Choriste du mois


Partagez | 
 

 02. Mom please, I want to be the most beautiful.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 02. Mom please, I want to be the most beautiful.   Jeu 8 Aoû - 7:11

Jour de repos pour Emily aujourd'hui. La petite fille avait reprit les cours depuis un mois et demi maintenant et ça ne lui plaisait pas vraiment. Elle n'avait rien contre le fait de passer la journée avec ses copines d'école et dessiner, bien au contraire, mais être séparée de ses parents la journée entière et ne les voir que le soir et le matin lui déplaisait fortement. Si elle pouvait avoir le choix, mini Schue aurait sûrement voulu être avec sa famille et ses amis en même temps. Mais malgré son jeune âge, l'écolière savait bien que cela était impossible. Il n'empêche qu'Ems ne passait pas énormément de temps avec ses parents en semaine. C'était même parfois Ecaterina qui venait la chercher d'école lorsque ses parents avaient trop de travail, ou quelqu'un de leur entourage qui n'était pas inconnu à l'enfant. Le soir, Will pouvait même avoir trop de copies à corriger ou des choses à préparer qu'il n'était pas très disponible. Ou encore Emma, qui rentrait lorsque sa fille était déjà couchée, ayant été trop occupée avec la Lima's P. Association. Des petites choses qui contrariaient parfois la petite, elle n'aimait pas rester séparée trop longtemps de ses parents, dont elle était très attachée. Cependant les moments passés avec sa famille n'en restaient pas moins beaux et amusants. Cuisiner ou aider dans les tâches ménagères le plus souvent avec sa mère, et chanter et danser avec son père. Malgré l'absence d'un de ses parents quelques fois, Emy n'échangerait sa famille pour rien au monde, s'estimant chanceuse de les avoir. Elle ne manquait pas d'amour, loin de là, se retrouvant au centre de l'attention dès qu'elle se trouvait en leur présence.

Ce mercredi après-midi là, Emily se trouvait dans sa chambre à s'ennuyer. Jouer aux poupées ou regarder des dessins animés ne l'intéressaient pas ce jour-là. Elle était lassée de passer ses journées à faire la même chose et la perspective de rester enfermée toute la journée devant la télé ou à jouer avec ses poupées la déprimait. D'humeur à sortir, une idée vint en tête à la jeune fille. Pourquoi ne pas sortir un après-midi, entre filles ? Cela allait permettre aux deux filles de passer du temps ensemble et de se rapprocher. Il faut dire que la blonde avait été sage et plutôt calme bien que farceuse, alors Emma n'allait pas pouvoir lui refuser quelques gâteries. Se dirigeant vers le salon, elle y trouvait sa maman qui n'avait apparemment rien de bien important à faire. Elle s'approchait d'elle et se posait sur le canapé. Maman.. on peut aller faire les magasins ? Je m'ennuiiiie ! demanda-t-elle en faisant des yeux de biche pour espérer amadouer sa mère. De plus, Emily avait bien besoin de renouveau dans sa garde robe et leur dernière vraie journée shopping remontait. Avec étonnement, il n'a pas fallu supplier la rousse pour que celle-ci accepte volontiers.

Après que sa fille se soit préparée, elles quittèrent l'appartement familial pour prendre route en direction du centre commercial qui se trouvait à la Place Bellefontaine. Après que la conseillère d'orientation ait trouvé une place où se garer, les deux filles pénétraient dans le centre commercial. Emily regardait tout autour d'elle, de haut en bas. Ce n'était sûrement pas la première fois qu'elle venait, mais elle ne se lassait jamais du paysage qui s'offrait à elle. Cinq étages, des centaines de boutiques, de quoi rendre la jeune fille des plus heureuses le temps d'un après-midi. Miss Pillsbury offrait un large sourire à sa mère qui voulait tout dire, et s'aventurait à la recherche d'un magasin pour enfant, sans trop s'éloigner de la rousse. Il y avait du monde, plutôt normal pour un mercredi après-midi. Après quelques minutes à la recherche d'un magasin à la hauteur des espérances de l'écolière, cette dernière entrait à l'intérieur où une jolie robe lui tapait de suite dans l'oeil. Maman, si elle me va tu me l'achète ? Sans attendre la réponse de la trentenaire, elle fuyait vers les cabines d'essayage pour enfiler son - peut-être - futur achat et y ressortais, vêtue de son petit coup de cœur. Une robe de princesse, comme moi. affirmait-elle, avec un large sourire aux lèvres en s'adressant à sa mère. Elle était convaincue à laisser sa maman lui faire plaisir aujourd'hui en lui achetant presque tout ce dont elle avait envie.



Dernière édition par Emily P. Schuester le Sam 10 Aoû - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Mom please, I want to be the most beautiful.   Sam 10 Aoû - 22:30

Travailler dans le système éducatif présentait un grand avantage, outre le sentiment gratifiant d'aider des jeunes à trouver leur voie: celui de profiter d'horaires parfois avantageux. En l'occurrence, Emma pouvait occuper ses mercredis après-midi à organiser ses rendez-vous jusqu'à la fin de la semaine ou même à traiter quelques questions courantes concernant son association. En cette fin d'octobre, les temps étaient plutôt calmes. Il ne faisait pas encore très froid à Lima, l'été et son soleil de plomb avaient sûrement aidé à la sécrétion cérébrale de dopamine et endorphine, et on pouvait encore constater un sentiment de paix chez les étudiants qui venaient tout juste d'entamer leur nouvelle année scolaire. Résultat, Emma n'avait pas de paperasserie en retard pour la LPA. Elle put même se permettre de terminer de classer ses dossiers en début d'après-midi, suite à quoi elle décida de se détendre en prenant place sur le canapé du salon, un bouquin à la main. À vrai dire, elle doutait seulement de réellement lire les mots qui défilaient pourtant sous ses yeux. C'était comme si elle les voyait, les lisait, les entendait de son imagination, mais ne les comprenait pas. Elle n'arrivait pas à dire ce qu'il se passait dans ce livre parce qu'elle n'y réfléchissait pas vraiment, laissant involontairement son esprit vagabonder à droite à gauche, sautant d'une idée à l'autre avec une facilité déconcertante. Rien de bien productif, non. Au contraire, elle commençait même à somnoler. Elle s'en rendit compte lorsque ses pensées devinrent peu à peu des sortes d'embryons de rêve à la démarche trop décalée pour être logiquement raisonnée.

Elle se redressa alors, s'asseyant sur le canapé en songeant qu'elle ne réussirait pas à dormir dans la soirée si elle se laissait aller à une sieste si tôt dans la journée. Heureusement pour elle, quelqu'un avait décidé de l'aider à rester éveillée: déjà la petite voix de sa fille vint s'échouer sur ses tympans, la sortant définitivement de ses songes. Elle tourna la tête en direction d'Emily, un petit sourire aux lèvres en écoutant ce qu'elle lui disait. Elle s'ennuyait. Plus encore, elle avait déjà une idée d'activité pour remplir leur après-midi: du shopping. Le sourire de la rouquine s'étira un peu plus à cette perspective, mais elle fit mine de réfléchir, ne serait-ce que pour admirer quelques secondes les grands yeux que lui offrait l'enfant dans le but de l'amadouer. « Hum... eh bien... » Pincement de lèvres pour paraître plus crédible. Ces yeux de biche l'amadouaient toujours... mais que personne ne le répète à Ems. « Bon, allez, va mettre tes chaussures, on y va! » Voir la mine réjouie de sa fille suffisait à renforcer un peu plus le sourire de Emma, qui elle aussi se prépara pour sortir. Il ne leur fallut pas beaucoup de temps avant de ne quitter la maison. Emma prit soin de prévenir Will par texto, le sachant absent pour l'après-midi, de sorte qu'il ne s'inquiète pas s'il rentrait plus tôt que prévu. Ce jour-là, c'était sortie mère/fille.

L'appartement des Schuesters avait cela de commode qu'il était assez idéalement placé; aussi ne fallut-il pas longtemps au duo pour atteindre le tant convoité centre commercial. Emily avait toujours cet air radieux en admirant les boutiques avec une attention toute particulière, et alors que la petite fille ne se lassait pas de l'imposante bâtisse, sa mère, elle, ne se lassait pas de son enfantin sourire. Rapidement, elles s'engouffraient dans une des boutiques qu'Emma choisissait régulièrement pour acheter des vêtements à Millie -les prix y étaient raisonnables, et surtout, il y avait des tas de choses adorables et colorées. D'ailleurs, Emily ne tarda pas à trouver une robe tout à fait à son goût, qu'elle partit essayer sans attendre la réponse de la rouquine, qui leva les yeux au ciel d'un air amusé. Elle verrait bien, après tout. « Tu as besoin d'aide? » Demanda toutefois la conseillère d'orientation au travers du rideau clair derrière lequel s'était installée sa fille. Emy opta pour la négative, et sortit d'ailleurs assez rapidement, portant la fameuse robe. Emma la regarda, attendrie, non pas tant par la jolie couleur du vêtement que par le fait que sa fille se décrivait comme une princesse. « Elle te va très bien. Tu dois avoir raison, c'est parce que tu es une princesse. » Assura-t-elle en acquiesçant d'un air convaincu, un sourire bienveillant accroché à ses lèvres. « Si elle te plait, on la prend! » Emma voulait vraiment faire plaisir à Emily, d'autant qu'elle avait parfois le sentiment de ne pas être assez présente pour elle. Elle était beaucoup prise, mine de rien; elle n'avait pas réalisé combien ce pouvait être prenant de se lancer dans une association caritative. Bien entendu, elle adorait le faire. Elle ne changerait cela pour rien au monde, et elle ne regrettait aucunement de s'être lancée dans cette aventure humainement si riche. Seulement, si en théorie elle ne rechignait pas à -ponctuellement- travailler jusqu'à onze heures passées, elle détestait l'idée de ne pas passer assez de temps avec sa famille. Jusque là, Emily ne s'en était jamais vraiment plaint, et plus que de la culpabilité, c'était donc de la tristesse que miss Pillsbury ressentait en pensant aux heures qu'elle ne passait pas à ses côtés. Et elle était bien consciente que l'achat d'une robe n'y changerait rien: elle se refusait catégoriquement à être ce genre de parent qui tentait vainement d'étouffer sa culpabilité grandissante sous une quantité phénoménale de cadeaux vides de sens. Pour l'instant tout ce qu'elle voulait, c'était passer du temps avec sa fille.

Dans la fil d'attente de la caisse, Emma sortit de ses songes en regardant machinalement la montre fine autour de son poignet. Elle baissa alors les yeux vers sa fille, dont elle tenait la main pour être certaine qu'elle n'échapperait pas à sa surveillance. « Hum... il est bientôt quatre heures. » Pas tout à fait encore, mais ça n'aurait su tarder. « ça te dirait qu'on aille manger une glace pour le goûter? » Si les centres commerciaux bondés répugnaient quelque peu la rouquine, elle devait admettre qu'ils étaient vraiment pratique. En l'occurrence, elle pouvait à peu près tout y trouver, tant niveau habits que loisirs. Il ne leur serait donc pas très difficile d'aller savourer une glace à l'étage, si elles le souhaitaient. L'été avait beau avoir touché à sa fin sur le calendrier, certains jours s'avéraient plus doux que d'autres. Typiquement, en ce mercredi, l'idée de manger une glace n'aurait pas choqué qui que ce soit outre mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Mom please, I want to be the most beautiful.   Dim 6 Oct - 23:46

« Hum... eh bien... » Emily attendait avec impatience la réponse de sa mère. Elle accentuait son expression de visage, avec des yeux de biche qui faisait fondre n'importe qui, même les plus durs. « Bon, allez, va mettre tes chaussures, on y va! » L'enfant lui offrit un grand sourire, heureuse. Elle n'avait pas eu besoin d'être au bord des larmes, ce qui la rassurait. Après être donc partie enfiler ses chaussures en trotinant, Ems revint le sourire jusqu'aux oreilles. D'un côté, sortir avec elle lui faisait vraiment plaisir. Outre le fait d'aller faire les magasins, passer du temps avec sa mère lui manquait. Son travail lui prenait beaucoup de temps, trop pour leur permettre de se voir. L'emploi du temps d'Emma ne correspondait pas avec celui d'Emily, cette dernière était parfois déjà couchée lorsque la rousse rentrait.

La blonde et la rousse arrivèrent au centre commercial, après quelques minutes de route. Emily ne se lassait jamais de voir ces superbes boutiques qui n'en finissaient pas. Ses yeux brillaient, et elle ne tardait pas de remarquer une boutique pour filles de son âge, dont la vitrine donnait envie de découvrir tout ce qui s'y trouvait. Une robe lui tapait dans l'oeil, et elle s'empressa d'aller l'essayer. « Tu as besoin d'aide? » Ems lui répondit négativement et ressortit quelques secondes après, dans sa jolie robe. Se plaçant devant le miroir, l'enfant tournait la tête vers sa mère pour voir ce qu'elle en pensait. Son sourire en disait long. « Elle te va très bien. Tu dois avoir raison, c'est parce que tu es une princesse. » Dans le fond, elle savait très bien que la conseillère d'orientation allait aimer cette tenue portée par sa fille chérie. Quelle mère ne craquerait pas devant une petite princesse portant une jolie robe de couleur claire ? Aucune, évidemment. Pour chaque parent, son enfant était le plus beau de tous. « Si elle te plait, on la prend! » il n'en fallait pas plus pour faire plaisir à mini Schuester. Elle retournait dans sa cabine d'essayage pour retirer le vêtement avec un peu de difficulté mais finissais par ressortir, sa jolie robe dans la main, qu'elle tendait ensuite à sa maman pour la prendre. De son autre main, elle tenait celle de la rousse, pour ne pas se perdre au milieu de toutes ses personnes. Mine de rien, cette boutique était plutôt pas mal fréquentée. Ça n'étonnait pas vraiment Emily. Pour elle, c'était le magasin de ses rêves et si elle pouvait prendre tout ce qu'il s'y trouvait pour les rapporter dans sa chambre, elle le ferait sans aucune hésitation. « Hum... il est bientôt quatre heures. ça te dirait qu'on aille manger une glace pour le goûter? » C'était la journée des surprises ou bien ? Malgré son jeune âge, la blonde sentait bien que tout ce que faisait sa mère était en quelque sorte dans le but de se faire pardonner. Du moins, c'était ce qu'elle pensait et ça n'était pas pour lui déplaire. A son âge, on aimait tous être gâtée par ses parents. Les bisous et câlins auraient pu autant convenir, mais si elle pouvait avoir les deux en même temps, elle n'allait certainement pas se plaindre.

Ouiii je pourrai prendre une glace vanille fraise ? demanda-t-elle, les yeux brillants. Si l'enfant pouvait attraper le bras tout entier plutôt que la main tendue, elle n'allait pas s'en plaindre. Ainsi, après êtres sorties de la boutique, elles montèrent à l'étage en direction du glacier. Durant le trajet, Emily se posait certaines questions. Curieuse comme elle était, il lui était impossible ne pas les poser à sa mère. De plus elles n'étaient que toutes les deux alors pourquoi ne pas en profiter ? Maman.. Pourquoi papa il sort pas avec nous ? demanda-t-elle, d'un air plutôt triste. Des sorties en famille, il n'y en avait pas souvent. Peut-être les weekend et pendant les vacances, mais autrement ils n'allaient presque jamais tous les trois au centre commercial ou au parc, par exemple. Pourquoi il veut pas m'emmener au Glee club avec lui.. ? Emily avait la sensation d'avoir fait quelque chose de mal. Seulement, elle ne savait pas que les New Directions n'étaient plus sous la direction de son père.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Mom please, I want to be the most beautiful.   Jeu 24 Oct - 23:12

Après un petit moment d'essayages, il sembla à Emma que s'interrompre pour le goûter était une bonne idée. Elle-même était relativement gourmande, même si elle savait certainement rester plus raisonnable qu'un enfant à qui on proposait une glace, et de fait la perspective d'en déguster une avec sa fille l'enchantait réellement. Pour la forme, la rouquine demanda à Emily si ça lui disait. En réalité, cette question aurait pu être rhétorique. Si l'enfant lui avait répondu qu'elle n'en voulait pas, sa mère se serait certainement inquiétée: seul un mal de ventre aigu ou un mal être certain pouvait l'empêcher de réclamer une glace à la fraise... ou à la vanille, cela dépendait des jours: l'un comme l'autre étaient ses parfums préférés. Rapidement, la blondinette accepta la proposition de Emma, et cette dernière eut une réponse quant au parfum qu'elle choisirait: les deux! Elle ne put s'empêcher de rire légèrement en l'entendant. Définitivement, c'était un moyen efficace de trancher... « Oui bien sûr! » Acquiesça-t-elle en regardant Emily.

Elles sortirent alors de la boutique, se dirigeant vers l'étage. Elles marchèrent quelques mètres, silencieuses. Pourtant, Emma nota l'air songeur de sa fille, se demandant à quoi elle pensait. Elle crut alors qu'il ne s'agissait que d'une mine comme une autre qui, finalement, ne traduisait pas en soi une interrogation intérieure insoutenable. Pour cette raison, la rouquine oublia rapidement cette idée, se concentrant sur le chemin à suivre pour se rendre au glacier. Elle avait un petit doute quant à sa localisation, et elle déposa son index sur son menton en réfléchissant, sans vraiment s'en rendre compte. Elle continuait toutefois de marcher en direction des escalators, lorsque Emily la sortit de ses pensées. Sa question aurait pu être anodine, mais lorsque Emma croisa son regard, elle remarqua qu'il avait quelque chose de triste qui lui brisa le cœur. Elle fronça très légèrement ses sourcils fins, un peu prise au dépourvu. « Parce qu'il avait du travail aujourd'hui, mon ange. » En effet, mister Schuester avait eu cours dans la matinée et devait assurer des cours de soutien avant d'enchaîner avec une sorte de conférence post-rentrée scolaire. Sans entrer dans ces détails administratifs dont Emily n'aurait pas grand chose à faire, Emma avait préféré rester concise. Toutefois, elle jugea, en voyant le visage triste de sa fille, qu'il fallait qu'elle précise une petite chose. « Il ne pouvait pas faire autrement, mais je suis certaine que s'il avait eu le choix, il aurait voulu venir avec nous. » Elle accompagna sa phrase d'un sourire tendre et bienveillant, puis avança vers l'escalator. Elle recommanda à Emily de faire une grande enjambée pour ne pas trébucher, et vérifia qu'elle y arrivait bien. Lorsqu'elles furent sur l'escalator, la seconde question d'Emily fit ouvrir de grands yeux à sa mère. Celle-ci sentit qu'elle manqua une respiration, mais tenta d'afficher une mine relativement décontractée. C'était sans compter sur le naturel qui, quand on le chassait revenait au galop. Aussi, en voyant la main d'Emily sur la rampe de l'escalator, la rouquine toussota. « Ne mets pas ta main là, Millie, c'est plein de microbes. » Heureusement, elle avait des lingettes dans son sac. Elles pourraient ainsi manger leurs glaces sans avoir peur de ne partager ses bactéries avec une personne inconnue. Emma en grimaçait rien qu'en y pensant. Dieu merci, elle avait des lingettes.

Néanmoins, son silence relatif et sa tentative de détourner le sujet laisseraient penser à Emily qu'elle ne voulait pas répondre à sa question. Or, de deux choses l'une: soit la petite fille ne laisserait pas passer ça et réitérerait sa question jusqu'à ce que sa mère réponde, soit elle se tairait, ce qui ne serait pas bon en vue du fait qu'elle avait l'air plutôt concernée, presque inquiète, comme s'il s'agissait d'une punition pour elle, ou comme si son papa se désintéressait totalement d'elle. Emma refusait qu'elle le croit. « C'est un petit peu compliqué... » Elle agita sa main libre devant elle, tentant de gagner un peu de temps. Elle ne savait pas pourquoi, mais tout expliquer à sa fille lui semblait plus évident une fois qu'elle ne serait pas sur une machine en mouvement. Il fallait qu'elle ait les pieds à terre... et qu'elle lui ait passé une lingette sur les mains. D'ailleurs, devait-elle tout lui expliquer? Est-ce qu'elle saurait trouver les mots justes pour expliquer à une si petite enfant que son père était très affecté par le fait qu'il ne soit plus à la tête de la chorale? Et finalement, était-ce à elle de lui dire, ou à son mari?

Voilà qu'elles étaient au sommet de l'escalator. Emma vérifia une nouvelle fois que sa fille ne trébuchait pas, puis elle l'éloigna un peu du petit amas de monde qui se trouvait autour de la machine. Lorsqu'elles furent un peu plus loin, la rouquine sentait toujours son cœur battre un peu trop vite, anxieuse à l'idée de devoir formuler quelque chose de si peu évident. « Attends... » murmura-t-elle presque pour elle même, fouillant dans son sac pour en sortir une lingette. Elle ouvrit le paquet consciencieusement, puis s'accroupit près d'Emily, lui essuyant les mains. « Ce n'est pas qu'il ne veut pas t'emmener... » Elle lava elle aussi machinalement ses mains, puis jeta les lingettes dans une poubelle proche d'elles. Se mordillant la lèvre inférieure, elle chercha un banc du regard, et s'y avança, toujours suivie de sa fille. Elle s'y installa, puis leva Emily du sol pour la déposer sur ses genoux, prenant une grande inspiration en cherchant ses mots. « Ton papa... il... ce n'est plus... plus vraiment lui, le "chef" des New Direction. » Doutant tout à fait de la subtilité de ses propos, Emma voulait étayer tout en disant le moins possible. Tâche impossible. « Il n'a plus le droit de s'occuper d'eux pour l'instant, malheureusement. » Il y avait de quoi se demander pourquoi il n'en avait plus le droit. Après tout, il n'avait rien fait de mal. Même Emma ne comprenait pas très bien les motifs qui avaient poussé Figgins à le congédier de cette mission qu'il exerçait si bien. Bon, d'accord, les New Direction avaient connu des jours meilleurs... mais Will était un excellent coach. « On espère que ce n'est que temporaire, parce qu'il est vraiment triste de ne plus pouvoir être coach de la chorale... » Osant enfin un sourire bienveillant et amusé, Emma reprit. « ... et de ne plus pouvoir emmener sa petite fille préférée avec lui! » Miss Pillsbury voulait que Emily comprenne que ce n'était pas lui qui choisissait, que s'il avait eu le choix, il l'aurait amenée avec plaisir. Elle douta un instant du fait qu'elle était supposée lui raconter toute l'histoire, puisque Will ne lui en avait pas parlé de lui-même, mais elle ne se voyait pas lui mentir, d'autant qu'il lui aurait fallu trouver une excuse au fait que son père ne veuille prétendument pas passer du temps avec elle. Replaçant une mèche de cheveux derrière l'oreille de Millie, lui caressa la joue dans une mine compréhensive, les sourcils rehaussés d'un air empathique. « Il adorerait t'amener au Glee Club ma puce. Je suppose qu'il ne t'en a pas parlé parce qu'il ne voulait pas que tu t'inquiètes... ou que tu le vois différemment parce qu'il n'était plus à la tête de la chorale. » Peut-être avait-il craint que l'estime -très grande- que lui portait sa fille ne soit mise à mal de par le fait qu'il ait été rétrogradé, congédié parce que son club perdait les compétitions. Ses élèves avaient à se battre avec l'image de looser que leur conférait le club, peut-être avait-il peur que sa propre fille le voit ainsi en apprenant qu'il n'était pas "capable" d'être jugé comme compétent par sa hiérarchie. En réalité, les manigances de Sue y étaient certainement pour quelque chose... mais ça, Emma n'en avait pas la confirmation. Elle n'en parlerait donc pas à Emily... D'ailleurs, elle oubliait presque la glace qu'elle lui avait promise; pourtant maintenant, elles avaient les mains propres. Elles y songeraient lorsque les choses seraient claires, et lorsque Emma se serait assurée que son enfant n'était pas affectée par ce renvoi outre mesure. Il était de son devoir de la rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. Mom please, I want to be the most beautiful.   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. Mom please, I want to be the most beautiful.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 2
-