Choriste du mois


Partagez | 
 

 03 [NYC] - Begin the road ... together ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03 [NYC] - Begin the road ... together ?    Jeu 5 Déc - 0:55

« ... Oui, je te le promets, je serai à l'heure, c'est promis ! Oui Lynn.. T'inquiète pas ! Attend, ça fait des semaines que je n'ai pas vu ta petite bouille, tu crois sincèrement que je vais arriver en retard ? Et bien, mademoiselle, tu me connais très mal, aha ! »

- Bip bip biiiip ... Nous sommes le 16 décembre 2017, il est 16h -

D'un grognement incompréhensible, la grosse boule enfoui sous sa couette remua. Poussant, les diverses partitions étalées sur son lit, Jim tenta tant bien que mal d'émerger. À en croire l'état de son appartement, on aurait tout à penser qu'hier soir fut une sacrée soirée. Mais non ! Au contraire, ce fut une soirée on en peut plus banale ! Partitions à gogo, Coca-Cola à volonté, guitare jusqu'au bout de la nuit, bref, une soirée normale. Lentement, une main sortie de sous la couette en tâtonnant un peu partout afin de rechercher sous les "décombres" un signe de vie de son téléphone. Quand elle l'eut trouvé, elle le ramena sous la couette et là, ce fut le drame.

- Oh bordel de bordel de bordel s'exclama le garçon, prit d'un soudain excès de panique.

En effet, dans exactement trente minutes, il devait être à l'autre bout de la ville pour aller chercher sa chère et tendre, comme il lui avait promis quelques jours plus tôt. Pas très fin en soi pour quelqu'un censé être ponctuel. C'est donc dans un mélange de mouvements brutaux et peu académique que Jim s'empressa de courir jusqu'à sa salle de bain. Là, il y prit une douche éclair. Une fois cette dernière effectuée, il sauta hors de sa baignoire, prit sa brosse à dent et s'adonna à une pratique expérimenté depuis peu, l'habillage-brossage. Que voulez-vous, c'est cela quand on se couche tard et qu'on n'entend pas son réveil sonné. La vie d'artiste, la pure, la vraie. Dans le cas de Jim, c'était plutôt un artiste bas de gamme, mais un artiste quand même. Enfilant donc son pantalon tout en faisant aller et venir, dans des mouvements frénétiques, sa brosse à dent sur ses dents si bien entretenus, Jim checka son téléphone afin de voir si quelqu'un avait éventuellement chercher à le joindre durant son sommeil. Personne... si ce n'est, Matthew, soucieux de savoir pourquoi Jim lui avait raccroché au nez hier soir, mais le garçon en s'attarda pas plus longtemps sur ce message et se jeta à nouveau dans la salle de bain. Une bonne dose de parfum, un petit coup de gel, le temps de ré-ajuster son veston et Jim était déjà parti. Ce fut la douche la plus rapide de toute sa vie et sûrement pas la meilleure. Mais qu'importe, l'important, c'était avant tout d'arriver à l'heure. C'est donc avec une énergie hors du commun qu'il dévala les marches de son immeuble deux par deux et déboula dans la rue déjà essoufflé. Même s'il pratiquait régulièrement du sport, les réveils version 24h chrono, c'était loin d'être son truc. Lui, il était plus du genre Baseball, Football, Hockey voir parfois Tennis.. mais la course de vitesse dès le matin, il ne fallait pas non plus pousser le bouchon, si vous voyez ce que je veux dire. Mais, conscient de son retard, il se força malgré tout à un petit footing à travers les rues de New-York. Esquivant les chiens tenus en laisse, slalomant entre les différentes personnes au téléphone, survivant à une furie de chauffard sur les passages cloutés, Jim tentait de se frayer un chemin jusqu'à l'école de sa belle, mais il fut obligé de constater que ce n'était pas chose facile. Il commençait à regretter fortement sa soirée de travail d'hier soir. Malgré ça, le garçon continuait sa route, frénétiquement, animé par une seule et unique envie, revoir Lynn. Arrivé à mi-parcours et en manquant d'écraser malencontreusement la queue d'un pauvre caniche, il se rendit compte, qu'il venait quasiment les mains vides. Autant dire que s'il il était en retard et en plus, avec les mains vides, s'en était terminé de son existence sur terre. Lynn ne ferait qu'une bouchée de lui. D'autant plus si son examen ne prenait pas la tournure qu'elle aurait aimé, même si, de ce côté-là, Jim était plutôt rassuré. Elle était si brillante et ingénieuse qu'elle pourrait même facilement sortir avec les honneurs. Jim n'en doutait pas le moins du monde.

Essoufflé et rougissant aussi intensément qu'une Ferrari, le garçon se précipita dans le premier magasin de fleurs qu'il aperçu. Il ne fut pas surpris en remarquant que les gens dans le magasin le regardait d'un air assez étrange. Qui ne l'aurait pas fait ? Jim sachant très bien ce qu'il désirait, prit un jolie bouquet de roses blanches et fila à la caisse.
- Cela fera 35 dollars Monsieur, c'est pour votre âme soeur demanda la vendeuse, qui elle visiblement, ne semblait pas être pressée.
- C'est ça haleta Jim Si vous pouvez mettre un petit mot en plus sur le bouquet ça serait vachement sympa demanda t-il tout en essayant de ne pas asphyxier sur place. La vendeuse, compréhensive, lui adressa un sourire. Sûrement pour lui communiquer son bonheur de voir des personnes pouvant être romantique dans ce monde. Elle mit ses lunettes et demanda ce qu'il voulait mettre sur ce petit mot. Mettez : " De la part de ton plus grand supporter ! J'ai déjà commandé le maillot de ton fan club, c'est promis. Proud of you sweety !"

La dame mit quelques instants avant de terminer la phrase, puis finalement lui tendis le bouquet. Jim paya, l'a remercia et s'empressa de sortir de la boutique. Un dernier petit coup d'oeil à sa montre . 16 H 25. Il en restait plus que cinq minutes. Top chrono !
5 minutes plus tard

D'un air complètement décomposé mais heureux d'être enfin arrivé, Jim scruta rapidement la place située devant les grilles de l'école où Lynn passait son examen. Apparemment, il n'était pas le seul à attendre, ce qui le rassura légèrement. Une fois qu'il eu trouvé une place stratégique, suffisant éloigné pour en pas se faire repérer par d'éventuelles personnes l'ayant reconnu et suffisamment proche pour que Lynn puisse le voir, il cracha tous ses poumons. Jamais il n'avait couru aussi vite de toute sa vie et il faut dire, qu'il était plutôt fier de lui. Mais s'il avait pu éviter ça, croyez moi qu'il l'aurait fait. C'est cela quand on est trop passionné par son métier. S'asseyant donc sur le rebord d'un petit muret situé non loin de la grille, Jim se posa et fit mine de ne pas prêter attention aux différentes personnes qui le scrutaient depuis son arrivée. Soit ils l'avaient reconnu, soit, comme les personnes du fleuriste, ils le trouvaient bizarre. Quoi qu'il en soit, il n'y prêta pas attention ou plutôt, n'eu pas vraiment le temps car le gardien se mit à ouvrir les grilles. Apercevant au loin la silhouette de Lynn, il se sentit enfin rassuré. Comme lors de leur premier rendez-vous, il sentit cette petit boule au ventre s'installer en lui et s’empressa de cacher derrière son dos le bouquet de rose blanche. Quand elle l'eut repéré, Jim écarta les bras comme pour l'inviter à s'y loger et fit son plus beau sourire. Il était heureux de l'a revoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
Age : vingt-quatre ans • née le vingt-et-un décembre.
Occupation : a travaillé pendant cinq ans au hummel's garage. vient de demander des congés d'un ans pour aller étudier à new york la littérature. elle vient juste de passer son 'bac' en candidat libre. a étudié deux ans à new york. vient de se faire transférer à l'université de lima pour terminer son cursus. littérature, option cinéma. elle a fait quelques stages dans un journal en tant que pigiste.
Humeur : motivée pour avancer et prendre un nouveau départ (encore). in the end everything will be okay; if it's not okay, it's not the end.
Statut : célibataire depuis peu.
Etoiles : 1070

Piece of Me
Chanson préférée du moment : astronaut • simple plan
Glee club favori : New Directions
Vos relations:
Staring at the bottom of your glass hoping one day you'll make a dream last
MessageSujet: Re: 03 [NYC] - Begin the road ... together ?    Dim 22 Déc - 22:47

Le stylo de Lynn tapottait insupportablement sur la table alors que les dernières secondes de l'examen approchaient dangereusement. Au lieu de continuer à écrire, Lynn fixait l'horloge en faisant ce bruit agaçant pour tous les autres. Elle s'était cru dans le clip “Baby one more time” de Britney Spears ou quoi ? Après avoir planché pendant huit heures sur un examen on avait forcément la tête en compote. Surtout quand le sujet était “En quoi les tendances en littérature à travers les âges reflètent la société” - sous entendu, en quoi les livres d'aujourd'hui reflètent la société d'aujourd'hui et en quoi ceux d'hier, celle d'hier. La petite brune avait écrit pas loin de seize pages parlant de l'époque où les romans d'amour étaient à la vedette et que c'était parce qu'à l'époque on croyait encore à ça, et parlant aussi des années 2000 où la magie et les vampires étaient revenus sur les couvertures parce que les gens - pas que les ados - voulaient croire qu'il existait quelque chose d'autre que le monde dans lequel ils vivaient, et pour le coup cette tendance là reflettait tout le mal-être des gens de l'époque. Elle avait aussi parlé des livres d'aventures où de grands voyages étaient entrepris comme dans les livres de Jules Verne. Les gens rêvaient alors de voyage, et le voyage avait fini par devenir possible avec la multiplication des moyens de transport de plus en plus rapides et efficaces. Lynn n'aimait pas trop le sujet qui était tombé - le jugeant beaucoup trop vaste - et elle avait longtemps lutté pour choisir les auteurs qu'elle citerait. A vrai dire, elle s'attendait à pire pour cet examen. Mr Lumneer était un très bon prof, très pédagogue et disponible pour ses élèves mais dès qu'il s'agissait d'examen, il était sévère. En réalité, il attendait le meilleur de ses élèves et les poussaient au maximum de leurs capacités. Mais ça n'était pas très gratifiant de travailler dur pour avoir moins de la moyenne aux examen. C'est pourquoi elle s'était bien préparée à cet examen là malgré la présence d'Ecaterina durant la semaine. Elle avait commencé ses révisions et préparations quelques semaines avant que sa cousine arrive pour lui rendre visite. La sonnerie se mit enfin à retentir et tous les étudiants de la pièce se mirent à souffler et à s'agiter en même temps. Lynn arrêta de torturer ses voisins et rangea son crayon dans son sac, attrapant sa veste, son sac et ses copies à la volée et se hâtant d'approcher le bureau du surveillant pour lui remettre ses copies dans les premières. Elle n'était pas mécontente que la torture soit terminée, en particulier parce qu'elle pouvait voir Jim aujourd'hui - et qu'elle lui avait préparé une petite surprise.

Malgré la visite d'Ecaterina pour l'anniversaire de celle-ci, la semaine était passée bien trop vite. La New Yorkaise devait avouer que même si la grosse pomme était sa ville natale, Lima et ses habitants lui manquaient énormément. Surtout en période de Noël où les chorales - qu'elle avait toujours trouvé un peu too much même si Ecaterina en avait fait brèvement partie - chantaient dans les rues de la ville et où le marché de Noël était à échelle beaucoup plus humaine que cette grande ville. Beaucoup de gens disaient "Je suis allé au USA" alors qu'ils n'avaient visité que New York. Grave erreur. New York était une exception parmi les Etats-Unis. C'était une ville qui ne ressemblait à aucune autre ville des US. Malgré l'activité inscessante et les grandes universités qu'elle contenait, Lima était devenue la ville de la brunette. Ses amis étaient là bas d'ailleurs. Et pour son anniversaire qui était le vingt-et-un décembre, elle voulait être là bas. C'est pourquoi, en guise de cadeau de Noël un peu en avance, elle avait décidé d'offrir avec le peu d'économies qui lui restaient, un voyage à Lima pendant les vacances à Jim. Elle savait que lui et son groupe étaient en pleine préparation de leur nouvel album, mais elle savait aussi que Jim ne semblait plus prendre autant à coeur que ça sa musique. Peut être qu'une excusion en dehors de New York lui ferait du bien ? Histoire de désaturer un peu ? Elle espérait en tout cas qu'il accepte.

“Lynn attends, attends ! Où tu cours comme ça ? On est en - VA - CAN - CES !”. Lynn s'était dépêchée de sortir de la salle d'examen, enfilant sa veste en tenant son sac grâce à ses lèvres et continuant de marcher pour gagner du temps. Néanmoins, Vicky de son groupe de travail avait réussi à la suivre à la trace. “Hey. Désolée je suis un peu pressée.” Vicky leva les yeux au ciel en lui collant aux talons. “Alors ? Il nous a bien eu encore Mr Lumneer, hein ? Je me demande si ça l'amuse... Tu crois qu'il avait une caméra pour voir nos têtes quand on a lu le sujet ?”. Lynn esquissa un sourire en entammant la descente des escaliers. Tout le monde savait que Vicky avait un faible pour leur professeur. “Disons que c'était... Difficile comme sujet... Je pensais pas qu'on devrait réviser autant d'époques pour tout avouer... Et toi ?”. Lynn fit une petite moue, pas très contente de ce qu'elle venait de rendre. “Ouais, je pense qu'il doit nous surestimer... Mais c'est mieux que de nous sous estimer non ? Au moins ça fait dépasser nos limites tu ne crois pas ?... Il a du génie ce prof !”. Lynn haussa les épaules, considérant la remarque de sa collègue. Elle l'avait pensé aussi à un moment, elle n'avait peut être pas tord. “Alors, pourquoi es-tu aussi pressée ? Tu pars quelque part ?”. Lynn ne parlait pas vraiment de sa vie à l'université. Elle était moins méfiante qu'avant mais il lui fallait quand même du temps pour s'ouvrir. Surtout qu'ici c'était pire que Gossip Girl. Les rumeurs se répendaient comme de la poudre. Alors si elle n'avait pas dit à Ecaterina pour Jim, elle n'allait certainement pas le faire à une presque inconnue ! “Mhmmm on peut dire ça oui.” Les deux filles arrivèrent en bas des marches et purent enfin sortir à l'air libre. “Je suis désolée Vicky je dois y aller. Passe de bonnes fêtes !”. Elle lui fit un sourire et un signe de la main avant de chercher rapidement Jim du regard.

Elle le répéra et son sourire s'élargit. Elle n'était pas amatrice des démonstrations d'affection en publique mais étant donné qu'elle n'avait pas vu Jim depuis un peu plus d'une semaine, elle accepta ses bras ouverts avec joie. Elle passa ses mains autour de son cou et logea sa tête entre son épaule et sa nuque pour le serrer. Elle ne le fit pas hyper longtemps, se détachant pour l'embrasser. Ce ne fut pas non plus très long, la miss ayant déjà beaucoup rougit. Non, décidément elle n'aimait pas ça être regardée par tout le monde. Elle était d'ailleurs persuadée que Vicky la fixait d'un oeil amusée, prête à faire l'inquisitrice pour en savoir plus à la rentrée. “Hey ! Merci d'être venu me chercher.” Lynn s'était peut être un peu écartée de Jim mais ses mains (à elle) s'étaient accrochées de chaque côté de son manteau (à lui) au niveau des hanches - puisque ses mains (à lui) semblaient occupées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

03 [NYC] - Begin the road ... together ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3
-