Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Music gives a soul to the universe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Music gives a soul to the universe.   Mar 6 Aoû - 0:00


Music gives a soul to the universe, wings to the mind,
flight to the imagination and life to everything.

Les plus belles expériences ont toujours une fin. Malheureusement. Cette triste réalité venait de frapper Alec Jayson. Il avait vécu de grandes et belles choses au cours de sa vie, des choses qui l'avait aidé à occulter une enfance bien trop compliquée. L'une de ces choses : Son groupe. Un batteur, un bassiste, un guitariste et un chanteur. En gros, c'était la composition de ce groupe. Ils avaient bravé vents et marées ensemble et vécu de grands moments. Parfois la vie vous offre des opportunités qui changent vôtre vie à tout jamais. Lorsqu'il était entré au lycée, et qu'il avait rencontré ses trois hommes et futurs amis, il n'aurait jamais pensé vivre une expérience pareille à leurs côtés. Ils s'étaient suivis à New York, puis Alec était venu à Lima. Cela faisait maintenant presque deux ans que le musicien était venu s'installer dans la petite ville d'Ohio. Ces deux ans avaient été fatals pour leur groupe. On a beau dire, la distance peut changer les choses.

Le brun était assis dans la canapé. Il serrait entre ses mains une lettre. La lettre. Ils en avaient parlé mainte et mainte fois, ils avaient dû faire un choix. Cette missive était sûrement la dernière, mettant ainsi en place le remplacement d'Alec, et contenant des mots de chacun de ces amis. Ils lui assuraient que rien ne changerait, que leur amitié resterait intact. Le brun se mordilla nerveusement la lèvre inférieure. Tout semblait plus officiel à présent. Pour une fois, il était soulagé d'être seul à la maison. Il n'aimait pas la solitude pourtant, il préférait toujours avoir de la compagnie, mais là, c'était préférable. Il replia enfin la feuille et la remit dans son enveloppe. Il la jeta doucement sur la table basse avant de se laisser tomber dans le fond du canapé. Il passa une main lasse dans ses cheveux. Bizarrement, il n'avait qu'une envie : faire de la musique. Il n'allait pas passé sa soirée à se morfondre. Son groupe n'était pas vraiment célèbre. Il avait joué pour des anniversaires, quelques festivals, mais Alec se fichait de la célébrité, il aimait ce qu'ils faisaient. Ils s'étaient produits quelques fois à Lima, au piano bar notamment, lorsque ces amis étaient venus lui rendre visite.

Ce fût là-bas qu'il décida de se rendre, au bar. Il avait pris soin de ranger la lettre et de laisser un mot à l'intention de Santana avant de partir pour le bar. Quelques minutes lui avaient suffit pour arriver dans son endroit fétiche. Il sauta de sa voiture et remonta le col de son anoraque gris. Il couru aussi vite que possible, mais malgré tout, il se retrouva trempé par la pluie qui battait à torrent. Les joies de l'automne. Il poussa rapidement la porte, puis rentra. Il se secoua légèrement, s'époussetant les épaules et les cheveux plein d'eau. Le patron ainsi le barman lui firent un signe accompagné d'un grand sourire en le voyant sur le pas de la porte. Alec leur rendit bien et s'avança au bar. Il les salua comme il se devait, puis commanda un Whisky. Il fallu moins d'une minute au jeune barman pour lui apporter. Le musicien jeta un coup d’œil à la scène, un léger sourire nostalgique lui fendant le visage. « Je peux emprunter la scène quelques minutes ? » demanda-t-il timidement. « Comment pourrais-je te refuser ça Jayson. Vas-y, fais toi plaisir ! » répondit le patron en lui faisant signe d'y aller. Alec s'empressa de retirer son manteau et se rendit sans attendre sur scène comme un gosse qui se presserait autour du sapin de noël. Il y avait pas mal de monde ce soir-là, mais ce n'était pas ce qui allait l'empêcher de jouer un morceau.

Il se présenta derrière le micro. « Bonsoir tout le monde, certains me connaissent peut-être, je suis Alec Jayson. J'avais envie de jouer un morceau ce soir en mémoire de mon groupe si vous me le permettez. J'espère que cela vous plaira. ». Il esquissa un mince sourire avant de s'installer derrière le piano noir. Un grand silence se fit dans la salle, puis, les premières notes de la chanson résonnèrent. Ce soir, il avait préféré faire une reprise simple d'une chanson de Lana Del Rey, une chanson qu'il avait beaucoup fait avec ses amis. Piano, voix, quelque chose de très sobre. Ses doigts glissaient avec une fluidité déconcertante sur les touches de l'instrument. « I've seen the world Done it all, had my cake now. Diamonds, brilliant, and Bel-Air now. Hot summer nights mid July. When you and I were forever wild. The crazy days, the city lights. The way you'd play with me like a child ». La voix d'Alec s'élevait dans la salle du piano-bar. On n'entendait rien d'autre que le son de sa voix mêlée aux diverses notes du piano. « Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ? Will you still love me when I got nothing but my aching soul ? I know you will, I know you will, I know that you will. Will you still love me when I'm no longer beautiful ? ».
Il entonna ainsi les couplets entre-coupés de ces refrains mélodieux. Les dernières notes restèrent en suspend dans un silence religieux. Finalement, les applaudissements retentirent et Alec se leva. Il salua tout le monde. Discrètement, il essuya une légère larme qui commencer à se former au coin de son œil. Il remercia tout le monde avant de rejoindre le bar. Il s'assit et respira un bon coup. Il n'y avait rien de mieux que ce sentiment, aussi indescriptible soit-il, lorsque vous montez sur scène. Il bu une gorgé de sa boisson et rigola aux diverses blagues de ses amis barmans. Il aurait rendu hommage à son groupe comme il se devait. Mais maintenant, il lui fallait trouver autre chose, qui lui procure ce même sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 02. Music gives a soul to the universe.   Jeu 8 Aoû - 23:08

« J'aimerais mon argent... s'il vous plaît. » Le désespoir de la jeune femme avait peine à être dissimulé devant l'air incrédule du gérant du Piano-Bar. Deux semaines s'étaient déjà écoulées depuis la dernière représentation de Ruby sur scène, et la somme qu'elle aurait dû toucher ne lui avait toujours pas été versée. Depuis que les Awesome Voices s'étaient vu retirer leur droit d'exercer, ce lieu était en quelque sorte devenu sa terre d'asile, la brunette pouvant toujours pratiquer sa passion pour la musique. Mais le fait qu'elle ne s'y rendait pas par charité n'était pas un secret. Elle avait besoin d'être rémunérée. Ses études maintenant terminées, elle cherchait avec la plus grande véhémence un emploi capable de subvenir à ses besoins. Cependant, aucune place ne semblait libre pour le moment. Dans un courriel plein de détresse, elle avait imploré ses parents de lui envoyer de quoi subsister pour deux ou trois mois, le temps pour elle de décrocher ce job tant espéré. Ce qu'ils acceptèrent, à sa plus grande surprise. Le chèque arriva en seulement quelques jours et elle le débita sans se faire prier. Pourquoi donc continuer de venir réclamer son pain à un homme qui ne la payait même pas un quart de ce qu'elle venait de toucher? Pour les extras, évidemment. Depuis le temps qu'elle désirait prendre soin d'elle, faire les magasins, sortir... elle en avait enfin la possibilité. D'autant plus qu'une soirée se profilait à l'horizon. Organisée par Megan et Cassandra Hamilton, elle avait été planifiée dans le but de relancer leur chorale respective – et non-officiellement de faire un peu d'ombre à la fête organisée par Sue Sylvester. Ruby s'y voyait déjà, revêtue d'une robe pailletée à l'image du thème de la soirée: le disco. Bien que cela ne faisait pas réellement partie de son registre habituel, elle était particulièrement excitée à l'idée de se distraire sur les chansons qui avaient marquées les années 80. Si toutefois elle ne faisait pas de mauvaises rencontres, sachant pertinemment qui faisait partie des Second Chances. Espérant de tout son cœur que certaines personnes ne s'y rendraient pas (entre autre, cette névrosée de Watson-Brown qui était parvenue à détruire ses petites illusions en un temps record), elle s'était résolu néanmoins à conserver sa fierté au cas où ses prières ne seraient pas entendues. D'autant plus qu'elle ne comptait sûrement pas en rester là. Mais tel n'était pas son objectif de la journée. Accoudée au bar, suppliant le barman de ses yeux de biche, elle attendit une réaction de sa part à sa énième tentative de lui faire comprendre une bonne fois pour toute qu'il n'avait pas rempli sa part du contrat. « Qu'est-ce que vous attendez de moi? Qu'en plus de mes performances au piano je vous offre un numéro de Go-go dancing pour espérer obtenir ce que vous me devez? Ne comptez pas trop dessus. » « C'est pas ça miss, je te paierai en temps voulu. C'est la crise pour tout le monde, tu d'vrais le savoir mieux qu'personne. Je peux t'offrir une limo en dédommagement? » Haussant un sourcil tant sa remarque la rendit perplexe, elle prit davantage appui sur le comptoir, tendant les bras pour mieux se pencher vers l'homme bourru. Avec son air dubitatif, elle répliqua. « Un cocktail sans alcool serait plus approprié je pense. » Il hocha la tête et, sans rechigner, demanda à un serveur de s'en occuper. Satisfaite, elle n'oublia pas cependant de rester courtoise en le remerciant

Le gérant parut d'un coup se désintéresser à son cas en préférant rendre un signe de main amical à un jeune homme qui venait de passer le seuil de la porte, tout sourire. Celui-ci devait être un habitué, et pourtant Ruby ne se rappelait absolument pas avoir déjà eu affaire à lui auparavant ou simplement l'avoir vu traîner dans le bar. À sa façon de s'avancer vers le comptoir, ses soupçons se confirmèrent. Il vint s'installer à ses côtés, si bien qu'elle ne l'observait plus que du coin de l’œil, curieuse. Son cocktail arriva, le temps pour lui de commander un whisky. Elle sirota alors distraitement sa boisson, prêtant toujours attention à la conversation. L'inconnu souhaitait prendre place sur scène, elle en déduit donc qu'il était l'un des nombreux artistes qui venaient se produire ici. L'intérêt que Ruby portait pour le jeune homme n'en fut qu'accru. D'après le patron, il répondait au nom de Jayson. L'accompagnant du regard jusqu'à ce qu'il prenne place devant l'instrument qui faisait la réputation du lieu, elle remarqua l'enthousiasme qui l'animait. Celui-ci aimait la musique, indéniablement. Elle se tourna alors vers la scène de manière à profiter pleinement de la prestation qu'il comptait offrir aux nombreux clients qui se trouvaient là. Après avoir décliné son identité et expliqué les raisons de sa présence ici, il commença à jouer de ses doigts sur les touches d'ivoire avec une habileté surprenante. Les premières notes de Young And Beautiful de Lana Del Rey s'élevèrent alors, brisant ainsi le silence par le doux air de cette chanson. Un mince sourire se dessina sur les lèvres de la brunette quand la voix d'Alec se superposa à la mélodie. Les yeux brillants, elle resta d'abord muette face à son talent. Mais cette performance lui fit naître une illumination. « Il est parfait. » murmura-t-elle sans réfléchir. La chanson se termina finalement, laissant l'auditoire sans voix. Il était parvenu à transporter l'ensemble de son public. Les applaudissements retentirent, largement mérités. L'émotion se lisait sur son visage, signe qu'il avait été habité. Il n'y avait plus l'ombre d'un doute, cet alien vocal ne pouvait pas lui échapper.

Après avoir chaleureusement salué la salle, Alec rejoignit sa place, permettant à Ruby se s'intéresser de plus près à ce phénomène. Pendant le court discours qu'il avait donné avant de commencer son morceau, un détail n'avait pas échappé à la jeune femme. Il avait mentionné l'existence d'un groupe. Son groupe. Cependant, à en croire les mots qu'il avait prononcé, il n'en restait plus grand chose. L'observant de biais, elle le laissa plaisanter avec certaines de ses connaissances et boire une gorgée de son whisky avant de se décider à l'aborder. Prenant son courage à deux mains, elle afficha un sourire radieux et tourna la tête de son côté. « C'était magnifique. Vraiment. » Son compliment parut le prendre au dépourvu, ne s'attendant probablement pas à ce qu'elle s'adresse à lui. Le voir enfin de face l'impressionna et ses joues rosirent instantanément. Les deux jeunes gens semblaient avoir plusieurs années de différence mais lui se trouvait toujours dans la force de l'âge et Ruby ne lui donnait pas plus de trente-cinq ans. Confuse, elle bredouilla. « Pardon, je ne me suis pas présentée. Mon nom est Caldwell. Enfin, Ruby Caldwell. Désolée, j'ai l'air idiote, je ne voulais pas me présenter à la James Bond. » Ridicule. Elle lui tendit rapidement la main pour le saluer et enfouit son menton dans son cou, rouge de honte. Regrettant aussitôt de l'avoir interpellé, elle essaya de se remémorer ce qui l'avait motivé à lui adresser la parole. La scène, sa prestation, son aisance... son expérience sans doute. Mais pourquoi lui plutôt qu'un autre des talents qu'elle avait rencontré au cours de sa vie? Ses neurones tentèrent de se connecter afin de répondre à ses interrogations. Des nombreux artistes qu'elle avait pu croiser, elle n'avait jamais ressenti un tel besoin d'aller vers eux. Une hypothèse s'imposa à l'esprit de la brunette. Depuis que les Awesome Voices avaient été interdits de quartier général, sa passion pour la musique n'était plus suffisamment assouvie. Et le nombre de fidèles avait considérablement diminué. Soudain, ce fut l'éclair de génie. Bien sûr, ça ne pouvait être que ça, c'était tout à fait crédible. Wyatt et elle en avaient déjà parlé entre eux mais les occasions pour passer à l'action n'avaient pas été très fréquentes. Aujourd'hui, son instinct lui dictait bel et bien de trouver de nouvelles recrues afin de relancer la chorale. Et Alec était le candidat idéal. Retrouvant son dynamisme, elle baissa les épaules en se donnant un air de conquérante. Ce changement brutal d'attitude avait de quoi déconcerter le chanteur. « J'ai cru comprendre que vous aviez un groupe? Comment cela se fait-il que je n'en ai jamais entendu parler. C'est un crime! » dit-elle avec un ton faussement offensé. Étape numéro un: ne pas lui faire comprendre qu'elle avait deviné le destin de sa bande. Décidément, ce lieu était à l'origine de nombreux projets!


Dernière édition par Ruby Caldwell le Jeu 22 Aoû - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Music gives a soul to the universe.   Ven 9 Aoû - 18:59

Malgré qu'il n'était plus sur scène, il était toujours sur son petit nuage. Il ne comprenait pas ceux qui prenait de la drogue pour ressentir des sensations fortes. Il suffit de se mettre à la musique pour comprendre que ce n'est pas nécessaire. La musique en elle-même est une drogue. Alec ne pouvait passer une journée sans jouer de la guitare, du piano, du violon ou l'un des nombreux instruments qu'il pratiquait. Il était accro tout simplement. Seul un vrai musicien pouvait le comprendre. Quand vous posez vos doigts sur votre instrument ou que vous chantez, vous mettez toute votre âme dans la chanson. C'est un sentiment unique. Le brun n'avait pas honte de dire que lors de certaines de ces prestations, l'émotion était telle qu'une larme ou deux avaient pu couler. Et alors ? La musique c'est ainsi, on ne contrôle plus rien. Il aurait pu disserter des heures sur ce que la musique lui a apporté au cour de sa vie, mais ça prendrait du temps. La musique lui avait sauvé la vie, c'était indéniable. Sinon il aurait sombré dans des choses pas clair, et il ne serait peut-être même plus du monde.

Plusieurs connaissance vinrent le féliciter quelques instants à peine après qu'il ait quitté la scène. Un sourire reconnaissant aux lèvres, Alec remercier tout le monde pour cet important témoignage de gratitude qui le touchait profondément. Le brun eut à peine de le temps de boire une gorgé de sa boisson avec tout cela. « C'était génial Monsieur Jayson ! Je passerais vous voir au studio d'ici peu, ça fait un moment. ». Reposant son verre, il se tourna vers le jeune homme, tout sourire. « Merci Jake ! Avec plaisir, passe quand tu veux. ». Le musicien tapota sur l'épaule du blond et le salua. Enfin tout le monde semblait s'être apaisé. Alec se gratta nerveusement la joue avant de rependre en main son Whisky. Se dire qu'il ne monterait plus sur scène avec ses amis lui faisait un pincement au cœur. Ils étaient ensemble depuis leur quinze ans. Vingt ans plus tard, l'histoire s'arrêtait. Ce n'est pas rien vingt ans dans une vie. Ils avaient eut leur crise d'adolescence ensemble, le permis, ils avaient fêté leur majorité, fait leurs études côte-à-côte, connue leurs premiers jobs, partageaient leurs joies, leurs peines. Perdu dans ses pensées, ce fût une voix féminine qui l'en sortie. Alec tourna la tête, surpris. Son regard se posa sur les traits fins de la jeune femme assises à ses côtés. « Oh je.. Merci, c'est très gentil de votre part ! » il accompagna ses paroles d'un mince sourire sincère. Elles s'excusa de ne pas s'être présenté, puis de s'être présenté comme à l'habitude de le faire James Bond. Le musicien laissa échapper un léger rire, avant de prendre un air faussement sérieux « Jayson. Alec Jayson. » dit-il avant de serrer la main tendue de la jeune demoiselle. Il s'approcha légèrement, comme pour lui faire une confidence « Comme ça, nous sommes quittes. ». Il lui fit un clin d’œil joueur. Elle était toute rouge et semblait terriblement gênée. Alec tentait juste de la mettre à l'aise, ce qu'il faisait avec presque tout le monde.

Alec joua quelques secondes avec les glaçons au fond de son verre avant de boire une nouvelle gorgée de sa boisson. Il se reconcentra sur la brune, qui semblait avoir brusquement changer, comme quelqu'un qui a une idée lumineuse. Elle reprit la parole en lui disant qu'elle avait cru comprendre qu'il avait un groupe, ce à quoi Alec acquiesça. Elle dit être révoltée de ne jamais avoir entendu parler du dit groupe, ce qui amusa le pianiste. « En effet, j'étais dans un groupe, jusqu'à ce matin. » répondit-il. Se rendant compte qu'avec son verre à la main, ça faisait un peu le musicien aigri qui venait noyer la nouvelle dans l'alcool. « Mais ne vous en faites pas, tout c'est fait d'un accord commun ! » se rattrapa-t-il. Il se gratta l'arrière de la tête. Certes il était un peu triste, mais c'était la meilleure décision qu'il pouvait prendre. Il fallait qu'il vise de nouveaux horizons. Peut-être de nouveaux projets pour le studio, il y avait Santana, et Liam, il ne manquait pas d'idée. Il avait du pain sur la planche, mais l'envie ne lui manquait pas. « Oh c'est normal que vous n'en ayez jamais entendu parlé, nous n'étions pas très célèbres. Un peu plus à New York, mais surtout dans les festivals. Tout ce qu'on voulait c'était faire ce que nous aimions. » il fit un large sourire. Ils avaient tout de même fait des festivals. Mais ils avaient également fait un bon nombre d'anniversaire de bar mitsva, de mariage et d’événements en tout genre. Ça leur convenait après tout, ils étaient heureux ainsi.

Le visage de la demoiselle ne lui était pas inconnu, mais il ne savait pas où il avait pu la voir. Peut-être ici même, mais ça ne lui disait rien. « Excusez-moi, mais j'ai l'impression de déjà vous avoir vu quelque part. » il n'arrivait vraiment pas à remettre où cela pouvait être. « Vous venez souvent ici ? ». Cela perturbait vraiment Alec, il ne lui fallait pas grand chose en même temps. Il interpella le barman en montrant la jeune femme et lui-même. Il savait que ce dernier aurait compris. « Vous avez l'air de vous y connaître en musique. Vous en faites ? » demanda-t-il, plus que curieux. Le brun était quelqu'un de très curieux, avide de savoir. Ce n'était pas une commère, bien au contraire, il détestait les ragots. Mais il aimait apprendre à connaître les gens, il aimait apprendre tout court. C'était d'ailleurs pour cela qu'il avait appris tout ses instruments, fait des études, il aimait ça, même si ça peut paraître fou pour certain. Le barman s'approcha d'eux pour donner leur boissons respectives. Alec remercia le barman d'un mouvement de tête accompagné d'un mince sourire. Il reposa son regard sur la jeune femme, et lui tendit son verre de Whisky. « A la vôtre ! » lâcha-t-il joyeusement. Non, il n'avait pas envie de se morfondre, au contraire.


Dernière édition par Alec Jayson le Sam 7 Sep - 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« You just see the surface »
Age : 25 ans
Occupation : Jeune entrepreneur , Membre des Awesome Voices
Humeur : Vivante
Statut : En couple avec Ryder Crawford
Etoiles : 3260

Piece of Me
Chanson préférée du moment : Try - P!nk
Glee club favori : Awesome Voices
Vos relations:
« You just see the surface »
MessageSujet: Re: 02. Music gives a soul to the universe.   Lun 19 Aoû - 17:46

C'était le plan. Parvenir à ramener un nouvelle recrue parmi les rangs des Awesome Voices en usant de tous les stratagèmes possibles. Jouer de leur différence d'âge pour utiliser l'argument de l'expérience. Quelqu'un comme lui, ayant déjà joué dans un groupe, maniant aussi bien un instrument comme le piano (et qui sait, peut-être était-il aussi à l'aise pour jouer dans un orchestre), ne pouvait qu'être bénéfique à la chorale. Celle-ci avait besoin de sang neuf si elle souhaitait retrouver sa place au sein de la compétition. Et même plus que ça, si elle souhaitait à nouveau exister. Les survivants à la défaite des Nationals étaient peu nombreux – trois sans compter Megan –, et malgré leur désir de poursuivre l'aventure côte à côte, leur motivation avait pâti des départs successifs des membres qui composaient autrefois le groupe. Une chose était sûre, ils ne pouvaient pas continuer comme ça, et ce n'était qu'en recherchant activement des candidats potentiels qu'ils parviendraient à rebondir. À l'affût de voix impressionnantes, de charisme hors norme et de déhanchés maîtrisés, le binôme phare des Awesome Voices s'était engagé à faire renaître la chorale de ses cendres et de remplacer les perles rares tombées du collier par d'autres encore plus resplendissantes. Pour ne plus laisser la victoire leur filer entre les doigts. La brunette se repassait sans arrêt les images du précédent concours et de sa prestation manquée avec Timothy Ainsworth. La directrice n'aurait jamais dû les allier pour cette performance. Elle avait déjà fait naître assez de tensions entre les membres, et faire chanter ensemble les deux personnes les plus différentes qu'elle aurait pu trouver parmi ses élèves n'avait fait qu'aggraver les choses. Il était toujours impossible de déterminer la raison de ce choix non stratégique. Avait-elle voulu tester la jeune femme afin de savoir si elle pouvait réellement lui accorder sa confiance? Si tel était le cas, Ruby aurait clairement perdu toute crédibilité. De toute manière, il n'avait pas été difficile de déterminer à l'avance l'issue de ce challenge. C'était comme si le mot Échec avait été écrit sur les murs de quartier général avec des néons clignotants à l'instant où Megan avait annoncé ses projets. La choriste avait deviné qu'elle ne serait pas à la hauteur. On lui en demandait trop. Essayer de résonner Ainsworth était mission impossible et ce même si elle faisait intervenir ses maigres compétences en matière de répartie. La répétition principale à laquelle les deux jeunes gens s'étaient rendus avait été un véritable fiasco, chacun ayant poussé l'autre à bout jusqu'à les faire douter de leurs propres opinions. Ou au moins, celle que Ruby avait de sa coach. Elle devait bien admettre que cette dernière s'était trompée et était en partie responsable de leur déclin. Quel dommage sachant qu'elle était partie sur de meilleures bases pour les Sectionnals! Ils n'étaient peut-être pas arrivés premiers, mais avaient réussi à gagner leur ticket pour la grande finale. D'où l'immense déception à l'annonce de la dissolution des chorales perdantes alors que toutes étaient aussi méritantes que les Urban Hymns.

Ruminant ces pensées au fond d'elle, Ruby s'efforçait de garder une expression agréable que sa rancœur envers le personnel s'étant chargé de saisir les quartiers généraux aurait pu déformer. En réalité, tout ce qu'elle voulait, c'était s'enfuir. Là, tout de suite. Aborder des inconnus n'était pas franchement dans ses habitudes et ne lui ressemblait pas. Certes cela était nécessaire si elle voulait parvenir à ses fins, mais sa maladresse faisait qu'elle ne s'y prenait jamais de la bonne manière. Elle aurait aisément laissé cette tâche à une personne plus apte à communiquer. Oui d'accord, elle était diplômée en communication, on lui avait déjà rappelé un jour qu'elle était prise de ce même manque de confiance en elle et dans le même contexte. Peut-être que c'était vrai, utiliser ses connaissances acquises durant ses études pouvait finalement lui servir, mais encore fallait-il savoir comment. Elle n'avait pas uniquement suivi des cours sur des aspects visuels, elle avait également appris à comprendre les besoins des consommateurs et à interpréter une réponse adaptée susceptible de les attirer. Voilà, c'était ainsi qu'elle devait voir la chose. Alec était un consommateur, Ruby devait se charger de lui donner envie de les rejoindre en entretenant un manque. Et le chanteur en herbe lui offrait une parfaite opportunité. Celui-ci rendit la poignée de main de la jeune femme en se présentant de la même manière, geste qu'elle aurait pu prendre pour une moquerie mais qu'il précisa de telle sorte qu'elle comprit qu'il s'agissait d'une manière de la mettre à l'aise. Son embarras était donc si évident à déceler? Néanmoins, elle rit naturellement et un sourire malicieux se dessina sur son visage. En tout cas, la chance semblait être de son côté. C'était un homme sympathique. « Enchantée. » ajouta-t-elle en dévoilant ses dents blanches. L'idée de le faire rejoindre les Awesome Voices ne lui déplaisait plus du tout. Non pas que ce fut le cas plus tôt, mais le manque d'estime qu'elle s'accordait venait d'un coup de disparaître et une détermination nouvelle vit le jour. Sa stratégie tenait la route et était désormais bien plus claire dans son esprit, ce qui lui permit de laisser de côté le sentiment de stupidité qu'elle avait ressentit en ayant foncé tête baissée à sa rencontre. Plus sûre d'elle, elle se redressa en décrivant de petits cercles avec le mini parapluie qui servait de décoration à son cocktail. Pourtant, à voir Alec boire son verre de Whisky en annonçant la fin de son groupe, et après s'être remémorée l'émotion qui l'avait submergé sur scène après sa prestation, Ruby s'inquiéta. Elle devait agir rapidement si elle ne voulait pas avoir sur le dos un homme prêt à se saouler pour oublier son chagrin. La jeune femme hocha lentement la tête en haussant les sourcils, ne pouvant dissimuler son angoisse. Heureusement pour elle, le musicien parut déceler les appréhensions de la brunette et mit les choses aux clair en ajoutant que cette décision avait été prise à l'unanimité. Ruby soupira de soulagement. « Ah, d'accord. J'imagine que ça ne doit pas être facile. La séparation d'un groupe est toujours quelque chose d'assez pénible. Enfin, vous pouvez toujours garder contact avec les anciens membres. » Entretenir le manque, phase numéro un. Elle ne devait pas faire dans le mélodrame, tout était une question de justesse.

Elle écouta alors la suite de son histoire, apprenant alors qu'il avait déjà fait des scènes. Et elle était persuadée de sa modestie lorsqu'il évoqua New York. Les festivals de cette ville étaient très fréquentés et de nombreux artistes s'y présentaient chaque année. Cela faisait partie des expériences uniques et inoubliables que beaucoup rêveraient de vivre. Ruby sirota sa boisson avant de reposer son verre sur le comptoir. « Ça devait être formidable. Quel dommage que je n'ai jamais pu vous entendre jouer ensemble, j'espère que vous me ferez écouter quelques compositions. » Puis elle leva les épaules. « Mais maintenant il faut penser à la suite, à la naissance de nouveaux projets. Je suis certaine qu'avec votre talent vous pourriez encore accomplir de grandes choses. » Elle hochait désormais la tête mécaniquement pour appuyer ses dires. Il n'était même pas difficile d'appliquer la phase deux, autrement dit faire croire au consommateur qu'il était le maître du jeu, tant elle pensait ce qu'elle racontait. Elle ne faisait qu'exposer la vérité. Tenant compte de l'interrogation du jeune homme, elle en profita pour enclencher la phase trois. « Je me produits ici plusieurs fois par mois en effet. » Elle sourit au barman qui venait d'apporter deux verres supplémentaires à la demande d'Alec, puis reprit le fil de la conversation en tentant de conserver son assurance. « On se serait donc déjà croisés! » remarqua-t-elle en le gratifiant d'un clin d’œil. Est-ce qu'elle en faisait trop? Sûrement, mais elle prenait son rôle de découvreuse de talents très à cœur. Et la jeune femme se trouvait plutôt convaincante dans la peau de son personnage. De toute manière, ce n'était pas en agissant comme à son habitude qu'elle réussirait à attirer du monde dans ses filets. Un excès de sociabilité ne pouvait pas lui faire de mal. « C'est gentil, merci pour le verre. À la vôtre! » lança-t-elle sur le même ton jovial. Mais elle ne comptait pas en rester là, et avant qu'il ne puisse réagir, elle enchaîna. « Je ne suis pas une experte, mais je pratique le piano depuis que je suis haute comme ça. » Elle mima la taille qu'elle devait faire à l'âge de sept ans en plaçant sa main au dessus du sol. Posant son coude sur le bar, elle plongea son regard dans celui d'Alec (peut-être dans l'espoir de l'hypnotiser et faire que l'affaire soit rapidement réglée) et enclencha enfin le mécanisme. « Je fais aussi partie d'une chorale depuis environ un an. Les Awesome Voices, vous connaissez? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Music gives a soul to the universe.   Sam 7 Sep - 19:02

Rare étaient les jeunes qui avaient une réelle passion pour la musique. Ils étaient dans une époque où la technologie l'emportait sur la pratique de la musique. Alec n'était pas du genre à renier la technologie, bien au contraire, en tant qu'ingénieur son, il était au courant de toutes les nouvelles avancées dans ce domaine. Mais à Lima, la place de l'art semblait être moindre. Combien de fois avait-il croisé un élève du lycée McKinley High qui lui avait soutenu que chanter c'était la loose comme il disait. Entendre de tels propos désolé le musicien. Les jeunes préféraient de plus en plus la musique électronique et autres sons mixés par des DJ dans le monde entier. Mais c'était lorsqu'il rencontrait des gens comme la jeune Louise, ou cette jeune femme qui était en face de lui, Ruby qu'il se disait que la vraie musique ne pouvait mourir. Elle semblait avoir un réel intérêt pour les groupes, la musique en général, ce qui plaisait au chanteur. L'image que pouvait renvoyer Alec au premier abord, en cette soirée riche en émotion, était de la tristesse et des regrets. Pourtant ce n'était pas réellement le cas. Certes, une certaine forme de tristesse l'avait envahie quelques heures auparavant, mais c'était légitime. Quand une grande aventure ce termine, on ne peut rester impassible. En revanche, il n'avait aucun regret. Avec son groupe, il était allé jusqu'au bout des choses. Ils n'étaient peut-être pas devenus des Rock-stars internationales, mais ils s'en étaient malgré tout donnés les moyens. Chaque concert qui leur avait été proposé, ils les avaient fait. Ils avaient participé à un grand nombres de festivals, et même chanté dans la rue juste pour faire partager leur passion sans rien en retour. C'était pour toutes ces raisons qu'Alec était incroyablement fier de son groupe.

En réalité, ce dernier n'était pas dissout et il allait continuer son chemin avec un nouveau leader. Le brun suivrait sans aucun doute leurs avancées et leur souhaitait tout le succès possible. Là encore, si son ancien groupe venait à enfin devenir célèbre, Alec n'aurait aucun regret. Simplement parce qu'il allait pouvoir se consacrer à d'autres projets et continuer de faire ce qu'il aimait. Peut-être allait-il agrandir son studio, s'adonner à la composition d'un album solo, organiser un nouveau festival à Lima, toutes les portes lui étaient grandes ouvertes. Certaines portes lui étaient peut-être même encore inconnues. Lima lui cachaient très certainement des talents, des occupations nouvelles et il n'avait qu'une hâte : les découvrir.

Il raconta brièvement l'activité du groupe, notamment à l'époque où il vivait encore à New York. La jeune brune dit une nouvelle fois qu'elle aurait aimé les entendre jouer ensemble et lui fit part de son envie d'entendre quelques compositions. Le brun acquiesça, un large sourire dévoilant ses dents blanches, avant de boire une gorgée de sa boisson. Il l'écouta avec attention, un léger sourire en coin accroché aux lèvres, alors qu'elle reprenait la parole. Elle lui dit qu'à présent il fallait qu'il pense à de nouveaux projets. « Vous avez totalement raison, et ce n'est pas les idées qui manquent ! » dit-il d'un ton enjoué. « Je vais enfin pouvoir me concentrer pleinement sur l'avenir de mon studio et découvrir d'autres choses également. ». Il ne pu s'empêcher de demander par la suite à la jeune femme si elle venait souvent au piano-bar. La jeune femme lui fit un clin d’œil en appuyant le fait qu'ils se seraient donc déjà croisés. Son visage ne lui était pas inconnu, mais il n'arrivait pas à retrouver où il avait pu la voir. Il commanda deux boissons de plus et détourna la tête vers la jeune femme lorsqu'elle lui répondit qu'elle se produisait plusieurs fois par mois au bar. Alec écarquilla les yeux, surpris. « Vraiment ? » demanda-t-il. Pourtant, il était persuadé de ne l'avoir jamais vu sur cette scène. Il avait vu des centaines de prestation dans cette endroit, mais il était pratiquement sur qu'aucunes d'entre elles étaient celles de la jeune Caldwell. Posant son coude sur le comptoir, il appuya sa tête sur son point et réfléchit quelques instants. Soudain, tout lui revint en masse. Il se redressa brutalement. « Non, je sais où je vous ai vu ! » dit-il en agitant son index frénétiquement vers elle. « Oups, désolé. » dit-il en posant son regard sur ce dernier avant de reposer sa main sur son jeans. Montrer les gens du doigts était mal poli, il le savait depuis tout petit. « Vous vous êtes produite au festival de musique au mois de mars dernier, non ? Il me semble que c'est là-bas que je vous ai remarqué ! » déclara le brun soulagé d'avoir retrouvé où il l'avait croisé auparavant.

Elle le remercia pour le verre. « De rien » dit-il en levant son verre à son intention. Il en profita alors pour lui demander si elle faisait de le musique, vu qu'elle semblait bien s'y connaître. Elle lui apprit alors qu'elle jouait du piano depuis toute petite. « Oh, et bien il va falloir que vous me montriez ça alors ! » . Elle lui dit également qu'elle faisait partie d'une chorale : Les Awesome Voices. Elle lui demanda si elle les connaissait. Alec fronça légèrement les sourcils. « Oui, grâce au festival. Mais je n'ai jamais eu la chance de vous voir en dehors de ça. » il marque une pause avant de reprendre « Vous faites de compétions ? J'avoue ne pas trop connaître le monde des chorales, il faut m'excuser. » termina-t-il en laissant échapper un léger rire. Il savait qu'il existait des chorales, mais c'était à peut près tout ce qu'il en savait. Non pas qu'il ne s'y intéressait pas, il n'avait juste jamais eu l'occasion... jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. Music gives a soul to the universe.   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. Music gives a soul to the universe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 2
-