Choriste du mois


Partagez | 
 

 03. Audition de Peyton R. Sloane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 03. Audition de Peyton R. Sloane   Jeu 19 Déc - 1:01

Entrant dans un grand vacarme à toute vitesse, Peyton déboula du fond de la pièce d'un pas rapide pour se diriger vers l'estrade qui était vide si ce n'était pour un piano et quelques instruments. Elle était en retard de cinq minutes et elle le devait à son chien Jack qui avait fait des siennes lorsqu'elle avait essayé de le faire rentrer dans son appartement. Il avait décidé que la neige était très intéressante aujourd'hui, en particulier les traces de pattes qu'il y laissait. Il s'était amusé pendant vingt minutes à tourner en rond - comme le font les chats avec leurs queues parfois - pour suivre ses traces. Ahhh, heureusement qu'elle ne l'aimait pas pour son intelligence et sa gaillardise. Son petit Loulou de poméranie n'était pas le plus courageux des chiens. Il avait de la chance, sa bouille rattrapait tout. “Désolée, je suis désolée. Je suis là. Désolée j'ai été retardée !” Essoufflée, elle gravit les quelques marches qui la séparait du micro et elle se retourna pour mieux voir la salle. C'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle avait un problème. Elle avait cru qu'elle pourrait faire face à la petite audience assise dans la salle et retrouver la présence familière d'Ezrael - qui l'avait poussé à auditionner - mais la réalité fut qu'elle ne pu voir qui y était assis. A vrai dire, elle ne pouvait même pas dire combien il y avait de personnes ici. La lumière qui éclairait la scène lui arrivait en plein les yeux, l'aveuglant totalement. Peut être que si elle avait été un peu plus grande elle y aurait vu quelque chose, mais ce n'était pas le cas. “ Bonjour tout le monde ! ” dit-elle d'une voix enjouée, tentant avec autant de bien que de mal de se remettre de sa course. Elle avait trouvé que "tout le monde" était une bonne expression parce que comme ça même si il n'y avait qu'une seule personne, ça passerait. Même si elle ne pouvait pas le voir, elle espérait que son ami était là. A moins qu'il n'y ait que la directrice de chorale devant elle ? Rah bon tant pis, elle ferait comme s'il n'y avait personne et qu'elle chantait pour elle même. “ Je m'excuse de mon retard, j'ai eu ... un petit contre temps avant de venir. ” Elle se tue mais comme personne ne semblait réagir, elle continua - complètement gênée. “ Donc je m'appelle Peyton et je suis là pour entrer dans votre chorale, les Awesome Voices ”. Aussitôt dit, aussitôt regretté. Evidemment qu'elle était là pour auditionner. Elle était pas là pour compter les moutons ou réparer l'electricité. Elle secoua la tête dans un sourire pour faire passer sa bétise avant de reprendre. Décidément, elle avait tout faux aujourd'hui. Est-ce qu'elle pouvait être encore plus ridicule que ça ? Oui surement lorsqu'elle se mettrait à chanter mais Peyton savait que le ridicule ne tuait pas. Pas question de se laisser abattre. “ J'ai décidé de chanter une chanson de Woodkid, I love you. ”. Peyton jeta un regard sur la scène et repéra le piano posté à quelques mètres d'elle. Elle le désigna de la main en regardant à l'endroit où elle pensait que ses juges étaient. “ Je peux ? ”. Ne percevant pas leur réponse de toute façon, elle prit ça pour un oui et elle se dirigea d'un pas rapide pour s'assoir devant.

Avant il y avait deux jours, cela faisait près de sept ans que Peyton n'avait pas touché un piano. Plus jeune, ses parents avaient insisté pour qu'elle en fasse, l'inscrivant à des cours de solfège abominables, la forçant à aller au conservatoire alors qu'elle aurait préféré faire de l'équitation. Mais finalement elle ne regrettait pas. Après quelques années sans être obligée de jouer, elle s'était redécouvert le plaisir de faire du piano. C'était comme le vélo, ça ne s'oubliait pas. Elle s'était impressionnée de la vitesse avec laquelle elle avait réussi à maitriser la partition qu'elle allait interpréter aujourd'hui. Elle s'assit au piano, ajustant le micro et tirant un peu sur les manches de sa chemises pour que ses doigts ne soient pas gênés par ses manches. C'est lorsqu'elle posa ses mains sur les touches qu'elle se rendit compte qu'elle tremblait. Elle pouvait paraître décontractée, mais pourtant la miss était terrifiée. Elle n'avait jamais chanté en public - et les fois où elle chante dans la rue ça ne compte pas ! - devant un jury fait pour l'accepter sur sa performance. Elle n'avait jamais pensé qu'elle essaierait de participer à une telle aventure avant, mais elle devait avouer qu'Ezrael l'avait convaincue. Cela faisait longtemps qu'elle même n'avait pas été passionnée par autre chose que son boulot, et faire une activité supplémentaire lui manquait. Peut être qu'elle n'avait pas beaucoup de temps en tant qu'étudiante en médecine, mais répéter dans sa douche ne prenait pas trop de temps, ça allait ! Et puis elle avait l'impression qu'elle pourrait beaucoup s'amuser dans une chorale. Elle voyait ça un peu comme une comédie musicale de Broadway. Des chants, des danses, des costumes... Peyton serra les doigts avant de les relacher pour essayer de les stabilier et arrêter de les faire trembler. Elle s'éclaircit la gorge et joua les premières notes. “Where the lights...” Elle s'arrêta au bout de dix secondes paniquée. Elle avait oublié la suite des notes ! AH NON. NON. Elle avait répété toute la soirée et même dans la matinée ayant justement peur que quelque chose comme ça arrive. Elle passa une main dans ses cheveux tressés en se tournant vers l'assistance d'un regard angoissé. “Hum. Je suis désolée, je ... Je... Je recommence.”. Elle se remit en place, prit une grande inspiration, ferma les yeux et se remit à jouer.

( Elle joue la chanson selon cet air - sauf que Coeur de Pirate s'est trompée elle a fait deux fois le premier couplet :
)

“ Where the light shivers offshore, through the tides of ooooooceans... We are shining in the rising suuuun... As we are floating in the blue, I am softly wa-tching youuuu... Oh boy your eyes betray what burns inside you ”. Sa voix était tremblottante. Elle n'aimait pas du tout être dans cet état : impressionnée par des 'juges'. Peyton n'avait pas pour habitude d'écouter ce que les gens pouvaient penser d'elle. Elle savait qu'elle n'était pas des plus adroites et qu'il lui arrivait de faire des bêtises, elle ne se pensait pas grande savante non plus... Et chanteuse encore moins. Alors oui, peut être qu'elle était venue ici pour s'amuser et juste comme ça, pour voir ce que ça donnait mais elle avait quand même peur. Elle venait de se rendre compte que finalement, elle voulait vraiment être prise dans la chorale, beaucoup plus qu'elle ne l'avait imaginé. La jeune femme reprit son souffle alors que le refrain arrivait. Elle n'avait pas rouvert les yeux. Les touches du piano tombant naturellement sous ses doigts. Elle avait tellement travaillé avec cet instrument dans le passé qu'elle avait fini par le connaître par coeur. Elle entrouvrit les yeux juste et replaça ses mains. Elle s'éclaircit la gorge - pas très élégant peut être mais elle n'était pas (encore) une professionnelle. On aurait dit qu'elle avait un peu reprit confiance. Peyton décida de tenter le tout pour le tout et d'oublier la peur qui s'était un peu emparée d'elle. “ Whatever I feeeeeeeel for you... You only seem to caaaaare about yooou. Is there any chance you could see me toooo?... 'Be-cause I lOve you. Is there anything I could do? Just to get some attention from youuuu? In the waves I've lost every trace of youuu... Ohhh, where are yooou? ” Elle jeta un regard vers le public mais avec la lumière elle ne voyait toujours rien. Elle enchaina, déterminée à bien terminer - car vu ses débuts elle doutait de l'issue positive de cette audition - avec le couplet suivant. “ After all I drifted aaashOore... Through the streams of oooooceans, whispers wasted in theee sand... As we were dancing in the blue, I was synchronized with yoooou. But now the sound of love is out of tuuuuune. ”. Alors qu'elle chantait, Peyton voyait le clip sublime de la chanson défiler dans sa tête. Elle avait souvent entendu dire qu'il fallait avoir déjà vécu l'expérience décrite dans une chanson pour la ressentir correctement et pouvoir bien l'interpréter, et pourtant, elle ne se reconnaissait pas dans la chanson mais elle la vivait comme si c'était elle dans le clip. Elle arrivait à se mettre dans la peau de ces personnages noir et blanc qui attendaient un signe de Dieu. “ Whatever I feeeeeeeel for you... You only seem to caaaaare about yooou. Is there any chance you could see me toooo?... 'Cause I lOve you. Is there anything I could do? Just to get some attention from youuuu? In the waves I've lost every trace of youuu... Ohhh, where are yooou? ”. Les dernières notes du piano retentir dans la salle bien silencieuse. Peyton avait décidé de prendre un petit risque en se basant sur une version plus féminine de la chanson. Elle trouvait cette version bien plus adaptée pour l'audition que l'originale, bien qu'elle respectait énormément Woodkid et qu'elle adorait son travail. “ Merci ” dit-elle avant de se lever. Elle replaça sa chemise correctement et remonta le plus discrètement possible son jeans. Elle espérait de tout son coeur ne pas être passée pour trop ridicule. Que lui avait dit Ezrael déjà ? Ah oui, elle n'aurait pas la réponse toute suite. De toute façon elle entendit la porte s'ouvrir dans le fond comme si la personne suivante arrivait. Très bien, elle ne s'éterniserait donc pas, et elle verrait bien si elle avait une enveloppe dans sa boite au lettre la semaine suivante. Elle mit une main devant ses yeux en les plissant pour essayer d'atténuer la lumière et y voir quelque chose. “ C'est par où la sortie ? ”
Revenir en haut Aller en bas
 

03. Audition de Peyton R. Sloane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glee RPG :: 
Archives
 :: Archives Saison 3 :: Episode 3
-