Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. It's the right time [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: 03. It's the right time [CLOS]   Lun 18 Nov - 14:42

Le regard de Sunny dériva rapidement sur les gradins entièrement plongés dans le noir. L'amphithéâtre était vide, garantissant à ceux et celles qui voulaient l'utiliser pour répéter une certaine tranquillité. Une douce lumière dorée illuminait la scène, la nimbant d'un halo presque féerique, renforcé par le décor qui avait été spécialement installé en cette période de fête. De faux sapins trônaient un peu partout, recouverts de neige artificielle et ornés de décorations de Noël scintillantes. S'il n'y avait pas eu le chauffage pour réchauffer l'immense salle, on aurait presque pu se croire au milieu d'une forêt enneigée. Un fin sourire étira les lèvres de la jeune journaliste. Elle adorait cette période de l'année. La neige tombait à gros flocons dehors, obligeant les habitants de Lima à ressortir les épais manteaux et les bonnets en laine. Beaucoup se plaignaient, mais la magie de Noël commençait tout doucement à s'installer, amenant sourires et fébrilités pré-célébration. Sunny ne faisait pas exception à la règle, et elle comptait presque les jours tant il lui tardait de pouvoir offrir ses présents de Noël.
Auparavant, les choristes des New Direction devaient travailler dur. Ils avaient une chanson à préparer, tout un numéro à concevoir, et un char entier à construire pour la parade annuelle. C'était un événement important, auquel tous les habitants de Lima assistaient depuis des années, et cette fois, les New Direction auraient droit à leur propre passage. Ils prenaient tous cette tâche à cœur, et la salle de répétition résonnait continuellement de chants de Noël.

Aujourd'hui, Sunny devait retrouver Ingrid, pour travailler une chanson connue mondialement : Jingle Bell Rock. Sue avait tiré au sort la composition des duos qui devraient ensuite présenter une chanson au reste de la chorale, afin de faciliter le choix du numéro pour la parade. Sunny s'était arrangée -bon d'accord, elle avait échangé de croustillantes informations sur ses camarades choristes contre le choix de son partenaire- pour être mise avec Ingrid, car elle estimait avoir un petit soucis avec la jeune Suédoise. Un problème qui méritait qu'elle s'y attarde, et qui devait être résolue rapidement. Depuis déjà des semaines, la jeune élève qui avait rejoint Lima pour devenir fille au pair, fuyait Sunny. Celle-ci ignorait pourquoi. Elle avait l'habitude qu'on l'évite, mais Ingrid ne se contentait pas de l'éviter : elle s'enfuyait véritablement. Perplexe, la journaliste en herbe était bien décidée à découvrir pourquoi. Et ce duo lui avait semblé la meilleure solution. Ingrid n'aurait pas d'autre choix que de se retrouver en sa compagnie, et elle pourrait enfin lui poser la question.

Avec un sourire, l'adolescente contempla une dernière fois la scène et s'avança de quelques pas, la semelle de ses bottes claquant doucement sur le bois ciré. Les premières notes au piano retentirent doucement, et Sunny adressa un sourire à Ingrid, qui se tenait à côté d'elle. Le piano laissa la place à un rythme bien plus rock et rapide, et Sunny marqua le tempo avec un petit balancement des hanches, avant d'entonner les paroles.

« Jingle Bell, Jingle Bell, Jingle Bell Rock
Jingle Bells swing and Jingle Bells ring
Snowing, and blowing up bushels of fun
Now the Jingle hop has begun

Jingle Bell, Jingle Bell, Jingle Bell Rock
Jingle Bells chime in Jingle Bell time
Dancing and prancing in Jingle Bell Square
 »


Sunny se pencha pour attraper une poignée de fausse neige qu'elle lança en l'air avant de tournoyer sur elle-même. La voix d'Ingrid se mêla à la sienne pour la suite de la chanson.

« In the frosty air 

What a bright time, it's the right time
To rock the night away
Jingle Bell time is a swell time
To go riding in a one-horse sleigh

Giddy up jingle horse, pick up your feet
Jingle around the clock
Mix and a mingle to a jinglin' beat
That's the Jingle Bell rock 
»



Dernière édition par Sunny Palmer le Dim 5 Jan - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm obsessed with the mess that's America
Age : 18 ans
Occupation : Etudiante en composition musicale et performance vocale à l'OSU, membre des UH
Humeur : Anxieuse
Statut : Toujours en couple avec son perfectionnisme
Etoiles : 2550

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Jeu 21 Nov - 18:59

Ingrid n’était pas plus enchantée que cela par l’après-midi qui l’attendait. Elle n’avait absolument pas envie de passer du temps avec Sunny Palmer. Même si c’était pour faire ce qu’elle aimait, c’est à dire chanter. Répéter tout l’après-midi dans l’auditorium rempli de faux sapins et de fausse neige qui lui rappelaient sa maison. Elle avait prévu de rentrer pour la période des fêtes, pour voir sa famille, qui lui manquait toujours plus jour après jour, mais elle ne pouvait pas. Elle savait que Sue Sylvester ne l’autoriserait pas à s’absenter le jour du concours de char et pour tous les évènements qui allaient avec. Parfois, elle aurait aimé ne pas être la chanteuse « principale » des New Direction. Celle sur laquelle elle sentait qu’un poids reposait en permanence. Elle avait l'impression qu'une pression monstre était exercée sur elle. Mais bon, si elle voulait continuer ses études dans le domaine de la musique, que cela soit pour devenir chanteuse professionnelle ou faire un métier autour de la chanson, elle devait absolument apprendre à supporter la pression quelle qu'elle soit. Et elle ne devrait pas avoir de souci pour cela, sauf que cette fois-ci, elle se retrouvait avec LA partenaire de duo avec qui elle n'avait pas envie de chanter.

La jeune Suédoise s'était déjà rendue compte que Sunny n'était pas quelqu'un à qui elle pouvait faire confiance. La journaliste semblait être gentille avec les gens, mais ce qui l'intéressait, c'était d'apprendre leurs secrets et de les divulguer dans le journal du lycée. Elle était fourbe, rusée. Dès qu'Ingrid s'en était aperçue, elle avait conclu qu'il serait utile de fuir sa camarade comme la peste. Elle la considérait comme les stars considèrent les paparazzis : ceux sont les gens qui peuvent ruiner ta carrière, ou en l'occurence, ta vie, avec juste une petite information croustillante, échappée par hasard. De peur de faire une gaffe en sa présence qui ne soit compromettante, ou ne la mène à un suicide social, la Scandinave avait pris le réflex de partir le plus loin possible lorsqu'elle apercevait l'autre choriste dans un couloir. Le souci était que les répétitions des New Directions les obligeaient à être dans la même pièce quelques heures par semaine. Jusque là, Ingrid avait réussi à éviter tout contact verbal avec sa partenaire, mais là, elle n'aurait plus le choix. Elle devrait affronter le regard interrogateur de la journaliste tout au long de l'après-midi. Mais de toute façon, elle avait déjà planifié de fuir l'auditorium aussitôt la chanson terminée de manière correcte. Elle ne voulait surtout pas s'attarder avec cette partenaire qu'elle n'avait pas choisie.

L'adolescente se tenait déjà sur le devant de la scène, Sunny derrière. Elle ne voulait pas l'avoir dans son champ de vision. Lorsque celle-ci s'avança et lui fit un sourire, Ingrid détourna le regard, baissa la tête, observant ses pieds. Lorsqu'elle releva la tête, cela fut pour regarder l'auditorium vide. Le vide, la fuite. Elle avait hâte de pouvoir quitter cet endroit. Heureusement, il y avait un point positif : elle aimait la chanson qu'elle travaillait, et si celle-ci pouvait aider les ND à gagner quelque chose, elle se donnerait à coeur joie de la chanter. Lorsque sa partenaire de duo commença à chanter, l'ambassadrice Ikea ne put que reconnaître le talent de sa camarade. Elle chantait bien, il fallait l'avouer. Ce duo serait beau, même s'il était particulièrement gênant. Elle écouta attentivement le rythme pour s'habituer à cette version, avant de se préparer à rejoindre Sunny sur le refrain.
- What a bright time, it's the right time
To rock the night away
Jingle Bell time is a swell time
To go riding in a one-horse sleigh

Giddy up jingle horse, pick up your feet
Jingle around the clock
Mix and a mingle to a jinglin' beat
That's the Jingle Bell rock ♪


Venait ensuite le couplet qu'elle chantait seule. Sa voix était maîtrisé, et elle n'avait aucun souci avec le rythme, malgré qu'elle n'ait jamais entendu cette version avant. Tout allait bien, tant qu'elle ne regardait pas Sunny, ce qu'elle se gardait bien de faire.
- Jingle Bell, Jingle Bell, Jingle Bell Rock
Jingle Bells chime in Jingle Bell time
Dancing and prancing in Jingle Bell Square
In the frosty air ♪


Puis elle reprenait les mêmes paroles qu'elle avait précédemment chantées avec Sunny, seule cette fois.
- What a bright time, it's the right time
To rock the night away
Jingle Bell time is a swell time
To go riding in a one-horse sleigh ♪


Puis sa partenaire la rejoignait.
- Giddy up jingle horse, pick up your feet
Jingle around the clock
Mix and a mingle to a jinglin' beat
That's the Jingle Bell, That's the Jingle Bell, That's the Jingle Bell, That's the Jingle Bell rock ♪


Leurs voix se mariaient bien. Elles terminèrent la chanson ensemble.
- The jingle bell rock
That's the jingle bell rock
Jingle Bell, Jingle Bell.

Merry Christmas, Happy Holidays
Merry Christmas, Happy Holidays

How's that for a Christmas song? ♪


Ca avait été bien. Très bien même. Ingrid était satisfaite, cela rentrait parfaitement dans sa constante recherche de perfection. Etant donné qu'elle avait prévu de partir dès que ce serait bien, ce fut la première chose qui lui vint à l'esprit. Elle se tourna brièvement vers Sunny, le pourpre aux joues.
- C'était très bien ! .. Je pense qu'on n'a pas besoin de répéter plus, ajouta-t-elle rapidement.

Elle s'empressa de se diriger vers les petits escaliers pour descendre de la scène, à grandes enjambées qui l'emmèneraient très vite loin de son éventuel cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Lun 25 Nov - 11:42

Au moment où la voix d'Ingrid se mêlait à la sienne, Sunny sut immédiatement que quelque chose clochait. Elle côtoyait la jeune suédoise depuis déjà un moment, depuis la rentrée scolaire pour être exacte, et elle l'avait entendue chanter une nombre incalculable de fois, Sue Sylvester ayant jugé qu'elle méritait la place de soliste principale. Et à chaque fois, cela avait été un véritable enchantement pour les oreilles. Ingrid était douée, cela ne faisait aucun doute. Personne ne lui avait contesté les solos qui lui étaient attribués, tous étant parfaitement conscients qu'elle les méritait. Elle savait transmettre des émotions à la chanson, elle la rendait vivante. Beaucoup la comparait à Rachel Berry, l'ancienne membre des New Direction, aujourd'hui star mondialement connue et qui chantait à Broadway. Était-ce une bonne chose de la comparer à une célébrité, Sunny n'en était pas certaine. Ce devait être beaucoup de pression pour Ingrid. Mais elle devait reconnaître le talent de sa camarade, et sa capacité à faire vivre une chanson.
C'est pourquoi Sunny sut qu'elle n'y mettait pas du sien, pas complètement. Elle ne s'abandonnait pas à la chanson comme elle le faisait d'ordinaire. Il n'y avait pas cette flamme qui faisait frissonner la jeune journaliste dès qu'Ingrid commençait à chanter. Elle comprit que ce duo déplaisait fortement à Ingrid. Elle lui coula un rapide regard, mais la jeune fille s'obstinait à ne pas regarder dans sa direction, occupée à chanter, ou à faire semblant.

De toute évidence, elle avait quelque chose à reprocher à Sunny, qui fouilla dans sa mémoire pour essayer de se souvenir si, d'une façon ou d'une autre, elle avait pu blesser Ingrid. Depuis le début de l'année, elle s'efforçait de taire ses mauvais penchants. Elle n'espionnait (presque) plus, ne faisait (pratiquement) plus de chantage, et parvenait même à se montrer (un peu) plus aimable avec ses camarades. Elle faisait de gros efforts. Ingrid n'était là que depuis quelques mois, il était impossible qu'elle ait pu lui faire du mal.
Sunny avait blessé un grand nombre de personnes, en choisissant de fouiner dans la vie des autres. Elle découvrait leurs petits secrets, et menaçait de les dévoiler s'ils ne faisaient pas quelque chose pour elle en échange. Ou bien elle balançait tout au grand jour, selon si le chantage pouvait ou non lui rapporter plus. Sunny se souvenait de tous ceux qui avaient souffert parce qu'elle était trop curieuse, et toujours à l’affût du meilleur scoop. Elle pouvait se montrer impitoyable, et était redoutable lorsqu'il s'agissait de trouver une faille chez quelqu'un. Mais il était impossible qu'Ingrid ait pu en faire les frais. Alors quoi ?

La chanson se termina, et objectivement, Sunny savait qu'elle était plus que correcte. Mais elle avait nettement sentie le malaise d'Ingrid. Elle ouvrit la bouche pour lui demander ce qui n'allait pas, mais Ingrid la prit de court en clamant que la chanson ne nécessitait pas qu'on y travaille davantage, et sans plus de cérémonie, elle trottina vers le bord de la scène, prête à s'enfuir, à nouveau, en courant. Bouche-bée -littéralement- Sunny la regarda s'éloigner à petits pas pressés. C'était certain, Ingrid ne voulait pas rester en sa compagnie. Mais si elle s'imaginait que l'apprentie journaliste la laisserait partir sans réagir, et surtout, qu'elle n'essaierait pas d'en savoir plus, c'était bien mal la connaître. Sunny était connue pour sa curiosité insatiable, et son entêtement à toujours tout savoir. Elle pouvait passer des semaines entières à enquêter, à suivre quelqu'un, avec acharnement, jusqu'à obtenir ce qu'elle désirait. Les planques dehors, qu'il pleuve ou qu'il vente, dans le froid ? Sunny n'avait pas peur. Rester cachée dans un placard malodorant pendant des heures ? Sunny n'avait pas peur. Entrer par effraction ? Sunny le faisait sans hésiter. Rien ne la freinait, quand elle avait quelque chose en tête. Et elle avait très -trop- souvent envie d'en savoir plus. Elle n'abandonnait pas, jamais. Sa motivation était rarement brisée. Ingrid était bien mal tombée.
En quelques grandes enjambées, Sunny rejoignit Ingrid, et la dépassa pour se planter devant elle, un mètre à peine avant les quelques marches qui permettait de descendre de la scène. Elle croisa les bras et plongea son regard, inflexible, dans celui de la suédoise. « C'est quoi, ton problème ? » Ses sourcils se froncèrent. « Et ne me dis pas que tout va bien. » ajouta-t-elle en levant un main, comme pour interrompre sa camarade. « Je ne suis pas stupide. Je vois bien que quelque chose cloche. Alors tu vas me dire pourquoi tu me fuis comme si j'avais la peste. » Elle fit un pas en avant pour se rapprocher d'Ingrid, les yeux plissés. « Ne m'oblige pas à te montrer mon mauvais côté. » menaça-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm obsessed with the mess that's America
Age : 18 ans
Occupation : Etudiante en composition musicale et performance vocale à l'OSU, membre des UH
Humeur : Anxieuse
Statut : Toujours en couple avec son perfectionnisme
Etoiles : 2550

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Mar 26 Nov - 10:13

Ingrid n’avait pas réfléchi à l’idée que Sunny lui réclamerait forcément des comptes si elle continuait de s’enfuir comme elle était en train de le faire. Finalement, sans doute que rester là, passive, ne disant rien, lui tournant presque le dos, aurait été une meilleure idée pour avoir la paix. Connaissant un peu Sunny, il était évident qu’elle chercherait à comprendre son geste. Et pour lui éviter d’avoir à chercher à comprendre, la jeune Suédoise n’aurait tout simplement pas dû agir. La passivité était parfois la meilleure arme dans une guerre contre l’humiliation. Mais peu importe, elle était en train de fuir, et elle avait vu la réaction de Sunny bien avant que celle-ci n’arrive.  Elle se stoppa machinalement avant de percuter celle qui venait de se placer devant elle pour l’arrêter. Elle baissa les yeux immédiatement, les pommettes rouges écrevisses. Elle ne voulait pas croiser le regard interrogateur de la jeune fille.
- C’est quoi ton problème ?

Ingrid ouvrit la bouche, toujours la tête baissée, pour commencer une réponse simple du genre « Aucun problème ». Mais elle n’eut pas le temps de répondre.
- Et ne me dis pas que tout va bien.
Flûte, que pouvait-elle répondre maintenant ? Il fallait qu’elle réfléchisse vite. Très très vite. Elle pouvait inventer une excuse du genre qu’elle devait aller chercher Beth à l’école, mais ce n’était pas l’heure. Il fallait autre chose.  Elle pouvait dire qu’elle allait chez le médecin ? Non, pas assez crédible. Pourquoi irait-elle chez le médecin ?

- Je ne suis pas stupide. Je vois bien que quelque chose cloche.
Sans aucun doute.
- Alors tu vas me dire pourquoi tu me fuis comme la peste.

Bon. Ok. Sunny avait compris que le problème venait d’elle. Mais comment Ingrid pouvait-elle lui expliquer. Elle se sentait elle-même drôlement nulle d’avoir écouté tout ce que les gens racontaient sur  sa camarade, alors que ça allait à l’encontre de ses principes de se fier au jugement des autres sans voir par elle-même. D’ordinaire, elle détestait les préjugés et tout ce qui allait avec. Mais ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle ne se rendit compte qu’elle s’était laissée dépasser par tout ce que les gens racontaient sur Sunny. Certes, ses actes n’étaient pas des plus angéliques, mais Ingrid partait du principe que chacun avait le droit à une seconde chance. Sauf qu’elle n’avait jamais voulue l’accorder à sa camarade, se laissant aveugler par les histoires de feu de camp que racontaient les lycéens à son sujet. Elle se sentit drôlement mal tout à coup, mais elle se risqua à jeter un petit coup d’œil vers l’autre blonde.
- Ne m’oblige pas à te montrer mon mauvais côté.

Bon, elle tendait la perche pour qu’Ingrid ait quelque chose à répondre. Mais avec le ton menaçant de la choriste, Ingrid sentait qu’elle n’avait ni intérêt de se défiler, ni de mentir. Elle devait répondre quelque chose, mais c’était dur pour elle. Le stress était à son comble, mais il fallait qu’elle garde l’esprit clair. Et elle allait répondre honnêtement, en considérant ce dont elle venait de se rendre compte l’instant précédent.
- Je… Le problème vient de… de moi en fait, hésita-t-elle.

Ce n’était ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux. A la base, le problème venait des actes passés de Sunny, qui prouvaient, ou du moins montraient, qu’elle n’était pas digne de confiance. Et ensuite, le problème venait du point de vue des autres lycéens. Et enfin, le problème venait du fait qu’Ingrid ne s’était fiée qu’à leur jugement sans chercher à vérifier si ce qu’ils disaient était vrai. Il fallait qu’elle explique à Sunny. Elle ne lui faisait pas confiance, elle ne le lui ferait sans doute jamais, étant donné que n’importe quel renseignement qu’elle lui donnerait pouvait atterrir dans le journal du lycée, mais elle était lasse de fuir en permanence. Elles devaient passer du temps ensemble dans la chorale, elles seraient obligées de se cotoyer, et cela serait difficile si Ingrid ne lui avouait pas immédiatement ce qu’elle pensait. Et même si cela devait conduire à une dispute, ou à une situation gênante, elle le ferait. Elle avait ce besoin d’honnêteté au fond d’elle. De toute façon, la situation ne pourrait plus être pire que ce qu’elle avait déjà été, avec cette fuite sans fin. Elle releva les yeux vers Sunny, et planta son regard dans le sien, avec une expression mélangeant l’anxiété, le doute, et la douceur.
- En fait, je n’arrive pas à te faire confiance... Je vois tes articles dans le journal, on m’a raconté comment tu obtenais tes informations. Je n’ai pas envie de finir dans le journal. J’avais peur de faire des gaffes en ta présence en racontant des choses sur moi. Donc j’ai conclu que t’éviter était la meilleure solution.

Elle sentait que c’était trop juste, mais elle ne pouvait pas développer plus pour le moment.
- Désolée, ajouta-t-elle.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Mar 26 Nov - 13:29

Les menaces de Sunny eurent l'effet escompté. Ingrid sembla peser le pour et le contre, elle hésita longuement et Sunny ne la brusqua pas. Mais au final, elle sembla estimer qu'il valait mieux, pour elle, tout dire. Ce qu'elle ignorait, c'est que Sunny ne lui ferait pas le moindre mal, si elle s'obstinait à ne pas lui parler. Du moins, elle n'irait pas exposer ses secrets à la vue de tous, comme elle le faisait à ceux qui avaient le malheur de s'en prendre à elle. Ingrid ne méritait pas ça. Certes, elle refusait de rester en sa compagnie, comme si Sunny était contagieuse, mais ce n'était pas une raison suffisante pour la punir comme la petite Palmer aimait à le faire. En vérité, par « mauvais côté », il fallait comprendre qu'elle irait simplement chercher les réponses à ses questions en usant de ses aptitudes. Elle décortiquerait la vie d'Ingrid, sa vie privée, elle se constituerait un dossier sur la jeune Suédoise et saurait ainsi ce qui clochait. Mais cela impliquerait de fouiner au plus profond, ce qui était très souvent mal perçue -à juste titre d'ailleurs. Sunny n'hésiterait pourtant pas. Elle n'hésitait jamais.
Aussi fut-elle quelque peu rassurée de voir qu'Ingrid choisissait de lui répondre, plutôt que de se draper dans son silence. Elle n'avait pas envie de retomber dans ses travers quand il s'agissait de quelqu'un comme Ingrid. Elle l'avait bien observé. Ingrid était douce, aimable, généreuse et pourrait devenir une bonne amie. Il serait dommage qu'elle répète ce qui s'était passé avec Harper, et qu'elle regrettait amèrement aujourd'hui.

Les yeux plissés et les bras croisé, Sunny patienta jusqu'à ce qu'Ingrid se décide. Sa réponse lui fit hausser un sourcil perplexe, mais elle ne dit rien, se contentant de l'inciter à poursuivre du regard. Quel pouvait être le problème d'Ingrid ? Les plus folles hypothèses traversèrent l'esprit de Sunny, dont l'imagination était outrageusement fertile. Et si Ingrid était amoureuse d'elle ? Pour autant qu'elle le sache, la petite blondinette pouvait très bien être lesbienne, et s'être amourachée de Sunny. Face à un amour impossible, elle avait opté pour la fuite. Très ouverte d'esprit, Sunny ne se moquerait pas, si effectivement Ingrid était tombée amoureuse d'elle. Elle accepterait ces sentiments, et n'insisterait pas. Ingrid devrait tourner la page.
Intérieurement, elle riait de cette idée farfelue. N'importe quoi, songea-t-elle avec amusement.

Finalement, le reste de l'explication vint, et comme il fallait s'y attendre, Ingrid n'était pas amoureuse de Sunny. Ce qu'elle lui révéla était au contraire parfaitement logique, et parfaitement légitime. Evidemment, Sunny s'était taillée une solide réputation de fouineuse et, disons-le franchement, d'emm*rdeuse. Elle était peu appréciée par ses camarades, qui ne devaient certainement pas se faire prier pour cracher dans son dos et en rajouter. Si Ingrid avait eu le malheur de vouloir en savoir davantage à son sujet, ses interlocuteurs avaient dû en faire des tonnes. Rien d'étonnant à ce qu'elle se montre méfiante, donc. Son visage se détendit et un sourire l'éclaira. « D'accoooord ! Je comprends mieux. » s'exclama-t-elle. Et elle éclata d'un rire joyeux. Elle n'en voulait pas du tout à Ingrid, qui avait le mérite de s'être montrée honnête. Elle aurait pu lui raconter un mensonge, trouver une excuse, ou simplement la contourner et s'enfuir en courant. Sunny ne lui aurait certainement pas couru après. Au contraire, Ingrid venait de lui expliquer la raison de ses fuites incessantes, et Sunny l'en remercia gentiment, avant d'ajouter : « Et puis tu sais, ils n'ont pas tort. Je suis très forte pour fouiner dans la vie des gens. Découvrir les secrets des gens. Les menacer de tout révéler. Et le faire. » admit-elle rêveusement. « Je me demande qui a pu te raconter tout ça, d'ailleurs. » Son regard se fit sournois et son sourire machiavélique. Si elle n'en voulait pas à Ingrid, en revanche les mauvaises langues qui s'étaient amusées à trop parler dans son dos méritaient une bonne leçon.

« Tu n'as pas à t'en faire. Je n'ai pas l'intention de parler de toi dans le journal, sauf si tu es d'accord pour que je le fasse, et uniquement sur des sujets que tu auras approuvé. » assura-t-elle. « Je sais que j'ai mauvaise réputation. Et c'est justifié. Mais tu n'as pas à te sentir menacé. » promit-elle avec un sourire. « Je comprends mieux pourquoi tu me fuyais. Mais je me demande : est-ce que tu aurais de lourds secrets à cacher, pour vouloir à tout prix qu'ils ne soient pas dévoilés? » demanda-t-elle avec avidité, avant d'éclater à nouveau de rire. « Je plaisante. Nous sommes dans la même équipe. Nous sommes des New Direction ! Je suis gentille, maintenant. C'est tout ce qui t'inquiétait ? Au point où on en est, allons-y franchement. » ajouta-t-elle avec bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm obsessed with the mess that's America
Age : 18 ans
Occupation : Etudiante en composition musicale et performance vocale à l'OSU, membre des UH
Humeur : Anxieuse
Statut : Toujours en couple avec son perfectionnisme
Etoiles : 2550

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Mar 26 Nov - 21:20

Toujours gênée, embarrassée, Ingrid ne put que retenir son souffle en attendant la réaction de Sunny. Beaucoup de gens prendraient mal de tels aveux, et Ingrid détestait les conflits. Et par-dessus tout, elle détestait être détestée. Elle cherchait toujours à s’adapter aux gens, à faire en sorte que tout aille pour le mieux avec eux. Elle voulait toujours arranger tout le monde, aider tant qu’elle le pouvait. Elle détestait les injustices, et même si elle n’avait presque jamais le courage de s’interposer lorsque que quelqu’un avait des soucis, elle essayait toujours d’envoyer des bonnes ondes avec son petit cœur. Elle ne voulait pas s’embrouiller avec Sunny, d’autant plus qu’elles auraient encore beaucoup de temps à partager avec la préparation de leur duo. Même si elle avait affirmé plus tôt qu’il ne nécessitait pas plus de travail, elle savait au fond d’elle qu’elle n’abandonnerait pas sa préparation tant qu’il ne serait pas parfait. L’avantage c’est qu’elle avait une partenaire dont le talent était indéniable. L’inconvénient, c’était si ce qu’elle venait de lui avouer les menaient à des querelles en tout genre, auxquelles Ingrid n’avait pas envie de faire face. Elle fixait toujours sa camarade, en apnée.
- D'accoooord ! Je comprends mieux.

Bonne réaction. Ouf. La jeune Scandinave souffla un grand coup, enfin discrètement quand même.  Son malaise avait dû être suffisamment visible comme cela, nul besoin d’en rajouter. Alors que Sunny éclatait de rire, elle se contenta de sourire, toujours un peu gênée. Elle n’arriverait pas à effacer l’évènement de sa conscience de sitôt. Il lui faudrait sans doute un bon moment avant qu’elle ne retrouve toute sa contenance.

- Et puis tu sais, ils n'ont pas tort. Je suis très forte pour fouiner dans la vie des gens. Découvrir les secrets des gens. Les menacer de tout révéler. Et le faire.
Oui, Ingrid l’avait bien remarqué en lisant les journaux des années précédente qu’elle avait trouvés dans l’endroit qui se rapprochait le plus de son lieu de culte : la bibliothèque. Au début de l’année elle avait lu beaucoup de ces ouvrages afin de vérifier son niveau en anglais écrits, et un nom était récurrent à la fin des articles : Sunny Palmer. Elle avait très vite fait le rapprochement avec la blonde du Glee Club qui posait souvent beaucoup de questions à tout le monde. L’expression rêveuse de la journaliste la laissa perplexe bien qu’elle comprenait pleinement l’ambition de celle-ci.
- Je me demande qui a pu te raconter tout ça, d'ailleurs.
Plus de la moitié des lycéens en fait.
- Oh.. je ne sais plus vraiment.
Malgré l'expression inquiétante du visage de Sunny, l'ambassadrice Ikea était un peu plus détendue, et ponctua sa phrase par un sourire.

- Tu n'as pas à t'en faire. Je n'ai pas l'intention de parler de toi dans le journal, sauf si tu es d'accord pour que je le fasse, et uniquement sur des sujets que tu auras approuvé.
Et Ingrid ne risquait pas d’approuver grand-chose. Elle n’avait jamais eu de soif de célébrité ou de reconnaissance ou quoi que ce soit dans le genre. Elle ne voulait pas étaler sa vie au grand jour, de quelque façon que ce soit.
- C’est aussi ce que disent les paparazzis et les journalistes de presse people, lança-t-elle avec un sourire malicieux.

Elle n’avait plus envie de se méfier de l’autre choriste, malgré tout ce que les gens avaient pu dire. Elle avait juste envie d’apprendre à la connaître et se faire sa propre opinion, comme elle avait pour habitude de le faire. Cela ne voulait pas non plus dire qu’elle lui faisait confiance, mais elle ne voulait plus ni s’en méfier, ni la fuir.
- Je sais que j'ai mauvaise réputation. Et c'est justifié. Mais tu n'as pas à te sentir menacé.
Tant mieux. Ce ton sonnait comme une promesse, mais cela ne voulait tout de même pas dire qu’Ingrid allait lui faire confiance aveuglément dans l’immédiat.

- Je comprends mieux pourquoi tu me fuyais. Mais je me demande : est-ce que tu aurais de lourds secrets à cacher, pour vouloir à tout prix qu'ils ne soient pas dévoilés?
Hophophop. Du calme. Comme si Ingrid allait raconter ses petits secrets. Et bien qu’elle ait immédiatement pensé à quelque chose lorsque sa camarade avait parlé de « secrets à cacher », elle ne l’avouerait certainement pas. Personne ne le savait. Enfin pour le moment, puisque quelqu’un finirait sans doute par le remarquer. En attendant, son petit secret était bien gardé au fin fond de son esprit, là où personne ne pourrait le dénicher, même en cherchant bien. En dehors de celui-là, elle n’avait absolument aucun secret notoire. Et quand bien même elle en aurait, elle le garderait sans doute pour elle.
- Je suis l’envoyée du Père Noël ! Mais ça, tu dois déjà t’en douter. Je vends aussi des meubles Ikea au marché noir pour pouvoir nourrir mon pauvre poisson rouge, déclara-t-elle solennellement, avec un petit rire.

- Je plaisante. Nous sommes dans la même équipe. Nous sommes des New Direction ! Je suis gentille, maintenant. C'est tout ce qui t'inquiétait ? Au point où on en est, allons-y franchement.
Oui après tout, elles faisaient toutes les deux parties des New Direction, la même équipe. Plus ou moins soudées. Cela ne les obligeait en rien à être amies, mais elles se devaient au moins de se supporter mutuellement, que ça soit dans la chanson ou le reste du temps. Mais ça, Ingrid ne venait de le comprendre que maintenant. Depuis qu’elle était arrivée aux Etats-Unis, elle avait pris pour habitude de ne compter que sur elle-même. Elle et Clara se serraient les coudes aussi, mais c’était encore quelque chose de différent.
- Oui, c’est tout ce qui m’inquiétait. Ma réaction était disproportionnée, j’en ai conscience, s’excusa-t-elle encore une fois. Tu es déjà allée vivre à l’autre bout du monde ? Là où la culture et les mœurs sont complètement différentes ? Il y a de quoi être perdu, et se méfier, je te le jure. Sans doute souvent pour rien, mais c’est comme ça. Quand on ne sait pas comment réagir on a tendance à réagir de manière excessive.

Si seulement ce n’était que cela. Elle désigna les chaises en bas de la scène, elle commençait à en avoir un peu marre d’être debout.
- On peut peut-être s’asseoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Jeu 28 Nov - 17:34

Extérieurement, Sunny souriait largement, et son babillage joyeux pouvait passer pour une preuve qu'elle était pleinement rassurée de voir une situation inconfortable désamorcée. Intérieurement, elle luttait. Contre quoi ? Ses instincts. Ses réflexes. Sa furieuse envie de savoir qui avait eu la mauvaise idée de parler dans son dos, au point de pousser Ingrid à la fuir. Elle avait envie de questionner la Suédoise jusqu'à ce que celle-ci finisse par donner des noms. Puis elle partirait à la recherche des plus noirs secrets de ces derniers, et leur ferait payer d'avoir eu la mauvaise idée de jouer les mauvaises langues. Certes, elle avait l'habitude qu'on parle d'elle dès qu'elle avait le dos tourné. Elle savait que les rumeurs n'étaient pas totalement fausses : oui, elle n'était qu'une fouineuse. Oui, elle était capable de tout savoir, absolument tout, sur quelqu'un. Oui, elle n'avait aucun scrupule à faire du chantage si cela pouvait lui apporter quelque chose. Oui, elle n'hésitait pas à dévoiler au grand jour des secrets intimes, au risque de faire de gros dégâts. Ce qu'on avait dit à Ingrid devait sûrement être vrai. Ce qui dérangeait Sunny, ce n'était pas qu'on ait pu lui raconter ce dont elle était capable, c'était tout simplement qu'on l'ait fait. Et puis, Ingrid et elle faisaient parties des New Direction, elles étaient amenées à se côtoyer tous les jours, ou presque, et Sunny faisait de gros efforts pour changer. Elle n'avait pas envie qu'on continue à la voir de la même façon, alors qu'elle s'échinait à dominer ses mauvais côtés.
C'est pourquoi il lui était si difficile de résister à la tentation de se venger. Une part d'elle avait envie de trouver ceux qui avaient osés parler d'elle en de termes si peu élogieux qu'Ingrid avait pris peur, et de leur faire payer. Mais en même temps, elle essayait de ne pas céder à l'horrible tentation. Ses travers lui avaient déjà causés quelques problèmes, elle avait perdu l'occasion de se taire et à cause de cela... A cause de cela, Harper lui en voulait terriblement. Penser à ce qu'elle aurait pu avoir, à ce qu'elle avait gâché, acheva de la convaincre : elle ne se vengerait pas.

« Je n'ai jamais quitté Lima. » avoua Sunny en suivant Ingrid qui se dirigeait vers le bas de la scène pour aller s'installer sur les fauteuils. Elle fronça le nez de dépit. « Mais je rêve de partir. Dabord à l'université, le plus loin possible. » Effectivement, Sunny projetait d'intégrer une université qui proposerait un bon cursus dans le journalisme, et qui serait en plus située aussi loin que possible de cette petite ville dans laquelle elle avait passé toute sa vie. Elle ne connaissait que Lima, et avait l'impression d'en avoir fait le tour. Elle n'avait plus rien à découvrir ici. Aussi il lui tardait d'être diplômée, et de déménager à l'autre bout du pays. Ou au moins, dans l'état voisin. « Et puis, plus tard. Je n'aurais pas supporter d'être fille au pair : ce doit être barbant. » lacha-t-elle abruptement. Pour le peu qu'elle en savait, être fille au pair consistait à vivre dans la maison d'inconnus, et les aider à s'occuper des tâches quotidiennes. Ingrid n'était pas trop mal tombée, elle était fille au pair chez Quinn Evans -Fabray, depuis son divorce. Pour avoir suivi les Cheerios l'année dernière, pour relater la compétition de cheerleader, aussi avait-elle pu en apprendre davantage sur la jeune femme. Elle avait traversé de dures épreuves, était aujourd'hui jeune mère célibataire, de deux pères différents, et devaient cumuler plusieurs jobs pour s'en sortir. Elle avait bien besoin d'un peu d'aide, mais surtout, elle devait se montrer aussi aimable que possible envers Ingrid. La Suédoise aurait pu tomber bien plus mal. Son quotidien ne devait pas être trop désagréable, juste nostalgique parce qu'elle vivait à des milliers de kilomètres de sa famille.« Mais au moins, tu as pu quitter ton pays pour partir à l'aventure. » conclut-elle avec un haussement d'épaules.

Incapable de se retenir, Sunny ajouta soudainement : « Qu'est ce qu'on t'a raconté sur moi, exactement ? Tu comprends, je sais qu'on parle dans mon dos. Mais je ne sais pas ce qui se dit. Ça m'intrigue. » Son ton se fit séducteur. « Tu veux bien me le dire ? Je ne t'en voudrais pas. Je veux juste m'assurer qu'on ne dit pas n'importe quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm obsessed with the mess that's America
Age : 18 ans
Occupation : Etudiante en composition musicale et performance vocale à l'OSU, membre des UH
Humeur : Anxieuse
Statut : Toujours en couple avec son perfectionnisme
Etoiles : 2550

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Mer 4 Déc - 14:32

Ingrid s’assit sur les sièges de l’auditorium et se mit à écouter ce que lui disait Sunny. Elle n’avait jamais quitté Lima. C’était dommage, la jeune Suédoise avait beau être contente d’être là, elle savait pertinemment que cette ville n’avait rien à lui apporter. Même si des entreprises se développaient, qu’il y avait de l’emploi, et encore bien d’autres choses, ce ne serait pas ici qu’elle apprendrait plus de choses, il y avait des plus grandes villes, partout dans le monde, dans lesquelles elle aurait tellement de choses à faire qu’elle en apprendrait tous les jours. L’adolescente comprenait parfaitement que sa camarade ait envie de partir étudier le plus loin possible, et bien que ça ne soit pas un choix qui se fasse à la légère, elle ne pouvait que l’y encourager. Même si c’était parfois compliqué d’être loin de ses parents, il fallait toujours tenir le coup. Enfin, si elle était indépendante, ce que son caractère semblait montrer, elle n’aurait sans doute aucun problème. Et même si la simple motivation de quitter Lima pouvait suffire pour aller étudier ailleurs, il fallait quand même trouver une bonne raison pour aller étudier « le plus loin possible ».
- Tu sais ce que tu veux étudier ? demanda-t-elle doucement. Le journalisme j’imagine ? Tu as du talent… Même s’il est vrai que tes méthodes ne sont pas toujours très orthodoxes, ajouta-t-elle avec un sourire malicieux.

Il ne fallait surtout pas que Sunny pense que cette dernière phrase était une agression ou un reproche, c’est pour cela qu’Ingrid l’avait prononcée sur un ton léger et avec un sourire, même si au fond d’elle, elle était gênée à l’idée de l’avoir dite. Elle ne voulait surtout pas blesser celle avec qui elle venait de, pour ainsi dire, se réconcilier.
- Et puis, plus tard. Je n'aurais pas supporter d'être fille au pair : ce doit être barbant.

Ingrid aimait être fille au pair, même si c’était parfois fatiguant et compliqué d’associer les études et le fait de s’occuper des enfants, c’était agréable. Cela lui rappelait sa relation avec ses frères, elle se sentait comme dans sa famille. C’était comme un repère, quelque chose sur laquelle elle pouvait s’appuyer dans ce pays inconnus aux coutumes parfois sauvages. Elle aimait les enfants, elle s’entendait à merveille avec Quinn, qui était comme la grande-sœur qu’elle n’avait jamais eue. Mais c’était une formule drôlement intéressante, si tant est qu’on aime les enfants et les tâches ménagères. L'avantage était de pouvoir partir à l'étranger à moindre frais, puisque le billet d'avion est payé, et d'être en plus rémunéré, même si ce n'était pas grand chose, un peu d'argent de poche était toujours utile. Et puis bien évidemment, l'amélioration de la langue du pays en question était fulgurante.
- J’aime bien être fille au pair. Je veux dire, tu es comme dans ta famille, même si tu es loin de chez toi. Enfin, quand tu tombes dans une famille avec laquelle tu t’entends bien et qui ne te prends pas non plus pour leur domestique. Et puis, si tu veux t'améliorer dans une langue, c'est l'idéal.

- Mais au moins, tu as pu quitter ton pays pour partir à l'aventure.
L'aventure. C'était le moins qu'on puisse dire. Passer de sa paisible Suède natale à l'Ohio Américain, avec sa culture et tout ce qui va avec, était quelque peu perturbant. Sans compter que l'apprentissage de la hiérarchie sociale du lycée, chose entièrement nouvelle à ses yeux. Elle avait toujours eu l'habitude que tout le monde traite les autres à titre égal. Mais ici, ce n'était pas le cas. Les sportifs en haut de l'échelle, les geeks et les membres du Glee club en bas, au fond du fond du trou. Mais elle avait réussi à s'adapter à peu près bien, à se faire quelques amis, et à éviter au maximum les embrouilles, ce qui était plutôt une réussite. Il fallait aussi gérer son titre de soliste principale au sein des New Direction, ce qui n'était pas toujours facile, notamment avec les remarques assassines de Miranda, mais encore une fois, elle y arrivait plutôt bien pour le moment.

- Qu'est ce qu'on t'a raconté sur moi, exactement ? Tu comprends, je sais qu'on parle dans mon dos. Mais je ne sais pas ce qui se dit. Ça m'intrigue. .... Tu veux bien me le dire ? Je ne t'en voudrais pas. Je veux juste m'assurer qu'on ne dit pas n'importe quoi.
On lui avait raconté tellement de choses sur Sunny. Mais la plupart de ces choses semblaient insignifiantes au bout du compte. Elle avait une attitude de paparazzi de base en fait. Elle arrivait par, personne ne savait trop quels moyens, à connaître les secrets des gens, et à leur faire du chantage pour obtenir quelque chose, des infos supplémentaires sur eux, ou sur les autres. Elle menaçait de révéler les plus intimes parties de la vie privée des gens au grand jour. En y pensant, ce n'était vraiment pas orthodoxe, Ingrid en avait conscience. Mais pour l'instant, Sunny ne lui avait rien fait, et elle avait envie d'apprendre à la connaître avant de la juger. Mais cela ne voulait pas non plus dire qu'elle lui faisait confiance, elle était toujours, et resterait sans doute un moment, très précautionneuse par rapport à ce qu'elle dirait.
- Ils m'ont dit que tu arrives toujours à obtenir les infos que tu voulais sur qui tu voulais, même si personne ne sait jamais comment. Et qu'après tu fais du chantage en menaçant de révéler des choses, parfois compromettantes sur les gens. Elle marqua une pause, un peu hésitante. En t'observant bien, je me suis demandée si tout cela était vrai. C'est vrai quoi, en dehors de ta curiosité, on ne peut remarquer rien de tout ça. Mais bon, je pense que tu comprendras pourquoi je me suis méfiée.

Ingrid regarda sa montre, il ne lui restait plus beaucoup de temps pour discuter avant qu'elle ne doive partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MODO ; We are young
So let's set the world on fire
Age : 18 ans
Occupation : Modératrice à mes heures perdues
Humeur : Curieuse
Statut : Aussi célibataire qu'un surimi perdu dans l'océan
Etoiles : 3212

Piece of Me
Chanson préférée du moment :
Glee club favori : Ne se prononce pas
Vos relations:
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   Dim 5 Jan - 22:36

Ingrid avait été bien informée, et lorsqu'elle lui expliqua brièvement ce qu'on -qui que puisse être ce "on", d'ailleurs- lui avait dit, Sunny pencha la tête sur le côté, ses lèvres formant une moue songeuse. Ce fameux "on" avait déjà été bien plus dur dans sa description de l'apprentie journaliste, et souvent bien plus vulgaire. Elle s'en tirait bien. Ingrid avait du tomber sur l'une des rares personnes dans ce lycée à ne pas avoir été trop malmenée par Sunny. Certes, elle n'hésitait pas à faire du chantage, peu importe les conséquences, lorsque cela pouvait lui apporter quelque chose. Et elle avait toujours eu un don pour dénicher les informations les plus croustillantes. Elle savait être au bon moment, au bon endroit, tendre l'oreille pour écouter la bonne conversation, celle qui lui apprendra le plus, et elle savait comment faire pression. Elle savait également utiliser un ordinateur autrement que pour envoyer des mails, ou surfer sur les réseaux sociaux, un net avantage sur ses camarades qu ne juraient que par Facebook et Twitter, mais semblaient incapables de comprendre comment sécuriser leur boite mail efficacement.
Bien sûr, elle ne s'adonnait plus à ce genre de passe-temps. Tout son petit matériel d'espionnage, que Jonah lui avait cédé en quittant la ville, n'avait pas quitté son bureau dans sa chambre. Les minuscules caméras, aisément dissimulables dans des livres ou des boutons de chemises, les micros qu'elle avait pour habitude de coller sous les tables et les lampes, son appareil photo, tout prenait la poussière depuis des semaines. Aujourd'hui, elle s'efforçait de se comporter en adolescente standard. Pas de chantage, pas de dossier compromettant. Une vie banale. Et ennuyeuse à mourir.

Distraitement, elle hocha la tête. Ingrid aurait pu entendre pire.
En revanche, si elle voulait passer une année tranquille à McKinley, elle avait tout intérêt à ne pas trop prêter l'oreille aux rumeurs qui circulaient dans les couloirs. La moitié de ce qui se racontait était archi-faux. La dernière en date avait fait d'Harper Pritchard la nouvelle Quinn Fabray, mise en cloque avant d'avoir finie le lycée, alors qu'il ne s'agissait en réalité que d'une montée de stress. A trop croire ce qu'on lui raconte, Ingrid allait s'attirer des problèmes.
Pour autant, ce n'était pas celui de Sunny. Ingrid devait apprendre à faire ses propres expériences de la vie américaine. Au moins, ce petit tête à tête lui aurait permis de ne pas trop faire confiance à ce qu'on lui dit, et à ne pas juger hâtivement. Sunny ne lui en tiendrait pas rigueur, bien au contraire. Elle commençait à bien apprécier la Suédoise, avec son accent et ses boucles blondes, son visage poupin et sa voix d'ange. Peut-être même pourraient-elles devenir amies, si Sunny ne gâchait pas tout.

« Je suis contente d'apprendre que j'ai l'air innocente quand on me regarde. C'est toujours utile. » fit-elle avec enthousiasme, en se levant. D'un geste souple elle remonta sur scène, jetant un bref coup d'oeil par dessus son épaule. « Et je suis contente que nous ayons pu clarifier les choses, toi et moi. » ajouta-t-elle en traversant la scène vers la chaise sur laquelle elle avait posé ses affaires. « Il faut quand même que tu saches... » D'un geste elle enroula son écharpe autour de son cou. « ...que tu entendras bien pire sur moi. Au sein même de la chorale, d'ailleurs. Et auprès des Cheerios. Et des Titans. Et des professeurs. » énuméra-t-elle en levant les yeux au ciel, tout en enfilant son manteau. Elle marqua un temps d'arrêt. « En fait, tout le monde pourrait te raconter qui je suis vraiment. Donc, si tu as un doute, une question : viens me voir. Je te promets d'être honnête avec toi. »
C'était un mensonge. Sunny savait en son for intérieur qu'elle ne serait jamais totalement honnête, avec personne. N'avait-elle pas passé un marché avec Sue Sylvester, en début d'année ? Ne s'était-elle pas engagée à espionner ses camarades de la chorale afin de s'assurer que tous seraient loyaux à la mairesse, nouvelle directrice ? Le plan que Sunny avait échafaudée en début d'année, le premier jour de la rentrée même, avait besoin de l'aide précieuse d'une personne influente, et Sue était cette personne. Elle devait s'assurer que la mairesse aurait une dette envers elle, afin de pouvoir mener à bien son projet. Et si pour cela elle devait dénoncer un choriste un peu trop fourbe, elle n'hésiterait pas une seule seconde. Mais le sourire qu'elle adressa à Ingrid était si parfait, si sincère et si innocent, qu'elle ressemblait à n'importe quelle lycéenne. « On se voit demain à la répétition ! » lança-t-elle en guise de salut, avant de sauter en bas de la scène pour grimper les marches vers la sortie de l'amphithéâtre.

TOPIC CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. It's the right time [CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. It's the right time [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3
-