lui : « Une amie tout court à vrai dire, répondit-il en libérant une oreille d'un écouteur pour mieux participer à l'échange. Lesquelles te plairait le plus ? » ajouta-t-il en couvrant l'ensemble des marchandise d'un vaste coup d'oeil indécis. Elle sourit à son tour : « Suis-moi ».
Un numéro de téléphone griffonné sur le dos de la main, Jamie se faufila prestement dans la file d'attente interminable. Se mettre l'une des vendeuses dans la poche était toujours une bonne stratégie, en période de soldes, songea-t-il en se mordillant la lèvre. Une petite tape sur l'épaule accompagnée d'un avis réprobateur ? Jamie choisit de faire la sourde oreille, feignant d'écouter sa musique en balançant doucement le menton de gauche à droite. « Jamie ? » s'écria-t-on derrière lui, d'une petite voix frôlant les aigus. Il haussa les sourcils sous l'effet de surprise et jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule par curiosité. Il eût besoin de quelques secondes supplémentaires pour réaliser les bonnes connexions et finalement reconnaître la personne qui se tenait discrètement derrière lui : « Brentwood ? » s'étonna-t-il tandis qu'un sourire pétillant se dessinait progressivement sur ses lèvres. Il la détailla de la tête aux pieds, bouche bée. La jeune femme était passé par une transformation impressionnante. Et assez valorisante, ne put-il s'empêcher de songer en appréciant manifestement la petite touche de maquillage qu'elle s'était accordée en arrivant. « Wow ! Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Dylan ? » s'esclaffa-t-il en s'approchant bientôt pour déposer deux bises claquantes sur ses joues et la serrer brièvement contre lui. Il avait toujours été assez tactile. Il s'écarta à nouveau, renversé de surprise : « Ça te va très bien ! Qu'est-ce qui t'as décidé ? » l'interrogea-t-il en reculant d'un pas pour suivre le mouvement de file.
Ses pupilles se posèrent finalement sur l'homme qui accompagnait l'adolescente et un nouveau sourire illumina ses traits : « Oh ! Stanislas c'est ça ? se méprit-il en lui serrant la main. Je t'imaginais un peu plus grand mais j'aime beaucoup le nœud papillon ! Je peux t'appeler Stan ? Qu'est-ce que c'est ? » poursuivit-il rapidement en jetant finalement un coup d'oeil à la boîte qu'il tenait précautionneusement à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

06. Nouveau look pour une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 2 :: Episode 6
-