Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Let's have some fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Let's have some fun   Ven 6 Déc - 14:10

La météo était plutôt clémente pour une matinée d’hiver. Le soleil était haut dans le ciel, et même s’il ne chauffait pas beaucoup, l’absence de vent permettait d’éviter la sensation de froid. C’était un jour idéal pour sortir, ce que Matteo n’avait plus pour habitude de faire depuis qu’il était arrivé à Lima et qu’il n’avait plus grand-chose à faire. Il passait ainsi tout son temps dans sa chambre à regarder des films de grands maîtres, ou même des films complètement pourris. Tout ce qui pouvait le rapprocher du cinéma était bon. L’ambiance des plateaux de tournage lui manquaient. Le fait de rentrer dans la peau d’un personnage, de vivre son histoire en rendant ses sentiments le mieux possible à l’écran. Il avait toujours eu pour politique qu’il fallait vraiment vivre l’histoire dans la tête du personnage, se mettre à 110% dans le rôle et réussir à ressentir les émotions pour réussir à les retransmettre parfaitement, pour avoir une justesse dans le jeu. Et actuellement, il se rendait compte que si sa vie était celle d’un personnage de film, elle ressemblait beaucoup à celle d’un adolescent qu’on qualifierait de dépressif, ou ermite, ou geek. Or, il n’était pas dépressif, même si beaucoup de gens auraient pu penser qu’il y avait de quoi. Le fait était simplement qu’il s’ennuyait à Lima, il n’avait rien à y faire en dehors de passer beaucoup de temps sur son ordinateur pour suivre la vie des gens qu’il avait laissés derrière lui à New York. Il n’avait jamais nié le fait qu’il aimait passer beaucoup de temps sur internet, et pas que dans ses périodes d’ennuis, mais cela devenait quelque chose de récurrent, et il n’arrivait plus à trouver autre chose à faire. Bien sûr, il aurait pu, il aurait dû se faire des amis avec qui il aurait pu sortir, en arrivant ici. Mais lui qui était pourtant d’un naturel sociable n’avait pas pris le temps de connaître assez quelqu’un pour passer du temps extrascolaire avec cette personne. Evidemment, il s’entendait bien avec la plupart des gens, et échangeait sans aucun problème des conversations au lycée, mais en dehors, il se renfermait immédiatement dans sa bulle.

La rencontre avec Aidan Weatherly qu’il suivait depuis un bon moment sur sa chaîne youtube dans ses moments d’ennui fut comme une bénédiction pour lui. Ils s’étaient reconnus mutuellement et avaient convenus de faire quelques vidéos ensemble, et cela commencerait au marché de Noël. Pour Matteo, cela avait des intérêts multiples. 1) Il sortait enfin un peu de sa bulle et renouait avec sa vie sociale. 2) Cela le ferait sortir un peu de la maison de tante Marge, et cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas traîné en ville. 3) Une vidéo marrante, ça ressemblait un peu à un film, si ce n’est que la caméra serait sans doute moins perfectionnée, et qu’il n’aurait pas à rentrer dans un rôle, il aurait juste à être lui-même et à déconner. 4) Rire lui ferait un bien fou après les difficiles mois qui avaient suivi la mort de sa mère. 5) Aidan avait l’air vraiment sympa, et se faire un ami « régulier » ne pourrait que lui être bénéfique sur tous les points. En y réfléchissant, en fait Matteo était simplement en train d’essayer de recréer la vie qu’il avait avant que tout ne soit chamboulé par le décès de sa mère.

En partant, il avait littéralement dévalé les escaliers en annonçant à son oncle qu’il allait faire un tour au marché de Noël avec un ami avec un ton enthousiaste. Il était maintenant presque arrivé à la place Bellefontaine où il devait rejoindre Aidan. Il était d’excellente humeur. Il pourrait peut-être même se laisser tenter par des achats de Noël, même s’il ne savait pas vraiment à qui il pourrait bien offrir un cadeau en dehors de sa famille, et ses cadeaux étaient déjà achetés. Mais il était néanmoins d’humeur dépensière, il verrait donc bien si l’occasion d’acheter quelque chose se présentait au cours de la matinée. Il avait envie de prendre la vie comme elle venait, sans se soucier à l’avance de ce qu’il ferait. Il pensait qu’il apprécierait plus la vie si celle-ci se déroulait sous forme de surprise. Il fallait qu’il s’habitue à ce que son emploi du temps ne soit pas entièrement organisé et minuté à l’avance comme c’était le cas à l’époque où il jouait encore dans des films et que son agent planifiait toute sa vie à l’avance : les heures de tournage, les interview, la combinaison entre les horaires de cours et la vie professionnelle, les heures de cours particuliers quand il était en tournage, les séances avec son acting coach. Bref, il n’avait jamais à réfléchir à ce qu’il allait faire de sa journée, il n’avait jamais d’effets de suprise puisque tout avait toujours été prévu à l’avance. Cela lui donnait un sentiment de liberté d’avoir enfin la possibilité de gérer son emploi du temps tout seul, et de pouvoir changer le cours de sa journée d’un coup, juste en changeant d’avis. Mais pour l’instant, il allait juste se fier à ce qu’il avait prévu avec Aidan et laisserait la vie suivre son cours. Il repéra l’autre adolescent près d’un des stands et se dirigea vers lui le sourire aux lèvres et se planta simplement en face de lui.
- Hey ! En forme ?

Il observa ensuite le matériel vidéo qu’avait emmené son camarade.
- Alors, on fait quoi ? lança-t-il avec enthousiasme.


Dernière édition par Matteo Chester le Mar 17 Déc - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Mer 11 Déc - 19:01

Aidan était maniaque.

C’était quelque chose que le jeune homme avait découvert récemment. Vivre dans une caravane, dans un espace confiné avec ce perpétuel mouvement était quelque chose de complètement différent et pourtant, familier pour le blond. Il avait l’habitude de se faire réveiller à 3heures du matin à cause d’un coup de frein trop fort ou à cause d’un coup de klaxon, pour lui c’était tout à fait normal. Ce qui était peu commun par contre, c’était de rentrer chez lui et... de trouver sa chambre dans l’état où il l’avait laissée le matin. Avoir un placard, rempli uniquement de ses habits à lui, avoir un bureau et ne plus craindre de retrouver son ordinateur ou même une de ses caméras cassées une fois qu’il rentrerait. Non. Dans un sens, tout ceci était reposant et beaucoup plus agréable. Mais également, du moins du point de vue d’Aidan, beaucoup plus stressant. Il s’était rapidement rendu compte qu’il fallait que son ordinateur soit posé à un endroit précis pour qu’il puisse être content, que sa chaise soit tournée de cette façon et qu’il n’y ait absolument aucun vêtement sur le sol et que la poubelle soit vide et... Bref, à dix huit ans, Aidan était bien loin des clichés du jeune lycéen qui vivait dans un joyeux fouillis et qui se fâchait dès que sa mère lui demandait de ranger sa chambre, bien au contraire. Il y avait même un sourire sur ses lèvres lorsqu’il se retrouvait à mettre de l’ordre dans ses affaires et il évitait de ce fait le salon, royaume de sa mère qui avait tendance à être eh bien... À l’opposé de son fils. Moïra se justifiait comme elle pouvait, elle était une artiste après tout et là où Aidan voyait un joyeux capharnaüm, elle voyait tout autre chose. Enfin ça, c’était les explications que lui avait fourni sa mère quand il avait osé lui en parler au petit déjeuner. Encore une fois, il avait eu l’impression de la déranger donc il n’avait pas plus insisté que cela. Avant, dans la caravane, ils se parlaient plus, maintenant avec le lycée, le travail de Moïra, un silence s’était installé entre eux et le blond ne savait pas quoi en faire. Parfois il était allongé sur son lit en train de faire des raccords vidéo et il entendait sa mère rigoler à cause d’un quelconque programme télévisé, il n’y avait qu’une simple porte entre eux, Aidan n’avait qu’à la franchir pour se retrouver dans le salon. Mais non, il se contentait de mettre son casque sur ses épaules et d’augmenter le son sur son mp3. Quelque part, et même s’il se plaisait à Lima, il ne lui avait pas pardonné d’avoir revendu le caravane et d’avoir entrepris toute cette affaire, le déménagement, le prêt à la banque et même son travail à elle, sans lui en avoir parlé au préalable. Ils n’étaient pas censés avoir de secret l’un pour l’autre à présent ils en avaient, elle voulait faire de lui un adolescent normal ? Alors parfait, comme n’importe quel adolescent il resterait dans sa chambre à être cynique et à faire semblant de détester le reste du monde.

Ce qui était loin d’être le cas, Lima était une jolie ville, Aidan apprenait encore à la découvrir et au lycée, il cherchait toujours ses marques. Il avait l’impression que tout le monde suivait un espèce de code silencieux qu’il ne connaissait évidemment pas parce qu’il était nouveau. Fort heureusement, de temps à autre, il avait de belles surprises et l’une d’entre elle s’appelait Matteo, il avait tout de suite reconnu l’autre garçon qui lui aussi avait reconnu Aidan sans sourciller. Ils avaient sympathisé et le blond était bien content de se dire qu’enfin, il arrivait à se faire des amis. Matteo qu’il devait retrouver au centre commercial mais vu qu’il était encore en train de passer l’aspirateur dans sa chambre, il allait finir par être en retard. « Sérieusement Aidan ... » laissa échapper le blond alors qu’il arrêtait l’appareil, fixant sa chambre. Plus propre que ça, tu meures, pensa le jeune homme avant de ranger le dit aspirateur sous son lit. Il accéléra ensuite son rythme, s’habillant enfin, quoi que son pyjama Bob l’éponge était très bien mais certainement pas au goût de tout le monde et une fois sa veste en jean sur les épaules, il attrapa le trépied de sa caméra et fourra le reste de son matériel vidéo dans son sac à dos et sortit de sa chambre. « Je vais au centre commercial, je reviens. Tu veux quelque chose ? » Lança t-il à sa mère qui était dans le coin cuisine, derrière les fourneaux. Sa mère cuisinait rarement et Aidan se fit une note mentale de manger avant de rentrer. Moïra avait un style de cuisine assez particulier et il était hors de question qu’il passe une autre soirée à manger du tofu recouvert d’épices et d’autres choses non identifées. Elle lui répondit non et Aidan haussa les épaules avant d’amorcer un mouvement vers la porte, il remarqua alors la poubelle de la cuisine pleine et il se dit qu’il pouvait toujours la vider en partant, pas vrai ?

« Non pas celle là ! » Sa mère venait de l’interrompre alors qu’il était en train de s'emparer du dit sac. Aidan fronça les sourcils, fixant sa mère. Moïra se mordit la lèvre inférieure, comme si elle venait d’être prise sur le fait et Aidan qui ne voyait pas quel était le problème en vérité poussa un soupir.

« Pourquoi pas celle là ? Elle est pleine, je la sors, c’est tout, non ? »
« Non laisse... je vais... Non laisse moi faire. »
« Maman qu’est-ce qu’il y a dans cette poubelle ? »

Le ton d’Aidan était froid à présent et même le mot « maman » sonnait faux, voilà des années qu’il ne l’appelait plus comme ça. Sauf lors de très rares occasions. Des occasions qu’il détestait et qu’il préférait effacer de sa mémoire. Mais là on était dans le présent et face au silence de sa mère, Aidan roula des yeux avant de retourner complètement la poubelle, vidant le contenu de cette dernière sur le sol. Les déchets ménagers, emballage et autres pots de yaourts vides tombèrent. Et enfin ce qu’il n’était pas censé voir : une bouteille de whisky vide. Aidan fixa la bouteille sur le sol avant de relever les yeux vers sa mère.

« Aidan je... »
« Non. Ne t’explique même pas. J’en ai plus rien à faire. »

C’était la vérité, il attrapa son trépied et le reste de ses affaires avant de partir de chez lui en courant. Il courut et il finit par s’arrêter à bout de souffle, à quelques pas du centre commercial. Il avait envie de taper dans quelque chose, il avait envie d’hurler, il avait envie de rire parce que dans le fond tout ceci, c’était la même farce, la même histoire qui se répétait en boucle. Je vais changer tu verras. Des conneries, un discours bien préparé qu’il avait avalé, il avait gardé le silence et il avait souri et il y avait cru... Comme un idiot. Aidan poussa un soupir et se passa une main dans les cheveux avant d’entrer dans le centre commercial. Ça n’avait pas la moindre importance, il s’en moquait, elle n’était pas son problème. Il se répéta ces mots pendant quelques minutes, alors qu’il installait son matériel vidéo devant les stands de Noël et il avait réussi à retrouver son sourire lorsque Matteo fit son apparition. « Hey... Tu as failli être en retard, non je plaisante, c’est juste moi qui suis venu en avance pour tout préparer. » répondit Aidan, mentant allégrement et surtout évitant la véritable question de l’autre lycéen. « Hmm... Au début je voulais juste interroger les différentes personnes à différentes étales et leur demander de leur décrire ce que pourrait être un Noël parfait pour eux mais... pfff... tu sais quoi ? C’est complètement stupide. » Il se passa les deux mains dans les cheveux, un autre sourire se dessinant sur ses lèvres. « Tu vas être mon petit elfe de Noël Matteo et comme tous les elfes tu vas avoir besoin de faire des cadeaux, sauf que bon, on est au 21ème siècle donc... ça implique quelques digressions, quitte à se servir... eh bien gratuitement. » Il accompagna sa phrase par un clin d’œil. Tant pis, au diable Moïra, il avait dix huit ans, il ferait des conneries et il deviendrait un cliché mais tant pis... Au moins, il s’amuserait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Jeu 19 Déc - 19:40

- Hey... Tu as failli être en retard, non je plaisante, c’est juste moi qui suis venu en avance pour tout préparer.
Quelque chose sonnait faux dans le ton d'Aidan, en bon acteur, Matteo le remarqua immédiatement, d'autant plus que son camarade avait éludé la question. Cela titillait sa curiosité, il sentait que quelque chose n'allait pas vraiment bien, mais quoi ? Il le découvrirait bien tôt ou tard, ce n'était pas en insistant qu'il allait avoir une réponse. Et puis, il respectait le silence de son interlocuteur. Il n'aimait pas qu'on lui pose des questions lorsqu'il cachait quelque chose, ce qui arrivait souvent, alors il tachait de ne pas ennuyer les autres non plus. Chacun avait droit à sa part de mystère, ou comme les petites filles de huit ans l'appelait, à son "jardin secret".
- Oops, Dieu sait que je me suis pourtant dépêché ! répondit-il tout sourire, il était lui aussi doué pour cacher des choses, comme sa curiosité par exemple.

- Hmm... Au début je voulais juste interroger les différentes personnes à différentes étales et leur demander de leur décrire ce que pourrait être un Noël parfait pour eux mais... pfff... tu sais quoi ? C’est complètement stupide.
Matteo ne trouvait pas cette idée si inintéressante. Même si toutes les réponses seraient sans doute les mêmes : "Un Noël en famille, avec une bûche, le sapin au coin de la cheminée, des cadeaux dans les grandes chaussettes, une visite du père Noël pour les enfants, etc...". C'était ça l'esprit de Noël, tout le monde se réunissait, mangeait un copieux repas, déballait les cadeaux et allait à la messe de minuit (ou n'y allait pas d'ailleurs). Les enfants commençaient à jouer avec leurs cadeaux sitôt déballés, et les parents envisageaient l'usage qu'ils en feraient. Chacun s'imaginait recevoir tel ou tel cadeau sous le sapin, et arborait toujours une expression de joie à l'ouverture. Mais combien avoueraient leur déception à la vue d'un cadeau non désiré ? Combien d'ermites passaient Noël en famille uniquement pour faire plaisir à leurs proches mais se retrouvaient comme une chèvre dans un troupeau de moutons, reconaissant les autres, mais naturellement isolés ? Combien avoueraient qu'à leur avis, Noël n'est qu'une fête commerciale et qu'ils n'ont pas besoin de tout ça pour se réunir ? Ce qui serait intéressant dans l'idée, ça serait de demander aux gens de répondre le plus honnêtement possible sur ce que serait pour eux le Noël parfait. Des réponses honnêtes pourraient être à la fois très drôles, et très représentatives de la réalité. Les deux garçons pourraient faire éclater au grand jour la réalité de Noël. Mais cela ne semblait pas motiver Aidan plus que ça, et si un seul des deux n'était pas motivé, la chose n'avait plus aucun intérêt. Matteo se contenta donc d'hausser un sourcil dubitatif.

- Tu vas être mon petit elfe de Noël Matteo et comme tous les elfes tu vas avoir besoin de faire des cadeaux, sauf que bon, on est au 21ème siècle donc... ça implique quelques digressions, quitte à se servir... eh bien gratuitement.
La perspective d'être un elfe de Noël rendait Matteo perspicace. Certes, c'était son genre de faire des cadeaux, mais être un elfe, en soit, ne le tentait pas particulièrement. De plus, il s'imaginait déjà dans un costume vert et rouge ridicule en train de danser sur un classique comme Jingle Bells au beau milieu du marché de Noël avec des elfes féminines en mini-jupe. De ce point de vue là, la perspective était plus intéressante, si on oubliait que cela serait filmé, et posté sur youtube. S'il avait été un simple lycéen lambda, ce qu'il aurait sans doute préféré, il aurait probablement accepté de tourner une vidéo ridicule déguisé en elfe, et qui aurait fait rire beaucoup de monde. Mais il était quand même un peu connu, et ne pouvait pas se permettre de se tourner en ridicule, peu importe à quel point c'eut été drôle. L'idée d'être l'elfe qui offre des cadeaux dans la vidéo était une perspective autrement plus intéressante.
- Hé mec, à qui tu veux qu'on offre des cadeaux ?

Si ce n'était qu'offrir des cadeaux, il n'y avait aucun souci. Mais se servir gratuitement ? Parce qu'on était au 21ème siècle ? Mauvaise excuse. Et puis pourquoi se servir gratuitement d'ailleurs ? Matteo avait assez d'argent pour acheter des cadeaux de Noël si besoin. L'idée de dérober quelque chose ne lui disait rien qui vaille, au contraire. Ses yeux s'écarquillèrent et il eut un mouvement de recul de la tête, marquant clairement sa désapprobation.
- Non mais ça va pas ? On va pas se servir gratuitement quand même ?

Et puis, à la base, ils étaient là pour faire une vidéo, pas pour faire du shopping illégal. Une vidéo. Se servir gratuitement. Le lien commençait à se faire dans la tête du jeune homme.
- Hors de question qu'on se filme en train de voler quelque chose ! T'es tombé sur la tête ou quoi ?! T'imagines on tombe sur le shérif ? Et j'ai pas envie de ruiner ma carrière non plus. La vidéo serait à peine sur youtube que la presse à scandale s'en emparerait.

Le lycéen paniquait inutilement, et cela devait sans doute se ressentir dans sa voix, il fallait qu'il se rattrape. Il prit une voix plus calme.
- Bon écoute, ton idée d'interviewer tout le monde était pas si mauvaise que ça. L'idée de l'elfe de Noël non plus. Si tu veux, je veux bien aller enfiler des collants et tout et me mettre à chanter et danser au milieu du marché de Noël en chantant une chanson débile si tu veux, mais je veux pas dérober quoi que ce soit. Et puis ça serait contraire à l'esprit de Noël. Je veux pas être le genre d'elfe qui vole quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Dim 22 Déc - 12:44

Peut être qu'Aidan aurait dû annuler leur petit rendez vous. Ce n'était certainement pas le bon moment pour le jeune homme pour être ici, pas au centre commercial avec Matteo, pourtant, plus que tout, le blond voulait sauver les apparences. Toujours, alors bien entendu qu'il était là et bien entendu qu'il était en train de sourire. Ce qu'il avait réellement envie de faire c'était de mettre son casque sur les oreilles et mettre sa musique à fond et pourquoi pas aller à la station de bus de la ville et acheter un ticket et revenir dans trois jours. Pourquoi même revenir? Ce n'était pas comme s'il allait manquer à Moïra qui se rendrait probablement compte de son départ seulement le lendemain et qui bien évidemment ne préviendrait pas la police. Cette possibilité n'avait jamais été aussi tentante, toute sa vie, il l'avait déjà sur lui, il avait déjà toutes ses caméras avec lui alors pourquoi pas ne pas tout simplement laisser tomber et fuir... Parce que ce n'était pas correct, ce n'était pas ce que suggéraient les conventions, maintenant il devait se plier aux règles, maintenant il était devenu une personne banale, sans aucun intérêt et dès lundi, on attendrait de lui qu'il soit assis sur sa chaise de bureau dès sa première heure de cours. Voilà ce que sa mère avait fait en souhaitant emménager dans cette ville, elle lui avait retiré ce petit quelque chose qui faisait qu'il était spécial, elle lui avait ôté une partie de sa personnalité et pourtant, il n'avait rien dit. Aidan poussa un soupir, tentant de se concentrer sur Matteo, il serait vraiment ingrat s'il disait détester cette nouvelle vie alors que dans le fond tout n'était pas si mal. Il se retint cependant de rouler des yeux devant la mine du jeune homme en face de lui.

"Quoi ne me dis pas que tu ne l'as jamais fait?" Bien sûr que si, ils pouvaient se servir gratuitement, on mettrait ça sur le compte de la jeunesse et de leur irresponsabilité, Matteo ne comprenait-il pas que c'était maintenant, littéralement maintenant le seul moment où ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient, dans quelques années, dans quelques mois même, il serait beaucoup trop tard. Ils n'étaient que libres que maintenant. "Et pas de soucis, il suffit juste d'être discret..." marmonna tout simplement Aidan, qui n'en était pas à son premier coup d'essai. Non, encore une fois, cela avait commencé grâce ... Non plutôt à cause de sa mère.Si tu veux quelque chose, prend le et après cours vite, s'était-elle contentée de lancer à son fils alors que ce dernier était à peine âgé de quatorze ans. Tout ce qu'il avait dit c'est que oui, il aurait bien voulu avoir l'objet dans la dite vitrine, donc quelque part, il était autant responsable qu'elle. L'esprit d'Aidan s'égarait encore et pendant un bref instant, il songea même à rebrousser chemin et à rentrer chez lui juste avant que Matteo ne reprenne la parole. Un autre sourire apparu sur le visage d'Aidan, un vrai cette fois-ci, et il laissa même échapper un rire. Oh, Matteo allait regretter ses paroles dans quelques instants, et hors de question de mettre ça sur le compte de la panique ou quoi que ce soit d'autre. "Mon dieu je crois que tu n'aurais jamais dû me dire ça Matteo, tu vas aller acheter des collants, verts et tout ce qui va avec... Mon dieu." C'était donc à cela que servait les amis, se dit alors Aidan, vous remontez le moral quand vous ne vous sentiez pas bien? S'il avait su ça un peu plus tôt, il se serait prêté à l'exercice depuis longtemps. S'emparant d'un des bras de l'autre jeune homme, Aidan tira ce dernier avec un entrain certain, le plantant devant sa caméra qui était déjà installée. Oui, Aidan était professionnel jusqu'au bout. Il appuya rapidement sur le bouton "enregistrer" et ayant déjà fait cela des milliers de fois, il s'enregistra dans un premier temps, donnant le ton de sa vidéo. "Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce que font les elfes et autres lutins le reste de l'année et comment font-ils pour arriver comme par magie pour le mois de Décembre et toujours être parfaits? Aujourd'hui, très cher abonnés de ma chaîne, et soit dit en passant, ceux qui ne le sont pas encore devraient appuyer sur le bouton, tout en haut... Bref quoi qu'il en soit, aujourd'hui, mon très cher cobaye, Matteo va répondre à toutes vos questions."

Parfois, on lui disait qu'il avait l'air d'un présentateur télévisé sur ses vidéos, enfin si ces derniers mettaient autant de gel dans leur cheveux et avaient le même style vestimentaire que lui, mais Aidan était toujours très sérieux dès qu'il s'agissait de sa chaîne youtube, son bébé si vous lui demandiez même son avis. Toujours aussi rapide, il alla à présent de placer derrière l'objectif, ajustant la caméra pour avoir le visage de Matteo dans son champ. "C'est à toi de jouer... Et fais comme tu le sens, je choisirai les bonnes prises en faisant le montage plus tard." lança simplement Aidan, toute son attention tournée vers Matteo, le message était plus que clair. Impressionne moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Dim 29 Déc - 14:16

- Quoi ne me dis pas que tu ne l'as jamais fait?
Non, il ne l'avait jamais fait. Matteo avait presque toujours été honnête. Et il n'avait pas eu beaucoup le choix sachant qu'il aurait bien vite eu des paparazzis et des journalistes à ses trousses. Il n'avait jamais eu aucun risque à prendre. Quand bien même il en aurait eu, il ne l'aurait pas pris. Il n'était pas du genre à tout risquer sur un coup de tête. Il laissa néanmoins Aidan poursuivre. La discrétion ne suffisait jamais quand il était question d'avoir une caméra à la main et presque un million d'abonnés sur youtube. Mais son ami ne semblait pas très en forme et Matt' n'avait pas l'intention d'en rajouter une couche. Faire des vidéos drôles ne posait absolument aucun souci, mais faire des vidéos où on montrait quelque chose de non seulement illégal mais aussi malhonnête, n'était pas quelque chose d'intelligent à faire. Son idée du petit lutin aux collants était plus drôle.

- Mon dieu je crois que tu n'aurais jamais dû me dire ça Matteo, tu vas aller acheter des collants, verts et tout ce qui va avec... Mon dieu.
L'éclat de rire de son ami et son enthousiasme immédiat faisaient très plaisir à Matteo, qui aurait néanmoins préféré que celui-ci ignore sa proposition de jouer le rôle du petit lutin. Il eut un espèce de rire nerveux, et son sourire tordu montrait clairement que cette idée le gênait. Mais il l'avait proposée, et n'était absolument pas du genre à se dégonfler. Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne poserait pas de conditions. En effet, la perspective la plus attrayante qu'il avait à l'esprit, était de recruter des demoiselles elfe pour ajouter un peu de divertissement à la chose. M'enfin, il se voyait mal aborder des jeunes filles au marché de Noël en leur demandant de se déguiser en mini-jupe et en collant pour faire une chorégraphie vidéo sur un elfe de Noël. Mais peut-être qu'Aidan se voyait bien leur demander, lui ? Après tout, il n'y avait rien à perdre, et après avoir proposé une idée si ridicule, Matteo avait bien le droit d'avoir quelques exigences. Le jeune homme avait entièrement confiance en les capacités de séductions de son ami blondinet à la crinière gelisée. Bon, bien sûr, si ça ne fonctionnait pas, il proposerait volontiers aux jeunes filles un échange : un autographe contre leur participation au clip vidéos. Il savait que ça n'en convaincrait sûrement pas beaucoup, mais on ne sait jamais, aux grands maux les grands remèdes. Et surtout les remèdes gratuits. Mais avant de poser ses conditions, il n'avait pas le choix que de se poster devant la caméra avec le youtubeur et d'afficher un sourire Colgate jusqu'aux oreilles.

- Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce que font les elfes et autres lutins le reste de l'année et comment font-ils pour arriver comme par magie pour le mois de Décembre et toujours être parfaits? Aujourd'hui, très cher abonnés de ma chaîne, et soit dit en passant, ceux qui ne le sont pas encore devraient appuyer sur le bouton, tout en haut... Bref quoi qu'il en soit, aujourd'hui, mon très cher cobaye, Matteo va répondre à toutes vos questions.
Le jeune homme ne pouvait qu'admirer le sérieux de son ami par rapport à ce qu'il faisait sur youtube. Il disait parfois des choses hilarantes, et se retenir de rire en racontant toutes ces blagues était un excellent exercice. Et puis, du point de vue de Matteo, quand il regardait des vidéos sur youtube, le plus drôle était de voir les gens essayer de ne pas rire à leurs vannes débiles. Leurs efforts pour masquer un irrépressible petit gloussement étaient parfois encore plus drôles que leurs blagues elles-mêmes. Mais maintenant, l'adolescent n'était plus en train de regarder la vidéo mais de la faire. C'était encore plus drôle. Lorsqu'Aidan le présenta, il adressa un énorme sourire bien niais et lança le V de la victoire avec sa main, au public à travers la caméra. Aujourd'hui, il était d'humeur à faire l'idiot. Tant qu'à avoir l'air ridicule à faire l'elfe de Noël, autant en rajouter une petite couche. Il se retrouva ensuite seul en face de la caméra tandis que son camarade allait se planter derrière.
- C'est à toi de jouer... Et fais comme tu le sens, je choisirai les bonnes prises en faisant le montage plus tard.

Par quoi commencer exactement ? Déjà, il fallait peut-être se présenter. Etait-ce vraiment nécessaire ? Peut-être pas, mais on n'est jamais trop prévoyant.
- Salut les geeks ! grand sourire enthousiaste. Si vous ne me connaissez pas encore, je suis Matteo, l'elfe en chef du père Noël ! Par contre, il va falloir m'expliquer pourquoi vous êtes sur votre ordinateur au lieu de faire des bonhommes de neige dehors ! Vous savez que les bonhommes de neige sont les alliés des elfes du père Noël ? ... Nan vous saviez pas ? C'est normal, c'est un secret bien gardé. Vous ne vous êtes jamais demandés où disparaissaient le chapeau, les boutons et la carotte du bonhomme de neige quand il fond ? Je devrais pas vous le raconter, mais bon, je suis là pour vous expliquer en quoi les elfes sont parfaits, donc je vais le faire. En fait nous, les elfes, nous ramassons tout ce que vous mettez sur votre bonhomme de neige pendant la nuit, et on les recycle pour faire des cadeaux aux enfants, hochement de tête affirmatif pour appuyer ses propos. Donc faites des bonhommes de neige les gars, c'est super écolo ! Il ne savait pas vraiment ce qu'il était en train de raconter, mais il continuait à déblatérer tout ce qu'il pouvait dans un flot presque ininterrompu de paroles. Et donc vous vous demandez ce qu'on fait l'été et comment on fait pour n'apparaître qu'à Noël ? Ben c'est simple, on se téléporte dans le Sahara pour se dorer la pilule ! Vous n'aviez pas remarqué que les elfes n'étaient jamais très pâles ? Il montra son visage avec son doigt.

Il fallait maintenant passer à la deuxième partie du plan, celle qui consistait à trouver des gens pour avoir l'air aussi ridicules que lui sur la vidéo.
- Bon, j'avoue que mon bronzage d'elfe est parti vite, mais on s'en fiche, il va revenir après Noël quand on ira faire de la luge dans les montagnes avec le Père Noël. Eh oui, nous avons toujours des vacances collectives. Tous ensemble, c'est beaucoup plus drôle. D'ailleurs, je pense qu'on devrait aller chercher d'autres petits elfes pour qu'ils se présentent, on manque un peu d'effectif cet année, et Santa m'a chargé des castings.. euh pardon, des entretiens d'embauche. Mais je pense que mon pote Aidan va pouvoir m'aider à sélectionner nos futures recrues.

Il lança un regard appuyé à Aidan et vint se placer derrière la caméra avec lui pour lui montrer quelque chose.
- Tu vois les filles là bas ? dit-il en désignant un stand de bijoux fabriqués à la main. Ben je veux qu'on les recrute. C'est mon prix pour jouer le petit lutin en collant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Dim 19 Jan - 20:01

Aidan fixait Matteo avec un sourire sur les lèvres, attendant que ce dernier prenne sa place devant la caméra. Matteo était, et de loin, la personne la plus saine et la plus normale (enfin dans une certaine mesure) que le jeune homme connaissait. Quelque part, il voulait voir si lui aussi était capable de mentir comme il respirait, là, comme ça, sans aucune préparation. Car c'était bien ce qu'Aidan faisait à chaque fois qu'il tournait une vidéo et pourquoi il ne se séparait jamais de sa caméra... Grâce à elle, le monde devenait un peu moins terne et un peu moins fade, oui à travers la lentille de son objectif, tout lui semblait plus... vivant. Il pouvait dire et faire ce qu'il voulait, qui pouvait vraiment le juger vu que ce n'était qu'une grande farce au final, qu'il s'agissait déjà de faire semblant. Cela n'était certainement pas quelque chose qu'Aidan aurait dû découvrir à un si jeune âge mais tant pis... Il n'avait jamais été quelqu'un de conventionnel ou même de banal alors pourquoi s'arrêter là pas vrai? Matteo prit la parole et Aidan fut plus que content que ce ne soit pas lui qui tienne la caméra là tout de suite car il aurait pu la faire tomber à cause d'un éclat de rire, Matteo était tout simplement parfait et Aidan pouvait déjà affirmer que cela allait être le début d'une longue série de vidéos avec Matteo. Oui, le brun ne savait même pas dans quoi il venait de s'embarquer. Et Aidan suivit le regard, un autre sourire s'affichant sur son visage en voyant les trois adolescentes que Matteo lui montrait. Elles ne devaient pas être plus âgée de dix sept ans et celle qui portait un bonnet bleu était plutôt mignonne ... Aidan reporta son attention vers Matteo.  "Sérieusement? Moi qui pensais que tu allais me demander la lune... Observe et apprend." lança le blond, s'éloignant alors, en direction du stand de bijoux, plus déterminé que jamais.

Il avait appris à aborder les gens dès l'âge de dix ans, avec son grand sourire et son imperturbable bonne humeur et cette manie de toujours répondre, il avait compris qu'en fait, tout le monde était un grand timide dans le fond. Là encore, certains étaient juste plus doués que d'autres pour le cacher.  "Excusez moi de vous déranger les filles mais j'aurais besoin de votre aide..."  Le ton d'Aidan n'était pas du tout hésitant et dans le fond, il n'était pas désolé, le plus important c'est qu'il avait leur attention désormais. Et oui, le jeune homme adorait se retrouver dans ce genre de situation, c'était d'ailleurs dans ces moments qu'il se sentait le mieux et le plus à l'aise. "On tourne une vidéo avec mon ami là bas et il a exigé votre présence..." Il fit un signe de main vers Matteo, espérant bien que ce dernier était en train de sourire. Les jeunes filles se regardèrent entre elles, visiblement, c'était à celle du milieu de prendre une décision.

"On était en train de profiter du marché mais peut être que c'est plus intéressant... Ce n'est pas pour un truc bizarre au moins?"
"Oui, on ne risque pas de finir sur un site porno au moins."
Une des adolescentes éclata de rire, suivi de près par celui d'Aidan, alors celle là il ne s'y attendait pas.
"Non rien de louche promis, on est comme vous, on profite du marché pour tourner une vidéo eh bien... Sur Noël, on a déjà un lutin mais on aurait besoin de quelques elfes de Noël en plus." Aidan se mordit la lèvre inférieure, osant prétendre que tout ceci le peinait vraiment puis il se pencha vers les jeunes filles, ajoutant rapidement. "En fait je ne devrai peut être pas vous le dire mais... " Il fit une pause, exprès, préparant son effet avant de poursuivre: "Bon je vais être franc, il trouve l'une d'entre vous très mignonne et il aimerait bien l'inviter au cinéma mais il refuse de me dire laquelle. Matteo, oui mon ami Matteo, je suis Aidan au passage, Matteo sort d'une rupture difficile vous voyez, il y a deux semaines il a appris que sa petite amie se tapait son prof' de soutien de math dans son dos donc... je vous laisse imaginer sa réaction."
"Oh mon dieu c'est tellement nul." lâcha aussitôt la jeune fille à la gauche d'Aidan, cette dernière fixant de nouveau Matteo.
"Je ne comprends pas du tout... Mais pas de soucis, on va vous aider, au fait je suis Emma, et voici June et Mandy... On peut dire qu'on ne s'attendit pas à une offre comme celle-là Aidan."

"Oui je fais souvent cet effet là aux gens." conclut avec un petit sourire. Il fut plus que ravi qu'elles le suivent, tout le petit groupe se dirigeant vers Matteo.  "Tu vois je suis doué..." murmura rapidement Aidan avant de faire les présentations. Mandy regardait Matteo avec un air plus qu'insistant et June n'hésita pas à le prendre dans ses bras en disant qu'elle était déjà passée par là. Aidan dut faire des efforts  considérable pour ne pas éclater de rire... Peut être qu'il aurait dû dire la vérité à Matteo... Peut être. "Et maintenant on va devoir faire les boutiques pour tous vous transformer en lutin du père Noël. Et... c'est moi qui paye." annonça le blond, avant de sortir une carte de crédit de la poche de sa veste, celle de sa mère et oui, Aidan avait souvent pour habitude de pick-pocketer cette dernière mais tant pis... Cette fois-ci c'était pour la bonne cause.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Mer 22 Jan - 10:30

Matteo respecta à la lettre la consigne d'Aidan : il observa. Mais n'apprit rien, sans doute parce qu'il n'avait rien à apprendre sur la façon d'aborder quelqu'un. Il avait déjà travaillé sur la choses des tas de fois et des tas de façons différentes avec son acting coach. Il était au point, et la timidité n'était pas non plus un souci. Cependant, s'il avait demandé à son ami d'aller aborder ces filles c'était parce qu'il voulait voir la façon dont il se débrouillait. Il aurait aimé suivre son ami, mais finalement, l'idée de voir l'action comme un plan d'ensemble au cinéma, était tout aussi bien. Le garçon adressa un signe de main enthousiaste aux adolescentes lorsqu'Aidan sembla le désigner, et il resta ensuite planté les bras croisés sans se départir de son sourire, à attendre le retour de son ami et des demoiselles, qui semblaient pour le moment bien rire. Son ami semblait plutôt bien se débrouiller, et, Matteo ne savait pas trop par quel moyen, il semblait apitoyer les jeunes filles. Avait-il raconté quelque chose sur la difficulté pour les elfes de Noël de travailler en solitaire ? Ou alors sur la difficulté de faire des vidéos de Noël tout seul parce que Noël était un moment de partage ? Peu importe, il le saurait sans doute bientôt.

Lorsque le blond revint avec les demoiselles, annonçant qu'il était doué, Matteo eut tout de même l'impression d'être dévisagé de haut en bas par les adolescentes. Avaient-elle réussi à le reconnaître une fois arrivées plus près ? Cependant, si c'était le cas, l'une d'entre elle ne l'aurait pas pris dans ses bras en lui disant qu'elle était déjà passée par là. Aidan leur avait-il raconté que sa mère était décédée quelques mois plus tôt d'un cancer ? Non, ça n'allait pas au ton de la conversation. Enfin sa propre mère était morte, elle ne l'aurait sans doute pas dit de cette façon là. Il se contenta donc d'étreindre la jeune fille, comme s'il n'était pas surpris, et lança un regard de biais à Aidan. Qu'avait-il bien pu raconter pour que ces adolescentes puissent avoir pitié de lui ? Au moment où ils se dirigèrent ensemble vers le magasin, il s'arrangea pour se retrouver légèrement devant avec Aidan.
- Tu leur a dit quoi exactement ? lui glissa-t-il discrètement, avec un ton mi-perplexe, mi-amusé.

Il passa les portes coulissantes d'une boutique de déguisements. Ils seraient sûrs de pouvoir trouver tout ce dont ils auraient besoin. L'endroit regorgeait à cette époque de l'année de costumes verts et rouges en tout genre. En fait, c'était sans doute parce que les costumes de père Noël et de lutins étaient typiques de la période et que les gens n'achetaient pas beaucoup d'autres choses. Matteo se rappelait avoir fait un tour au moment d'Halloween et les marchandises semblaient alors beaucoup plus variés. Il prit les devant et se dirigea devant un des premiers portants. Il s'arrêta devant, et se retourna vers ses nouvelles collaboratrices et Aidan pour faire une annonce :
- Alors, en tant que lutin en chef, c'est moi qui vais décider des costumes, pas le choix ! lança-t-il avec un sourire malicieux. - T'en fais pas Aidan, je paierai la différence. On doit vraiment être au top !

Il commença donc à farfouiller parmi les costumes d'elfes masculins pour commencer. Il en trouva un qui mettrait son corps d'athlète en valeur. Il décrocha le cintre de la barre et positionna le costume devant lui.
- Ca me va bien, non ? Vu les regards suggestifs des adolescentes qui étaient avec eux, il en déduit que c'était le cas. Bon, maintenant, c'est à votre tour.

En se dirigeant vers un autre portant, il reluqua les trois filles afin de déterminer comment mettre leurs formes en valeur. Et franchement, il était vrai que la vue valait le détour. Elles étaient taillées comme les cheerleaders qu'elles étaient peut-être. Leurs jambes étaient fines, mais ce n'étaient pas non plus des cuisses de poulet, et leur taille était bien marquée. Il leur faudrait une robe courte, et moulante. Enfin ça ce serait pour le plaisir des yeux du public masculin de youtube. Et des siens, bien entendu. Sans doute pour ceux d'Aidan aussi. Il ne mit pas très longtemps à trouver les robes parfaites. Il saisit donc une des très jolie robes vertes avec une ceinture rouge, qui moulaient juste comme il fallait, sans que ça soit trop osé non plus. Après tout, il faudrait bien qu'elles acceptent de les mettre. Il leur montra tout de même sa trouvaille.
- Ca me semble bien, non ? demanda-t-il avec un grand sourire.

Elles se concertèrent du regard et pouffèrent de rire avant de se saisir chacune d'un exemplaire du costume et de se diriger vers les cabines d'essayages. Matteo se tourna vers Aidan.
- Je serais toi, je filmerais les essayages, enfin en dehors de la cabine quoi. Pour le best-of de la vidéo.

Et il se dirigea à son tour vers les cabines sans attendre. Il se changea rapidement, et coup de chance, ce costume taille unique semblait être parfaitement à sa taille. Il ressortit, et tomba nez à nez avec les filles dont il ne connaissait toujours pas les noms. Il les observa de haut en bas d'un air innocent, mais dans le fond, il savourait ce qu'il voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Lun 3 Fév - 16:10

On aurait pu croire que discrètement subtiliser la carte de crédit de sa mère et avoir  n groupe de jolies filles et un Matteo seraient le genre de chose qui remonterait facilement le moral d'Aidan. Il n'en était rien, son moral était toujours bien bas, très bas et le sourire qu'il avait sur le visage était plus que faux tandis que les jeunes filles faisaient connaissance avec Matteo. Peut être qu'il y avait définitivement quelque chose qui clochait chez lui, il ne ressentait aucun sentiment de culpabilité, il était même content de son petit méfait. Un crime impuni en quelque sorte, encore un sur la longue liste de tout ce que sa mère et lui se faisaient subir l'un à l'autre sans véritablement le dire. Il aimait Moïra de tout son coeur mais... Parfois il ne ressentait que de la colère ou de la tristesse à l'égard de sa mère, parce qu'il ne saurait jamais ce que cela fait d'être élevé normalement, d'avoir une vie normale, des amis, une mère, un père... Elle lui avait enlevé tout ceci, elle le lui avait arraché avant même qu'il ait pu comprendre ce qu'il perdait et peut être que quelque part, Aidan lui faisait payer à sa manière. Peu importe, chez les Weatherly on ne parlait pas, on fuyait simplement quand les choses étaient un peu difficiles ou dès que cela impliquait d'être honnête et sincère. C'était deux choses qu'Aidan ne savait tout simplement pas faire, il était faux, complètement faux jusqu'au bout des ongles et il s'attendait toujours à ce que quelqu'un finisse par le démasquer et lui dise d'arrêter tout son cirque et de tout simplement laisser tomber. Personne ne l'avait encore vu sous son véritable jour et c'était tant mieux, dans le fond, le jeune homme n'était pas du tout prêt pour ce réveil des plus brutaux... Il sortit de ses pensées alors que Matteo se rapprocha de lui, lui demandant ce qu'il avait bien pu raconter aux jeunes filles pour qu'elles soient aussi conciliantes. Nouveau sourire de la part d'Aidan, ce dernier se rapprochant de son ami pour lui glisser un bref : "Un magicien ne révèle jamais ses secrets mon cher..." avant de passer à son tour les portes de la boutique de déguisements.

Aidan n'était pas vraiment magicien ou alors peut être que si, son boulot c'était d'embellir la vérité et réussir à faire naître des sourires sur le visage des gens... Peut être que oui, dans ce cas oui, on pouvait l'appeler the Amazing Aidan et il s'entraînerait à faire sortir des lapins de son chapeau... Ce qui était une très bonne idée pour une future vidéo d'ailleurs, le blond se promit intérieurement de tenter l'expérience. Il tourna son regard vers Matteo et ne manqua pas d'éclater de rire. "Le lutin en chef carrément? Fais gaffe mon cher lutin, ce serait vraiment dommage que tes chevilles deviennent trop grosses pas vrai?"  Aidan avait dit cela dans un sourire et il s'empara de nouveau de sa caméra, l'ouvrant, près à tout filmer. Le petit groupe d'adolescents ne passait pas du tout inaperçu dans le magasin et ce n'était pas Aidan qui allait s'en plaindre, oui, le bloggueur adorait être au centre de toutes les attentions, bonne ou mauvaise d'ailleurs. Qu'on ne lui jette pas la pierre, il était superficiel et il l'assumait pleinement et totalement. Mais, il était tout de même bien content de ne pas être obligé d'enfiler un de ses costumes, sérieusement, pour le coup, Matteo avait fait fort... Très fort même et le blond rigolait toujours alors que June et Emma finissaient par sortir de leur cabine, proclamant qu'elles avaient l'air absolument ridicule. "Mais non..." répliqua Aidan, les filmant de la tête au pied. "Et puis que serait Noël sans quelques sacrifices hmmm?"

"Je crois que tu confonds avec une autre fête." Lui lança June avant de lui tirer la langue à lui et à son objectif. Mandy sortit de sa cabine en même temps que Matteo et Aidan eut un autre rire.

"Y'a pas à dire Matteo, les collants te vont très bien et oui au cas où tu te poses la question, cette vidéo va très vite finir sur youtube."  dit Aidan en s'approchant du jeune homme avec sa caméra. "Allez un sourire pour mes très chers abonnés, il ne faut pas les ignorer et quelque chose me dit qu'avec ton sourire, je vais avoir plus de filles devant ma vidéo." Aidan ne pouvait s'empêcher de taquiner Matteo et il en rajouta même une couche en arrangeant le bonnet de ce dernier sur ses mèches brunes. Il était tout simplement adorable, il n'y avait pas d'autre mot pour le décrire. "Bon je crois qu'on a tous qu'il nous faut pas vrai? Sauf si vous vous voulez qu'on achète d'autres accessoires?" Il posa la question en promenant son regard sur la boutique de déguisement, que personne n'essaye de lui trouver un costume à lui, il ne pourrait pas s'empêcher de protester. Il était tout de même le réalisateur de ce film, il devait rester un minimum sérieux... Oui, c'était l'excuse la plus bidon de l'histoire mais tant pis ... Aidan tourna la tête à droite et il aperçu un cerf en plastique, bien dans le ton de la saison avec son nez rouge. "Hey salut toi..." Aidan fit un gros plan sur le renne. "Je crois que tu vas venir avec nous." Il s'en empara rapidement, le mettant sous le bras avant de rejoindre les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Dim 16 Fév - 17:20

Bon. Aidan était un magicien. Cela donnait une idée à Matteo pour la prochaine vidéo qu'ils feraient ensemble. Il imaginait déjà son ami avec un costume queue de pie, et un chapeau haut de forme. Il faudrait qu'il s'arrange pour dégoter une telle tenue. Et un lapin aussi. Et des fleurs, une baguette magique, des cartes truquées, et plein de trucs dans le genre. Parce que c'était décidé, il allait tenter de convaincre le blond de faire une vidéo avec des tours de magie. Ca serait à chacun son tour d'être ridicule. Même s'il savait que ça serait difficile de persuader Aidan de faire ça, l'adolescent savait qu'il trouverait les arguments parfaits. Enfin, il faudrait aussi trouver un moyen de s'occuper du lapin, une fois acheté. Il l'offrirait à Kayla, ça lui ferait sans doute plaisir, les filles adorent ce genre de "petites boules de poils trop mignooonneeees". Voilà une solution trouvée. En plus, son oncle et sa tante seraient sans doute ravie que leur fille ait un petit animal pour qu'elle arrête de leur en réclamer un plus gros. Donc voilà, solution toute trouvée. Ensuite, il offrirait les fleurs à quelqu'un. Si c'était au moment de Noël, ça serait pour tante Marge. Si c'était pour la St Valentin, il glisserait ça anonymement dans le casier d'une parfaite inconnue, ça lui ferait forcément plaisir. Si c'était au moment de Pâques, ça serait pour sa grand-mère. Peu importe le moment où ils arriveraient à faire cette vidéo, Matteo arriverait toujours à redonner les fleurs à quelqu'un après, selon l'état dans lequel elles finiraient après les tours de magie, évidemment.
- Fais gaffe Aidan, je pourrais te prendre au mot, lança-t-il avec un sourire malicieux, ayant déjà oublié la raison pour laquelle le jeune homme avait parlé de ses secrets de magicien.

***

En sortant de la cabine d'essayage, Matteo se regarda dans le miroir. Avec ses jambes plus musclées que fines, il n'était soudainement plus tout à fait sûr que le fait de porter des collants soit fabuleux, mais bon, au moins, les gens verraient bien qu'il était un athlète, même si cela n'était que dans un but d'intégration. La remarque d'Aidan le rassura tout de même quelque peu. Et, comme il le lui demandait, il fit un grand sourire à la caméra. Même s'il était gêné par sa tenue, ce n'était pas le moment de le montrer, et il comptait sur ses talents d'acteur pour que ça ne se voit absolument pas. L'arrangement du bonnet lui rappela toutes les longues séances de maquillage auxquelles il avait le droit avant de passer devant une caméra ou un appareil photo. C'était bien quelque chose qui ne lui manquait pas. Mais cette fois-ci, il supportait très bien le fait d'être "retouché", puisque le but du jour était de pleinement s'amuser. Cependant, la question d'Aidan concernant le fait d'acheter d'autres accessoires fit tilter Matteo. Aidan, lui, n'avait rien. Il allait quand même se retrouver devant la caméra à un moment où à un autre, et il ne pouvait pas paraître si décalé.
- Attends, j'ai une petite idée d'article manquant !

Toujours vécu de son costume de lutin, Matteo partit dans le magasin à la recherche d'un bonnet avec des cornes de renne qui s'illuminent. Il ne tarda pas à le trouver parmi les différents articles. A cette époque, les bonnets, surtout ceux de père Noël, avaient un succès fou. Il n'était donc absolument pas étonnant d'en trouver dans toutes les boutiques possibles et imaginables. Le jeune homme retourna fièrement vers le petit groupe avec son bonnet de renne à la main. A peine arriver, il le mit sur la tête d'Aidan, et voyant l'expression interloquée de celui-ci, il décida de l'interrompre avant même qu'il n'ait commencé :
- Ne râle pas, ce bonnet est parfaitement assorti à un de tes pulls, si tu vois ce que je veux dire. Dommage que tu ne l'ais pas mis aujourd'hui, d'ailleurs. Tu me remercieras plus tard !

Il ne laissa pas le temps à son ami de protester et retourna dans la cabine d'essayage se changer pour pouvoir donner les articles à la caisse. Les trois adolescentes firent de même. Cela fut presque plus laborieux d'enlever le costume que de le mettre. Ces collants étaient décidément bien trop moulants. Ou alors ses chevilles étaient trop enflées. Hypothèse peu probable, puisqu'il mettait son ego de côté en s'habillant de façon ridicule pour une vidéo qui serait postée sur le net et vue par le million de followers d'Aidan. Remarque, il avait déjà joué dans un costume de super-héros, et le film avait été vu par non pas un million de personnes, mais plusieurs. Au final, ce n'était pas si différent. Et au moins, ça mettrait de la gaieté dans le cœur des gens. Il sortit enfin de la cabine, sa tenue à la main, après s'être débattu avec celle-ci quelques minutes. En ouvrant le rideau, il constata que pendant ce temps, Aidan avait trouvé un nouvel objet.
- Tu vois, t'aimes vraiment les rennes en fait ! Dommage qu'on ait pas à un traîneau à disposition, rit-il.

Le petit groupe se dirigea vers la caisse dans la bonne humeur. Enfin du moins, c'était l'impression générale qui se dégageait. Le vendeur semblait à la fois complètement blasé par le fait de scanner des articles, et à la fois curieux, puisque ce n'était pas si souvent que des jeunes gens venaient en groupe acheter des costumes de lutin. Une fois tous les articles scannés, et le montant annoncé, Matteo se tourna vers Aidan :
- Qui paye ?

Il y en avait pour une bonne somme d'argent, et même si Aidan tenait à affirmer son indépendance, etc... Matteo savait qu'il avait sans doute mieux à faire avec son argent. Sans laisser le temps à celui-ci de répondre, il décida de glisser sa carte de crédit dans la machine, en espérant que son ami ne soit pas trop froissé par son geste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Sam 22 Fév - 19:11

Matteo lui avait sûrement déniché la chose qui lui correspondait le plus dans cette boutique. À croire que oui, le blond avait quelque chose avec les rennes, et ce, depuis la soirée d’anniversaire d’Henry Watson Brown. Aidan avait vraiment le don pour s’affubler de choses ridicules, ce qui en fait, faisant parti d’un plan soigneusement élaboré pour toujours se faire remarquer. Selon Aidan, toute forme d’attention était bonne à prendre, ce qui quand on y pensait, était une façon assez particulière d’aborder la vie. Dans le fond, Aidan se moquait bien de ce qu’on disait de lui du moment qu’on parlait de lui et qu’il arrivait à faire tourner les têtes. Ce n’était pas la manière la plus saine de vivre et peut être qu’un jour, s’il écoutait vraiment les conversations que les gens avaient à son sujet, il tomberait sans doute de son piédestal et il arrêterait de vivre dans son monde à lui et il serait plus ancré dans la réalité… Mais ce n’était pas près d’arriver pour l’instant, pour le moment, il se contenta de tirer la langue en direction de Matteo avant d’ajouter :  « Est-ce que tu es en train d’insulter mes goûts vestimentaires Matteo? Je veux bien garder cette chose sur la tête, mais seulement pour toi. » Et Aidan n’était pas un si bon acteur qui le croyait car il était facile de comprendre que dans le fond, porter ce bonnet ne le dérangeait pas. Oui, il aimait bien les rennes, mais bon, c’était ce genre d’histoires bizarres qui ne faisaient pas parti de ses tweets. Aidan ne pouvait pas confier au monde à quel point il était détraqué en seulement 140 caractères, peut être qu’un jour quand il serait un peu plus âgé, il écrirait quelques scènes de sa vie et qu’il aurait suffisamment d’énergie et d’argent pour pouvoir faire un film de tout ça, histoire d’être en paix avec ses propres démons.

La première fois qu’il avait vu un renne de ce genre du moins en plastique, il devait avoir huit ans ou quelque chose comme ça, sa mère l’avait traîné au supermarché d’une énième ville, disant avoir une surprise. À cet âge là, Aidan savait déjà que les surprises de Moïra n’étaient jamais bonnes mais il avait gardé ses réflexions pour lui…Et pour cause, elle l’avait emmené dans ce centre commercial là pour voir le père Noël, il se souvenait encore de lui avoir dit merci avant de faire la queue bien sagement avec sa mère. Ils avaient attendu pendant deux bonnes heures, Moïra avait même eut le temps de dragger un des employés du Burger King du coin pour obtenir le semblant d’un repas pour elle et son fils. Ils avaient fini par y arriver, être les premiers dans le queue, mais à ce moment là un agent de sécurité leur avait annoncé que c’était fini, le père Noël devait retourner dormir et donc disparaître pour la nuit. Aidan se rappelait avoir pleuré, pourquoi? Bonne raison, juste parce qu’il était un enfant et qu’on lui avait pris quelque chose qu’il n’avait pas encore eu? Peut être, sa mère l’avait regardé et lui avait dit de sécher ses larmes, elle avait alors envoyé un coup de genou très bien placé dans les bijoux de famille de l’agent de sécurité, avant de s’élancer vers le cher papa Noël, lui prenant son bonnet, elle lui avait dit de piquer quelque chose aussi, il avait pris un renne, dans le même genre, en plastique et affreux. La chose était restée dans leur caravane pendant plusieurs semaines avant qu’ils finissent par s’en débarrasser, ayant besoin de quelque chose pour allumer un feu. Pourquoi Aidan pensait à ça maintenant? Bonne question.

Mandy était en train d’agiter une main devant lui, répétant la question de Matteo. Tant pis, Matteo allait payer. Aidan colla un sourire sur son visage et lança rapidement: « Okay, je te laisse payer, bon je crois qu’on a tous qu’il nous faut… » Le groupe sortit du magasin, Aidan toujours avec sa caméra à la main. « Zut vous auriez dû garder vos costumes sur vous. »
« On peut toujours aller se changer dans les toilettes du centre commercial pas vrai? » fit remarquer une des jeunes filles
« Oui, c’est une bonne idée. » approuva une autre
« Allez toi aussi mon petit lutin en chef. » dit Aidan en poussant Matteo.
Il attendit encore une fois et il en profita pour vérifier son téléphone portable. 14 appels manqués de sa mère. Et un sms. Avait-il envie de voir ce message? Non. Pensa t-il en supprimant le message et le reste, il releva la tête à temps pour voir les autres arriver. « Venez je viens d’avoir une idée, direction la fontaine. » En bon metteur en scène qu’il était, enfin futur metteur en scène et bien entendu réalisateur, il avait toujours une idée en tête. Il guida le groupe vers la fameuse fontaine de Lima, posant le renne juste devant le jet d’eau, Aidan s’éloigna de quelques pas et régla sa caméra sur son socle et il lança l’enregistrement. « Vous connaissez le Jingle Bell Rock? »  demanda t-il avant de se mettre entre Matteo et une des jeunes filles.  « Allez on chante, et on danse aussi s’il vous plaît. » Pour motiver la joyeuse troupe, le blond se mit d’abord à chanter lui-même, fixant la caméra.

Jingle bell, jingle bell, jingle bell rock
Jingle bells swing and jingle bells ring…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Dim 2 Mar - 17:46

Matteo fut presque soulagé qu'Aidan n'ait pas entendu sa question et n'ait donc pas eu à lui en vouloir de l'avoir devancé pour le paiement. Le jeune homme savait que son ami avait souvent besoin de montrer son indépendance et il avait eu peur que celui-ci ait cru qu'il ne veuille freiner une occasion où il aurait pu l'affirmer une fois encore. Mais cela ne semblait pas l'avoir dérangé, et c'était tant mieux. Ne laissant rien de sa réflexion paraître sur son visage, l'adolescent suivit les autres en dehors de la boutique après avoir retiré sa carte de crédit de la machine et récupéré son ticket de caisse, auquel il jeta un bref coup d'oeil avant de le fourrer dans le grand sac plastique contenant tout les vêtements. Vêtements qui devraient ressortir aussitôt puisque les jeunes gens devaient se mettre en costume pour tourner la fameuse vidéo. Direction les toilettes, zou. Arrivés devant les portes, chacun se servit dans le sac et les filles se dirigèrent dans les toilettes des femmes, et Matteo se sépara d'elles, un peu forcée par le fait qu'Aidan était en train de le pousser, pour aller dans les toilettes des hommes. Il ôta ses vêtements et commença par enfiler les collants, puisque c'était le plus laborieux. Lorsqu'il fut prêt, il baissa la tête vers sa tenue. Il ne s'était pas bien rendu compte auparavant de ce qu'il s'apprêtait à faire, mais à présent, il se sentait ridicule. Vraiment ridicule. Mais il n'était pas du genre à se dégonfler, il jouerait son rôle de lutin à merveille, peu importe quelle portion de son honneur ça lui enlèverait. Il resta un moment la main sur la poignée, c'était le moment de ravaler sa fierté. Et après tout, il avait déjà porté des vêtements ridicules dans le passé. Il appuya finalement sur la poignée et se retrouva face à la caméra d'Aidan, à laquelle il adressa un grand sourire enjoué.
- Et voilà les amis, me revoilà en tenue de lutin de Noël ! annonça-t-il à l'intention des abonnés de la chaîne youtube.

La fontaine était effectivement une bonne idée pour tourner un clip de Noël. Dommage qu'elle ne soit pas gelée, ç'aurait été un plus indéniable. Matteo, au début guidé par Aidan, s'élança devant les autres pour aller jusqu'à l'endroit en question. Il s'assura que la caméra enregistrait toujours et s'élança en sautillant gaiement vers la fontaine, style la petite maison dans la prairie, mais au milieu du marché de Noël. Certains passants se retournaient sur son passage, ce qui l'amusait plus qu'autre chose. Il répondait à leurs regards interrogateurs par des gestes de la main et des grands sourires. Finalement, avoir l'air ridicule était drôlement amusant. Maintenant, il fallait qu'il se prépare psychologiquement à faire une performance vocale et dansée en face d'une caméra. Si le jeune homme avait réussi jusque là à cacher ses talents de chanteur, il allait à présent devoir s'en servir et les montrer à la population. Le souci étant qu'à Lima, dès que quelqu'un savait chanté, il était associé aux chorales, et donc au symbole suprême de la nullité. En ajoutant une chorégraphie, les gens feraient directement le lien avec les chorales. Et même si l'adolescent s'intéressait à une des chorales d'adultes, il n'avait pas envie que ses camarades et coéquipiers de l'équipe de foot aient un prétexte pour le charrier. Oh, et puis après tout, il s'en fichait de ce que les autres lycéens pouvaient penser, ce n'était certainement pas eux qui allaient déterminer l'évolution du reste de sa vie, qui était déjà toute tracée. Ce n'était pas une vidéo ridicule et quelques moqueries qui allaient ruiner quoi que ce soit. Heureusement, Aidan avait choisi une chanson classique de Noël. Les paroles étaient faciles à retenir et à restituer.
- Qui ne connaît pas le Jingle Bell Rock ? répondirent d'une même voix les quatres petits lutins.

Lorsqu'Aidan se mit à chanter, tout suivirent l'air et l'accompagnèrent dans la joie et la bonne humeur. Ne sachant pas trop quoi faire comme mouvement, et devant tout de même mener la chorégraphie - quelle idée de s'être autoproclamé elfe en chef - Matteo commença juste par bouger les hanches de droite à gauche, façon robot, c'était drôlement moche, il se savait, et il eut un mal fou à se retenir de rire.
"Jingle Bell, jingle bell, jingle bell rock
Jingle bells swing and jingle bells ring"


Il se rappela ensuite de la chorégraphie d'une vidéo qu'il avait vue sur internet et décida de l'imiter, en adaptant le rythme à la mélodie du grand classique. Il tenta donc de frapper en même temps des pieds et des mains, ce qui manqua le faire tomber. Heureusement, ça ne s'était presque pas vu. Ensuite, il devait choisir une fille pour lui prendre la main et faire un pas en avant. Sauf qu'il y en avait trois, et qu'il n'avait que deux mains. Il avait peur d'en vexer une en ne lui prenant pas la main, alors il fit juste le pas en avant. Après tout, peut-être que personne n'avait vu la fameuse vidéo et ne connaissait pas la chorégraphie. Dans ce cas, personne ne serait déçu. Venait ensuite une magnifique façon de se trémousser en secouant les bras dans tous les sens. Les adolescents avaient l'air parfaitement ridicule, mais c'était drôôôôôle. Ils durent ensuite tourner sur eux-même et lever les bras au ciel. Le moment le plus ridicule, fut tout de même celui où ils devaient marcher comme des oies. Matteo n'aurait jamais cru qu'il serait capable de faire ça un jour. A la fin de la chanson, tout le monde était à bout de souffle. Chanter, danser, et s'empêcher de rire en même temps était un exercice vraiment, vraiment, vraiment difficile. Toujours essouflé, Matteo alla se placer devant la caméra d'Aidan.
- Franchement, vous imaginez pas comme c'est dur d'être un lutin ! On fait ce genre de trucs tous les jours quand on fabrique les cadeaux. On bouge dans tous les sens et on chante gaiement. Mais franchement c'est cool, et le Père Noël nous offre des super chocolat chaud ! On vous montre ?

Puis il sortit du champ de la caméra et s'adressa directement à Aidan et aux trois jeunes filles :
- Y a un stand de chocolat chaud, là bas ! Je propose qu'on en boive un tous ensemble. Il regarda les trois adolescentes. D'ailleurs, vous vous appelez comment ?

Et alors que les trois filles lui répondaient en gloussant, il lorgnait déjà sur le stand de boissons chaudes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Dim 16 Mar - 4:51

Aidan observait Matteo avec un franc sourire sur les lèvres, regardant celui ci lui montrer les mouvements d'une chorégraphie bien connue pour des gens qui passaient leur vie sur internet. Le blond n'hésita pas une seule seconde avant de montrer à Mandy comment effectuer les pas de danse, le rire de l'adolescente venant se mêler au sien. Il continua de rire pendant quelques minutes, franchement et simplement et... honnêtement, cela lui fit le plus grand bien. À quand remontait la dernière fois qu'il avait fait quelque chose d'aussi innocent, stupide et ridicule et... de son âge? Il passait la plupart du temps à réparer les erreurs de Moïra et faire en sorte de faire croire au reste du monde qu'il était prêt, qu'il avait les bonnes épaules pour tout ce que la vie avait à offrir. Il se mentait à lui même et au reste du monde également et tant pis si cela faisait de lui un hypocrite complet... Même devant sa caméra en fait il mentait, il avait l'habitude de faire la plupart de ses vidéos seul, et il était alors facile de se laisser prendre au jeu devant l'objectif, et d'oublier Aidan Weatherly et de tout simplement être Aidan. Sans aucune attache, sans aucune responsabilité et juste sourire. C'était ce qu'il faisait pour la première fois aujourd'hui, le sourire sur son visage enfin un vrai. Il n'avait pas prévu d'apparaître autant dans la vidéo mais tant pis, tout ça, c'était la faute de Matteo et de ses idées complètement tordues d'abord. Il eut un autre rire alors que le brun s'adressait directement à la caméra.  "Mon dieu, je crois que j'ai de quoi faire une bonne vidéo avec tout ça. Merci, on va sûrement faire un nombre de vues plutôt conséquent." lâcha enfin Aidan, prenant une profonde inspiration avant d'arrêter la vidéo quelques secondes et de replier le trépied avant de le ranger dans son sac à dos.

Son sourire s'agrandit encore plus en voyant Matteo fixer un certain stand, ce dernier n'ayant visiblement pas remarqué qu'une des adolescentes le regardait un peu trop intensément. Aidan roula intérieurement des yeux, se promettant d'avoir une petite conversation avec Matteo, avant de se diriger vers le petit groupe, sa caméra, de nouveau en train d'enregistrer, dans la paume de sa main cette fois-ci. "Oui mes petits elfes, je crois que vous avez largement mérité qu'on vous offre un chocolat chaud." Ils arrivèrent au stand de boissons chaudes avec leur costume toujours bien en place, ce qui fit bien sourire le responsable du stand qui décidait de ne pas les faire payer vu qu'ils représentaient bien l'esprit de Noël à eux tout seul. Et il avait plus que raison. Aidan leur proposa à tous de s'asseoir devant la fontaine, certain sur le rebord, Aidan et une autre des adolescentes assis à même le sol, le blond jonglant habilement entre son chocolat chaud et sa caméra. La boisson était un peu trop sucré mais tant pis, il l'avait plus que méritée après tout cette exercice, et puis cela devait être la deuxième ou troisième fois de sa vie qu'il mettait les pieds dans un véritable marché de Noël, il fallait marquer le coup. Peut être qu'il pouvait revenir ici pour acheter un cadeau pour sa mère, et même pourquoi pas pour Matteo, il le méritait largement plus. Aidan ignorait si ce genre de choses se faisaient entre amis, là encore, il était nouveau dans ce domaine. Il termina sa boisson en se disant que s'il ne trouvait pas quelque chose d'original ou de mémorable pour Matteo, il ne lui ferait pas de cadeau du tout, avant de se tourner vers Mandy, qui venait de lui adresser la parole et lui dire qu'elle et les autres filles devaient partir. "On devrait se croiser dans les couloirs du lycée maintenant quand même..." lança alors Aidan, leur offrant à toutes un sourires.

Il échangea rapidement son numéro de téléphone avec les trois autres filles et il se retint de rire quand Emma, enfin il croyait, suggéra à Matteo de l'appeler au cas où s'il s'ennuyait un samedi soir et s'il ne retrouvait pas de petite amie rapidement. Aidan rigola intérieurement en regardant les jeunes filles s'éloigner, éteignant enfin sa caméra. Assis en tailleurs sur le sol du centre commercial, il se tourna de nouveau vers Matteo. "Pff... ce que c'était crevant, mais je ne regrette pas d'être venu." Il était vraiment sincère et peut être que Matteo ne comprendrait pas à quel point il l'avait sauvé d'une bien triste après midi et d'une éventuelle dispute. Mais tant pis, Aidan n'était pas du genre à faire des confidences aussi facilement, à dire vrai, il n'était tout simplement pas du genre à se confier. Il ne se voyait pas remercier Matteo non plus, trop certain que cela paraîtrait bien trop suspect. "Bon..." Aidan se redressa habilement, ses yeux toujours sur Matteo. "Tu veux faire autre chose ou bien tu veux que je te montre les joies du montage?" demanda t-il d'un ton enjoué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   Mer 2 Avr - 8:49

Le fait de voir Aidan se joindre à eux pour la vidéo fit sourire Matteo encore plus qu'il ne souriait déjà. Il avait senti que quelque chose n'allait pas vraiment, même s'il s'était bien gardé de le dire, et cela lui faisait plaisir de voir une expression de bonheur authentique sur le visage de son ami. Se dandiner comme un lutin était peut-être ridicule, mais au moins, ça mettrait du bonheur dans le coeur de ceux qui regarderaient la vidéo. C'était ça la magie de Noël : prendre conscience des moindres petits plaisirs de la vie et les partager avec le reste des gens pour illuminer leur vie. Tout était une question de point de vue, et il fallait savoir apprécier toutes les petites occasions qui se présentaient de se réjouir. Du moins, c'est ce que la mère de Matteo lui avait toujours appris. Subitement, alors qu'Aidan commentait le futur nombre de vue, il se sentit nostalgique. Ce serait le premier Noël qu'il passerait sans sa mère. Son père viendrait passer la soirée de Noël avec la famille, mais ce ne serait pas forcément quelque chose de réjouissant. Heureusement, les fractions de secondes pendant lesquelles il y pensa ne s'éternisèrent pas, puisqu'ils se lançaient tous à l'assaut du stand de chocolat chaud. Adressant son plus beau sourire au vendeur alors que le blond commandait les fameuses boissons chaudes tant méritées après un effort physique si intense. En regardant autour de lui pour analyser la présence, ou non, d'une forte population aux alentours, il surprit le regard insistant d'une des jeunes filles, à qui il adressa du coup un sourire, avant d'attraper joyeusement le gobelet qu'on lui tendait. Retourner jusqu'à la fontaine avec un chocolat chaud à la main n'était pas une mince affaire, il fallait qu'il fasse attention à ne pas tout renverser si sa main bougeait trop. Ça serait vraiment dommage que le costume de quelqu'un soit tâché.

L'adolescent s'assit à côté d'une des lycéennes qui les avait aidés à tourner le clip. Elles étaient toutes bien sympathique. Comme quoi il y avait des gens cools qui se noyaient dans la masse pour la seule et unique raison qu'ils n'étaient pas vêtus d'uniformes de sportifs. Ce qui était dommage, il n'y avait pas besoin d'être sportif pour être gentil. C'était même bien souvent le contraire. Les sportifs tellement sûrs d'eux, de leurs capacités et de leur supériorité, qu'ils négligeaient le reste de la population lycéenne. Parfois, Matteo regrettait de s'être embrigadé dans l'équipe de foot et de devoir côtoyer des crétins à chaque entraînement. Bien sûr, ils n'étaient pas tous comme ça, mais certains se complaisaient tellement dans leur rôle de "rois du lycée", qu'ils en oubliaient (ou choisissaient volontairement), de ne pas prêter attention à leurs sujets. Le jeune homme avait beau avoir choisi de faire partie des sportifs, de porter la veste rouge, dans un but de s'intégrer plus facilement, il n'avait jamais eu envie de dénigrer les autres. Le risque étant de rater des perles parmi la population locale. Si l'adolescent n'avait côtoyé que les autres sportifs, il n'aurait sans doute pas fait attention au reste des gens qui traînaient dans les couloirs et n'aurait pas remarqué la présence d'Aidan. Ce qui serait sans doute particulièrement regrettable étant donné que leur amitié était prometteuse, et qu'ils venaient de s'amuser comme des petits fous à essayer d'illustrer l'esprit de Noël en vidéo. Et ce qui était valable pour Aidan était aussi valable pour les trois jeunes filles. Sauf que cette fois, Matteo était sûr de n'avoir un cours avec aucune d'elle, ce qui était normal vu qu'elles semblaient plus jeunes, et il ne se rappelait pas non plus de les avoir croisées dans un couloir. Cependant, maintenant qu'il les avait rencontrées, il n'allait pas non plus les ignorer si il les croisait à McKinley, ça, c'était le rôle des imbéciles qui tenaient trop à leur popularité.

Sauf que Matteo ne s'attendait absolument pas à ce qu'Emma lui propose de l'appeler s'il ne faisait rien un samedi soir où s'il ne retrouvait pas une copine rapidement. Retrouver une copine... Mais... Il ne venait de rompre avec personne. Il tourna la tête vers Aidan, et, le voyant s'empêcher de rire, comprit immédiatement pourquoi les adolescentes avaient, un peu plus tôt, tiré des mines compatissantes. Avant que la jeune fille ne trouve étrange qu'il regarde ailleurs, il se reconcentra sur elle et lui adressa son plus grand sourire. « Merci, j’y penserai ! » déclara-t-il simplement, avant de la regarder s'éloigner avec ses amies. Elle était sympathique, mais tout de même un peu trop jeune pour qu'il ait envie de sortir avec elle. Enfin, il pouvait toujours changer d'avis, ça faisait effectivement très longtemps qu'il n'avait pas eu une copine ou un rencard. Mais en attendant, il avait d'autres chats à fouetter, le visionnage et montage de la vidéo semblait être la perspective la plus intéressante pour le moment et il adressa un grand sourire à son ami. « Ça me semble être une très bonne idée ! » répondit-il avec un sourire franc avant de le suivre vers la sortie du centre commercial. « Je sens qu’on va bien rigoler ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 03. Let's have some fun   

Revenir en haut Aller en bas
 

03. Let's have some fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3 :: Marché de Noël
-